Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 6 juin 2014 | Mise en ligne à 7h19 | Commenter Commentaires (60)

    Hillary aurait armé les rebelles syriens

    HillarySi elle avait occupé le Bureau ovale à la place de Barack Obama, Hillary Clinton aurait armé les rebelles en Syrie dès le début du conflit dans ce pays. Mais, comme elle n’était que secrétaire d’État, elle a dû s’incliner devant le président, explique-t-elle dans Hard Choices, ses mémoires sur ses années à la tête de la diplomatie américaine qui paraîtront mardi aux États-Unis et le lendemain au Québec sous le titre Le Temps des décision (Fayard).

    Je cite deux passages de ce livre dont certains médias américains ont obtenu une copie avant sa sortie :

    «Il est rare de trouver la bonne solution aux problèmes épineux. Si ces problèmes sont épineux, c’est justement parce que chaque option envisagée paraît pire que la suivante. Et c’est de plus en plus comme cela que la Syrie est apparue.»

    «L’action et l’inaction comportaient toutes deux des risques élevés, [mais] le président [Obama] était enclin à maintenir les choses en l’état et non à aller plus loin en armant les rebelles. Personne n’aime perdre un débat, et j’en fais partie. Mais c’était la décision du président et j’ai respecté ses réflexions et sa décision.»

    Clinton revient également sur son vote en faveur d’une intervention militaire en Irak, un vote qui a fortement contribué à sa défaite contre Obama en 2008 :

    «Plusieurs sénateurs ont fini par souhaiter avoir voté contre la résolution. J’étais l’un d’eux. Au fur et à mesure que la guerre s’étirait, avec chaque lettre que j’envoyais à une famille de New York qui avait perdu un fils ou une fille, un père ou une mère, mon erreur devenait plus douloureuse.»

    «Je croyais agir de bonne foi et prendre la meilleure décision possible avec les informations dont je disposais. Mais j’avais tort. C’est aussi simple que cela.»

    L’ancienne secrétaire d’État évoque également la question de la libération du sergent Bowe Bergdahl, expliquant que des «négociations avec les talibans seraient difficiles à avaler pour plusieurs Américains». Au moment où elle écrivait ces lignes, elle ne savait évidemment pas que le président passerait à l’action. La suite lui a donné raison.

    Selon un extrait cité par l’Associated Press, Hillary Clinton a par ailleurs tenté en vain de convaincre Barack Obama de mettre fin à l’embargo contre Cuba.

    Le lancement du livre de Clinton pourrait bien marquer le début officieux de sa campagne à la présidence.


    • Tout à fait democrate. Ils aiment bien voter Oui et ensuite dire qu’ils auraient aimé voter Non quand les chose deviennent difficiles. On voit se que ça donne présentement.

    • Clinton a bien raison pour la Syrie, Obama a manqué son coup en n’armant pas les rebelles modérés. Ça a causé des milliers de morts.

      Quant à Cuba, je souhaite la fin de l’embargo pour la population cubaine mais je vais regretter le temps où on n’y trouvait pas de McDo! ;-)

    • “Obama a manqué son coup en n’armant pas les rebelles modérés.
      Ça a causé des milliers de morts.”

      Si J’ai bien compris, encore plus d’armes sur le terrain
      auraient causé moins de mort…?

      ET un rebelle armé jusqu’aux dents…
      peut-on encore le qualifier de *modéré*??

    • @Pantaleon_Madore

      6 juin 2014
      08h15
      —-
      Ils auraient pu avoir le dessus sur les troupes d’Assad et Al Qaeda. Ça aurait pu changer la donne pour les civils.

    • Intéresant, Mme Clinton tente de se distancer de l’ère Obama. Je pense que stratégiquement elle a raison si elle veut remporter la Présidence. Ça ressemble effectivement à un gros travail de préparation du terrain politique.

    • “Ils auraient pu avoir le dessus sur les troupes d’Assad et Al Qaeda. Ça aurait pu changer la donne pour les civils.”
      Ils auraient pu… et ça aurait pu..
      et ça aurait aussi pu être encore pire et le nombre de morts encore plus élevés. What’s your point?

    • Clinton est une fauconne, une McCain en jupon . Faut-il se surprendre des prises de positions guerrières de cette hystérique? Je ne crois pas. De toute façon tout ça est de la boulechite puisque depuis le début du conflit syrien l’agence de la mort et de la torture ,la CIA est présente en Syrie et arme les extrémistes islamistes tout comme ils l’ont fait auparavant en Afghanistan.

    • Fascinants ces jeux de mots : lorsque des personnes commettent des crimes dans un pays ami des États-Unis, ce sont des terroristes; lorsque ces mêmes gestes sont commis dans un pays ennemi, ce sont des rebelles. Mais ces jeux de mots n’attrapent que les imbéciles.

      Depuis deux ans, la Syrie est en proie à des attaques terroristes fomentées par les États-Unis et sa troupe de guignols (France, Canada, Qatar et j’en passe). Assad s’est défendu comme l’aurait ferait N’IMPORTE QUEL président, et c’est pourquoi la population a massivement voté sa réélection il y a trois jours, réélection qui, soit dit en passant, a été passée presque sous silence dans le NY Times.

      Saviez-vous que toute la presse occidentale puise ses nouvelles à la même source? Je me rappelle très bien la fois où les Américains avaient attrapé Sadam Hussein, dans sa cachette, disant qu’il avait les cheveux hirsutes. Cet adjectif n’est pas très courant, et pourtant la presse espagnole, italienne, allemande et anglaise employaient toutes cet adjectif. Explication? Une seule source : le Pentagone.

      Mes chers amis, sachez que les Russes, les Iraniens et les Syriens sont du monde tout à fait comme nous, qui ne demandent pas mieux que de vivre en paix. Alors rappelez-vous ceci : les États-Unis sont les plus grands pourvoyeurs de terrorisme de tous les temps!

    • je suis d’avis que l’intervention américaine en Syrie, telle que voulue par l’administration Obama, est déjà de trop. J’ai également beaucoup de difficulté à concevoir que Mme Clinton, une femme très expérimentée, s’est laissée berner par le dossier bidon de Tony Blair, la présentation fantaisiste de Colin Powell ou la propagande de l’administration Bush au sujet des armes de destruction massive de Saddam Hussein.

      Hillary Clinton nous prouve encore une fois qu’elle est tout simplement tenante d’une politique extérieure américaine interventionniste et agressive.

    • J’étais, et je demeure, un partisan du “wait and see” en Syrie. Je n’aime pas Bachar el Assad . Mais j’aime encore moins une certaine opposition islamiste qui vise à remplacer l’actuel gouvernement.

      “L’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), un groupe lié à Al-Qaeda, a promis mardi d’«anéantir» les rebelles contre lesquels il se bat depuis plusieurs jours en Syrie, accentuant encore la lutte entre les groupes combattant le régime”.

      Journal Libération.

      http://www.liberation.fr/monde/2014/01/08/syrie-un-groupe-lie-a-al-qaida-appelle-a-aneantir-les-rebelles_971303

    • Armer les rebelles modérés! Qu’est-ce que c’est que ce charabia: rebelles modérés? Modérés aux yeux de qui, selon qui ?

      Quand un officier supérieur se désolidarise publiquement de son général en chef alors que celui-ci est toujours en fonction, cela nous permet d’évaluer la valeur de cet officier et de cette armée! Mme Clinton n’est qu’une arriviste !

    • Et que sera l’après-Assad ?

      Le même que l’après-Diem au Vietnam (avec un quarteron de généraux corrompus et impopulaires qui ont largement contribué à la chute du régime) ?

      Le même que l’après-Saddam (avec un Maliki, islamiste chiite conservateur, intolérant avec les sunnis et qui entretient des liens plus étroits avec l’Iran qu’avec les États-Unis) ?

    • @lizzie : Je ne suis pas sûr que donner des armes à des guerriers d’Allah soit vraiment la bonne façon d’éviter de morts.

    • Ils me font rire les américains, ils se disent très démocratique, alors il y a les démocrates et les républicains, ç’a fait vendre les journaux et donnent à penser que le peuple a du pouvoir la-dessus. C’est du pareil au même,
      Qui a du pouvoir au USA ? C’est le complexe militaro-industriel, d’ailleurs ce sont eux qui on gagné la guerre en Irak: ils en ont vendu des bébelles, et c’est le peuple qui va payer. J’ai vu un documentaire sur les équipement et navires de la Navy: c’est halucinant.
      Qui a du pouvoir au USA ? Les multinationales, Coca-cola avec les Frito-lays en premier et les grands médias.

    • L’idée de Mme Clinton n’est pas vraiment un après Assad. Tout le monde sait depuis le début que dans les rangs des rebelles il n’y a personne qui ait les qualifications pour occuper le pouvoir. D’un autre côté, avec Assad qui a utilisé les armes chimiques, il était moralement impossible de rester les bras croisés et regarder le massacre des populations civiles à la télé.

      Il reste quoi comme alternatives?

      - Intervenir directement sur le terrain?
      - Armer et entraîner les rebelles en espérant que les modérés prennent le dessus sur les extrémistes dans cette lutte contre Assad?
      - Armer et entraîner les rebelles juste ce qu’il faut pour qu’ils puissent résister au régime, mais sans leur donner les moyens de le renverser tant qu’une relève n’est pas prête?
      - Ne rien faire et embaucher de très bons relationnistes pour expliquer pourquoi on ne fait rien?
      - Couper les vivres aux rebelles et laisser Assad les écraser?
      - Faire comme Poutine, nier l’usage d’armes chimiques et participer à camoufler les preuves aux médias occidentaux?

    • Mme Clinton aurait armé les rebelles (comme d’autres avant elle ont armé des rebelles plus ou moins Afghans) pour dans quelques années.
      Le mythe de le neutralité occidentale dans le conflit Syrien est une aberration telle qu’il faut avoir l’esprit complètement brainwashé pour l’avaler.
      Les services secrets occidentaux coordonnent l’achat d’armes , les monarchies du golf financent, les services Turcs et jordaniens entrainent et la chair a canon est gracieusement fournies par les banlieues européennes oisives.
      Ce qui est drôle dans l’affaire c’est les groupes les plus extrêmistes (liés a alqaida) sont les mieux armés… alors qu’ils sont soit-disant la proie de tous les services secrets du monde.. j’imagine bien alors s’ils étaient assistés ce que serait leur situation.

      @Dcsavard

      Jusqu’a date aucune preuve n’incrimine Bachar pour l’utilisation d’armes chimiques.. par contre on a souvent parlé de leur utilisation par des groupuscules liés a alqaida.

    • Mon opinion est qu’on doit laisser la ligue arabe règler ce conflit,armer les rebelles ne fera qu’aggraver la situation.

    • Après avoir utilisé des armes chimiques, maintenant Assad utilise du chlore parce que celui-ci n’est pas frappé de l’interdit. Il semble évident que l’armée syrienne soit la seule à avoir les capacités d’utiliser des armes chimiques à grande échelle comme c’est le cas.

    • À kelvinator

      Pauvre de toi, tu parles et je vois l’hameçon accroché à ta lèvre.

      Les Américains veulent que tu croies qu’Assad a utilisé des armes chimiques et qu’il utilise maintenant du chlore, c’est bien l’objectif de leur propagande si facilement relayée par les médias occidentaux.

      Mais nous ne sommes pas tous des poissons. Il y en a d’autres comme moi qui savent que la grippe aviaire était une escroquerie (plus de personnes sont mortes cette année-là en déboulant dans les escaliers), que l’Iran est un pays pacifique et qui, au contraire des États-Unis, n’a jamais utilisé d’armes chimiques ou nucléaires, que le Vénézuela est un pays dont la vie démocratique ferait rougir les Occidentaux, etc.

      Bref, Kelvinator, dis non à cette propagande et informe-toi!

    • Bien sûr que cela aurait pu être efficace d’armer les quelques démocrates et d’attaquer certaines portions de l’armée d’Assad, ça a tellement bien fonctionné en Libye…ce pays est divisé maintenant en fiefs où les armes lourdes sont le seul argument .Ils contrôlent le pétrole ds plusieurs régions et se comportent avec les populations comme des brutes. La Syrie aurait été pire encore. Obama a eu raison de ne pas armer les factions syriennes. elles se seraient fait bouffer toutes crues par les islamistes…

    • kelvinator : Après avoir utilisé des armes chimiques, maintenant Assad utilise du chlore …

      Seulement pour équilibrer le PH selon le porte-parole d’Assad.

    • @mozart999,

      la neutralité est une illusion. C’est certain que dans un monde inter-dépendant, ce sera toujours une illusion. Mme Clinton a le mérite d’être claire, je respecte ça. Et on se souviendra que notre ex-Premier ministre, Jean Chrétien, a plaidé à l’ONU pour un renversement de la politique de l’attentisme qui prônait l’intervention qu’une fois la situation devenue le plus gros merdier de la planète avec les coûts que ça implique.

      Donc, aujourd’hui, le jeu des puissances se fait via les groupes rebelles et les régimes en place que l’on aide de diverses façons dépendant des résultats que l’on espère obtenir. On vise à minimiser les coûts et les perturbations au niveau mondial qu’un conflit ouvert pourrait générer. Il y a des effets pervers, mais dans ce domaine, tout a des effets pervers.

      Vous suggérez quoi de mieux?

    • @FelixDzerjinsky,

      :-)

    • Juste comme ça, lu sur “Nikkei Asian Review” au sujet du conflit actuel en mer de Chine qui donne une idée aux “alliés” des É.U dans le coin de leur niveau d’engagement.

      And if the disastrous civil war in Syria falls below Obama’s intervention threshold, why would a dispute over an oil rig or some fishing territory rise above it?

      Ça dit beaucoup du niveau de confiance que les autres pays ont en l’administration d’Obama qui ne peut plus et ne ne veut plus s’impliquer ailleurs, malgré tout ce qu’il dit !

    • Comme on me dit depuis ma naissance: “Si les femmes avaient le pouvoir, il n’y aurait plus de guerre”. Yeah right!

    • J’ai hâte que les Républicains gagnent les élections, on va retrouver la Lizzie-colombe du temps de Bush et non cette Lizzie-faucon assoiffée de coups d’état et amie d’islamistes djihadistes “modérés”…

    • @dcsavard
      Je prone simplement la liberté des peuples.. c’est pour cela que j’ai en horreur les bachar et cie.

      J’ai horreur de l’hypocrisie, et la position occidentale est arrivée a un summum a ce niveau la.
      En bref, on a en Syrie une révolution qui a commencé pacifique, réprimée de manière sanglante par un régime sans scrupules qui au lieu de composer avec les oppositions dans son pays a préféré le baton.
      On fait.. quoi en occident.. chaos fécond.. on facilite l’arrivée de milliers de combattants etrangers et avec l’argent saoudien on finance tout ce beau monde qui transite par la turquie et la jordanie (qui comme tout le monde le sait ne sont pas un nid d’espions US)

      Apres tout le monde fait mine de pleurer les pauvres civils syriens

    • que l’Iran est un pays pacifique et qui, au contraire des États-Unis, n’a jamais utilisé d’armes chimiques ou nucléaires, que le Vénézuela est un pays dont la vie démocratique ferait rougir les Occidentaux, etc. – oeildaigle
      —–

      C’est du sérieux votre diagnostic docteur ou votre cas s’aggrave ?

      Dans un pays démocratique docteur, comme plusieurs des carré-rouges veulent avoir icitte qui ne fait pas parti de l’Occident, on ne confisque pas les biens des marchands pour… vendre parce que ça nous tente.

      Les Vénézuéliens descendaient et descendent encore dans la rue pour protester contre quoi déjà ?

      Oh, nous devous rougir à l’idée de notre “démocratie” et voilà docteur campe toujours dans le monde occidental pour avoir un emploi, pour pouvoir manger à sa fin.

      C’est quand votre déménagement en Iran ou au Vénézuéla déjà ? Mais faites attention, n’emmenez pas votre conjointe et votre ado fils ou fille là. Au cas où il ont envie de chanter ou danser sur Happy , ou de se faire tuer au Venezuela ! :) :) :)

    • Pendant que Mme Clinton donne peut-être dans le “second guessing” en vue des élections de 2016, le président Obama joue la carte du moindre mal. Il a obtenu de haute lutte diplomatique que Assad se départisse de son arsenal chimique. En soi, c’est un exploit. Il envoie équipements et support logistique pour les réfugiés, notamment ceux en Jordanie. C’est sûrement appréciable. Mais tant que Poutine supportera le régime de Assad, il n’y a guère d’espoir de voir la situation s’améliorer. Assad continuera de sévir sur le mode dictatorial communautariste.

      Derrière de tragiques apparences, nous assistons à un affrontement entre L’Iran et l’Arabie Saoudite. Et voilà que la Chine ne répugnerait pas à nucléariser l’Arabie Saoudite. Ben quoi, il y a de l’argent à faire avec les chicanes ! D’autant plus que la Chine a de plus en plus soif de pétrole, tandis que les États-Unis, se dirigeant vers l’indépendance énergétique, entreprennent un repli isolationniste.

      Et si au travers ce dédale d’intérêts disparates, l’ONU pacifiait et sécurisait la Syrie au moyen d’une solide coalition ? Cela serait conforme avec l’approche de M. Obama qui refuse, avec raison, le rôle de grand gendarme de la planète.

    • lizzie

      ” Clinton a bien raison pour la Syrie, Obama a manqué son coup en n’armant pas les rebelles modérés. ”

      Les rebelles modérés. Ça mange quoi en hiver un rebelle modéré ?

      Armez des rebelles ” modérés ” pour voir s’ils vont demeurer modérés longtemps.

      La première chose que vont faire ces rebelles ” tout modérés qu’ils soient ” c’est de se défendre contre les rebelles non modérés qui leur tapent dessus à bras raccourcis depuis des mois . Ils n’auront plus le temps de s’en prendre à Assad tellement ils en auront plein les bras, madame.

    • Mrs Clinton fait définitivement partie du passé.

    • «Plusieurs sénateurs ont fini par souhaiter avoir voté contre la résolution. J’étais l’un d’eux. ” ” Au fur et à mesure que la guerre s’étirait, avec chaque lettre que j’envoyais à une famille de New York qui avait perdu un fils ou une fille, un père ou une mère, mon erreur devenait plus douloureuse.»

      «Je croyais agir de bonne foi et prendre la meilleure décision possible avec les informations dont je disposais. Mais j’avais tort. C’est aussi simple que cela.»

      What difference, at this point , does it make, madame ?

    • @oeildaigle
      Qu’est-ce que vous définissez comme de la propagande? L’élection d’Assad et ses publicités sur facebook? Vous avez des preuves que ce sont les rebelles qui ont utilisés des roquettes chimiques? Qu’est-ce qui vous prouve que ce n’est pas vous qui êtes victime de la propagande?

      @FelixDzerjinsky
      C’est vrai, je n’y avais pas pensé. C’est aussi l’ouverture de la saison des piscines. Comme Assad est avenant, il se préoccupe de sa population…

    • @mecasiatique

      Au-delà de vos certitudes inspirées par le Sélection du Reader’s Digest, ou quelques feuilles de chou du genre, il y a la réalité vénézuélienne. Allez vous instruire:

      http://www.lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=5225

    • @infophile
      “…le président Obama joue la carte du moindre mal. Il a obtenu de haute lutte diplomatique que Assad se départisse de son arsenal chimique. En soi, c’est un exploit.”
      Elle est bien bonne celle-là! lol. Toute une victoire en effet. Le genre de victoire qui bizarrement fait rire les gens du vainqueur.
      Ça bat Presque la blague sur la démocratie vénézuelienne.

    • Quel bel acte de contrition. Passez-moi un mouchoir. Un autre mea culpa slash je suis sincèrement désolé slash si j’aurais su slash je pensais bien faire slash….J’ai tjrs admiré Mme Rodham Clinton, c’est une femme de caractère, décisive et très très focuser, mais depuis quelques temps ses agissements son assez bizarres dois-je dire….DC Savard : Souvenez-vous l’histoire Flowers juste aux débuts des primaires présidentielles en 1992, tout le monde croyait qu’il allait sombrer comme Gary HART, Hillary to the rescue on 60 minute après le SUPER BOWL. Wow !

    • “Hillary aurait armé les rebelles syriens”

      Ah bon… Parce-que les USA n’ont PAS encouragés et armés les terroristes… euh… je veux dire… les rebelles ? Yeah right…

      En passant, c’est quoi un rebelle modéré ?
      Il lance à mains nues ses balles vers l’ennemi au lieu de les tirer ?

    • @kelvinator

      “Qu’est-ce qui vous prouve que ce n’est pas vous qui êtes victime de la propagande?”

      ———-

      Je vous relance la question…

    • Armer les rebelles c’est s’assurer que la Syrie devienne un pays gouverné par des extrémistes et des bandits.

      Je me demande si Hillary ne cache pas d’autres intérêts en affirmant ceci.

    • @Brav_o

      À part qu’ils sont futiles en ce qu’ils ne démontrent rien, les fous rires sont bien beaux, encore faut-il qu’ils aient quelques assises dans la réalité. Autrement on est tenté par de drôles de conclusions.

      Un peu d’étoffe que diable !

    • Rebelles modérés: ceux qui, dans cette guerre civile, ne sont ni pro-Assad, ni pro Al-Qaeda.

      De toute façon, on va maintenant avoir toutes les réponses, la CIA est maintenant sur Twitter.

      @CIA: We can neither confirm nor deny that this is our first tweet.

      LOL!

    • Quand Hillary Clinton était secrétaire d’état, si elle était en désaccord avec le Président sur un point essentiel de sa politique, elle se devait de se démettre ou d’être démise.

      Comme elle a avalisé par son silence, son geste de rendre publiques des discussions privées du cabinet est l’un des actes les plus disgracieux d’un régime démocratique.

    • @Brav_o

      Sur la démocratie vénézuelienne, les ignorants ne nous parlerons pas de l’organisme présidé par Jimmy Carter qui a supervisé les 4 ou 5 dernières élections. Conclusions, ces élections ont répondu haut la main aux critères des démocraties. Évidemment, si l’on syntonise l’équivalent de Fox News au Venezuela, mais en 10 fois pire, il ne reste plus qu’à rire jaune.

      Sur la démocratie vénézuelienne, les ignorants ne nous parlerons pas de l’organisme présidé par Jimmy Carter qui a supervisé les 4 ou 5 dernières élections. Conclusions, ces élections ont répondu haut la main aux critères des démocraties. Évidemment, si l’on syntonise l’équivalent de Fox News au Venezuela, mais en 10 fois pire, il ne reste plus qu’à rire jaune.

      De là à prétendre qu’il n’y a pas de problèmes au Venezuela, il y a un pas que je ne suis pas près de franchir, car les 28,000 morts par violence, seulement l’année dernière, témoigent de problèmes sociaux majeurs.

    • Oups ! On excusera le paragraphe en double.

    • Le rire, bien au contraire, est un outil formidable comme réponse aux élucubrations de gens qui se méprennent avec sérieux. C,est un outil qui a fait ses preuves depuis des siècles. Et à voir votre réaction, on voit que ça fonctionne.
      Je vous suggère des blogues vénézuéliens sur lesquels vous pourrez discuter de Jimmy Carter et de son organisme?
      Ils vont être contents que vous les éduquiez.

    • @Lizzie

      Malheureusement sur le terrain, l’opposition dite modérée est une vue de l’esprit, elle a été exterminée sous les coups portés par le gouvernement Syriens et les différents groupes jihadistes.
      Il existe bien une opposition modérée a l’étranger, elle est composée d’une bande de salonnards dont le but est simplement de profiter un max de tous les hotels 5 étoiles de la planète… et qui passent leur temps a se bagarrer pour se partager les subsides versés par certains services secrets.

      Cela étant dit , toutes les parties impliquées dans cette guerre avaient a coeur de casser toute opposition modérée , comme tout élément modéré au sein du gouvernement Syrien.. cette guerre arrange plein de monde (a part les civils Syriens) et ce n,est pas en donnant des armes a des contrebandiers de la politique qu’on s’assure que le système bachar tombera.

    • Il y a des jours ou Hillary Clinton s’abaisse presque’au niveau de George W. Bush, en refusant de reconnaître ses erreurs et en montrant qu’elle est incapable de changer d’opinion même quand la réalité évolue.

      Avec le recul, on sait que l’opposition syrienne était trop faible, inorganisée et noyauté dès le départ par des Islamistes. Si le régime avait été renversé, la Syrie serait aujourd’hui une république Islamique, comme l’IRAN, ce grand allié des États-Unis… et au pire, une partie des armes américaines serait déjà redistribuées dans les mains de terroristes Islamistes au Mali, au Nigeria, en Afghanistan ou ailleurs.

      La population Syrienne est massacrée dans une guerre qui n’aurait pas eu lieu sans le soutient actif des puissances de l’OTAN, qui rêvaient d’une second Libye. Malheureusement la situation des 2 pays n’était pas la même… et c’est la que Mme Clinton a tout faux.

    • ” Clinton a bien raison pour la Syrie, Obama a manqué son coup en n’armant pas les rebelles modérés. ”
      -Lizzie

      Commentaire simpliste et démagogique.

    • @mozart999

      6 juin 2014
      15h01

      Vous avez raison. Le temps pour les appuyer est passé. Ça aurait du être au début du conflit mais Obama a branlé dans le manche. La guerre civile en Syrie est maintenant devenue une guerre de factions, comme en Irak, et les civils syriens en sont les victimes, comme les civils irakiens.

    • @Lizzie
      Juste pour la précision, Obama n’avait aucun intérêt a ce que Bachar tombe, c’était un gentil dictateur qui n’avait qu’une seule tard, il se montrait pas trop coopératif avec les Israéliens.
      Sinon, très serviable le bonhomme, un barbu avec une citoyenneté occidentale cause du souci.. pas de problème la CIA a un service de livraison express, et le bonhomme se retrouve dans les géoles d’alassad en train de se faire bichonner a coups de décharges électriques…
      Le truc c’était de bassiner alassad avec des jihadistes a la clef histoire de lui faire renoncer au hezbollah et au hamas… comme les Iraniens et les Russes voulaient toujours garder leurs mains en Syrie.. ca a dégénéré, et la maintenant personne ne sait plus comment arrêter la sauvagerie ambiante.

    • @mozart999

      6 juin 2014
      15h41

      Probablement. Il faut distinguer les dictateurs sur notre bord de ceux sur l’autre bord. ;-)

    • Voici ce que j’écrivais en 2011 à propos de la Syrie. Bien entendu, Hillary Clinton comprend mieux la situation que quiconque…

      7 décembre 2011
      17h23
      Ls Syrie..c’est complexe…

      C’est un jeu de géopolitique que se trame présentement entre les États-Unis, la France, Israel, l’Arabie saoudite, le Qatar , l’Iran , le Liban et la Turquie. La Ligue arabe est à la solde des monarchies du Golfe sunnite. La Syrie est dirigé par les Aalouites proches des chiites. Toutefois, ils sont pas considérés par la plupart des courants de l’islam comme des hérétiques ( non-musulmans).

      - Les États-Unis et Israel veulent affaiblir le Hezbollah et par le fait même l’Iran..en attaquant le régime Al Assad…

      - L’Arabie saoudite veut aussi affaiblir les chiites et l’Iran..

      -Le Qatar veut surtout aider les Frères Musulmans lesquels sont l’opposition la mieux organisée et plus influente. Al Jazeera fait de la désinformation au profit des rebelles syriens et des Frères Musulmans.

      - La France joue le jeu du Qatar..c’est son habitude..

      Les gagnants et les perdants si Al Assad tombait:

      1. L’Iran sera affaibli dans la région et par le fait même..le Hezbollah chiite au Liban. Cela ferait plaisir aux sunnites du Liban ( Hariri). Israel et les États-Unis seraient fort contents..mais à quel prix ?

      2.Les islamistes soient les Frères Musulmans prendraient assurément le pouvoir. Ils sont financés par le Qatar et les pays du Golfe. La Syrie est environ 65 % arabe sunnite. Les monarchies pétrolières veulent les arabes sunnites au pouvoir.

      La Turquie sunnite essaie de tirer son épingle du jeu. Les Kurdes sont présents en Syrie et c’est un enjeu important pour la Turquie. Erdogan a des affinités idéologiques avec les Frères musulmans. L’Empire Ottoman a déjà contrôlé la Syrie.

      3. Les perdants seraient encore une fois les minorités religieuses et ethniques: chrétiens, chiites, druzes et bien entendu..les Alaouites.

      Les chrétiens du Moyen-Orient seraient encore une fois les grands perdants. Les Coptes en Égypte subissent la discrimination et depuis la chute de Mubarak la situation s’empire. La Syrie était un havre d’harmonie religieuse,mais ce serait assurément la fin avec les islamistes au pouvoir. En Libye, on a remplacé un dictateur plutôt cinglé par des islamistes et la charia. La Syrie pourrait subir le même sort et celle-ci ne serait plus jamais la même. Dans cette région du monde, on doit souvent choisir le moindre mal…

      Les racines sectaires et religieuses de ce conflit sont très présentes.

    • Allez vous instruire: – infofile

      C’est quoi ça L’Aut’Journal? Un fouillis et ramassis d’idées des soi-disants “progressistes” ?

      Quand il y a du grabuge de la part des manifestants au Québec, ça c’est pour la démocratie, évidemment. Puis quand ça vient du bon côté “socialiste”, c’est “provoquées par des groupes fascistes liés à l’opposition de droite”.

      Mieux, c’est “Les nouvelles internationales, dit-il, montrent un appui évident aux violentes protestations présentées comme pacifistes et, ce faisant, participent aux manipulations de l’étranger pour renverser le gouvernement légitime de Nicolas Maduro.”

      Bah, je ne suis par “journaleux”. Quand un tas de journaux et d’agence de nouvelles internationales qui le disent, il y a un peu de vérité disons.

      André Maltais, c’est qui ça? Un pote de Léo-Paul Lauzon? Pourquoi ne déménage-t-il pas au Vénézuéla pour vivre une démocratie avec suppérieur déjà? Un pays de rien avec 28000 de morts par violence, vive le progrès des “progressistes”.

      C’est pour quand votre déménagement là-bas déjà?

    • @romeog 13h44

      Le fait que ces informations viennent de journaliste plutôt que d’un webmestre est déjà une bonne indication. Que la presse qui sorte la nouvelle soit indépendante du pouvoir en place. Que celui qui sorte la nouvelle ne le fasse pas dans un but politique. Que celui qui sorte la nouvelle soit objectif et ne soit pas un militant/activiste qui milite contre ce qu’il dénonce. La logique employé aussi démontre assez souvent si les opinions sont valables ou pas.

      Dire que c’est impossible qu’Assad utilise des armes chimiques est très peu logique selon moi. Ça manque invariablement de substance et de preuve pour que je considère cette opinion comme autre chose que de la propagande.

    • Est-ce que quelque chose m’a échappée mais je ne me rappelle pas que ce fut Obama qui avait trouvé cette idée géniale sauvant des milliers de vies syriennes?

      La fameuse ligne rouge d’Obama, piégé par ses propres mots, c’est Poutine le pestiféré qui lui a tendu la main (et on constate ô combien il l’a apprécié) avec l’idée que la Syrie se départisse de ses armes chimiques, empêtré qu’était Obama en soumettant la proposition de bombarder ou non la Syrie au congrès…une page de l’histoire tournée: http://www.leparisien.fr/international/syrie-assad-remercie-poutine-de-son-soutien-09-09-2013-3120381.php

      Mais fort heureusement la Syrie ne fut pas bombardée au grand dam de l’Arabie saoudite et de la Turquie et complices et du président poire dans l’ombre des étoiles, un dur coup pour l’égo.

      Tant qu’à Hillary, un danger pour le monde, sûrement en politique intérieure elle serait efficace face aux arriérés de républicains mais en politique extérieure, elle mettra le feu partout, une folle amazone: ”j’aurais voulu être un homme” mais à défaut: ”je vais me contenter d’être la première femme à la présidence des États-Unis.”

      ”rebelles modérés” mdr ou rire à en pleurer…Qui croit encore aux contes de fées? Qui sont les modérés? Où sont t’ils cachés? ils se mélangent, se lient et se délient, s’entretuent, changent de camp mais tous aiment bien trancher des gorges surtout celles des alaouites, chrétiens, chiites et j’en passe. Comme d’habitude à force de fréquenter des personnages indésirables les américains et leurs suiveux risquent d’avoir à la maison ceux qui ont été entraînés à tuer, bien armés par eux pour faire tomber un régime bien moins pire. Un peu comme le bon jugement qu’ils ont eu en Libye, enfin la prospérité, la démocratie, la liberté et la paix pour des décennies au nom du dieu inconnu.

    • @mozart999,

      c’est tout ce que vous avez à me donner comme réponse? Il n’y a pas l’ombre du début d’une esquisse de solution dans ce que vous dites. Bien oui, moi aussi je suis pour la tarte aux pommes et à la mode si ça se trouve.

      @l-f-k,

      il faut juste voir tout ça à la lumière de la course présidentielle. Le reste c’est du blabla. Le livre est écrit pour consommation domestique en prévision de l’échéance présidentielle. Pur placement politique et marketing. Pour ça, je trouve que c’est du bel ouvrage. Elle devrait ramasser le vote de ceux qui n’aiment pas trop Obama chez les démocrates, sans se mettre à dos ceux qui l’aiment et aller chercher les mous républicains qui trouve que Obama est un mollasson. Ça balaie juste assez large pour fertiliser le terrain en prévision des semailles.

    • dcsavard

      ” il faut juste voir tout ça à la lumière de la course présidentielle. Le reste c’est du blabla. Le livre est écrit pour consommation domestique en prévision de l’échéance présidentielle. ”

      Tout à fait.

    • Nous croyons savoir ce qui se passe dans le proche et moyen Orient mais nous n’en savons en réalité pas grand chose, à part les horreurs. Les grands enjeux pour les puissants ne sont en vérité pas la religion ou la démocratie; Ce sont l’argent et le pouvoir, comme toujours. Les partisans ne sont que des pions, meurtriers ou victimes.

    • Pauvre Hillary qui n’a pas compris que dire qu’il aurait fallu armer les djihadistes en Syrie c’est un point négatif, pas un point positif…

      C’est le genre d’info qu’un adversaire aurait pu sortir en campagne, mais elle, tellement déconnectée de la réalité, elle s’en vente !

    • lukos (19h52)

      Bon commentaire. Certains ont compris que la religion nourrit bien le pouvoir. Ceux qui agissent basé strictement sur la religion sont souvent plus dangereux.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité