Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 11 avril 2014 | Mise en ligne à 15h21 | Commenter Commentaires (55)

    Heartbleed : la NSA était-elle au courant? (Ajout)

    1397005427000-heartbleedL’Agence de sécurité nationale était au courant depuis deux ans de l’importante faille de sécurité baptisée Heartbleed et officiellement découverte au début de la semaine, selon Bloomberg.

    Mais au lieu d’avertir le public de ce bogue susceptible de compromettre plusieurs sites importants, dont celui de Yahoo, la NSA l’aurait exploité pour obtenir des mots de passe ou autres données sensibles, exposant des millions de personnes au piratage et à l’espionnage d’agences de renseignement étrangères.

    Un porte-parole de la NSA a refusé de confirmer ou d’infirmer cette pratique présumée.

    Ajout : la NSA nie les allégations de Bloomberg.


    • Esti de gang de twits insignifiants…
      Qu’attend-t-on pour bombarder leurs installations ?

    • … la NSA l’aurait exploité pour obtenir des mots de passe ou autres données sensibles, …

      J’ose croire qu’ils n’auraient jamais fait une telle chose, sinon, ils ne sont pas mieux que les criminels qu’ils essaient de traquer via internet … misère …

    • “Un porte-parole de la NSA a refusé de confirmer ou d’infirmer cette pratique présumée.” Les agences de sécurité sont remplies de bandits “légaux”.

    • Les Americains sont-ils trop ignorants et stupides pour reellement protester contre la NSA ?

    • Il n’y a que ceux qui aveuglement et naïvement considèrent les ÉU comme un pays où règne la liberté d’expression qui se scandalisent de telles pratiques!

      La lutte pour les libertés civiles doit reprendre à nouveau!

    • Profiter de la situation pour espionner leurs ennemis est mal? Car Dieu sait que les USA en ont des ennemis.
      Existe-t-il un code de chevalerie dans l’espionnage?

    • Faites très attention à ce que vous dites et faites sur internet. Il y a des crapules même dans les gouvernements.

    • @kelvinator
      “Profiter de la situation pour espionner leurs ennemis est mal?”

      Il semble que tout les citoyens américains sont des ennemis des États-Unis. Ça va mal.

    • @jean_saisrien,

      on attend probablement une confirmation parce que pour l’instant ce ne sont que des allégations et je doute beaucoup que l’on puisse prouver quoique ce soit étant donné que le bogue peut être exploité sans laisser de traces. Ce qui est vrai pour la NSA est vrai pour n’importe quelle autre agence d’espionnage ou évidemment n’importe quel pirate dans le monde.

      Mais, notre ami Ed Snowden, comment se fait-il qu’il n’en savait rien? Me semble que ça devait faire sensation au sein de la NSA un bogue de cette ampleur et qualité.

    • En fait, si la NSA a exploité ce bogue, le CST devait lui aussi être au courant vue la collaboration étroite entre les deux organisations. Et il devient difficile d’expliquer pour le CST n’aurait pas averti au moins le ministère du Revenu du Canada pour qu’il utilise un autre logiciel.

    • Moi je dis que c est Snowden qui est derriere Heartbleed. Une bonne vieille chasse aux sorcieres ca faisait bien quoi ? 4 ou 5 semaines qu`il n`y en avait pas eu une. J`en ai probablement manqué une couple et celles impliquant le parti républicain ne comptent pas…

    • @kelvinator 16h44 “Existe-t-il un code de chevalerie dans l’espionnage?” Bien sûr que non. Assassinat, chantage, enlèvement, extorsion, torture etc, tous les moyens sont bons “pour le bien de la nation”.

    • @feldspath_1

      Pourquoi partez-vous avec l’idée que la NSA fait ça pour espionner les américains? Snowden n’a jamais réussi à prouver que les citoyens américains étaient espionnés, même après presque 1 an de “recherche”.

      @lukos
      Dommage que vos exemple ne s’appliquent pas à la NSA. On parle de faille de sécurité, pas de viol de la convention de Genève. Les gens exagère et s’imaginent n’importe quoi à la moindre petite nouvelle de la NSA. Le NWO est à nos portes!?

    • Facile de contrôler une population de 400,000 habitants.
      Code greeen = tout le monde sort pour dépenser leurs argent
      Code Orange = On prie pour que le bon gouvernement nous protège mais on sort un peu.
      Code Red = On vide les dépaneurs d’eau et denrées et on prie pour que le bon wournement nous protège.
      Alors espionner le bon peuple est une sinicure, preuve a l’appuie (NSA) d’autant plus que l’internet a été crée par la CIA a la dernière guerre mondiale. Le fureteur IE disponible au grand public en 1988 seulement.
      Amen

    • @kelvinator
      “‘Pourquoi partez-vous avec l’idée que la NSA fait ça pour espionner les américains? Snowden n’a jamais réussi à prouver que les citoyens américains étaient espionnés, même après presque 1 an de “recherche”.”

      Il faut vraiment être naĩf pour penser que la NSA n’espionne pas les citoyens américains. Il suffit de faire une petite recherche Google pour s’en convaincre.

    • @eddiefalcon,

      internet n’a pas été créé par la CIA. Internet est issu d’un projet du département de la défense américain qui souhaitait le développement d’un protocole de communication flexible permettant de rediriger automatiquement le trafic réseau vers d’autres passerelles advenant des pannes. Il voulait un protocole supportant une architecture réseau redondante et multiroutes afin de se prémunir en cas d’attaque classique ou nucléaire de la destruction de points de concentration devenus névralgiques et pouvant mettre la totalité du réseau en panne à eux seuls advenant un bris. Il s’agissait d’assurer une redondance permettant de garantir la communication avec les bases de lancement de missiles nucléaires et autres infrastructure critiques de la défense. Rien à voir avec la CIA.

    • @eddiefalcon,

      autre chose. Le fureteur IE est un produit Microsoft qui n’a jamais été disponible en 1988. Le réseau internet pour usage commercial a vu le jour en 1993, même année où le premier furteur graphique, Mosaic, est apparu. Le protocole HTTP pour les sites web a vu le jour au CERN au début des années 90 alors qu’Internet n’était pas commercialement accessible. Internet était réservé au ministère de la défense américain, à quelques universités ayant des contrats avec le ministère de la défense et aux fournisseurs du ministère de la défense. Vers le début des années 80, internet a été ouvert à toutes les universités et il faudra attendre encore une décennie pour que monsieur et madame tout le monde puisse y avoir accès.

    • Juste pour rire: “Une chaussure lancée sur Hillary Clinton durant une conférence.” J’espère que ce n’était pas une chaussure griffée. Ç’aurait été un gaspillage; un gaspillage de riche…

    • @kelvinator 19h15 “Le NWO est à nos portes!?” Non. Il est déjà là.

    • @feldspath_1 & lukos
      Si le rapport de Bloomberg ne se base que sur deux témoignages d’agents “proche du dossier”, et que la Maison blanche dément cette information (http://reut.rs/1kEzZU2), lequel des deux allez-vous croire? Allez-vous croire automatiquement les deux anonymes, sans preuves, sans poser de question, dans le seul but d’assouvir vos fabulations sur l’avènement d’un gouvernment totalitaire? Si d’après vous le gouvernement ment, et que ces deux agents anonymes travaillaient pour le gouvernement, n’est-il pas probable que ces deux agents mentent aussi?
      Ou allez-vous croire que le gouvernement, qui utilise lui aussi OpenSSL pour ses encryptions, aurait sciemment laissé ses systèmes vulnérable pour pouvoir épier vos courriels sur Yahoo ou Google?

    • Block block block mais vos systeme de controlle sont a chier fak on reviens aussi souvent qu’on veux ;-)!

    • Les agences de renseignement sont conçues pour naviguer dans la pratique au-dessus des lois. Il n’y aucun doute qu’ils ont tenté d’infiltrer et qu’ils vont mentir si besoin est. Tous les services de renseignement de l’Iran au Canada sont sur ce même modèle.

      Pierre T

    • @ kelvinator

      Sans méchanceté, la NSA n’aurait pas fait son boulot si elle n’avait pas exploité cette brèche. C’est sa raison d’être et il faut partir du principe que l’agence doit recueillir un maximum de renseignement, sur un maximum de citoyens, par un maximum de méthodes.

      Ensuite, pour des raisons politiques, elle mentira si nécessaire dans ses communications. Les agences de renseignement sont l’illustration parfaite du machiavélisme à l’état pur, où la fin (la raison d’état) justifie tous les moyens.

      Cela étant dit, c’est la norme industrielle et la pratique est généralisée à l’ensemble des pays du monde.

      Pierre T

    • @austerlitz,

      la NSA n’a pas pour mandat d’exploiter cette brèche. La NSA a un rôle qui consiste aussi à assurer la sécurité informatique du pays. Et cette brèche était de nature à causer des torts importants à l’économie américaine.

      Autre chose, pour exploiter une brèche, il faut la connaître. Rien ne laisse croire que la NSA avait découvert cette brèche avant tout le monde.

    • À Austerlitz

      «C’est sa raison d’être et il faut partir du principe que l’agence doit recueillir un maximum de renseignement, sur un maximum de citoyens, par un maximum de méthodes.»

      C’est la Stasi que vous décrivez là?
      Dans une démocratie, il est censé y avoir des limites à ce qu’une agence gouvernementale (privée???) peut faire. Sans doute, suggérez-vous là que les USA n’en sont plus une.

    • @ kelvinator
      «Ou allez-vous croire que le gouvernement [...] aurait sciemment laissé ses systèmes vulnérable»

      Vous faites l’erreur de croire qu’un gouvernement est monolithique en oubliant la longue histoire des rivalités entre les différents services d’état.

    • @ dcsavard & pulcinella

      Je vous trouve bien naifs. Ce n’est pas exclusif aux USA mais le renseignement, comme l’eau, s’infiltre dans toutes les fissures. Je vous parle de l’arrière boutique – the real thing – et vous commentez sur le magasin (la com), ce n’est pas du même ordre. J’ai un point de vue assez Bismarckien de la question, i.e. pragmatique. Les “garde-fous” constitutionnels c’est de la com et la règle est de défoncer ces balises, quitte à reculer ensuite s’il y a sanction légale. Surement pas l’inverse.

      Plus spécifiquement, si la NSA n’était pas au courant, faut virer le BOD de suite… car c’est précisément ce type de renseignement qu’elle doit ratisser infailliblement. Je n’approuve pas, je constate.

      Bon samedi

      Pierre T

    • @dcsavard : Même si eddiefalcon dit n’importe quoi, l’idée qu’Internet a été créé pour résister aux attaques est un mythe.

      Avant Arpanet, il fallait un ordinateur pour chaque réseau auquel on voulait se connecter. Si quelqu’un voulait se connecter à trois réseaux différents, il fallait qu’il ait à sa disposition trois ordinateurs. L’idée de base d’Arpanet était simplement d’interconnecter des réseaux différents afin de n’utiliser qu’un seul ordinateur pour tous les réseaux et donc d’économiser de l’argent.

      Aussi, je ne suis pas sûr de comprendre ce que vous voulez dire par « usage commercial » d’Internet. Une simple recherche WHOIS indique par exemple que Xerox, IBM, HP, Sun, Intel et un tas d’autres ont enregistré leur nom de domaine en 86. Pour les particuliers, les premiers fournisseurs de service Internet ont commencé à apparaître en 89. Au Québec, le premier fournisseur Internet était CAM en 92. Si je me souviens bien, je me suis abonné à CAM en novembre ou décembre 92.

      Il faut aussi mettre les choses en contexte, les particuliers avaient déjà accès à des réseaux informatiques avant 89. Je me rappelle que certains des BBS que je fréquentais faisaient partie de Fidonet ou encore de Usenet.

    • @austerlitz,

      moi je vous trouve un peu nono sur les bords. Le rôle de la NSA est entre autre la protection des USA contre des attaques informatiques. Attaques contre ses institutions et contre son économie. Les avantages de taire cette brèche pour la NSA sont maintes fois dépassés par les inconvénients.

      Les firmes qui ont découvert le bogue passent le plus clair de leur temps à les chercher et ça aura pris 2 ans pour le découvrir. Revenez sur terre, vous vivez dans un monde imaginaire avec complot et idéalisation des capacités.

    • @89170,

      primo, les BBS, Bitnet, Usenet et autres n’ont rien à voir avec Internet. Ces réseaux fonctionnait avec le protocole uucp qui est essentiellement un protocole pour lignes commutées en différé. La communication de pair à pair est impossible.

      Secundo, les entreprises que vous nommez sont tous des fournisseurs du ministère de la défense américain. L’usage de l’internet était réservé à des fins académiques et recherche (réseaux universitaires), à des fins militaires et gouvernementales. En 1986 et suivantes, il fallait avoir des activités avec le secteur universitaire, militaire ou gouvernemental pour avoir un accès internet comme employé d’une des compagnies que vous citez. Ces compagnies ne pouvaient pas faire des offres commerciales sur internet.

      Le protocole HTTP qui a permis l’arrivée de fureteurs et l’implantation de contenus graphiques n’a été élaboré qu’en 1990 au CERN pour les usages de recherche et de diffusion d’information du CERN à ses instutions collaboratrices. Quand j’ai quitté le laboratoire de physique nucléaire de l’Université de Montréal en 1988, malgré le fait que je travaillais sur une expérience au CERN, nous n’avions même pas d’accès internet. Il fallait trafiquer des adresses passant par le réseau Bitnet et des relais pour accéder le CERN depuis le laboratoire de Montréal.

      Votre énoncé concernant Arpanet n’est pas exact. La communication de plusieurs ordinateurs sur un même médium physique est une avancée matérielle et pas un protocole de communication. Et en dépit de capacités matérielles pour communiquer avec plusieurs ordinateurs, l’usage de différents protocoles ne permettait pas automatiquement d’éliminer la nécessiter d’avoir plusieurs ordinateurs. Ce n’est pas ce que visait Arpanet.

      Vous pouvez lire l’historique de la création de Arpanet ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/ARPANET

      «En 1961, l’US Air Force confie à la DARPA, agence de recherche technologique de défense américaine créée 3 ans plus tôt, un puissant ordinateur, le seul de sa série construit par IBM, le Q-32, pour concevoir un programme destiné au commandement des bombardements stratégiques3. Joseph Licklider, docteur en psychoacoustique mais surtout spécialiste des technologies de l’information est engagé3. Il a auparavant travaillé sur un programme d’ordinateurs envoyant des données par lignes téléphoniques pour un système de défense antiaérien, le projet SAGE.»

    • Le pays du Québec nous protegerait de la NSA

    • @BernardDrainville,

      vivement une charte des hackeurs.

    • - «La NSA était-elle au courant?»

      Non… jusqu’à ce qu’on prouve qu’elle l’était.

    • @ kelvinator

      - «Snowden n’a jamais réussi à prouver que les citoyens américains étaient espionnés, même après presque 1 an de “recherche”.»

      Toujours dans le déni… volontaire..?

      «NSA performed warrantless searches on Americans’ calls and emails – Clapper»
      http://www.theguardian.com/world/2014/apr/01/nsa-surveillance-loophole-americans-data

      Tordant.

      Les preuves s’accumulent, la NSA et le gouvernement se rabattent sans cesse, comme vous, sur la «légalité» de l’espionnage, mais personne n’est dupe… sauf vous..?

      Allez, encore un tour sur l’excuse que tout ça, c’est «légal»…

      Comme tout ce que fait Poutine, est «légal».

    • Sa l’air que la NSA mettent des micro dans les pizza pochettes!

    • Je crois que comme la majorité des gens, vous ne comprenez pas ce qu’est un réseau informatique ni ce qu’est Internet. Je vous félicite pour avoir pris le temps de lire quelques pages sur Wikipedia afin d’apprendre quelques termes (même si je me doute que votre motivation de base n’était que de protéger votre ego et votre image), mais il est évident que vous ne comprenez pas ces termes et vous les répétez d’une façon erronée.

      Je vais donc essayer de vous donner quelques bases pour que vous puissiez comprendre.

      ***

      La première chose que vous devez comprendre est qu’un réseau informatique est tout simplement un ensemble de ressources informatiques interconnectées d’une façon ou d’une autre qui s’échangent de l’information. Rien d’autre. Les caractéristiques spécifiques du réseau n’ont pas d’importances pour que celui-ci soit défini comme étant un réseau. En fait, on pourrait dire que ce qui définit le réseau informatique est surtout les protocoles de communication utilisés, c’est-à-dire les méthodes utilisées pour échanger les informations.

      La deuxième chose que vous devez comprendre est que très souvent les réseaux utilisent d’autres réseaux pour échanger leurs informations. C’est ce que fait Internet. Quand j’accède à Internet depuis un de mes ordinateurs à la maison, mes ordinateurs utilisent soit mon réseau Ethernet, soit mon réseau Wi-Fi. D’une certaine façon, les protocoles de communication qui définissent Internet ne sont en fait que des données qui transitent au moyen de mon réseau Éthernet. Internet ne peut pas exister sans un autre réseau comme base.

      Là où cela devient vraiment complexe est que je pourrais très bien utiliser le réseau Internet pour véhiculer les échanges d’informations d’un réseau Ethernet (quelques routeurs offrent cette option). En fait, je peux inclure les échanges d’information d’un réseau informatique particulier dans n’importe quel autre contenant, que ce soit un autre réseau, des disquettes transportées par camions ou même des pigeons voyageurs.

      La véritable difficulté dans tout le langage associé à Internet est que d’une certaine façon Internet est devenu beaucoup plus un projet qui englobe une multitude de protocoles de communication (et donc une multitude de réseaux) plutôt qu’un simple réseau informatique bien défini. Le mot Internet a donc une définition très floue qui est interprétée différemment selon le contexte. Par exemple, quand je dis plus haut qu’Internet utilise Ethernet, je parle des échanges d’information utilisant le protocole IP et les protocoles de même niveau (ICMP, ARP, etc.).

      ***

      Cette petite explication faite, je vais répondre à votre primo. Effectivement un BBS n’est pas un réseau, mais si c’est ce que vous avez compris de mon texte, alors c’est que vous m’avez mal lu. J’ai dit que certains BBS faisaient partie d’un réseau, pas qu’un BBS était un réseau. Par contre Fidonet et Usenet sont des réseaux, au même titre qu’Internet (je vous laisse comprendre le contexte du mot Internet dans cette phrase par vous-même). Internet n’est pas quelque chose de particulier, c’est un réseau parmi d’autres (même si c’est maintenant devenu un monstre de complexité).

      Vous avez dit que Usenet utilise UUCP. Vous devez comprendre que ce n’est pas une obligation, pas plus qu’utiliser Ethernet est une obligation pour Internet. De nos jours, Usenet existe encore, mais il utilise Internet et le protocole NNTP plutôt que UUCP comme base.

      Mais encore une fois, la relation entre les réseaux ne définit pas le réseau. Juste pour le fun, je pourrais très bien utiliser Usenet, qui lui utiliserait UUCP, afin de véhiculer les échanges d’information d’Internet. Si je créais un protocole pour récupérer les messages de Usenet pour les envoyer dans la pile TCP/IP de mon ordinateur, je pourrais naviguer sur le Web en utilisant Usenet. Ça serait complètement ridicule et ne pas tomber dans des « timeout » demanderait une configuration elle aussi ridicule, mais c’est techniquement possible.

      ***

      Pour répondre à votre secundo, c’est justement pour cela que j’ai dit que je n’étais pas sûr de comprendre ce que vous appeliez un « usage commercial ». Je crois comprendre maintenant que vous limitez cette définition à la vente directe de produits et services, c’est-à-dire à ce que nous appelons généralement le commerce électronique, et non pas à une utilisation d’Internet par une entreprise avec le but de faire des profits (par exemple échanger des courriels pour l’obtention d’un contrat) et qui pour moi est une utilisation commerciale. Je n’ai rien contre votre définition, mais je dois admettre que d’un point de vue personnel je la trouve sans intérêt. Les achats et les ventes par Internet ne sont qu’une infime fraction de ce que je fais avec Internet.

      Pour ce qui est du contenu graphique, encore une fois vous avez une vision très limitée. Les ordinateurs connectés par Internet s’échangeaient du contenu graphique bien avant la création du protocole HTTP et donc du réseau informatique qu’on appelle World Wide Web. Ce protocole et les pages Web qui constitue le réseau WWW ont permis de rendre l’utilisation d’Internet simple, il a permis à monsieur et madame tout le monde d’utiliser Internet au lieu d’être une activité réservée aux informaticiens et aux hobbyistes, mais il n’est qu’une toute petite partie de la définition d’Internet.

      (En passant, je précise que le mot Internet que j’utilise dans mon dernier paragraphe change de contexte et donc de définition entre la deuxième et la troisième phrase. J’aurais pu éviter d’utiliser le mot Internet pour éviter ce flou, mais je préfère ne pas le faire pour bien vous faire comprendre que chaque fois que le mot Internet est utilisé, il faut réfléchir au contexte de cette utilisation.)

      ***

      Finalement, votre commentaire sur le médium physique n’a aucun sens. Par pitié, cessez de vouloir gagner « an Internet argument » et d’inventer n’importe quoi. L’idée de base du réseau Arpanet était de faire abstraction de la couche physique par la création d’une couche logiciel au-dessus. Il n’était pas associé à une « avancé matérielle ». Le principe de commutation de paquet est au niveau logiciel, pas au niveau de la couche physique et des signaux électriques.

      Pour ce qui est de la page Wikipedia que vous citez, prenez donc le temps de la lire au complet au lieu de seulement lire le premier paragraphe.

    • Oups, je précise que mon dernier commentaire était pour dcsavard…

    • @ dcsavard
      “moi je vous trouve un peu nono sur les bords.”

      Oh, gros argument. I am impressed.

      Pierre T

    • @ralbol
      Il faut aller un peu plus loin que les gros titre et comprendre les nuances dans l’article, chose que vous ne faite pas. J’ai besoin de preuve avant d’accuser, je ne fais pas de déni volontaire, vous n’avez jamais réussi à apporter d’arguments convaincant selon moi, c’est tout. Le fait que vous compariez cette situation avec Putin prouve bien que vous avez peu d’objectivité.

      “As you know, when Congress reauthorized Section 702, the proposal to restrict such queries was specifically raised and ultimately not adopted,” Clapper wrote.

      Est-ce la faute à la NSA de l’utiliser ou celui du congrès de l’avoir autoriser? Le congrès permet ces actions qui : “These queries were performed pursuant to minimization procedures approved by the Fisa court and consistent with the statute and the fourth amendment.”, la NSA fait ce que le congrès lui permet de faire, mais c’est encore la faute de la NSA? Si vous n’êtes pas d’accord avec ces lois, vous devriez vous en prendre au gouvernement américain. Les lois servent de guide aux actes de la NSA et celle-ci les suit. Avez-vous un exemple de procédures illégales faites par la NSA?

      Regardez-donc la lettre originale plutôt que de vous fier aveuglément au Guardian qui fait ses choux gras de cette histoire de Snowden. The Snowden Files sont déjà en vente, cliquez sur le lien pour l’acheter tout de suite.
      http://www.wyden.senate.gov/download/?id=130BFF88-A3C0-4315-A23B-C4F96C499D9D&download=1

      Il n’y a absolument rien d’illégal dans la situation, pourquoi déchirer votre chemise alors? Dénoncez le laxisme du gouvernment si cette situation vous importune tant.

    • Pour ceux qui s’y connaisse un brin en informatique, ce comic explique très bien et simplement la faille Heartbleed (voir ici).

    • @89170,

      que de verbiage inutile. Votre commentaire à la base disait: «L’idée de base d’Arpanet était simplement d’interconnecter des réseaux différents afin de n’utiliser qu’un seul ordinateur pour tous les réseaux et donc d’économiser de l’argent.»

      Ce qui est faux. Je vous renvois à l’histoire d’Arpanet via une page Wikipedia et pompeux comme vous l’êtes vous saisissez l’occasion pour me dire que c’est tout ce que je connais des réseaux. Vous êtes de mauvaise foi et je pense qu’ici c’est votre égo qui prend le dessus. Je ne vais pas commencer une argumentation techniques sur les détails du réseau, c’est inutile et complètement hors propos.

      Votre affirmation est erronnée parce que le projet DARPA qui a donné naissance à Arpanet n’avait pas pour but de connecter différents réseau, il avait pour but de remplacer le réseau du ministère de la défense américain. Le livrable du projet était le protocole de communication TCP/IP qui est en fait un ensemble de protocoles où IP dans TCP/IP signifie justement Internet Protocol. D’où le nom Internet donné à l’ensemble du réseau que nous connaissons aujourd’hui. Que l’appellation Internet ait connu par la suite toutes sortes d’extensions ou d’interprétations, soit. Mais cela n’a aucun rapport avec votre affirmation que je commentais à l’origine.

      Le reste de votre commentaire ne vaut même pas la peine d’être repris, vous semblez vous ennuyer beaucoup de BBS par contre.

    • @ kelvinator

      - «Il n’y a absolument rien d’illégal dans la situation, pourquoi déchirer votre chemise alors? Dénoncez le laxisme du gouvernment si cette situation vous importune tant.»

      Tout ce laïus pour finir par admettre que la NSA surveille massivement sans mandats, mais «légalement» des citoyens américains.

      Et faire emprisonner les Pussy Riot, c’était aussi «légal»…

      Exactement ce que je disais.

    • Le pouvoir comme dans le pour et le voir. La connaissance et l’information sont les deux attributs du pouvoir.
      Hors il semble….non il appert……non la NSA dirige les États-Unis D’Amérique, les preuves sont réelles et tout le monde s’en porte bien.

    • @ralbol
      “la NSA surveille massivement sans mandats”

      Vous n’avez pas lu la lettre originale, sinon vous sauriez que c’est un mensonge ce que vous affirmez.

    • @ kelvinator

      - «Vous n’avez pas lu la lettre originale, sinon vous sauriez que c’est un mensonge ce que vous affirmez.»

      Bin oui, la lettre de Clapper, le gars qui a MENTI au Congress..:

      http://www.slate.com/articles/news_and_politics/war_stories/2013/06/fire_dni_james_clapper_he_lied_to_congress_about_nsa_surveillance.html

      Quand t’es rendu à invoquer des menteurs pour te justifier…

    • kelvinator

      11 avril 2014
      19h15 “Le NWO est à nos portes!?” http://fr.wikipedia.org/wiki/Novus_Ordo_Seclorum Il n’y a pas un, mais différents nouveaux ordres du monde qui tentent de s’installer.

    • “Le gouvernement conservateur a secrètement ordonné à l’armée canadienne de partager de l’information sensible avec des alliés même s’il y avait un risque que cela mène à de la torture” (La Presse). Pour les gouvernements américain et canadien, la fin semble bien justifier les moyens. Ceux qui s’inquiètent des dérives gouvernementales ne sont pas paranoïaques; ils sont lucides.

    • @ralbol

      C’est une distortion des faits, Clapper n’a pas menti. C’est un des “arguments” que les anti-NSA répète sans se soucier de savoir ce qu’il a vraiment dit. Le sujet de l’entrevue avec Clapper était sur le contenu des courriels, pas sur la collecte de metadonnées. Ce n’est qu’une autre distortion des anti-gouvernements qui se foutent des détails et ne s’attardent qu’aux gros titres tendencieux des journaux. Informez-vous et vous verrez quel était vraiment le contexte.

      http://www.theguardian.com/world/2014/jan/04/clapper-lie-congress-nsa-national-intelligence-counsel

    • @ kelvinator

      C’est une distortion des faits, Clapper a menti. C’est un des “arguments” que les pro-NSA répètent sans se soucier de savoir ce qu’il a vraiment dit. Wyden a demandé à Clapper: “Does the NSA collect any type of data at all on millions or hundreds of millions of Americans?” Clapper replied: “No, sir.” . Ce n’est qu’une autre distortion des pro-surveillance qui se foutent des détails et ne s’attardent qu’aux mensonges tendencieux de l’industrie de la surveillance. Informez-vous et vous verrez quel était vraiment le contexte.

      Et votre lien qui dit que Clapper «n’a pas menti», c’est une affirmation du «Office of the Director of National Intelligence»… crédible !

    • Vous croyez que tout ce qui viens du gouvernement est un mensonge, votre objectivité se révèle. Avez-vous regarder la version de Clapper? http://www.scribd.com/fullscreen/151361066?access_key=key-2mrwe48ekvnfls4njr3e&allow_share=true

      Wyden parlait de dossier sur des millions d’américains, les metadata ne constitue pas un dossier. Clapper parlait du contenu des conversations, sinon pourquoi aurait-il ajouter par la suite:
      SEN. WYDEN: “It does not?”
      DIR. CLAPPER: “Not wittingly. There are cases where they could inadvertently perhaps collect, but not wittingly.”
      Il est clair qu’il ne parlait pas de metadata.

      Pourquoi Clapper ne fut pas poursuivi pour parjure alors? S’il avait menti, il aurait été trouvé coupable, pourtant, rien de cela… Une personne est innocente jusqu’à preuve du contraire, vous semblez oublier ce détail, à moins que vous croyez que tout les membres du gouvernements sont des menteurs?

    • Est-ce que quelqu’un croit vraiment qu’on puisse assurer la sécurité d’un pays sans un organisme du genre NSA? Ne nions pas qu’il y a toujours un danger qu’un tel organisme s’ingère dans la politique intérieure et il faut l’éviter. Mais, sérieusement, on démantèle la NSA et ensuite?

    • @ kelvinator

      C’est quoi qui n’est pas clair ?
      “Does the NSA collect any type of data at all on millions or hundreds of millions of Americans?” Clapper replied: “No, sir.”

      ANY TYPE OF DATA.

      On ne parle ni de «dossier» ni ne spécifie quel type de data. Le metadata, c’est du data, c’est massivement ramassé par la NSA et Clapper a nié. Point.

      Et comme on l’a prouvé, le metadata ce n’est pas du tout innocent et sans conséquences, comme veulent le faire croire les «collecteux» dudit metadata:
      http://news.slashdot.org/story/14/03/13/0133223/stanford-researchers-spot-medical-conditions-guns-and-more-in-phone-metadata

      Clapper n’est pas poursuivi, devinez pourquoi..?

      Pour la même raison qu’il est «légal» de ramasser massivement de l’info sur les citoyens, qu’on s’abrite derrière le «secret d’état» pour excuser et faire ce qu’on veut, et que Rumsfeld et Cheney ne sont pas poursuivis pour avoir menti au peuples de la terre sur les armes de destruction massive de Saddam.

      Concept hein ?

    • Votre facilité à tout voir en noir ou en blanc sans perçevoir les nuances de gris est admirable. Vous pouvez porter un jugement sans même prendre le temps de voir les détails, comme vous le faites avec Clapper. Malheureusement, le manichéisme apporte rarement des jugements pertinents, il suscite bien souvent des comparaisons peu valable, comme vous le faites entre la guerre en Irak et la collecte de metadata. Si votre comparaison est valable, Zuckerberg serait le nouveau Pol Pot des médias sociaux.

      Votre facilité à discréditer les lois est aussi surprenante. J’ai toujours pensé qu’un système de loi indépendant était le meilleur rempart contre le totalitarisme, le même totalitarisme que vous voulez combattre en vous attaquant à la NSA. Le même totalitarisme qui permet de juger une personne coupable sans même avoir de procès. La question ne sera jamais réglé de toute façon, il y aura toujours des gens pour accuser le gouvernement de tout les maux.

    • @ kelvinator

      - «Si votre comparaison est valable, Zuckerberg serait le nouveau Pol Pot des médias sociaux.»

      Lui j’sais pas, mais Facebook l’est, et on en prend conscience de plus en plus à chaque semaine…

      - «J’ai toujours pensé qu’un système de loi indépendant était le meilleur rempart contre le totalitarisme..»

      Héhé… où êtes vous allé chercher qu’un système de lois élaboré dans le cadre d’une ploutocratie, est de quelque manière que ce soit «indépendant»..?

      Désolé de «péter» votre bulle, mais aux USA, les lois sont achetées par de puissants lobbys, et dictées par le complexe surveillo-militaro-industriel.

      Des fois, faut sortir de Disneyland et voir le vrai monde…

    • @ralbol

      Si je comprends bien votre message, vous dites tout simplement que la branche du pouvoir judiciaire aux USA a perdu toute indépendance face au pouvoir législatif ou exécutif?
      Cette affirmation placerait les USA au niveau des régimes totalitaires. Vous ne vous embarrassez vraiment pas des nuances, comme je l’affirmais.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité