Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 24 janvier 2014 | Mise en ligne à 18h10 | Commenter Commentaires (53)

    Marlise Muñoz doit être «débranchée»

    Erik et Marlise Munoz avec leur garçon avant la tragédie qui a frappé cette famille texane. (Photo AP)

    Erik et Marlise Munoz avec leur garçon avant la tragédie qui a frappé cette famille texane. (Photo AP)

    C’est ce qu’a ordonné un juge texan cet après-midi dans le cas de cette femme enceinte en état de mort cérébrale.

    L’hôpital John Peter Smith de Forth Worth a jusqu’à lundi pour obéir à cette ordonnance ou interjeter appel. L’institution voulait attendre que le foetus soit viable pour pouvoir l’accoucher par césarienne avant de débrancher la mère.

    Les avocats de la famille de Muñoz ont fait valoir hier que le foetus est «distinctement anormal».

    Âgée de 33 ans, Marlise Muñoz était enceinte depuis 14 semaines lorsqu’elle a été retrouvée étendue sur le sol de sa cuisine en arrêt respiratoire et cardiaque, le 26 novembre. Elle était déjà mère d’un garçon d’un an et demi.

    Selon ses parents, elle avait clairement fait savoir qu’elle ne voudrait pas d’acharnement thérapeutique.


    • Il était temps que cette torture psychologique cesse pour la famille. Toutefois, je ne me réjouis pas trop vite. Il devrait y avoir contestation de cette décision par l’état du Texas, Perry visant la présidence et le GOP mettant de l’avant, ces jours-ci, son opposition à l’avortement à des fins électorales.

      Le GOP tente toujours de contrôler l’utérus des femmes, même mortes.

    • D’après ce que j’ai pu lire sur CNN cet après-midi… selon des documents remis à la cour qui examine la requête de la famille pour que Marlise Muñoz soit débranchée, l’hôpital qui maintient le cadavre en *vie* vient d’affirmer que le foetus n’est pas viable…

    • @lizzie 18h20

      “Le GOP tente toujours de contrôler l’utérus des femmes, même mortes.”

      Encore une sur-interprétation selon moi. Il ne s’agit pas ici de contrôler un utérus, il s’agit de permettre à un fœtus d’avoir accès à la vie dans ces conditions exceptionnelles. La dame est morte, en quoi retarder la putréfaction de son corps consiste-t-il une intrusion inacceptable?
      Bon il semble bien que le foetus ne soit pas viable…. “Donc acte”!

      Tout cela est bien tragique! Raison de plus de rester calme!

    • @ lizzie ~

      J’ai hâte de voir la réaction de l’État du Texas…

      D’autant plus que la décision rendue cet après-midi
      vient du banc d’un juge… fédéral!!

    • @Bob_Inette

      24 janvier 2014
      18h56

      Ils peuvent aller jusqu’en Cour suprême. Ça ferait leur affaire, ils veulent faire casser Roe v Wade depuis le début.

    • lizzie

      24 janvier 2014
      18h20

      C’est exactement ce à quoi je pensais :

      Bonne soirée !

    • Et si le bébé vient au monde lourdement handicapé ? Qui va ramasser la facture ?

    • Correction:

      Semblerait que le juge en question n’est pas un juge fédéral
      mais un juge nommé par le gouverneur Perry en 2010!

      On verra pour la suite…

    • @treblig

      24 janvier 2014
      19h35

      La famille va payer l’assurance. Pensez-vous que l’état du Texas ça le faire?

    • Et si ce bébé était le prochain Einstein? Ou Mozart… ou Jayzus lui-même?

    • Il était temps…

      Les moyens médicaux pour maintenir fonctionnel le corps d’une personne déclarée en mort cérébrale sont extrêmement sophistiqués (Ventilation assistée, trachéo, gavage par tube, maintien de la pression artérielle avec amines, maintien de la fonction rénale, précautions pour plaies de pression, etc…)

      A la différence d’Ariel Sharon qui avait encore un tronc cérébral intact qui préservait ses fonctions vitales de base, Mme Munoz n’était plus qu’une coquille vide, littéralement on ne maintenait qu’une perfusion acceptable dans un utérus qui contenait un foetus qui était lui-même hypothéqué.

      Cette farce morbide (et coûteuse) n’avait que trop duré, on laisse arriver ce qui aurait du se passer lorsqu’elle est tombée dans sa cuisine. L’État du Texas devrait payer la note que l’hôpital va lui présenter.

      J’espère que la famille pourra vivre leurs deuils en paix!

      Clor

    • This week, attorneys for the Muñoz family released a statement saying that medical records indicate that the fetus is “distinctly abnormal,” with lower extremities deformed, and suffers from a number of other serious health conditions including water on the brain and heart problems.

      Si après avoir lu ça, y’a quelqu’un d’assez sans-coeur pour demander
      la poursuite de cette grotesque mascarade, cette personne mériterait
      de devoir s’occuper de ce bébé pour le reste de savie!

    • jean_saisrien

      24 janvier 2014
      20h02

      Lol !
      Heureusement qu’on vous connais ! Sinon vous passiez au “hachoir” !

    • Enfin un juge sensé. Que la volonté des principaux concernés prime !

    • Dans 2 jours, ça fera deux mois (ou 8 semaines+) que des scientifiques mâles s’acharnent sur un cadavre de femme dont on retarde le “processus de putréfaction de son corps” ..dixit cimequaire 10/janvier/2014; sinon, on retarde le “processus de purification de son corps”, ou l’embaumement de la mère décédée depuis 2 mois, dixit également cimequaire 10/janvier 2014, …afin de voir si on peut réchapper un foetus qui n’avait que 14 semaines le 26 novembre 2013, jour de l’accident fatal qui a terrassé la mère, madame Munoz.

      Tous auront compris qu’il s’agit d’une sorte d’étude clinique de type prométhéen. Prométhée, ce surhumain qui a volé aux dieux le feu du ciel, c’est à dire le savoir, mais qui en omet, tant il est stimulé par son audace à ignorer ce que son frère Épiméthée lu aurait enseigné de la sagesse et du respect envers la nature.

      Vu globalement, le total mépris du GOP et des conservateurs, même religieux, pour la protection de l’environnement et les effets des changements climatiques, tiendrait-il du même mépris qu’a le GOP de type texan pour les lois naturelles de la vie et du lien mère/enfant. La séquestration du carbone des énergies fossiles déjà mortes et la séquestration de madame Munoz déjà morte tiendraient-elles du même orgueil de Léviathan, du même entêtement de Prométhée?

      Plutôt que d’errer, je préfère vous soumettre ce lien du nouvel Observateur. Des plus instructif sur l’enjeu, enjeu que déjà Lizzie a énoncé plus haut.

      http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1126480-tu-donneras-la-vie-meme-morte-quand-les-anti-avortement-instrumentalisent-une-mere.html

    • Un rappel des arguments présentés par certains aveuglés pro-vie, jusqu’à l,absurde…

      http://blogues.lapresse.ca/hetu/2014/01/10/%C2%ABlaissez-marlise-munoz-mourir%C2%BB/

      La bêtise humaine d’abrutis hurlants.

    • Qu’en pense notre représentant de la “république du Texas”, missivedutexas?

    • @jean_saisrien 20h02 “Et si ce bébé était le prochain…” Raël? Il est grand temps que cette horrible histoire se termine.

    • La loi du Texas a été écrite pour couvrir les situations où la patiente est en phase terminale ou dans un coma irréversible… et non pas pour un cas où une femme a été déclaré officiellement morte!

      Et la loi est supposée s’appliquer dans le cas ou le foetus était viable au moment des faits. Un foetus de 14 semaines ne correspond pas à cette catégorie!!

      Mais tant qu’il y a un p’tit coeur qui bat… même si le foetus a manqué d’oxygène
      et se développe dans un corps qui se décompose lentement mais surement…

      HÉ! On continue et advienne que pourra!

      Ce n’est pas le problème des *crinqués de la vie à tout prix*….

    • Si elle avait été en toute fin de grossesse et avec des bons pronostics de santé pour le bébé à venir… Là, la laisser brancher encore un peu aurait pu se justifier mais dans les présentes conditions ?

      C’était vraiment de l’acharnement thérapeutique et idéologique de la part de l’hôpital… Désolant que la famille a dû recourir aux tribunaux pour cela mais en même temps espèrons que ce jugement va faire en sorte que les hôpitaux du Texas appliquent la loi avec plus de jugement.

      Ou encore que l’État modifie la Loi pour ne pas faire souffrir des familles inutilement comme cela…

    • Malaise devant les commentaires…

      Un peu de dignité SVP… Tout n’est pas politique dans la vie…

    • Elle aurait dû être débranchées début décembre…

      Mais si lors de son arrêt respiratoire elle avait été prévue pour accoucher disons autour du 20 décembre…

      Là des mesures pour sauver le bébé auraient été intelligentes…

    • Le pire de tout cela c`est que la décision de débrancher est prise parce que le foetus est déformé, handicappé mais s`il eut été d`apparence normale qu`en eut il été alors ?

      Reste que quand c`est l`état qui décide de te maintenir en vie parce qu`un juge ou une religion le dicte…

    • « Tout n’est pas politique dans la vie…» >lachance
      - – - – - – - – - – - – – - – -

      Sauf pour les dretteux bibleux républicains pour qui le vagin et l’utérus des femmes sont des priorités politiques absolues.

    • ” C’était vraiment de l’acharnement thérapeutique et idéologique de la part de l’hôpital…”

      @ lecteur…

      L’hôpital s’est couvert en suivant la loi du Texas
      qui interdit de débrancher une femme enceinte.

      Ce n’était pas une décision médicale mais juridique/légale…

      @ simon…

      Dans ce cas-ci, c’est une affaire tout ce qu’il y a de plus politique!

      Vous devriez réserver votre malaise au sort qu’on fait subir à cette famille.

    • “Le pire de tout cela c`est que la décision de débrancher est prise parce que le foetus est déformé, handicappé mais s`il eut été d`apparence normale qu`en eut il été alors ?”

      @ noirod ~

      D’après ce que j’ai pu comprendre, le juge a basé sa décision sur le seul fait
      que la femme en question avait été déclarée légalement morte le 28 novembre.

      Le foetus n’est mentionné que dans la stipulation des faits
      pour dire qu’il n’est pas viable* au moment de la comparution
      devant le tribunal (aujourd’hui).

      * viable au sens biologique, pas à cause de son état.

      http://media.star-telegram.com/smedia/2014/01/24/15/46/1jI4ZN.So.58.pdf

    • @noirod

      Tout d’abord, je suis d’emblée d’accord avec la décision de la cour texane.

      Mais je me pose la même question que vous et je ne trouve pas de réponse pour ma conscience personnelle.

      Si l’on avait la certitude que le foetus est normal, est-ce qu’on devrait maintenir artificiellement la mère en vie, malgré les demandes de la famille ?

      C’est évidemment le choix de la mère que d’interrompre sa grossesse, mais que faire quand elle n’a pas manifesté clairement ce choix ?

      Un mandataire, un curateur peut-il se substituer à la mère ?

      Légalement c’est peut-être discutable, mais moralement ?

      Il y a des similitudes avec le cas de Vincent Lambert en France, la cour ayant ordonné qu’il soit rebranché.

      http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/15/01016-20140115ARTFIG00571-neufs-juges-decideront-jeudi-de-la-vie-ou-de-la-mort-de-vincent-lambert.php

      Le cas Lambert soulève les passions et divise le monde médical.

      J’ai eu connaissance (par les journaux et la télé) aux USA de cas où une mère dont la grossesse était très avancée, mais qui était cliniquement morte, a été maintenue en vie pour accoucher.

      Le premier cas est aberrant: la mère est morte, on sauve le foetus puis, se tournant vers la mère, on tente une réanimation…qui fonctionne !

      http://perezhilton.com/perezitos/2013-05-24-clinically-dead-mom-gives-birth-to-a-healthy-girl#sthash.BA2e4wId.dpbs

      Voir aussi:

      http://news.google.com/newspapers?nid=336&dat=19830121&id=cvVSAAAAIBAJ&sjid=BYMDAAAAIBAJ&pg=5853,2003077

      http://www.telegraph.co.uk/health/healthnews/4225685/Husband-of-woman-who-gave-birth-after-death-tells-of-heartbreak.html

      Ces cas n’ont rien en commun avec celui du Texas.

      Enfin, en cherchant, je suis tombé sur un article de Wikipedia «COFFIN BIRTH».

      Je ne connaissais rien de ce phénomène, mais cet article est instructif à plusieurs égards.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Coffin_birth

    • Pour ma part, j’ai juste lu l’article et pour moi cela ne veut vraiment pas dire la même chose…

      «appliquera la loi comme elle s’applique au Texas, qui dit qu’une femme enceinte ne peut pas se voir privée d’un traitement qui la maintient en vie»

      Comment peut-on être privé de quelque chose qu’on ne veut pas avoir ??? C’est à la famille de décider. Et même là, c,est une décision médicale et personnelle.

      La fin par contre…

      ”Le très conservateur Texas est l’un des 12 États ayant adopté une réglementation stricte obligeant la poursuite du maintien en vie, quelle que soit l’avancée d’une grossesse.”

      Bien là , si c’est le cas, c’est con comme la lune.

      Et aux juristes de nous faire lecture des articles de loi et règlements et de nous les interpréter, notamment dans le cas présent ainsi que la décision du juge. Pour nous, ce n’est pas notre domaine le droit américain texan.

    • Yééé pour la religion !

      Encore un bel exemple de fanatisme religieux.

      Mais ce qui m’intrigue le plus dans ces histoires, c’est qui paie..?

      Étant donné le prix des hospitalisations aux glorieux US of A, qui va payer pour ces deux mois de soins ?

      Quand les proches demandent de débrancher et que les zélotes religieux refusent, est-ce que ce sont les églises qui paient ?

      Personnellement, je refilerais la facture à la religion appropriée… Et je suis sûr, mais alors là absolument certain, que la loi serait serait très rapidement changée…

      C’est bin beau les convictions religieuses, mais quand ça coûte des sous, au diable…

    • @lecteur_curieux

      Bob_Inette a clairement posé les faits.

      La décision du juge R.H. Wallace de la 96ième Cour de circuit des USA (Forh Worth TX) est très laconique.

      Elle tient en un quart de page.

      On peut la retrouver ici.

      http://thescoopblog.dallasnews.com/2014/01/fort-worth-hospital-acknowledges-pregnant-woman-is-brain-dead.html/

      Le juge cite d’abord l’article 166.049 du Texas Health Code, lequel édicte que:

      «A person may not withdraw or withhold life-sustaining treatment under this subchapter from a pregnant patient.»

      http://codes.lp.findlaw.com/txstatutes/HS/2/H/166/B/166.049

      Puis il passe immédiatement à la situation de Marlise Muñoz qu’il déclare morte au sens de l’article 671.001 du même Code.

      «Sec. 671.001. STANDARD USED IN DETERMINING DEATH. (a) A person is dead when, according to ordinary standards of medical practice, there is irreversible cessation of the person’s spontaneous respiratory and circulatory functions.

      (b) If artificial means of support preclude a determination that a person’s spontaneous respiratory and circulatory functions have ceased, the person is dead when, in the announced opinion of a physician, according to ordinary standards of medical practice, there is irreversible cessation of all spontaneous brain function. Death occurs when the relevant functions cease.

      (c) Death must be pronounced before artificial means of supporting a person’s respiratory and circulatory functions are terminated.

      (d) A registered nurse or physician assistant may determine and pronounce a person dead in situations other than those described by Subsection (b) if permitted by written policies of a licensed health care facility, institution, or entity providing services to that person. Those policies must include physician assistants who are credentialed or otherwise permitted to practice at the facility, institution, or entity. If the facility, institution, or entity has an organized nursing staff and an organized medical staff or medical consultant, the nursing staff and medical staff or consultant shall jointly develop and approve those policies. The board shall adopt rules to govern policies for facilities, institutions, or entities that do not have organized nursing staffs and organized medical staffs or medical consultants.»

      http://www.statutes.legis.state.tx.us/Docs/HS/htm/HS.671.htm

      Déclarant Marlise Muñoz morte, il conclut que les dispositions de l’article 166.049 ne s’appliquent pas et qu’elle doit être débranchée.

      Enfin, le juge ayant décidé que Marlise Muñoz était décédée, il refuse de se prononcer sur la demande de déclarer inconstitutionnelles les dispositions de l’article 166.049.

      Espérons maintenant que le John Peter Smith Hospital ne fera pas d’acharnement judiciaire en portant la cause en appel.

      Le gouverneur Rick Perry est pour le moment silencieux, mais le directeur exécutif du Texas Alliance for Life, Joe Pojman, a déclaré que: «(The judge’s decision) “fails to recognize the interests of the unborn child, who is a separate patient.”

      Mais dans un communiqué antérieur, Perry avait écrit: «“We recognize the tragic and painful situation the family faces,” (and) “We must also remember a young life is at stake here and that state laws

      http://www.texastribune.org/2014/01/24/judge-pregnant-woman-may-be-taken-life-support/

      http://www.texastribune.org/2014/01/13/north-texas-tragedy-stirs-political-debate-life-is/

    • @ralbol

      C’est l’hôpital ,qui sans le consentement de la famille, a décidé de maintenir en vie cette personne. Avec le jugement qui vient d’être rendu en faveur de la famille l’hôpital va se retrouver avec la facture. Cet établissement appartient et est supporté financièrement par la ville de Fort Worth. Donc c’est le payeur de taxe qui va recevoir indirectement la facture. Comme vous le savez si bien tous les habitants du Texas sont ultra religieux, pro gun et dretteux. Vous voila donc rassuré j’espère.

    • ”…Mais ce qui m’intrigue le plus dans ces histoires, c’est qui paie..?”-ralbol

      Les memes qui paient pour les vacances de Michelle Obama a Hawaii…

    • La femme est morte. Elle a manifesté son désir de ne pas être maintenu en vie artificiellement. Le bébé n’est pas viable et ne peut pas naître maintenant.

      Mon avis est que la liberté de la maman de décider comment sera traité son corps prime sur celle du foetus pas encore viable. Cette femme a le droit absolu de demeurer digne et de pas offrir cette vison d’elle morte aux personnes qu’elle a aimées. Elle a le droit de désirer que sa mort suive le cours normal des choses. C’est-à-dire que son corps soit respectueusement mis en terre après quelques jours de recueillement pour ses proches et qu’après, ses proches puissent débuter leur deuil.

      Maintenir cette femme en vie dans l’unique but de mener un fœtus à terme est un manque flagrant de respect envers la défunte et envers ses êtres chers.

    • @ralbol

      “qui paie?
      - – - – - – - – - – - – - – -

      “The state forces the cost on the hospital, In this case it’s a county hospital, so the county has to pay.. ie the taxpayers”.

    • @letight Mon avis est que la liberté de la maman de décider comment sera traité son corps prime sur celle du foetus pas encore viable. Je partage a 100 % votre commentaire.

    • @ cameleon : Une victoire de la raison sur la religion. Bravo !

    • Illustration horrifiante de la guerre contre les femmes, non pas au nom de la santé, mais au nom de la religion !

      «It is in fact so important an issue to the GOP that out of some 40,000 laws of all types enacted in 2011, as RMuse wrote here recently, “there were nearly 1,000 bills in state legislatures to restrict a woman’s right to legal abortion services” (up from 950 in 2010).»

      http://www.politicususa.com/proof-war-women-2

      Plusieurs preuves sont présentées…

    • Cette cause, malheureusement, va aller en appel parce qu’il y a le fœtus. Le GOP mise tout, ces temps-ci, sur l’opposition à l’avortement pour gagner les élections de mi-mandat.

      C’est plate mais c’est ça.

    • @ boisfranc

      - «Donc c’est le payeur de taxe qui va recevoir indirectement la facture.»

      Ouais, et si c’était le ou les groupes religieux qui ont «lobbyé» pour faire passer de telles lois qui se voyaient refilé la facture, la loi serait vite changée…

      - «Comme vous le savez si bien tous les habitants du Texas sont ultra religieux, pro gun et dretteux.»

      Si vous l’dites.

      Personnellement, j’ai jamais cru que TOUS les habitants du Texas étaient ultra religieux, pro gun et dretteux. Vous m’apprenez quelque chose là.

      Mais disons que venant d’un État où on en est encore à se battre pour sortir le créationnisme des manuels scolaires de science, votre affirmation ne m’étonne pas du tout.

    • @onbo 24 janvier 2014 20h39

      Merci pour le premier paragraphe. J’ai vraiment ri.

    • cimequaire 18h41

      Parce que c’est ILLEGAL! La femme en en etat vegetatif a des droits pas le foetus! La femme -meme en eat vegetatif est une personne pas un receptacle pour un foetus NON VIABLE!

      D’autre part, votre sens de “vie selective” est deplorable et misogyne: “il s’agit de permettre à un fœtus d’avoir accès à la vie dans ces conditions exceptionnelles. La dame est morte, en quoi retarder la putréfaction de son corps consiste-t-il une intrusion inacceptable?”

      Pour vous compreniez:
      Le foetus N’EST PAS NE donc le foetus n’est pas UNE PERSONNE donc le foetus N’A PAS DES DROITS.

    • Ajout a mon poste: Les droits de cette personne en etat vegetatif sont gardes par son gardien donc son mari!

    • onbo 24 janvier 2014 20h39

      Vous avez tout a fait raison! ce ne serait pas arrive a NY par exemple… ou les democrates decident en majorite!

    • @ pretty…

      Dans le cas présent, on ne peut même pas parler d’état végétatif
      pour qualifier l’état de cette personne.

      Sans l’aide de machines, son coeur et son système respiratoire
      arrêteraient immédiatement de fonctionner.

      Elle est morte depuis deux mois!

    • Bob_Inette 14h07

      Medicalement, oui mais pas juridiquement! Tant qu’il n’y a pas un acte de deces… Tant qu’on la debroche pas, elle n’est pas legalement decedee donc vivante… peu l’etat medical. Certes les situations medicales permettent justement que’elle soit debronchee.

    • Faites-nous part de votre opinion.

    • ajout au commmentaire de 16h45

      Et ainsi mourir dignement et permettre a sa famille de faire d le deuil en paix.

    • @ pretty …

      Ça ne change rien au fait que cette femme n’est pas dans un état végétatif.

      Elle est *brain dead*, ce qui n’est pas la même chose, surtout au sens juridique!

    • @ Bob_Inette

      - «Elle est *brain dead*, ce qui n’est pas la même chose, surtout au sens juridique!»

      Peut-être sans le savoir monsieur Inette, venez-vous de mettre en lumière le fond du problème !

      Nous avons au Texas, un tas de «brain deads» qui cherchent par tous les moyens à préserver un membre de leur espèce..!

      Voilà ce qui se passe !

    • @ ralbol ~

      En effet, je ne peux pas savoir ce que je n’ai pas dit!

      Veuillez assumer vos propres propos sans m’y mêler!

    • @ Bob_Inette

      Sourpuss.

    • Marlise Muñoz peut maintenant reposer en paix!

      La macabre mascarade est enfin terminée…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité