Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 10 mars 2013 | Mise en ligne à 10h30 | Commenter Commentaires (74)

    Retour sur l’assassinat de trois Américains par drones

    Ce qui restait d'un véhicule après avoir été frappé par un missile tiré par un drone au Yémen. (Photo Reuters)

    Ce qui restait d'un véhicule après avoir été frappé par un missile tiré par un drone au Yémen. (Photo Reuters)

    Le New York Times publie aujourd’hui en première page un long reportage sur les décisions de l’administration Obama qui ont mené à l’assassinat par drones de trois citoyens américains au Yémen, dont l’imam radical Anouar Al-Aulaqi, un des leaders d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique, tué le 30 septembre 2011.

    On y a apprend notamment que la fameuse note du ministère de la Justice justifiant apparemment l’assassinat d’Américains à l’étranger – et dont des extraits ont été publiés récemment par NBC – ne s’appliquait en fait qu’au cas de l’imam né au Nouveau-Mexique. Celui-ci avait joué un rôle dans au moins deux complots terroristes, dont celui impliquant Umar Farouk Abdulmutallab, ce jeune Nigérian qui avait tenté, le 25 décembre 2009, de faire exploser un avion de ligne qui s’apprêtait à atterrir à Détroit, et celui de Faisal Shazad, cet Américain d’origine pakistanaise qui avait tenté de faire exploser une voiture piégée à Times Square, le 1er mai 2010.

    On y obtient aussi la confirmation que les deux autres Américains assassinés par drones au Yémen l’ont été par erreur. L’un d’eux se trouvait dans le convoi d’Anouar Al-Aulaqi. Il s’agissait de Samir Khan, natif de Caroline-du-Nord et responsable d’un site internet extrémiste. Khan était bien connu de la CIA, mais il ne se trouvait pas sur sa liste d’extrémistes à éliminer. Légalement, les avocats du gouvernement américain estiment que sa mort peut être justifiée comme «dommage collatéral».

    Il n’en est pas de même pour la mort d’Abdulrahman Al-Aulaqi, le fils de l’imam radical, tué par erreur le 14 octobre 2011 avec une dizaine d’autres hommes. La CIA pensait éliminer un militant égyptien, Ibrahim Al-Banna, lorsqu’un de ses missiles a frappé un barbecue en plein air à Shabwa. Né à Denver, l’adolescent n’était impliqué dans aucune activité terroriste. Il est mort à 16 ans.

    La publication du reportage du Times survient en plein débat aux États-Unis sur la politique d’assassinats ciblés par drones de l’administration Obama. Le sénateur républicain Rand Paul a notamment retenu l’attention avec un filibuster de près de 13 heures au cours duquel il soulevé des questions sur l’utilisation éventuelle de drones aux États-Unis contre des citoyens américains.

    Comme on peut le lire dans cet article du magazine Atlantic, Paul n’est peut-être qu’un démagogue malhonnête – il dénature les propos de ses adversaires pour mieux les attaquer -, mais il s’est saisi d’un dossier où l’administration manque dangereusement de transparence.


    • … mais il s’est saisi d’un dossier où l’administration manque dangereusement de transparence. …

      En effet! Pour moi, il y aura plusieurs chose positives au passage de M. Obama à la Maison-Blanche, mais cette histoire de drones sera le ‘gros point négatif’ de ses deux mandats. C’est malheureux que personne ne puisse contrôler les américains dans l’utilisation de ces satanés drones.

    • Qui se propose pour aller arreter des terroristes ? Personne
      Personne veut payer pour envoyer l’ armee sur le terrain. Plein de monde blame l’armee pour des dommages collateraux egalement. Il reste les drones pour faire l’ ouvrage. Une politique realiste et economique necessaire car si on laisse les terroristes s’organiser et prosperer, on court a notre perte.

    • @apocalypse
      Si on peut faire voler ces engins, il doit etre aussi possible de les abattre,
      ce n’est qu’une question de temps.

    • littlepatton

      Les attaques de drones créent plus de terroristes qu’ils n’en tuent :

      «A. Gopal révèle dans une enquête menée auprès de 42 combattants talibans que douze d’entre eux avaient eu des membres de leur famille tués dans des attaques aériennes, et que six avaient rejoint les insurgés après de telles attaques. G. Dorronsoro compte parmi les chercheurs qui dénoncent l’échec de la politique américaine contre le terrorisme, incapable de se protéger contre les attaques terroristes et ayant au contraire créé une nouvelle génération de révoltés ou terroristes.»
      - Karatsioli (Barbara), «Les drones : nouveau médium de guerre?», Multitudes, 2012/4, no 51, p.118.

    • L’utilisation de ces engins pour réaliser des assassinats extra judiciaire, soulève en effet plusieurs problèmes.

      De un bien sur, on choisit délibérément de sursoir à l’état de droit qui est censé garantir à tous un jugement et un procès équitable. On se fait ainsi juge et bourreau, tout en étant ainsi ‘hors la loi’ (on devient semblable à ceux que l’on prétend vouloir éliminer).

      De deux, on choisi délibérément de ne pas se préoccuper des victimes innocentes qui pourraient être assassinés en même temps que la cible, en balançant des bombes d’une tonne d’une grande altitude, sur la gueule de leurs cibles. (Lequel de nos tenants de la droite de la droite va nous sortir en premier, le pire oxymoron du siècle: bombes intelligentes) ?
      Sans parler des grossières ‘erreurs’ (gigantesque euphémisme ici) comme celle mentionnée dans le billet de Mr. Hétu.

      De trois, on est à la merci de ‘renseignements’ qui peuvent ne pas êtres fiables, voire même délibérément ‘fabriqués’ de toute pièce, pour permettre, par exemple, à un ‘informateur’ de se débarrasser d’un ennemi. Je ne crois pas que ce soit chose courante mais la possibilité existe.

      Voici trois élément qui me viennent à l’esprit sans trop y penser. Il y a évidement de nombreuses autres raisons pour critiquer sévèrement les assassinats extra judiciaires commis par des drones.

    • Tant que les USA ne ratifirons pas le Statut de Rome, le traité qui à donné naissance a la cour pénale internationnal (CPI) il n’y aura jamais de conséquences pour les dirigants américains qui utilisent les attaques de drone pour assassiner les “ennemies” des USA dans les autres pays.

      En plus les attaques de drone sont beaucoup plus économique que l’envoi de troupes. C’est plate à dire mais les attaques de drone sont une stratégie qui n’est pas près de disparaitre.

    • @malaf “Les attaques de drones créent plus de terroristes qu’ils n’en tuent”

      C’est une évidence … pour quiconque à un peu de jugeote.
      Comme toujours, on s’attaque aux symptômes du terrorisme tout en continuant la busine$$ et le pillage, ‘as usual’. (Irak, Palestine, support inconditionnel aux pires dictateurs / criminels, etc etc, etc).
      Croire que l’on pourra éliminer ou même diminuer le terrorisme envers l’occident ainsi est une des plus grande farce macabre du siècle. En fait on ne fera que l’exacerber et le faire s’intensifier.

    • @_cameleon_ – 10 mars 2013 – 11h54
      Excellent post!

    • @berseb Un article à lire, pour ceux qui veulent comprendre comment on nous vend les guerres depuis plusieurs années. (le marketing ‘moderne’ des vendeurs de canons):

      “C’est plate à dire mais les attaques de drone sont une stratégie qui n’est pas près de disparaitre.”

      Plusieurs réponses ici:

      Disappearing the Dead Iraq, Afghanistan, and the Idea of a “New Warfare

    • Bah! C’est pas des *vrais* américains…

    • Faudrait-il appliquer la norme référentielle de la NRA : “Good guys with drones stop bad guys with drones” ?’

    • Faudra s’y habituer. Le coût de construction d’un avion “habité” comme le F-35 explose. En fait, 4 F-35 , au coût actuel, payerait entièrement la construction actuelle du Centre hospitalier universitaire de Montréal. Un hôpital spécialisé de 900 lits.

      Alors que les drones, c’est une “bargain” en comparaison.

    • Je n’ai aucun problème d’éliminer les terroristes par les drones. Par contre, ce qui est dangereux c’est la confusion avec les assassinats des civils innocents appelés dommages collatéraux. Les familles des victimes ne peuvent pas poursuivre le gouvernement américaine et ce dernier s’en tire avec le secret entourant l’utilisation des drones.

    • Il est probablement possible pour une tierce personne de prendre le contrôle électroniquement de ces drones et de les rediriger où elle veut, ce qui pourrait changer toute la dynamique de ce type d’intervention.

    • Bof, et puis ?

      Dommages collatéraux.

      Merde, j’oubliais, ce sont des victimes américaines. Ah là , c’est pas pareil. Enquête svp et ça presse !

      Bonne journée.

    • “Il est probablement possible pour une tierce personne de prendre le contrôle électroniquement de ces drones et de les rediriger où elle veut, ce qui pourrait changer toute la dynamique de ce type d’intervention.” Ti-Jo

      ===

      Ben kin. Les militaires ont probablement oublié de sécuriser leurs communications avec les drones.

      Jean Émard

    • jutamat,

      Pour faire suite à votre intervention, il est facile de déployer des drones dans des pays comme le Yémen, le Soudan, le Pakistan.

      Les Américains devraient essayer , juste pour voir, d’aller faire les jars au dessus de la Chine avec leurs drones.

      Ces pays sont des victimes faciles, n’ayant pas d’expertise technologique, d’équipements pour se défendre contre ce type d’attaques relativement nouvelles.

      Bonne journée.

    • «Ben kin. Les militaires ont probablement oublié de sécuriser leurs communications avec les drones.» -Jean Émard

      C’est pourtant de cette façon que les Iraniens ont réussi à voler un drone aux Américains (Voir «Obama : Guerres et secrets» de David E. Sanger)

    • @Ti-Jo 13h39
      «Il est probablement possible pour une tierce personne de prendre le contrôle électroniquement de ces drones et de les rediriger où elle veut, ce qui pourrait changer toute la dynamique de ce type d’intervention.»
      ********************
      Tout un défi pour les ”Hacker” . Ils sont nombreux ceux qui veulent comprendre le fonctionnement du logiciel qui a servi à mettre en place la technologie de programmation d’un drone.
      Les personnes qui comprennent le fonctionnement interne d’un système, en particulier des ordinateurs et réseaux informatiques ne sont une denrée rare en 2013.
      L’industrie de guerre É.unienne a ouvert une boite de Pandore. L’origine de beaucoup de malheurs.

    • La guerre d’Iraq a bénéficié d’un immense effort de marketing des deux partis y compris les démocrates mais qui s’en souvient?

      http://www.davidstuff.com/political/wmdquotes.htm

      http://www.iraqwatch.org/government/US/Legislation/ILA.htm

    • Complètement fou ce débat. À commencer par le fait qu’ils mettent sur pied une armée de robots avec ces drones (seulement le début).

      Dépenser des milliards pour tuer qui tu veux, où tu veux sans avoir à faire tuer des soldats (donc pas de rouspètages à la maison). Et toujours cette même raison ridicule: y a des barbus malades qui veulent tuer toi et ta famille…et avec un p’tit ajout plus récent: ces barbus commencent à devenir américains dans leurs contes de fées (immigrants au début et maintenant de plus en plus de “souche”). Vous savez bien que ces cinglés enverront leurs drones sur leurs citoyens, c’est n’est qu’une question de temps. Ils trouveront bien une nouvelle raison abracadabrante…la Maison-Blanche a de bons scripteurs.

      C’était dû qu’un jour il y aurait des robots assassins, s’agissait juste de savoir quels fous partiraient le bal….ça bin l’air que c’est cette clique sous Bush/Obama qui portera l’odieux

    • @malaf Ainsi les Iraniens auraient ‘détourné’ le drone ? Je présumais qu’ils l’avaient simplement abattu … (?) Pourriez vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?

    • Oui l’utilisation des drones est inquiétante et pourrait très bientôt (si ce n’est pas déjà fait) être utilisés entre autres; pour la protection de la frontière canado-americaine et la surveillance des criminels, par le service de renseignement canadien. A quand la surveillance des citoyens jugés “suspects?” Le gouvernement américain ignore les traités et les conventions internationales car une seul loi importe et c’est la loi du plus fort. Alors, est-ce possible d’envisager un changement de politique de cette super-puissance? La réponse est malheureusement; NON!

    • @ last_man… que certains démocrates aient appuyé la Busherie en Iraq ne fait aucun doute …

      Comme il ne fait aucun doute que vos sources d’informations sont … douteuses:
      welcome to davidstuff

      Iraq Watch

      “About Iraq Watch

      Iraq Watch was published by the Wisconsin Project on Nuclear Arms Control from 2000-2006. As of August 2006, the site is no longer being updated. However, Iraq Watch remains a valuable repository of information about Iraq’s past mass destruction weapon programs, the U.N. inspection process, the post-war weapon search, and disarmament questions.”

    • Obama a du sang sur les mains et y’encore du monde icitte pour le porter aux nues, c’est dégeulasse.

    • Le monde est libre aux États-Unis. Ils sont libre de jouer au terroriste et aussi, ils sont libre d’avoir les parties de leur corps étalés sur un périmètre de plusieur kilomètres. Vive la liberté.

    • Pauvre tdbear ! Il vomit et perd ses moyens quand il pense au sang sur les mains du joyeux duo dretteux, Bush/Cheney.

    • @teddybear

      Vous remarquerez aussi que ce même monde, qui dénonce les frappes avec les drones, évitent autant que possible d’utiliser le nom “Obama” … comme quoi lorsque c’est Bush qui utilisait la guerre, on le ciblait directement, on voulait sa tête, on voulait qu’il passe devant les tribunaux … mais quand c’est les dems … ah eh bien là, on parle “d’une politique”, on emprunte le terme “on” (dans le sens de “ils”), on dit les USA, on parle du gouvernement américain, etc… mais on ne nomme surtout pas le “commander in chief”.

      Je me demande pourquoi … Drôle de phénomène, n’est-ce pas ?

      ;-)

    • barak= criminel de guerre , ouf… j’joubliais c’est un gauchiste il a tous les droit!!!!

    • « ce même monde, qui dénonce les frappes avec les drones, évitent autant que possible d’utiliser le nom “Obama”»
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      La preuve qu’il n’a pas écouté Rand Paul !

    • @therichrocco Un autre qui ne peut faire la différence entre crimes de guerre / crimes contre l’humanité de la Busherie en Iraq et l’utilisation des drones pour des exécution extra judiciaires.

      La Busherie en Iraq et ses auteurs sont responsables de centaines de milliers de morts et de réfugiés, pour une ‘guerre’ vendue sous de faux prétextes, à coup de mensonges et de falsifications. En plus des plusieurs milliers de soldats américains morts ou blessés pour servir la cause d’intérêts privés )Pétrolières et autres Halliburton).

      Et vous voir vous accoquiner avec l’ourson est plutôt comique …

    • @therichrocco
      Ce n’est pas la fautes des lunettes roses, mais des verres fumes.

    • @mercedes1642
      -barak= criminel de guerre , ouf… j’joubliais c’est un gauchiste il a tous les droit!!!!

      Vous avez tout à fait raison: Ehud Barak fut un travailliste ayant pris le droit de se joindre au gouvernement Netanyaou comme ministre de la défense, ce qui en fait de facto un criminel de guerre ;)

    • cameleon

      «@malaf Ainsi les Iraniens auraient ‘détourné’ le drone ? Je présumais qu’ils l’avaient simplement abattu … (?) Pourriez vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?»

      Le drone (un RQ-170) a été récupéré intact par les Iraniens. On ne sait pas comment ils ont réussi, mais les opérateurs américains ont vu simplement leurs instruments de vols être complètement déréglés (les capteurs de vitesse indiquaient qu’il volait à 25 mille km/h, ce qui est impossible pour un drone). Le dispositif d’atterissage automatique a été enclanché et ils ne sont jamais parvenu à le refaire décoller.

      Voir «Obama, Guerres et secrets» de David E. sanger, pp.166-167.

    • swaggyland

      Il y a déjà des drones qui surveillent la frontière canadienne :

      http://www.ocregister.com/opinion/drones-498846-america-drone.html

    • Vous n’avez encore rien vu : avec les nanotechnologies, ils sont en train de mettre au point des drones qui ont la grosseur d’insectes (guêpes, araignées, libellules…) et capables d’espionner comme d’innoculer des maladies bactériologiques ciblées. Le futur est maintenant.

    • @cameleon

      “La Busherie en Iraq et ses auteurs sont responsables de centaines de milliers de morts et de réfugiés, pour une ‘guerre’ vendue sous de faux prétextes, à coup de mensonges et de falsifications.”

      Ok donc, les décisions d’Obama sont pardonnables, parce que celles de Bush l’étaient moins … votre logique m’impressionne!

    • cameleon

      Pour donner un peu plus de réalité aux déclarations de démocrates, y compris le vice-président et le secrétaire d’état de Barack Hussein Obama…

      http://www.youtube.com/watch?v=N5p-qIq32m8

      Désirez-vous une source plus fraîche pour le iraq Liberation Act (H.R. 4555)? Voulez-vous la liste des sénateurs qui ont voté OUI (tous) et des représentants (tous sauf 38). Je suppose que les faits changent quand un site web désuet les rapporte.

      Si les États-Unis sont allés en guerre pour le pétrole ils ont fait un très mauvais travail. Maintenant, ça n’a plus d’importance parce que Obama ne veut pas de pétrole. Il pense que les États-Unis peuvent fonctionner avec des moulins à vent.

      candela, la remarque de therichrocco concernant le nom de Obama s’adressait à vous et à ceux de votre espèce, les démocrates et ceux qui leur lèchent le

    • @malaf Il semble que le drone de ’surveillance’ aurait subi une panne …
      Selon le Haaretz:

      Mais eh, il ne s’agit que d’une question de temps avant que les ‘ennemis’ aient aussi les leurs …

      Iran says it captured two more U.S. drones before ScanEagle

      Recherche Google: Iran capture drone

    • @ricco Relis mes interventions précédente et redislemoisansrire que j’approuve les exécutions extra-judiciaire à l’aise de drone. Saltimbanque va !

    • Les USA n assassinent personne ils sont en guerre contre les terroristes islamistes.Parler comme ca c est parler comme chavez Ahmadinejad et Al Quaida et est indigne d un homme civilisé.Ces propos sont tenus par des psychotiques et des gauchistes delirants.Advenant une guerre totale ces traitres seraient internés.Un islamiste qui trahit son pays d adoption n est plus considéré comme americain ca ne choque pas une personne raisonnable.

    • @therichrocco 17h25
      « Vous remarquerez aussi que ce même monde, qui dénonce les frappes avec les drones, évitent autant que possible d’utiliser le nom “Obama” … comme quoi lorsque c’est Bush qui utilisait la guerre, on le ciblait directement, on voulait sa tête, on voulait qu’il passe devant les tribunaux … mais quand c’est les dems … ah eh bien là, on parle “d’une politique”, on emprunte le terme “on” (dans le sens de “ils”), on dit les USA, on parle du gouvernement américain, etc… mais on ne nomme surtout pas le “commander in chief”. »
      *******************************************
      Vous avez peut-être raison, mais là n’est pas la question ! La guerre des drones n’est pas la guerre des républicains ou des démocrates, je crois de plus en plus que les hommes politiques É. Uniens sont mis devant des faits par les politiques militaires énoncées et développés . Autrement dit, un président civil doit suivre les règles du jeu tracées par le militaire. Le rôle de ”commandant en chef ” est un rôle accessoire qui endosse les responsabilités du militaire.
      Le temps passe vite, le portrait politique du temps de Bush et le portrait politique que vit Obama sont différents et évolus de façon différente, Bush a préparé le terrain et donné son aval aux guerres technologiques et Obama doit suivre le chemin montré par son prédécesseur . Advienne que pourra les drones sont là pour rester.
      Personnes ne peut prédire ce que réserve la venue des drones dans nos vies. Les civils où qu’ils soient et quels qu’ils soient, seront -ils les prochaines victimes de ces guerres technologiques ? Les drones de tous acabits qu’ils soient miniatures , petits , moyens ou grands seront-ils protégés par le deuxième amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique qui garantit à tout citoyen américain le droit de porter des armes. Bien malin celui qui peut prédire ce qui adviendra de la sécurité civil lorsque des drones miniatures capables de tuer et téléguides seront vendu chez best buy ..sic!!!!
      Le génie militaire a développé cette technologie militaire des drones, le civil va développer une technologie de drone destinée au grand public. C’est une question de temps……..il suffit de regarder l’actualité..Oui, l’homme est bien son propre ennemi..
      Je cite ; « L’ennemi numéro 1 de tout État est l’homme qui est capable de penser par lui-même ? »

      L’ennemi numéro 1 de tout État est l’homme qui est capable de penser par lui-même ?

      jrc.m
      Tampa,Fl.

    • @claude6969 Je sais que je perds mon temps mais quelle est la cause du terrorisme islamique selon vous ?
      Qu’est-ce qui pousse des fanatisés à en vouloir autant à l’occident pour être prêt à mourir dans des attentats suicides (par exemple) ? (nos yrux bleus et notre mode de vie ?)

      Y avez vous jamais réfléchi (la réponse est évidente, mais bon), ou vous vous contentez de répéter la propagande des vendeurs de ‘guerres’ ?

    • @lastman

      «candela, la remarque de therichrocco concernant le nom de Obama s’adressait à vous »
      - – - – - – - – - – - – - – - – - -
      Expliquez-moi comment vous déduisez que la remarque de rocco concernait mon commentaire de 12h48: «Faudrait-il appliquer la norme référentielle de la NRA : “Good guys with drones stop bad guys with drones” ?»

    • Bush a attaqué l Irak parce qu il avait peur.Saddam Hussein et Ben Laden sont responsables de toute cette souffrance.S.Hussein a eu l ultimatum de demissionner ou de laisser entrer les inspecteurs .Si bush voulait le petrole il n aurait pas parlé ainsi.

    • cameleon

      «@malaf Il semble que le drone de ’surveillance’ aurait subi une panne …
      Selon le Haaretz»

      Je crois que c’est de l’intox. Sanger, correspondant en chef au New York Times a de très bonnes entrées à la Maison-Blanche. Il est connecté directement au département d’État et je ne crois pas qu’il perdrait sa crédibilité à raconter des faussetés. S’il dit que la Maison-Blanche lui a confirmé que les Iraniens avaient volé un drone je le crois.

      claude6969

      Le terme assassinat convient très bien à la situation. Le terme assassinat est utilisé comme ayant le sens général de meurtre avec préméditation d’individus personnellement ciblés, et ce sans égard aux circonstances – temps de guerre ou temps de paix – ni aux considérations morales. Même la CIA parle d’assassinats ciblés.

    • il parait que les barbus sont de gentils garcons qui veulent seulement la justice.La djiad est une invention de Bush?Ces fous criminels se battrent entre eux.Quand un groupe va etre au pouvoir un autre va vouloir les deloger en accusant les Usa de les proteger et le bal va recommencer.En fait le dement qui a avancé cette theorie ridicule a-t-il besoin d etre denoncé?

    • @malaf Quand il dit volé, est-ce à dire qu’il affirme qu’ils en ont pris le contrôle par radio ? Qu’il auraient réussi à le détourner en substituant leur signal radio au signal encrypté des militaires (probablement relayé par satellite) ?

    • cameleon

      La cause du terrorisme islamique est une religion défectueuse.

    • @cameleon

      “Relis mes interventions précédente et redislemoisansrire que j’approuve les exécutions extra-judiciaire à l’aise de drone. ”

      Ok et vous n’aprouvez pas les exécutions extra-judiciaire à l’aise de drone, fait par qui encore ?

    • @jrcm.t

      “Bush a préparé le terrain et donné son aval aux guerres technologiques et Obama doit suivre le chemin montré par son prédécesseur . Advienne que pourra les drones sont là pour rester.”

      Ok donc, si je comprend, le méchant Bush a tout initié … et le pauvre Obama n’a pas le choix que de continuer … Hmmmm, réfléchissons à cela très fort.

    • @last_man … Ouais, rien à voir avec l’éternel conflit en Palestine. Rien à voir avec le support inconditionnel aux pires dictateurs / criminels. Rien à voir avec la collusion avec les pires obscurantistes du Golfe. Rien à voir avec le reversement de gouvernements élus et leur remplacement par les pires dictateurs sanguinaires. Rien à voir avec le pillage des ressources pétrolières par les puissances occidentales. Rien à voir avec la Busherie en Irak.
      En effet, il ne s’agit que de fanatiques religieux qui détestent les occidentaux pour leur ‘liberté’ et leurs mode de vie. Ne cherchez pas plus loin.

    • richrocco et une nouvelle version de la fable de la grenouille et du boeuf : il essaie de gonfler la grenouille d’Obama des assassinats ciblés par attaques de drones à la taille du boeuf de la guerre en Irak de Bush (initiée par des mensonges)… Et comme dans la fable, ça ne peut que lui péter à la gueule…

    • @claude6969 20h14
      « Bush a attaqué l Irak parce qu il avait peur.Saddam Hussein et Ben Laden sont responsables de toute cette souffrance.S.Hussein a eu l ultimatum de demissionner ou de laisser entrer les inspecteurs .Si bush voulait le petrole il n aurait pas parlé ainsi »
      ***************************
      Il avait peur de qui , de quoi ? de vous ! de moi! Vous fabulez fort ce soir mon ami, votre imagination va vous jouer des tours.
      Votre commentaire est au mieux dérisoire et/ou insignifiant . Meilleure chance la prochaine fois.
      jrc.m
      Tampa,Fl.

    • cameleon

      En fait ils ne savent pas exactement comment ils s’y sont pris. Le signal a été brouillé, ça c’est clair (le talon d’achille des drones). Et ils se demandent s’ils ont eu l’aide des chinois, ce qui est fort possible.

    • therricoco

      «Ok donc, si je comprend, le méchant Bush a tout initié … et le pauvre Obama n’a pas le choix que de continuer …»

      Le méchant Bush? Plus un incompétent qu’un méchant, oui. Obama a hérité du programme des drones et a décidé de le pousser plus loin encore que l’administration précédente. That’s it. Même chose avec le programme «Olympics Games», ce ver informatique qui a fait sauter les milliers de centrifugeuses iraniennes. Le programme a été instauré par Bush afin de neutraliser les désirs guerriers des Israéliens et Obama a pris le relais de son propre chef. Son approche antiterroriste est aussi dure que celle de Bush, sinon plus, mais pas nécessairement plus efficace.

    • @therichrocco 20h49
      «“Bush a préparé le terrain et donné son aval aux guerres technologiques et Obama doit suivre le chemin montré par son prédécesseur . Advienne que pourra les drones sont là pour rester.”
      Ok donc, si je comprend, le méchant Bush a tout initié … et le pauvre Obama n’a pas le choix que de continuer … Hmmmm, réfléchissons à cela très fort.»
      *******************
      Mais non R…Rocco pas la peine de réfléchir, vous savez très bien ce que j’ai écrit !…… … et le pauvre Obama n’a pas le choix que de continuer … et le futur président va en remettre . Que vous le vouliez ou pas , le réalité É.Unienne c’est ça.
      Bonne soirée

    • @malaf Le brouillage est en effet plus plausible. Une vielle technique éprouvée, pratiquée depuis des décennies sur les ondes courtes, en particulier par les dirigeants Russes, enfin par les soviétiques, et Chinois, (et les dirigeants Cubains (et Américains)) afin de brouiller les ondes des stations occidentales destinées à leurs populations. On pourrait imaginer des émetteurs puissants braqués vers les drones sur les fréquence appropriée, pour tenter de faire perdre le contact radio des engins.

    • @therichrocco
      Voici ma réflexion, à ton tour maintenant :
      Les drones sont là pour rester. Beaucoup de pays ont les moyens et les capacités de produire des drones dédiés au militaire. L’usage de cette arme par les É.U soulève des questions d’éthique peut-être pire que le nucléaire car il concerne l’individu en tant que personne unique et je cite ; « L’éthique est la science de la morale et des moeurs. C’est une discipline philosophique qui réfléchit sur les finalités, sur les valeurs de l’existence, sur les conditions d’une vie heureuse, sur la notion de “bien” ou sur des questions de moeurs ou de morale.

      L’éthique peut également être définie comme une réflexion sur les comportements à adopter pour rendre le monde humainement habitable. En cela, l’éthique est une recherche d’idéal de société et de conduite de l’existence

    • our ceux qui veulent comprendre le pourquoi de l’utilisation des drones par les militaires: Il s’agit avant tout d’une technique de marketing pour éviter que trop de cercueils de soldats occidentaux se retrouvent ‘à la une’ des médias de masse. Tout en poursuivant les objectifs de ceux qui détiennent le pouvoir économique, et dont (presque) TOUS (ricco … entiendes ?) les gouvernements sont les valets.

      Lire mon msg de 12:19 pour comprendre comment on (ceux cités plus haut) nous vends les guerres destinés à ‘protéger’ les intérêt$ de ceux qui dictent les politique extérieures à nos dirigeants.

    • Cor: Lire l’article cité dans mon msg. de 12:39 :

      Disappearing the Dead Iraq, Afghanistan, and the Idea of a “New Warfare“

      Un peu long mais tellement instructif … Voilà la manière moderne de nous vendre les guerres menées pour les intérêt$ de nos ‘maitres’.

    • cameleon

      «: Il s’agit avant tout d’une technique de marketing pour éviter que trop de cercueils de soldats occidentaux se retrouvent ‘à la une’ des médias de masse»

      Exactement. C’est le concept du zéro mort voulu par Clinton suite au fiasco somalien de 1993.

    • (HS) Si le modérateur me permet, pour finir sur une note positive (complêtement HS), un des plus fascinant et intéressant doc., réalisé par ‘National Géographic’ qu’il m’ait été donne de voir, à propos d’une des plus grande réalisation scientifique de nos voisins américains: Le télescope Hubble et les découvertes qu’il a engendré.

      Fascinant pour quiconque s’intéresse à l’astronomie et ses derniers développements:

      National Geographic: Hubbles Amazing Universe

      Ou encore: Le coté lumineux de nos voisins …

    • @cameleon
      L’utilisation des drones est devenu une façon de faire le guerre tout en ménageant l’opinion publique. Cependant je suis convaincu que cette façon de faire la guerre est limitée. D’ici quelques années même moins, tous les pays auront accès à cette arme indirecte et leur utilisation pourrait devenir abusive et incontrôlable. Cette arme est monstrueuse et elle sera facilement accessible par tous à un prix dérisoire. Les bons ”patenteux” seront capables de la modifier pour la rendre conforme à leurs exigences.
      Si les autorités mondiales n’agissent pas immédiatement pour empêcher la prolifération des drones à travers le monde nous devrons nous résigner à accepter le pire du terroriste, de la criminalité et des crimes contre la personne.
      Faut pas oublier qu’un drone est simplement une ” bébelle ” électronique et mécanique , deux composantes que les ingénieurs connaissent et maîtrisent, ils sont dirigés et commandés par un ”ordinateur” à peine plus performant que celui que je possède . Toute la technologie d’un drone (commande et sécurité) se retrouve dans son logiciel !
      La science n’est plus fiction, elle devient réalité .

    • @claude6969 – 10 mars 2013 – 20h14
      Vous arrivez de quelle planète? Bush et les américains avaient peur de quoi? La guerre en Irak a été une fabrication des américains prétextant la présence d’armes de destruction massive, qui à jour n’ont toujours pas été découvertes. Cette guerre inutile faite sur un mensonge a causé la mort et la souffrance de milliers et de milliers d’Irakiens et de militaires américains et leurs proches. S’il n’en tenait qu’à moi, Bush et ses acolytes seraient en prison pour le restant de leurs jours et cela pour crimes contre l’humanité.

    • @jrcm.t – 10 mars 2013 – 23h16
      … L’utilisation des drones est devenu une façon de faire le guerre tout en ménageant l’opinion publique. …

      En effet! Pas de mort du côté américain et donc, plusieurs américains ne voient que le bon côté de la chose. On annonce la mort de terroristes de temps en temps et on ajoute quelques morts civiles dans des pays lointains et qui ne vont pas empêcher l’américain moyen de dormir.

      Dans mon bouquin, les terroristes sont des lâches, mais les combattre avec des drones tout en tuant des civils, des femmes et des enfants, c’est aussi de la lâcheté dans mon bouquin. Bien en sécurité, tu décides qui doit mourir et les drones s’occupent du reste et au diable les pertes civiles: bravo!

    • @candela Intéressant ce lien, mais il s’agit là de petits drones civils, je doute fort que ces étudiants puisse faire de même avec des drones armés utilisés par les militaires. Mais vu la probable autorisation du gov. pour l’utilisation des drones pour des applications civiles et ou la surveillance policière, cela pose en effet un grave problème.

      Aussi l’article dit: “where a signal from hackers imitates the one sent to the drone’s on-board GPS. ”

      Plutôt confus … Les GPS reçoivent leur signal des satellites et le pilote automatique utilise la position donnée par le GPS à bord pour diriger le drone. Alors ce que les étudiants ont réalisé est d’imiter le signal radio envoyé au pilote automatique … pas aux GPS.
      Mais on peut imaginer, par contre qu’il serait possible de faire en sorte que le GPS ne pourrait pas recevoir le signal des satellites en émettant un puissant signal sur la(s) fréquence(s) utilisé par le système GPS.
      Mais j’imagine que les drones militaires utilisent une méthode d’encryptage robuste lors de la transmission d ‘ordres’ aux pilote automatique à bord. Mais il reste qu’il sont sujet aux attaques par brouillage soit de leur GPS ou de leurs pilote automatiques. (ce qui le rendrait impossible à diriger dans les deux cas).

    • @cameleon et candela 07h36
      je cite ;« : “where a signal from hackers imitates the one sent to the drone’s on-board GPS. ”»
      *****************************
      La technologie des drones militaires va remplacer ou ”up grade” de façon radicale la technologie des drones civils avant 2 ans.
      les techniques existantes de sécurité dans les sociétés où on vit ne sont pas apte à garantir la sécurité des citoyens contre l’attaque de ces engins .
      Imaginons les milliards qui seront dépensés pour se munir d’ une certaines sécurité face à ces armes technologiques développées et produites uniquement pour tuer de façon choisis et ciblés.
      On peut intervenir physiquement face à un individu armé , auteur d’une tuerie comme à Newtown mais on n’a pas de moyens connus et efficaces d’intervenir contre des terroristes ou des tueurs à «gage» capable de lancer leurs drones de tout acabit là où ils veulent et comme ils le veulent. La vision technologique remplace les yeux humains.
      Je sais ce qu’un bon ”hacker est capable de faire” et beaucoup de terroristes sont ”hacker”

    • Oui ils peuvent être fort, mais de la à pouvoir imiter le signal de au minimum 3 satellites GPS munis d’horloges atomiques d’une précision extrême (et en plus compensées pour le fait que le temps passe plus lentement à quelques kilomètres de la terre et en se déplaçant à des vitesse relativement très élevées, (selon la loi de la relativité ), il y a une marge. Bref la vulnérabilité des drones n’est pas là.
      Pour ce qui est des signaux de contrôle du pilote automatique, il existe des méthodes d’encryptage qu’il est virtuellement impossible de décrypter (…) et on peut présumer que les drones militaires les utilisent.

      MAIS les drones restent probablement vulnérables à un brouillage des signaux, qui pourraient les rendre incontrôlable à distance. (Mais encore là il faut avoir des moyens considérables, (pour brouiller les ondes d’un engin volant à 10 000 pieds d’altitude) qui ne sont pas à la portée d’un hacker, (mais sûrement pour des militaires qui y mettent le paquet)) Mais de là à en prendre le contrôle …
      Sinon pour le reste, je crois que vous avez entièrement raison.

    • Quelles que soient les lois, y’a tu kekun qui croit deux secondes que des drones ne seront pas utilisés en sol américain pour tuer des américains..?

      Si l’armée, la CIA, le FBI, la NSA, le DHS, ont besoin de cet outil, qui somme toute n’en est qu’un parmi tant d’autres, pour«éliminer un danger» à la sécurité nationale, il est tout à fait certain qu’ils le feront, quelles que soient les lois en place, comme ils le font pour l’écoute et l’interception des communications des citoyens et sans doute pour beaucoup d’autres choses.

      Bravo à l’adoption de lois régissant l’utilisation des drones, mais faut pas s’faire d’illusions…

    • Y a-t-il quelqu’un pour croire que s’il avait fallu un drone pour abattre ce citoyen en plein vol, les autorités auraient hésité, si elles avaient connu son intention ?

      Y a-t-il quelqu’un pour croire que même Rand Paul aurait lancé sa diatribe de 13 heures contre ce geste du gouvernement ?

      «Man Crashes Plane Into Texas I.R.S. Office»

      http://www.nytimes.com/2010/02/19/us/19crash.html?_r=0

    • Une nouvelle épée est née. Comme c’est le cas depuis des millénaires, pour rendre menace pour menace, pour faire violence à la violence, on inventera de nouveaux boucliers et de nouvelles armes. De la sorte, l’humanité continue sans cesse à faire reculer l’éthique et à faire avancer la cruauté. Comment arrêter cette course folle ? Chacun doit d’abord avoir pleine conscience de sa responsabilité : “Every thought, every word, and every action that adds to the positive and the wholesome is a contribution to peace” (Aung San Suu Kyi, Oslo, 16 juin 2012).

    • @caméléon,
      “…Mais de là à en prendre le contrôle …”
      ……………………………………………………………………………….
      Il parait que les iraniens l’auraient fait et auraient même réussi à déchiffrer leurs codes et en faire des répliques améliorées.
      http://www.lepoint.fr/monde/l-iran-diffuse-des-images-decodees-d-un-drone-americain-capture-en-2011-07-02-2013-1624937_24.php
      http://allainjules.com/2013/02/24/scoop-golfe-persique-liran-intercepte-encore-un-nouveau-drone-dans-le-sud-de-liran/
      Qu’en pensez-vous?
      Est-ce que cela expliquerait l’absence d’assassinats « ciblés » par ces drones en Iran?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité