Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive du 30 août 2016

    Mardi 30 août 2016 | Mise en ligne à 15h31 | Commenter Commentaires (49)

    Comment les candidats se préparent aux débats

    Le premier débat Trump-Clinton doit avoir lieu le 26 septembre. (Photos AP)

    Le premier débat Trump-Clinton doit avoir lieu le 26 septembre. (Photos AP)

    L’équipe d’Hillary Clinton ne laisse absolument rien au hasard. En plus de lui avoir préparé un volumineux cahier de recherche, elle a contacté le rédacteur anonyme de Trump : The Art of the Deal et des experts en psychologie afin de trouver les meilleures façons d’exploiter les insécurités les plus profondes de Donald Trump. Ne reste plus qu’à choisir celui qui tiendra le rôle du candidat républicain dans les débats simulés devant mener au premier duel télévisé de 2016 entre les deux  candidats présidentiels, qui doit avoir lieu le 26 septembre. L’acteur Alec Baldwin fait partie des partenaires potentiels.

    L’équipe de Donald Trump aimerait sans doute en faire autant mais le candidat républicain n’est pas très studieux, selon un reportage publié aujourd’hui à la Une du New York Times sur les préparatifs de Clinton et Trump en vue des débats présidentiels. Dans une interview, le magnat de l’immobilier estime qu’une trop grande préparation pourrait jouer contre lui en le privant de sa spontanéité. Selon Tony Schwartz, le rédacteur anonyme de Trump : The Art of the Deal, la raison de la méfiance de Trump à l’égard des préparations nécessaires aux débats tient au déficit d’attention dont il souffrirait. Quoi qu’il en soit, l’animatrice de radio Laura Ingraham est prête à jouer le rôle de Clinton dans les débats simulés.

    Même si sa connaissance des dossiers sera supérieure à celle de Trump, Clinton doit quand même se méfier de la possibilité d’une répartie inattendue de son rival qui pourrait la désarçonner. Elle semble être d’accord avec ce dernier pour dire que le gagnant des débats ne sera pas celui ou celle qui aura présenté les programmes les plus détaillés. D’où le désir de la candidate démocrate de trouver les meilleures façons de faire sortir son adversaire de ses gonds. Son équipe estime que Trump est particulièrement vulnérable lorsqu’il est question de son intelligence, de la valeur réelle de sa fortune et de son image en tant qu’homme d’affaires prospère.

    De son côté, Trump tentera sans doute d’exploiter les problèmes de Clinton à trouver les mots pour expliquer sa décision d’utiliser une messagerie privée lorsqu’elle était secrétaire d’État. Il dit ne pas avoir l’intention de ressortir les histoires d’infidélités de Bill Clinton, mais il n’est pas catégorique sur le sujet. «Si elle m’attaque, cependant – tu dois voir ce qui arrivera», a-t-il dit au Times.

    Lire les commentaires (49)  |  Commenter cet article






    Le sénateur Harry Reid demande au FBI d'enquêter sur la manipulation possible des résultats des élections de novembre par la Russie. (Photo The New York Times)

    Le sénateur Harry Reid demande au FBI d'enquêter sur la manipulation possible des résultats des élections de novembre par la Russie. (Photo The New York Times)

    Le FBI a averti en juin les responsables du système électoral de l’Arizona que des pirates russes avaient ciblé les données contenant les inscriptions électorales de l’État. Les pirates n’ont pas compromis le système, selon la police fédérale. Ils ont cependant volé le nom d’usager et le mot passe d’une responsable du système, comme on peut le lire dans cet article du Washington Post.

    Un porte-parole du secrétaire d’État de l’Arizona a indiqué que le FBI n’avait pas précisé si les pirates étaient des criminels ou des agents du gouvernement russe. Des responsables d’Illinois ont par ailleurs découvert le mois dernier que leur système électoral avait également été la cible d’une intrusion. Ils ont conclu que les pirates avaient réussi à en extraire une «petite quantité» de données.

    Le FBI cherche à déterminer l’origine de cette intrusion.

    Ces piratages font craindre au chef de la minorité démocrate au Sénat, Harry Reid, que la Russie pourrait tenter de manipuler les résultats des élections de novembre aux États-Unis. Selon cet article du New York Times, le sénateur du Nevada a fait part de ses craintes au directeur du FBI James Comey dans une lettre et réclamer une enquête sur le sujet.

    Dans une interview au Times, Reid affirme que les liens de certains des conseillers actuels et anciens de Donald Trump avec la Russie devraient, par eux-mêmes, justifier une enquête. Dans sa lettre à Comey, il fait allusion à un discours prononcé en Russie par un des conseillers de Trump, Carter Page, qui critiquait les sanctions américaines contre la Russie. Page a notamment des liens financiers avec la pétrolière russe Gazprom.

    «Trump et son entourage ne cessent de dire que l’élection est truquée» a dit Reid au Times. «Pourquoi dit-il cela? Parce que des gens lui disent que l’élection peut être compromise.»

    Trump a commencé à prédire le trucage des élections de novembre après la publication de très mauvais sondages pour lui. Plusieurs ont conclu qu’il cherchait d’abord et avant tout à trouver une excuse à sa possible défaite en novembre.

    Lire les commentaires (86)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2016
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives