Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 7 septembre 2013 | Mise en ligne à 15h11 | Commenter Commentaires (47)

    Mairie de NY : un candidat accusé de racisme

    Bill de Blasio, candidat à la mairie de New York, fait campagne avec les membres de sa famille. (Photo Reuters)

    Bill de Blasio, candidat à la mairie de New York, fait campagne avec les membres de sa famille. (Photo Reuters)

    Entendons-nous : Bill de Blasio n’est pas le premier candidat à une élection aux États-Unis à mettre de l’avant les membres de sa famille dans sa campagne ou ses pubs électorales.

    Et pourtant, le nouveau meneur dans la course à la mairie de New York vient d’être accusé par l’homme auquel il veut succéder de mener une campagne «raciste». Je cite dans le texte un extrait d’une interview que Michael Bloomberg a accordée à un journaliste de l’hebdomadaire New York :


    Then there’s Bill de Blasio, who’s become the Democratic front-runner. He has in some ways been running a class-warfare campaign—

    Class-warfare and racist.

    Racist?
    I mean he’s making an appeal using his family to gain support. I think it’s pretty obvious to anyone watching what he’s been doing. I do not think he himself is racist. It’s comparable to me pointing out I’m Jewish in attracting the Jewish vote. You tailor messages to your audiences and address issues you think your audience cares about.

    Depuis le début de la course à la mairie de New York, de Blasio fait campagne en compagnie de sa femme d’origine antillaise et ses enfants métis. Dans l’une de ses pubs, son fils Dante rappelle l’opposition de son père à la pratique policière baptisée «stop-and-frisk» qui, selon ses dires, cible «injustement les personnes de couleur».

    De Blasio se présente comme l’anti-Bloomberg, promettant de s’attaquer aux inégalités économiques qui se sont accentuées selon durant les années au pouvoir du maire milliardaire.


    • C`est donc bien un drole de rapprochement ! Au contraire sa famille multiculturelle à ses cotés démontre qu`il n`en a rien a cirer des différences non ? Je crois que c`est un theme important à aborder en 2013 . L`amérique devient de plus en plus prude,chatouilleuse et redneck en même temps.
      Dans ce cas ci disons que c`est (encore) du journalisme plutot jaune et que le mot racist bien placé est parfois le seul que le lecteur lise et retienne.

      Quant à sa prétention de mâter Wall Street, il ne sera pas le premier à s`y casser les dents…Le problème c`est que le 1% est au pouvoir alors pourquoi donc changerions nous les regles ?

    • C’est le même genre d’accusation dont a été victime Obama. Il se sert de sa couleur de peau pour séduire les «ethniques». Quand Hillary se présentera à la présidence, se fera-t-elle accuser de viser de s’adresser aux fausses blondes et aux retraités?

    • Quinn est la candidate de Bloomberg et il vient de donner la victoire à Di Blasio. Il aurait pu aller à une rencontre politique de Quinn et crier “One more term” et ça aurait eu le même effet que cette entrevue. En plus, dans l’article il tient des propos à la Romney en parlant de ceux qui paient pour les autres.

      Et ces propos viennent du maire qui dit que le “stop and frisk” n’est pas raciste.

    • De Blasio responds to the mayor’s interview in New York Magazine. “Twenty years ago, my dad did not know he was running for mayor and did not seek to marry a black woman to put on display,” says the frontrunner’s daughter, Chiara.

      http://www.buzzfeed.com/rubycramer/alongside-his-family-bill-de-blasio-denounces-mic?s=mobile

    • ..Le gars est «raciste» parce que sa famille métissée le soutient dans sa campagne. Hébin! Mais quand on est à court d’argument, «anything goes». Another uncalled for cheap shot. Les milliards ne procurent pas nécessairement le jugement.

    • “Class-warfare and racist”. Certainement pas raciste. Lutte de classes? Sur quoi le milliardaire Bloomberg se base-t-il pour dire une connerie pareille? S’attaquer aux inégalités économiques n’est pas de la lutte de classes, sauf aux yeux des droitistes purs et durs.

    • Bloomberg a oublié qu’il a joué la carte juive dans des élections antérieures.

      http://www.buzzfeed.com/rubycramer/alongside-his-family-bill-de-blasio-denounces-mic?s=mobile

      Honnnnn!

    • @jeanfrançoiscouture “Les milliards ne procurent pas nécessairement le jugement”. Bloomberg vient de le démontrer. Et the Donald bien avant lui.

    • Ça fatiguait déjà le libertarien pur, DenisSera il y a quelques jours :

      DenisSera

      3 septembre 2013
      15h46

      Il semble difficile de publier une photo de Blasio sans montrer sa femme ou son fils. Étrange, car on ne voit pour ainsi dire jamais la famille des autres candidats.

      Quel canard veut-on nous passer cette fois? Que Blasio sera un bon candidat à cause de sa femme et de son fils? On nous a fait le coup avec Obama, difficile de voir un politicien tenter le même jeu aujourd’hui.

      http://blogues.lapresse.ca/hetu/2013/09/03/mairie-de-ny-a-une-semaine-dun-vote-crucial/#comments

    • Peut-etre les larmes de de sa candidate pourrait faire quelque chose.

      En fait je ne sais pas!

    • Quel égarement? Sans lui trouver d’excuses, voulait-il dire ‘’racial’’ au lieu de ‘’racist’’, ou a t’il tout simplement bu trop de vin cachère ?!
      NM

    • @lizzie
      votre 16h14
      Bloomberg vient encore de la jouer cette carte. Sans doute pour contrer sans sa communauté l’impact monstre qu’a eu le comportement de “l’homme à la joue pleine de saucisson” qui insultait sans coup férir un “frère” juif sous les regards calmes et souriants de deux rabbins munis leur portable/photo ou de leur caméra saisissant la scène burlesque.

      Une étude rapportée hier sur SRC révèle que seulement 1% de la population us des jeunes de 12 à 18 ans s’est adonnée une fois ou quelques fois au sexting. Chez les plus vieux c’est de moins de un à presque nul. C’est donc un ado “boutonnu et fustré” qui se porte candidat pour devenir le maire de la métropole américaine.

      Suite à son manque de jugement pour ce commentaire des plus pauvres, compte tenu de la situation et du comportement chicanier et sans honneur de qui nous savons, Bloomberg vient peut-être de perdre aussi toute chance pour …. 2016.

    • Je n’ai jamais entendu, avant la campagne d’Obama en 2008, qu’être noir ou avoir une famille métissée était un avantage électoral.

      Les temps changent.

    • Le racisme c’est le complexe de supériorité, le préjugé ou même la haine. Au contraire, il lance un message d’harmonie. Ce n’est évidemment pas suffisant pour en faire un bon ou un mauvais candidat mais l’attaque est plutôt tordue.

    • Il ne faut pas oublier que ce maire est républicain. Si ca va mal, c’est la faute des minorités. Il a conforté les racistes comme lui avec son stop and frisk. Avec les républicains, c’est toujours la même chose, ils jouent la carte raciale et accusent les autres de le faire. C’est formidable de voir les enfants de De Blasio ridiculiser le milliardaire. De plus, le futur-ex-maire est en mode panique: sa candidate va perdre; sa mesure raciste va être rejetée bientôt. La page Bloomberg va être fermée. Dohooors, le raciste!

    • Petite précision: il faudrait plutôt parler de mulatre et non de métis quand un enfant est issue de parents blanc/noir. Ce qui est aussi le cas de Barack Obama.

    • ccdupras

      7 septembre 2013
      17h24
      Petite précision: dès que tu as une goutte de sang noir, t’es noir. Cela a toujours été comme ça dans le pays de l’oncle Sam.

    • Cher Bidulen,

      Euh ! Bloomberg n’est pas républicain, il n’est même pas démocrate, même s’il l’a déjà été. Non, ce cher Bloomberg, il est Bloomberg ! De la même trempe qu’un Ross Perot ou qu’un Joe Kennedy !!! Je ne pense pas qu’il soit raciste, il oublie parfois que le discours des médias n’est pas le même que le discours des cocktails à Central Park West….
      NM

    • @bidulen 17h35 “dès que tu as une goutte de sang noir, t’es noir”. Eh oui. Nous sommes pourtant tous originaires de l’Afrique. Quelles conneries que ces histoires de couleurs de peau!

    • Cher NiCMef

      D’abord démocrate, il rejoint le Parti républicain en 2001 pour se présenter à l’élection municipale de New York. En juin 2007, il rend sa carte du parti républicain et se déclare indépendant des deux grands partis américains. Il est la 20e fortune du monde avec 22 milliards de dollars. De Wikipédia.
      Si vous étiez noir ou latino, vous sauriez ce que fait le racisme dans la vie de ces gens à chaque jour. Avec le Stop and Frisk, le maire donne aux policiers la possibilité d’humilier ces gens quotidiennement au lieu de résoudre le problème de la criminalité par la création d’emploi et l’éducation. Bloomberg est un excellent maire pour les newyorkais…blancs.

    • Bloomberg a beau essayer de poter la peau d’agneau comme independant… Il continue a etre un republicain quand meme! Lui, qui mene stop a frisk acuse quelqu’un de raciste! Il n’a meme pas le soin de dire qu’il joue la carta raciste ce que serait une autre pair de manches… Mais ca serait trop lui demander!

    • @lukos
      Que vous avez raison. Je vais plus loin que vous. Je crois que les discours racial, religieux, nord-sudeux…sont divisifs. Je crois que si les gens de droite et les riches continuent à détruire la planète nous allons crever et la race humaine va être un souvenir comme les dinosaures.

    • @NiCMef
      Le type dit qu’il n’est plus répugnant. Et il agit comme un répugnant.

    • On sait tous que NewYork est divisée en deux groupes, un noir et pauvre, l’autre blanc et riche. Ce que Bloomberg n’aime pas c’est de voir Blasio jouer la carte de la division, les noir vs les blanc. Le texte complet de l’entrevue est un peu plus éclairant que le résumé utilisé pour lancer la discussion.

      Racist?
      Well, no, no, I mean he’s making an appeal using his family to gain support. I think it’s pretty obvious to anyone watching what he’s been doing. I do not think he himself is racist. It’s comparable to me pointing out I’m Jewish in attracting the Jewish vote. You tailor messages to your audiences and address issues you think your audience cares about.

      But his whole campaign is that there are two different cities here. And I’ve never liked that kind of division. The way to help those who are less fortunate is, number one, to attract more very fortunate people. They are the ones that pay the bills. The people that would get very badly hurt here if you drive out the very wealthy are the people he professes to try to help. Tearing people apart with this “two cities” thing doesn’t make any sense to me. It’s a destructive strategy for those you want to help the most. He’s a very populist, very left-wing guy, but this city is not two groups, and if to some extent it is, it’s one group paying for services for the other.

    • Racisme, lutte de classes? Le métissage culturel et racial est la voie de survie et de développement de l’humanité. Et il nous faudra bien, nous les riches, sacrifier un peu de confort et de luxe pour y arriver.

    • Mon épouse est mulâtre (Cubaine) j’ai plusieurs amis noirs et tregagno (à Cuba c’est une métissage de blancs, noirs et espagnols) et il m’est arrivé à plusieurs occasions de me faire traîter de raciste.

      Celui qui le dit c’est celui qui l’est.

    • @superlulu 18h47 “il m’est arrivé à plusieurs occasions de me faire traîter de raciste”. Par qui? Et pourquoi? Il n’y a pas que des blancs qui sont racistes ou xénophobes.

    • @boisfranc 18h32 “The way to help those who are less fortunate is, number one, to attract more very fortunate people. They are the ones that pay the bills”.” this city is not two groups, and if to some extent it is, it’s one group paying for services for the other”. Comme si le citoyen lambda ne payait rien. Bloomberg, comme ses semblables confortablement bien nantis, vit dans un autre univers.

    • Diversion sur l’image… quelqu’un pour attaquer le message?

      Go Bill, go!

    • Mais pourquoi Bloomberg dit ça ? Je veut dire , le gars est a son dernier tour de piste, peut pas se représenter, il joue les belles mères ?

    • Mauvaise interprétation du mot ”raciste”’ ! Hummm… ! C’est rendu qu’un blanc qui marie une noire est ”raciste” ! Coudonc ! Certains poussent la démagogie à son extrême, là ! Une chance que le ridicule ne tue pas parce que Michael Bloomberg aurait été foudroyé par une crise cardiaque ! LOL ;)

    • Cher Bidulen,
      Je te remercie infiniment de m’informer sur la carrière de Bloomberg. J’essaie de comprendre la connerie, cette ineptie totale de Bloomberg. Je ne suis pas membre de son fan club. Moi, un mec qui met les COKE 32 onces hors la loi, c’est kkun qui n’a plus rien à faire. Ceci étant dit ! Un archi milliardaire qui consacre 12 ans de sa vie à être maire de NY pendant qu’il aurait pu multiplier sa cagnotte par deux entre temps, c’est quelqu’un qui cherche a laissé sa marque et faire du bien. C’est a souhaité, du moins laissez-moi mes illusions. Tout ce que je sais, c’est que la criminalité à NY est fortement à la baisse depuis qu’il est maire. Certains diront qu’il s’agit d’une coïncidence, moi je vous dirais, que Bloomberg a attaqué la criminalité comme il a fait ses milliards. Froidement, en étudiant les chiffres, les statistiques et les probabilités. Non seulement c’est raciste aux yeux certains, selon moi c’est aussi inhumain. Mais il y a eu 8 000 moins de meurtres a NY depuis qu’il est là et comme 80% des victimes des meurtres sont des noirs, tirez vos propres conclusions.
      NM

    • S’attaquer aux inégalités économiques n’est pas de la lutte de classes, sauf aux yeux des droitistes purs et durs. – lukos
      —–

      Eh bien ! A-t-on changé la couleur de la chemise en la teintant ou l’a-on complètement changée? Il fut un temps où il’était louangé pour avoir dépensé sa fortune en essayant de faire convaincre les Américains des dangers de la prolifération des armes à feu, dont les droitistes purs et durs s’y campent toujours. Aujourd’hui, il a rejoint le club des les droitistes purs et durs parce que selon lui, Bill de Blasio fait de la lutte des classes. Ugh !

      Heu, Mister Mayor, veuillez nous faire savouère dans quel camps vous vous camper si-ou-plaît !

      Comme n’importe quel politicien habile, de Blasio promet de s’attaquer à l’ínégalité. Le problème est que tout le monde est achetable, question de s’accrocher à sa chaise de pouvoir, à moins d’être milliardaire.

      Batman et bon nombre de Comics Heros sont des riches qui combattent le crime, sauver le monde ! Quoi ? C’est pas vrai ! Pour quoi ne sont-ils pas communistes pour combattre l’inégalité sociale ?

    • Désormais, toute personne qui va critiquer Blasio sera accusé d’être raciste.

      L’Oligarchie Américaine a trouvé un bon moyen pour taire ses opposants.

      Terminé les arguments, maintenant on accuse de racisme tous ceux qui ne sont pas en adoration devant les politiciens américains.

    • 2hermy 20h58 ” C’est rendu qu’un blanc qui marie une noire est ”raciste”. Sur ma rue, je croise régulièrement des couples blanche-noir et noire-blanc. C’est à mes yeux une bouffée d’air frais.

    • 23h54 En plus, les enfants sont souvent particulièrement beaux.

    • @DenisSera 23h37 “Désormais, toute personne qui va critiquer Blasio sera accusé d’être raciste”. Voyons donc! Bloomberg a gaffé. N’en rajoutez pas.

    • @DenisSera 23h37 “Désormais, toute personne qui va critiquer Blasio sera accusé d’être raciste”. Soyons sérieux.

      “L’Oligarchie Américaine a trouvé un bon moyen pour taire ses opposants”. L’oligarchie américaine n’a pas de parti; elle n’a que des intérêts.

    • @DenisSera 23h37 “Désormais, toute personne qui va critiquer Blasio sera accusé d’être raciste”.

      L’Oligarchie Américaine a trouvé un bon moyen pour taire ses opposants”. 1: vous extrapolez vainement. 2: l’oligarchie américaine est tout sauf progressiste, “liberal”.

    • Quelle candeur…

      Bloomberg est aussi raciste que celui qu’il accuse: ” It’s comparable to me pointing out I’m Jewish in attracting the Jewish vote. You tailor messages to your audiences and address issues you think your audience cares about.”

      Fantastique.

    • Blasio joue la carte de la race il n’y a pas de doute mais qu’il soit raciste, je ne pense pas.
      Quant a Blommberg, il jour la carte du racisme iln’y a pas de doute et qu’il soit lui-même raciste, il n’ y a pas de preuves…

    • «De Blasio se présente comme l’anti-Bloomberg, promettant de s’attaquer aux inégalités économiques qui se sont accentuées selon durant les années au pouvoir du maire milliardaire.»

      Ah oui ? Un maire doit s’occuper d’urbanisme, permis, taxes, salubrité, infrastructures, ordures, etc. Inégalités économiques ? Comment ? Il y a les logements sociaux mais c’est tout..

      Il faudrait peut-être se méfier d’un politicien municipal qui promet de s’attaquer aux inégalités économiques… Si c’est l’objectif premier d’un futur maire…De Blasio devrait se présenter à un autre échelon

      Si un maire d’une municipalité au Québec( qu’elle soit petite ou grande) promettait de combattre les inégalités économiques..je serais inquiet…pour le compte de taxes…

    • @jolto
      Arrêtez de dire des bêtises. Le maire par certaines politiques peut encourager ou décourager certaines entreprises à s’installer dans sa ville. Ex: réduire certaines taxes ou donner certains crédits à certaines entreprises. De plus, en Amérique du Nord, dans plusieurs municipalités, la ville est le principal employeur. En fin, le maire a un certain pouvoir sur les logements sociaux. Ainsi, le maire peut avoir une certaine influence sur les inégalités sociales. Bloomberg, lui, il s’arrangeait pour mettre en prison ceux qui en étaient victimes et qui se cantonnaient dans la criminalité.

    • Je me sens un peu inconfortable avec cette accusation de Bloomberg. Quand Ronald Reagan et Bill Clinton se pavanaient pendant les campagnes électorales avec leur femme, on n’en parlait pas. Pourquoi que cela dérange quand quelqu’un de couleur est impliqué? Pourquoi le «racial» dérange? Pourquoi le «noir» dérange?

    • Ô joie! Les démocrates et les faux républicains se lancent des insultes, et pas n’importe qelles!

      Raciste! La pire des pires, l’invective suprême, celle qu’on profère quand on a épuisé toutes les autres, celle qui cloue le bec de la victime parce que, vraiment, on ne pardonne pas le racisme!

      Il ne doit exister aucun autre problème plus pressant à New York si les politiciens ont atteint le niveau des attaques personnelles.

    • @femme_fatale

      Antisémite est dur à battre… athée itou.

    • Heureusement qu’il a encore le droit de se montrer avec sa famille…de couleur. Et la couleur on s,en fout. C,est une pratique en politique de jouer la carte familiale pour se faire connaître et accepter. Qu’ils ferment les yeux, ces racistes.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité