Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive, novembre 2015

    Lundi 30 novembre 2015 | Mise en ligne à 15h25 | Commenter Commentaires (89)

    Fusillade au Colorado : de la parole à l’acte?

    En dénonçant en termes virulents, voire mensongers les activités de Planned Parenthood, les ténors du Parti républicain ont-ils contribué à la rage qui a poussé Robert Lewis Dear à cibler une des cliniques de l’organisation à Colorado Springs et à tuer trois personnes à Colorado Springs, vendredi?

    Vicki Cowart, présidente de Planned Parenthood of the Rocky Mountains, a répondu par l’affirmative hier, dénonçant les «discours haineux» prononcés par certains critiques de son organisation qui fournit plusieurs services médicaux aux femmes, dont l’interruption des grossesses. «Je ne peux pas croire que cela ne pousse pas certaines personnes, instables ou non, à penser que c’est O.K. de cibler Planned Parenthood ou de cibler les médecins pratiquant l’avortement», a-t-elle déclaré hier sur ABC.

    La police n’a pas encore révélé publiquement les motivations de Dear. Plusieurs médias américains ont cependant rapporté qu’il avait déclaré à des enquêteurs, après son arrestation : «plus jamais de bébés démembrés» («no more baby parts»).

    Le terme «baby parts» est souvent employé par les critiques de Planned Parenthood après la diffusion de vidéos filmées en catimini montrant des responsables de l’organisation discutant l’utilisation d’organes de foetus  avortés à des fins de recherche médicale.

    Ted Cruz, Carly Fiorina et Mike Huckabee sont au nombre des candidats républicains à la présidence qui ont accusé Planned Parenthood de «vendre des bébés démembrés», ce que l’organisation nié vigoureusement. Le représentant de Caroline-du-Sud Ted Gowdy a pour sa part affirmé que les vidéos filmées en secret prouvaient que Planned Parenthood était une organisation «barbare», «dépravée» et «à la limite de prôner l’homicide».

    Or, Carly Fiorina et plusieurs autres républicains ont nié tout lien entre leurs critiques de Planned Parenthood et la fusillade de Colorado Springs. «Ce que je dirais à quiconque tente d’établir un lien entre cette horrible tragédie et ceux qui sont opposés à l’avortement ou à la vente de bébés démembrés, c’est que cela relève des tactiques typiques de la gauche», a déclaré Fiorina hier sur Fox News (voir la vidéo qui coiffe ce billet).

    Certains républicains n’avaient pourtant pas hésité à blâmer Barack Obama, Eric Holder ou Bill de Blasio après l’assassinat de deux policiers new-yorkais par un Afro-Américain de Baltimore, en décembre 2014.

    «Nous avons eu quatre mois de propagande, à commencer par le président, selon laquelle tout le monde devrait haïr la police», avait notamment déclaré l’ancien maire de New York Rudolph Giuliani.

    Faut-il préciser que les critiques d’Obama et cie sur le travail des policiers étaient plus nuancés que ne l’avait laissé entendre Giuliani?

    Lire les commentaires (89)  |  Commenter cet article






    Lundi 30 novembre 2015 | Mise en ligne à 8h21 | Commenter Commentaires (56)

    Le chiffre du jour

    Ce qui reste du lac Oroville, en Californie, après une sécheresse historique. (Photo The New York Times)

    Ce qui reste du lac Oroville, en Californie, après une sécheresse historique. (Photo The New York Times)

    66% : pourcentage d’Américains en faveur de la participation des États-Unis à un accord international destiné à réduire les gaz à effet de serre, selon un nouveau sondage New York Times/CBS News, objectif auquel s’opposent tous les élus du Congrès et candidats à la présidence appartenant au Parti républicain, ou presque.

    Lire les commentaires (56)  |  Commenter cet article






    Samedi 28 novembre 2015 | Mise en ligne à 9h51 | Commenter Commentaires (72)

    Le visage du terrorisme intérieur (Ajout)

    Robert Dear Lewis s'est rendu à la police après un siège de plusieurs heures. (Photo AP)

    Robert Dear Lewis s'est rendu après un siège de plusieurs heures. (Photo AP)

    Depuis les attentats de Paris, on a beaucoup parlé aux États-Unis de la menace terroriste posée par les réfugiés syriens ou les djihadistes se réclamant du groupe armé État islamique. Or, un terroriste n’appartenant à aucun de ces groupes a frappé hier à Colorado Springs, où il a fait trois morts, dont un policier, et neuf blessés. Il se trouvait dans un centre de planification familiale au moment d’ouvrir le feu.

    Le suspect a été identifié comme Robert Lewis Dear, 57 ans. On ne sait pas si cet homme était un militant anti-avortement. Mais la clinique où il a pris des otages et tenu les policiers en haleine pendant plusieurs heures fait partie de l’organisation Planned Parenthood, cible de critiques des conservateurs après la diffusion de vidéos filmées en catimini et montrant des responsables discutant l’utilisation d’organes de foetus avortés à des fins de recherche médicale.

    Une autre fusillade avait fait quatre morts, dont le tireur, le 1er novembre à Colorado Springs. Le Colorado a été le théâtre de plusieurs fusillades tragiques, dont celles de Columbine et Aurora.

    Barack Obama a réagi à la tuerie d’hier en déplorant «la facilité d’accès à des armes de guerre dans nos rues». «Ça suffit», a-t-il dit dans un communiqué.

    Ajout : Au moment de son arrestation, selon plusieurs médias, Dear aurait déclaré «plus jamais de bébés démembrés» («no more baby parts»), reprenant une expression utilisée par les pourfendeurs de Planned Parenthood. Cette déclaration confirmerait la nature politique de son attaque.

    Lire les commentaires (72)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2015
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives