Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 31 août 2013 | Mise en ligne à 14h45 | Commenter Commentaires (54)

    Le pari d’Obama

    Avec ou sans l’appui du Congrès, Barack Obama se dit prêt à donner le feu vert à des frappes militaires sur la Syrie. Mais avant d’en arriver là, il a demandé cet après-midi aux élus de la Chambre des représentants et du Sénat de se prononcer sur une éventuelle intervention, une décision qui a pris tout le monde par surprise.

    Il s’agit évidemment d’un pari risqué. Un refus du Congrès d’autoriser l’usage de la force contre la Syrie isolerait encore davantage le président, qui a perdu un précieux allié plus tôt cette semaine après le vote du parlement britannique contre une intervention en Syrie.

    Mais, en demandant au Congrès de tenir un débat et un vote sur cette question, le président ne répond pas seulement à une demande exprimée par plusieurs parlementaires républicains et démocrates. Il revient aussi à un principe qu’il avait exprimé en tant que candidat à la présidence en 2007 lors d’un entrevue au Boston Globe :

    «Le président n’a pas le pouvoir en vertu de la Constitution d’autoriser unilatéralement une attaque militaire dans une situation qui n’implique pas l’arrêt d’une menace à la nation présente ou imminente.»

    Reste évidemment à voir si Obama passera outre à ce principe s’il essuie un revers devant le Congrès.

    P.S. : On trouve ici la transcription de la déclaration du président.


    • Au moins le président est intègre avec lui-même qui a dit avant de devenir président que le congrès doit supporter le président lors d’une telle action (il était prof de droit après tout). Si le président y allait d’une décision unilatérale, il serait blâmé car plusieurs demandent d’être partie prenante de cette décision. Je continue à penser que ce président est sage d’agir ainsi. Il n’y a présentement pas de presse – car on ne veut pas intervenir dans le conflit qui existe en Syrie. Il ne veut pas une autre guerre. Il veut donner le message que c’est inacceptable de ”gazer des citoyens innocents”. J’espère que la Syrie ne passera pas aux armes nucléaires maintenant qu’ils ont plus qu’une menace devant eux.

    • ” une décision qui a pris tout le monde par surprise.

      Il s’agit évidemment d’un pari risqué.”

      Une chance qu’il était pas président pendant la crise des missiles de 62. Le monde serait dominé par l’URSS aujourd’hui.

    • @soleilsoleil – 31 août 2013 – 14h50
      Bonne décision du président Obama! Je pense qu’il devrait prendre son temps dans ce dossier. Même si le président Assad avait utilisé l’arme chimique et plusieurs en doutent encore, il serait encore plus suprenant qu’il l’utilise une seconde fois, car là, la communauté internationale réagirait. Pour le moment, sans doute mieux d’attendre le rapport des inspecteurs de l’ONU au cas où quelque chose d’intéressant en ressortirait. A ma connaissance, la Syrie n’a pas l’arme nucléaire, seulement Isreal.

    • Le Congrès revient au cours de la semaine du 9 septembre. En attendant, le 5 et 6 septembre, le président doit se rendre à St-Petersburg, en Russie, pour le Sommet du G-20. Ce voyage sera certes intéressant – Non?

    • @apocalypse: Tout à fait d’accord avec vous.

    • Obama cherche une raison de ne pas intervenir.

      Les USA sont cassés comme un vieux clou rouillé, sur le bord de la faillite, maintenus sur le respirateur artificiel par l’argent de la Chine alliée de la Syrie, argent dont ils auront bientôt besoin après avoir relevé le plafond de leur dette en octobre.

      Un refus du Congrès et le refus de la Grande-Bretagne de s’impliquer, lui donnerait l’occasion de ne pas intervenir tout en sauvant la face suite à sa déclaration «ligne rouge».

      Le peuple américain n’a rien à cirer que des musulmans soient gazés et s’entretuent, je crois même que ça leur fait plaisir, et il ne veut pas qu’on dépense une cenne pour les empêcher de se taper dessus et de crever.

      Voilà.

    • Les États-Unis n’ont pas à être les gendarmes du monde. Et parlons franchement, leurs intérêts ne sont pas menacés par le gouvernement syrien. Alors pourquoi aller se mêler davantage de la poudrière qu’est le Moyen-Orient. Une grande prudence est donc de mise. Une intervention militaire ciblée, d’Une seule occasion, ne changera rien, bien au contraire. Mieux ne vaut pas aller en Syrie.

      Toutes ces morts, ces souffrances en Syrie sont affreuses, à dégoûter d’une certaine (in)-humanité. Mais que faire de tous les dictateurs tortionnaires de ce monde? Tant qu’il n’y aura pas un vrai et efficace gouvernement mondial, avec une solide armée, les moyens d’action resteront bien limités. Et en plus, on sait qu’une véritable démocratie fondée sur la règle de droit prend bien du temps à s’établir.

      C’est un drame de notre siècle: la communication et la connaissance des événements sont ultrarapides, mais le mode de gouvernement et les mentalités changent toujours bien lentement. C’est malheureusement ainsi. Pour un croyant, il restera toujours la prière pour la paix, tout en sachant que Dieu laisse l’Homme toujours libre de ses actions.

      Michel Lebel

    • J’espère que Barack Obama aura autant de chance avec le Congrès que Davis Cameron en a eue avec les Communes.

      Quant à François Hollande, il a l’air d’un pantin, ce qui démontre la continuité de ce personnage faiblard arrivé à l’Élysée par hasard.

      Comme le mentionne si bien soleilsoleil, Obama et Poutine se rencontreront avant le vote du Congrès.

      De plus, le rapport des experts de l’ONU devrait être déposé avant le vote final du Congrès.

      S’il y a eu utilisation d’armes chimiques par le régime syrien, Poutine sera mal placé pour s’opposer à une intervention de l’ONU.

      S’il n’y en a pas eu, Obama sera dans la position suivante: soit être fidèle à ce qu’il avait dénoncé quand W. Bush avait affirmé, envers et contre tous, qu’il y avait des ADM en Irak pour justifier son intervention et conséquemment ne pas intervenir, soit renier la position qu’il avait adoptée comme sénateur junior de l’Illinois en 2004.

      C’est une situation politique fort intéressante.

    • @ralbol et @mlebel, tout à fait d’accord.

      Je crois qu’Obama va se sentir bien seul quand le congrès va le modérer.
      Les USA n’ont aucune leçon à donner au sujet de l’utilisation des armes chimique contre une population sans défense. Au Vietnam, après l’utilisation du napalm et de l’agent orange, une partie de la population souffre encore. J’ai pu constater de visu en février de cette année.
      Assez de guerre! Les USA supportent les rebelles, ils n’ont rien compris de la leçon Ben Laden.

    • Obama temporise car ces attaques contre la Syrie n’ont pas d’allure. Les États-Unis veulent frapper le régime syrien pour un soi-disant usage d’armes chimiques, non prouvé encore une fois.

      Ils doivent le faire sans le renverser pour ne pas que les cannibales et autres égorgeurs des milices d’Al-Nosra armés par l’Arabie Saoudite qui dominent les forces de l’opposition ne prennent le pouvoir et sans faire de victimes civiles , sinon toute l’absurdité de protéger un peuple en le bombardant ressortira.

      Ces frappes devront être tellement chirurgicales qu’il faudrait séparer l’armée syrienne de la population avant d’y procéder , une chose que ne fera évidemment pas Al Assad .

    • Frappes chirurgicales ou pas, ce dossier est pourri. La diplomatie est le seul vrai moyen de le résoudre, si faire se peut, dans la mesure du possible et pour le temps que la “paix” pourra durer. Pour résumer mon amas de clichés vertueux: ça craint!

    • @ducalme, a vous très cher
      toujours critiquer la France ça devient rasant surtout qu’a côté tu es tout petit dans ton assiette québécoise, faudrait peut-être ne pas trop te prendre au sérieux car on rit de toi , le qUÉBEC c’est vous et la France quant a elle est un Nation qui n’a pas d’ordre a recevoir d’un petit champignon!

    • @miebel 16h32 “pourquoi aller se mêler davantage de la poudrière qu’est le Moyen-Orient”. Certainement pas pour les droits de l’homme. Autrement, les USA ne protégeraient pas l’Arabie Saoudite et d’autres dictatures rétrogrades du même genre. C’est l’argent, le pétrole, l’argent…

    • Entièremement d’accord avec Ras le bol, Je me demande si ce n’est pas une stratégie d’Obama pour ce faire dire non au congrais et ainsi se servir des républicains comme bouc émissaire pour un refus ce qu’il n’ose pas faire lui même? Et à ceux qui disent qu’il a peur de perdre la face, doit t’on rappeller que Obama n’a rien à perdre puisqu’il ne peu pas se représenter aux prochaines élection.

    • Frappes chirurgicales !

      Cette expression utilisée par les forces militaires, et qui vient du général Norman Schwarzkopf, est aussi idiote que si l’on disait du coup de poignard asséné au coeur par l’assassin que c’était une “frappe chirurgicale” parce qu’il a épargné les autres organes !

    • Je crois que l’Angleterre se joindra, la semaine prochaine, tout comme l’Allemagne, à ces frappes. Le parlement anglais repassera au vote qui sera cette fois favorable. Je crois aussi que la sortie de ce matin de Poutine qui demande des preuves aux US sur la provenance Assad des attaques chimiques prouve qu’il commence à s’inquiéter. Il était bien à l’aise depuis un an dans sa zone de confort au Proche Orient et à l’ONU. Que l’attaque du mois d’août soit arrivé un an exactement après l’annonce par Obama de la fameuse ligne rouge est aussi un détail intéressant. Une sorte de plaisir à narguer et derrière Assad, il y a l’Iran un des pays les plus riches du Moyen Orient. Je crois qu’Obama a bien essayé de ne pas s’impliquer dans une guerre mais on l’a acculé au pied du mur. Aux US des éditorialistes pourtant raffinés dans leur pensée expliquent le vote de non confiance du parlement de Londres cette semaine comme une défaite d’Obama. Je crois en effet qu’Obama est responsable de l’embouteillage sur l’échangeur Turcot la semaine dernière à 18h.
      Nous voyons les ennemies de la démocratie tous dans le même bain. Les Poutine, Assad, Al Qaida, les républicains et tous ces gérants qui aiment croire à un scénario caché. Poutine devrait prendre son temps d’antenne pour nous prouver de son côté que ce sont bien les opposants d’Assad qui ont mis les bombes chimiques pour faire disparaître plusieurs des leurs depuis un an pour provoquer la réaction naïve des occidentaux.
      Triste réalité crue, mais réalité tout de même. Qu’Obama redonne son prix Nobel et qu’il agisse, c’est quand même lui que je trust le plus. Et j’envoie chier McCain en plus d’avoir probablement eu raison sur la manière de faire en Syrie. On ne peut pas faire la paix seul dans le monde. Il faut que les autres le veuillent aussi. Obama aura beaucoup plus de respect de la part de Poutine et des autres s’il fait un peu de Bush W malgré lui. Troisième guerre mondiale nous croyons, on verra. Mais comment lutter sans violence face aux bombes chimiques et atomiques. Mais comment peut-on rêver à une paix mondiale quand il y a des Assad et frères qui n’en ont rien à foutre de nos rêves d’enfants. Ils salivent de pouvoir et ils sont restés à l’âge de pierre mental de l’évolution.

    • @ralbol 15h44 “Les USA sont cassés comme un vieux clou rouillé, sur le bord de la faillite, maintenus sur le respirateur artificiel par l’argent de la Chine”. La Chine est une bulle économique qui pourrait bien imploser et entrainer l’économie du reste du monde avec elle. “Le peuple américain n’a rien à cirer que des musulmans soient gazés et s’entretuent, je crois même que ça leur fait plaisir”. De ça, je suis moins certain; les américains sont aussi des êtres humains. Soit dit en passant, que dirions nous si la Chine se mettait à se prendre pour le gendarme du monde? Si son économie n’implose pas, ça pourrait bien arriver.

    • @candela 17h47 “Frappes chirurgicales !” Et “dommages collatéraux”. Quand ça se passe chez soi, ça n’a rien de chirurgical ou de collatéral.

    • @lukos

      Tout à fait !

    • Probablement un double pari. Celui avec le congrès (que selon moi il va perdre) et celui d’avoir encore une fois clamé haut fort que si c’était seulement de lui il bombarderait.

      La réalité c’est qu’on ne sait pas encore si ces frappes proviennent bel et bien d’Al-Assad. Obama a réagi de manière émotive et impulsive mais on ne sait pas tout de cette histoire. Si on apprend que les rebelles sont derrière ca il va perdre beaucoup de crédibilité. Pas mal plus que de ne pas avoir l’appui du congrès.

      Là-dessus les commentaires de Putin sont intéressants. C’est vrai que ça n’a fait aucun sens qu’Al-Assad ait commis ces attaques. Il n’avait rien à gagner à faire ça. Par contre ca aiderait beaucoup ceux qui veulent avoir l’appui des américains.

      Évidemment Putin n’est pas le plus fiable mais c’est un domaine qu’il connait très bien. En fait c’est son domaine et en plus c’est une région qu’il connait bien. Contrairement à Obama qui est un novice là-dedans.

      Un novice qui justement va sauter sur la première preuve qu’on va lui présenter plutôt que de prendre le temps de se demander qui pourrait être derrière ça et surtout qui aurait intérêt à faire ça.

    • Mon analyse à deux cennes (comme ce que valent toutes les autres, en attendant “Veritas”.)

      Assad frappe les civils quelqu’ils soient pour leur instiller la peur panique qui les amènera à déserter les quartiers qu’ils habitent de façon à contrôler un périmètre qui s’agrandit sans cesse.

      Ou alors, ce sont les rebelles qui font la même chose pour la même raison stratégique…

    • Deux petites phrases dans le discours d’Obomba que je trouve particulièrement révélatrices :

      “I’m comfortable going forward without the approval of a United Nations Security Council…”

      et

      “…I believe I have the authority to carry out this military action without specific congressional authorization…”

      Ainsi donc, le président, ancien professeur de droit constitutionnel, semble croire que ses décisions ont préséance sur la Constitution américaine et le droit international. Pas très rassurant de la part d’un élu qui prétend que ses programmes d’espionnage domestique respectent les lois en vigueur…

    • Correction 18h50 :

      …quels qu’ils soient…

    • La candela est l’unité de mesure de la lumière, quelques candelas lui fournisse assez de lumière pour devenir un stratège militaire bien éclairé et se percevoir Napoléon ou César pourquoi pas ?????
      Mon analyse vaut deux cennes et un peu plus(comme ce que valent toutes les autres, en attendant “Veritas”.

    • @romeog 19h09 “I’m comfortable going forward without the approval of a United Nations Security Council…” Le gouvernement américain n’aime pas les Nations Unies. Il n’aime que sa propre définition de la démocratie. Il est ironique que le siège de l’organisme soit situé sur son territoire.

    • ” Un refus du Congrès d’autoriser l’usage de la force contre la Syrie isolerait encore davantage le président, qui a perdu un précieux allié ….”

      C’était le piège pour humilier les USA faces à ces alliés bédouins du golf…Message sous adjacent de intelligentsia mondiale aux émirs bédouins : vous voyez les USA ne servira à plus rien, Obama parle dans l’air, le bâton US ne fait plus peur, etc…
      Le monde arabe est dans la déconfiture totale: la ligue des pays arabes (sous domination des émirs du golf) implore les USA de frapper un autre pays arabe…Du jamais vue….
      Sur le théâtre Syrien on a:
      1. Le gouvernement syrien légitime face de lui une opposition armée légitimée
      2. une myriade des combattants islamistes du coté de l’opposition en face des combattants du parti d’Allah du Liban
      3. USA (puissance mondiale) grand alliée des opposants syriens face à la Russie (puissance mondiale) alliée du gouvernement Syrien
      4. Iran (puissance régionale) alliée du gouvernement Syrien face à ????? (puissance régionale) alliée de l’opposition Syrienne…

      La prochaine guerre directe en Syrie sera entre l’Iran et “?????”

      Qui est cette puissance régionale “?????”
      Voici la liste des puissances régionales en question:
      1. Turquie
      2. Arabie Saoudite
      3. Égypte
      4. Israël

      Personnellement, je pense que le piège est tendu pour les bédouins…

    • @ candela et d’autres qui ont exprimé la mêmes opinion.

      On dit qu’Assad frappe les quartiers ce qui est vrai en soi et faux vu les opérations. La tactique des rebelles est d’occupé des villages, des quartiers, des écoles et des mosquées puis les vider de tous les gens qui y vivent s’ils ne s’allient pas à eux. Ensuite, ils utilisent ces lieux comme des bases d’où ils attaquent l’armée syrienne et les autres quartiers. Pensez-vous qu’Assad et son armée vont laisser libre les lieux à toutes ses bandes dont nombreux d’eux ne sont que des étrangers menés et payés par des parvenus qui veulent créer un état islamiste sur le modèle de l’Arabie saoudite? Ce n’est plus une véritable révolution, mais une guerre entre deux conceptions diamétralement opposées.

      Cette guerre interne en Syrie va durer tant et aussi longtemps que de riches pays veulent changer la Syrie en pays théocratique géré par la Charia ou la diviser en petits états sans envergure.

    • @romeog

      Essaierait-il de forcer les instances décisionnelles à se compromettre avant lui ?

    • En espérant que le Congrès va humilier l’administration Obama en disant non. La Syrie ce n’est pas notre guerre, ce n’est pas de nos affaires.

    • La diplomatie doit en ce moment mettre une pression étouffante sur les alliés de la Syrie, notamment la Russie et l’Iran. Un jeu de coulisse auquel même les médias n’ont peut-être pas accès. Entretemps, Obama gagne du temps, question de voir ce qui peut se tramer dans ces coulisses.

    • Depuis quelques jours, j’ai l’honneur d’avoir plein de Jaseurs des Cèdres dans mon jardin. Les Hémérocalles sont “blooming” ! Deux canards viennent chaque matin demander du pain.

      Immense chance d’avoir cette paix. Privilégié que je suis.
      J’ai presque honte de cette opulence.

    • Pour le moment, Obama demeure un joueur majeur qu’on a laissé se peinturer dans le coin. Accalmie pour Obamie en attendant le 5 et 6 septembre à St-Petersburg, en Russie pour le Sommet du G-20. Obama n’a plus beaucoup à perdre mais beaucoup à gagner. Normalement, les politiciens ne s’attendent pas à beaucoup dans ces sommets, ils essaient plutôt de renforcir leur influence.

    • @q.terreux 20h27 “J’ai presque honte de cette opulence”. Contrairement à d’autres, elle ne nuit à personne. Jouissez en paix.

    • Je ne pensais jamais écrire ça un jour mais pour une rare fois j’espère que les républicains vont réussir à saboter les plan d’Obama mais au fond je persiste à croire que c’est ça qu’il veut.

    • @alfredbanqui

      Jamais je ne réponds aux gens qui me tutoient ou m’insultent (ce qui est extrêmement rare dans ce dernier cas, mais vous êtes l’exception).

      Je ne critique pas la France, mais le locataire de l’Élysée.

      François Hollande (…moi Président !) ne serait pas là où il est s’il n’y avait pas eu les événements du Sofitel en mai 2011.

      Hollande ne faisait même pas 10% dans les sondages auprès des adhérents du PS.

      Martine Aubry et Ségolène Royal avaient conclu avec Straus-Kahn l’accord de Marrakech qui prévoyait le désistement des deux moins bien placés pour battre Sarkozy en faveur du mieux placé.

      Quand DSK a dû se retirer, Martine Aubry a sauté dans un train en marche, pas un TGV certes, mais une guimbarde du Sernam tout juste trop tard pour être coiffée au poteau des primaires socialistes.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Sernam

      L’image que François Hollande donne de la France est pitoyable.

      Vous écrivez: «toujours critiquer la France ça devient rasant surtout qu’a côté tu es tout petit dans ton assiette québécoise, faudrait peut-être ne pas trop te prendre au sérieux car on rit de toi , le qUÉBEC c’est vous et la France quant a elle est un Nation qui n’a pas d’ordre a recevoir d’un petit champignon!»

      Alors, tout comme vous, vous me permettrez de passer au tutoiement, entre cousins, c’est bien permis.

      Pour venir vomir sur le Québec comme tu le fais, gros connard, tu dois être du 75 ou de sa ceinture immédiate, car ailleurs, on n’a jamais cessé de cultiver le respect.

      Quand on prend sa place au Québec, quand on se tient debout, on est jamais petit.

      Et tu ajoutes: «la France quant a elle est un Nation qui n’a pas d’ordre a recevoir d’un petit champignon!»

      La France ne reçoit pas d’ordre, elle perd les combats et les vaincus se donnent des médailles:

      1870, défaite de Sedan, abdication de Napoléon III et cession de l’Alsace-Moselle à Bismark;

      1914-1918: à la remorque des autres puissances lors de la Grande Guerre;

      1939-1945: Les Loups entrent dans Paris, la moitié de la France croule sous la botte allemande et la France dite «libre» s’installe à Vichy avec un régime de collaboration intégrale, un racisme primaire , des Miliciens qui arrêtent, torturent et tuent d’autres Français et qui envoient des «travailleurs volontaires» en Allemagne bosser contre la France militante et résistante.

      Elle est jolie ta France mon pote.

      Une France qui, depuis le départ de Jacques Chirac est aux ordres de Washington.

      «la France quant a elle est un Nation qui n’a pas d’ordre a recevoir…»

      C’est à voir !

      Déculottée par les agences de cotation, baisant le postérieur d’Angela Merkel, pays vassal de Berlin, pays en décroissance à tous les niveaux, la France n’a pas pas de leçons à donner au Québec.

      Nous n’avons jamais fusillé les nôtres, nous tenons des débats musclés sans nous lancer des pavés; havre de paix maître et libre de son destin le Québec est particulièrement une terre d’accueil pour les Hexagonaux.

      Merci d’en prendre note et de verlander ailleurs.

      Ce n’est pas toujours de mise d’écrire ninport’nawak sur les blogs, pauvre dalpé.

      Bonne continuation, Truc de ouf !

    • @gaetanjulien 21h22 “c’est ça qu’il veut”. C’est bien possible. Mais, encore une fois, des rivalités politiques locales empoisonnent des problématiques globales.

    • @etalors2 17h53 “comment peut-on rêver à une paix mondiale “. “I have a dream”. Il faut continuer à s’exprimer pour la justice et à espérer, à croire en l’humanité et en la vérité. C’est comme le pari de Pascal; rien à perdre.

    • @ alfredbanqui..ducalme a raison,petite province qu’est le Quebec peut-etre.D’où provennaient les lâches et les pleutrent nous ayant abandonnés ici?Hollande est une tarte croutte épaisse n’ayant pas resté assez longtemps au four.Le coq francais devrait rester chez lui et s’occuper de casser les oreilles des extremistes sur leur sol que d’aller bombarder la syrie,qui etait avant WWII,une possession fromage et pain baguette.La france une grande nation…vive la france!

    • @ducalme …bravo pour votre réplique à alfredbanqui

    • Je viens tout juste d’apprendre qu’Asma al-Assad, la première dame de la Syrie est née, a grandi et étudié au Royaume-Uni. Ses parents sont originaires de la Syrie. À Londre, Asma était surnommée Emma. Elle est diplômée de King College de Londres et détient un baccalauréat en science informatique et littérature française. Elle est mariée à Bachar al-Assad (un médecin) depuis l’an 2000. Je me demande si ce fait a quelque peu influencé la décision du Royaume-Uni de ne pas supporter les États-Unis dans leurs intentions de frappes sur la Syrie.

    • @ducalme, …bravo également pour votre réplique à cet individu qui polue le blogue de Gilbert Lavoie en utilisant une multitude de pseudo. Votre analyse de la situation en Syrie était des plus pertinentes.

    • Le projet de loi envoyé par M. Obama au Congrès:

      http://www.cnn.com/2013/08/31/us/obama-authorization-request-text

    • La Grande-Bretagne ne semble pas vouloir aller en guerre cette-fois ci :
      http://www.theguardian.com/world/2013/sep/01/george-osborne-syria-strikes

      @ducalme : j’apprécie aussi bcp votre post pour le troll . Je viens de la ” ceinture immédiate ” , je vous assure que bcp de gens sont polis et normaux , et pas comme cela .

    • @tranml:

      ”Britain has definitively ruled out any involvement in military strikes against Syria even if further, more serious chemical weapons attacks take place, William Hague and George Osborne have said.”

      Intéressant – On peut lire dans l’article que vous avez partagé que la Grande-Bretagne n’impliquera pas son armée militaire contre la Syrie même si des armes plus importantes que des armes chimiques étaient utilisées. Seulement une possible implication diplomatique.

    • @tranml

      Rassurez-vous, j’ai des amis et des connaissances à Nanterre, Aubervilliers, Saint-Denis, Issy-les-Moulineaux et même dans le 75, particulièrement dans le 12ième et le 20ième.

      Vous aurez compris que je caricaturais un peu (?) pour notre ami alfredbanqui qui pourrait bien déménager vers Vincennes, près du lac Daumesnil (un peu à l’est de celui-ci).

    • Un peu HS, mais pas trop: L’intérêt russe en Syrie (source governementale étasunienne)

      http://www.rferl.org/content/explainer-why-is-access-/24619441.html

    • @ducalme

      ce que vous dites est p-ê vrai mais il faut dire aussi que si l’Angleterre avait été continentale et avait eu une frontière commune avec l’Allemagne, comme la France, elle aurait sans doute croulé sous la botte Allemande aussi vite que la France… il a fallu 6 ans à l’Angleterre et ses alliés Russes et Américains ainsi que plusieurs autres pays pour vaincre l’Allemagne quand-même…

      @honte-a-vous

      «…petite province qu’est le Quebec peut-etre.»

      ce n’est que dans votre tête que le Québec est petit… votre tête de loser…

      «D’où provennaient les lâches et les pleutrent nous ayant abandonnés ici?»

      des lâches et des pleutres il y en a dans toutes les nations… ce sont des traits de la nature humaine…

      par ailleurs: en octobre 1690 le gouverneur Frontenac répond à l’émissaire de Phipps, le général Anglais qui est venu pour prendre Québec avec plus de 35 navires de guerre: «dites à votre maître que je lui répondrai par la bouche de mes canons»… Frontenac repousse l’attaque des Anglais et les force à se “sauver” pour 70 ans…

      70 ans plus tard… Montcalm, avec deux fois moins de soldats, affronte Wolfe avec ses 250 navires de guerre et 27,000 soldats venus pour attaquer Québec… malgré le désavantage du nombre, Montcalm a tenu tête au Anglais pendant 2 mois… le conflit prendra fin à la bataille des plaines avec le décès des chefs des deux camps (Montcalm et Wolf) puis ce sera le traité de Paris…

      un ignorant comme vous devrait s’abstenir d’en faire la démonstration à la face de tous… honte a vous… mais il y avait bien des lâches et des pleutres chez les français de cette époque… leurs descendants sont devenus les losers fédéralistes qui empêchent le Québec de devenir un pays…

      Hollande est une tarte croutte épaisse n’ayant pas resté assez longtemps au four

    • @soleilsoleil

      “Je me demande si ce fait a quelque peu influencé la décision du Royaume-Uni de ne pas supporter les États-Unis dans leurs intentions de frappes sur la Syrie.”

      Quand à moi, je miserais plutôt sur le fait que britanniques se souviennent de la déconfiture totale qui a suivi leur mésaventure en Iraq, la dernière fois qu’ils ont choisi de suivre et de supporter les exportateurs de démocrassie plutocrasse.

    • L’ avis d’un expert ( parmi tant d’autres ) sur la complexité du conflit syrien .
      ” Vers l’Orient compliqué, je volais avec des idées simples ” , disait déjà De Gaulle . C’est toujours d’actualité .

      http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/08/30/en-depit-de-la-tension-le-moment-est-propice-a-des-negociations-serieuses_3468999_3232.html

      Pour que cessent les souffrances du peuple syrien , il faudra que les puissances qui s’affrontent en ce moment acceptent de s’asseoir à la table de négociation pour arriver à une solution politique et diplomatique , seule issue au conflit . Ce qui n’est pas le cas en ce moment , chacun semble penser qu’il peut toujours remporter sur l’autre par la voie des armes . Nous sommes juste des spectateurs impuissants face à ce drame .

      @ducalme : je pense avoir bien compris que vous carituriez un peu ( mais pas tant que cela , n’est ce pas :-) ? ) .
      Vous suivez de près les nouvelles de France , et votre analyse sur le triste sire qu’est Hollande est plus que juste . Malheureusement , nous avons et la gauche et la droite les plus bêtes du monde . On est donc pas près de sortir de l’auberge.

    • @romeog: Elle est apparemment perçue comme Princesse Diana …princesse du peuple. The people’s princess.

    • @chenapan

      Votre commentaire est intéressant.

      L’Angleterre eut-elle été continentale qu’elle se serait effondrée aussi rapidement que la France ou la Belgique.

      Quand j’étais gosse (enfant), je ne me lassais jamais de lire et relire un exemplaire de la revue Historia où il y avait un article sur «l’héroïque résistance de la cavalerie polonaise face aux divisions de Panzers».

      Dans ma naïveté enfantine, je me demandais qui allait l’emporter…

      La magistrale erreur, mère de toutes les autres par la suite a été que les puissances signataires du traité de Versailles en 1919 (sauf l’Allemagne, bien entendu) ne sont pas intervenues dès les premières violations de ce traité par l’Allemagne.

      Les échecs de l’occupation de la Rhénanie et de l’occupation de la Ruhr au début des années ‘20, en plus d’un sentiment germanophile non négligeable au Royaume-Uni ont pavé la voie à la guerre de 1939-1945.

      On attribue trop de responsabilités à Neville Chamberlain qui avait dit, suite à la signature des accords de Munich en 1938: «Nous avons sauvé la paix».

      De Lloyd George à Winston Churchill, la Grande-Bretagne a été fort complaisante à l’égard de l’Allemagne.

      Si on ajoute que les USA n’ont pas signé le traité de Versailles, on a un beau cocktail pour la guerre.

      Quant à la France non seulement ne s’est-elle pas réarmée à la moderne comme le suggérait dès les années 1920 un De Gaulle à peu près inconnu, mais ses élites politiques préférablement voir les schleus occuper la France que de voir le Front populaire au pouvoir.

      La France aurait dû être en mesure d’opposer panzer contre panzer, Messerschmitt contre Messerschmitt, Kalachnikov contre Kalachnikov.

      Mais non, on se fiait sur la ligne Maginot !

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_Maginot

      Heureusement que Adolf Hitler a ouvert le front russe trop tôt et que la Japon a raté la destruction totale de la flotte américaine à Pearl Harbor.

    • @ducalme

      merci!… votre réponse est des plus intéressantes aussi… même si j’ai dû faire quelques recherches entre l’occupation de la Rhénanie et le traité de Versailles… le seul Neville Anglais que je connaissais jusqu’à maintenant c’est Neville Longbottom dans Harry Potter :)) (ça se gâche en français: Neville Longdubat lol)…

      plutôt poche la ligne Maginot… c’est à se demander si le bonhomme n’était pas de connivence avec l’armée allemande…

    • @chenapan

      Ce n’est pas pour rien que l’on a appelé la guerre de 1914-1918 la«Grande Guerre».

      On croyait qu’il n’y en aurait pas d’autres tellement son ampleur était énorme.

      Mais les états-majors militaires on dormi au gaz et le renouvellement de l’armement s’est fait suivant la vieille école.

      Pendant ce temps, Adolf Hitler a pris le pouvoir et s’est entouré de jeunes généraux et officiers avec un seul but: laver l’honneur de 1918 et conquérir la planète.

      C’est quand même incroyable qu’un seul pays, l’Allemagne (oublions un peu Mussolini) ait pratiquement eu le monde èa ses genoux, que des soldats du Reich aient été vus jusqu’à Montmagny et des sous-marins allemands aient pu se rendre à Rimouski.

      Pour les recherches que vous faites, je fais de même depuis que ce blogue existe; cela m’ouvre sans cesse de nouveaux horizons.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2013
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité