Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 26 septembre 2013 | Mise en ligne à 7h21 | Commenter Commentaires (60)

    Rohani et l’Holocauste

    Le président iranien Hassan Rohani a soulevé une tempête politique dans son pays en condamnant l’Holocauste lors d’une interview accordée à CNN, selon cet article publié aujourd’hui à la Une du New York Times.

    L’agence semi-officielle Fars, affiliée aux Gardiens de la révolution islamique, a accusé la chaîne d’information américaine d’avoir trafiqué les propos de Rohani en les traduisant. Selon Fars, le président iranien n’a ni utilisé le mot «Holocauste» ni le mot «répréhensibles» pour qualifier les crimes commis par les nazis contre les juifs.

    Les dirigeants de CNN se sont défendus en précisant qu’ils avaient utilisé un interprète fourni par le gouvernement iranien lors de l’interview réalisée par Christiane Amanpour. À la fin de l’entrevue, celle-ci a demandé au président iranien s’il pensait, comme son prédécesseur Mahmoud Ahmadinejad, que l’Holocauste était un mythe. Voici la réponse de Rohani, telle que présentée par CNN :

    « Je ne suis pas un historien et quand il s’agit d’estimer l’ampleur de l’Holocauste, il revient aux historiens de le faire. De manière générale, je peux vous dire que tous les crimes commis contre l’humanité dans l’histoire, y compris ceux que les nazis ont commis contre les Juifs, sont répréhensibles et condamnables.»

    Le Times estime que la réaction de l’agence Fars illustre la situation délicate dans laquelle se trouve le président Rohani dans son pays, où les tenants de la ligne dure continuent à voir d’un mauvais oeil la possibilité d’un rapprochement avec les États-Unis. Le quotidien new-yorkais souligne que cette possibilité créé en revanche un vif enthousiaste au sein de la population iranienne.

    Cela dit, il n’y a pas que les tenants de la ligne dure iraniens qui n’ont pas applaudi la déclaration de Rohani sur l’Holocauste. Le gouvernement israélien a affirmé de son côté que le président iranien avait exprimé une forme de négationnisme en affirmant qu’il ne pouvait pas estimer l’ampleur de l’Holocauste, n’étant pas un «historien».

    Pris de court par la possibilité d’un dégel entre Téhéran et Washington, le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou a averti que le président Romain était un loup en habit de mouton.

    Quoi qu’il en soit, Rohani a affirmé souhaiter que le dossier du nucléaire iranien soit réglé dans les trois mois lors d’un entretien avec le Washington Post publié hier.


    • Benjamin Nétanyahou a averti que le président Romain était un loup… TiTus ou Vespasien ?

    • Voilà comment l’agence Fars traduit les propos du président Romain. ;)

      “I have said before that I am not a historian and historians should specify, state and explain the aspects of historical events, but generally we fully condemn any kind of crime committed against humanity throughout the history, including the crime committed by the Nazis both against the Jews and non-Jews, the same way that if today any crime is committed against any nation or any religion or any people or any belief, we condemn that crime and genocide. Therefore, what the Nazis did is condemned, (but) the aspects that you talk about, clarification of these aspects is a duty of the historians and researchers, I am not a history scholar.”
      http://english.farsnews.com/newstext.aspx?nn=13920703001316

    • Rémus ou Romulus?

    • Clairement, l’agenda du premier ministre israélien est mis à mal par le nouveau président iranien qui ne tient pas le même discours que son prédécesseur.

    • “Le gouvernement israélien a affirmé de son côté que le président iranien avait exprimé une forme de négationnisme en affirmant qu’il ne pouvait pas estimer l’ampleur de l’Holocauste, n’étant pas un «historien».”
      Un peu d’histoire pour les sionistes, de 60 à 85 millions de personnes ont perdus la vie durant la deuxième guerre mondiale, malgré ce qu’ils en pensent, ils ne détiennent pas le monopole de la souffrance, mais ils aiment bien marteler ce clou, cela leur a bien servi dans le passé, et ils s’en servent encore et toujours, le truc de la victimisation, cela leur permet de constamment crier au loup tout en se comportant comme tel. Peu importe ce que Rohani a dit, dit ou dira, ce ne sera jamais assez aux yeux de ces derniers; parce que cela va à l’encontre de leur narratif, à savoir que les iraniens sont MÉCHANTS et veulent leur DESTRUCTION.

    • La fin des sanctions signifierait une augmentation des revenus pétroliers de plus de $30 milliards par année. Enfin, quelqu’un qui sait compter au pouvoir en Iran. En mettant fin à son programme nucléaire inutile et coûteux, l’Iran pourra orienter ces fonds pour servir sa population.

      L’iran a besoin de la technologie occidentale pour moderniser ses installations pétrolières vieillissantes et investir dans des gisements plus difficiles à exploiter. Les énormes réserves de gas de l’Iran pourraient également prendre la direction de l’Europe au détriment du gas russe.

    • Ainsi périront ceux qui oseront franchir mes murailles!

    • l’agenda du premier ministre israélien est mis à mal par le nouveau président iranien qui ne tient pas le même discours que son prédécesseur. – mathieun
      —–

      Rohani tente ce qu’il peut pour se donner une certaine crédibilité sur le plan international. En ce moment, son pays souffre énormément des sanctions économiques, surtout le système bancaire. Il ont besoin d’entrée d’argent frais. Ce qui n’est pas le cas d’Israel.

      Voir la réaction des Gardiens de la Révolution Islamique, c’est un avertissement à Rohani de ne pas s’éloigner des lignes tracées. La présidence en Iran depuis la révolution n’est qu’une façade de la démocratie. Qui des candidats ne sont pas liés de près ou de loin à la Révolution Islamique ?

      Il faut mesurer la sortie du Guide Suprême Ali Khamenei.

    • @garmic
      26 septembre 2013
      08h39
      tss tss tss .voyons ,voyons que de gros mots!
      ( malgré ce qu’ils en pensent, ils ne détiennent pas le monopole de la souffrance)
      voulez vous rejoindre un autre sacrifie comme Yves Michaud?

    • 1 deporte, 1 travailleur force, 1 enfant gaze, cest deja un de trop. Mes enfants ont vu des dessins des camps dans un livre, mettons que leur expliquer que tuer ton ancien voisin pour une question de religion, cest inexplicable (ce l’etait en 1939 et ce l’est toujours )

      Israel devra saluer l’ouverture de ce nouveau president.Que les chiffres soient exactes ou pas, le reconnaitre est deja un bon geste des Iraniens.

      Cest pas tous des fous cest gens la, fait erreter de demoniser le peuple pour une couple de nevrose au pouvoir. ils savent bien que toujours etre isoles du reste du monde, tu peux pas survivre economiquement, culturellement et socialement. Donnons la chance au coureurs

    • Ce qui est le plus difficile et délicat à changer pour les dirigeants iraniens, c’est la perception du peuple iranien lui-même, endoctriné depuis deux générations

      Et comment joue le Hezbollah dans cette “ouverture” ?

    • C’est lorsqu’on essaie de diluer les victimes de la Shoah dans le calcul des morts de la IIe guerre mondiale qu’on fait du révisionnisme historique. On s’entend pour dire que chaque vie humaine perdue dans une guerre est un mort de trop et une tragédie.

      Dans le cas de la Shoah, il s’agit toutefois d’un programme planifié d’extermination des juifs basée sur une idéologie suprématiste de la race aryenne. Les juifs étaient ciblés en premier lieux par les nazis à mesure que leur idéologie s’implantait en Allemagne et à mesure que leur territoire s’étendant suite à leurs conquêtes ou «annexion». Les juifs devaient porter l’étoile jaune. Ils ont été pourchassés, ostracisés et massacrés pour ce qu’ils étaient: des juifs.

      Bien sur les nazis, ont aussi visé les Tziganes, les homosexuels et les handicapés. Mais leur cible principale était les juifs. D’ailleurs tous les pays occupés par les nazis ont leurs histoires d’horreur comme la rafle du Vel d’Hiv à Paris.

      Relativiser la Shoah c’est se rabaisser au niveau de Jean-Marie Le Pen pour qui l’Holocauste serait un point de détail de l’histoire de la seconde guerre mondiale. C’est abject.

      Plus souvent qu’autrement la politique d’Israël face aux Palestiniens me révolte. On peut être en désaccord avec la politique de l’État d’Israël mais il ne faut pas tout mêler. Ce que je constate c’est que ce relativisme face à la Shoah semble cacher quelque chose de plus sombre; un antisémitisme rampant qui devrait nous alarmer.

      Pour ma part je dis qu’il ne faut jamais oublier, que nous avons un devoir de mémoire.

    • @Samati,

      L’Iran a absolument besoin du nucléaire pour l’électricité !

    • @element2003
      L’iran dispose d’énormes réserves de gas. Construire des centrales thermiques est plus rapide, peu coûteux et pourrait subvenir rapidement aux besoins grandissants de l’Iran en utilisant une ressource que le pays a en surabondance.
      Le nucléaire coûte cher à développer, coûte cher à construire, doit faire face à d’importants délais, génère des déchets coûteux à entreposer et dans un pays sujet aux tremblements de terre pose un risque indu pour sa population et celle des pays voisins. Le choix du nucléaire pour l’iran reflète davantage une attitude macho qu’une stratégie énergétique rationelle.

    • @samati

      Le nucléaire ne s’exporte pas.

      Le gaz, si.

    • Comme le disent si bien nos amis italiens : traductore, trahitore ( traduction, trahison). À moins de connaître le Farsi ( la langue persane) et d’avoir accès au texte d’origine, on ne sait pas vraiment la signification réelle des mots utilisés par Rahani. Chose certaine, on est loin d’Ahmadinéjad.

    • @JeanJaures(10h15):Merci de clouer le bec a ce garmic de mes deux!
      Garmic,ce petit Arcand du blogue.

    • @candela
      Le gaz peut effectivement s’exporter par gazoduc, mais l’Iran se trouve dans une région où d’importants surplus existent et tous veulent exporter leur gaz vers l’Europe (pays du golfe, Algérie, Égypte et maintenant Israël où de vastes gisements viennent d’être trouvés). La liquéfaction du gaz pourrait permettre de rejoindre les marchés de l’Asie par bâteau, mais les quantités exportées seraient marginales.

      Les vastes réserves de gaz naturel de l’Iran lui permettrait de produire de l’électricité à très bas coûts et même exporter ses surplus dans les pays voisins (Pakistan, Turquie). L’électricité à bas coûts lui permettraient de produire de l’aluminium et de l’acier à coûts compétitifs, produits qui pourraient également être exportés.

      L’électricité produite par le nucléaire serait trop coûteuse pour être exportée et ne donnerait pas d’avantages compétitifs à l’industrie iranienne. Le Japon et l’Allemagne mettent fin à leur aventure nucléaire devant le peu de bénéfices tirés de cette technologie.

    • Tragique l’holocauste…
      …comme est tragique le traitement d’Israël envers les non-juifs qui osent fouler leur terre auto-promise pour le peuple auto-élu.

      Le néo-négationnisme ronge les hyper-sionistes…

    • Le déclaration du président Rohani, telle que présentée par CNN, est beaucoup plus nuancée que les grands titres qu’on en a tirés. Les problèmes viennent probablement plus de là que de la traduction. Le président iranien a la tâche ingrate et difficile de naviguer entre les partisans de la ligne dure en Iran et les inconditionnels d’une intervention armée parmi les Américains et aussi les Israëliens. S’il réussit à obtenir un dégel des relations avec l’Occident, il méritera amplement son Nobel de la paix.

    • @max.gander – 26 septembre 2013 – 11h21
      Je dois être un peu slow, ce qui est bien possible, mais je viens de lire le post de ‘garmic – 26 septembre 2013 – 08h39′ et j’ai bien de la misère à être outré. SVP éclairer ma lanterne?

    • Je le trouve de plus en plus sympathique ce Rohani surtout avec cette déclaration aujourd’hui à l’ONU:
      ”«Israël, seul dans la région qui ne soit pas partie du Traité de non-prolifération nucléaire, devrait le faire sans délai supplémentaire», a-t-il poursuivi, jugeant indispensable que «toutes les activités nucléaires de la région» soient soumises aux contrôles de Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).”
      Enfin, on sort de l’hyprocrisie crasse !

      à Samati, L’Iran fait justement parti de ce traité de non prolification, et est dans son droit de développer le nucléaire, c’est pas à vous ou à l’occident de décider si l’Iran a besoin ou non du nucléaire.

      Si le nucléaire vous inquiète, il faudrait plus regarder du côté d’Israel….

    • @apocalypse – 12h03

      Bien d’accord avec votre commentaire. D’ailleurs j’ai un peu de misère avec les commentaires aussi direct (le commentaire de max.gander) sortis de nulle part qui s’en prennent à des intervenants sans rien ajouter à l’échange.

    • @fgarnotte et apocalypse.

      Je crois que nous n’aurons rien de la part de ‘max.le jars’ .

    • Les lois et les conventions c’est pour les autres…

    • @fgarnotte – 26 septembre 2013 – 12h30
      Que les gens ne soient pas d’accord avec les propos d’un participant, pas de problème, mais SVP nous dire pourquoi pour faire avancer la discussion.

    • @jean_saisrien; Dois-je comprendre que vous comparez l’extermination de de 5 à 6 millions de juifs dans un programme idéologique planifié à la politique, souvent brutale, il est vrai de l’état israélien? Vraiment?

      D’autre part il semble que le qualificatif de sioniste soit devenu l’insulte suprême à l’endroit de tous ceux qui n’exprimeraient pas un rejet absolu d’Israël. À croire qu’on serait revenu à l’époque où l’ignoble canular qu’était le Protocole des Sages de Sion, alimentait l’antisémitisme et toutes les idées reçues sur les juifs.

    • @JeanJaures:Ces gens(jeansaisrien,garnotte,candela&al)ont tres bien compris votre intervention de 10h15.
      Ne tombez pas dans le piege de ce petit club.

    • @JeanJaures

      De 1, je parlais des hyper-sionistes… mais… c’est vrai qu’il est difficile de séparer les sionistes “ordinaires” des hyper-sionistes… en fait, peut-être sont-ils tous dans la même équipe…
      (1)

      De 2, peut-être compare-je indûment à un certain égard… mais, le fait demeure que des millions de non-juifs ont fui ou on été chassés de LEUR terres ancestrales pour laisser la place à des “juifs” dont les ancêtres n’ont probablement JAMAIS foulé le sol de la terre auto-promise… jamais.
      D’autant plus qu’on doute de plus en plus du fameux éxode… qui serait finalement qu”une machination manipulatrice de certains hyper-sionistes.

      Je n’ai rien contre les juifs, absolument rien, mais, les hyper-sionistes m’horripilent presqu’autant que les intégristes musulmans… et je n’ai rien non-plus contre les musulmans en général.

      (1) Finalement, le sionisme, selon Wiki, n’est pas plus ou moins une insulte que “musulman intégriste” mettons.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Sionisme

    • @max.gander 13h28

      Euhh… oui.
      C’était pas tellement compliqué… et vous, vous avez dû relire plusieurs fois avant de comprendre?

      En passant: êtes-vous la même personne que maxg ?

    • jean_saisrien

      26 septembre 2013
      11h41
      Tragique l’holocauste…
      …comme est tragique le traitement d’Israël envers les non-juifs qui osent fouler leur terre auto-promise pour le peuple auto-élu.

      Le néo-négationnisme ronge les hyper-sionistes…

      ______________________________________________

      Croire que l’holocauste est une tragédie c’est d’être hyper-sioniste? et ben!!!!

    • Rohani a parfaitement raison.

    • @max.gander 13h28

      J’ai très bien compris le commentaire de JeanJaures mais ça n’a rien à voir. Je trouve déplorable qu’une intervention comme la vôtre à 11h21 attaque un intervenant plutôt que le message sans rien ajouter à la conversation, n’ait pas été censuré.

      Personnellement je salue l’ouverture de monsieur Rohani et j’espère un développement positif dans les relations futures de l’Iran avec l’occident, n’en déplaise à Bibi.

    • @jdiw 13h57
      >>Croire que l’holocauste est une tragédie c’est d’être hyper-sioniste?

      Ben wéyons…. je n’ai rien écrit de tel !!!
      Relisez tranquillement…

    • @Samati 10h34,

      Pas très efficace votre centrale au gaz:

      ”Les turbines à gaz en cycle simple sont peu coûteuses à construire, de plus elles ont l’avantage de démarrer très rapidement (contrairement aux centrales conventionnelles à vapeur qui ont une certaine inertie). Néanmoins, leur rendement faible (35 % au mieux) empêche de les utiliser directement pour la production d’électricité sans valoriser leur chaleur résiduelle, sauf en appoint lors des pics de demande ou à toute petite échelle, ou encore dans les pays producteurs de pétrole.”

    • @@jdiw 13h57
      >>Croire que l’holocauste est une tragédie c’est d’être hyper-sioniste?

      PS: Si tel était le cas, Rohani serait un hyper-sioniste…

    • Et autre citation de Rohani, traduite du farsi au québécois: “Coudonc, Bibi, quand est-ce que tu le signes, le traité de non-prolifération nucléaire?”

      Toute une mise en échec… légale.

    • JeanJaures … Le chiffre a toujours été le même et voilà que vous le revoyez à la baisse comme si les historiens avaient exagéré. Ce n’est pas de négationnisme mais de révisionnisme dont nous avons besoin pour prétendre à la vérité et non à des chiffres qui sont variables, qui créent le doute comme actuellement…

    • La Shoah demeure une ignominie absolue. On se demande comment les exécutants de cette macabre page de l’histoire humaine ont pu garder la raison; de fait, plusieurs l’ont perdue ou se sont flingués, comme quelques soldats israéliens du reste.

      Cela dit, peu importe les manoeuvres d’intimidation des activistes de la hasbara qui brandissent le spectre de l’antisémitisme en tant que verdict implacable dans la face de ceux qui sont le moindrement critiques des crimes des sionistes et de leur illégitimité en général, je souscris à ce que garnic a écrit à 08h39. Car c’est un fait, la Shoah a été instrumentalisée par les sionistes afin de justifier leurs exactions et leur inhumanité.

      Venant de gens ayant connu la persécution, cela me scie car cela constitue un contre-hommage à leurs ancêtres qui ont tant souffert.

    • @jean.jaures
      “D’autre part il semble que le qualificatif de sioniste soit devenu l’insulte suprême à l’endroit de tous ceux qui n’exprimeraient pas un rejet absolu d’Israël.”

      Tout comme on affuble du qualificatif d’antisémite toute personne qui n’approuve pas inconditionnellement toutes les actions du gouvernement israélien…

    • @candela 14h19 Rohani a raison dans ce qu’il dit, mais le pense-t-il vraiment? Et si oui, combien de temps durera-t-il?

    • @Samati : J’ai exprimé des doutes quand à la pertinence, pour l’Iran, de se dote de centrales nucléaires alors que le pays regorge d’hydrocarbures et a des ressources géothermiques. De plus, j’ai dit qu’il était discutable et dangereux de construire des centrales dans des zones a forte activité sismologique.

      Je me suis fait traité de sioniste et de membre de la hasbara.

      C’était avant Fukushima.

      Économiquement, construire des centrales nucléaires est, pour l’Iran, un non-sens. Les centrales au cycle combiné sont nettement plus appropriées pour un pays comme l’Iran. Le coût de développement de filière nucléaire est prodigieusement élevé, surtout pour un pays connaissant de graves difficultés économiques, et l’Iran devra trouver comment entreposer des déchets (alors que le pays est sujet à des tremblements de terre). Les choix technologiques du nucléaire iranien sont aussi douteux. Au nombre de centrifugeuses qu’ils construisent, ils pourront très facilement enrichir de l’uranium au niveau militaire.

      L’Iran n’a aucune raison énergétique, écologique ou économique de développer le nucléaire. Pourquoi le font-ils, et pourquoi ont-ils besoin de tant enrichir l’uranium ?

    • @lukos 16h05

      Cela durera tant qu’ Israel n’exigera pas de lui qu’il abjure sa foi et admette inconditionnellement la vision révisée des Sionistes qui font chanter Bibi.

    • @element2003
      J’ignore comment vous faites vos recherches sur internet, peut-être que vos aptitudes limitées de la langue anglaise vous limitent dans celles-ci. La technologie des centrales au gaz a considérablement évoluée, doublant leur efficacité énergétique (centrale au cycle combiné mentionné par simon_c, merci de la traduction). Ce qui explique qu’en moins de 10 ans les USA ont doublé leur production d’électricité à partir de ces centrales, en convertissant dans certains cas d’anciennes centrales au charbon.

      @simon_c
      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Les sanctions ont coûté à l’Iran plus de $100 milliards en revenus perdus et des milliards ont été engloutis dans une filière énergétique où le pays n’avait aucun avantage comparé. Rohani semble un vrai chef d’état et devrait ramener l’Iran sur la bonne voie au bénéfice de la population iranienne qui a trop souffert et qui mérite mieux.

    • @jeanjaures

      Le Pen a dit que les chambres à gaz sont des détaios de la deuxieme guerre mondial et non l’holocauste.

      Un peu d’histoire sur la deuxieme guerre mondial vous ferez du bien, saviez vous par exemple qu’une organisatiin juif ancêtre de licra faisait des listes de juif étranger ou de juif pauvre inutile à leur yeux, tout cela en colla oration avec les nazis?

      Le sionisme et le régime nazi : un texte important de Klaus Polkehn enfin disponible en français.Non seulement les chefs sionistes ne firent rien contre le fascisme, mais ils entreprirent des actions qui sabotèrent le front antifasciste (en empêchant un boycott économique avec leur accord Haavara). En pratique, ils rejetèrent des tentatives pour sauver les Juifs Allemands dès lors qu’elles n’avaient pas pour but l’installation des Juifs en Palestine.http://sco.lt/5N3KAT

    • @jean jaures

      Pour terminer vue que vous tenez au devoir de mémoire éternel Les camps servaient à pallier l’absence des allemands de souche engagés massivement dans la werhmacht. Lors de l’invasion de l’union soviétique, les allemands ne se gênaient plus pour kidnapper les populations et les envoyer comme bétail humain dans les usines, les chantiers, les fermes. En France, ils ont instauré le travail obligatoire.Le reich allemand ne pouvait pas survivre sans l’esclavage et le pillage à grande échelle.Lors de la fin du reich, le pillage et l’acheminement du pillage ont pris fin, il était devenu impossible pour les nazis d’organiser le ravitaillement des énormes camps et des millions de prisonniers, les conditions déjà difficiles se sont dégradées drastiquement faisant des millions de morts d’inanitions et de maladies.Les témoignages de Français prisonniers dans les stalags font état de la continuelle sous-alimentation et du travail pénible dans des conditions difficiles. Ceux qui travaillaient au chantier du “gross Berlin” étaient en contact avec la population berlinoise, aucun allemand ne pouvait ignorer la mise en esclavage des populations vaincues. Les témoignages de ces soldats Français insistent sur le traitement inhumain réservé aux prisonniers slaves et juifs.

    • Suite et fin

      Auschwitz était un camp de travail. Les juifs y étaient envoyés comme d’autre prisonniers non juifs. Mais c’étaient surtout des juifs qu’on envoyait à Auschwitz parce qu’après les allemands voulaient les envoyer encore plus à l’Est, là où ils avaient ouvert de nombreux camps qui servaient à expulser les juifs vers l’Est au fur et à mesure que le front avançait dans cette direction. Quand le front a reculé les allemands envoyaient les juifs malades ou qui ne savaient pas travailler, dans les camps situés en Allemagne. Notamment à Bergen- Belsen ou à Buchenwald. C’est le cas de ce monsieur Kertesz mais aussi de la famille d’Anne Franck, de la famille Jacobs de Simone Veill. Ce sont loin d’être les seuls cas. Les juifs envoyés dans les camps l’étaient souvent parce qu’ils se trouvaient sur des listes concoctées par d’autre juifs. En fait, en France et en Belgique, ce sont les juifs riches et influents qui faisaient les listes et les juifs pauvres et étrangers qui se retrouvaient au final dans les camps, accompagnés des politiques. En Belgique, les enfants juifs n’étaient pas obligés d’accompagner leurs parents mais beaucoup partaient avec leur parents et se retrouvaient dans le camps des familles à Auschwitz. Il y a eu énormément de mortalité dans ces camps, surtout à cause du typhus et de la malnutrition due aux bombardement alliés qui empêchaient le ravitaillement. Quelle tristesse pour ces survivants d’avoir perdu leur famille dans ces camps et quelle honte pour ceux qui exploitent cette souffrance à coup de chiffres et de gaz imposés par la menace, leur loi fabius et des procès. Tout cela pour rappeler sans cesse que le juif est une victime et donc qu’on ne peut pas critiquer israel.

    • ‘’Tous les crimes commis contre l’humanité dans l’histoire…’’. ‘’Tous’’ car il n’y a pas que les crimes commis par les nazis contre les juifs mais tous les crimes de masse d’hier à aujourd’hui sont condamnables.

      Il a tout dit et n’avait pas besoin d’en dire plus, la réaction des plus conservateurs dans son pays est une réaction de façade pour démontrer que l’Iran n’est pas à quatre pattes devant la communauté internationale. Je ne crois pas une minute qu’il peut dire tout ce qu’il pense et improvisé, ça doit avant être approuvé, conservateurs ou pas savaient ce que Rohani allait dire, c’est juste pour démontrer que ça ne sera pas gagné d’avance et que la l’Iran ne va pas s’écraser devant qui que se soit.

      L’Iran s’ouvre par nécessités économiques et cela ne doit pas être facile après des années à être diabolisé, après des années de sanctions qui affectent tout le monde, de menaces en menaces, après ces assassinats de scientifiques iraniens, ces tentatives d’ingérence de l’extérieur dans les affaires internes du pays, etc.

      Et bien évidemment ce qu’on demande à l’Iran Israël en est dispensé et il peut disposer d’ogives nucléaires et d’armes chimiques, cet état belliciste, raciste, qui pratique l’apartheid peut faire des guerres aux voisins, kidnappera, tuer, voler sans craindre la moindre sanction. Par contre, les critiques d’un Netanyahou déconnecté sur Rohani et son obsession pour attaquer l’Iran ne fait qu’isoler d’avantage Israël.

      Voici une vidéo d’un juif israélien qui explique l’origine du sionisme et les oublis (volontaires) de l’histoire :

      http://www.youtube.com/watch?v=etXAm-OylQQ&feature=youtu.be

    • Il faudrait un moment donné faire la différence entre l’état Juif et les juifs…
      …comme celle entre les musulmans et les états islamiques.

      Si critiquer Israël c’est critiquer les juifs, on ne s’en sortira jamais.
      Personnellement, je ne crois pas que l’état Juif devrait exister, mais d’aucune manière je hais LES juifs…
      La Shoa est une des pires tragédie de l’histoire humaine il n’y a aucun doute, mais cessons d’essayer de nous faire croire qu’elle fut la seule, même LA pire.

      Au Rwanda, en 1994, 500 000 à 1 000 000 de morts en 100 jours… 20% de la population en 3 mois!
      Ma fille est justement née en pleine apogée du massacre.
      Je me souviens du sang, encore du sang, du sang partout…

      Les infirmières l’ont lavée, pendant que le médecin faisait les points: 10 lbs qu’elle pesait, ça laisse des traces mettons.

      Mais au Rwanda, les rivières de sang restèrent pendant des mois encore, et les blessures de ce pays, n’ont jamais même été pansées… même si 3 mois plus tard, on n’en reparlait presque plus.
      Talk about a Génocide….

      (http://en.wikipedia.org/wiki/Rwandan_Genocide)

    • @ JeanJaures

      Je vous conseillerais de vous informer un peu plus avant de nier l’holocauste que les Tziganes ont vécu avant et durant la deuxième guerre mondiale.

      Dans le cas des Tziganes, il s’agit aussi d’un programme planifié d’extermination basée sur une idéologie suprématiste de la race aryenne.

      1899 Bureau Central pour lutter contre les nuisances des Tziganes en Bavière.

      1922 Fichage systématique (photographies, empreintes…),

      carte obligatoire dès 1927.

      1929 Bureau Central de Lutte contre les Tziganes à Munich.

      • 1933-1945 : Baro Porajmos, “le grand engloutissement”

      1933 Le gouvernement du Chancelier Hitler met en place sa politique eugéniste à l’encontre des malades mentaux et des asociaux, auxquels sont assimilés les Tsiganes. Il instaure la
      stérilisation forcée “eugénique”, puis interdit les mariages “mixtes”.

      1935 Les lois de Nuremberg classent les “Tsiganes” comme ” racialement inférieurs”.

      1936 Peu avant l’ouverture des Jeux olympiques de Berlin, la police ordonne l’arrestation de tous les Tsiganes de la capitale et de ses environs et leur relogement par la force à Marzahn, sur un terrain vague situé dans un quartier à l’est de Berlin, près d’une décharge publique.

      1938 12-16 juin : “Semaine du déguerpissement tsigane”. Des centaines de Roms sont arrêtés, battus et incarcérés en Allemagne et en Autriche. Un millier sont déportés dans les camps de concentration de Mauthausen, Ravensbrück, Dachau et Buchenwald.

      1940 Bien que le régime nazi donne la priorité aux déportations de juifs, plusieurs milliers de
      Tsiganes sont déplacés vers la Pologne, en particulier dans le ghetto de Lodz.

      1942 Déc. : Décret d’Auschwitz”: Heinrich Himmler ordonne que tous les Tsiganes vivant encore sur le territoire du Reich soient déportés à Auschwitz, où un camp a été conçu spécialement pour eux : “le camp des familles tziganes”. Des familles entières y sont incarcérées ensemble. Les jumeaux et les nains, sont cependant séparés des autres et soumis aux expériences médicales pseudo-scientifiques menées par le capitaine SS, le docteur Josef Mengele. Des médecins nazisutilisent également des prisonniers tsiganes dans des expériences médicales dans les camps de Ravensbrück, du Natzweiller-Struthof et de Sachsenhausen.

      1944 1er août : les Tsiganes restants dans le camp d’Auschwitz, près de 3 000, sont exterminés. Au moins 19 000 sur les 23 000 Tsiganes déportés à Auschwitz y périrent.

      1945 On ne connaît pas exactement le nombre de Tsiganes tués au cours de la Shoah. Bien que des chiffres exacts ou des pourcentages ne puissent pas être vérifiés, les historiens estiment que les Allemands et leurs alliés auraient exterminé de 25 à 50% de tous les Tsiganes européens. Sur environ un million de Tsiganes vivant en Europe avant la guerre, au moins 220 000 auraient ainsi été tués.

      En 1982 le chancelier allemand Helmut Kohl reconnait formellement la réalité du génocide des
      Tsiganes.
      Mais à cette date, la plupart des victimes susceptibles de toucher des réparations conformément à la loi allemande étaient déjà mortes.

      La population tsigane européenne vers 1939. Certaines sources font état de 500 000 morts et
      800 000 disparus à la fin de la seconde Guerre mondiale. (USHMM)

      Sources : Encyclopédie multimédia de la Shoah:
      http://www.ushmm.org/wlc/article.php?lang=fr&ModuleId=75
      Yves Ternon, “critique du livre de Guenter Lewy, La persécution des Tsiganes par les nazis” (Les Belles
      Lettres, 2004) dans la Revue d’Histoire de la Shoah, n°183 (2005) pp. 543-545: http://mediatheque.territoiresmemoire.
      be/opac_css//doc_num.php?explnum_id=224

      Comme vous le voyez, la Soah n’est pas que Juive ni l’Holocauste qui n’est pas seulement Européen (Le Peuple Arménien ayant vécu l’Holocauste lors de la première guerre mondiale)

      Les Juifs n’ont aucune raison morale de s’attribuer exclusivement les termes de Shoah et Holocauste. Par contre politiquement l’exclusivité de ces termes semblent être un de leurs buts.

      G. Duquette

    • @G.Duquette. Je n’est en rien nié les massacres des Tziganes, je l’ai même mentionné dans mon premier texte. Mais je parlais spécifiquement de la Shoah que certains semblaient relativisés.
      En passant je connais assez bien l’histoire de la Seconde guerre mondiale

      @Django: Franchement vous jouer sur le mots à propos de Le Pen. Les chambres à gaz étaient au cœur de programme d’extermination des juifs. En en faisant un point de détail il fait de la Shoah un point de détail.

      Qu’il y ait eu des juifs qui ont commis des atrocités à l’endroit d’autres juifs, c’est connu mais cela ne minimise en rien le crime des nazis, et la plannification systématique de l’extermination. Je vous suggère à vous-même de lire des auteurs sérieux.. Vous faites dans le révisionnisme. Il suffit qu’un journaliste allemand énonce des théories qui encore une fois nous ramène à l’esprit du Protocole des Sages pour que vous en fassiez la référence sur l’Holocauste. Cela semble vous conforter dans votre négationnisme

      Auschwitz, Birkenau et les autres étaient d’abord et avant tout des camps d’exterminations. C’est documenté, encore et encore, le nier rel`ve de la mauvaise foi. La théorie de votre journaliste allemand me fait penser au fumeux mémoire de maîtrise d’un étudiant en histoire de l’université Laval qui soutenait que les camps de concentrations étaient des camps de travail.

      Ce que je lis sur ce blog m’inquiète. C’est tout à fait vrai qu’on peut être en profond désaccord avec les politiques d’Israël sans être antisémite. C’est mon cas. Mais la haine du sionisme qui va jusqu’à le faire complice de la Shoah dans certains commentaires relève plus de l’antisémitisme que de l’indignation politique.

    • @Jean Jaures

      Sans oublier que c’est la gauche qui fut collaborationniste ( pendant la 2 eme guerre mondial et colonialiste tout au long de l’histoire .

      Messieurs, il y a un second point, un second ordre d’idées que je dois également aborder [...] : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question. [...] Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. [...] Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures.

      Jules Ferry, 28 juillet 1885, devant la Chambre des députés.

      N’oublier pas monsieur jean jaures qu’on peut penser ce que l’on veut de Jean Marie Lepen mais il a combattu le nazisme et son père en est mort . Le front national serait considérer de gauche en Israel
      .

    • @jeansairiren

      Je vous conseils fortement de lire le livre de Patrick Mbeko « Le Canada dans les guerres en Afrique centrale », paru en 2012 ce livre est absolument à lire pour comprendre réellement ce conflit meurtrier , il y a aussi des vidéos de lui sur le net .

    • JeanJaures

      Là vous m’insulter en me traitant d’anti sémite je rétorque que vous êtes un ignorant , il n’y a aucune preuve matériel , aucun écrit qui prouve un ordre venant de hitler ou de solution finale . Même les juges canadiens ont ri lorsque les associations juifs ont dit que c’était de la télépathie y avait pas besoin d’ordre lors du procés de Robert Faurisson au Canada .

      Et puis vous dites que je fait dans le révisionisme , vous êtes comique vous qu’est ce que que c’est l’histoire sinon une perpétuelle révision selon les faits nouveau ??????? L’histoire EST une révision, en tout cas je sais que vous n’avez pas le courage de faire de recherche alors je conclue la dessus et je vous laisse sur vos petites certitudes de ” connaisseur” de l’histoire .

    • Jean-Marie Le Pen a aussi dit : «En France du moins, l’Occupation allemande n’a pas été particulièrement inhumaine, même s’il y eut des bavures, inévitables dans un pays de 550.000 kilomètres carrés» et encore «Si les Allemands avaient multiplié les exécutions massives dans tous les coins, comme l’affirme la vulgate, il n’y aurait pas eu besoin de camps de concentration pour les déportés politiques»

      Il n’a jamais lui-même combattu le nazisme. Les FFI, regroupement des forces de la résistance sous la direction de De Gaulle l’ont refusé en 1944.

      Son parti le FN fraye avec des néo-nazi; il a bonne mine votre héros. Il ne serait certainement pas de gauche en Israël.

      Pour ce qui est de la gauche, un des plus gros corpus de la résistance en France était formé de groupes communistes.

    • jean_saisrien … Personnellement, je ne crois pas que l’état Juif devrait exister…

      Vous faites dans le Amedinejad maintenant ? C’est ce qu’il disait et moi aussi donc, on est 3…

    • vraiment tres destabilisant d’entendre ces mots sorir de la bouche d’un barbu iranien.
      une vipere deguisee en colombe reste un vipere.

    • b-612, c’est drôle mais j’ai beaucoup plus confiances aux barbus de l’Iran qu’au sanguinaire Netanyahu et même que les dernières interventions des USA au Moyen-Orient, on pourrait faire un petit décompte rapide de qui à le plus de sang sur les mains…..

      En plus, tout le monde chiale contre le développement du nucléaire en Iran qui fait pourtant parti du TNP mais qu’en est-il d’Israel, qui développe impunément l’arme atomique sans avoir de comptes à rendre…. 2 poids 2 mesures……

    • Pour ceux qui croient que Rohani est sincère :

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=cjbrqPK-BBg

    • @JEANJAURESJe ne parle pas des communistes, mais des socialistes qui étaient majoritaires pendant la collaboration tel un Mitterand. Un peu d’honnêteté ne vous ferez pas de mal si JMP a était refusait dans la resistance cest parce qu il n avait pas pas 18 ans et son père lui rst mort dans la résistance.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité