Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive, novembre 2014

    Jeudi 27 novembre 2014 | Mise en ligne à 11h55 | Commenter Commentaires (161)

    Deux secondes à Cleveland

    Deux secondes : c’est le temps qui s’est écoulé samedi entre l’arrivée de l’officier de police Timothy Loehman, 26 ans, dans un parc enneigé de Cleveland, et sa décision d’ouvrir le feu sur Tamir Rice, 12 ans, qui s’amusait avec un pistolet factice, selon cet article du New York Times publié à la suite de la diffusion hier de la vidéo qui coiffe ce billet.

    Selon le chef de police de Cleveland, Edward Toma, l’officier Loehman et son partenaire, Frank Garmback, avaient ordonné au garçon à trois reprises de mettre les mains en l’air. Ceux-ci intervenaient à la suite d’un appel à la police d’un témoin signalant les agissements d’un «gars» pointant vers les passants ce qui lui semblait être «probablement un faux pistolet».

    La vidéo de surveillance a été diffusée à la demande des parents de Tamir Rice.

    Lire les commentaires (161)  |  Commenter cet article






    Mercredi 26 novembre 2014 | Mise en ligne à 17h31 | Commenter Commentaires (129)

    Michael Brown, ce démon surhumain

    Le cercueil de Michael Brown lors de ses funérailles, le 25 août dernier. (Photo AP)

    Le cercueil de Michael Brown lors de ses funérailles, le 25 août dernier. (Photo AP)

    Quand l’officier de police Darren Wilson a décrit la réaction de Michael Brown après une salve tirée dans sa direction, il a précisé que le jeune homme lui avait semblé «prendre de l’épaisseur pour passer à travers les balles».

    En lisant cet extrait du témoignage du policier, plusieurs y ont vu un vieux stéréotype raciste qui attribue aux Noirs une force surhumaine souvent accompagnée d’un dérèglement mental ou d’un comportement animal. Wilson n’a omis aucun élément de ce stéréotype en comparant le visage de Brown à celui d’un «démon» et en affirmant qu’il avait émis des sons ressemblant à des «grognements».

    Bref, Brown correspondait parfaitement à ces «brutes» et «bêtes» noires évoquées par les suprémacistes blancs pour justifier leurs lynchages à une autre époque, comme le rappelle le journaliste Jamelle Bouie dans cet article.

    En y regardant de plus près, la journaliste Zerlina Maxwell a vu un autre parallèle : le témoignage de Wilson ressemble en plusieurs points à celui des quatre policiers de Los Angeles accusés d’avoir tabassé Rodney King, un automobiliste noir, en 1992. Ceux-ci avaient également raconté à un jury dominé par des Blancs que King avait déployé une «force digne de Hulk» et s’était comporté comme un «diable de Tasmanie».

    À la barre, King avait admis avoir fait preuve d’irrespect à l’endroit des policiers mais il avait nié leur avoir résisté. Malgré une vidéo démontrant un passage à tabac qui avait choqué l’Amérique, le jury avait acquitté les policiers.

    Mais tout ça n’a rien à voir avec la décision du grand jury du comté de Saint-Louis de ne pas inculper Darren Wilson. Tout ça fait partie des choses qui ne peuvent pas être dites, comme le souligne le journaliste Ta-Nehisi Coates dans cet article à lire du début à la fin.

    Lire les commentaires (129)  |  Commenter cet article






    Mardi 25 novembre 2014 | Mise en ligne à 18h49 | Commenter Commentaires (119)

    La citation du jour

    «La raison pour laquelle j’ai l’âme en paix, c’est que je sais que j’ai bien fait mon travail.»

    - Darren Wilson, justifiant sa décision d’ouvrir le feu sur Michael Brown lors d’une entrevue accordée à George Stephanopoulos de la chaîne ABC.

    Lire les commentaires (119)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives