Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 23 juillet 2014 | Mise en ligne à 14h48 | Commenter Commentaires (61)

    Le mystère des drapeaux blancs du pont de Brooklyn

    De toute évidence, la surveillance policière du pont de Brooklyn n'est pas au point. (Photo The Daily News)

    De toute évidence, la surveillance policière du pont de Brooklyn n'est pas au point. (Photo The Daily News)

    Qui a hissé hier deux drapeaux blancs sur le pont de Brooklyn, où flottent normalement deux énormes drapeaux américains? C’est la question qui intéresse aujourd’hui la police de New York et plusieurs citoyens de la ville.

    Sous question : que signifie l’apparition de ces drapeaux?

    Une chose est certaine : le président de l’arrondissement de Brooklyn, Eric Adams, n’entend pas rire. Qualifiant d’acte terroriste le remplacement des drapeaux du célèbre pont, il a offert 5 000$ pour une information menant à l’arrestation des responsables.

    Le Daily News a également pris très au sérieux l’affaire, à en juger par sa première page :

    NY_DN


    • «This time it was a flag, next time it could be a bomb»!

      Franchement délirant!

    • Ah paranoïa, quand tu nous tiens!
      À en juger par le titre, il n’y a qu’un pas entre un drapeau blanc et une bombe.
      Vive la NRA!

    • Ils sont au courant qu’un drapeau blanc veut généralement transmettre des intentions pacifiques?

    • Paranoiä, quand tu nous tiens !!!!!

    • euh ?!?! Normalement, les gens qui hissent les drapeaux blancs ne sont pas les mêmes que ceux qui posent les bombes. Beau travail de désinformation de la part du Daily News !

    • Je ne voudrais pas être la personne qui s’occupait des caméras de surveillance au moment où ça s’est passé. Elle n’a pas avisé la sécurité ou, pire, elle dormait au gaz.

    • Eh boy! Il n’a pas tendance à l’exagération le monsieur! J’ai fait le même gag sur le toit du chalet d’une amie: une chance qu’elle n’a pas mis le SCRC après moi…

      Pas mis de bombe non plus, n’en ai jamais eu ni l’idée, ni l’intention.

      Il y a encore du monde qui trouve de la crédibilité à Adams?

      Les $5000 seraient mieux investis dans une longue séance de thérapie.

    • Je ne suis pas parano mais si les caméras de surveillance et ceux qui les regardent ne détectent pas quelqu’un qui grimpe à la structure d’un pont, je me pose des questions.

    • Un acte terroriste, c’est pas censé faire peur? C’est drôle, j’ai même pas un tout petit peu la chienne, moi-là! Je dois être désensibilisé par l’omniprésence de la violence ou bien un truc du genre…

    • Encore une fois le “très intellectuel” Daily News fait dans la subtilité et la nuance! :-D

    • La solution est simple,ils avaient installés des drapeaux cheap qui ont étés délavés par la pluie!!!! :-))

    • Sont tous rendus virés su’l top.
      Ils me demanderaient (me supplieraient) d’être un de leurs citoyens que je refuserais.

      Trop bien, plein de places ailleurs, veux rien savoir de ce trou de débiles.

    • In the land of the brave ( mon œil oui – avec les gun pas très brave selon moi mais bon ) on parle de terroriste qui aurait mit un beau drapeau blanc sur le pont – des terroriste ?? oufffff

      j’imagine le prochain titre : Nous avons trouver les terroristes, ils appartiennent a Greenpeace que nous mettons directement sur la liste des organisation terroriste mondial…

      Just in the land of brawling que tout cela arrive ^^

      Alex

    • @ joe_bleau(15h33):Tu habites a New York,dis?

    • C’est vrai qu’on ne touche pas impunément au sacro-saint drapeau américain!!!

    • Quel terroriste incompétent irait mettre une bombe au sommet d’un pont?

    • La seule réaction qui me vient à l’esprit c’est.. *double facepalm*

      Ce que vous relatez, on dirait un article de The Onion tellement c’est absurde

    • This time it was a flag, next time it could be a rubber ducky !

    • été et non étés….shame on me………..

    • @lefouduroi,

      le même que celui qui a mis le feu à son slip dans un avion.

    • Traitez moi de terroriste, mais moi je trouve ça…très drôle! Le genre d’énigme qui fait mal à personne, mais qui fait sourire.

      (dans une moindre mesure, “dans mon temps” nous interchangeions les lettres du Golf de l’Auberivière sur le bord de l’autoroute 20. On avait beaucoup de plaisir!)

    • Paranoïa, vraiment? C’est un avertissement sérieux parce que “Area Under NYPS Video Surveillance”. Si on ne trouve pas les auteurs, cela revient à dir que la surveillance est fichue.

      Quand les bombes ne vous sautent pas au visage, vous traitez les autres de paranoiaques. Mais un type qui se blesse à cause de sa propre négligence va demander un tas de changements à la ville ! Comme ces fichus cyclistes qui braquent partout entre les véhicules, qui foncent sans regarder aux intersections puis un qui se blesse, une meute demandera à être mieux protégé !

    • lol – bon vous avez réussis a me mettre un gros sourire dans ma face de beu ^^

      lefouduroi trop bonne ta sortie — effectivement je voit le terroriste s’emmerder a monter sur le pont et faire sauter …. rien finalement lol et une mention honorable a Becossine pour les drapeaux cheap délavé ^^ je croit que c’est les chinois qui les font leur drapeau – ca va surement déclencher un bal diplomatique entre les 2 pays ou peu etre même une guerre – c’Est la mode ses temps-ci –

      je continue a vous lire les ami(e)s – lacher pas

    • On s’intéresse à des crimes vraiment importants à NY : un drapeau blanc sur un pont, un revendeur de cigarettes….

    • @mecasiatique

      23 juillet 2014
      16h07

      C’est ce que je dis depuis tantôt. La personne qui sur s’il lait les écrans n’a pas fait son travail. Si c’était un suicidaire qui avait monté et non un planteur de drapeau, les gens réagiraient différemment.

      Quant à traiter le planteur de drapeau de terroriste, il y a évidemment exagération.

    • J’ai une question à vous poser hors sujet : Est-ce qu’a New-York les gens se promène avec des guns? en fait si une personne sait dans quel état les gens se promene justement avec des guns comme ca simplement dans les rues.

      Je sait qu’en californie lors de mon séjour – je n’ai vu personne avec de gun – ni a San Francisco – ni a los angeles – ni a san diego et ni a Coronado island.

    • @mecasiatique,

      c’est un exploit inédit que d’avoir plogué votre haine des cyclistes dans votre commentaire.

      Votre exemple aurait été beaucoup plus valable si vous aviez dit: «Quand les bombes ne vous sautent pas au visage, vous traitez les autres de paranoiaques.» Et quand une bombe explose au marathon de Boston vous pointez du doigt l’incompétence des services de sécurité.

    • La une du journal traduit très bien l’état d’esprit général qui règne dans ce pays. Un état d’esprit induit volontairement depuis la seonde guerre mondiale et qui fait très bien l’affaire de ses dirigeant et du complexe militaro-industriel, un état d’esprit très bien camouflé sous le patriotisme. Patriotisme et fanatisme, parfois il est difficile de discerner l’un de l’autre.

    • J’ai souvenance, dans les années 70, que des étudiants de l’Université d’Ottawa avaient échangé le drapeau canadien pour celui américain sur la tour de la paix au parlement canadien. C’était dans le cadre de l’initiation des étudiants de l’Université.

      La GRC avait promis l’impunité aux responsables en échange d’informations sur le comment ils s’y étaient pris pour réussir un coup pareil.

      Tout le monde avait bien rigolé à l’époque. Mais c’était avant, bien avant, le 11 septembre 2001.

    • @lefouduroi,

      le même genre de terroriste que celui qui a mis le feu à son slip dans un avion durant un vol entre l’Angleterre et les USA.

      Note: Doublon, le même commentaire semble avoir été censuré. Y’a un modérateur qui ne comprend pas les blagues ou qui n’a pas de sens de l’humour aujourd’hui.

    • Bof, ils veulent tout simplement relevé le risque de… Si des pacifistes le peuvent…

    • @treblig

      23 juillet 2014
      16h31

      Vous avez bien souligné que la GRC a voulu savoir comment ils s’étaient pris. Ils voulaient tout simplement trouver et colmater la faille.

      Ici,on parle de surveillance vidéo et personne n’a allumé. Ça fait dur!

    • Parce que évidemment, si tu veux faire un attentat terroriste, tu commence par “avertir” la population et faire augmenter la sécurité du même coup, au lieu de simplement prendre tout le monde par surprise la première fois.

    • @arylan

      23 juillet 2014
      16h27
      J’ai une question à vous poser hors sujet : Est-ce qu’a New-York les gens se promène avec des guns? en fait si une personne sait dans quel état les gens se promene justement avec des guns comme ca simplement dans les rues.

      Je sait qu’en californie lors de mon séjour – je n’ai vu personne avec de gun – ni a San Francisco – ni a los angeles – ni a san diego et ni a Coronado island.

      C’est interdit dans l’état de New-York, même chose qu’au Quebec. Toutefois, comme ici, certains criminels en portent, en cachette.

    • Poutine!

    • Y’a rien de plus menaçant qu’un drapeau blanc.

    • @Lizzie

      merci de l’infos.

    • “This time it was a white flag, next time it could be a GAY flag.”

    • Je me répète, le problème n’est ni le drapeau blanc, ni le bozo qui a qualifié ça d’acte terroriste mais bien les failles dans le système de sécurité qui ont fait en sorte qu’un groupe de personnes a pu monter dans la structure du pont et changer un drapeau alors que personne n’a rien vu. Gros problème de sécurité dans une ville où tout est surveillé.

    • @arylan

      Il faut détenir un permis pour se promener avec une arme dans l’état de New York. L’obtention d’un tel permis doit étre justifiée, policier hors service, garde de sécutité par exemple. Si on est à New York il faut un permis de la ville et de l’état. L’arme ne peut étre à la vue de tous, conceal carry seulement.

      Pour les autres états voici un lien intéressant

      http://en.wikipedia.org/wiki/Open_carry_in_the_United_States

    • Cela dit que des gens ont été filmés sur la vidéo vers 3 heures du matin… Bien ils les interrogeront et les accuserons s’il y a lieu pour cet acte de petit vandalisme. Rien à voir avec le terrosime. Le terroriste irait plutôt SOUS le pont installer son matériel.

      En haut ? Ce sont des gens faisant des revendications politiques ou des farceurs ou encore des gens menaçant de se suicider qui vont là…

      Et cela ne doit pas être la première fois que des gens grimpent là… Des ”innocents” peuvent bien y aller sans avoir laisser de traces de leur passage.

    • Ainsi donc, si on peut placer un drapeau, on peut placer une bombe…

      De toute évidence, quelqu’un a réussi à placer un drapeau sur le pont.
      Donc, si on suit la logique c’est tout comme si quelqu’un avait réussi à placer une bombe.

      Et personne pour le détecter, malgré les milliards et les milliards de $ “investis” par le gouvernement dans l’espionnage systématique de ses citoyens, de leurs courriels, leurs téléphones, leurs historiques de navigation web, malgré les micros, les caméras, les armées d’analystes qui compilent et traitent, supposément toutes ces données, on a quand même réussi à placer une bombe (ou à peu de choses près…).

      Belle preuve de l’inutilité pathétique de ces programmes, si l’on croit à la fabulation qu’ils sont là pour “protéger” le peuple américain.

    • >>Gros problème de sécurité dans une ville où tout est surveillé.

      Rien si on compare au Pentagone là où un avion s’est écrasé mais qu’aucune des 1000 caméras braquées sur le bâtiment n’a pu capter !
      ….just saying! :-D

    • Si réprimande doit être faite, c’est à ceux qui font la surveillance qu’elle doit s’adresser.

    • Becossine, 15h40: je pense comme vous. Sur les photos, on dirait qu’il reste des traces très diluées des bandes bleus des drapeaux originaux.

      Le coupable? Le fabriquant de ces torchons cheap qui a voulu économiser sur la teinture!

      Si c’est pas ça, alors c’est grave… un drapeau blanc, pacifiste, qui remplace le «star spangled banner», c’est du terrorisme!

    • @mecasiatique 16h07 “Comme ces fichus cyclistes…” Ils devraient peut-être porter des drapeaux blancs…

    • @lizzie 17h54

      Il arrive souvent en ces temps-ci, qu’au petit matin, il y ait une forte brume matinale, ce qui rend inopérant les caméras de sécurité, particulièrement au dessus des ponts! Est-ce si dure à comprendre? Est-ce si terrorisant?

    • Merci Boisfranc

    • Cou’donc, faut être américain pour être terrorisé… par un drapeau blanc!!!

    • Popey22: Non, pourquoi? La paranoïa est exclusive aux New Yorkais?

    • @jean_saisrien

      23 juillet 2014
      18h41
      >>Gros problème de sécurité dans une ville où tout est surveillé.

      Rien si on compare au Pentagone là où un avion s’est écrasé mais qu’aucune des 1000 caméras braquées sur le bâtiment n’a pu capter !
      ….just saying! :-D
      —-

      Oui, et ils ont juste l’air aussi innocents. ;-)

    • @benton_fraser 19h55

      LOL !!

    • Oui on dirait les drapeaux originaux… Mais ce ne doit pas être la pluie, ce serait pas plus de l’eau de javel et/ou de la teinture blanche par-dessus ?

      Alors oui il y a une bombe… Une bombe aérosol contenant de la peinture blanche…

    • Lizzie

      Je ne suis pas certain que vous ayez bien saisi le commentaire sarcastique de jean_saisrien. :-)

      À moins que je ne me trompe.

    • @l-f-k

      23 juillet 2014
      21h09

      Depuis le temps que je lis jeansaisrien, je peux vous dire que je saisis son sarcasme, surtout quand il ajoute des :D.

      Et ma réponses tient toujours. Les autorités New-yorkaises ont l’air aussi innocentes ( dans le sens de perdues) face à ces failles de sécurité que Bush et gang ont eu l’air.

    • @lecteur_curieux,

      pourquoi sous le pont? Sur le pont ça marcherait aussi, c’est un pont à haubans. Evidemment, il faut savoir placer les explosifs au bon endroit.

    • @ lizzie

      15h11: “Je ne voudrais pas être la personne qui s’occupait des caméras de surveillance au moment où ça s’est passé. Elle n’a pas avisé la sécurité ou, pire, elle dormait au gaz.”

      Peut-être que c’est cette personne qui a mis les drapeaux blancs…. :)))

    • @micejoki

      24 juillet 2014
      02h58

      Vous avez un point. ;-)

    • @arylan

      Le Concealed carry gun n’est permis ni en Californie, ni à NY, il l’est par contre au Connecticut.

      Voici le lien avec tous les États:

      http://en.wikipedia.org/wiki/File:US_State_Concealed_Carry.png

      http://en.wikipedia.org/wiki/File:US_State_Concealed_Carry.png

    • @ FilleduRoy

      N’importe quel Joe Bloe ne peut pas legalement se promener avec une arme mais il y a quand un bon nombre de personnes qui peuvent se procurer un permis pour leur maison ou leur commerce.

      http://www.nyc.gov/html/nypd/html/permits/handgun_licensing_information.shtml

    • Bonne nouvellle, les Americains hissent le drapeau blanc. ! S’il deposte leurs armes, il faudrait les laisser rentrer chez eux et ne leur faire aucun mal. Avec le passé qu’ils ont, toutefois, bien difficicile de les croire…

      Écrit parr un otage en rédsidence surveillée a N.Y. ce blogue peut-il ^tre autre chose qu’un relais pour les pensées correctes et un thermomètre pour adapter la nouvelle aux inquietutes des lambda avant que celles-ci ne deviennent des embryions viables d’opinions dissidentes ? Le Systeme, avec ce volet de blogues sous haute surveillance, termine sa récupéraion de l’Internet dont on aurait pu craindre qu’il ne devienne une faille dans le dispositif de gestion de la pensée des citoyens.

      Un week-end de fin juillet est le bon mom de tester c edispositifle Selon le temps qu’on mettra a interdire ce commentaire – ou a la permettre – on verra où l’on en est dans l’implantation d”une parfaite démocratie, laquelle est atteinte quand on peut laisser écrire n’importe quoi, puique l’individu ne comprend plus rien et que, de toute façon il n’a plus aucun pouvoir effectif. LLBB

      Pierre JC Allard

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2010
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité