Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive du 20 août 2016

    Samedi 20 août 2016 | Mise en ligne à 15h33 | Commenter Commentaires (95)

    Emailgate : la suite après l’élection…

    Le juge Emmett Sullivan

    Le juge Emmett Sullivan

    Si Hillary Clinton pense que son élection à la Maison-Blanche mettrait fin une fois pour toutes au feuilleton entourant ses courriels, elle se trompe. Un juge fédéral de Washington lui a ordonné hier de répondre par écrit et sous serment à des questions soumises par l’organisation conservatrice Judicial Watch, qui cible les Clinton depuis les années 90.

    En vertu de la décision du juge Emmett Sullivan, Clinton aura 30 jours après le 14 octobre pour répondre aux questions de Judicial Watch. Ses réponses devraient donc être présentées après le scrutin présidentiel du 8 novembre.

    Judicial Watch cherche à savoir pourquoi Clinton a décidé de recourir à un serveur privé pour recevoir et envoyer des courriels lorsqu’elle était secrétaire d’État. La décision du directeur du FBI James Comey de ne pas inculper Clinton pour ses courriels n’a évidemment pas convaincu l’organisation de lâcher prise.

    La démarche de Judicial Watch est menée parallèlement aux efforts des républicains de la Chambre des représentants pour prouver que Clinton s’est parjurée lors d’un de ses témoignages devant le Congrès à propos de ses courriels.

    Lire les commentaires (95)  |  Commenter cet article






    Samedi 20 août 2016 | Mise en ligne à 9h48 | Commenter Commentaires (40)

    Les Afro-Américains vus par Trump

    «Qu’avez-vous à perdre en essayant quelque chose de nouveau comme Trump? Qu’avez-vous à perdre? Vous vivez dans la pauvreté, vos écoles ne sont pas bonnes, vous n’avez pas d’emplois, 58% de votre jeunesse est au chômage, qu’avez-vous à perdre?»

    Donald Trump a prononcé ces mots hier au Michigan devant un auditoire composé presque exclusivement de Blancs. Il s’adressait pourtant aux Afro-Américains, qui lui préfèrent massivement Hillary Clinton. Tentait-il honnêtement de les courtiser? Ou essayait-il de séduire par la bande les électeurs blancs modérés en se montrant ouvert aux minorités?

    Il est entendu que plusieurs Noirs n’ont pas dû apprécier le ton condescendant de Trump, qui associe leurs problèmes à leur adhésion aveugle au Parti démocrate. L’immense majorité d’entre eux sont satisfaits de la performance de Barack Obama, qui serait encore supérieure à leurs yeux si le premier président afro-américain n’avait pas été systématiquement opposé par les républicains du Congrès et de plusieurs États conservateurs pour des raisons qui ne sont pas étrangères selon eux à la couleur de sa peau.

    Il est entendu aussi que plusieurs Noirs n’ont pas dû se reconnaîtront dans le portrait brossé par Trump. Trois quarts d’entre eux ne vivent pas «dans la pauvreté», un pourcentage semblable à celui des Hispaniques. Ils travaillent et contribuent à la société, tout comme une partie importante de ceux qui vivent effectivement dans la pauvreté. Mais ils ne sont associés qu’à la criminalité, la pauvreté et l’échec dans les nouveaux discours de Trump.

    Quant à la donnée voulant que 58% de la jeunesse soit au chômage, elle est vraie si l’on tient compte de tous les jeunes Afro-Américains, y compris ceux qui fréquentent les écoles secondaires du pays.

    Bref, le message de Trump aux Afro-Américains risque de rater sa cible officielle. Mais il plaît déjà à certains Blancs. «J’ai attendu toute ma vie pour entendre un tel discours», a écrit Ann Coulter sur Twitter après le premier discours de Trump à l’intention des Afro-Américains.

    Lire les commentaires (40)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2016
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives