Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 17 août 2013 | Mise en ligne à 13h07 | Commenter Commentaires (39)

    Égypte : le «pragmatisme» américain

    Barack Obama a interrompu ses vacances à Martha's Vineyard jeudi pour réagir aux violences de la veille au Caire. (Photo AP)

    Barack Obama a interrompu ses vacances à Martha's Vineyard jeudi pour réagir aux violences de la veille au Caire. (Photo AP)

    De toute évidence, l’aide financière que les États-Unis versent à l’armée égyptienne ne leur permet pas de lui dicter la marche à suivre, comme l’a démontré cette semaine la dispersion sanglante des partisans du président déchu Mohamed Morsi. Pourquoi alors ne pas suspendre cette aide, qui expose l’administration Obama à l’accusation d’être «complice» de la répression?

    Dans une analyse publiée aujourd’hui en première page, le New York Times tente de répondre à cette question en évoquant l’importance stratégique des liens entre les États-Unis et l’armée égyptienne.

    Les États-Unis veulent notamment pouvoir continuer à jouir d’un feu vert quasiment automatique pour survoler l’espace aérien égyptien avec ses avions militaires, un atout précieux pour assurer le ravitaillement des troupes américaines en Afghanistan et exécuter des opérations contreterroristes au Moyen-Orient, en Asie du Sud-Ouest et dans la Corne de l’Afrique.

    Ils veulent également maintenir leur accès maritime au canal de Suez, accès qui permet à leurs vaisseaux militaires de passer devant tous les tankers qui font la queue. Et ils veulent aussi maintenir le traité de paix israélo-égyptien de 1979.

    L’approche «pragmatique» de l’administration Obama face à la situation égyptienne est défendue par la conseillère de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale, Susan Rice, peut- on lire dans cet autre article du Times.

    Mais les sénateurs républicains John McCain et Lindsey Graham ont joint hier leurs voix à ceux qui réclament la suspension de l’aide financière américaine à l’Égypte, comme on peut le lire dans cet article du Washington Post.

    Jusqu’ici, l’administration Obama s’est contentée de mesures symboliques pour sanctionner l’armée égyptienne. Elle a suspendu les livraisons de chasseurs F-16 après le coup d’État de juillet et annulé les manoeuvres militaires communs après le massacre de cette semaine.


    • La politique étrangère de tout pays a pour but de préserver les intérêts dudit pays.

    • ……………………………….Et quel organisme leur donne tous les accommodements dont les USA, et à l’Europe, ont besoin?

      Les Frères Musulmans?
      Les extrémistes musulmans qui brûlent des églises chrétiennes coptes…avec les fidèles en-dedans?

      Le “colonel” Nasser, dans les années ‘50, a créé un état laïque, un peu comme Atatürk l’avait fait près de 50 ans auparavant près de 50 ans auparavant.

      Ce que l’armée égyptienne fait est de protéger cette constitution républicaine…au grand dam des mullahs qui veulent rester dans le passé.

      Les USA et l’Europe vont payer le gros prix pour avoir soutenu les Frères Musulmans et leurs amis extrémistes.

    • La vie d’êtres humains ne pèsent pas lourd avec les intérêts des Grande Puissances. De toute manière qu’est-ce l’argent fourni par les States comparé à l’argent de quelques dizaines de milliards de dollars offerts par les ”véritables terroristes” de l’Arabie saoudite.

      Je suis dégoûtée, peut être d’avoir trop vu du sang, de larmes, de morts en linceul blanc tâché de rouge. Quelque soit ce qui est dit sur les FM vrai ou faux ne change rien à ce qu’ils sont, des êtres humains, des citoyens égyptiens.

      Mais une étiquette leur est collée qui donne tous les droits ”terroristes” , déjà des bandes de tueurs tirent à bout portant sur les pro Morsi et l’armée et la police feront le reste, un peu à l’image des Draags contre les Oms, l’éradication des indésirables. Et le silence complice des supposés Grands suivra.

      Sisi reprend les mêmes termes que ses amis américains que je déteste tant ”guerre au terrorisme”. Parce que des femmes, des enfants et des hommes armés de cailloux et de bâtons ne sont que des terroristes? Parce que les FM et leurs partisans contestent la décision de l’armée qui se base sur le peuple. Depuis quand l’armée et la police sont du côté du peuple? Ils n’ont jamais cessé de torturer, violer, tuer comme on a vu trop souvent.

      Je suis dégoûtée…et Obama nous démontre sans masque ce que ce sont les véritables intérêts des GP, la Démocratie, les Droits de l’homme, la Justice, mots à avec lesquels elles jouent pour convaincre, ne sont que des mots vides.

      Extrait: ”Cette pantomime de politique, presque infantile à force d’arguments tronqués et dilués pour masquer leurs contradictions, marque d’une façon remarquable de vigueur le naufrage de l’influence des USA. La crise égyptienne est aussi une crise majeure et d’allure terminale de l’influence US, en Égypte mais aussi d’une façon générale dans la région-clef du Moyen-Orient…”

      http://www.dedefensa.org/article-pour_washington_le_caire_aux_abonn_s_absents_17_08_2013.html

    • Tout comme Morsi, Hitler s’était fait élire démocratiquement avant de refaire la constitution à son image et accomplir le pire. N’aurions-nous pas préféré une reprise du pouvoir par l’armé allemande pour corriger ce qui s’est révélé une des grosses erreurs de l’histoire humaine du 20e siècle?
      Ceux et celles qui braillent parce qu’encore une fois Obama nous déçoit, ne respectant pas une vieille loi hors contexte face à la situation actuelle, ces gens devraient se retenir pour le moment.
      Le frère du leader d’Al Quaeda vient de se faire arrêter par l’armée Égyptienne et partout nous voyons la radicalisation des Frères Musulmans dans leur pays. On apprend par différentes sources qu’ils utilisent leurs propres familles comme écran humain dans leur vendredi de rage. En anglais sur Al Jazeira par exemple, on a bien écrit “rage” et non la traduction douce française de “rage” par “colère”.
      Il y a un plaisir de mourir martyr dans le bain des Frères Musulmans. Des gens qui ne souhaitent pas le retour de la démocratie. Ils se décrivent comme martyrs pour Dieu, parle de mouvement non violent alors qu’ils détruisent et s’attaquent avec rage à la minorité chrétienne sans scrupules, se décrivent victimes d’un coup qu’ils ont eux-mêmes amené pas les changements radicaux à la constitution et l’appropriation des pouvoirs de Morsi.
      Aurions-nous accusé de la même manière Roosevelt, s’il avait soutenu monétairement l’armée allemande? Aurions-nous défendu aussi ardemment ces petits nazies, ces pauvres êtres humains tout autant que nous, si l’armée allemande leur avait enlevé le pouvoir des mains à temps? Eux aussi avaient été élus démocratiquement.
      La vrai résistance égyptienne s’organise présentement et ces gens acceptent la reprise du pouvoir par l’armé comme un moindre mal.
      Le pragmatisme oblige a plus de retenue surtout de la part de leader à la Hollande, McCain ou Machin Paul, avec leurs réactions promptes, naïves, rapides, qui courent après l’actualité émotive au lieu de prendre le temps d’analyser la situation. On les croiraient parfois sur le blogue Monsieur Hétu. Je préfère le pragmatisme de Mme Rice et d’Obama dans les circonstances. De jouer la carte électorale à chaque mouvement de l’actualité internationale rend leurs opinions sans valeurs. Laissons les Égyptiens régler le problème, il n’y a aucune révolution qui ne s’est fait sans sangs. Oui c’est triste pour ceux et celles qui en souffrent mais arrêtons de croire que nous avons la solution à tout, tout le temps. Obama n’est qu’un être humain comme vous et moi. “L’erreur de l’humain, c’est de croire qu’il peut présumer de l’avenir” disait Tolstoï.

    • Je pense qu’il est imprudent de stopper immédiatement le financement de l’armée égyptienne. Cette aide représente a peu près 2 milliard si je ne me trompe pas. Dans un pays en crise économique depuis presque 20 ans et dont la situation se détériore à toute vitesse depuis maintenant trois ans, le gouvernement égyptien dispose de peu de moyen financier et ceux-ci vont en déclinant. L’armée égyptienne est très bien équipée et formée ce qui coute très chère à maintenir. Dans de telles conditions, si cette aide venait à être interrompue, il est fort possible que le gouvernement rencontre à court terme des difficultés à payer ses soldats et entretenir son matériel. Rien n’est plus efficace pour rendre une situation tendue pire encore qu’en ne payant pas ou trop peu des soldats. Des soldats sans solde sont prompte à descendre dans les rues avec leurs armes pour la réclamer. Ils sont aussi prompte à mettre leur talent à vendre et devenir milicien ou pirate surtout dans une zone comme l’Égypte ou la chose est très facile et profitable. Quant à l’équipement trop couteux à entretenir, il risque d’être vendu à rabais à une nation en ayant cruellement besoin comme la Syrie toute proche et ses multiples factions combattantes. Il est donc difficile de se retrouver dans les souliers du gouvernement américain en se moment. Il découvre probablement que financer l’armée d’une dictature étrangère est probablement une très mauvaise idée. Une idée particulièrement stupide lorsque l’on étudie un peu l’histoire du monde.

      epronovost

    • Ce n’est pas facile tout ça…

      Si les États-Unis s’impliquent, on dit que ça ne les regarde pas…qu’ils laissent donc ces pays résoudre leurs problèmes eux-mêmes. Si les États-Unis ne s’impliquent pas, on dit: pourquoi ne pas agir…aider…rectifier le tout…sauver ces vies perdues inutilement dans ces tueries.

      Quelle est la meilleure façon d’agir pour les États-Unis? Quelle est la réponse? Pas si simple que ça en effet. Quoi qu’on fasse, les États-Unis ont toujours à porter l’odieux d’un blâme quelconque.

    • @etalors2

      Votre analyse décrit parfaitement la mienne. Et je suis allé quelques fois en Égypte et garde le contact. Le parallèle que vous tracez est frappant: les chemises brunes de 1931-32 sont les “Frères” musulmans de 2012-13. La cible juive est la même, avec en plus les victimes coptes … quasi copier-coller des pogroms populaires. Merci de votre commentaire.

    • @lyssie

      17 août 2013
      13h42

      «La politique étrangère de tout pays a pour but de préserver les intérêts dudit pays.»

      —————————————

      Il en va des états comme des personnes; peut-être en reste-t-il quelques-uns qui ont des des valeurs et des principes fondamentaux à prendre en compte dans leur politique étrangère et qui en tiennent compte.

      Si mon regard est naïf, le vôtre est cynique !

    • C’est dfôle, tout le monde parle des États-Unis quand la vraie grande absente, à mon avis, est l’ONU !

    • @ etalors2
      «Ceux et celles qui braillent parce qu’encore une fois Obama nous déçoit, ne respectant pas une vieille loi hors contexte face à la situation actuelle, ces gens devraient se retenir pour le moment.
      Le frère du leader d’Al Quaeda vient»

      Vous faites référence à la loi qui dit que les États-Unis ne devrait pas financer une armée qui massacre son peuple? Si vous trouvez que cette loi est hors contexte, vous en avez manqué un bout.

      Vous dites dans votre texte que les États-Unis font bien de supporter l’armée égyptienne parce que Morsi est peut-être le prochain Hitler. Qu’en savez-vous? Peut-être qu’il est le futur Nelson Mendela aussi. Ou peut-être juste un président compétent. On n’en sait rien.

    • @man1hack – C’est vrai qu’on entend pas parler de l’ONU – Le présent billet porte, cependant, sur l’importance stratégique des liens entre les États-Unis et l’armée égyptienne.

    • Le secrétaire d’État américain Chuck Hagel et Abdel Fatah el-Sissi communiquent continuellement. Obama est tellement naïf dans ses déclarations qu’il devrait se taire. Je suis avec El Sissi sur toute la ligne. Les fanatiques religieux sont aussi combattus par la population égyptienne qui les déteste et les maintiennent au Moyen-Âge. Les Égyptiens sont en train de bâtir leurs propres milices pour réduire les fanatiques religieux afin d’aider la police et l’armée. Le fondateur du Tamarod à envoyer Obama paître. L’argent des Américains sert à acheter de l’armement produits aux USA. De plus, à moyen terme, Morsi et les FM auraient été un nouveau péril pour Israël. Ça ne se peut pas qu’Obama ignore la situation à ce point. Je crois que c’est de la grosse comédie de sa part. McCain est vraiment un vieillard sénile. Ça été un “coup”, mais un “coup” légal. El Sissi est un héros.

    • J’ai davantage confiance au jugement de M. Obama qu’aux élucubtations de ces deux Républicains, deux imbéciles en quête d’une autre présence sur la scène principale. M. Obama, faites la sourde oreille à ces deux charlatans.

    • L’approche des américains est pragmatique parce qu’il ont, entre autres raisons besoin de l’armée égyptienne pour sauvegarder la libre circulation de leurs avions et bateaux. Si McCain et Graham étaient au pouvoir, ils seraient tout aussi pragmatiques.

    • USA, le gendarme de la planète, toujours prêt à intervenir, et qui a intervenu en Irak sous de faux prétextes. A poursuivi son occupation même lorsque tous ont dénoncés le mensonge de la prolifération d’armes de destruction massive en prétextant une guerre désormais devenu humanitaire. Lorsque la situation l’exigerait réellement, du moins minimalement en retirant l’aide $$$ à l’armée égyptienne ils ne font rien sauf du bla-bla-bla inoffensif qui n’effraierait même pas un gamin.

      L’hypocrisie américaine une fois plus dans toute sa splendeur. Yes we can…….. tordant. À mon sens même s’il n’est pas le président qui fut le plus pourri des USA, Obama laissera comme souvenir de lui le fait qu’il aura été celui qui aura le plus déçu et surtout celui dont l’apport en tout domaine aura été le plus insignifiant. L’exemple le plus parfait du gars dont les bottines ne suivent jamais les babines.

      Pierre Gravel

    • @man1hack 17h12 L’ONU a peu de pouvoirs réels. Elle est en principe pour la vertu mais, entre le principe et la réalité, c’est le realpolitik qui gagne. Ce que ça doit grenouiller et scanner, dans les édifices de cette noble institution!

    • @etalors2 15h35 “Tout comme Morsi, Hitler s’était fait élire démocratiquement avant de refaire la constitution à son image et accomplir le pire. N’aurions-nous pas préféré une reprise du pouvoir par l’armé allemande…”. Votre commentaire touche beaucoup d’angles de cette situation complexe. L’Allemagne d’avant Hitler avait, comme l’Égypte, peu d’expérience de la démocratie et était, de plus, financièrement et moralement humiliée. Quand on élit un sauveur…

    • @etalors2 et rexterras

      Il y a une différence fondamentale entre Hitler et les Frères musulmans. Le premier a renversé un gouvernement démocratiquement élu, les seconds ont renversé un dictateur. Si Hitler avait subit une contre-attaque de l’armée (supportée par la population), ça aurait au moins pu servir à ramener la démocratie. Dans le cas de l’Égypte, on ne sait pas trop ce qui va se produire.

    • @jayjay 19h28 Vous avez raison. Hitler n’a pas été véritablement élu. “Destruction de la démocratie (1933-1934)”. http://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Hitler#Accession_au_pouvoir_absolu Morsi l’a été. Mais il s’est empressé de renier le principe démocratique du gouvernement pour tous qui l’avait porté au pouvoir.

    • @lizzie 13h42 C’est vrai que vous êtes rapide à commenter. Pas de mal à ça. Il faut bien quelqu’un pour commencer.

    • @soleilsoleil et ……… @.man1hack

      ONU et ÉU.
      Les É.U. se sont déjà retirés de l’ONU pour ensuite revenir sous l’ère de G.Bush. Ce qu’il faut comprendre et je cite ;
      « Les É.Uniens pensent avoir un regard particulier sur l’ONU»
      «l’apathie du peuple É.Uniens envers l’ONU.
      « Les É.Uniens sont incapables/ éprouvent des difficultés à se plier aux contraintes de la diplomatie multilatérale.
      etc…… etc ……..
      Ce que les américains veulent avant tout . Je cite :
      -Une volonté de contrôler fermement l’organisation.
      -Un désintérêt général pour les opérations de paix de l’ONU.
      -Une pression constante pour que l’ONU se réforme.
      etc………..etc…….

      Les É.U ne reconnaissent pas de manière particulière l’ONU , si oui les É.U ne pourraient pas policer le monde comme ils le font
      Pas facile à vivre ce pays qui se veut ” empire” et qui se voit, qui s’approprie un ”continent” !!

      ref, : Les É.U. et les Nations Unis Alexandra Novosseloff.

    • @jrcm.t 20h41 Un empire ne peut survivre sans grossir. Mais Rome elle-même est tombée. Les grecs n’étaient pas, ou si peu, conquérants. Ce sont pourtant eux qui ont donné les bases de notre civilisation. La force n’est pas tout. Nous sommes maintenant à l’ère des idées, de l’information. La raison devrait prévaloir. Nous en sommes encore loin. Les USA n’en sont pas les seuls responsables.

    • @lukos 20h33
      En parlant de cette lizzie, vous dites ;
      « C’est vrai que vous êtes rapide à commenter. Pas de mal à ça. Il faut bien quelqu’un pour commencer.»
      ***********************
      Dans sa hâte de commenter, son coup d’envoi est souvent hors sujet !! Elle ne se compromet jamais , elle cherche et commente souvent en // avec le billet de RH. Elle devrait penser à s’ouvrir un blog…… à elle. À la lire, c’est sûrement pas les sujets de billet qui vont lui faire défaut… Cependant pour s’attirer une clientèle de lecteur et de blog….c’est une autre affaire.

    • Hors sujet mais toujours en rapport avec la respectabilité des élus et le sentiment d’impunité: “Des proches de Rob Ford auraient cherché la fameuse vidéo” (La Presse).

    • @jrcm.t

      Sauf à ses débuts, l’Amérique n’a jamais été très près de l’ONU, préférant, comme jadis César, elle a toujours voulu former un triumvirat seule.

      Le Canada, pourtant voisin immédiat a choisi de montrer sa différence à son puisant voisin en restant fidèle à l’ONU.

      Lester B. Pearson avait laissé ce que l’on croyait être une marque indélébile quant à la place de choix qu’occupait le Canada au sein de cette organisation internationale.

      Stephen Harper aura réussi à montrer le contraire.

      En s’alignant sans esprit critique sur la politique américaine, le Canada a perdu beaucoup de l’immense capital de respect qu’il possédait sur la scène internationale.

      Il est maintenant inféodé à Washington comme naguère les capitales des pays de l’Est l’étaient à Moscou.

      L’intervention diplomatique canadienne pour trouver un règlement pacifique à la crise de Suez en 1956 nous avait donné un place de joueur majeur en politique étrangère.

      Maintenant, qui se soucie de nous ?

      Pour ce qui est de la question égyptienne, je ne vais pas répéter l’intervention magistrale de etalors2 à 15h35.

      François Hollande, David Cameron et même Angela Merkel sont des seco0nds violons dans la politique internationale.

      Et l’on se demande bien ce que peuvent faire des second violons quand on ne sait même plus qui est le chef d’orchester.

      Washington, Moscou, Pékin, Ryad ?

      L’Égypte n’a aucune tradition démocratique.

      Elle a eu un leader incontesté (ou du moins incontestable) en la personne de Nasser, mais son pouvoir, comme celui de ses successeurs reposait sur l’imprimatur de l’armée.

      Après la Vietnam, l’Irak et l’Afghanistan, je ne crois pas que l’Amérique puisse ouvrir un autre front.

      Il faut amener l’ONU, donc Moscou et Pékin à se mouiller.

    • @jrcm.t 21h34 “Dans sa hâte de commenter, son coup d’envoi est souvent hors sujet !!”. Ce n’est pas mon impression. De toutes façons, bien des commentaires sont hors sujet ou tirés par les cheveux. Ça m’arrive, je plaide coupable et sans remord.

    • Tant qu’à être dans le HS…

      Ma *blonde* écoute présentement à la télé
      les championnats américains de gymnastique
      et je trouve que le drapeau américain est pas assez grand
      car il ne remplie pas complètement l’écran…

      @ jr ~

      Revenez-en!!

    • @ducalme 21h42 ” elle a toujours voulu former un triumvirat seule”. Permettez moi de le rappeler, il faut être trois pour ça. http://fr.wikipedia.org/wiki/Triumvirat

    • @lukos 21h18
      « Un empire ne peut survivre sans grossir. Mais Rome elle-même est tombée. Les grecs n’étaient pas, ou si peu, conquérants. Ce sont pourtant eux qui ont donné les bases de notre civilisation. La force n’est pas tout. Nous sommes maintenant à l’ère des idées, de l’information. La raison devrait prévaloir. Nous en sommes encore loin. Les USA n’en sont pas les seuls responsables.»
      *******************
      Ce que je pense et dis, c’est que les É.U. se voient ”empire” leur comportement semble confirmer qu’ils se voient beaucoup grand que ”pays” . Sérieusement qui peut se dresser devant eux. Pas une puissance au monde ose ou veule les ”challenger” .
      Beaucoup de pays ont des armes capables de les détruire comme eux ont les armes nécessaires pour tout détruire. Un vrai casse-tête de con cet ordre mondiale.
      Pour les É.Uniens, on peut dire ”tous pour un” mais le ”un pour tous”, ils ne savent pas ce que c’est. C’est eux d’abord, le reste hé ben on en reparlera.

    • ……………………………………L’ONU…du bla-bla et un silence éthérique…Parlez-en au général Dallaire….

    • Hitler pas véritablement élu? Alors Harper non plus et une bonne majorité des premiers ministres en régime parlementaire britannique. Bien d’accord avec le parallèle établi par etalors2, même si c’est plus une répétition de l’Algérie à l’époque de FIS. Des gens ne croyant pas à la démocratie s’en servent pour accéder au pouvoir et s’accorder des pouvoirs dictatoriaux pour imposer une idéologie extrême ou l’intégrisme religieux. Il y a Erdogan en Turquie qui a réussi le coup, mais il a su se modérer, ce que Morsi n’a pas voulu faire. S’il avait été plus patient et moins dogmatique il aurait pu réussir lui aussi, mais les intégristes de son genre sont pressés et pas forts sur les compromis de circonstances.

    • @lukos

      Pour une rare fois, vous me décevez.

      Je ne suis pas sans savoir que César, Crassus et Pompée formaient le premier triumvirat, mais que César voulait et réussit à gouverner seul jusqu’à ce que Brutus mette fin à son règne.

      Lorsque j’écris que «(l’Amérique) a toujours voulu former un triumvirat seule», vous aurez sans doute compris que par analogie avec le triumvirat, l’Amérique n’aime pas partager son pouvoir.

      Par ailleurs merci de ne pas avoir souligné quelques fautes de frappe qui nuisent à la compréhension du texte.

      Une prévisualisation serait fort bienvenue.

    • @rogiroux 21h54
      «Tant qu’à être dans le HS…»
      ***********
      Crousse de crousse, faut leur dire que le drapeau ”fit” pas dans l’écran. Lorsqu’il s’agit du drapeau, c’est jamais hors sujet.
      MDR mais/et sans rancune.

    • @jrcm.t 22h01 ” les É.U. se voient ”empire”. Ils le sont. Et d’autres veulent être “califes à la place du calife”. Manger ou être mangé. Nous dépasserons ça ou nous disparaitrons. La terre et l’univers n’en souffriront pas. Nous serons les seuls perdants.

    • 22h44 Calife à la place du calife: les hilarantes mésaventures du vizir Iznogoud. http://fr.wikipedia.org/wiki/Iznogoud

    • @rogiroux 21h54 “le drapeau américain est pas assez grand
      car il ne remplie pas complètement l’écran…”. @jrcm.t 22h40 “Lorsqu’il s’agit du drapeau, c’est jamais hors sujet”. Dans le point de presse d’Obama, le drapeau n’y était pas. Une première. L’effet Martha’s Vineyards?

    • @lukos 23h10

      « Lorsqu’il s’agit du drapeau, c’est jamais hors sujet”. Dans le point de presse d’Obama, le drapeau n’y était pas. Une première. »
      *********
      On me dit à l’instant que l’agent de presse a perdu sa ”job”. En plus de perdre sa ”job”, cette étourderie, sous le soleil de Cape Cod, est passible de 25 ans de prison ferme.

    • 22h49 Le prix Iznogoud http://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_Iznogoud#Laur.C3.A9ats Les candidats ne manquent pas.

    • @ Feldspath 17h34
      “Vous dites dans votre texte que les États-Unis font bien de supporter l’armée égyptienne parce que Morsi est peut-être le prochain Hitler. Qu’en savez-vous? Peut-être qu’il est le futur Nelson Mendela aussi.”

      = = =

      Un futur Nelson Mandela?

      Morsi ne m’avait l’air engagé dans la bonne direction! Vrai que Morsi avait été élu – dans un processus qui présentait toutes les apparences de la légitimité – pour succéder à un Moubarak plutôt contestable et contesté.

      Le problème, c’est que une fois élu, au lieu de réconcilier les différentes factions comme Mandela avait réconcilié les ethnies, Morsi s’est empressé de favoriser le camp des islamistes au dépends des progressistes et des séculiers qui avaient pourtant largement contribué à son élection.

      Une autre distinction s’impose d’emblée. Les Sud-Africains avaient plébiscité Mandela; ce n’était pas un vote contre son opposant, mais pour Mandela – qui était déjà une icone. Mais les Égyptiens n’ont pas voté POUR Morsi; ils avaient voté CONTRE son adversaire, trop identifié au régime Moubarak dont il avait été le Premier-Ministre.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité