Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 12 septembre 2013 | Mise en ligne à 13h22 | Commenter Commentaires (101)

    Armes à feu : l’autre défaite de Bloomberg

    Les électeurs de Colorado ont infligé une défaite à Michael Bloomberg mardi. (Photo AP)

    Les électeurs de Colorado ont infligé une défaite à Michael Bloomberg mardi. (Photo AP)

    Plusieurs analystes ont interprété comme un rejet de Michael Bloomberg la victoire de Bill de Blasio mardi lors de la primaire démocrate pour l’élection à la mairie de New York du 5 novembre. Après tout, de Blasio s’était présenté comme le candidat «anti-Bloomberg» face à Christine Quinn, l’héritière présomptive du maire.

    La thèse n’est pas farfelue. Mais le maire Bloomberg a subi une autre défaite mardi, indéniable celle-là, au Colorado. Malgré son aide financière, deux élus démocrates de l’État, dont le président du Sénat local, ont été destitués par des électeurs qui leur reprochaient d’avoir voté en faveur d’un durcissement de la loi sur les armes à feu à la suite de la tuerie d’Aurora.

    Bloomberg avait investi 350 000$ dans le combat contre la destitution de ces deux élus qui ont seront remplacés par des républicains.


    • C’est désolant de lire cet article. Il n’y a vraiment rien à faire avec cette relation qu’ont les Américains avec les armes à feu, ce besoin d’être armés pour se défendre.
      Attendons-nous à une grosse frappe américaine en Syrie dans les prochains jours. C’est écrit dans le ciel. Ensuite, quelles seront les conséquences?

    • Bravo. Au Colorado, on légalise le pot, et on protège les droits des propriétaires légitimes d’armes a feu.

      Finalement un état qui prends la liberté au sérieux.

    • New York fonctionne mieux aujourd’hui que dans les 100 dernières années.

      Pour ce qui est de combattre les inégalités économiques, les promesses de Blasio ont autant de valeur et de crédibilité que celles d’Obama il y a 5 ans.

      Si Blasio tient ses promesses comme Obama les a tenu, je ne serais pas surpris de voir Blasio defendre le Stop and Frisk.

      Si Obama est capable de defendre Guantanamo, Israël et les attaques de drones, Blasio est très bien capable de devenir un défenseur du port d’armes.

    • Ouf, la libarté est sauve, les gunneux vont encore pouvour s’acheter des armes d’assaut pour prétéger leur famille!

    • Se positionner en faveur d’un durcissement du contrôle des armes à feu est passible de destitution? on rit pas avec les guns dans l’coin…

    • Il y a 500 000 milles proprietaires d’armes a feu au Quebec qui aimeraient bien qu’on leur foute la paix. Une procedure de destitution pour les deputes de Sa Majeste au Quebec serait bien utile.

      Il y a des coyotes qui se promenent en outaouais, et tout l’monde se demande quoi faire. Au Texas, on les tire, pas complique.

      http://www.lapresse.ca/le-droit/chroniqueurs/201309/10/01-4687746-dans-la-gueule-du-coyote.php

      Quand a Bullberg, on a tu hate de le voir debarrasser l’plancher. Avec toutes les magouilles pour plaire a tout l’monde et gagner des elections, la ville est en faillite technique:

      New York City alone is projecting a deficit of over $4 billion for the next fiscal year. One of the largest single contributors to the city’s budget shortfalls is soaring employer contributions to its employee pension funds.

      http://www.nyu.edu/about/news-publications/news/2011/10/24/long-term-liabilities-and-pension-issues-in-new-york-oct-25.html

      Il est clair dans mon esprit que Blasio se fermera les yeux la-dessus aussi, alors bonne chance New York City.

    • “Total Recall” !!!

      La democratie en action. Finalement, un peu d’espoir pour les citoyens.

    • «Il y a des coyotes qui se promenent en outaouais, et tout l’monde se demande quoi faire. Au Texas, on les tire, pas complique.» >missive
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – –

      Il y a plein de monde qui se promène avec des guns aux z’États. Personne ne se demande quoi faire. Aux z’États, ils tirent dans le tas, pas compliqué.

    • Que Gatineau invite Carey Price une semaine, il va faire le ménage dans les coyotes.

    • @missivedutexas 14h33

      Ben oui…

      Dans la série: Le saviez-vous:

      Une arme enregistrée fonctionne aussi bien qu’une qui ne l’est pas!

    • Mais qu’on les laisse se tirer entre eux, bon sang!!!! Moins il y aura de ces imbéciles et mieux la planète se portera!
      Fascinant quand même cette obsession pour le gun. J’ai bientôt 50 ans, n’ai jamais eu de gun, n’en aurai jamais non plus et jamais je n’ai senti le besoin d’en avoir. C’est ça la vraie liberté: vivre dans une société où l’on ne se sent pas continuellement sur la défense…

      Amusant quand même que l’introduction d’un régime d’assurance-maladie est plus compliqué qu’une réglementation intelligente des armes… Comme quoi, la réputation d’imbécillité des Américains n’est pas usurpée…

    • …à Phoenix aussi ils sont pris avec des Coyotes et n’arrivent pas à s’en débarrasser…

    • @candela – Ha, que vous etes comique. Vous savez evidemment que les accidents de voitures provoquent plus de deces que les incidents impliquant les armes a feu. Voulez-vous vous moquer des americains pour ca aussi?

    • @missivedutexas 15h29

      Imaginez si on n’avait pas besoin d’enregistrer sa voiture…
      Si on laissait les aveugles conduire une voiture…
      Si un handicapé mental pouvait en conduire une à sa guise…
      …etc..

    • En bon peuple de domestiqués, les Québecois comprennent difficilement la relation qui existe entre la liberté et la possibilité pour les citoyens de s’armer. Faut dire que les Américains ne sont plus libres depuis belle lurette eux-non plus. Mais au moins quand ils vont se réveiller, ils auront les moyens de leurs ambitions, eux.

    • “Vous savez evidemment que les accidents de voitures provoquent plus de deces que les incidents impliquant les armes a feu. ”

      La différence, je vous l’ai déjà dit, c’est que la circulation automobile est essentielle au fonctionnement de la société, alors qu’à peu près personne n’a besoin d’un gun.

      On élimine la circulation routière, la société s’écroule, on enlève les guns des mains de ceux qui n’en ont pas besoin, ben il y aura simplement moins de gunnage.

    • @CptnCZ – “…au moins quand ils vont se réveiller, ils auront les moyens de leurs ambitions, eux…”

      Excellent, enfin un quebecois qui saisi bien la realite que nous presente l’histoire de l’humanite: les sociopathes finissent toujours par flotter bien haut dans les spheres du pouvoir et le peuple doit avoir les moyens de les remettre a leur place. Si c’est pas au bucher, au moins au cachot.

    • @jean_saisrien – C’est un peu fatiguant les niaiseries que vous ecrivez. Un adulte aveugle avec le minimum de sense des responsabilites de risquerait pas la vie des gens en conduisant une voiture. De plus, il s’exposerait a des accusations au criminel.

      L’enregistrement des voitures n’empechent pas les handicapes, les aveugles et les enfants de prendre possession d’un vehicule et partir sur la route. On espere toujours que ceux qui doivent etre supervises le sont adequatement afin que ces choses ne se produisent pas.

      La seule raison pour laquelle les gouvernements veulent enregistrer vos actifs, quels qu’ils soient, c’est soit pour en taxer la valeur, soit les confisquer. Le reste, c’est la brume qu’on vous presente pour vous faire avaler la pillule.

      @anti-ch_primaire – “La différence, je vous l’ai déjà dit, c’est que la circulation automobile est essentielle au fonctionnement de la société, alors qu’à peu près personne n’a besoin d’un gun.”

      Le droit de defendre ses biens, sa famille et sa propre vie est un concept plus que millenaire. Le droit de circuler librement ou l’on veut sur la voix publique aussi. Etonnemment, les humains se laisse berner a croire que ce sont des privileges accordes par les perruques du pouvoir.

      “…on enlève les guns des mains de ceux qui n’en ont pas besoin, ben il y aura simplement moins de gunnage…”

      Faux. Alles voir la liste de genocides du 20e siecle.

    • «Vous savez evidemment que les accidents de voitures provoquent plus de deces que les incidents impliquant les armes a feu. » >missive
      - – - – - – - – - – - – - – - -

      Vous savez évidemment que l’obésité provoque plus de décès que les incidents impliquant des voitures.

    • Bon, un autre capitaine (ou le même qui modifie son pseudo ) qui s’ennuie de s’astiquer le canon, et parle de se libérer du gouvernement de sa royale Hébétude canadienne militaire conservatrice harpeurienne.

      Les moyens de ses ambitions !

      HéHéHé

    • @ CptnCZ

      La liberté des uns se termine où commence celle des autres.

      Actuellement, les armes à feu aux É-U font beaucoup (mais vraiment beaucoup) plus de mal que de bien (suicides, meutres conjuguaux, manipulés par des enfants, accidents, massacres, etc.).

      De toutes façons, même avec leurs armes d’assaults de débiles, j’ai bien hâte de les voir s’attaquer au gouvernement. Les É-U est le pays avec l’armée la plus puissante au monde. Bonne chance avec votre copie de AK-47 ou d’AR-15.

      Le second amandement n’est plus un argument. C’est l’excuse pour pouvoir faire ce que je veux, si je veux, comme je veux. On est toujours ben content de ça, sauf quand l’autre se met à agir ainsi.

      Il y a un maudit problème de morts par armes à feu aux É-U. Et il n’y a pas 40 000 façons d’améliorer ce bilan plus que désatreux.

    • @missivedutexas
      15h29
      Mais on ne congédie pas les gens qui essaient de rendre les voitures et les routes sécuritaires (quoique sur ce dernier point, j’ai des doutes).
      15h59
      Mais pas de destitution pour les sociopathes!

    • Ils sont deux par deux, maintenant, dans la cellule des paranos?

    • CptnCZ

      12 septembre 2013
      15h39

      En bon peuple de domestiqués, les Québecois comprennent difficilement la relation qui existe entre la liberté et la possibilité pour les citoyens de s’armer.
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

      Quelle affirmation bouffonne !!!

      Comme si un militaire du genre de notre capitaine n’était pas le prototype du citoyen “domestiqué” au service aveugle du gouvernement et de ses causes !!!

    • Suite à 17h09 (qui s’est échappé avant la fin).

      Et en plus, le capitaine étale fièrement son grade dans l’échelle des “domestiqués” gouvernementaux !!!

    • @tonyverdechi – “..les armes à feu aux É-U font beaucoup (mais vraiment beaucoup) plus de mal que de bien…”

      Vraiment? Donc personne ne se sert de leur arme pour proteger leurs biens, leur famille et leur vie?

      “…faire ce que je veux, si je veux, comme je veux…”

      He monsieur. A une autre epoque, on appelait ca vivre dans un pays libre. Fais ce que tu veux tant que ca n’empiete pas sur la liberte de ton voisin. Aujourd’hui, le gouvernement “encadre” meme les chicanes de voisins.

      “…Il y a un maudit problème de morts par armes à feu…”

      Il y en a aussi pour les voitures, les erreurs medicales, les parcs municipaux, les bicycles, les marchettes…

    • @ missive, “Faux. Alles voir la liste de genocides du 20e siecle.”

      J’ai déjà assez de ma liste d’épicerie…

      Au Québec il y a beaucoup moins d’armes qu’aux States. Résultat? Moins de gunnage. Génocides? Aucun. Menace de génocides? Aucune. Même chose dans tous les pays civilisés.

      Mais pourquoi je discute avec quelqu’un qui s’arme par peur d’être génocidé aux États-Unis… Misère.

    • @CptnCZ – 12 septembre 2013 – 15h39
      … En bon peuple de domestiqués, les Québecois comprennent difficilement la relation qui existe entre la liberté et la possibilité pour les citoyens de s’armer.

      Pas ‘domestiqués’, mais bien ‘civilisés’: les québécois(es) sont intelligent(e)s et ils ont compris que les armes à feu font bien plus de mal que de bien!

    • @ CptnCZ

      “Mais au moins quand ils vont se réveiller, ils auront les moyens de leurs ambitions, eux.”

      ————————-

      Rafraichissant de lire un commentaire comme celui-ci sur ce blogue. Un gouvernement y pense a deux fois avant de faire trop de niaiseries a un people qui possede 350 millions d’armes a feu.

    • Le Colorado, 5 millions d’habitants, a eu 159 morts en 2012. Le Québec , 8 millions d’habitants, moins d’une centaine dans la même période. Le Colorado est à 2.9 meurtres par 100 000 habitants soit presque trois fois plus que le Québec ( 1.1 par 100 00 habitants), Et le Colorado est largement en bas de la moyenne américaine ( 4.9 meurtres par 100 000 habitants).

      Cher CptnCZ, je ne considère pas le fait de tuer ses compatriotes plus du triple de la moyenne des autres pays industrialisés, comme un bon exercice de liberté.

      Pour ce qui est de se libérer de ses tyrans par la voie armée, on appelle ça sous nos latitudes un coup d’état ou une trahison, au choix. Démettre un gouvernement par les armes est une caractéristique d’une république de bananes .

      Pour ma part, j’adore ma liberté de me promener sans armes sachant que les autres citoyens de Montréal n’ont pas d’armes eux aussi.

      Et quand je n’aime pas un gouvernement, j’ai la liberté de ne pas voter pour lui à la prochaine élection.

    • @tony-vert-de-gris

      Ouf, par ou commencer ?

      “Le second amandement n’est plus un argument…”.

      Ah oui ? z’avez decide ca tout seul, vous ? tant qu’a faire, debarassez-nous du 1er amendement (freedom of speech, freedom of religion, freedom of press). Non ? Pourquoi pas se debarasser du 4e itou ? Vous aimeriez ca que la police rentre chez vous sans mandat et sans raison ? Bah, tant qu’a faire, sacrons le feu dans la Constitution. Un document vieux de 200 ans, c’est evident que c’est plus bon en 2013.

      “De toutes façons, même avec leurs armes d’assaults de débiles, j’ai bien hâte de les voir s’attaquer au gouvernement. Les É-U est le pays avec l’armée la plus puissante au monde. Bonne chance avec votre copie de AK-47 ”

      I’ll take my chances. :-)

    • @missivedutexas – 12 septembre 2013
      Faites-vous par exprès pour provoquer: voici un lien qui montre le taux d’homicide au Canada/Québec par rapport, entre autres, aux Etats-Unis.

      http://www.statcan.gc.ca/pub/85-002-x/2011001/article/11561-eng.htm

      Vous pensez toujours que c’est un hasard s’il y a tant d’homicides aux Etats-Unis? C’est pourtant bien simple: plus il y d’armes dans une société, moins ses habitants sont en sécurité! Pour comprendre cette évidence, il faut toutefois plus qu’une couple de neurônes fonctionnelles.

    • @anti-ch_primaire – Ignorer les lecons de l’histoire, c’est ce condamner a les repeter. L’Allemagne etait-elle “civilisee” selon vous? La Turquie? La Chine? L’URSS?….

      @apocalypse – Peureux, allez! Vous savez bien que le terme adequat considerant toutes les niaiseries que les Quebecois doivent endurer de la part de leurs elus, c’est bien DOMESTIQUES!

    • missive est toujours aussi parano.
      Ce me fait bien rigoler. :))))

    • Oh my… qu’est-ce qu’il ne faut pas lire…
      Génocide toé chose!!!!

      Aux ÉU ce sont justement les plus crackpots qui ont le plus d’armes à feu!
      Si une gang de mongols se soulève un jour en ce pays, les chances sont bonnes pour que ce soit justement les adorateurs d’Hitler et de sa doctrine et autres nostalgiques du KKK…

      Les McVeigh et cie…

      Remplacer ses couilles par un gun!

      Misère…

    • @anti-ch_primaire

      Je comprends votre argument. J’ai souvent ce meme debat avec des quebecois quand je vais en vacances.

      Vous avez partiellement raison quand vous dites “Génocides? Aucun. Menace de génocides? Aucune”. Je dis “partiellement”, parce qu’il manqué une couple de mots a votre affaire.

      Genocide ? Aucun. … pour l’instant.

      Vous ne savez pas ce qui peut arriver dans le futur. Je ne suis pas un fou conspirationnissss et amateur de scenarios de fin du monde, mais il reste que ca peut arriver.

      “Bah ! Ca arrivera jamais !! T’es malade !!”

      Ouais. C’est probablement ca que les juifs se sont dit eux aussi a un moment donne.

    • @missivedutexas – 12 septembre 2013 – 17h43
      Peureux, moi, pas certain! Je suis comme ‘treblig’, lorsque je me promène à Montréal, je me sens en sécurité parce qu’il n’y a pas un paquet de paranos possesseurs d’armes qui veulent se protéger de dangers qui n’existe que dans leur esprit.

    • Si les ennemis des armes à feu sont sincères, ils demanderaient des peines plus lourdes pour ceux qui commettent des crimes avec des armes à feu.

      Mais dans la majorité des cas, ils refusent cette méthode, car elle toucherait de manière négative les criminels.

      Or, ce ne sont pas les criminels armés qui les dérangent, mais les honnêtes gens armés qui n’ont jamais commis de crime.

    • “Il y a des coyotes qui se promenent en outaouais, et tout l’monde se demande quoi faire. Au Texas, on les tire, pas complique.” Missive

      Chez moi aussi et il y a des renards roux, des canards, des orignaux qui se baladent dans mon jardin parfois la nuit, des chevreuils et même des chats. J’ai vu un ours noir également un jour.

      Vous avez peur des coyotes ?????

    • Bien que je ne sois pas un grand phobique des arme à feu, je dois admettre que bien des américains les aime pour une mauvaise raison: la sécurité de ses biens et de sa famille. Si vous étudiez un instant la mécanique du combat et les tactiques communes des criminels, une arme à feu, même un fusil d’assaut est presque toujours totalement inutile.

      Votre arme est rarement à porté de main, est toujours bloqué par un cran de sureté et ne devrait pas être chargé en tout temps pour éviter d’enrailler le mécanisme de tir (surtout sur les fusils de chasse).

      De plus, il faut avoir passé des heures d’exercices de tirs et de simulation pour réussir à utiliser son arme efficacement dans une situation stressante. Bien des policiers manquent facilement leurs cible en cas d’attaque ce qui peut être fatal à vous, un innocent ou pire une personne que vous souhaiter protéger.

      Finalement, les criminels sont des prédateurs. Comme tous les prédateurs ils sont lâches. Ils attaquent toujours par surprise et généralement avec une arme en main prête à être utilisé contrairement à celle de la victime si même elle en a une. Finalement il faut aussi considérer qu’une personne normale devrait sans doute hésiter avant d’employer une force létale.

      En résumer vous n’aurez probablement jamais le temps d’utiliser votre arme dans une telle situation pour toutes ces raisons. Celle-ci est donc totalement inutile pour vous défendre contre des criminels. Il existe sans doute des exceptions, mais je ne compterais personnellement pas sur celle-ci pour me sentir en sécurité. Vous feriez mieux d’investir votre temps et votre argent sur des cours d’arts martiaux sa risque de vous être un peu plus pratique.

    • La question des armes à feu, c’est comme celles de l’avortement et de la peine de mort. Les opinions sont tranchées et les discussions tournent à vide. Même si on ne peut pas toujours résister à commenter.

    • @ Denis Sera, 18h31

      Mais qu’est-ce que vous racontez? Cette intervention vous est venue à l’esprit, vous vous êtes assis, et vous l’avez écrite? Pire, vous avez cliqué sur “Envoyer”?

    • @missive
      ” Vous savez evidemment que les accidents de voitures provoquent plus de deces que les incidents impliquant les armes a feu. ”

      Vraiment ?…
      http://www.bloomberg.com/news/2012-12-19/american-gun-deaths-to-exceed-traffic-fatalities-by-2015.html

    • @CptnCZ : Vous croyez réellement que des hommes sans entraînement et sans hiérarchie stricte, quelques armes et une quantité très limitée de munitions peuvent se mesurer à une armée professionnelle moderne avec une excellente logistique?

      Regardez un peu l’Irak. Parmi l’insurrection irakienne, il y avait d’anciens soldats et il y avait des civils entraînés dans des camps paramilitaires. On ne parle pas ici de civils qui se pensent des super-héros, mais de vrais combattants. De plus, ils bénéficiaient d’un soutien logistique extérieur. Pourtant, depuis 2004, malgré leurs attaques plus ou moins coordonnées, ils n’ont réussi qu’à faire 5000 victimes (en comptant les employés des agences privées et même les accidents). Encore plus intéressant, la majorité de ces morts n’était pas due à des fusils d’assaut ordinaire, mais à des explosifs ou à des armes lourdes. Et vous croyez réellement que des hommes sans formation, sans organisation et sans soutien logistique vont pouvoir faire quelque chose contre cette armée?

      Je comprends le romantisme derrière l’idée, mais en réalité elle est totalement risible. La seule chose qui peut résister à un gouvernement qui décide de prendre le pouvoir par la force est l’armée elle-même. Les civils n’ont pour ainsi dire aucune valeur opérationnelle et ne peuvent, dans le meilleur des cas, qu’offrir un soutien logistique très limité. Rien d’autre.

    • On se calem, on se calme! Pour ce qui semblerait le cas de Bloomberg, oui. Son immense desir d’intervenir dans la politique Americaine a ete defait! Son programme de profilage et son desir soutenu de changer ce que NYC est sont tombes a l’eau.

      Pour ce qui est de Colorado, comme bien le souligne Rachel Maddow de MSNBC… Ce n’est pas si pire. Certes, faire un “recall” parce que les elus veulent vraiment faire un controle sur le port d’armes et pas les eliminer, certes, ce n’est pas un “recall”! Les recalls avant que le republican t parti ne les decouvrent avait a l’origine le besoin d’un changement d’un elu parce qu’il avait commis des irregularites, des crimes, n’avait pas repondu a son programme politique comme candidat et non pas pour proteger certains abrutis qui ont tellement peur qu’ils ont besoin de porter des armes. Je me repete, il n’y a rien de plus laid qu’un mort arme.

      Specifiquement en qui a trait Colorado, le Congres de l’Etat est encore democrate, le gouverneur est encore democrate…Maintenant ce qui a faire est de chisir un nouveau leader parce que le leader de la majorite democrate a ete “recalled”. Ils ont ete remplaces par des blue dogs. Neanmoins, le leader semble va etre remplace par un democrate qui est davantage plus a la gauche que celui qui a ete “recalled”. Cette elue est particulierement pour la regulation du port d’armes parce qu son district est justement ou se trouve le theatre d’Aurora, ou le massacre a eu lieu!

      Pour en savoir davantage sur l’extremisme du NRA et certains Etats sur leur projets de delire des films westerns, voici le lien!
      http://www.nbcnews.com/id/49263362#52988148

    • @anti-ch_primaire

      Ceux qui sont contre les armes à feu ne parlent presque jamais des endroits qui sont les plus touchés par les armes à feu, ni de ceux qui en sont le plus souvent victime.

      C’est la preuve que ce sont seulement certaines personnes armées qui dérangent.

      Autrement, on parlerait plus souvent de ceux qui commettent le plus de crimes par armes à feu.

      Preuve que ce sont les citoyens honnête armés qui dérangent, pas les criminels armés.

    • @epronovost & 89170

      Vos deux interventions illustrent à merveille deux des arguments récurrents des ‘gun lovers’.

      Ils sont convaincus qu’une arme est nécessaire pour assurer leur sécurité, et qu’elle leur serait utile en cas d’agression armée. Vos observation illustrent bien que cela est une illusion.

      Même plus je crois que le fait d’avoir une arme accroit les dangers lors d’un méfait, plus qu’elle ne peut protéger. Vaut mieux laisser un malfaiteur vous prendre votre TV que de risquer vos vies à tenter de protéger vos biens. Une bonne assurance suffit. Et … les cas ou les malfaiteurs tueront de sang froid sans le faire pour sauver leur peau, sont très rares.

      Des citoyens armés procure une une garantie de pouvoir renverser par les armes un gouvernement devenu tyrannique.

      Comme 88170 le démontre, une milice citoyenne ne ferait pas long feu contre la plus grande puissance militaire au monde. Énorme bain de sang garanti .

    • @DenisSera Je crois qu’on devrait vous décerner un prix pour votre constance dans l’émission de sophismes gros comme le bras avec une mention h*n*rable pour cette obsession envahissante qui suinte de toutes (ou presque) vos ‘contributions’.

      Le dernier sophisme en lice: On persécute les good boys alors que l’on laisse les bad ones s’amuser avec leur joujoux. Et bien sur vos bad boys sont les mêmes que selon votre obsessionnelle habitude.

    • J’aime bien le titre que Laurence O’donnell a donne a son clip quand il parle avec les deux elus qui ont ete “recalled”: NRA v. The People

      O’donnell reconnait le courage qu’on ne trouve pas souvent entre les politiciens. Voter selon leur valeurs et selon les interets de leur electorat et pas les interets de fabriquants d’armes qu’est la NRA!

      Bravo a Mme Giron et M. Morse!
      http://www.nbcnews.com/id/49263362#52988303

    • @treblig “Pour ma part, j’adore ma liberté de me promener sans armes sachant que les autres citoyens de Montréal n’ont pas d’armes eux aussi.”

      Parmi les nombreux excellents commenaires, je mentionne le votre qui est presque entièrement vrai mais qui reflete exactement la pensée de plusieurs montréalais.

    • Le droit à sa sécurité est un droit fondamental et ça inclus le droit de posséder des armes pour sa sécurité personnel, de sa famille et de ses biens.

      Ceux qui sont contre n’ont aucune obligation d’en détenir et s’ils désirent se laisser faire lors d’un vole, d’une agression ou d’un viol, c’est leurs choix.

      Ils devraient néanmoins être reconnaissant envers ceux qui serait suffisamment intègre pour se porter à leurs secours, à l’instar de tenter de descendre ceux-ci à leurs niveaux.

      Le débat peut très bien être clos sur ces deux points.
      -Le droit à sa sécurité est un droit fondamental
      -Ceux qui sont contre n’ont aucune obligation

    • @aceman 17h49

      Imaginez une société où la peur de se faire assassiner par balles est tellement grande que tout le monde ressent la nécessité d’avoir un arsenal pour se défendre. Où cette peur est tellement grande que même lorsqu’un fou débarque dans une école primaire et massacre tous les enfants de 6 ans se trouvant sur son chemin, on préfère ne rien faire du tout pour empêcher la répétition de tels massacres, parce que c’est trop dangereux de ne pas être armé jusqu’aux dents en tout temps. Où on rationalise l’horreur en se disant qu’après tout ces enfants auraient bien pu mourir dans un accident de voiture, ou de leucémie, ou que sais-je encore. Où la paranoïa et la peur sont tels qu’on préfère ridiculiser et destituer les gens qui essaient d’empêcher ces massacres plutôt que de renoncer à ses armes, considérées aussi essentielles à la survie que l’eau et l’air.

      Dans cette société, on appellerait la peur et la paranoïa LIBERTÉ.

      Ne riez pas! Ça pourrait arriver.

    • @CptnCZ 15h39

      Un des trucs qui me fascine le plus chez les gunlovers, c’est la notion qu’il faut se défendre contre les gouvernements, armes aux poings.

      C’est quand même paradoxal dans un pays où les citoyens sont si naïfs et où le gouvernement les manipule si facilement, du moins dans les questions de politique internationale. Mais l’arme utilisée par le gouvernement est la même que celle utilisée par la NRA: la peur pour sa vie, qui enlève toute capacité de raisonner et tout sens critique.

    • Si la journée a été un peu maussade ou si votre blonde est sur le point de faire ses valises, je vous recommande cette presque centaine ou peut être plus de commentaires à lire qui sauront j’en suis bien sûr ré-embellir votre existence pour au moins une huitaine de jours ( et plus si affinités ).

      Un Etat américain autorise le port d’armes pour les aveugles

      http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/09/12/egalite-un-etat-americain-autorise-le-port-darmes-pour-les-aveugles/

    • Pour ma part je retiens celui ci, rédigé par atranquart:

      « Je présume qu’ils auront assez de bon sens pour ne pas tirer dans une situation où ils mettraient en danger d’autres personnes. »
      Cette phrase est tellement idiote que je ne saurais meme pas par où commencer pour l’analyser.

      atranquart le 12 septembre 2013 à 15:07

    • @fopa – 13 septembre 2013 – 03h37
      … Cette phrase est tellement idiote que je ne saurais même pas par où commencer pour l’analyser. …

      Vous avez bien raison!

    • @missivedutexas 12 septembre 2013 14h33

      ***Il y a des coyotes qui se promenent en outaouais, et tout l’monde se demande quoi faire. Au Texas, on les tire, pas complique.***

      Juste le fait qu’on se demande quoi faire plutôt que d’agir donne un bon indice de notre mentalité collective.

      Heureusement c’est pas tout le monde comme ca, je discutait il y as quelques mois avec une dame de la région de Lachute qui me racontait que sont fils et un groupe d’autre chasseur devait patrouiller les rues ils habitent pour traquer et tirer les coyote tellement le problème est rendu grave. il n’y a plus personne qui laisse leur animaux domestique dehors la nuit.

      Le coyote n’est pas un animal indigène au Quebec. Les tirer est une des solutions…… ha oui probleme, faut utiliser une arme a feu pour ca……

    • @missive
      Vous savez la paranoïa est contagieuse, mais elle peut se guérir.
      Quant à votre argument portant sur le fait qu’une population armée pourrait contrer une dictature, je crois que votre argument relève du rêve plutôt que de la réalité. Comment une population constitué au tiers d’obèses, se sous-éduqués pourraient se défendre contre des soldats (leurs frères, cousins, fils) bien entraînés, mobiles, et possédant les derniers outils technologiques. Poser la question c’est y répondre.
      L’accès facile aux armes à feu incite les bons gars à les utiliser contre d’autres bons gars. Les derniers massacres aux USA ont été réalisés par des personnes qui n’avaient pas de passé criminel. Plus de la moitié des meurtres sont commis par des bons gars qui n’auraient pas commis de crime si ils n’avaient pas eu accès à des armes.

    • @ mael333ca,

      Votre argumentaire tombe sous la mitraille des faits, puisque’il est prouvé, statistiques à l’appui, que moins une société possède de guns, moins il y a de crimes commis par guns, et donc plus l’ensemble des citoyens est en sécurité.

    • @q.terreux – “Vous avez peur des coyotes ?????”

      Si vous allez lire l’article, vous allez decouvrir que les coyotes peuvent se nourrir d’animaux domestiques. Le fait qu’ils se promenent nonchallament devant les humains est le probleme. Dans mon quoi, ils s’activent la nuit, car ils savent tres bien le sort qui les attends si on les voit en plein jour. J’ai des animaux domestiques, des poules, des enfants et la responsabilite d’assurer la securite de tous. Donc si je vois des coyotes, j’appel pas la SPCA ou le sheriff, je les tire.

      @epronovost – Blah, blah, blah… faites vos recherches, c’est plein de crimes mis en echec par un citoyen arme.

      @yul-plage – “Imaginez une société où la peur de se faire assassiner par balles est tellement grande que tout le monde ressent la nécessité d’avoir un arsenal pour se défendre.” – Quand un systeme economique s’effondre, c’est exactement ce qui arrive. Allez voir l’Argentine et l’Afrique du Sud pour un echantillon. Kidnappings, vols, assassinats, etc. Et evidemment, le peuple n’a pas le droit inherant d’etre arme est ignore.

      “…c’est la notion qu’il faut se défendre contre les gouvernements, armes aux poings…”

      Ha oui, j’imagine que les peres fondateurs de la nation etait parano aussi, au point d’inserer ce concepte dans le 2e amendement: “…étant nécessaire à la sécurité d’un État libre…”

    • il ny a pas que les armes a feu qui tuent,que faites vous de ceux qui en possedent illegalement,qui braquent des maisons,traumatisent des familles a vie?laissez ceux qui en possedent en paix.au canada,mais surtout au qc,nous devrions avoir le droit dutiliser cette force dissuasive en tous temps lorsque notre vie ou celle de notre famille est menacee.pourquoi donner ce luxe qu’aux criminels?je suis pour le droit de posseder et se defendre avec une arme a feu.avec lencadrement quil y a ici,pourquoi ne pas nous laisser le meme droit quaux usa?il faut reussir 6 tests a 80% et plus ici pour avoir son PPA,(3 theoriques,3 pratiques),loin des cowboys aux usa.proprietaires darmes au qc sont plus responsables et conscients.pourquoi ne pas laisser le droit de porter une arme en tous temps?la reponse est simple,a lire la majorite des commentaires on voit tres bien que cette majorite na jamais tenue une arme et presque tous des peureux qui attendent que la police arrive pour les sauver!quel peuple de trouillard sommes nous les quebecois.ou est la police quand vous etes victime dun crime?a un stop bien cachee a remplir son quota de tickets.il ny a rien de plus precieux que notre vie et celle de notre famille sur terre et notre gouvernement nous retire le droit legitime de nous defendre avec larme a feu!bravo colorado,bravo usa,bye bye sioniste corrompu bloomberg,NY va mieux se porter si ce nest pas un israelite magouilleur qui infiltre avec son argent la politique dautres etats.

    • Anti-ch_primaire 8h31
      Vous avez surement raison au sujet des guns. Mais à mes yeux, le port d’arme, la possession d’arme fait partie intégrante de la nation américaine, c’est en quelque sorte leur péché originel. C’est un pays forgé par la poudre noire et la loi divine. La conquête du territoire américain s’est fait au prix d’une violence que nous ne pouvons même pas nous imaginer en tant que canadiens (Guerre d’Indépendance, 1812, la libération du Texas, la conquête de l’Ouest, les Guerres Amérindiennes, la Guerre de Sécession, les expéditions punitives au Mexique). Ils ont un aigle et nous avons un castor, tse je veux dire… Juste de l’autre côté du pont à El Paso, le Mexique a des lois extrêmement strictes et sévères sur le port d’arme, pourtant, on est rendu à 60 000 morts en même pas 10 ans, avec la guerre des gangs…
      Anyway ! L’être humain a prouvé au-delà de tout doute qu’il était possible d’éliminer 800 000 individus à la machette. Les américains n’ont pas besoin de notre jugement, de toute façon, ils n’en ont rien à cirer, ils ont besoin de voir la lumière.
      NM

    • Poutine s’adresse directement aux étasuniens via le New York Times :

      http://www.nytimes.com/2013/09/12/opinion/putin-plea-for-caution-from-russia-on-syria.html?pagewanted=all&_r=0

    • Tribune du président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine, parue dans le New York Times du 11 septembre 2013 :

      Les récents événements en Syrie m’ont poussé à m’adresser directement au peuple américain et à ses dirigeants politiques. Il est important de le faire à un moment où la communication est insuffisante entre nos deux sociétés.

      Les relations entre nous sont passées par différentes étapes. Nous étions adversaires pendant la Guerre froide. Mais nous avons aussi êtes alliés une fois : nous avons vaincu les nazis ensemble. L’organisation internationale universelle – l’Organisation des nations unies – a ensuite été mise en place pour empêcher qu’une telle dévastation ne se reproduise plus jamais.

      Les fondateurs de l’Organisation des nations unies ont compris que les décisions concernant la guerre et la paix devraient être prises par consensus, avec le consentement de l’Amérique et aussi des membres permanents du Conseil de sécurité, cela a été inscrit dans la Charte des Nations unies. C’est cette profonde sagesse qui a permis la stabilité des relations internationales depuis des décennies.

      Personne ne souhaite que l’Organisation des nations unies ne subisse le même sort que la Société des nations, qui s’est effondrée parce qu’il lui manquait une véritable force. Cela pourrait se produire si des pays influents contournent les Nations unies et entreprennent une action militaire sans l’autorisation du Conseil de sécurité.

      L’éventuelle attaque des États-Unis contre la Syrie, malgré la forte opposition de nombreux pays et des principaux responsables politiques et religieux, y compris le pape, se traduira par plus de victimes innocentes et par la propagation du conflit au-delà des frontières de la Syrie. Une attaque augmentera la violence et déclenchera une nouvelle vague de terrorisme. Il pourrait saper les efforts multilatéraux visant à résoudre le problème nucléaire iranien et le conflit israélo-palestinien et déstabiliser davantage le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Il pourrait ébranler l’ensemble du système qui régit le droit international.

      La Syrie n’est pas l’objet d’une bataille pour la démocratie, mais d’un conflit armé entre le gouvernement et l’opposition, dans un pays multiconfessionnel. Il y a quelques défenseurs de la démocratie en Syrie. Mais il y a bien plus de combattants d’Al-Qaïda et d’extrémistes de tous bords qui luttent contre le gouvernement. Le département d’État des États-Unis a désigné les rebelles du Front al-Nosra, membre de l’organisation de « l’État islamique en Irak et au Levant », comme des organisations terroristes. Ce conflit interne, alimenté par des armes étrangères fournies à l’opposition, est l’un des plus sanglants du monde.

      Des mercenaires venus de pays arabes luttent là-bas, et des centaines d’autres proviennent des pays occidentaux et même de la Russie. Ne pourraient-ils pas retourner dans nos pays avec l’expérience acquise en Syrie ? Après s’être battus en Libye, les extrémistes sont allés au Mali. Cela constitue une menace pour nous tous.

      Depuis toujours, la Russie a prôné un dialogue qui permettrait aux Syriens d’instaurer un compromis menant à un avenir pacifique. Nous ne protégeons pas le gouvernement syrien, mais le droit international. Nous devons utiliser le Conseil de sécurité des Nations unies et croire en la sauvegarde de l’ordre dans un monde complexe et turbulent car aujourd’hui cela reste l’une des rares façons de préserver les relations internationales et d’éviter de sombrer dans le chaos. La loi est toujours la loi, et nous devons la suivre que nous le voulions ou non.

      Selon le droit international actuel, la force n’est autorisée qu’en cas de légitime défense ou par la décision du Conseil de sécurité. Tout le reste est inacceptable en vertu de la Charte des Nations unies et constituerait un acte d’agression.

      Personne ne doute que du gaz toxique a été utilisé en Syrie. Mais il y a tout lieu de croire qu’il a été utilisé non pas par l’armée arabe syrienne, mais par les forces de l’opposition, afin de provoquer, en leur faveur, l’intervention de leurs puissants protecteurs étrangers. Les rapports que des fondamentalistes se préparent à une nouvelle attaque – cette fois contre Israël – ne peuvent pas être ignorés.

      Il est alarmant de constater que l’intervention militaire des États-Unis dans les conflits internes de pays étrangers est devenue monnaie courante. Est-ce dans l’intérêt à long terme de l’Amérique ? J’en doute. Des millions de personnes de part le monde voient de plus en plus l’Amérique non pas comme un modèle de démocratie, mais plutôt comme ceux qui s’appuient uniquement sur la force brute, échafaudent des coalitions réunies sous le slogan « vous êtes avec nous ou contre nous ».

      Mais la force s’est révélée inefficace et inutile. L’Afghanistan est déstabilisé, et personne ne peut dire ce qui se passera une fois que les forces internationales se seront retirées. La Libye est divisée en tribus et clans. En Irak, la guerre civile se poursuit, avec des dizaines de morts chaque jour. Aux États-Unis, nombreux sont ceux qui établissent une analogie entre l’Irak et la Syrie, et se demandent pourquoi leur gouvernement répète les erreurs du passé.

      Que ce soit avec des frappes chirurgicales ou en utilisant des armes sophistiquées, les victimes civiles sont inévitables, y compris les personnes âgées et les enfants, que les frappes sont censées protéger.

      Le monde réagit en demandant : si vous ne pouvez pas vous appuyer sur le droit international, alors vous devez trouver d’autres façons d’assurer votre sécurité. Ainsi, un nombre croissant de pays cherchent à acquérir des armes de destruction massive. Ce qui est logique : si vous avez la bombe, personne ne va vous toucher. Alors que nous devrions renforcer la non-prolifération, elle s’érode.

      Nous devons cesser d’utiliser le langage de la force et nous devons reprendre le chemin vers un règlement diplomatique et politique civilisé.

      Une nouvelle possibilité d’éviter une action militaire a émergé ces derniers jours. Les États-Unis, la Russie et tous les membres de la communauté internationale doivent tirer parti de la volonté du gouvernement syrien de mettre son arsenal chimique sous contrôle international en vue d’une destruction ultérieure. À en juger par les déclarations du président Obama, les États-Unis voient cela comme une alternative à l’action militaire.

      Je me réjouis de l’intérêt du président à poursuivre le dialogue avec la Russie sur la Syrie. Nous devons travailler ensemble pour maintenir cet espoir vivant, comme convenu en juin dernier à la réunion du G8 à Lough Erne en Irlande du Nord, et orienter le débat vers la négociation.

      Si nous pouvons éviter la force contre la Syrie, cela permettra d’améliorer les relations internationales et de renforcer la confiance mutuelle. Ce sera une réussite commune qui ouvrira la porte à une coopération sur d’autres questions cruciales.

      Ma relation professionnelle et personnelle avec le président Obama est marquée par une confiance croissante. J’apprécie cela. J’ai étudié attentivement son discours à la nation mardi. Mais je serais plutôt en désaccord avec l’affirmation qu’il a faite sur « l’exception américaine », affirmant que la politique des États-Unis est « ce qui rend l’Amérique différente. C’est ce qui nous rend exceptionnel. » Il est extrêmement dangereux d’encourager les gens à se considérer comme exceptionnels, quelle que soit la motivation.

      Il y a des grands pays et des petits pays, riches ou pauvres, ceux qui ont de longues traditions démocratiques et ceux qui ont encore à trouver leur chemin vers la démocratie. Leurs politiques sont différentes aussi. Nous sommes tous différents, mais quand nous demandons la bénédiction du Seigneur, nous ne devons pas oublier que Dieu nous a créés égaux.

      Vladimir Vladimirovitch Poutine,

      Président de la fédération de Russie.

    • @ pathetik,

      Vous semblez-vous vraiment menacé au Québec si vous ne portez pas d’arme?

    • @pathetik (9h43)
      (rarement vu un nick aussi approprié)

      Très bon sommaire des divagations qu’on peut entendre à ce sujet sur les radios-poubelles…

    • @anti-ch_primaire 13 septembre 2013 08h31

      ***il est prouvé, statistiques à l’appui, que moins une société possède de guns, moins il y a de crimes commis par guns, et donc plus l’ensemble des citoyens est en sécurité.***

      Bullshit de haut niveau! De la poudre aux yeux!

      Moins de crime commis pas gun veut pas dire moins de crime! Même affaire que dire moins de suicide ou meurtre par gun veut pas dire moins de suicide ou meurtre.

      La façon que le crime/suicide/meurtre est commis n’a pas d’importance le résultat est le même

    • @el_kabong 10h23

      >>@pathetik (9h43)
      >>(rarement vu un nick aussi approprié)

      Tut, tut, tut…

    • @pathetik

      Dites avez vous lu les commentaires ? Loin de réduire le nombre d’agression, le port du “gun” aux “States” entraine une augmentation de la criminalité de trois à quatre fois supérieur à celle du Québec.

      Prenons une ville comparable à Montréal, Philadelphie ( 1.6 millions d’habitants) par exemple : 339 meurtres en 2012.

      Montréal ? 35 meurtres en 2012.

      Et Philadelphie se situe très loin derrière Chicago, La Nouvelle Orléans, Détroit, Oakland et 4 autres villes en ce qui concerne le nombre de meurtres per capita.

      Donc, preuve à l’appui, le port du “gun” favorise les agressions armées sur les honnêtes citoyens. Tout le contraire de ce que vous pensez.

    • anti-ch_primaire

      13 septembre 2013
      08h31

      ouin, ben allez expliquer ça aux mexicains.

    • Wow il a l’air fascinant cet univers que vous vous êtes construit. LOL!

      La constitution Américaine est la première véritable tentative de libérer le petit peuple de la tyrannie centrale. Mais, toujours en bon petit peuple domestiqué, vous ne reconnaitriez pas la tyrannie même si vous vous enfargiez dedans en marchant. Un peuple libre n’attend pas après la permission d’un gouvernement pour quoi que ce soit. Les libertés individuelles s’arrêtent là où commencent celles du voisin. Dans un monde libre l’individu est tenu responsable de tous ses actes et dois voir à son propre bien-être. Vous savez, ce concept de responsabilisation qui fait tant défaut aujourd’hui? Il doit aussi garder un oeil sur ceux qui conspirent sans arrêt pour s’approprier le pouvoir. Comme vous voyez les Américains aussi ont dormi sur la switch grâce à la magnifique machine de propagande et de divertissement corporatif, ils se sont retrouvé avec le pire des deux mondes: un état central mais sans aucun programme social, et dédié à nourrir sa machine de guerre. Land of the free and home of the brave … no more.

      Le peuple est naturellement paresseux et ignare quand il s’agit des rouages du pouvoir et de la politique qui les gouvernent. Alors il se retourne vers le gouvernement pour tout régler et éventuellement ses libertés lui sont retirée une à une, au grand plaisir de notre élite dominante et mondialiste.

      La seule chose qui tient encore le coin de pays dans lequel nous vivons actuellement sous le voile de la civilisation, c’est la prospérité économique relative et sa distribution à tout vent. Le jour viendra ou cette dispersion va s’arrêter et ou votre univers socialiste va s’écrouler, le réveil sera brutal. Mais ne me croyez pas sur parole. Continuez à dormir au gaz, tout va bien, au pire on se “votera” un meilleur gouvernement. hahaha!

    • @caporal4r22r

      CÙomme vous n’avez pas vérifié vos dires, j’en conclut que ce sont vos commentaires qui sont de la “boulechitte”.

      Le 2/3 des 15 000 meurtres commis aux États-Unis sont le fait ‘d’armes de poing” ( hand guns).
      Le 1/3 des 600 meurtres commis au Canada sont le fait d’armes à feu et en très grande majorité des armes de chasse.

      Deplus, si le Canada avait le même crimerate” qu’aux USA, on dénombrerait 1 800 meurtres par année au lieu du 600 actuels ( et qui est en baisse continuelle depuis une vingtaine d’années).

    • @89170 On ne doit pas écouter les même nouvelles. Ces rag-tags équipés de vieux Ak-47 ont tenu en échec depuis 10 ans la plus formidable armée du monde en utilisant des techniques de guérilla absolument pas sophistiquées. Les Américains n’ont jamais été en mesure d’instaurer une “pax-Americana” sur aucun des territoires qu’il a attaqué depuis 2001. En fait ils sont dans le processus de retrait avec la queue entre les deux jambes en Afghanistan actuellement. Alors oui, je pense que si demain matin 5 million d’hommes armés décidaient que c’en est assez, le gouvernement tomberait plus vite qu’on ne le pense.

    • @_cameleon_

      C’est un comportement tout à fait normal. On ne cesse de pointer les fautes commise par certains, tandis qu’on fait tout pour éviter la critique de certains groupes.

      Une manière aussi systématique de traiter les choses ne peut qu’entraîner une contrepartie.

    • @treblig – “…le port du “gun” aux “States” entraine une augmentation de la criminalité…”

      Et vous mentionnez Chicago, ou les citoyens honnetes qui n’ont rien a se reprocher n’ont pas le droit de posseder une arme. Les criminels, cependant…

      Meme chose pour Detroit et Oakland.

      En fait, la criminalite aux States est inversement proportionnelle au droit du port d’arme. Moins il y a de restriction sur la possession d’armes, moins il y a de criminalite.

    • @tonyverdechi Il y a autant d’armes à feu per capita au Canada qu’aux USA … oups!

      La seule différence entre les deux pays ce sont les inégalités économiques qui sont moins présentent chez nous … alors … se pourrait-il que le problème à la base soit économique et culturel plutôt qu’un d’armes à feu?

      Se pourrait-il que lorsqu’un pays est mieux équillibré économiquement, que les opportunités de soins de santé et d’épanouissement en général sont plus favorable que la violence en général y soit plus rare? Que finalement les armes à feu ne soient qu’un outil dans la symptomatique?

      Réfléchissez-y sérieusement. Et dans un deuxième temps, demandez-vous si le fait de bannir les armes fera en sorte de débarasser nos rues de criminels armés. Est-ce que ça a marché pour la drogue?

    • @jean_saisrien (11h10)

      De kessé ???…

    • @CptnCZ (11h44)

      Vous prenez les exemples qui vous arrangent …

      De toute façon le gouvernement en Afghanistan est toujours en place; et si vous prenez l’exemple syrien, des rebelles bien armés n’arrivent pas à faire tomber le gouvernement après 2 ans de combat…

    • @CptnCZ
      “Wow il a l’air fascinant cet univers que vous vous êtes construit. LOL!”

      De votre côté, il a l’air terrifiant le monde dans lequel vous vivez, peuplé de dangereux psychopathes, armés jusqu’au dent, qui s’introduisent dans les domiciles des honnêtes gens pour les agresser, sinon les tuer, pour leur seul plaisir…

    • Michael Bloomberg est un “drettiste pur et dur” qui a mis 350000$ de sa fortune pour “essayer” de mettre un grain de sable dans l’engrenage des “gun lovers” qui sont encore plus “purs et durs”.

      Mais voilà, ceux qui ont appuyé sa position ont perdu leurs sièges.

      En fn de compte, Bloomberg est-il “pur et dur” ?
      —–

      Ces rag-tags équipés de vieux Ak-47 ont tenu en échec depuis 10 ans la plus formidable armée du monde en utilisant des techniques de guérilla absolument pas sophistiquées. – CptnCZ
      —–

      De nos jours, quand on fait de la guérilla, on peut jouer salaud envers sa propre population même puis s’en tirer à bon compte. Ce n’est pas permis à une armée de grande puissance avec les règles de conduite strictes. C’est ça qui fait la différence, pas les tactics de guérilla.

      Dans l’ancien temps, les grandes armées passent et l’herbe de même pas pendant 100 ans. Les guerres punitives ont soumis les populations pendant longtemps.

      Disons que si de monter au pilori les têtes coupées, ou de couper les mains des rebelles était acceptable, il n’y aurait plus de rébellions.

      Lisez comment Jules César et Rome ont vaincu les Gaullois et il n’y avait plus de rébellion par après. Les Gaullois étaient pourtant redoutables.

    • @mecasiatique
      “Disons que si de monter au pilori les têtes coupées, ou de couper les mains des rebelles était acceptable, il n’y aurait plus de rébellions”

      Faux… ça ne les a jamais empêchés dans le passé… si le méthodes ont “évolué”, la technique des dictatures a toujours été et continue de s’appuyer sur la terreur…

      C’est comme affirmer que la peine de mort est dissuasive…

    • @el_kabong – “…il a l’air terrifiant le monde dans lequel vous vivez, peuplé de dangereux psychopathes, armés jusqu’au dent…” Vous vivez dans ce meme monde, allez prendre des cours d’histoires.

      Plus les sociopathes ont de pouvoirs, plus ils cherchent a reduire celui des citoyens. Vous croyez que les gens au Moyen-Orient voient l’Occident comme un bon pere de famille ou quoi? Les bombes, elles ne se rendent pas sur leurs villages par accident de parcour.

    • Un peu de mauvaise foi avec ça ?

      La plupart des armes illégales de Chicago sont achetées tout à fait légalement dans les
      États ( Indiana, Iowa…) environnant l’Illinois et qui ont des lois plus laxistes. Il y a un armurier situé à la frontière Illinois / Iowa qui fait des affaires d’or. Il en va de même pour Détroit, Oakland… Comme l’application des lois sur les armes est différente d’un état à l’autre, il en résulte que le contrôle est inapplicable globalement aux USA.

    • @treblig – Et vous pensez que les gens honnetes se risquent a faire un tel achat, sachant qu’ils se retrouveraient devant la justice et probablement congedie une fois le verdict rendu?

      Ben non, les gens honnetes ne prennent pas ce risque.

    • @ missivedutexas

      «Vraiment? Donc personne ne se sert de leur arme pour protéger leurs biens, leur famille et leur vie?»

      Ce n’est pas ce que j’ai dit. Je ne fais que constater que pour un civil sauvé par une arme à feu, il y a combien de victimes? Le ratio est énorme. Dernièrement, j’ai vu un officier de police décharger son arme par rage parce qu’il n’était pas content. Bref, le gars a fait sa crise en se défoulant avec son arme. C’est ÇA la réalité: un cracpot qui a une arme automatique. Pas semi-automatique. Une maudite automatique!!!
      Et puis c’est drôle, j’ai entendu pas mal de monde être bien heureux de taper fort sur les carrés rouges car ils osaient remettre en question la loi et l’ordre.

      «He monsieur. A une autre époque, on appelait ca vivre dans un pays libre.»

      Pour la deuxième fois, la liberté des uns se termine où commence celle des autres. À l’endos de votre feuille de droits, vous avez celles des devoirs. Le deuxième amendement a été écris à l’époque ou tout le monde avaient des armes à poudre noir à chargement par la bouche. Pour vous défendre chez vous, vous n’avez certainement pas besoin de plusieurs armes de guerre ultra puissantes.

      «Il y en a aussi pour les voitures, les erreurs medicales, les parcs municipaux, les bicycles, les marchettes…»

      1) ces problèmes on essaie de les adresser.
      2) il y a eu beaucoup de massacres à la machette aux É-U? Si vous pensez que la machette est aussi dangereuse qu’une arme semi-automatique, je vous conseille fortement d’écrire au ministre de la Défense afin de lui suggérer de remplacer les armes de l’infantrie par des machettes. Ça coûterait pas mal moins cher…

      @ CptnCZ
      « Il y a autant d’armes à feu per capita au Canada qu’aux USA … oups!»

      Vous avez probablement raison. Même si je suis convaincu qu’il y en a quand même plus aux É-U. Néanmoins, c’est suffisamment proche pour comparer. Ce n’est pas pour rien que Moore pose cette question dans son documentaire Bowling…

      Vrai que l’aspect social y est probablement pour beaucoup. En tout cas, toutes les études de sociologie que j’ai vu démontraient l’importance de ne pas avoir trop d’inégalités.

      Sauf que ça n’explique pas tout. Ici, nous avons le droit de posséder des armes à feux mais avec des conditions plus restrictives qu’aux É-U. Aux É-U, c’est considéré comme un droit fondamental. À chaque fois que j’ai discuté de ça avec des américains, ça finissait inévitablement, par manque d’arguments, par : second amandement, it’s my right. Franklin doit se retourner dans sa tombe…

      Avoir une arme c’est une chose.
      Le type d’arme, son rangement, le droit d’en avoir n’importe où, c’en est une autre.

    • @el_kabong

      Voyons donc, la terreur a diminué en intensité dans le monde occidental. Constatez la différence entre les combats de la 2e guerre modiale et celles des dernières 50 ans. Y-a-t-il eu de bombes incendiaires lancées sur des villes pour tout brûler, ou de bombes visant à faire céder des digues? Faites un tour en ex-Yougoslavie où la brutalité des armées régulières battant dans une cause nationaliste égale ou excède celle des rebelles et vous verrez.

      Ces armées ont-elles cédé du terrain avant l’intervetion des É.U ? Et la situation en Syrie ne vous dit rien ? L’armée gouvernementale ne s’y regagne pas du terrain avec les troupes du Hezbollah qui s’y connaissent en brutalité.

      L’armée d’une grande puissance de nos jours se bat avec les mains attachées par l’opininion publique de sa nation et du monde. C’est sur l’image que tout se joue. L’image des marines urinant sur des cadavres de Talibans fait plus de vague on occident qu’en Afghanistan et ailleurs là où la brutalité est de mise et tolérée.

    • @CptnCZ
      “…Alors oui, je pense que si demain matin 5 million d’hommes armés décidaient que c’en est assez, le gouvernement tomberait plus vite qu’on ne le pense.”
      Ah oui! On n’a qu’à regarder les films sur les milices aux USA pour conclure qu’il en faudrait 50 millions sinon plus. La majorité de ceux-ci souffre d’enbonpoint morbide, ont le crâne rasé, s’exprime dans un jargon qui reflète leur bas niveau d’éducation. Ce sont ces derniers qui sont dangereux, pas le gouvernement…

    • @tonyverdechi – “…Le ratio est énorme…”

      Ben voyons donc. Il y a des centaines de millions d’armes aux US, quelques desiquilibres qui seraient vite elimines si on cessait d’imposer des restrictions aux honnetes citoyens, et les erreurs medicales font bien plus de victimes que les armes a feu. Lachez l’os, il n’y a plus de viande.

    • @samati Ferme ta télévision et regarde par la fenêtre un peu, ça va t’oxygéner et tu vas pouvoir commencer à réfléchir par toi même. Bonne chance.

    • @ missivedutexas

      Et vous regardez un peu les chiffres au lieu de fabuler et d’essayer de trouver des excuses bidons.

    • @tonyverdechi Le problème avec le contrôle des armes à feu c’est qu’il ne passe pas la logique de la “game theory”. À partir du moment ou des armes existent, elles vont trouver leurs chemins dans les mauvaises mains. C’est absolument impossible à contrer. La prohibition n’a jamais marché. Donc si on part de cette prémisse, on doit accepter que les seules personnes qui vont respecter les lois sur le contrôle sont … celles qui respectent les loi. C’est-à-dire les seules personnes qui ne devraient pas subir la prohibition.

      On nous a tellement bombardé avec des vérités toutes digérées que la plupart des gens ne s’arrêtent même plus à valider les idées véhiculées par les tenants du contrôle des armes. Prenons juste le registre des armes longues par exemple. Ce registre n’a pas sauvé une seule vie. Que l’arme soit enregistrée ou non, si un individu pète une fuse, se lève et décide d’aller tirer son voisin, le registre ne va absolument rien y changer. Par contre si le voisin a le droit inaliénable d’en avoir un aussi et de se défendre, le débile en question va probablement y penser par deux fois, sinon il va au moins rencontrer de l’opposition.

      Autre exemple les chargeurs limités à 10 balles. Les chargeurs de grande capacité sont limité à 5 ou 10 balles avec un “rivet”. Pensez-vous que le gars qui est mal intentionné ne va pas simplement le retirer avant d’aller commettre son crime? Toutes les lois sur les armes à feu sont futiles, les criminels n’appliquent pas pour un permis et n’enregistrent pas leurs armes. Seuls les honnêtes citoyens le font.

    • @tonyverdechi – Et vous, sont ou vos chiffres? C’est votre declaration a pret tout, vous avez des preuves?

    • Tenez, pour vous sucrer le bec:

      DEATHS PER YEAR:
      12,000 – unnecessary surgery
      7,000 – medication errors in hospitals
      20,000 – other errors in hospitals
      80,000 – infections in hospitals
      106,000 – non-error, negative effects of drugs

      Total: 225, 000

    • @ CptnCZ

      Et évidemment, ceux qui sont pour la possession à tous n’ont pas, comme par hasard, subit de «vérités toutes digérées que la plupart des gens ne s’arrêtent même plus à valider les idées véhiculées par les tenants des armes»?

      Le problème c’est que les débiles, ce ne sont qu’une partie du problème. Les situations impliquant des armes à feux sont diverses. Par exemple, il y a les suicides. De plus, ce voisin est en mode débile. Donc il ne va pas y penser à deux fois car il n’est plus en mode de penser.
      De plus, vous illustrez une différence entre le canada et les ÉU. Ici, c’est un droit d’avoir une arme à feux. Sauf qu’ici, si quelqu’un présente des indices qui fait qu’on considère qu’il y a un potentiel de risque (violence conjugal, dépression, etc.), on lui retire ce droit. Aux É-U, c’est un droit FONDAMENTAL…

      Pour ce qui est des chargeurs, si ma mémoire est bonne, il est maintenant interdit d’en vendre de trop grande capacité. La limitation pour ceux qui dépassent la capacité autorisé n’était que pour accommoder ceux qui avaient déjà de tels chargeurs lorsque la législation a passé (je crois qu’au delà d’une certaine capacité, genre 25, ils devaient être détruits, je ne me souviens plus). Est-ce dire que le gouvernement a été trop conciliant et qu’il aurait dû interdire les chargeurs de plus de 5 coups? Moi je trouve qu’ils ont fait des compromis.

    • @tonyverdechi – “… Ici, c’est un droit d’avoir une arme à feux…” – Faux. Si tu dois obtenir un permis ou toute approbation prealable, c’est un privilege, que le gouvernement peut retirer a tout moment.

      “…si quelqu’un présente des indices qui fait qu’on considère qu’il y a un potentiel de risque (violence conjugal, dépression, etc.), on lui retire ce droit. Aux É-U, c’est un droit FONDAMENTAL……”

      Faux, encore une fois. Les affaires de violences conjugales ou autre crime amene toujours une confiscation des armes a feu.

    • @missive
      “… quelques desiquilibres qui seraient vite elimines si on cessait d’imposer des restrictions aux honnetes citoyens…”

      Dois-je comprendre, qu’en plus de voir des “méchants” partout , vous croyez à cette chimère des “armed bad guys” neutralisés par des “armed good guys” ?…

    • @missivedutexas 15h01

      Ouin… et… en quoi ces chiffres sont-ils “significatifs” dans le débat sur le contrôle des armes à feu???

      À moins que j’aie manqué quelques posts qui les justifieraient… sinon: irrelevant!
      (comme disent les anglais)

    • missivedutexas

      DEATHS PER YEAR:
      12,000 – unnecessary surgery
      7,000 – medication errors in hospitals
      20,000 – other errors in hospitals
      80,000 – infections in hospitals
      106,000 – non-error, negative effects of drugs

      Total: 225, 000
      ————————————

      Je voudrais voir la source de ces chiffres par moi-même.

    • @ missivedutexas

      15h01 Vous faites exprès pour tout confondre ou c’est une tentative de stratégie pour arriver à vos fins? Désolé mais je ne répète pas ou demandez à quelqu’un de vous expliquer. Attendez je vais trouver des chiffres pour dire qu’il y a pire que le monde médical alors on devrait arrêter de s’acharner sur ça. On parle des ARMES.

      16h21 Encore une fois vous détournez l’attention. Vous pouvez bien pointer la virgule à la mauvaise place si ça vous chante, ça ne change absolument rien sur le sens de mes propos.

    • @missivedutexas 13 septembre 09h27

      Si le 2e amendement avait encore du sens dans le monde actuel, les citoyens devraient être à égalité avec le gouvernement et posséder tanks, bombardiers, missiles, etc. Les possibilités de défense d’un citoyen soit moins de zéro. Une milice aurait peut-être des chances de tenir un peu en employant des moyens extrêmes, par exemple l’utilisation de citoyens comme boucliers. C’est bien la seule utilité que je vois aux armes des citoyens qui veulent se défendre contre le gouvernement: elles pourraient leur permettre de se défendre contre les milices qui essaieraient de les utiliser comme boucliers.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité