Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 9 décembre 2013 | Mise en ligne à 8h04 | Commenter Commentaires (81)

    Et la personnalité de l’année du Time est…

    Edward Snowden a soulevé un débat international sur les pratiques de surveillance du gouvernement américain. (Photo The Guardian)” title=“dward-Snowden

    Edward Snowden a soulevé un débat international sur les pratiques de surveillance du gouvernement américain. (Photo The Guardian)

    L’hebdomadaire Time doit annoncer cette semaine sa personnalité de l’année. En prenant connaissance de cette énième révélation provenant de documents fournis par Edward Snowden (les renseigments américains et britanniques ont tenté de recruter des informateurs par le biais des jeux World of Warcraft et Second Life), je me demande si le choix ne s’impose pas de lui-même.

    On peut approuver ou non la décision de Snowden de fournir des documents volés à des journalistes. Mais on ne peut nier l’éclairage inédit que ceux-ci ont fourni sur les pratiques de surveillance du gouvernement américain à l’échelle mondiale.

    Pratiques qui sont remises en question aujourd’hui dans une lettre ouverte publiée par huit géants américains des nouvelles technologies, dont Twitter, Facebook et Apple, qui réclament des réformes «au nom des libertés que nous chérissons».


    • … je me demande si le choix ne s’impose pas de lui-même. …

      Vous avez bien raison M. Hétu: il s’impose par lui-même!

      En ce qui me concerne, Merci Edward Snowden! Dans mon bouquin, une intrusion sans précédent dans nos vies privées ayant une seule justification, ‘la sécurité’ et bien, ma réponse est NON. Etre libre, ce n’est pas vivre en prison et cela, même si on ne voit pas les barreaux.

    • Il n’a quand même pas pu imposer le débat juridique qu’il voulait, il souleva uniquement des questions ethiques.

      Ce sera comme Assange, beaucoup de bruit pour très peu de changements.

    • Facebook s’offusque du non-respect des libertés.
      C’est sarcastique ce bout-la j’espère.

    • Merci Edward Snowden wouf wouf !

    • Bah, si on considere influent ceux qui soulevent des débats internationaux, Snowden n’était pas si influent en 2013 que George Zimmerman ou Bachar al-Assad, pour en nommer deux.

    • …considere *comme* influentS…

    • @littlerob

      George Zimmerman soulève des débats internationaux?

      Il n’y a aucune débat soulevé en dehors des États-Unis.

    • Bravo pour Snowden et pour les autres qui vont suivre…

    • “Facebook s’offusque du non-respect des libertés.
      C’est sarcastique ce bout-la j’espère.” (bigou)

      Non! Non! C’est pas la même chose…

      Ces géants des réseaux sociaux nous espionnent à des fins mercantiles,
      une activité tout à fait légitime et désirable!

    • Ca serait toute une joke ! Prendre un nobody qui vole son employeur , revele des info confidentielles, se pousse de son pays et en faire un héros ?

      Moi tant qu`à faire me semble que le candidat idéal serait bien plus Benjamin Netanyahou l` homme le plus puissant et le plus influent de la planete.

    • Je suis bien d’accord qu’il devrait être le choix du Times. Un homme d’un courage exceptionnel qui s’est attaqué à Big Brother et nous en dévoile petit à petit toute les facettes de ces attaques sans précédents sur la vie privée qui seront couronnées par la mise en place prochaine du super ordinateur de la NSA.

      Mais on ne devrait pas trop s’inquiéter , Obama leur a demandé de voir à s’auto discipliner …

      http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=3916

    • une intrusion sans précédent dans nos vies privées – apocalypse
      —–

      Voyons, on dit que l’être humain est un être social. Et c’est quoi “être social” de nos jours si ce n’est pas “voir et être vu” à la longueur de journée? On “twitte”, on veut “vouère” et se faire “vouère” sur FB et d’autre médias. Le mantra des “jeunes” qui s’ennuient en classe aujourd’hui avec des tablettes ou des “téléphones intelligents” en main, c’est de se filmer, “partager” sur Youtube même si on veut en même temps se faire une bulle, un vide autour de soi. Puis on se plaint de violation de la vie privée? Un arrêt à l’intersection à cause de la lumière rouge, on pitonne allègrement, pas de problème là. Grand-papa le fait aussi !

      Toutes ces foutues entreprises qui font la job “gratis” sur Internet sont devenus riches en vendant vos images, votre information. Ils s’en foutent de votre vie privée. Ils collectent vos données pour du “data mining”. On leur fait “confiant” en cliquant sur la petite boîte de consentement sans arrière-pensée. Oh mais quand le “gouvernement” en profite, là c’est “méchant, méchant”.

      Alors, la vie privée, c’est du cas par cas. Avant, on est moins vu, moins connu par manque de moyen, pas par manque d’intérêt.

      On connaît un tas de monde, sauf les politiciens qui font des décisions au quotidien à notre place !

    • Il est bien difficile d’imaginer une personnalité qui a eu plus d’impact qu’Edward Snowden en 2013. Il a mis à jour les pratiques d’un appareil de surveillance d’envergure mondiale et tout à fait hors de contrôle.

      Cette lettre des corporations américaines de haute technologie est un événement majeur. Elle démontre que plusieurs de leurs clients n’acceptent pas leur rôle dans le système de surveillance de la NSA et comptent leur faire payer. C’est probablement le meilleur moyen de sortir le gouvernement américain de sa torpeur vis-à-vis la NSA.

    • Pas sûr qu’on laissera le TIME faire ça…

      J’aimerais avoir les ressources de la NSA pour écouter ce qui se passe dans le bureau du rédacteur en chef du Time… Ah oui, c’est vrai, ce serait illégal…

    • Personellement je vote pour Snowden, sans hésiter.

      @noirod J’ai peur que votre affirmation ne soit même pas sarcastique … Je me trompe ?

    • Ça reste quelqu’un qui a obtenu illégalement des données confidentielles pour dénoncer la NSA qui obtient des données personnelles, sans pouvoir le démontrer. S’il pouvait affirmer que ce qu’il dit est vrai, je pourrai comprendre sa nomination, mais après 6 mois sans succès, ou est l’acte héroique? Ou est l’enfreinte à la constitution?

      La lettre de ces compagnies est la même tactique que le « green washing », regardez comme nous nous soucions de l’environnement, tout en continuant allégrement de polluer. La moitié de ces compagnies utilise les metadata comme source première de revenu (placement publicitaire), alors ils sont pour l’utilisation de metadata par la NSA. Jusqu’à preuve du contraire, ce sont les seuls type de données accumulés par la NSA. Donc ils confirment que la NSA est autant dans son droit qu’eux.. Si le gouvernement ferait ce que ces compagnies souhaitent, leur chiffre d’affaire chuterait de beaucoup. Hypocrisie?

      Une belle campagne de P.R. qui jette de la poudre aux yeux en somme.

    • Je crois que plusieurs ne réalisent pas la menace que fait peser sur les libertés civiles tout le pouvoir de la NSA .
      Imaginez une dictature qui prendrait place aux États-Unis avec toutes les forces de sécurité, de police et d’armée disponibles maintenant ,en plus de celui d’un état totalitaire clé en main que lui conférera le super ordinateur de la NSA sur tous les citoyens du pays.

      “Le but de l’aménagement final (dans 2 à 5 ans) est de rassembler le maximum d’informations sur tout habitant de monde! En pressant un seul bouton on obtient le profil complet du «sujet d’expérience». Le système produit en moins d’une minute jusqu’à 500 pages d’informations.
      Il contient, selon le profil recherché, toutes les données depuis la naissance jusqu’à aujourd’hui. Tous les bulletins scolaires, toutes les notes des professeurs, puis des employeurs, tous les voyages depuis la jeunesse etc. sont enregistrés.
      Une seconde pression sur le bouton permet de prendre connaissance de tous les rapports financiers et d’une liste de tous les amis et connaissances. On obtient des renseignements sur les contraventions, les préférences vestimentaires et la nourriture. En outre, il y a un «profil des faiblesses» qui montre toutes ses préférences révélées et cachées. Un «profil sur l’état de santé» résume tout ce qui a été noté par des médecins, des hôpitaux etc.
      Il est intéressant de constater que toutes ces données sont déjà sauvegardées et disponibles. S’il y a une demande d’un bureau d’administration ou des services secrets, il suffit de presser sur un bouton pour tout sortir. «De la naissance à la mort, aucun détail ne manquera»

      http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=3916

      http://www.listenoire.ca/modules/news/article.php?storyid=2310

    • @ j.c. virgil : Hallucinant, tout ça.

      Mais POURQUOI, au juste, espionner le monde ordinaire et collecter autant de données? En vue d’une future Stasi???…

    • Edward Snowden a soulevé un débat international . Oui. Et qui dure encore.

      ” Mais on ne peut nier l’éclairage inédit que ceux-ci ont fourni sur les pratiques de surveillance du gouvernement américain à l’échelle mondiale. ” Vrai.

      La portée des révélations de Snowden s’étend à l’ensemble de la planète.

      Normal que ce dernier puisse être en nomination comme étant l’individu qui ait suscité le plus d’attention au niveau international. Que l’on soit d’accord ou pas avec les moyens qu’il a pris pour faire sortir le chat du sac. On parle de visibilité et d’impact ici, pas de crédibilité.

    • @jcvirgil Ajoutons, entre autres, les lectures (via la biblio, par exemple, ou amazon (autres ?) pour tenter de cerner les orientations politiques par les lectures que l’on fait …
      Et imaginons que cal tombe entre les mains d’un gouv. fascisant qui utilise ces infos. pour faire la vie dure (ou pire) aux opposants du régime.

    • Mes paris sont davantage pour Mandela…

    • @l-f-k
      “Edward Snowden a soulevé un débat international.”

      Un débat pour savoir si les service secrets ont le droit d’espionner? Puisque la Chine et la Russie sont déjà avancé dans le domaine, c’est inévitable que les USA fasse de même, ou est le débat?

      Pour savoir si c’est éthique d’espionner ses “alliés”? Dans ce cas c’est loin d’être international, car cela ne touche que quelques pays qui se compte sur les doigts de la main.

      Un débat sur la collecte de metadata? Celle-ci est déjà effectué par des compagnies privés, mais il n’en est jamais question, ou est le débat?

      J’ai l’impression que le Times est encore très americano-centriste, comme le prouve ses sujets de couverture à de multiple reprise comparés aux autres éditions internationales. D’un autre coté, peu de gens ont marqués l’actualité cette année.

      “On parle de visibilité et d’impact ici, pas de crédibilité.”
      Il a de la visibilité, c’est certain, car la peur fait vendre et les éditeurs le savent. Ou est l’impact par contre? Je la cherche encore après 6 mois sans prouver que la NSA enfreignait les lois. Vous ne m’aviez pas promis des preuves que la NSA est illégale? Nous nous entendons sur une chose par contre, sa crédibilité…

    • @ Noirod
      “Prendre un nobody qui vole son employeur , revele des info confidentielles, se pousse de son pays et en faire un héros ?”

      = = =

      Z’avez pas l’air d’avoir compris le principe derrière le choix.

      En 38, le choix s’était arrêté sur Hitler. En 39 (et en 42) sur Staline. En 79, c’était l’ayatollah Khomeinei. Vladimir poutine en 2007… mais aussi le monarque d’Arabie Saoudite (Faïçal), Deng XiaoPing…

      En 2011, c’était les protestataires de diverses tendances, du Tea Party aux mouvements “Occupy”, en passant par les “printemps”. En 2002, c’étaient – collectivement – les “whistleblowers” de l’époque…

      Cela dit, dans un sens, vous avez (peut-être) raison: Netanyahu et les lobbies juifs réussissent à faire valser Obama depuis 2008.

      Pour 2013, par contre, je me demande si mon choix (et ce n’est surtout pas par conviction) ne serait pas la NRA. Il leur a fallu mener toute une bataille pour convaincre autant d’ultra-conservateurs aussi bien Démocrates que Républicains qu’ils risquaient de perdre leur siège à la première occasion s’ils acceptaient de voter pour une législation qui limiterait le nombre de munitions dans un chargeur ou qui remettrait en question la vente d’armes à des mineurs ou à des fêlés de la feuille…

      Par conviction, toutefois, c’est vers Snowden que je porterais mon choix.

      By the way, puisque la “moralité douteuse” de Snowden vous chatouille, n’est-il pas permis de voler un voleur? Le gouvernement VOLE nos communications. Snowden cherche à l’en empêcher, avec les seuls moyens (dérisoires) dont il dispose.

      Concentrez-vous sur le VRAI voleur. Et ne me sortez pas l’argument de la sécurité nationale, qui n’est qu’un prétexte.

    • Et l’accomplissement de Snowden serait celui d’un chaton , déguisé en rat, qui aurait accroché le grelot au cou de Rodilardus !

      HéHéHé

      C’est La Fontaine qui doit rigoler…

    • Et à la fin de la journée, on se demande encore ce que le fait de savoir a véritablement changé pour les espionnés et pour les espionneurs.

      C’est comme dire que la lutte est arrangée.

      Et alors ?

    • @ PrettyBrownEyes 12:43

      Excellent choix… surtout que Mandela n’a PAS été choisi, ni lors de sa libération, ni durant sa présidence particulièrement symbolique.

      = = =

      Je précise mon “choix” de la NRA pour 2013 par le fait que MALGRÉ le meurtre des enfants de Newtown il y aura bientôt un an, et malgré l’élan de désapprobation qui s’en était suivi, la NRA a quand même réussi à “sauver” cette législation qui fait vivre ses bailleurs de fonds (l’industrie des armes).

      Mandela serait mon choix “sentimental”.

    • À quelques jours de la mort de Mandela, nommer un opposant d’Obama comme homme de l’année, c’est manquer de sensibilité.

      Pourquoi ne pas avoir choisi Mandela comme homme de l’année, ou Obama lui-même? Après tout, Obama a évité la guerre avec la Syrie et fait la paix avec l’Iran, deux actes de diplomatie sans comparaison dans les dernières décennies.

      Au lieu de cela, on nomme un individu aux motovations louches, dont le premier objectif semble être d’attaquer Obama, avant de défendre la vie privée des gens.

      Est-ce qu’on est certain que Snowden n’est pas lié au Tea Party? Les journalistes ont-ils bien fait leur travail dans ce dossier?

    • Perso, je choisirais l’ensemble des pays du monde, qui suite à ces “révélations” et après avoir fait part de leurs émois très circonstanciels, continuent discrètement de pratiquer généreusement l’espionnage des leurs… et des autres.

    • Correction à 13h33

      …pays du monde qui, suite à…

    • Surveiilé par les cameras de google, par les caméras de circulation, par les caméras dans les commerces, par les caméras au travail,par les médias sociaux de l’internet .Le citoyen fait maintenant très attention ou il met les pieds, comme quand il se promène dans les rues de Paris!

    • @candela

      “Et à la fin de la journée, on se demande encore ce que le fait de savoir a véritablement changé pour les espionnés et pour les espionneurs.”

      Effectivement. Jusqu’à maintenant, personne n’a pu fournir une seule raison négative à ces collectes d’information par la NSA.

      Sous les Républicains, on aurait de bonnes raisons de condamner ce programme de surveillance. Mais avec Obama et les Démocrates au pouvoir, on peut être certain que dans 99% des cas, les informations ne seront utilisées que pour des raisons valables.

      Les Républicains auraient utilisé la NSA pour faire la guerre. Les Démocrates utilisent la NSA pour faire la paix. Quand on regarde le jeu diplomatique d’Obama, on voit que ce n’est pas une exagération.

      Aux États-Unis et ailleurs dans le monde, pas une seule personnalité publique n’a dit un seul mot négatif contre la NSA ou Obama.

      “C’est La Fontaine qui doit rigoler…”

      Les opposants à Obama, Snowden en premier lieu, ne doivent pas savoir qui est La Fontaine.

    • @kelvinator

      “Vous ne m’aviez pas promis des preuves que la NSA est illégale?”

      ————————-

      Des montagnes de preuves ont été produites. Par contre, faut faire l’effort d’ouvrir les paupières…

      Selon ce que Snowden a fourni comme information – et qu’Obama a été contraint de confirmer – il ne subsiste absolument aucun espèce de doute que l’esprit et la lettre du quatrième amendement de la Constitution américaine ont été bafouées.

      Si vous n’avez pas encore compris ce fait, je présume que c’est parce-que vous attendez que le procureur en Chef de la Maison Blanche fasse une conférence de presse pour annoncer au monde entier que les agissements de son patron sont illégaux. Ça ne se produira pas. Pas plus qu’une poursuite au criminel des deux derniers présidents américains en rapport avec leurs programmes de torture de captifs.

      Et le fait qu’il n’y aura ni enquête, ni poursuite n’est pas une preuve de légalité, mais plutôt une preuve de la pourriture endémique qui empeste actuellement le système politique en place.

    • @p3marsan

      ” Mais avec Obama et les Démocrates au pouvoir, on peut être certain que dans 99% des cas, les informations ne seront utilisées que pour des raisons valables.”

      ————————-

      WOW ! En voilà un qui n’a pas juste bu le Kool-Aid, il a calé le punch-bowl au grand complet !!

    • @p3marsan

      “Aux États-Unis et ailleurs dans le monde, pas une seule personnalité publique n’a dit un seul mot négatif contre la NSA ou Obama.”

      ———————

      Prenez-vous au moins la peine de lire les billets de M. Hétu avant de commenter ?
      8 géants internet, ça compte pas comme une personnalité publique ??

    • @papitibi

      Ce qui est insensé dans tout ce brouhaha au sujet de Snowden c`est que certains pensent qu`il est un brave chevalier et que dorénavant…Les naifs qui pensent qu`ils ne sont pas espionnés ,étudiés , filmés, scrutés à chaque jour chaque endroit qu`ils vont. Ceux qui pensent que tous les pays ne font pas pareil c`est juste ca. On a fait tout un plat avec un ti-coune et une histoire qui n en est pas une et si il y a conspiration dans cette affaire moi je dirais que le sujet occuppe les naifs pendant que…

      Excellent choix aussi la NRA comme man of the year. Américain, redneck, conforme à la sainte constitution tout y est !

    • @minnesota

      9 décembre 2013
      14h06
      Surveiilé par les cameras de google, par les caméras de circulation, par les caméras dans les commerces, par les caméras au travail,par les médias sociaux de l’internet .Le citoyen fait maintenant très attention ou il met les pieds, comme quand il se promène dans les rues de Paris!
      ——————————————

      Google is Watching you

      A brief demonstration of how Google Stores information about you

      http://www.youtube.com/watch?v=wbBDQgFNoqw

    • @romeog
      The right of the people to be secure in their persons, houses, papers, and effects, against unreasonable searches and seizures, shall not be violated, and no Warrants shall issue, but upon probable cause, supported by Oath or affirmation, and particularly describing the place to be searched, and the persons or things to be seized.

      Les seules preuves fournies sont la collecte de metadata, la même chose qui a permis aux compagnies signataires du texte cité comme Google et Facebook de faire fortune. Vont-elles aussi à l’encontre du 4e amendement cité içi?

      Si Snowden fut capable de démontrer que la NSA espionnait les gouvernements étrangers, pourquoi n’a-t-il pas encore pu prouver que les citoyens américains étaient espionnés après 6 mois de recherche intensive? Où sont ces fameuses preuves que vous vantez?

      « Et le fait qu’il n’y aura ni enquête, ni poursuite n’est pas une preuve de légalité, mais plutôt une preuve de la pourriture endémique qui empeste actuellement le système politique en place. »

      Je ne comprends pourquoi vous vous insurgez à ce point tout en avouant que tout cela est inutile. Un projet de loi est loin d’être impossible, mais des poursuites judiciaires sont souhaitable, non pas par les employés du gouvernement, mais par ceux qui sont lésés, les citoyens. Pour ça, il faut des preuves par contre…

      @ papitibi
      « n’est-il pas permis de voler un voleur? »
      N’est-on pas innocent jusqu’à preuve du contraire? Sans accusation, Snowden n’a pas plus de droit que la NSA d’espionner les citoyens. Est-il éthique de voler et d’enfreindre la vie privé uniquement à cause d’un soupçon? N’est-ce pas ce que Snowden et ses supporters reproche à la NSA? Deux poids, deux mesures?

      De plus, la loi du talion est loin d’être un exemple de justice.

    • En prenant…

      Désolée d’être une grammar nazi. Certains logiciels aiment ça deviner ce que nous voulons écrire, et ils se gourent souvent.

      ~~~~~~~~~~~
      On pourrait faire un deux pour un sous le thème «defenders of freedom»…

    • noirod
      14h30

      C’est un peu lourd à force d’être répété non ? Ce type de propos, si je l’ai pas lu cinquante fois, je l’ai pas lu une seule. Ici; là; ailleurs.

      Qui pense que Snowden est un brave chevalier ? Qu’il existe, même, des braves chevaliers ? Que les gentils ne sont que gentils et les méchants que méchants ? Les monstres des monstres absolus et les saints plus blancs que blancs ? L’espèce humaine compte t’elle tant de gogos si même nous sommes – ne sommes – bien souvent que des foules sentimentales ?

      Second volet: bien, je pense bien que des données me concernant trainent ici ou là dans les tiroirs électroniques de tel ou tel organisme de surveillance, parmi des centaines de milliers, des millions d’autres; des traces de moi; plus ou moins expressives de ce que je suis, ai été; le permanent et l’impermanent. Reste que, si une machine peut m’identifier à quasi coup sûr parmi des quirielles d’autres empreintes à partir de celle de mon iris, mon fond d’oeil ou toutes autres marques physiques, anatomiques, physiologiques, il en va, aujourd’hui encore bien autrement, et probablement pour un temps qui se prolonge dans l’éternité, de ma psyché, et donc de ce que seraient mes choix, au bout du bout; mes choix d’individu. Non, on a pas encore mis au point de sérum de vérité, sauf dans les clips de publicité. Outre le fait, comme disait l’autre que la carte, non, n’est pas le territoire. Et que tout ce qui traine dans les tiroirs électroniques précités n’est pas moi. D’ailleurs, moi même, qui suis-je ? Enfin, ça dans le “meilleur” des cas, celui où chaque seconde de ma vie aurait été répertoriée, et comme la plupart, nous savons que ce n’est pas le cas, si certains s’exposent toutefois plus que d’autres.

      Puis: que tous les pays fassent pareil n’est pas le sujet. Je pense que personne, ça aussi, n’en doute. Ce qui vient, c’est comme avec une piqure de rappel ce fait qu’un individu, Snowden, nous fait connaître encore une fois, mais avec plus d’acuité peut être que dans les précédentes l’étendue de ces investigations, aux EU et ailleurs probablement. C’est comme ça: dans nos vies préssées et empressées, dans lesquelles nous ne parvenons pas toujours à être au four et au moulin, il n’est pas inutile, même si ceci peut donner l’impression du ressassement parfois, qu’ici ou là, quiconque donne un petit coup de chiffon sur une lumière qui commençait de devenir un peu falote ou pâlote; que nous n’apercevions plus guère parce qu’un peu plus chaque jour dissimulée dans le paysage et peut être à dessein par ceux ci ou ceux là.

      Donc pas une histoire- ce n’est pas la biliothèque d’Alexandrie qui brûle – mais pas rien, et de loin.

    • kyrielles plus probablement et pressées accessoirement

    • Echelon est un nom de code utilisé pendant de nombreuses années par les services de renseignements des États-Unis pour désigner une base d’interception des satellites de télécommunications commerciaux. Par extension, le réseau Echelon désigne le système mondial d’interception des communications privées et publiques (SIGINT), élaboré par les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande dans le cadre du traité UKUSA.

      Le réseau Echelon est géré conjointement par les services de renseignements des États membres du UKUSA :

      la NSA (National Security Agency) pour les États-Unis qui en est le principal contributeur et utilisateur ;
      le GCHQ (Government Communications Headquarters) pour le Royaume-Uni ;
      le CSTC (Centre de la sécurité des télécommunications Canada) pour le Canada ;
      l’ASD (Australian Signals Directorate) pour l’Australie ;
      le GCSB (Government Communications Security Bureau) pour la Nouvelle-Zélande.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Echelon
      ——————————————-

      http://www.youtube.com/watch?v=7tnMkHi8Po0

      VOUS ÊTES SOUS SURVEILLANCE…

      Aujoud’hui, il existe une grande puissance qui espionne le monde. Aujoud’hui, vos communications téléphoniques, vos e-mails, vos fax, vos télex, peuvent être interceptés par d’immenses oreilles qui écoutent la planète entière. Aujoud’hui, une grande puissance arrive à lire via satellite le titre du journal que vous lisez à la terrasse d’un café, et bientôt elle lira les articles eux-mêmes. Aujoud’hui, il existe une puissance capable de filtrer les conversations téléphoniques d’un pays entier, de les trier, de les recouper grâce à des ordinateurs capables de recherches intelligentes et thématiques, indexées par mots clefs. Cette grande puissance, c’est l’Amérique

    • @romeog

      Pouvez-vous me citer un seul exemple dans lequel l’administration Démocrate a utilisé les données de la NSA pour une raison invalide?

      Si vous me trouvez deux exemples, je vous promets d’aller m’acheter assez de Kool-Aid pour vous faire plaisir.

      Bien sûr que les Démocrates ne sont pas parfaits. Mais ils restent que ce sont des gens avec des valeurs supérieures à celles des Républicains obnubilés par l’argent et les armes.

      Si les Républicains reviennent au pouvoir, on pourra alors travailler à mieux contrôler les programmes de la NSA. Avec Obama en place, de telles mesures sont parfaitement inutiles.

    • Quels sont les critères du Time pour désigner la personnalité de l’année? Snowden est certainement celui qui a causé un choc planétaire, et ce n’est pas fini.

    • @ kelvinator

      - «Les seules preuves fournies sont la collecte de metadata…»

      Faux, et ça fait des dizaines de fois qu’on vous le répète.

      Quoi qu’on dise, vous revenez toujours avec les mêmes faussetés, donc répétons:

      - News reports in December 2005 first revealed that the National Security Agency (NSA) has been intercepting Americans’ phone calls and Internet communications. Those news reports, combined with a USA Today story in May 2006 and the statements of several members of Congress, revealed that the NSA is also receiving wholesale copies of American’s telephone and other communications records. All of these surveillance activities are in violation of the privacy safeguards established by Congress and the US Constitution.»

      - In early 2006, EFF obtained whistleblower evidence (.pdf) from former AT&T technician Mark Klein showing that AT&T is cooperating with the illegal surveillance. The undisputed documents show that AT&T installed a fiberoptic splitter at its facility at 611 Folsom Street in San Francisco that makes copies of all emails web browsing and other Internet traffic to and from AT&T customers and provides those copies to the NSA.

      - Moreover, the media reports confirm that the government is collecting and analyzing the content of communications of foreigners talking to persons inside the United States, as well as collecting collecting much more, without a probable cause warrant.

      - Ces actes sont illégaux, mais…

      «After Congress expressly intervened and passed the FISA Amendments Act to allow the Executive to require dismissal of the case, Hepting was ultimately dismissed by the US Supreme Court.»

      …le Congrès vote des amendements pour empêcher les poursuites.
      https://www.eff.org/nsa-spying

      - The agency’s goal was “to create a database of every call ever made” within the nation’s borders. All of this was done without a warrant or any judicial oversight.

      - Telecommunications companies also allowed the NSA to install sophisticated communications surveillance equipment in secret rooms at key telecommunications facilities around the country. This equipment gave the NSA unfettered access to large streams of domestic and international communications in real time—what amounted to at least 1.7 billion emails a day, according to the Washington Post. The NSA could then data mine and analyze this traffic for suspicious key words, patterns and connections. Again, all of this was done without a warrant in violation of federal law and the Constitution.
      https://www.eff.org/nsa-spying/how-it-works

      Maintenant…

      Votre pathétique essai de faire passer pour totalement innocente la collecte de «metadata», ne tient expressément pas compte du fait que ces informations, lorsque recoupées entre elles et avec d’autres informations, permettent d’obtenir à volonté les liens qui unissent chaque personne utilisant les moyens électroniques de communication.

      Toute cette information illégalement obtenue, permet de savoir qui appelle ou communique avec qui à quelle heure et de quel endroit et au besoin, de savoir de quoi il est question dans l’échange.

      C’est exactement comme enregistrer les adresses d’envoi et de réception de toutes les lettres envoyées par courrier et de faire une «copie d’archive» du contenu de la lettre pour pouvoir la lire «au besoin».

      C’est illégal et anticontitutionnel.

      C’est tu clair, là..?

    • kelvinator

      12h52

      @l-f-k
      “Edward Snowden a soulevé un débat international.”

      @kelvinator
      “Un débat pour savoir si les service secrets ont le droit d’espionner? Puisque la Chine et la Russie sont déjà avancé dans le domaine, c’est inévitable que les USA fasse de même, ou est le débat?”

      C’est faire semblant de pas comprendre que de répondre ceci, si le terme utilisé par l-f-k n’est peut être pas le meilleur. Suscité plus que jamais encore une réflexion sur ce que nous confions au public , voire sans même en être bien conscient veut il peut être dire.

      La suite est à corriger en fonction de ceci je pense, mais :

      @kelvinator
      “Il a de la visibilité, c’est certain, car la peur fait vendre et les éditeurs le savent. Ou est l’impact par contre? Je la cherche encore après 6 mois sans prouver que la NSA enfreignait les lois. Vous ne m’aviez pas promis des preuves que la NSA est illégale? Nous nous entendons sur une chose par contre, sa crédibilité…”

      Là encore, à mon sens, pour le moins, pourquoi n’évaluer l’impact dont il est question qu’en termes de mise en cause de, de cour de justice concernant la, NSA. Sommes-nous vous et moi à ce point omniscients que nous puissions juger de, cette fois, la reception par tous ceux, de par le monde, qui ont accès à l’information, d’un dossier tel celui présenté par Snowden, et de ce que celà peut ou non infléchir et dans quel sens leurs conduites politiques, citoyennes, humaines du futur ? Je ne pense pas. Restons donc modestes.

      Mais peut être ais-je fais de fausses lectures des deux interlocuteurs que vous citez. Dans l’affirmative, je m’en excuse auprès d’eux.

    • @ P3marsan 14h07

      Les organismes comme la NSA sont à toutes fins pratiques permanents, tandis que les présidents passent. Aujourd’hui c’est Obama, auquel vous vouez sans doute une grande admiration, mais dans 3 petites années qui sait celui ou celle qui aura à sa disposition tous les moyens de la NSA pour promouvoir ses projets les plus sombres.

      Snowden a offert à l’administration américaine une occasion en or de mettre en place des mesures pour mieux contrôler les agissements de la NSA. J’aimerais bien que le président Obama saisisse cette occasion.

    • Est-ce la NSA qui a retrouvé les courriels disparus de Perrin, dans les cachotteries au bureau de Harper, concernant le scandale sénatorial de protection des ‘tits copains ?

    • @candela 13h08 “on se demande encore ce que le fait de savoir a véritablement changé pour les espionnés et pour les espionneurs.” Pour les espionnés, le fait de savoir qu’ils pourraient être plus prudents sur ce qu’ils dévoilent d’eux-mêmes dans les medias électroniques. Mais pour ce que ça va changer dans les comportements…

    • @lahache

      “Aujourd’hui c’est Obama, auquel vous vouez sans doute une grande admiration”

      Ce n’est pas une question d’admiration, mais de simple logique. Obama n’est lié à aucune mauvaise utilisation des données de la NSA.r

    • @ Kelvinator 14h50 / Noirod 14h30

      J’ai une formation et un “minding” de juriste; on m’a appris à m’insurger contre toutes les entorses à la “règle de droit” et… que ce soit par une agence du gouvernement du Canada ou par la NSA, l’espionnage de ses propres citoyens EST une entorse et je la considère donc inacceptable.

      Plus un État se prétend démocratique, et plus il se permet de faire la leçon sur ce plan à des “nations barbares”, et moins je serai porté à l’excuser de ce genre d’écarts.

      Quand je pense à notre bon gouvernement Conservateur qui abolit le registre des armes parce qu’il constituerait une entorse à la vie privée (!!!), quand je vois ce même gouvernement abolir le questionnaire long en matière de recensement parce qu’il constituerait lui aussi une entorse à la vie privée (re-!!!), l’accès que se donne MON gouvernement à MES courriels ou à MES conversations téléphoniques avec MA blonde ou avec la secrétaire de MON médecin m’apparaît d’autant plus inacceptable.

      Je suis peut-être un peu trop usé pour courir consciemment le risque de me faire tabasser par la police au cours d’une manif comme je le faisais il y a… 45 ans mais je puis encore me permettre de hurler du clavier quand il y a de quoi hurler.

      Snowden a donc tout mon appui. For what it’s worth.

    • @ralbol
      C’est ce que je dis, uniquement des metadata. La différence est que vous considérez ces metadata comme une invasion de la vie privé et moi pas. Ce type de donnée existe déjà dans les différentes agences gouvernementales américaines et quelqu’un peut les cumuler sans problème s’il en a l’autorisation. Une importante quantité est entre les mains du privé. La NSA ne fait que les réunir pour faciliter leurs utilisations.

      Lorsque la NSA a son mandat d’écoute, il enregistre ce qu’il faut en utilisant leur matériel installé chez les distributeurs téléphoniques. Doivent-ils s’en remettre aveuglément au privé pour avoir le droit d’écouter? Sinon les espions ou terroristes ennemis n’auraient qu’à soudoyer les dirigeants ou techniciens de la dite compagnie téléphonique pour ne jamais être importuné. Il existe quand même des raisons qui expliquent ces pratiques.

      Hepting ne prouve pas que les appels étaient écoutés, seulement que la NSA appliquait une collecte indépendante d’AT&T. Vous semblez exécré toute forme d’indépendance de la NSA face aux compagnies privés, mais peut-on faire confiance aux compagnies privés plus qu’à la NSA? Là est la question. Serait-il plus facile pour quelqu’un de conduire des activités illégales si la NSA devait obligatoirement passé par le privé, quitte à prendre le risque que quelqu’un d’autre mette la main sur ces données avant elle?

      Ma liste d’appel est déjà disponible chez mon distributeur privé, devrait-il supprimer ces données? Comment pourrait-il me facturer?
      Si la NSA n’accumule pas ces meta données, comment faire une enquête sur les réseaux criminels mondiaux? En les attrapant uniquement sur le fait? Trop restreindre aide énormément les criminels. Il y a moyen d’avoir un juste milieu, comme d’accumuler l’information et la consulter uniquement au besoin.

    • @fopa

      Ce débat sur la vie privé et l’internet existe déjà depuis longtemps, ceux qui s’insurgent viennent probablement seulement de s’en rendre compte. Snowden n’a rien apporté de nouveau.

      Je calcul l’impact en terme de possibilité de changement, car s’il n’y a pas changement, il n’y a pas impact. Je doute très fortement qu’une petite grogne populaire fasse fléchir le gouvernement qui n’a rien fait lorsqu’il était question de chose bien plus grave comme la torture, la détention illégale ou la conduite d’une guerre. La seule chose qui puisse les faire changé d’idée est un jugement de la cour suprème.

    • @papitibi
      Si ce gouvernement ne consulte ces données qu’avec un mandat approprié, ou est le mal de les accumuler? Il n’enfreint pas votre vie privé ni le 4e amendement. Si ce n’est pas lui qui les accumule, comment pourrait-il monter un dossier pour démanteler les réseaux criminels? Devrait-il mettre une croix sur l’utilisation de ces données extrèmement importante? Comment démanteler un site comme silkroad ou un réseau de narcotrafficos autrement?

    • @drokar 9h10: George Zimmerman a suscité de la controverse dans votre pays, au moins. M. Hétu a dedié plusieurs billets au sujet de son procès.

      kelvinator 9 décembre 2013 14h50

      [cite le quatrieme amendement]

      ralbol 9 décembre 2013 15h47

      «Votre pathétique essai de faire passer pour totalement innocente la collecte de «metadata»,…»

      La collecte des metadonnés par le gouvernement sans mandat ici n’est ni illégale ni inconstitutionnelle selon la derniere decision de la Cour Supreme sur le sujet.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Smith_v._Maryland

      Je crois que la NSA s’est fiée surtout sur la décision Smith pour justifier leurs collectes depuis 9/11.

      Bon, Smith est une décision de 1979, et je crois bien que la loi va changer dans le proche avenir, comme il y a tellement de poursuites sur le sujet contre le gouvernement recemment. On verra.

    • “une lettre ouverte publiée par huit géants américains des nouvelles technologies,”

      Désolé mais je ne crois pas une seconde que ces compagnies se préoccupent de l’espionnage mur à mur des agences de renseignements. Leur unique soucis est qu’ils craignent que le grand public aient des réticences à utiliser leurs services, du fait de la perte de confiance que cela pourrait entrainer auprès de leurs utilisateurs.

      Il suffit de constater comment ils financent leurs services ‘gratuits’: En vendant les informations qu’ils peuvent tirer de leurs utilisateurs à des entreprises qui se spécialisent dans la collectes de données pour fins de … marketing et autres.

      Autre constatation: La révélation récente au fait que la NSA ‘collecte’ des milliards de données de géolocalisations à chaque jour ne peut être rendu possible que par la collaboration pleine et entière des fournisseurs de services mobiles ET / OU d’entreprises comme Google. A moins bien sur qu’on suppose que la NSA ait réussi à ‘pénétrer les données’ de géolocalisation obtenus par le réseau ‘cellulaire’ ou encore celles que Google collecte via ses service dits ‘localisés’ (utilisant les données d’un récepteur GPS pour fournir des services ‘localisé’.

      Bref une profonde hypocrisie de la part de ces cies. qui ne craignent qu’une chose: que les révélations faites à propos de l’espionnage de masse des agences de renseignements auprès de Mr. et Mme tout le monde nuise à leur business.

    • @kelvinator Pardon mais vous êtes stupéfiant de naïveté ou encore d’inconscience / servilité / ignorance des dangers et menaces (potentielle) qu’entrainent ces pratiques de violation des droits à la vie privée.

    • Suite de mon 18:18

      “Il suffit de constater comment ils financent leurs services ‘gratuits’: En vendant les informations qu’ils peuvent tirer de leurs utilisateurs à des entreprises qui se spécialisent dans la collectes de données pour fins de … marketing et autres.”

      Et eh, qui pourrait nier la possibilité que ces agences qui achètent les données des géants, n’ont pas, eux-même conclus un ‘pacte avec le diable’ et qu’ils ne refilent pas eux même les données ‘traitées’ qu’il jugent avoir une valeur (réelle ou non) aux agence de renseignements ?

      Un genre de ’side line’ si vous voulez.

    • @kelvinator

      Oui, oui. On le sait sans le savoir tout en le sachant. Ou encore: on le méconnait, tout en ne l’ignorant pas, sans bien savoir de quoi il retourne.

      “Je doute très fortement qu’une petite grogne populaire fasse fléchir le gouvernement…”.

      A mes yeux du moins, c’est pas la question. Mais celle plus généralement du bruit du monde et comment il le façonne. Cet évênement en fait partie. Y’aura t’il encore des abonnés demain au numéro que la NSA ou d’autres auront demandé ? C’est à voir.

    • Deuxieme essai…

      @ drokar 09h10

      George Zimmerman a apparemment suscité de la controverse dans votre pays, au moins. M. Hétu a dedié plusieurs billets ici au sujet de son procès.

      kelvinator 14h50

      [cite le quatrieme amendement]

      ralbol 15h47

      «Votre pathétique essai de faire passer pour totalement innocente la collecte de «metadata»,…»

      La collecte des metadonnés par le gouvernement sans mandat n’est ni illégale ni inconstitutionnelle ici, selon la Cour Supreme.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Smith_v._Maryland

      Je crois que la NSA s’est fiée surtout sur la décision Smith pour justifier ses collectes des metadonnés depuis 9/11.

      Bon, c’est une décision de 1979, et je crois bien que la loi va changer dans le proche avenir etant donné qu’il y a tellement de poursuites contre le gouvernement sur le sujet actuellement. On verra.

    • @kelvinator “Si ce gouvernement ne consulte ces données qu’avec un mandat approprié, ou est le mal de les accumuler?”

      Hello la terre …

      Vous faites confiance à la NSA (et autres) qui collectent ‘dans notre dos’ et en secret des montagnes de données sur les citoyens honnête, pour se conformer aux lois et exiger un mandat en bonne et due forme pour utiliser ces données comme ils leur chantent ? Et vous ignorez apparemment la possibilité que ces données puissent être utilisés à des fins disons beaucoup moins ‘nobles’ advenant le cas de l’avènement de gouvernants disons ‘fascisants’ ?
      Non mais réveillez vous !

      Ce n’est pas pour rien qu’on a établit des procédures strictes concernant entre autres l’espionnage et l’intrusion dans la vie privée des citoyens. Et que ces même droits soient inscrits dans de nombreuses constitutions et autres charte des droits.

      Je vous invite à méditer là-dessus.

    • @cameleon
      Les conspirationnistes compulsifs se suivent et se ressemblent

    • @ kelvinator

      - «C’est ce que je dis, uniquement des metadata.»

      C’est quoi que vous ne comprenez pas dans la phrase: «…that makes copies of all emails web browsing and other Internet traffic to and from AT&T customers and provides those copies to the NSA.»
      Tiens, je vais vous la traduire: «…qui fait des copies de tous les courriels, accès web et autres communications Internet vers et des clients d’AT&T, et donne ces copies à la NSA.».

      Ou dans celle-ci: «Moreover, the media reports confirm that the government is collecting and analyzing the content of communications of foreigners talking to persons inside the United States, as well as collecting collecting much more, without a probable cause warrant.»

      Traduit: «De plus, le rapport des médias confirme que le gouvernement ramasse et analyse le CONTENU de communications entre des étrangers et des résidants des États-Unis en plus de ramasser beaucoup plus d’informations, le tout sans un mandat de Cause Probable.».

      Et vous ne semblez toujours pas comprendre que le simple metadata ramassé par vos fournisseurs de services, n’est pas supposé se retrouver entre les mains d’agences de surveillance SANS UN MANDAT légal, dans le cadre de procédures juridiques instaurées pour protéger votre vie privée. De plus, vos fournisseurs n’analysent pas votre metadata pour savoir où vous étiez mardi dernier quand vous conversiez par Skype avec votre cousin missionnaire au Mali…

    • Troisieme essai…

      Pour Kelvinator, ralbol, et al.–La collecte des metadonnés par le gouvernement sans mandat n’est ni illégale ni inconsitutionnelle ici, selon la Cour Supreme.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Smith_v._Maryland

      C’est une décision de 1979, bien sur, et je crois bien que la loi va changer dans le proche avenir, étant donné qu’il y a tellement de poursuites sur le sujet contre le gouvernement actuellement.

    • Et pour faire suite, je ne serais nullement surpris que les milliards de données de géo localisations soient fournis directement par Google elle même aux agence de renseignements moyennant une rétribution sub$tancielle pour les remercier de leur sévices, pardons services rendus. Comme qui disait, business IS business.

    • (suite … encore)

      “Et eh, qui pourrait nier la possibilité que ces agences qui achètent les données des géants, n’ont pas, eux-même conclus un ‘pacte avec le diable’ et qu’ils ne refilent pas eux même les données ‘traitées’ qu’il jugent avoir une valeur (réelle ou non) aux agence de renseignements ? ”

      Les données de géo localisations sont précieuses pour ces agences de marketing (et autre) qui font la fortunes des Google et autres. Alors ne croyez vous pas qu’il soit possible que ces cies. privées aient pu trouver un débouché très lucratif voire aient obtenu un mandat tre$ lucratif, de la part des agences de renseignements pour agir en tant qu’intermédiaire ayant pour fonction de filtrer ces données et de fournir des rapports détaillés pour les ’sujets’ que ciblent les agences dites de sécurité ?

      En passant vous avez vu passer ces appels d’offres de notre bon gouvernement fédéral qui veut faire appel aux privé pour les aider a ‘patrouiller’ les réseaux sociaux pour soit-disant dégager la tendance des opinions face a leurs politique.

      Bof, y’a rien là, là là, c’est jusse normal qu’un gouvernement s’intéresse à l’opinion publique face à ses orientations politiques. Hum … ouais.

    • @hh88 LOL ! hum … entre gober tout ce qu’Alex Jones et autres semblables dégoupille et réfléchir sur les dangers potentiels qui menacent notre droit à la vie privé … et les excès potentiellement dévastateur des abus de pouvoir de nos dirigeants, disons qu’il y a une marge.

    • @hh88 De plus, entre soulever de pures hypothèses et spéculer sur les dangers potentiels (relisez trois fois ce dernier mot) et gober des théories disons pour le moins farfelues que la tuerie de Newton était un frame-up qui implique la collaboration de toute la presse et de celles de ‘comédiens’ de parent qui auraient feint d’être dévastés par cet acte abominable, on ne parle plus d’une marge mais bien d’un gouffre, un abysse, un abîme …

    • … “…oulever de pures hypothèses et spéculer sur les dangers potentiels …” afin de susciter une réflexion sur les dangers potentiels des abus de pouvoir …”

    • @cameleon_

      9 décembre 2013
      19h17

      Alex Jones le gros bouffon de la CIA .

    • @p3marsan

      “Pouvez-vous me citer un seul exemple dans lequel l’administration Démocrate a utilisé les données de la NSA pour une raison invalide?”

      ———–

      Vous savez vous servir de Google ?
      NSA abuse [Enter]:

      http://www.reuters.com/article/2013/08/05/us-dea-sod-idUSBRE97409R20130805
      http://digitaljournal.com/article/359243
      http://www.theguardian.com/world/2013/sep/27/nsa-employee-spied-detection-internal-memo

      entre autres…

      De toute façons, le prétexte d’espionner pour dénicher des terroristes est absolument futile et ne tient pas la route. On peut même mathématiquement le démontrer.

      Si vous avez besoin d’argumentation plus concrète, vous en connaissez des gouvernements qui ont été reconnus pour leur espionnage systématique de leur populations ? L’ancienne URSS, la Stasi de l’Allemagne de l’Est, la Chine… des bastions de libertés individuelles, n’est-ce pas ? Chacune de ces organisations a publiquement prétendu que son service d’espionnage était voué… à la sécurité et à la protection de ses citoyens. Ha !

      Si vous n’ètes toujours pas convaincu, prenez-la peine de relire la mise en garde de lahache. Ces vilains républicains, que vous redoutez tant, vont immanquablement finir par reprendre le pouvoir. Et vont hériter des instruments du pouvoir que Saint Obama leur aura légué. Vous ètes à l’aise avec ces reptiles sociopathes aux commandes de la NSA ?

      http://www.huffingtonpost.com/2013/11/26/nsa-porn-muslims_n_4346128.html?1385526024

    • @Kelvinator 17:36

      “Si ce gouvernement ne consulte ces données qu’avec un mandat approprié, ou est le mal de les accumuler? Il n’enfreint pas votre vie privé ni le 4e amendement.”

      = = =

      Pas sûr que vous auriez fait un bon plaideur!
      Et si on devait accepter votre principe, posséder un bazooka ou toute autre arme prohibée deviendrait légal… en autant qu’on ne s’en serve pas. Passer sur un feu rouge serait OK… en autant que ça ne cause pas d’accident.

      Vous vous attachez aux conséquences; s’il n’y en a pas, c’est OK à vos yeux. Le droit s’attache plutôt au geste lui-même. Il est légal, ou il ne l’est pas. Et espionner un citoyen US aux USA, c’est illégal… à moins qu’un juge ne l’ait autorisé.

      L’idée, c’est de baliser. L’idée, c’est d’empêcher l’arbitraire. Un juge ne laissera pas un gouverneur, un maire ou un chef de police intercepter les communications d’un tiers sous prétexte – par exemple – que le tiers en question l’a déjà rendu cocu. Le juge, lui, va exiger qu’on lui démontre des motifs raisonnables de craindre que le tiers fait du trafic illégal, essaie de corrompre un politicien ou… name it!

      Je préfère vivre dans un État de droit, sous un gouvernement qui respecte ses propres lois. Si ça ne vous convient pas, je peux vous suggérer l’Iran, la Corée du Nord et autres paradis de l’arbitraire.

    • fopa

      Je vois que certains ont pris le flambeau à ma place. J’ai été absent une partie de la journée. Grand bien me fasse, par contre. Je n’avais aucunement l’intention de repartir un autre débat sur Snowden, mais pas du tout. Débat sans isuue d’ailleurs.

      Le pourquoi de mon intervention est bien simple . Je vous cite donc :

      ” C’est faire semblant de pas comprendre que de répondre ceci, si le terme utilisé par l-f-k n’est peut être pas le meilleur. ”

      Mon intervention s’adresse en même temps à kelvinator. En fait , particulièrement à lui.

      Vous savez d’oû vient le ” Edward Snowden a soulevé un débat international ” ? De moi ? Pas du tout.

      Sous la photo de Snowden, en tête de ce blogue, qu’y est-il écrit ? :-)

      Aurait-il fallu que j’ajoute les guillemets ?

      Bref. Je n’ai pas l’intention de m’investir dans cette discussion, je l’ai déjà fait auparavant.. Je me contente de lire les commentaires des blogueursé Cela me repose la tête. :-)

    • @ candela
      Et non, Snowden ne porte pas de chapeau en aluminium pourtant !! Mouhahahahahah !!

    • @OnePeopleTrust

      10 décembre 2013
      00h22
      @ candela
      Et non, Snowden ne porte pas de chapeau en aluminium pourtant !! Mouhahahahahah
      ————————————————————————————

      Hé Benton Fraser demande une augmentation de salaire . Divertir en plus de modérer

    • http://www.google.com/policies/privacy/
      Je pars du principe que si une compagnie privée a le droit de conserver vos courriels, de les scanner pour faire du placement publicitaire et d’accumuler vos données de géolocalisation, tout en faisant affaire avec des tiers pour le traitement de l’information, la NSA n’est certainement pas pire. La NSA doit répondre au congrès, Google qu’à elle-même. Ces données sont beaucoup plus vulnérable entre les mains de Google que la NSA, alors pourquoi avoir peur que ces données soient mal utilisées par la NSA?

      @ papitibi
      Vous voulez enlever le droit au gouvernement de posséder des bazookas, tout en acceptant que les compagnies privées qui ne répondent qu’à leurs propres lois en possède un arsenal? Google n’est-elle pas aussi illégale?

    • Humm… Je viens de recevoir un article interessant de Radio Canada..

      Snowden document shows CANADA set up spy posts for NSA
      http://www.cbc.ca/news/politics/snowden-document-shows-canada-set-up-spy-posts-for-nsa-1.2456886

    • @Kelvinator 8:59

      Je soupçonne que c’est à l’École de la pensée magique que vous avez appris à lire.

      Où avez-vous lu le moindre commentaire de ma part qui irait dans le sens de votre brillante interprétation? En interdire le droit à votre voisin n’implique en rien que cette interdiction s’étend au gouvernement.

      Cela dit, c’était quoi, les armes en usage au moment où le 2e amendement a été intégré à la Constitution, en 1791? Êtes vous bien certain que les bazookas et les armes de type AK-47 existaient à l’époque, ou n’était-ce pas plutôt des mousquets?

      Les “compagnies privées” ont le droit d’armer leurs mercenaires de bazookas, aux USA? Depuis quand? En vertu de quoi? J’attends vos sources…

      Et Google serait illégal? En vertu de quelle Loi? De quel Amendement?

      De quel jeu vidéo êtes-vous un personnage, coudonc? À moins que ce soit Alice au pays des merveilles…

    • @papitibi

      Je parle toujours de Snowden et du 2e amendement, je ne faisais que vous retourner votre analogie très peu pertinente entre la collecte de metadata et la possession de bazooka. Que dire de votre boutade qui m’enjoindrait à déménager en Iran… Bref, passons et tentons d’élever le débat, les fausses analogies ne sont pas trop mon truc. Ça marche peut-être entre avocat, mais pas avec moi.

      Si Google accumule ces données, pourquoi vouloir à tout prix que la NSA ne puisse faire de même toute en laissant l’impunité au privé? Google n’est-elle pas aussi illégale dans sa collecte de donnée selon votre interprétation de la protection de la vie privé?

      Je rappel que l’accès aux données collectés par la NSA est strictement contrôlé par une vérification automatique qui cerne toute intrusion non autorisé dans la base de donnée, tel que démontré dans les documents de Snowden sur Fort Meade. Si Google accumule ses informations de la même façon que la NSA, et que vous dites que la NSA agit illégalement, Google serait aussi illégale?

    • Google barge up close – The Unseen footage!!! .???

      https://www.youtube.com/watch?v=ZYZxmQP8JQc

    • @ littlerob

      - «La collecte des metadonnés par le gouvernement sans mandat n’est ni illégale ni inconsitutionnelle ici, selon la Cour Supreme.»

      Premier essai…

      C’est parce que le problème ici, c’est que la NSA NE RAMASSE PAS SEULEMENT DU METADATA.

    • prettybrowneyes

      Yep .

      Le petit frère canadien qui suit son ainé comme un petit chien de poche.

      Pour un, j’étais au courant de cette complicité.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité