Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 27 avril 2015 | Mise en ligne à 23h37 | Commenter Commentaires (105)

    Baltimore : de la fiction à la réalité

    Des émeutiers ont pillé une pharmacie CVS de Baltimore avant d’y mettre le feu . (Photo Gettty)” title=“84971489

    Des émeutiers ont pillé une pharmacie CVS de Baltimore avant d’y mettre le feu . (Photo Gettty)

    Le synopsis de La purge, un film d’anticipation sorti aux États-Unis en 2013, commence par ces mots :

    Dix ans dans le futur. Pour enrayer la pauvreté et la criminalité, le gouvernement américain crée une tradition annuelle rendant tous les crimes légaux durant douze heures…

    Selon cet article du Baltimore Sun, les émeutes et les pillages qui ont secoué Baltimore ont été inspirés par une référence à ce film sur les réseaux sociaux populaires auprès des jeunes. «La purge» devait commencer à 15h, devant un centre commercial appelé Mondawmin Mall, quelques heures après l’inhumation de Freddie Gray, ce jeune Noir de 25 ans décédé après son arrestation par la police.

    À l’heure dite, de 75 à 100 étudiants y ont été accueillis par des policiers en tenue anti-émeute, qui ont aussitôt essuyé des bouteilles d’eau et des pierres. C’était le début de plusieurs heures de violences qui ont incité le gouverneur du Maryland de déclarer un état d’urgence à Baltimore et d’y déployer la garde nationale.

    «Ce sera leur histoire. Pas les Rosa Park, les Martin Luther King», a déploré Karl Anderson, un travailleur communautaire, en confiant au Sun que les jeunes n’avaient rien retenu des principes de la non-violence prônés par ces figures emblématiques du mouvement des droits civiques. «Ils ne comprennent pas ça.»

    Mais les émeutes de Baltimore ont rappelé à d’autres celles qui avaient éclaté dans la même ville, en avril 1968, dans les jours qui avaient suivi l’assassinat de Martin Luther King. Plus ça change…


    • La violence va cesser quand une vie afro-américaine équivaudra à une vie blanche. Je veux bien croire que le travail de policier n’est pas simple, mais nous assistons à une bavure policière aux deux semaines. Faut cesser de jouer à l’autruche. La marmite est en train de sauter. De Trayvon Martin à Freddie Gray, toutes ces histoires ne démontrent qu’une chose : l’Amérique n’a pas changée, le guerre civile n’y est pas terminée.

    • Ou
      Baltimore: De la friction à la réalité!

    • Cela n’aidera pas la cause des Blacks…..

    • “les jeunes n’avaient rien retenu des principes de la non-violence…”

      Quand tu considères le monde comme des cons, ils se comportent comme des cons. En l’occurrence, ici ou là, les jeunes en comprennent plus qu’on pense.

    • Un moment donné, avec la quantité d’armes aux States, un (voir plusieurs, organisés en milice) moron qui en aura assez, pêtera les plombs solidement et tirera dans le tas avec un AR-15 , avec des chargeurs grande capacité en quantité bien sûr…

      Est-ce que ces imbéciles réalisent ce qu’ils sont en train de faire?? Probablement pas…

      Un pays de fous je vous dis…

    • Le rapprochement avec le film est juste mais ca sera considéré de la fiction quand ca sera un scénario imprévisible et tellement irréaliste que seul un futur obscur peut en etre responsable. Or c`est tout le contraire.

      C`est le déja connu dénouement de Ferguson et de combien d`autre bavures qu`on cache de moins en moins bien et qu`on ne saurait avouer. Hollywood ne sera pas interressé à en faire un theme de film tellement c`est banal et sans intéret pour le public blanc…

    • @noirod

      Et que dites vous du film Fruitvale Station?

    • Quelle tristesse.

      Je crois que le rapprochement que vous faites avec ‘’la purge’, est valable, très valable. On a vraiment l’impression que cette communauté noire se purge de toute sa colère refoulée en pillant, saccageant, cassant, brûlant, dévastant tout leur environnement. Personne ne peut plus nier que le problème majeur des USA est le racisme et que le racisme.

      Quoi qu’on en dise, qu’on en pense, ce n’est pas une question de richesse ou de pauvreté parce que si c’était ça le fond du problème les blanc pauvres auraient participé eux aussi aux saccages car n’oublions pas qu’il y en a en masse des gens pauvres et blancs en Amérique, d’immenses quartiers entiers.

      Et qu’est-ce que ces événements nous disent, pas au sujet des américains, mais au sujet du mélange des races sur un même territoire? Une seule réponse possible : ça ne marche pas.
      Les américains ont fait la guerre de sécession, en partie dit-on, pour libérer les noirs de l’esclavage – et inutile de remonter loin dans le temps, il y a eu aussi les années 60-70 les lois anti-ségrégationnistes de l’époque.

      Qu’est-ce que ça a donné comme résultat, les gens sont-ils plus heureux de partager ? Vivent-ils mieux ensemble? La réponse est là sous nos yeux.

      Les mélanges de race, de religion et du tutti quanti ça ne marche pas, toujours il y a – toujours il y aura des conflits – les différences éloignent et séparent. On se demande QUAND les Hommes vont comprendre que chaque humain a besoin d’une place à lui seul parmi ses semblables parmi ce qui LUI RESSEMBLE.

      L’humain est un être grégaire et le grégarisme est la tendance des individus de nombreuses espèces animales à se regrouper en sociétés plus ou moins structurées se distinguant de la foule, rassemblement spontané et sporadique qui se produit sous l’effet de stimuli environnementaux.

      Quoi qu’en dise nos bien-pensants bien ouverts les mélange ça ne marche jamais, l’immigration n’est jamais une bonne affaire. Les USA finiront peut-être un jour par comprendre et faire de leur pays un modèle en offrant à toute cette communauté frustrée un territoire, un état qui leur appartiendra en propre et dans lequel ils s’organiseront à leur convenance…

      Elle est là la solution et pas ailleurs.

    • Une autre émeute qui chassera des quartiers concernés les investissements et les familles de la classe moyenne.
      Une autre émeute qui isole les Afro-Américains des autres communautés.
      Pour ce qui est des gangs qui s’offusquent des noirs qui meurent à cause des policiers: Peut-être que si ces gens arrêtaient eux-mêmes de s’entretuer, ils seraient plus crédibles.

    • … n’avaient rien retenu des principes de la non-violence prônés par ces figures emblématiques du mouvement des droits civiques. «Ils ne comprennent pas ça. …

      Et cette non-violence a amené les noirs où exactement?

      Les bavures policières sont de plus en plus fréquentes envers cette communauté. A un moment donné, il n’y a plus d’espoir d’un meilleur future et voilà la recette pour les explosions de violence. A entendre un commentateur hier à RDI, il est bien possible que ça explose dans une grande partie des Etats-Unis et on ne pourra pas dire qu’on n’avait pas couru après.

      L’impunité des policiers aux Etats-Unis est bien connu et il est grand temps qu’on comprenne qu’elle va faire exploser la marmite. Encore quelques incidents comme ceux que l’on a connu récemment et BOUM!

    • Pour terminer, peut-être que V dans ‘V for Vendetta’ avait raison: ‘Violence can be used for good’.

      A un moment donné, les gens se réveillent lorsque ça brasse!

    • C’est d’une tristesse inouïe. Cette jeunesse (c’était des écoliers) ne peuvent entrevoir un avenir prospère et se rebiffent.

    • @apocalypse
      ” n’avaient rien retenu des principes de la non-violence prônés par ces figures emblématiques du mouvement des droits civiques. «Ils ne comprennent pas ça. …
      Et cette non-violence a amené les noirs où exactement? ”

      Vous voulez peut-être qu’on vous fasse un petit résumé de tout ce que “ça l’a amené” de positif le mouvement des droits civiques?

    • Ce qui arrive quand votre mère vous surprent à participer à une émeute:

      http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/northamerica/usa/11567445/Mother-slaps-son-for-taking-part-in-Baltimore-riots.html

    • Les noirs sont en train de se magasiner un ”droit de commettre des crimes”. Un peu comme les musulmans avec la charia. Mettre la faute sur les blancs ce n’est qu’un prétexte humaniste.

    • gofrankiego

      «Quoi qu’en dise nos bien-pensants bien ouverts les mélange ça ne marche jamais, l’immigration n’est jamais une bonne affaire. »

      Quelle bêtise! Il y a des millions d’immigrants aux USA et les choses se passent bien la plupart du temps. L’intégration des immigrants est toujours un défi mais l’Amérique du nord le relève très bien à mon avis.

      Les problèmes avec la communauté noire (comme autochtones au Canada) n’est pas un problème d’immigration. Ces communautés ont été aliénés par l’histoire ce qui rend leur intégration dans l’ensemble très difficile. Ce sont des problèmes complexes mais la pire choses à faire est d’isoler ces groupes ou de les surprotéger avec des politiques sociale. La meilleure chose à faire est de laisser l’économie se développer, il n’y aura jamais un meilleurs moyen d’intégration que le travail.

    • Dans une étude toute récente, il ressort que pour 100 femmes noires de plus de 18 ans, il y a 83 hommes noirs “disponibles”.

      Cet écart de 17 % est du à la mortalité et à l’emprisonnement chez les hommes noirs américains. ( il est de 1% chez les blancs).

      Il y a là comme un problème.

    • Et si deux policiers noirs abattaient un blanc ?
      À chaque fois des des blancs tuent des noirs, ils ne sont jamais reconnus coupables. Je voudrais bien le résultat de l’enquête dans un cas contraire…

    • @Franki3 – 28 avril 2015 – 07h25
      Vous voulez peut-être qu’on vous fasse un petit résumé …

      Please do?

      Lorsqu’on voit la situation des noirs aux Etats-Unis, difficile de voir beaucoup de positifs.

      Ca fait un long moment qu’on parle de leur situation et pourtant, en 2015, on ne peut pas dire que c’est réjouissant.

    • @pbrasseur – 28 avril 2015 -07h51
      Bien d’accord avec votre réplique à ‘gofrankiego’ qui apparemment en avait fumé du bon pour parler en terme si négatif de l’immigration.

      C’est aussi mon impression que les choses sont pas mal plus positives que négatives aussi bien au Canada/Québec qu’aux Etats-Unis en ce qui concerne les immigrants dans nos sociétés et leur contribution. Entre autres, nous rappellerons qu’au Québec, nous avons besoin des immigrants en raison de la natalité et du vieillissement de la population.

    • Les USA ont toujours été et sera toujours un pays raciste

      Oui les noirs ont fait des avancés hyper-important

      Mais le pays est toujours scindé en 2… à 50/50 pratiquement

      Et si c’est pas les noirs, ce sont les hispanos qui sont visés. Si vous allez dans un resto au USA, vous verrez que bien souvent le plongeur ou le balayeur au lieu d’être noir sera.. Mexicain

      Ça reste une bombe à retardement ce pays :/

    • @Franki3

      28 avril 2015
      07h25

      Justement, ces jeunes sont écoeurés d’attendre. Ils utilisent une autre tactique (qui n’est pas la bonne toutefois)que celle utilisée par leurs prédécesseurs.

    • @apocalypse
      Au cas ou vous n’auriez pas remarqué, c’était un “rhetorical question” pour montrer l’énormité de votre commentaire. Nul besoin de jeter le bébé avec l’eau du bain.

      On pourrait aussi dire tant qu’à y être: À voir ce qui se passé à Baltimore, à quoi bon avoir fait la guerre civile? Ça rien amené.

      Renseignez-vous. Si vous en êtes vraiment au tout début, commencez par Wikipedia et progressez à partir de là. vous y trouverez plein de liens intéressants.

      http://en.wikipedia.org/wiki/African-American_Civil_Rights_Movement_(1954%E2%80%9368)

    • Let the crime fit the punishment.

    • @lizzie – 28 avril 2015 – 08h32
      … (qui n’est pas la bonne toutefois) …

      A un moment donné, lorsque tu fais quelque chose qui ne donne pas le résultat espéré, tu changes de tactique. Je ne suis pas, mais pas du tout un partisan de la violence, mais comme je disais plus tôt, peut-être que ça va en réveiller certains dans la population blanche de ce pays.

    • Qui sème le vent récolte la tempête.

    • @lizzie
      Justement quoi?
      Vous croyez que leurs prédécesseurs n’ont jamais fait d’émeutes et tout casser? y a rien de nouveau la dedans. Tout casser n’est pas la trouvaille de l’année.
      La seule chose que j’ai vu de nouveau ici, c’est un maire announcer qu’on va donner un espace pour la casse. Ça c’est nouveau.

    • Une bavure policière devient maintenant une occasion pour piller les commerces d’innocents marchands. Les gens qui se font voler et qui se font détruire leur commerce, ils ont fait quoi pour être ruinés?

      On peut être en beau fusil contre la police (dans ce cas dirigée par un home noir) et contre la mairie (ici encore un home noir), faut pas s’en prendre contre des innocents.

      Les E-U changent, de plus en plus multicultural. Quand un majorité de la population ne sera plus Européenne, pensez-vous que les manifestants vont recevoir de la compassion

      Franchement, ce comportement est innacepptable et injustifiable car on crée des nouvelles victimes elles aussi innocentes

    • gofrankigo:
      «L’humain est un être grégaire et le grégarisme est la tendance des individus de nombreuses espèces animales à se regrouper en sociétés plus ou moins structurées…»

      Le hic dans ces comparaisons animales, c’est que l’homme est la seule espèce qui utilise un langage symbolique, comme vous le faites maintenant. Cette évolution est née de la pression sociale et l’humain en porte les marques physiques à partir du 4e mois de son existence. C’est l’espèce animale de très loin la plus sociale.
      C’est pour cette raison que la régression individualiste prônée par certains est ce qu’elle est, une régression.
      La tendance chez l’humain est plutôt d’accepter l’autre. À moins qu’il ne soit dénaturé.

    • Sur un ton un peu plus léger, Chris Rock a depuis longtemps, la solution à la brutalité policière contre les noirs:

      https://www.youtube.com/watch?v=uj0mtxXEGE8

      :)

    • @Franki3

      28 avril 2015
      08h51

      Lisez le reste de mon commentaire, je l’ai expliqué. C’est un problème social auquel les USA doivent faire face, sinon ça va se répéter ailleurs.

    • Baltimore : de la fiction à la réalité / Baltimore : de la friction à la féralité…

    • La triste réalité des inégalités sociales dans ce quartier de Baltimore.

      http://www.vox.com/2015/4/28/8507493/baltimore-riots-poverty-unemployment

    • Et la non-violence ne pourrait-elle pas s’appliquer aux blancs et aux chefs de l’état, aux policiers , aux agents provocateurs, etc. aussi?

    • Même le fils du propriétaire des Orioles déplore les inégalités socales.

      “That said, my greater source of personal concern, outrage and sympathy beyond this particular case is focused neither upon one night’s property damage nor upon the acts, but is focused rather upon the past four-decade period during which an American political elite have shipped middle class and working class jobs away from Baltimore and cities and towns around the U.S. to third-world dictatorships like China and others, plunged tens of millions of good, hard-working Americans into economic devastation, and then followed that action around the nation by diminishing every American’s civil rights protections in order to control an unfairly impoverished population living under an ever-declining standard of living and suffering at the butt end of an ever-more militarized and aggressive surveillance state.”

      http://www.motherjones.com/mixed-media/2015/04/baltimore-orioles-freddie-gray

    • @lizzie
      relisez plutôt mon commentaire
      Ils n’utilisent pas une autre tactique que celle utilisée par certains de leur prédecesseur comme vous affirmez. Ça se fait depuis longtemps. rien de nouveau. c’est plus clair?

      De votre commentaire:
      “Ils utilisent une autre tactique (qui n’est pas la bonne toutefois)que celle utilisée par leurs prédécesseurs”

    • Therichrocco
      HeP ! Merci pour le clip de CR.. LoL !

    • @pbrasseur
      Excellente réponse.

      L’humanité est à son meilleur lorsqu’elle se mélange et qu’elle échange.
      Son développement devient alors exponentiel.

      C’est pas en restant dans son coin et en se multipliant en consanguin qu’on va aller loin.

    • L’histoire à la mauvaise habitude de se répéter…

      @gofrankiego

      ”Et qu’est-ce que ces événements nous disent, pas au sujet des américains, mais au sujet du mélange des races sur un même territoire?”

      Vous parlez de quelle races au juste ? Mélanger chien, chat et humains dans une même maison ? Vraiment, de quelle races parlez-vous ?

      ” les Hommes vont comprendre que chaque humain a besoin d’une place à lui seul parmi ses semblables parmi ce qui LUI RESSEMBLE”

      Ah ok, la je comprend ! Dans votre monde imaginaire, si on n’est pas identique ou de la même couleur de peau, on n’est pas de la même race et donc pas fait pour s’entendre. Viens peu être de la le problème.

      Il n’y à qu’une seule race ; la race humaine. Si je peux avoir un enfant avec une noire et que je suis blanc et que cet enfant peu lui aussi s’accoupler, bin on fait partie de la même race.

      C’est grace à des gens comme vous qu’on se ramasse avec des émeutes comme celles de Baltimore. J’espère que vous n’êtes pas policier.

    • Étrange cette rumeur qui voulait que les 3 principaux gang de la ville avait fait une trève pour pouvoir tuer des policiers. Évidemment, c’est une rumeur mise de l’avant par la police pour discréditer les manifestations. C’est en partie là aussi le problème de violence dans ce genre de situation, les gangs criminels profitent de l’instabilité pour voler ou casser.

      Le problème est complexe aussi, ce n’est pas aussi facile que d’interdire des lois discriminatoire, il faut lutter contre la discrimination des policiers, mais ceux-ci ne voit pas ou ne veulent pas reconnaitre le problème. C’est pourquoi c’est un peu ridicule de comparer les droits civils à une lutte contre le profilage racial policiers… Quand le symbole même de l’ordre est remis en question, ne vous attendez pas à ce que les manifestants restent tous sans broncher devant des policiers équipés en SWAT team. C’est de plus mettre de coté la provocation qui arrive souvent des deux cotés.

    • @gofrankiego

      Ce que vous remettez maladroitement en question me semble-t-il, c’est le rêve américain et “Trudeauiste” du “melting put”, c’est à dire cette possibilité d’une assimilation de populations de diverses origines raciales , culturelles et religieuses en une société harmonieuse et collaboratrice.

      Cette question est en effet cruciale et il faudra beaucoup plus que de bonnes intentions et de bons sentiments pour parvenir à répondre intelligemment à votre question.

      Merci d’avoir eu le courage de formuler cette question.

    • @pbrasseur – 28 avril 2015 – 07h51

      Ah ? le mélanges se passe bien affirmez-vous, vous blaguez ou quoi?

      Essayez de vous souvenir de ce qui arrive en Bosnie il n’y a pas si longtemps entre les chrétiens et les musulmans, de ce qui se passe en ce moment même en Afrique du Nord qui est à feu et à sang, de ce qui se passe en ce moment même en Afrique du Sud, de ce qui se passe dans plusieurs pays d’Europe et j’en passe et des meilleures. Réfléchissez un peu.

      Intégration PHuhuh! Vous dormez au gaz ou quoi ? S’il y avait vraiment intégration de l’immigrant il n’y aurait pas à Montréal de petite Italie, ni de petit Magreb, et de femmes voilées – ni de Gang de rue (on aurait encore nos motards fauteurs de trouble c’est vrai) ni de mafiosi italiens.

      • pulcinella – 28 avril 2015 – 09h25
      Vous êtes à coté de la plaque l’être humain est un animal et il est un animal grégaire depuis l’homme des cavernes. Je compare des comparables… tellement animal que dans les premiers temps des greffes cardiaques, on se servait des cœurs de cochons…ensuite on a fait usage de cœurs mécaniques…

      ”acceptez l’autre” une joke ou quoi? Combien de centaine de milliers de personnes torturées et/ ou mortes dans les milliers de guerre passées et présentes, et même en dehors des conflits combien de meutres, viols, vols et crimes en tous genres chaque jour ? Un autre endormi au gaz.

    • ..Bien entendu, ça «joue dur» dans ce genre de manifestations. Par contre, chaque fois qu’il s’en produit une dans ce pays où il y a quelque chose comme 300 millions d’armes à feu en libre circulation, il n’y a jamais de riposte armée face aux escadrons policiers équipés à la «Robocop». Les Américains seraient-ils finalement plus «pacifiques» -façon de parler dans le cas Baltimore- qu’on l’imagine quand on regarde uniquement les statistiques sur les armes à feu?

    • @Midian – 28 avril 2015 – 10h19

      ”Il n’y à qu’une seule race ; la race humaine.”

      LOL
      Allez dire ca aux combattants de l’EI, n particulier à celui qui tranche les têtes des journalistes…

      Et tiens, tant qu’a faire, essayez donc d’émigrer dans un de ces pays avec votre belle grande bonté d’âme et votre bikini… On s’en reparlera après voulez-vous !!

    • @gofrankiego – 28 avril 2015 – 10h47
      … Il n’y a qu’une seule race ; la race humaine. (Midian – 28 avril 2015 – 10h19)

      En effet, tout le monde devrait penser ainsi et les choses iraient bien mieux sur la planète. On devrait tous travailler ensemble pour résoudre les problèmes de cette planète qui sont nombreux et qui requièrent une attention ASAP, mais non, nous en sommes encore aux divisions. De la manière où les choses vont, pas certain que nous aurons assez de temps pour sauver cette planète et dans CINQUANTE ans, les coquerelles risquent d’en avoir hérité.

    • @gofrankiego 10h47
      J’imagine que l’ironie de votre commentaire vous passe comme la Station Internationale au dessus de la tête.
      Quand ceux qui partagent votre vision d’un monde qui fonctionnerait mieux selon vous (soit chaque “couleur” à sa place, et le plus d’homogénéité possible), c’est l’EI et ses semblables, il me semble qu’être à votre place, je me questionnerai sur la qualité de mes conclusions…

      Le beau nivellement par le bas tel que prêché par gofrankiego: Y’a des pays arriérés qui nous empêchent d’être nous-mêmes, alors nous devrions faire de même!

    • Je suis passé par Baltimore il y a quelques années et j’ai vraiment été étonné par le malaise palpable entre blancs et noirs. Le Québec et le Canada connaissent leurs problèmes de relations inter-culturelles mais là-bas c’est vraiment autre chose. Un ami Américain qui vient de la Virginie et avec qui j’ai partagé mes impressions m’a confirmé que c’était typique d’une ville du Sud. J’avoue que j’ai été plutôt surpris d’apprendre que Baltimore était encore considérée comme une ville du Sud en raison de la ligne Mason-Dixon.

      J’ai retenu de mon court séjour que le malaise était vraiment plus profond que je l’imaginais et qu’il va bien au-delà de l’ignorance ou du simple préjugé. Je crois qu’il est plutôt question d’un lourd bagage historique. J’ai aussi mieux compris le courage et le mérite de tous ceux qui ont travaillé et qui travaillent encore pour faire tomber les barrières.

    • Une partie du problème? “Since 2011, Baltimore has lost or settled more than 100 cases related to police brutality”

      http://www.vox.com/2015/4/28/8508125/baltimore-police-brutality

    • tous ces jeunes afro-américains refusent davantage aujourd’hui ce que leurs grands-parents ont accepté et subi par la peur. Le lynchage auquel leurs arrières ont été soumis sans jamais avoir levé le petit doigt est terminé.
      Le racisme perdure toujours dans les USA. Mais en 2000 la nouvelle génération ira aux barricades.
      Lorsque je les vois je me demande si dans notre passé l’une des générations du Québec n’aurait pas laissé un meilleur héritage en recourant à la révolte pour faire comprendre
      à tous ceux qui les menaient à la baguettes, les capitaux et patrons étrangers, à notre dictature duplessiste complice d’une religion totalement contrôlante qu’assez c’était assez.
      Les ghettos noirs renaissent de plus en plus chez nos voisins. La violence ne fait que commencez parce que déjà les autorités les condamnent.
      Ici ce sont d’autres genre de ghettos qui naissent et tôt ou tard nos enfant connaîtront à leur tour la soumission mais probablement finalement l’assimilation à ses ghettos devenus envahisseurs.
      Il sera trop tard pour réagir.

    • @gofrankiego

      ”Et tiens, tant qu’a faire, essayez donc d’émigrer dans un de ces pays avec votre belle grande bonté d’âme et votre bikini… On s’en reparlera après voulez-vous”

      Dat logique.

      L’EI prones les même valeurs que vous ; les pareils ensemble. Ça commence en disant ‘’sont pas pareil, y’ont pas la même couleur, sont différent et ça fini par un noir mort avec les vertèbre cervicale cassé.

      Si vous tenez tant à ce que les pareils soit ensemble, l’EI se bat justement, présentement pour cela. En plus, y’a pas d’hiver la bas !

      Et surtout, n’oubliez pas que les noirs n’ont jamais demandé à se faire trimbaler jusqu’ici.

      ”et votre bikini”

      Non. Juste non.

    • enfants

    • Mayor Rawlings-Blake had said she wanted to give ‘those who wish to destroy space to do that’

      http://www.independent.co.uk/news/world/americas/baltimore-riots-mayor-stephanie-rawlingsblake-under-fire-for-suggesting-rioters-would-have-space-to-break-the-law-10208530.html

      héhéh ce n’est pas ce qu’elle voulait dire… mais…

    • @oshina
      “tous ces jeunes afro-américains refusent davantage aujourd’hui ce que leurs grands-parents ont accepté et subi par la peur. Le lynchage auquel leurs arrières ont été soumis sans jamais avoir levé le petit doigt est terminé.
      Le racisme perdure toujours dans les USA. Mais en 2000 la nouvelle génération ira aux barricades.”

      Pas certains pourquoi vous pensez que c’est nouveau depuis l’an 2000. Voici une liste exhaustive de plusieurs émeutes à caractères raciales répertorié meme avant le début du siècle dernier

      http://en.wikipedia.org/wiki/Mass_racial_violence_in_the_United_States

      allez consulter la section depuis 1964 “civil right movements” en particulier.

    • Contrairement à ce que la plupart croit, la police ne tire pas sur tout ce qui est noir aux USA. Que vous soyez noir ou blanc lorsque vous commettez un crime, les policiers sont vite sur le gun. Juste comme ça, il y a combien de décès de policier par année lors d’intervention vs nombre de criminel abattu?

      Un job de policier aux USA est pas mal moins payant qu’ici et ils ont pourtant plus de risque. De plus la répression est tellement sévère que plusieurs criminels n’ont rien à perdre à tenter de fuir par tous les moyens y compris la violence.

      C’est la loi des probabilités: il y a plus de criminalité chez les noirs que les blancs donc ils seront plus souvent impliqués dans des évènements malheureux. Le problème profond du racisme est là: Ils ont moins accès à l’éducation, emplois de qualité et privilège dû à la couleur de leur peau. Tant qu’ils seront garder dans la pauvreté et traiter comme des citoyens de 2e ordre, le problème va persister

    • Des événements semblables vont se produire de plus en plus souvent aux EU. En raison des inégalités sociales de plus en plus grandes, er de la culture de la violence alimentée par la présence de plus en plus grande d’armes à feu. La NRA prone qu’il y ait de plus en plus d’armes pour assurer la sécurité des gens. La présence massive d’armes dans la société favorise au contraire une insécurité où les gens, policiers ou civils, ont la gachette de plus en plus facile. Mieux vaut tirer le premier que de courir le risque de se faire tirer.

    • Il y a des chances que la situation empire, les forces policières racistes ne semblant pas comprendre qu’elles jettent, avec leurs exactions, de l’huile sur un feu qui ne demande qu’à grossir. Soit dit en passant, je me demande comment G. W. Bush aurait géré ça.

    • Peu de gens savent qu’historiquement, la police aux USA tire ses origines des slave patrols. Pour plus de détails :

      http://libcom.org/history/origins-police-david-whitehouse

      J’ai un peu honte quand je lis des remarques comme celles de gofrankiego

      “Quoi qu’en dise nos bien-pensants bien ouverts les mélange ça ne marche jamais, l’immigration n’est jamais une bonne affaire.”

      provenant d’un(e) québécois(e). Un des points qui nous distingue le plus des américains, nous québécois, est justement notre ouverture sur le monde et notre multiculturalisme. C’est ce qui fait notre force!

      Le Cirque du Soleil, vous connaissez ? Une fierté mondiale pour le Québec. Ses artistes et performers proviennent des 4 coins du monde. Le sport est un autre domaine ou certains de nos plus grands champions sont des immigrants qui ont accepté le Québec comme terre d’accueil : Pacioretty, Plekanec, Leonard Dorin, Lucian Bute, Adonis Stevenson, Jean Pascal, même David Lemieux, au nom typiquement québécois, est d’origine arménienne.

      Non, le multiculturalisme n’est pas une menace pour nous, mais bien une source de fierté.

      Ce qui est une menace, c’est le racisme, la xénophobie et l’étroitesse d’esprit.

      Il y aura toujours des gens pour qui la différence est source d’angoisse. Pour qui certains groupes sont plus égaux que d’autres – des gens qui n’hésitent pas à recourir à la violence et à l’intimidation pour imposer aux autres leur vision du monde. Je persiste à croire que le multiculturalisme demeure possible malgré la présence de tels éléments (minoritaires) dans nos sociétés – mais seulement si de telles personnes sont soigneusement filtrées, et tenues éloignées du pouvoir – et de tout rôle d’autorité.

      Or, malheureusement, aux USA, il semble que ce profil psychologique soit plus un critère d’embauche pour les “forces de l’ordre” qu’un filtre.

    • @romeog – 28 avril 2015 – 14h21
      Excellent: tout à fait d’accord avec vous!

    • C’est une erreur de considérer cette histoire comme une opposition entre les Blancs et les Afro-Américains. On est plus en 1960.

      Comme à Ferguson, ou à Los Angeles dans les années 90, les premiers touchés par ces émeutes sont les petits commerçants qui sont souvent issus d’une immigration récente: Asiatiques, Hispaniques, Moyen-Orientaux ou Indiens comme on a vu à Ferguson.

      Ces émeutes ne vont pas attirer la sympathie de ces communautés sur les Afro-Américains. Aux États-Unis, les Afro-Américains sont en train de s’isoler des autres groupes.

      C’est très grave, car les blancs sont en train de devenir minoritaires. Et les groupes qui les remplacent ne sont pas aussi sensibles aux demandes des Afro-Américains. Beaucoup de blancs vivent dans la repentance face aux noirs: Les Hispaniques et Asiatiques n’ont pas le sentiment de devoir quoi que ce soit aux Afro-Américains.

    • @pbrasseur et @-alexandre- @romeog et tous ceux qui remettent les gofrankiego de ce monde à leur placce : MERCI

    • Toutes ces accusations sur le fléau du racisme aux États-Unis.. ça n’en fini plus..

      La mairesse est noire. Le commissaire de police est noir. La police de Baltimore (comme de la plupart des grandes villes) a un très haut taux de policiers noirs.

      Et les commentateurs de ce blogue d’attribuer à ces voyous un agenda politique, comme s’ils agissaient dans un mouvement pour l’égalité sociale. Vous le croyez réellement??

      J’investi dans l’immobilier aux États-Unis. J’ai des prêts et des maisons dans 6 États américains sur la côte Est et le Mid West. Je peux vous garantir que ces ghettos ne s’amélioreront pas et ça n’a rien à voir avec le racisme – aucun investisseur sérieux ne veut risquer son argent dans des endroits comme ça. Les seuls qui le font sont les “slum lords”, comme vous en avez aussi à Montréal, qui laissent les maisons et logements se détériorer.

      Tu n’investiras pas $50,000 pour retaper une maison dans leurs ghettos alors que la valeur de revente augmentera de $10,000. S’ils voulaient vraiment se sortir de leur merdier, ils cesseraient de tout casser et gentrifieraient leurs quartiers.

    • @Robert_Domino

      28 avril 2015
      15h09

      Allez lire les statistiques de mon 9h59, oh grand investisseur immobilier!

    • lizzie
      28 avril 2015
      15h35

      Et ces statistiques prouvent quoi, sinon exactement mon point? Personne ne veut investir dans ces quartiers de voyous. Autant en immobilier que dans le commercial, l’industriel.

      Allez sur google street view et regardez un peu comment vivent les gens dans ces ghettos. Allez sur google et tapez n’importe quelle ville avec le mot “hood”. Vous allez finalement comprendre pourquoi nous avons si peu d’empathie pour ces gens là. Et par “ces gens là” je ne parle pas des noirs mais des voyous.

    • @deret850 15h00

      “C’est une erreur de considérer cette histoire comme une opposition entre les Blancs et les Afro-Américains.”

      ———-

      Ce n’est pas une question blanc-noir, c’est l’État-Policier qui est le sujet de notre attention ici. Si je me fie aux commentaires que je lis ici et ailleurs sur les divers forums de discussions, la plupart des citoyens blancs (canadiens comme américains) trouvent révoltant le comportement des policiers américains dans les zones d’occupation urbaines.

      ———-

      “Ces émeutes ne vont pas attirer la sympathie de ces communautés sur les Afro-Américains.”

      ———-

      Ces émeutes n’ont pas pour but d’attirer la sympathie. Ces émeutes n’ont pas de but. Ces émeutes sont une marmite à vapeur oubliée sur le feu. On a beau être d’accord ou non que la marmite explose, on a beau approuver ou non la moralité de la vapeur d’eau qui fait monter la pression dans la cocotte, suffit d’un minimum de connaissances en physiques pour savoir que si on laisse sur le feu sans surveillance, éventuellement ça va faire “boom”…

      ———-

      “C’est très grave, car les blancs sont en train de devenir minoritaires.”

      ———-

      C’est très grave que les blancs soient en train de devenir minoritaires ? Ah bon ? Pourquoi ? Dans un contexte ou la majorité traite les minorités avec respect et civilité, qu’est-ce qui vous fait craindre de devenir minoritaire ?

      Ceux, par contre, qui traitent les minorités comme des castes inférieures, non admissibles aux même droits et privilèges que la race choisie, ceux-là ont probablement à craindre un retour du pendule…

    • Touchez pas à Mickey Mouse,

      sinon j’pète les plombs solide.

    • @deret850 15h00 “C’est une erreur de considérer cette histoire comme une opposition entre les Blancs et les Afro-Américains. On est plus en 1960.” Le racisme est encore présent. Les pillages sont condamnables mais ils sont l’effet des manifestations spontanées qui attirent toujours des éléments indésirables. On peut voir aussi du vandalisme et des pillages après des parties de hockey, notamment

    • Si les races n’existent pas, pourquoi est-ce que l’autobiographie d’Obama s’intitule “Dreams from My Father: A Story of Race and Inheritance”.

      Si les races n’existent pas, comment fait-on pour savoir que certaines races sont sous-représentées dans certaines catégories?

      On ferait donc de la discrimination positive pour quelque chose qui n’existe pas?

    • @deret850 16h47 “Si les races n’existent pas, comment fait-on pour savoir que certaines races sont sous-représentées dans certaines catégories? On ferait donc de la discrimination positive pour quelque chose qui n’existe pas?” Vous maniez mal le sophisme. Comme bien des membres de la “drette”.

    • 17h30 Vous maniez mal le sophisme. Tant mieux.

    • @Robert_Domino

      28 avril 2015
      16h15

      Ce sont des écoliers qui ont fait le cassage, ils considèrent leur avenir bouché. Regardez le taux de chômage et vous penserez peut-être la même chose.

    • Comme c’est facile et convénient d’accuser tout le monde pour les actions d’une minorité. D’abord la majorité des 330 millions d’américains ne sont pas plus racistes que n’importe qui d’autre et ces pauvres blancs ne sont pas le bloc monolithique que certains aiment penser. Les noirs non plus d’ailleurs. Les hispaniques non plus. La majorité des policiers font un travail honnête tout comme la majorité des noirs.

      On se scandalise vite lorsque quelques policiers blancs tirent sur des noirs, certains de ceux-ci choisissant même de tout détruire leur voisinage, mais très peu agissent alors que le nombre de crimes entre noirs excède de loin ceux impliquant des blancs et des noirs. Cela n’excuse pas les policiers et il faut prendre action mais on se roule dans le deux poids deux mesures.

      On crie au racisme des blancs et on excuse le racisme des noirs. Le racisme n’est peut-être pas le plus gros problème. La pauvreté de génération en génération fait encore plus de dommage mais il ne suffit pas de lancer de l’argent en pensant régler le problème. Les emplois ne poussent pas dans les arbres non plus. D’ailleurs, les investisseurs ne sont pas assez fous pour investir là où les emplois sont en grande demande, là où les aptitudes sont limitées. L’éducation et la formation sont peut-être un gros début de solution pour améliorer le sort de ceux qui sont pris dans le cercle vicieux de la pauvreté, qui se sentent victimes et n’ont plus le courage de se prendre en main.

      On monte vite aux barricades en traitant tout les cas de la même facon. Les victimes ne sont pas toutes aussi innocentes qu’on aimerait le penser, genre Michael Brown à Ferguson et même Freddie Gray à Baltimore. Et ceux qui résistent à leur arrestation ou se pousse s’attendent à quoi, sachant très bien à qui ils font face. Il est important de corriger le tir avec les policiers et que justice soit faite mais cessons les généralisations gratuites qui ne font qu’enflammer la situation. Il est important de protester et réclamer justice mais pas de tout détruire au passage, ce qui ne fait que durcir les préjugés et la crainte d’agir et aider les plus démunis.

    • @romeog
      “C’est très grave que les blancs soient en train de devenir minoritaires?”
      C’est grave pour les Afro-Américains. Car si beaucoup de blancs sont envahis par la repentance et la culpabilité envers les noirs, ce n’est pase cas des Hispaniques, des Asiatiques et des Moyen-Orientaux.

      Vous dites que c’est une question de violence policière.

      Les Hispaniques, deux fois plus nombreux que les Afro-Américains, sont aussi victimes de violence policière, et pourtant ils ne sont pas les auteurs d’émeutes comme on le voit à Baltimore.

    • @romeog

      ”c’est l’État-Policier”

      Yuppers. Qu’arrive t’il quand la prison devient une business ?

    • @deret850

      “Les Hispaniques, deux fois plus nombreux que les Afro-Américains, sont aussi victimes de violence policière, et pourtant ils ne sont pas les auteurs d’émeutes comme on le voit à Baltimore”

      ———-

      On n’a pas les mêmes perceptions, je pense… Me semble que depuis l’été dernier, c’est quasiment à chaque semaine qu’un citoyen fait les manchettes après avoir été abattu par un flic. Me semble que la victime est pas mal toujours de la même couleur… À moins que j’aie des problèmes avec mon écran…

    • Le problème est plus économique que racial.

      “”They are reacting to something very specific — a feeling of hopelessness,” Ray said. “People who aren’t from these neighborhoods see one incident: Freddie Gray. But here, Freddie Gray triggers collective memory and experiences that they’ve had over time, like their lives don’t matter. People without jobs, trying to feed their families in neighborhoods without grocery stores. Sitting around not talking about, what did you do at school today, but did you get stopped by the police on your way home? It’s been brewing for decades.

      “Why Baltimore, why now? Of course Baltimore, of course now.”"

      http://bigstory.ap.org/article/d3de4b574a8d4ad59bef5c9453d11148/riots-baltimore-product-anger-deep-dysfunction

    • @romeog

      ” c’est quasiment à chaque semaine qu’un citoyen fait les manchettes…est pas mal toujours de la même couleur ”

      Les manchettes sont une chose différentes que la réalité sur le terrain. Consultez les statistiques, environs 1000 personnes sont tuées par des policiers chaque année aux États-Unis. 300 de ceux-là sont des Afro-Américains, et ce sont les seuls cas à faire la manchette. Les autres cas de violence policière sont généralement ignorés par les médias.

      Je le répète: Cette obsession pour les violences policières envers les noirs ne sert pas la cause des Afro-Américains: Ça fait juste plaisir aux bien-pensants.

      “ceux-là ont probablement à craindre un retour du pendule…”

      Avec de tels propos, il ne faut pas s’étonner que les Afro-Américains attirent si peu de sympathie chez les autres commmunautés.

      Le pire, c’est que plein de gens pensent que ces violences vont faire avancer la cause des Afro-Américains. C’est tout le contraire.

    • L’exploitation, le manque d’éducation et la pauvreté engendrent, partout au monde, la colère et la criminalité. Les USA ne font pas exception; les effets de l’esclavage passé y sont encore présents. On voit les mêmes résultats ici et ailleurs dans les populations autochtones conquises et marginalisées. Mais cette situation est d’autant plus scandaleuse dans le pays le plus riche au monde.

    • Vive le Yukon liiiiiiiibre

    • @romeog – 28 avril 2015 – 18h05
      À moins que j’aie des problèmes avec mon écran…

      lol

      Par le plus grand des hasards, j’ai le même problème avec mon écran!

    • Deux articles à lire pour comprendre la rébellion de la population à Baltimore.

      Un sur la dégradation économique de Baltimore :

      http://bigstory.ap.org/article/d3de4b574a8d4ad59bef5c9453d11148/riots-baltimore-product-anger-deep-dysfunction

      Un sur l’état de santé de la population Afro-Américaine de cette ville qui a l’honneur d’avoir un des meilleurs hôpitaux au monde.

      http://qz.com/393393/charts-baltimores-health-data-are-a-picture-of-inequality/

      C’est plus une rébellion contre l’inégalité sociale qui engendre du désespoir.

    • Franki3

      vous avez parfaitement raison. Mais je vis au USA une bonne partie de l’année et il me semble que cette colère se manifeste de plus en plus et je sais parfaitement que le ghettos noirs s’étendent de plus en plus. Que le phénomène des blancs qui se retirent dans les banlieues pour laisser les villes au gens de couleur se manifeste davantage aussi.

    • Lizzie, j’imagine que vous lisez les articles. Voici un passage revelateur:

      “In Sandtown-Winchester, where Gray was raised and arrested, whole blocks of row homes sit neglected, some scorched, others boarded up. Neglected lots overgrown with grass are littered with trash and broken glass.”

      Donc ce qu’on apprend c’est que vivre en mode ghetto n’a rien a voir avec la police ou la domination de l’Homme Blanc. En fait la plupart de ces maisons doivent appartenir a des investisseurs blancs mais ils ne veulent pas porter de gilet pare-balle pour aller faire des reparations. Ce n’est certainement pas ces voyous qui vont passer la tondeuse.

    • @Robert_Domino

      28 avril 2015
      19h42

      Oui, je les lis. Savez-vous pourquoi ces maisons sont abandonnées? Il n’y a personne pour les habiter. Des maisons brûlées lors des émeutes de 1968 n’ont pas été reconstruites. Les usines sont parties, plus de travailleurs, juste des chômeurs. Lisez vous les articles en entier ou faites-vous seulement du cherry-picking?

    • @deret850 18h30

      “environs 1000 personnes sont tuées par des policiers chaque année aux États-Unis. 300 de ceux-là sont des Afro-Américains, et ce sont les seuls cas à faire la manchette.”

      ———-

      Êtes-vous en train d’insinuer que plusieurs blancs se font aussi abattre par la police sur une base hebdomadaire pour des “crimes” tels : marcher dans la rue, jouer avec un gun de plastique dans un parce, acheter un gun au Wallmart, se mettre spontanément à courir dans la rue, vendre des cigarettes à l’unité ?

      Si oui, des liens SVP – et je vous promets d’être tout autant indigné. Peu importe la couleur de la victime.

    • Voici les paroles d’un Afro-Américain de Saint-Louis, qui lutte pour de meilleures conditions dans sa communauté:

      <>

      Voilà un noir qui demande qu’on s’intéresse à toutes les victimes des violences, pas seulement les cas où des Afro-Américains sont tués par des policiers.

      Imaginez: 147 meurtres totalement ignorés, au profit de deux individus tués lors d’intervention policière.

      Pourquoi ignorer 95% des victimes de violence? À qui profite cette attitude?

      http://www.stlamerican.com/news/local_news/article_51b25b92-8b06-11e4-8a93-9fe04318cb0c.html

    • Voici les paroles d’un Afro-Américain de Saint-Louis, qui lutte pour de meilleures conditions dans sa communauté:

      “…there were 149 homicides in St. Louis in 2014. Of those 149 people killed in the city, two… were killed by police officers.
      We’re continually trying to bring to the forefront that our problem is not just with police killing people”

      Voilà un noir qui demande qu’on s’intéresse à toutes les victimes des violences, pas seulement les cas où des Afro-Américains sont tués par des policiers.

      Imaginez: 147 meurtres totalement ignorés, au profit de deux individus tués lors d’intervention policière.

      Pourquoi ignorer 95% des victimes de violence? À qui profite cette attitude?

      http://www.stlamerican.com/news/local_news/article_51b25b92-8b06-11e4-8a93-9fe04318cb0c.html

    • Bernie Sanders dans la course à l’investiture: certains masques vont tomber.

    • @sebcouchard “Les E-U changent, de plus en plus multicultural. Quand un majorité de la population ne sera plus Européenne, pensez-vous que les manifestants vont recevoir de la compassion”

      Wow!!! En prenant pour acquis votre formulation fort douteuse, doit-on conclure que vous n’êtes pas de descendance européenne?

      ———

      Robert_Domino. Ce sont tous des minables. Qu’est-ce qu’on en a à foutre s’ils sont traités comme des citoyens dont la vie n’a pas grande valeur.

      ——-

      Plusieurs minimisent, voire nient, le probleme de comportements racistes et criminels de certains policiers en ajoutant que le probleme principal n’est pas là. Quelle connerie! Evidemment, que si les Afro-Américains étaient aux commandes économiques et politiques cela ne se passarait pas de la même facon. Entre temps, ce n’est pas une raison pour tolérer les actes racistes de certains policiers.

      Aucun d’entre eux ne semblent se poser la question sur ce qui se passait avant que les cellulaires ou autres caméras soient aussi nombreux.

    • @deret850 20h15

      “Pourquoi ignorer 95% des victimes de violence?”

      ———-
      1) 95% des victimes ne sont pas ignorées. Des rapports de police sont remplis, des enquêtes sont habituellement lancées, et le coupable est puni si on réussit à l’identifier.

      2) …sauf quand l’agresseur porte le badge. Les poursuites et condamnation, dans ces cas-là frisent le 0.01 %.

      3) Si on ne peut prévenir tous les actes de violences, ça n’empêche pas qu’on devrait au moins pouvoir collectivement garder sous contrôle ceux qui sont perpétrés sur la payroll de l’État !

    • 18h39 Le Burundi. le cinquième pays le plus pauvre du monde, est en crise. Exploitation, manque d’éducation et, surtout, pauvreté extrême. Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

    • 21h27 Au Burundi, 280 dollars de revenu par année.

    • Je viens de voir a la tv une video montrant une mere tabasser rudement et
      publiquement son fils jouant a l’emeutier a Baltimort.

      Pas etonnant que cet ados ait des comportement de la sorte, si c’est comme
      ca que “l’elevage” se passe a la maison!

    • @jutamat 22h12 J’ai trouvé ça réjouissant. Sa mère a bien fait, sa colère était justifiée. Et elle ne l’a quand même pas battu, elle l’a un peu bousculé et houspillé, il le méritait.

    • rogerothornhill
      28 avril 2015
      20h28

      Il ne faut pas tout confondre. Le problème n’est pas qu’ils soit “minables” ou que leur vie n’ait pas de valeur. Le problème est la culture du banditisme, des gangs, de la drogue.

      J’étais à une conférence à Newark au New Jersey il y a quelques semaines. Une autre ville aux prises avec un taux de criminalité accablant. Je discutais avec un noir, homme d’affaire bien normal, et il me disait à la blague que dans les rues de ce ghetto il a beaucoup plus l’air à sa place que moi, petit blanc de Virginie.

      C’est ça la réalité urbaine des grandes villes américaines avec ses ghettos principalement noirs. Les maisons à l’abandon, les dealers de drogue, les “drive-by” shootings, les vols, les squatteurs.. Prennez le pire quartier de Montréal et multipliez par 10. Allez sur Youtube et tapez “baltimore hood”, vous aurez devant vous le mode de vie de cette tranche de la population.

      C’est un cycle négatif qui fait en sorte que tous les investisseurs potentiels se découragent. Pensez vous qu’ils vont se bousculer aux portes pour investir à Ferguson et Baltimore? Il n’y a que les habitants de ces endroits qui peuvent briser ce cycle qui n’a rien à voir avec les méchants policiers.

    • Pour Baltimore et son no man’s land, voir la fabuleuse télésérie The Wire (2002-2008). Tout est là.

      PT

    • @Robert_Domino 23h09 “Prennez le pire quartier de Montréal et multipliez par 10.” Nous ne réalisons pas à quel point nous vivons en paix et en sécurité ici. Ce qui nous semble normal est vu ailleurs comme un paradis.

    • @ Robert_Domino

      28 avril 2015
      23h09

      Entièrement d’accord avec votre analyse.

      Une spirale infernale de misère et de violence.

      Pour moi, il est trop tard pour régler le problème.

      La situation économique va continuer à se détériorer et les conditions de vie des plus pauvres ne vont pas aller en s’améliorant.

      J’ai l’impression que ce genre d’émeute va aller en augmentant en fréquence et en violence.
      Et ça va faire des USA une société de plus en plus répressive.
      Déjà que le taux d’emprisonnement est assez hallucinant.

      Rien de bien bon pour l’avenir.

      M. Duclos

    • @robert-Domino Je ne mélange pas tout. Au contraire, je fais la part des choses. Je ne dis pas que les Afro-Américains ne peuvent en rien améliorer leur situation. Ils le font d’ailleurs mais des siècles d’oppression ont laissé des traces toujours bien visibles. Par contre, ce qu’on voit des forces policières est révoltant et je le répète pour la xeme fois. Imaginez ce que ca pouvait être lorsque les policiers n’avaient pas à se soucier des cellulaires et autres caméras.

      Ce que vous et d’autres écrivez est aussi choquant de dire que certaines populations, disons québécoises, ont tellement de mauvaises habitudes de vie qu’il est acceptable de leur prodiguer des soins de santé de qualité bien inférieure car ils sont responsables de leur état de santé. Remarquez que c’est un peu ce qui se passe déjà.

      ————————

      Dans le billet de M. Hétuhttp://blogues.lapresse.ca/hetu/2015/04/25/des-nouvelles-de-baltimore/ j’ai recopié des passages de l’article du NYT sur Toni Morrison http://www.nytimes.com/2015/04/12/magazine/the-radical-vision-of-toni-morrison.html

      Un paragraphe parle de la mort du poète Henry Dumas, tué par un flic du métro de NY en 68, donc aucune trace vidéo compromettante. Une autre partie évoque , entre les lignes, la peursurréaliste de la grand-mère de Toni Morrison pour ses jeunes filles. On lit ca et on est obligé de relire une ou deux fois car on n’en croit pas ses yeux. Le dernier paragraphe évoque la haine viscérale du père de Toni Morrison pour les blancs.

    • @romeog – 28 avril 2015- 14h21

      Vous écrivez : ‘’ Non, le multiculturalisme n’est pas une menace pour nous, mais bien une source de fierté. ‘’

      J’aimerais bien comprendre la logique de votre affirmation… De quoi êtes-vous fier exactement ? Est-ce le fait de vous considérer vous-même comme un ‘’bien-pensants bien ouvert aux autres’’ renforce votre estime de vous-même ? Vous vous trouvez de ce fait plus ‘’évoluez’’ plus intelligent que ceux qui ne pensent pas comme vous?

      Est-ce fait de voir quand vous vous promenez dans la rue des gens habillés différemment de vous – avec des voiles sur la tête et de grandes robes bigarrées par exemple – cela vous met en joie ? Ou entendre dans des quartiers entiers petite Italie – petit Maghreb – petite Haïti à Montréal des gens qui ne parlent ni français, ni anglais – et dont vous ne comprenez pas un traitre mot de ce qu’ils racontent- vous plaît à ce point? Ou de voir des dizaines de jeunes trainés dans les rues sans travail (au lieu d’être à l’école), sans but, totalement désœuvrées et qui lancent leurs chaussures hors d’usage sur les fils électriques pour marquer leurs territoires ?

      Peut-être êtes-vous fier que certains de nos québécois, les moins solides les moins bien équipés pour faire face à la vie, adhèrent aux idées et aux valeurs venues du Nord de l’Afrique et s’en prennent à nos militaires, à notre gouvernement, à nos institutions ?
      Peut-être êtes –vous fier de payer de plus en plus de taxes et d’impôts pour ces centaines de personnes qui débarquent ici, et qui, même après 4 -5 ans ne travaillent toujours pas, mais qui n’ont pas manquer d’ajouter une demi-douzaine d’enfants supplémentaires en bénéficiant de généreuses allocations familiales et autres avantages sociaux …

      Pendant ce temps nous avons de plus en plus de sans-abris québécois dans les grandes villes, d’enfants québécois qui manquent de nourriture et dont les parents n’ont pas d’argent pour les inscrire dans une équipe de hockey (Notre sport national soi-disant), le taux de chômage augment à vue d’œil en région, l’industrie de la pêche des provinces maritimes se meurt lentement, et que le réchauffement climatique, la rareté de l’eau nous amènera de + en + de réfugiés qu’il faudra entretenir jusqu’à la fin de leurs jours…

      À quoi tiens votre ‘’fierté’’ ?

      En + vous ajoutez : ‘’Il y aura toujours des gens pour qui la différence est source d’angoisse. – des gens qui n’hésitent pas à recourir à la violence et à l’intimidation pour imposer aux autres leur vision du monde. ‘’

      De qui parlez-vous exactement ?

      De nous les Patriotes et traditionnalistes québécois qui OSONS PARLER ET DIRE de vous ouvrir les yeux – ou de l’EI et ses supporters silencieux ici présents au Québec qui tranchent des têtes ?

    • @Robert_Domino au sujet de cette réponse de :

      lizzie – 28 avril 2015 – 20h04 répond à @Robert_Domino

      Elle lui dit : ‘’ Savez-vous pourquoi ces maisons sont abandonnées? Il n’y a personne pour les habiter. Des maisons brûlées lors des émeutes de 1968 n’ont pas été reconstruites. Les usines sont parties, plus de travailleurs, juste des chômeurs. ‘’

      Déformation des faits. Par exemple à Détroit, les usines de montage automobile ont fermées leurs portes parce que la chute des ventes des grosses cylindrées américaines était catastrophique et que les petites cylindrées étrangères prenaient possession du marché.

      Les maisons de centre-ville ont été abandonnées parce que la criminalité faisait rage.
      Détroit était une des villes les plus dangereuses. Criminalité qui, soit dit en passant était reliée à la drogue et à la prostitution – les gens en ce temps avaient de l’argent à investir dans ces ‘’loisirs’’. La criminalité due au chômage est venue bien après, parce que beaucoup de ces travailleurs qui étaient fort bien payés dans les usines de montages n’avaient pas d’instruction, ils ne se sont pas ‘’recyclés’’.

      Les habitants blancs du centre-ville ont quittés pour la banlieue pour être en sécurité laissant ces maisons qui dès le départ étaient habitables.

      Voilà on est quand même loin des histoires d’émeutes qui auraient enfoncé les communautés noires dans la misère. Assez pour le misérabilisme…

    • Je voudrais parler du vidéo de la mère qui ramène son jeune garçon è la maison. Si cela ce passerait au Québec, le pauvre jeune se plaiderait è la DPJ ? il poursuivrait devant le tribunal pour ne pas avoir respecté son droit de manifester, son droit de tout casser, son droit de libre expression, je crois que nos jeunes québécois auraient tous besoin d’une mère comme elle….Et au Québec il réclamerait 1M en dommage avec un avocat a ces coté pour lui montrer comment poursuivre le gouvernement car au Québec les gouvernements paient pour se débarrasser de ces poursuites et ces avocasseries ridicules. Voilè au le Québec est rendu.

    • @rogerothornhill – 29 avril 2015 – 01h39
      Excellente réplique à ‘Robert_Domino’!

      On peut certes trouver à blâmer certains comportement de membres de la communauté noire, mais les récentes explosions de violences ont suivi ce que plusieurs ont qualifié d’énormes bavures des policiers.

      Cette impunité aux Etats-Unis est bien connue et documentée. Des commentateurs en ont encore récemment parlé à RDI. Il serait temps de mettre points sur les i avec les policiers et que ceux-ci traitent de manière équitable quiconque se trouvent devant eux et non pas partir avec un biais négatif lorsqu’il s’agit d’un afro-américain.

    • Beaucoup moins de violence et beaucoup moins d’arrestations a Charm City hier soir:

      http://www.latimes.com/nation/la-na-baltimore-riots-tuesday-20150428-story.html

    • @gofrankiego 4h59

      “De qui parlez-vous exactement ?
      De nous les Patriotes et traditionnalistes québécois qui OSONS PARLER ET DIRE de vous ouvrir les yeux – ou de l’EI et ses supporters silencieux ici présents au Québec qui tranchent des têtes ?”

      ———-

      Vous semblez effectivement avoir une vision du monde (intolérance à la différence) qui semble
      rejoindre pas mal celle du groupe EI – je ne vous le fait pas dire.

      ———-

      “Pendant ce temps nous avons de plus en plus de sans-abris québécois dans les grandes villes, d’enfants québécois qui manquent de nourriture et dont les parents n’ont pas d’argent pour les inscrire dans une équipe de hockey (Notre sport national soi-disant), le taux de chômage augment à vue d’œil en région, l’industrie de la pêche des provinces maritimes se meurt lentement, et que le réchauffement climatique, la rareté de l’eau nous amènera de + en + de réfugiés qu’il faudra entretenir jusqu’à la fin de leurs jours…”

      ———-

      Tous ces problèmes que vous mentionnez sont causés non pas par les immigrants étrangers, mais bien par les politiques économiques et sociales mises en place par les TooBigs par l’entremise de leurs marionnettes gouvernementeuses – pour lesquelles vous avez fort probablement voté.

      À mon tour, je vous demanderas d’ouvrir les yeux. La violence policière – ainsi que tous les maux que vous venez d’énumérer – sont causés par la cupidité et la soif de domination de la classe dirigeante. Comme l’écrivait lukos un peu plus haut: “le manque d’éducation et la pauvreté engendrent, partout au monde, la colère et la criminalité.” Et ce n’est pas de la faute des pauvres, mais bien de ceux qui causent cette pauvreté.

      Apprenez à reconnaître vos vrais ennemis – ceux qui se font un malin plaisir à semer la pagaille afin de semer la confusion et de monter les groupes de victimes les uns contre les autres (tactique classique: diviser pour régner).

    • Quel plaisir que de lire des avis aussi éclairés que les vôtres romeog – ça fait chaud au cœur de se faire comparer à des assassins terroristes trancheurs de tête parce qu’on ne partage pas votre ‘’bien-pensante’’ d’opinion sur l’immigration à Tire Larigot ! Que de sagesse et de mesure dans vos propos. Mais j’avoue cela ne m’a pas surpris.

      Je n’ai toujours pas compris à quoi tenait votre prétendue ‘’FIERTÉ’’ mais c’est pas grave, je lisais ce matin des statistiques fort intéressante sur la ville la plus ‘’cosmopolitaine’’ du Québec soit Montréal.

      Le taux de chômage est maintenant de 9.5% – on imagine le nombre de BS en activité… tandis que dans tout le Québec en entier il est de 7.7% Bravo la ville cosmopolitaine !!
      Et, la valeur des maison unifamiliales a chuté de 12% – ce n’est pas n’importe quoi, 12% j’imagine que certains propriétaires vont peut-être s’en réjouir, moins de taxes à payer et la propriété sera plus accessible à l’immigration ! Bravo! On avance en reculant!

      Et, cerise sur le sundae, citation : <<Signe que la situation est loin de vouloir s'améliorer, Montréal s'attend à observer au cours des cinq prochaines années une diminution du nombre de commerçants d'origine québécoise.<< Selon un article de la cyberpresse.

      Bref, encore quelques années et Montréal ne sera plus que le + grand ghetto de la province.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2015
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives