Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 5 mars 2013 | Mise en ligne à 10h02 | Commenter Commentaires (19)

    Jeb Bush et l’immigration : oups!

    «Il est absolument crucial pour l’intégrité de notre système d’immigration que les actions aient des conséquences – dans ce cas-ci, (cela signifie que) ceux qui ont violé la loi peuvent rester (comme résident permanent) mais ne peuvent jouir des fruits de la citoyenneté.»

    Cette phrase se trouve dans le livre Immigration Wars, co-signé par Jeb Bush et Clint Bolick, qui sort aujourd’hui aux États-Unis. Dans une entrevue sur NBC hier, l’ancien gouverneur de Floride et candidat potentiel à la présidence en 2016, a confirmé cette position, qui représente une volte-face par rapport à celle qu’il a toujours défendue et que défend aujourd’hui le sénateur républicain de Floride Marco Rubio, un autre candidat potentiel à la Maison-Blanche en 2016.

    Or, lors d’une entrevue sur MSNBC ce matin (voir la vidéo qui coiffe ce billet), Jeb Bush a prié les futurs lecteurs de son livre de ne pas s’arrêter au passage cité ci-dessus. Tout compte fait, il croit de nouveau que la réforme du système d’immigration doit ouvrir aux 11 millions de clandestins vivant aux États-Unis une voie vers la citoyenneté.


    • Il a écrit son livre durant les primaires, quand Romney parlait de “self-déportation”. U
      Ce livre a pour but d’aider sa candidature à la prochaine présidentielle. Voyant la réaction des républicains face à l’immigration lors des primaires, il a tempéré ses propos. Toutefois, depuis la défaite de Romney, le GOP a changé de position. Trop tard, le livre était sous presse et ne pouvait être corrigé.

      Morale de l’histoire: les aspirants à la présidence devrait écrire des e-books, plus faciles à corriger.

    • Il aurait pu ajouter : “Et ne désespérez de rien. Ma position sera peut-être différente dans quelques semaines.”

    • Bon… mon Républicain sur le toit vient encore de changer de direction.

      Le vent a tourné…

    • “Lisez mon livre mais ne lisez pas les bouts qui ne font pas votre affaire ou qui ne sont pas en ligne avec les dogmes républicains de l’heure…

    • hé ce n’est qu’un début ou plutot une continuité du genre de personne qu’il a toujours été. maintenant imaginé toutes les stupidité et faux pas qu’il va faire d’ici les mises en candidatures pour la présidence…les démocrates vont se rouler par terre de rire a voir cette banjde de fous

    • Ça va être beau s’il devient président: “Ne tenez pas compte de mes promesses électorales…

    • @fullmoon

      “les démocrates vont se rouler par terre de rire a voir cette banjde de fous”

      Quand on rit de nos adversaires, on ne perd pas de temps à analyser la moindre petite déclaration du dernier clown Républicain.

      Si les Démocrates avaient l’appui constant de 60% des électeurs, peut-être qu’ils se rouleraient par terre plus souvent. Avec un parti Républicain à la débandade, ils gagnent de justesse leurs élections avec 53% des votes.

      À chaque fois qu’un Républicain devient le moindrement populaire, comme Rubio, c’est la panique chez les Démocrates, comme si un nouveau Lincoln était à la tête des Républicains.

      Si les Démocrates avient confiance en leurs idées, ils ne paniqueraient pas ainsi. Et Bush III, Rubio et compagnie les feraient rire.

    • Ses position commencent a changer, Jeb fait un Mitt de lui-même!

      Prochaine étape, tenir des propos moins intelligents que d’habitude…

      Ça sens la candidature à la présidence de 2016…

    • Jeb Bush se tire dans les pieds. Il a confirmé la discrimination dont les immigrants sont victimes. On vous légalise mais on vous refuse la citoyenneté. Légalisation sans citoyenneté ?

    • Il a confirmé la discrimination dont les immigrants sont victimes. #cit-engage

      Ça fout quoi alors d’être réglo dans la vie et dans l’immigration? Ceux qui appliquent dûment pour migrer doivent être traités avec plus d’égards que ceux qui sautent des frontières puis veulent avoir les mêmes traitement à la moindre occasion. Le fait que le Canada a demandé de visas au Mexicains constitue aussi de la discrimination ?

      Ses positions commencent a changer, Jeb fait un Mitt de lui-même! #benton_fraser

      Il change ses idées pour le mieux, pas pour le pire envers les clandestins. Et vous êtes parmi ceux qui ne changent pas d’idées ? Aux dernières nouvelles, ceux qui ne peuvent s’adapter au nouveau contexte sont souvent traités de dinosaures, surtout dans ce blogue. Il me semble que le président bien-aimé Obama a aussi changé d’ idées à propos de Guantanamo et les drônes. Puis aujourd’hui, j’ai écouté quelqu’un de son administration dit qu’il (Obama) ne bluffe pas au sujet de l’Iran atomique. On le surveillera lors de sa visite en Israel.

      @DenisSera,

      C’est bien ce qu’on observe chez les Dems. Face à une bande de fous et de clowns, le président n’a récolté que 53% de vote. Et aujourd’hui, sa popularité a chuté à 46%. C’est pas de sa faute quand-même. :-)

      Ces fous qui font rire rondement contrôlent encore le Congrès et a failli gagner deux ou trois sièges de plus au Sénat, n’eurent été quelques uns qui n’ont pas su se la fermer.

      Apparemment quand on se tord de rire, on oublie de surveiller ses derrières. Il faut quand-même de la coopération de ces fous pour gouverner !

    • Pour ma part, je trouve que ce genre de discussion est légitime, si l’on fait abstraction de notre perspective Canadienne, en ce sens que plusieurs pays développés voient leurs citoyenneté comme séparée du droit d’habiter, citant le principe de Jus sanguinis. L’Allemagne, du moins traditionnellement, voit la citoyenneté comme une question d’origine ethnique, et si je ne m’abuse, le Japon aussi.

      Comme quoi ce débat n’a rien d’unique aux Américains.

    • Le mot “war” est un mot fétiche dans la tête des Bush. J’ai peine à croire que Jeb Bush n’a pas encore eu le temps de se faire une idée claire sur ce sujet avec lequel il ne peur faire autrement qu’être familier. Il veut donc, par son flip flop entendu, semer une sorte de guerre des mots sur le sujet et ainsi s’inscrire dans la conversation. Alors, je laisse causer ce paon qui nous fait sa roue de vanité.

    • Après Romney, un autre John Kerry républicain? Je n’ose pas y croire.

    • Pour paraphraser son frangin Doublevé, “ou bien vous êtes avec NOUS, ou bien vous êtes avec les illégaux et le chaos”…

      C’est Raoul Duguay qui avait raison: toutte est dans toutte… même dans son contraire! Et dire que Jeb a la réputation d’être le cerveau de la famille.

    • #mecasiatique – 13h11

      Il n’y a pas une légalisation à moitié. Ou bien ils sont illégaux et demeurent comme tels et seront déportés chez eux. Ou bien on les légalise et ce processus de légalisation commencera par la résidence permanente (green card) et aboutira à la citoyenneté. N’en déplaise à vous mais quand on commence par vous admettre à moitié, c’est la discrimination.

    • Donc les zétas donnent la citoyenneté à 11 millions de personnes qui sont entrés illégalement. Ok pas de troub la vie est belle.

      Dans 20 ans il y aura un autre cru de quoi 5-6 millions? Ils n’auront qu’a leur donner la citoyenneté.

      Free for all.

      C’est très dommage pour les personnes qui sont né dans le pays de parents sans citoyenneté. Quel merdier.

      Pi les p’tit politicailleux qui s’en servent pour gagner des points et des votes des deux bords de la clôture.

      Une chose. Le Mexique 5e économie mondiale va devoir un jour se regarder le nombril et commencer à prendre les dispositions nécessaire pour nettoyer un des système gouvernemental les plus corrompu de la planète. Ce pays doit courber l’exode de sa population et diminuer la disparité pauvres/riches.

      Allez chercher Pittbull faitent de quoi, n’importe quoi.

      Et OUI, les zétas, exploiteurs professionnels de la planète ont un rôle à jouer. Ça va leur couter moins chers au final. Politiquement, diplomatiquement et économiquement. Win win pour tout le monde.

      R.I.P Chavez.

    • Des pays forts indépendants qui échangent entrent eux de façons égale et équitable. Des populations fière et forte qui se tiennent debout et qui aiment d’ou ils viennent.

      C’est ÇA la voie du futur.

      Pas le multiculturalisme migrateur merdique plein de problème qu’on aissaient de nous gaver depuis des lustre.

      L’indépendance et la reconnaissance des pays et des entités culturelles qui le veulent.

      Vive le Québec, la Palestine, le Myanmar LIBRE!!!!

    • Gundam (Rodman) style.

    • Des pays forts indépendants qui échangent entrent eux de façons égale et équitable. Des populations fière et forte qui se tiennent debout et qui aiment d’ou ils viennent. L’indépendance et la reconnaissance des pays et des entités culturelles qui le veulent.
      C’est ÇA la voie du futur.

      Pas le multiculturalisme migrateur plein de problème qu’on aissaient de nous gaver depuis des lustre.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2008
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité