Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive, avril 2016

    Samedi 30 avril 2016 | Mise en ligne à 18h43 | Commenter Commentaires (63)

    Quel colistier pour Trump?

    Même si un nombre étonnant de politiciens républicains ont rejeté d’emblée l’idée d’être le colistier de Donald Trump – John Kasich, Nikki Haley et Scott Walker font partie de ce groupe -, le candidat éventuel du GOP pour la présidence finira par trouver son homme ou sa femme.

    À qui reviendra ce rôle? Le New York Times fournit cette liste de candidats républicains potentiels à la vice-présidence, à laquelle vous pouvez ajouter vos propres suggestions :

    Le chirurgien à la retraite et ex-candidat présidentiel en 2016 Ben Carson;
    Le gouverneur du New Jersey Chris Christie;
    La gouverneure d’Oklahoma Mary Fallin;
    L’ancien président de la Chambre des représentants et ex-candidat présidentiel en 2012 Newt Gingrich;
    La gouverneure de Caroline-du-Sud Nikki Haley;
    Le gouverneur d’Ohio John Kasich;
    Le sénateur d’Ohio Rob Portman;
    L’ancien représentant de Floride et animateur de MSNBC Joe Scarborough;
    Le sénateur de Caroline-du-Sud Tim Scott;
    Le sénateur d’Alabama Jeff Sessions

    Lire les commentaires (63)  |  Commenter cet article






    Vendredi 29 avril 2016 | Mise en ligne à 22h19 | Commenter Commentaires (69)

    La citation du jour

    La sénatrice du Massachusetts ne rate aucune occasion de critiquer Donald Trump. (Photo AP)

    La sénatrice du Massachusetts ne rate aucune occasion de critiquer Donald Trump. (Photo AP)

    «C’est ce que les hommes faibles font. C’est une vieille histoire.»

    - Elizabeth Warren, sénatrice du Massachusetts et coqueluche de la gauche démocrate, réagissant aux attaques sexistes de Donald Trump à l’endroit d’Hillary Clinton lors d’une entrevue accordée au Boston Globe.

    Lire les commentaires (69)  |  Commenter cet article






    Vendredi 29 avril 2016 | Mise en ligne à 8h00 | Commenter Commentaires (123)

    Autour des attaques sexistes de Trump

    À venir : la batailles des sexes entre Donald Trump et Hillary Clinton. (Photos AP)

    À venir : la batailles des sexes entre Donald Trump et Hillary Clinton. (Photos AP)

    Lu aujourd’hui à la une du New York Times :

    «À l’approche d’une élection présidentielle entre une femme pionnière et un adversaire accusé de misogynie, Hillary Clinton et Donald J. Trump se préparent à une campagne où il est susceptible de l’attaquer sans cesse précisément parce qu’elle est une femme.

    «M. Trump, la favori républicain, a déjà démontré qu’il était prêt à attaquer Mme Clinton en utilisant des propos que plusieurs femmes trouvent sexistes et que les supporteurs de cette dernière considèrent en dehors des limites.»

    Et le Times de rappeler que Trump avait accusé Clinton au cours des derniers jours de jouer la «carte féminine» pour remporter l’investiture démocrate («Si elle était un homme, je pense qu’elle n’obtiendrait même pas 5% des voix», a-t-il précisé mardi soir). Il a également mis en doute sa «force», son «endurance» et s’est moquée de la façon dont elle parle («elle crie!»).

    Selon une sondeuse républicaine citée par le Times, la stratégie de Trump rappelle le «swiftboating» dont John Kerry a été la cible en 2004. L’expression fait référence à la façon dont un des atouts de l’ancien candidat présidentiel démocrate – son expérience militaire – a été utilisé par ses adversaires pour l’attaquer.

    La différence, c’est que les attaques contre Kerry n’avaient pas été menées par son adversaire, George W. Bush, mais par des groupes «indépendants». Trump, qui bat des records d’impopularité auprès des femmes, peut-il gagner à ce jeu?

    Lire les commentaires (123)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2016
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives