Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 21 mai 2013 | Mise en ligne à 17h41 | Commenter Commentaires (17)

    L’Associated Press et la sécurité nationale

    Walter Pincus

    Walter Pincus, journaliste au Washington Post

    Tous ceux qui s’intéressent aux questions soulevées par la saisie de relevés téléphoniques de l’agence Associated Press par le ministère de la Justice doivent lire l’article que signe aujourd’hui Walter Pincus dans le Washington Post. Le vétéran journaliste, qui se spécialise dans les questions de sécurité nationale, explique en termes limpides comment les informations confidentielles obtenues par l’AP ont obligé la CIA d’interrompre une opération aussi ingénieuse qu’importante et comment l’agence de presse a donné une interprétation discutable, voire fausse, des informations dont elle a bénéficié.

    Pincus établit d’emblée l’illégalité de la fuite qui a permis à l’AP d’écrire en mai 2012 qu’une opération de la CIA au Yémen avait déjoué un complot d’Al-Qaïda visant à faire exploser un avion de ligne américain. Comme l’explique le journaliste, l’un des objectifs principaux de cette opération n’était pas de déjouer un complot mais de neutraliser le chef opérationnel d’Al-Qaïda pour la péninsule arabique, Fahd Mohammed Ahmed Al-Quso.

    Al-Quso a été tué par un drone le 6 mai 2012, soit une journée avant la parution de l’article de l’AP. L’agence de presse avait acquiescé à la demande du gouvernement de retarder la publication de cet article.

    Ibrahim Hassan Al-Asiri, expert des explosifs d'Al-Qaïda au Yémen

    Ibrahim Hassan Al-Asiri, expert des explosifs d'Al-Qaïda au Yémen

    L’autre but de l’opération était de neutraliser l’expert des explosifs d’Al-Qaïda au Yémen, le Saoudien Ibrahim Al-Asiri, qui a notamment réalisé la bombe placée dans les sous-vêtements du Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab, en décembre 2009.

    Selon Pincus, la CIA a mis fin à cette opération impliquant les renseignements britanniques et saoudiens dès après avoir eu vent de la fuite à l’AP.

    L’article publié par l’AP le 7 mai était loin d’être complet. Il ne mentionnait pas que la CIA avait reçu la bombe fabriquée par Al-Asiri qui devait être utilisée dans l’attentat contre l’avion américain. Il passait également outre le rôle d’un agent secret saoudien ayant réussi à s’infiltrer au sein d’une cellule d’Al-Qaïda au Yémen. Celui-ci s’était porté volontaire pour faire exploser la bombe qu’Al-Asiri allait lui fabriquer.

    Or, dans son article du 7 mai, l’AP a présenté ce complot instigué par l’agent saoudien travaillant de concert avec la CIA comme une contradiction flagrante d’une déclaration du porte-parole de la Maison-Blanche Jay Carney. Celui-ci avait affirmé que le gouvernement américain n’était pas au courant d’un complot d’Al-Qaïda contre les États-Unis autour du premier anniversaire de la mort d’Oussama ben Laden.

    La patron de l’AP, Gary Pruitt, a de nouveau accusé Carney dimanche dernier d’avoir trompé les Américains sur cette question il y a un. Autrement dit, Pruitt aurait voulu que Carney reconnaisse publiquement le rôle de la CIA et de ses alliés dans une opération qui était encore en cours au Yémen!

    Selon Pincus, le ministère de la Justice n’avait pas le choix: il se devait d’enquêter sur la fuite à l’AP. A-t-il été trop loin en procédant à une saisie secrète de relevés téléphoniques de l’agence? Le journaliste du Post affirme que l’enquête aurait pu être retardée pendant des années si l’AP avait pu contester la saisie devant les tribunaux.

    «Il n’y a pas de héros dans cette histoire», écrit Pincus en se montrant particulièrement critique à l’égard des journalistes qui crient à la violation de la liberté de presse dans cette affaire.


    • La course au scoop va faire des victimes collatérales.

      Comme les drones…

    • Ma fille étant en retard, c’est ce que je disais: la ligne est la sécurité du pays. Tant qu’il n’y a pas de menace sécuritaire, pas de problème. La différence entre un wishleblower et un leaker.

    • Où était Pincus le 23 juin 2006?

      http://www.nytimes.com/2006/06/23/washington/23intel.html?pagewanted=all

      Un autre journaliste libéral, une autre défense du Obama.

      Réveillez-moi s’il y a du nouveau.

    • Depuis le 11 septembre 2001, la sécurité nationale est régulièrement invoquée par le gouvernement américain pour empiéter sur les droits fondamentaux, souvent au mépris des lois. Le cas de l’AP n’est pas différent.

    • @last_man_standing

      21 mai 2013
      18h18
      —–
      Bonne nuit. À +.

    • Et hop !

      Un autre faux scandale au pétard de farine dans la face des dretteux !

      Obama est mort de rire en espérant qu’ils se lancent en suicide dans un “impeachment”.

      HéHéHé

    • last_man_standing

      21 mai 2013
      18h18

      La nuit porte conseil ! :)

    • @Richard.Hétu

      “l’AP a présenté ce complot instigué par l’agent saoudien travaillant de concert avec la CIA comme une contradiction flagrante d’une déclaration du porte-parole de la Maison-Blanche Jay Carney. Celui-ci avait affirmé que le gouvernement américain n’était pas au courant d’un complot d’Al-Qaïda contre les États-Unis autour du premier anniversaire de la mort d’Oussama ben Laden.”

      Il n’y a pas de contradiction là. Ce que Carney a déclaré est exacte. Il n’y avait pas de complot d’Al-Qaïa contre les États-Unis, mais plutôt un complot de la CIA pour tenter de piéger un présumé chef opérationnel d’Al-Qaïda ! C’est vraiment pas la même chose… rien à voir avec du patinage de politicien, ici.

      Pincus lui-même supporte la même thèse dans son article : “But Carney was right. This was a CIA ruse, not a terrorist-initiated plot.”

    • Ironiquement, ce billet est publié la journée où on a annoncé que la preuve sur Bradley Manning ne sera pas divulguée. Mais lizzie et candela vont nous dire que c’est normal, c’est une question de sécurité nationale.

      Et si jamais un journaliste voudrait dénoncer les massacres avec les drones, on pourra aussi l’espionner. Lizzie et candela vous diront que c’est une question de sécurité nationale. Yes sir !

      Et si jamais un autre de ces maudits journalistes voudrait parler de Guantanamo, Lizzie et candela vous diront qu’il est normal de prendre des sanction puisque c’est une question de sécurité nationale. C’est tout plein de vilains terroristes Guantanamo.

      Et quand un républicain deviendra président, si un jour il décide d’espionner des journalistes, lizzie et candela ne pourront que répéter à l’unisson “c’est une question de sécurité nationale”.

    • last_man_standing,

      Félicitations. Tu dois être un grand fan de Colbert qui se fait passer pour un solide conservateur, pro-Républicain, anti-Obama, provocateur par excellence en utilisant le ridicule que la droite américaine nous démontre sans relâche. Du moins c’est ce que j’en conclus. Je pourrais être dans l’erreur mais cela ne ferait aucun sens, cela serait presqu’impossible que quelqu’un soit sérieux, dis-moi que je n’ai pas tort s’il te plait. Non je ne peut y croire. Il faut que ce soit de la comédie.

    • Tient, mon commentaire a été censuré… Assez ironique. J’imagine que je devais représenter une menace pour la sécurité nationale.

    • Committee to Protect Journalists alarmed by U.S. Justice scrutiny of Fox News reporter

      http://cpj.org/2013/05/cpj-alarmed-by-us-justice-scrutiny-of-fox-news-rep.php

    • @champagne

      Un autre abus au nom de la “sécurité nationale”.

      Pete Santilli Draws Secret Service Attention After Saying He Would ‘Shoot Hillary Clinton In The Vagina’

      http://www.huffingtonpost.com/2013/05/21/pete-santilli-secret-service_n_3312564.html?utm_hp_ref=politics

      Bonne digestion de vos bas !

    • candela

      Qu’on l’enferme avec Bradley Manning…. Lui aussi a abusé de sa liberté…

    • How Hope and Change Gave Way to Spying on the Press

      Much of the Fourth Estate shrugged when the Obama administration attacked Fox News, but now it’s coming for them, too.

      http://www.thedailybeast.com/articles/2013/05/21/how-hope-and-change-gave-way-to-spying-on-the-press.html

    • imho 20h54

      ===

      La même chose m’était passé par l’esprit.

      Last_man_standing serait ici pour ridiculiser le droite et faire croire que ce sont tous des coucous. Si c’est le cas, il faut avouer qu’il fait magnifiquement sa job. ;)

      Jean Émard

    • Sécurité nationale.
      Faites attention, la guerre froide est revenue.
      Silence on écoute.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité