Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 14 avril 2014 | Mise en ligne à 15h46 | Commenter Commentaires (25)

    Snowden, la NSA et le prix Pulitzer

    Si Edward Snowden se présentait demain dans un aéroport américain, il serait arrêté et incarcéré dans l’attente de son procès pour espionnage.

    L’ironie veut que le Washington Post et l’édition américaine du journal britannique The Guardian aient remporté aujourd’hui un Pulitzer dans la catégorie la plus importante («service public») du prix journalistique américain le plus prestigieux pour leurs révélations sur l’Agence de sécurité nationale.

    Révélations basées sur les documents volés et partagés par Snowden avec les journalistes Barton Gellman du Post, Glenn Greenwald du Guardian et Laura Poitras, qui a travaillé pour les deux journaux.

    Comment peut-on être considéré comme un traître par certains et contribué en même temps à rendre service au public?

    P.S. : On trouve ici la réaction de Snowden et ici la liste complète des prix Pulitzer décernés aujourd’hui.

    P.P.S. : «Une honte». C’est le verdict qu’a rendu sur Twitter le représentant républicain de New York Peter King au sujet du prix journalistique décerné au Post et au Guardian.


    • C’est comme Vladimir Poutine: héros en Crimée, criminel de guerre à Kiev.

    • Qui sait.

      Un jour p-ê, les dirigeants du monde entier iront à ses funérailles…

    • «Une honte» (selon Peter King) … sûrement pas, ces gens (Post, Guardian et M. Snowden) ont rendu un immense service à la démocratie en montrant aux yeux du public, une organisation (la NSA) et ses dirigeants, pour qui toute justification est bonne pour brimer les droits et libertés de tous les américains. Cette organisation devrait être contrôlée, ce qui ne semble pas être le cas, alors, grand merci aux médias et journalistes pour mettre leur nez partout.

    • Si les motivations des deux journeaux pour révéler les travers de la NSA sont nobles, il en est autrement pour Snowden. Membre de l’extrême droite américaine, Snowden par ses révélations (sa traitise diraient certains), voulait nuire à un président dont il n’appréciait pas la couleur. Il n’aurait pas ouvert sa trappe si le président s’était appelé Bush.

    • La honte, c’est les Peter King, les John McCain et autres imbeciles de l’ “establishment” du GOP.

      Snowden est un heros. Comme dit Mainstream plus haut, peut-etre qu’un jour les dirigeants du monde entier iront a ses funerailles.

      J’espere qu’il sera reconnu bien avant ca. Mais pour ca, ca prendrait un president qui prend son serment a la constitution au serieux.

      Pas avant 2016… si on est chanceux.

    • @Samati

      Comment savez-vous que Snowden “voulait nuire a un president dont il n’appreciait pas la couleur” ?

      Vous avez des sources ou employez-vous la bonne vieille tactique democrate de traiter tous ceux qui sont en desaccord avec le President de racistes ?

    • Pour quelqu’un qui ne peut pas concevoir que le gouvernement puisse être une mauvaise chose, il est normal de voir une contradiction dans cette situation. Pourtant, lorsque l’on est pas hypnotisé par la lubie étatique contemporaine, la réponse à la question posée est très simple et réside dans la notion de patriote.

      Et un patriote est une personne qui a le courage de s’élever contre le gouvernement lorsque le gouvernement devient une menace pour sa patrie.

      Voilà. Ça peut sembler difficile à réaliser pour plusieurs ici sans doute, mais le gouvernement n’égale pas la patrie, ni le bien public. Lorsque le gouvernement poursuit un individu pour trahsion, demandez-vous qui est le véritable traître…

    • Edward Snowden est menacé avec arrestation pour avoir révélé les secrets de l’NSA tandis que deux grandes entreprises sont récompensés pour avoir transmis ce que Snowden avait révélé. Très américain!

    • «If the machine of government is of such a nature that it requires you to be the agent of injustice to another, then, I say, break the law.»
      - Henry David Thoreau

      Qui se traduit librement par:
      «Si la machine de l’État est d’une nature qui demandes que tu deviennes un agent d’injustice pour un autre, alors, je dis, sois hors-la-loi.»

      Ça va être amusant de voir s’étouffer nos chantres de l’acceptation «totale surveillance»…

      Je ne nommerai personne…

    • @ralbol – 14 avril 2014 – 19h12
      Très intéressant: merci!

    • «Si la machine de l’État est d’une nature qui demandes que tu deviennes un agent d’injustice pour un autre, alors, je dis, sois hors-la-loi.»
      - Henry David Thoreau

      Pour éviter la confusion, la citation ci-haut illustre EXACTEMENT la mentalité de la NSA et les actions en découlant…

    • C’est toujours très romantique d’être un anarchiste dans un pays qui nous procure sécurité physique et financière.

    • Edward Snowden a souligné les tactiques d’intimidation extraordinaires que ces journalistes ont dû braver pour accomplir leur travail. Je retiens particulièrement les attaques personnelles, généralement mesquines, dont ils ont fait l’objet dans le but de miner leur crédibilité. Voilà un prix bien mérité, qui consacre la valeur de leur contribution publique et qui lance un message très fort en faveur de la liberté de presse.

    • Ce prix Pulitzer est une grande victoire du quatrième pouvoir, une grande victoire de la liberté de l’information. Et une gifle à un gouvernement qui outrepasse ses droits et ses devoirs.

    • Bof, sérieusement, ça change quoi une médaille en chocolat? Obama n’a pas, lui, un prix Nobel de la paix?

      Quant à la définition d’un patriote, si chacun peut faire la sienne, ça devient de l’anarchie. Qui décide quand un geste est patriote et l’autre pas. Qui détermine que le gouvernement est une menace pour la patrie? Il y a probablement des centaines, sinon des milliers d’Américains qui seraient prêts à prendre les armes pour déloger Obama depuis le premier jour de son élection parce qu’ils le perçoivent comme une menace pour la patrie. Est-ce que ce sont des patriotes?

    • @ pourvoyeur

      - «C’est toujours très romantique d’être un anarchiste dans un pays qui nous procure sécurité physique et financière.»

      C’est toujours très rassurant d’être un patriote dans un pays qui nous procure l’illusion de sécurité physique et financière.

      L’illusion.

      Mais oui.

    • «Si la machine de l’État est d’une nature qui demandes que tu deviennes un agent d’injustice pour un autre, alors, je dis, sois hors-la-loi.»
      - Henry David Thoreau

      Pour éviter la confusion, la citation ci-haut illustre EXACTEMENT la mentalité de la NSA et les actions en découlant…

      C’est de l’ironie…

      La NSA croit qu’elle N’A PAS LE CHOIX D’ÊTRE un agent d’injustice dans l’exercice de son mandat, alors elle est OBLIGÉE d’être hors-la-loi.

      Enfin, c’est la rationalisation de toute cette m…. et de ces mensonges.

    • @ralbol
      “La NSA croit qu’elle N’A PAS LE CHOIX D’ÊTRE un agent d’injustice dans l’exercice de son mandat, …”

      J’attends toujours que vous m’indiquiez qui a souffert d’injustice à cause des activités de la NSA…

    • Petit rappel des faits :
      Snowden déclare le 12 juillet 2013 sur la page de wikileak ;
      « I also had the capability without any warrant to search for, seize, and read your communications. Anyone’s communications at any time. That is the power to change people’s fates. »
      http://wikileaks.org/Statement-by-Edward-Snowden-to.html

      En un an de recherche intensive, ni le Guardian ni le Washington post n’ont pu prouver cette affirmation, que les courriels étaient lu par la NSA, et c’est ce que vous appelez un travail journalistique de qualité extraordinaire qui mérite un prix Pullitzer? Chacun a sa définition de ce qu’est un bon travail de journaliste je présume…

    • @ el_kabong

      - «J’attends toujours que vous m’indiquiez qui a souffert d’injustice à cause des activités de la NSA…»

      Tous les citoyens américains dont on retient et collige l’info pour des besoins illusoires de surveillance.

      Et si des citoyens américains ont vu leur vie chamboulée par les actions de la NSA, Ô merveille, nous ne le saurons pas… SECRET D’ÉTAT…

    • @ kelvinator

      Petit rappel des faits :
      Snowden déclare le 12 juillet 2013 sur la page de wikileak ;
      « I also had the capability without any warrant to search for, seize, and read your communications. Anyone’s communications at any time. That is the power to change people’s fates. »

      Par la suite, on a PROUVÉ:
      - que la NSA a espionné des groupes et des associations défendant les droits de l’Homme:
      http://www.theguardian.com/world/2014/apr/08/edwards-snowden-us-government-spied-human-rights-workers
      - que la NSA a fait des recherches sans mandats sur des appels et des courriels de citoyens américains:
      http://www.theguardian.com/world/2014/apr/01/nsa-surveillance-loophole-americans-data
      - que la NSA communiquait 2 à trois fois par jour depuis 2006, des renseignements au FBI:
      http://arstechnica.com/tech-policy/2014/01/new-documents-nsa-provided-2-3-daily-tips-to-fbi-for-at-least-3-years/

      - «En un an de recherche intensive, ni le Guardian ni le Washington post n’ont pu prouver cette affirmation, que les courriels étaient lu par la NSA…»

      Donc, la NSA est capable de donner des renseignements au FBI et à d’autres corps policiers et de surveillance, on a des documents le démontrant, mais on n’a pas de «preuves»…

      Et bien sûr, pour vous, quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse, de preuves… y’en aura JAMAIS.

      Parce que les agences de surveillance des glorieux US of A, ne peuvent jamais, sous aucun prétexte et de quelque manière que ce soit, faire le mal, même en utilisant des techniques de collecte de renseignements qui feraient pâlir d’envie la Stasi.

      À vos yeux, même un prix Pulitzer n’est pas justifié…

    • @ralbol (11h19)

      J’étais convaincu que vous auriez cette réponse générale, qui n’en est pas une évidemment… d’ailleurs, pourquoi vous limitez aux citoyens américains : toute l’humanité, pardi (je parie que vous-même vous sentez victime d’injustice face aux activités de la NSA)…

      Je faisais allusion à de VRAIS préjudices, évidemment, pas ceux de votre imagination…

      “Et si des citoyens américains ont vu leur vie chamboulée par les actions de la NSA, Ô merveille, nous ne le saurons pas… SECRET D’ÉTAT…”

      Mais oui, suis-je bête : les puissants services secrets qui font disparaître les témoins gênants… vous regardez trop de film d’espionnage…

      Votre propre vie semble être chamboulée depuis les révélations de Snowden…

    • @ralbol

      Vous oubliez de dire que Snowden affirme pouvoir lire les courriels de tout les américains, n’importe ou, n’importe quand, comme il voulait sans restriction.

      Vous parlez de l’écoute de quelques haut dirigeants de groupes humanitaires ou d’américains qui avaient des liens avec des groupes terroristes. Nul part il est mentionné que la NSA espionnait n’importe qui comme Snowden l’affirme. La NSA a le droit de faire des recherches sur des américains liés à des terroristes, sinon il serait impossible de démanteler les groupes criminels.

      Quant à votre dernier lien, n’étiez-vous pas le premier à affirmer que les programmes de surveillance de la NSA étaient inutiles? Le fait qu’ils fournissent des informations au FBI prouve que la NSA s’attaque à d’autres individus dangereux, comme les trafiquants de drogue, desquels vous défendiez le droit à la confidentialité dans un échange que nous avions eu il y a quelques temps.

      Les accusations de ce message, qui constitue l’essentiel des affirmation de Snowden contre la NSA, n’ont jamais pu être prouvé. Il faut seulement des preuves, que les journaux ont été incapable de fournir malgré les centaines de milliers de documents que Snowden leur a fourni.

    • @ el_kabong

      - «Je faisais allusion à de VRAIS préjudices, évidemment, pas ceux de votre imagination…»

      «The documents show stunning range: in Denver, Colorado, that branch of the FBI and a “Bank Fraud Working Group” met in November 2011 – during the Occupy protests – to surveil the group. The Federal Reserve of Richmond, Virginia had its own private security surveilling Occupy Tampa and Tampa Veterans for Peace and passing privately-collected information on activists back to the Richmond FBI, which, in turn, categorized OWS activities under its “domestic terrorism” unit.»

      Donc, être classé comme étant un «terroriste», c’est pas du tout, mais alors là, pas du tout un «VRAI préjudice»…

      Coud’on…

      - «Mais oui, suis-je bête : les puissants services secrets qui font disparaître les témoins gênants… vous regardez trop de film d’espionnage…»

      Bof.. juste UN exemple:
      «In 2005, Puerto Rican Nationalist leader Filiberto Ojeda Ríos died at the hands of the FBI in 2005 in what was widely called an assassination. Puerto Rico Governor Aníbal Acevedo Vilá criticized the FBI assault as “improper” and “highly irregular” and demanded to know why his government was not informed of it. The FBI refused to release information beyond the official press release, citing security and agent privacy issues. The Puerto Rico Justice Department filed suit in federal court against the FBI and the US Attorney General, demanding information crucial to the Commonwealth’s own investigation of the incident. The case was dismissed by the U.S Supreme Court.»

      Ils font disparaître des politiciens gênants depuis des années… mais les témoins… évidemment, ils ne les touchent pas…

      Sais pas si j’regarde trop de films d’espionnage, mais vous, de toute évidence, n’avez aucune idée des enjeux et jusqu’où ces agences peuvent aller pour arriver à leurs objectifs. Parce qu’évidemment, ces agences ne sont peuplées que d’enfants de choeur, de boy scouts et d’un gros chouette tas de secouristes patentés…

      Non, ma vie n’est pas «chamboulée» depuis les révélations de Snowden, simplement plus informée et plus dédiée à éviter les abus démontrés et à survenir.

    • @ kelvinator

      - «Vous oubliez de dire que Snowden affirme pouvoir lire les courriels de tout les américains, n’importe ou, n’importe quand, comme il voulait sans restriction.»

      Et vous oubliez commodément que:
      - la NSA a la capacité d’enregistrer pendant 30 jours à la fois, 100% des communications téléphoniques d’un pays: http://www.washingtonpost.com/world/national-security/nsa-surveillance-program-reaches-into-the-past-to-retrieve-replay-phone-calls/2014/03/18/226d2646-ade9-11e3-a49e-76adc9210f19_story.html
      - la NSA ramasse à chaque jour, des millions de messages texte: http://www.theguardian.com/world/2014/jan/16/nsa-collects-millions-text-messages-daily-untargeted-global-sweep

      …et que ce qu’affirme Snowden, c’est la capacité de la NSA d’intercepter n’importe qu’elle communication électronique. Ce qui a amplement été démontré.

      - «Vous parlez de l’écoute de quelques haut dirigeants de groupes humanitaires ou d’américains qui avaient des liens avec des groupes terroristes. Nul part il est mentionné que la NSA espionnait n’importe qui comme Snowden l’affirme.»

      Snowden n’affirme rien de tel. Il affirme seulement la CAPACITÉ de la NSA à espionner qui elle veut, comme bon lui semble, et sans mandat.

      De plus, vous liez un peu trop facilement les «hauts dirigeants de groupes humanitaires» avec des «américains ayant des liens avec des groupes terroristes»…

      - «Quant à votre dernier lien, n’étiez-vous pas le premier à affirmer que les programmes de surveillance de la NSA étaient inutiles? Le fait qu’ils fournissent des informations au FBI prouve que la NSA s’attaque à d’autres individus dangereux, comme les trafiquants de drogue…»

      Et ici, toujours commodément, vous faites abstraction des informations de la NSA ayant servi à étouffer le mouvement Occupy Wall Street, une évidente utilisation de la surveillance pour étouffer un légitime mouvement de dissidence. Du Poutine classique.

      - «Les accusations de ce message, qui constitue l’essentiel des affirmation de Snowden contre la NSA, n’ont jamais pu être prouvé. Il faut seulement des preuves, que les journaux ont été incapable de fournir malgré les centaines de milliers de documents que Snowden leur a fourni.»

      Parce qu’évidemment, les centaines de milliers de documents de Snowden, provenant de la NSA elle-même, ne constituent pas, d’aucunes manières, de quelques façons que ce soient, des preuves…

      Les document de la NSA eux-mêmes décrivent les procédures, montrent l’étendue de la collecte de données, mais… CE NE SONT PAS DES PREUVES..!

      C’est quoi, alors, une preuve..?

      On comprend rapidement, à vous lire, que RIEN ne constituera jamais une PREUVE.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité