Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 31 janvier 2014 | Mise en ligne à 18h23 | Commenter Commentaires (17)

    Chris Christie au bord du précipice

    David Wildstein (à droite) a mis à exécution l'idée de fermer des voies d'accès du pont George Washington. (Photo The New York Times)

    David Wildstein (à droite) a mis à exécution l'idée de fermer des voies d'accès du pont George Washington. (Photo The New York Times)

    David Wildstein, ex-responsable de l’Autorité portuaire de New York et du New Jersey, dit posséder des «éléments» démontrant que Chris Christie était au courant de la fermeture de voies d’accès au pont George Washington en septembre dernier au moment même où celle-ci se produisait.

    Wildstein, un ami de jeunesse de Christie, avait été nommé à son poste par le gouverneur avant de démissionner au début du scandale appelé Bridgegate. Selon des courriels rendus publics, il a mis à exécution une décision orchestrée par la directrice de cabinet adjointe du gouverneur, qui a été licenciée.

    Lors d’une conférence de presse épique, Christie avait nié avoir été mis au courant de cette fermeture de voies qui a causé des embouteillages monstres pendant quatre jours à Fort Lee. Cette ville du New Jersey est dirigée par un maire démocrate qui aurait déplu au gouverneur ou à son entourage en n’appuyant pas sa réélection.

    Si Wildstein dit vrai, Christie doit être mis en accusation (impeached) ou démissionner», selon un éditorial publié sur le site internet du New Jersey Star-Ledger.


    • @monsieur Hétu
      Le premier lien ne renvoie pas à l’affirmation de Wildstein.

    • Au bord du précipice veut dire désespéré,tout nu dans la rue,sans le sous,…C`est loin d`être son cas. Il doit être plein aux as et bénéficie sans doutes de plein d`appuis secrets de confreres qui agissent comme lui pour faire passer leur point. Ceratin qu`un petit congres juif du New Jersey va avoir pitié de lui…

      Dans ce cas ci désespéré veut dire qu`il aura pas le choix de dire la vérité. Triste hein ?

    • On est habitué, depuis le départ précipité de Kennedy ( Dallas, rappelez-vous ?) de voir des têtes de Turc à la maison Blanche.

      L’arrivée d’Obama semblait vouloir y mettre un terme mais ça aura pris plusieurs années avant de voir tout le bien (…ou le mal) fait par cette Administration !

      Mais voilà qu’Obama n’a même pas encore quitté que des Ti-Counes veulent sa place et les USA retomberont encore dans la disgrâce, le mépris et la Jugement facile et réprobateur de la Communauté Internationale .

      Si les Américains ne sont plus capables d’avoir, comme Chef, plus d’un Président qui a l’étoffe d’un vrai, pour au moins deux Présidences de suite, alors ça confirme une accélération de ce déclin de l’Empire Américain, annoncé depuis des Lunes et en voie de se produire plus tôt que tard !

      Et en plus, il a 2 fois le mot CHRIST dans son nom… Il pensait peut-être s’en “sauver”!!

      Mais non, il va descendre aux Enfers de la honte et ne pas ressusciter le troisième Jour… comme l’Autre avait déjà fait…. !

    • C’est quand meme dommage, il etait le meilleur cheval Republicain a ce jour. Quoi qu’on en pense, ce serait une bonne chose pour la democratie d’avoir deux candidats de bonne qualite en 2016. Hillary contre le meilleur taupin Republicain … ouache.

    • Avec cette histoire, on peut maintenant douter qu’il puisse briguer l’investiture du Parti républicain pour les prochaines présidentielles. Dommage pour les Républicains puisqu’il s’agissait d’un de leurs rares candidats potentiels encore présentable. Ce grand parti historique, celui d’Abraham Lincoln, est maintenant plus que jamais à la merci de ses têtes brûlées. Et ça, ce n’est pas bon pour la démocratie américaine.

    • Chris Christie aura-t-il maigri pour rien?

    • jm_rubik 18h56

      Je n’arrive pas a vous suivre… pourqupi dommage? Si c’est le seul “cheval” comme vous dites… les republicains sont vraiement dans le petrin… Il me semble que les republicains ont fait fi de ses strategies bully… Derriere un bully, il a toujours un monde tres peu transparent et Chrsitie en est la preuve vivante!!!

    • Je me demande ou sont aceman et compagnie…

      Qui ne dit rien consent…

    • Nous devons d’abord attendre le résultat des enquêtes en cours et les preuves mais si les affirmations de Wildstein sont vraies, Christie est effectivement cuit.

      C’est aussi un autre cas d’un supposé ami qui choisit de ne pas protéger son ami, celui avec des ambitions présidentielles. La loyauté ou l’intégrité, là est la question.

    • Si il y a quelqu chose que j’aimes des États-Unis, c’est la rapidité ert l’efficacité à laquelle un politicien ou un puissant financier (Maldoff par exemple) tombe et se font incriminer par la justice. Alors qu’ici au Québec ou au Canada, ça prends une éternité, ça tataouine, ça n’aboutie jamais….pour finalement recevoir peut-être une sentence et clémente à part cela.

    • Tellement facile de détruire la vie politique d un politicien de nos jours, tous ont des squelettes dans le placard…
      Christie s est juste fait pogné a skinner un cadavre pour pouvoir en mettre un dans le sien.

      So long Christie.

    • Si le GOP n’a pas de candidat vendable ou achetable pour la présidentielle de 2016, nous tombons dans une situation de parti unique pour la présidence.

      Avec un gros bémol; un président démocrate, bien sûr, mais qui ne contrôle pas le Congrès.

      Si ce n’est pas Christie, ce pourrait être Pawlenty.

      Le gouverneur Pawlenty ne soulève pas autant les foules que Christie, mais tout républicain qu’il soit, il est intègre et modéré.

      Le gouverneur Jon Huntsman est aussi intègre et modéré, mais je doute qu’il puisse obtenir la nomination.

      À l’heure actuelle, je serais porté à croire que le GOP devra subir une autre amère défaite à la présidence avant de pouvoir faire le ménage dans ses rangs et revenir au centre droit.

    • La bataille présidentielle de 2016: Bush vs Clinton, la seule bataille présidentielle que Je. Pourrait gagner parce qu’on ne pourra utiliser “Pas encore un Bush” contre lui.

      Le “branding” de Christie est entaché. Ça va être difficile, voire impossible, pour lui de se sortir de ce merdier sans qu’il y ait une odeur d’abus de pouvoir. Il passait déjà mal dans la frange ultra des Républicains alors, ses chances aux primaires s’amenuisent. L’establishment va se rallier derrière Jeb, que ça plaise à maman Barbara ou pas.

    • Ben voyons, il va pouvoir se présenter et gagner quand même.

      La preuve en a été faite au Québec. Pauline Marois était favorable au blocage des rues et des ponts à Montréal par les étudiants. Elle a elle-même participé à une manifestation de casseroleux, contrairement à Christie qu’on a pas vu sur le pont.

      Pis ça l’a pas empêchée d’être élue!!!

    • @jpthoma1

      Ça ne valait pas la peine de vous lever pour écrire une ineptie aussi insignifiante.

    • «It’s The Coverup That Always Gets You In The End»

    • ..Wildstein a «démissionné» et la directrice adjointe de cabinet a été congédiée. Deux «fusibles» qui ont sauté mais cela n’a pas suffi pour couper le courant menant à Christie qui, si on admet le postulat émis par l’auteur Jean Laliberté dans un livre sur l’administration politico-administrative, «était au courant» même si aucune preuve documentaire ne le rattacherait directement au scandale.

      En effet, la situation de Christie correspond à ce que décrit Laliberté quand il expose ce qui se passe à Québec et à Ottawa dans le relations d’un P.M. et ses proches collaborateurs. On ne «cache rien au P.M. mais on ne le fait que verbalement» ce qui lui permet de nier avoir été au courant (plausible deniability) et de faire «sauter un fusible» (chef de cabinet, sous-ministre, etc. ) lorsque le cas est assez grave.

      Bref, la politicaillerie serait donc pareille des deux côtés de la frontière. Attendons la suite puisque dans ce dernier cas, un fusible n’a pas l’air d’avoir totalement grillé son disque dur.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité