Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive, avril 2015

    Jeudi 30 avril 2015 | Mise en ligne à 14h54 | Commenter Commentaires (57)

    Un socialiste à la Maison-Blanche?

    Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a annoncé aujourd'hui à Washington sa candidature à la présidence. (Photo Reuters)

    Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a annoncé aujourd'hui à Washington sa candidature à la présidence. (Photo Reuters)

    Bon, disons que je ne vous conseille pas de parier sur l’élection de Bernie Sanders à la Maison-Blanche en 2016. Mais le sénateur du Vermont ne pourrait accuser Fox News et autres médias conservateurs de fabuler en le qualifiant de «socialiste». Utilisant lui-même cette étiquette pour se décrire, il a donné aujourd’hui un aperçu de sa vision politique marquée à gauche en annonçant son intention de défier Hillary Clinton à l’occasion de la course à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de 2016. Je cite quelques-unes de ses déclarations recueillies par l’AFP :

    «99 % de tous les revenus générés dans ce pays vont aux 1 % les plus riches.»

    «Comment est-il possible que les 1 % les plus riches détiennent presque autant de richesses que les 90 % les moins riches?»

    «Ce type d’économie est non seulement immoral, non seulement mauvais, il est insoutenable.»

    «Nous ne pouvons continuer à avoir un pays qui a à la fois le plus haut taux de pauvreté chez les enfants parmi tous les grands pays de la Terre, et une prolifération de millionnaires et milliardaires.»

    Pour le moment, le sénateur Sanders est le seul adversaire de l’ancienne secrétaire d’État aux primaires démocrates. L’ancien gouverneur du Maryland (et maire de Baltimore) Martin O’Malley pourrait bientôt se joindre à eux.

    Lire les commentaires (57)  |  Commenter cet article






    Jeudi 30 avril 2015 | Mise en ligne à 8h18 | Commenter Commentaires (28)

    Freddie Gray se serait-il blessé lui-même?

    Arrêté le 12 avril, Freddie Gray est mort une semaine plus tard des suites d’une fracture des vertèbres.

    Arrêté le 12 avril, Freddie Gray est mort une semaine plus tard des suites d’une fracture des vertèbres.

    Freddie Gray aurait tenté de se blesser lui-même dans le fourgon le transportant vers un poste de police de Baltimore, selon un document de police obtenu par le Washington Post.

    Le document cite un détenu qui se trouvait dans le fourgon pendant une partie du trajet. Même s’il était séparé de Gray par une cloison de métal et ne pouvait le voir, cet homme non identifié aurait affirmé avoir entendu le jeune Noir de 25 ans «se cogner contre les murs». Il en aurait conclu que  celui-ci «tentait de se blesser intentionnellement».

    Arrêté le 12avril par le police de Baltimore, Gray est mort le 19 avril des suites d’une fracture de vertèbres cervivales. Cette mort inexpliquée a non seulement relancé la polémique sur la brutalité policière aux États-Unis mais également contribué aux émeutes qui ont secoué la ville lundi.

    Recueilli par un enquêteur policier, le témoignage du détenu est contesté par un journaliste de Baltimore selon qui Gray ne réagissait plus lorsque l’autre détenu a été placé dans le fourgon. Qui plus est, celui-ci aurait été dans le fourgon seulement dans les cinq dernières minutes d’un trajet d’environ 30 minutes, selon le journaliste.

    La police de Baltimore doit remettre demain à une procureure du Maryland son rapport d’enquête sur les circonstances entourant la mort de Freddie Gray. Il reviendra à cette procureure, Marilyn Mosby, d’engager ou non des poursuites contre un ou plusieurs des six policiers impliqués dans l’arrestation et le transport de Gray.

    Il n’est pas assuré que des informations sur le rapport soient rendues publiques demain.

    Lire les commentaires (28)  |  Commenter cet article






    Mercredi 29 avril 2015 | Mise en ligne à 14h51 | Commenter Commentaires (47)

    Hillary Clinton et le système de justice américain

    Hillary Clinton a prononcé un discours à l’Université Columbia sur le système de justice américain. (Photo Getty)

    Hillary Clinton a prononcé un discours à l’Université Columbia sur le système de justice américain. (Photo Getty)

    Dans son premier discours majeur depuis le début de sa campagne présidentielle, Hillary Clinton a appelé aujourd’hui les États-Unis à réformer un système de justice américain dont le «déséquilibre» a été mis en lumière selon elle à Baltimore et dans d’autres villes où des Noirs ont été tués récemment par des policiers.

    «De Ferguson à Staten Island en passant par Baltimore, les tendances sont claires et indéniables. Non seulement en tant que mère et grand-mère mais également comme citoyenne (…), mon coeur se brise en pensant à ces jeunes hommes et à leurs familles. Nous devons reconnaître certaines vérités difficiles sur la question raciale et la justice aux États-Unis», a-t-elle dit en prônant notamment la fin de «l’époque de l’incarcération massive».

    La démocrate a également recommandé le port de caméras par les policiers et le recours à des châtiments non conventionnels pour punir certains crimes mineurs liés au trafic ou à la consommation de la drogue. Son discours prononcé à l’Université Columbia contenait plusieurs allusions aux événements des derniers jours à Baltimore.

    «La violence doit cesser, a-t-elle notamment dit. Mais, de façon plus générale, n’oublions pas que tout le monde dans toutes les communautés est avantagé quand il y a respect de la loi et quand tout le monde dans toutes les communautés est respecté par la loi.»

    La réforme du système de justice américain est un sujet qu’ont déjà abordé certains candidats républicains à la présidence, dont Rand Paul, Ted Cruz et Scott Walker, comme on peut le lire dans cet article.

    Lire les commentaires (47)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2015
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives