Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive, mai 2015

    Samedi 30 mai 2015 | Mise en ligne à 17h19 | Commenter Commentaires (17)

    La citation du jour

    Martin O'Malley a lancé sa campagne présidentielle ce matin à Baltimore. (Photo AP)

    Martin O'Malley a lancé sa campagne présidentielle ce matin à Baltimore. (Photo AP)

    «La présidence n’est pas une couronne qui peut être passée et repassée entre deux familles royales.»

    - Martin O’Malley, ancien maire de Baltimore et gouverneur du Maryland, annonçant sa candidature à la présidence, huit ans après avoir appuyé Hillary Clinton dans la course à l’investiture démocrate de 2008.

    Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






    Samedi 30 mai 2015 | Mise en ligne à 10h27 | Commenter Commentaires (19)

    Bernie Sanders et le fantasme du viol collectif

    Bernie Sanders a fait campagne au New Hampshire mercredi. (Photo Getty)

    Bernie Sanders a fait campagne au New Hampshire mercredi. (Photo Getty)

    En procédant mardi au lancement officiel de sa campagne présidentielle, Bernie Sanders a annoncé le début d’une «révolution politique, économique, sociale et environnementale».

    Mais le message du sénateur indépendant du Vermont, qui brigue l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2016, a vite été éclipsé par le déterrement d’un article publié en 1972 sous son nom dans un journal alternatif de son État. L’article porte sur les rôles masculins et féminins et commence ainsi (avertissement pour contenu à caractère sexuel) :

    «Un homme rentre à la maison et se masturbe en songeant à ses fantasmes sexuels habituels. Une femme à genou, une femme attaquée, une femme violentée.

    «Un femme fait l’amour avec son homme tout en rêvant d’être violée par trois hommes en même temps.»

    Intitulé Man-and-Woman, l’article a été déterré par le magazine de gauche Mother Jones, qui en parle dans un portrait consacré à celui qui se définit comme un socialiste. Aucun candidat à la présidence ne l’a commenté, mais certains commentateurs conservateurs ont profité de son rappel pour se moquer des partisans du sénateur, aujourd’hui âgé de 73 ans, ou attaquer Bill Clinton par la bande.

    bernie_man_and_woman

    Que dit aujourd’hui Sanders à propos de l’article? À son avis, l’attention que lui accordent aujourd’hui les médias prouve que les campagnes présidentielles sont devenues des «soap operas». «Qu’on s’inquiète de ce que j’ai écrit il y a 40 ou 50 ans, que cela devienne important dans une campagne, c’est triste», a-t-il déclaré hier après une assemblée publique en Iowa.

    «C’était un article mal écrit à propos des stéréotypes sur les rôles masculins et féminins de l’époque», a-t-il ajouté.

    Sanders avait 30 ans au moment d’écrire l’article. Il briguait alors le poste de gouverneur du Vermont sous la bannière d’un parti anti-guerre. Battu, il devait être élu neuf ans plus tard à la mairie de Burlington.

    Lire les commentaires (19)  |  Commenter cet article






    Vendredi 29 mai 2015 | Mise en ligne à 17h27 | Commenter Commentaires (17)

    Un don douteux à la Fondation Clinton

    Le mannequin Petra Nemcova a remis un prix d'excellence à Bill Clinton en juin 2014. (Photo Splash News)

    Le mannequin Petra Nemcova a remis un prix d'excellence à Bill Clinton en juin 2014. (Photo Splash News)

    Après avoir survécu au tsunami de 2004 dans l’océan indien en s’accrochant à un palmier, le mannequin tchèque Petra Nemcova a créé la fondation Happy Hearts dédiée à la construction d’écoles dans les zones affectées.

    En juin 2014, Nemcova a organisé le souper-bénéfice de sa fondation dans un chic restaurant de Manhattan et présenté à Bill Clinton un prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisation, lors de la même soirée.

    Or, selon cet article du New York Times, l’ancien président a accepté de recevoir ce prix seulement après que la fondation Happy Hearts a offert de verser 500 000$ à la Fondation Bill, Hillary et Chelsea Clinton. Jusque-là, il avait refusé l’invitation du mannequin, selon un ancien responsable de la fondation Happy Hearts.

    Le montant versé à la fondation des Clinton représente un quart de la somme d’argent amassé lors du souper-bénéfice ou 10 nouvelles écoles en Indonésie.

    C’est donc dire que les gens qui ont fait des donations à la fondation Happy Hearts en croyant aider une petite organisation philanthropique à construire des écoles ont contribué au financement d’une fondation 100 fois plus riche, et ce, sans savoir où leur argent aboutirait.

    La fondation Clinton a défendu le 42e président en précisant que les 500 000$ serviront diverses causes caritatives en Haïti. Mais cette histoire suscite des questions éthiques qui ne semblent grandir ni Bill Clinton ni Petra Nemcova. Quand celle-ci a donné le feu vert au don à la Fondation Clinton pour s’assurer de la présence de l’ancien président, pensait-elle à ses écoles – elle en a financé plus de 110 – ou à son image?

    Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2015
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives