Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 27 février 2013 | Mise en ligne à 15h53 | Commenter Commentaires (63)

    Le français de Kerry? Pas mal…

    À l’époque où il briguait la présidence, John Kerry n’aurait pas sorti un traître mot de français, même sous la torture utilisait très rarement la langue de Molière*, de peur de confirmer l’accusation d’élitisme dont il faisait l’objet. De toute évidence, en tant que secrétaire d’État, il n’a plus cette crainte, comme il l’a démontré aujourd’hui lors d’une conférence de presse à Paris avec son homologue français Laurent Fabius (à partir de 4:50) :

    * Kerry a prononcé au moins cinq mots en français – «Je vais aider les Haïtiens» – lors d’un rassemblement électoral en Floride.


    • En effet, un très bon français. On verra comment les Américains vont considérer ce bilinguisme qui est, à mon avis, un atout.

    • Voilà! Kerry serait qualifié pour venir briguer la tête du PLC.
      Blague à part, j’ai connu plusieurs Américains qui parlaient français et qui le parlaient de manière impeccable et très recherchée. Un français très… français, finalement. Un peu beaucoup éloigné du français québécois. Et ils insistaient pour parler français avec moi et moi anglais avec eux car je voulais améliorer mes compétences linguistiques en anglais US.
      Je garde d’eux tous un excellent souvenir.

    • Il faut dire que les choses ont bien changé depuis 2004 et les Freedom fries.

      “Rep. Walter Jones, R-N.C., the congressman who went from coining the term “freedom fries” to becoming an outspoken critic of the Iraq war, said that there’s probably a spot in hell for former Vice President Dick Cheney because of his responsibility for the conflict.”

      http://m.cbsnews.com/storysynopsis.rbml?pageType=politics&url=http://www.cbsnews.com/8301-250_162-57571326/gop-rep.-cheney-probably-will-go-to-hell-for-iraq-war/&catid=57571326

    • John Kerry avait parlé en français dans un discours en Floride à la communauté haitienne lors de la campagne de 2004.

      Travail de recherche plutôt moyen de Richard Hétu. Je ne suis pas journaliste et je m’en rappelais.

      Don’t let facts spoil a good story, j’imagine…

    • Meilleur que la plupart des ministres conservateurs. J’aimerais bien entendre comment il prononce “élections” – préférablement sans le R.

    • @lp_champagne 16h27

      Avez-vous un lien pour corroborer vos dires?

    • Le français de John Kerry est nettement meilleur que celui de plusieurs milliers d’anglos et d’immigrants qui vivent au Québec, mais refusent encore et toujours de l’apprendre par entêtement, étroitesse d’esprit ou racisme.

      Il est aussi meilleur que celui de Saku Koivu (15 ans au Québec), Joe Norton (63 ans au Québec), Mordecai Richler (80 ans au Québec), Felipe Alou (marié avec une Québécoise depuis plusieurs années) et les anciens députés Gordon Atkinson et Neil Cameron (élus à l’Assemblée nationale du Québec en 1989 malgré leur unilinguisme anglais).

    • À mon avis, tout secrétaire d’État Américain devrait parler le français. Dans la diplomatie internationale, c’est un atout.

    • Kerry, qui a vécu en Allemagne lorsque son père y était ambassadeur Américain, parle aussi un peu l’allemand.

      http://news.yahoo.com/multilingual-kerry-charms-french-german-hosts-183942807–politics.html

    • “Le français de John Kerry est nettement meilleur que celui de plusieurs milliers d’anglos et d’immigrants qui vivent au Québec, mais refusent encore et toujours de l’apprendre par entêtement, étroitesse d’esprit ou racisme. ”

      Il est aussi nettement meilleur que celui de plusieurs centaines de milliers de québecois ni immigrants ni anglos. Il est meilleur que celui des animateurs des radios les plus écoutées. Il est meilleurs que celui des journalistes sportif.

      Il y a des dixaines de milliers d’immigrants qui finissent par massacrer volontairement leur français pour éviter de se faire regarder de travers.

    • Un digne successeur de Benjamin Franklin. Il est facile de percevoir en tant que Québécois, que son discours en français lui a certainement permis de projeter une image favorable des États-Unis. Être américain, j’aurais été fier d’être représenté par M. Kerry lors de cette occasion.

    • Je préférais la France qui se tenait debout capable de dire ”non” moins belliqueuse que maintenant, Sarkosy ou Hollande c’est pareil, ils aiment jouer aux petits soldats. Prendre sa place sur l’échiquier c’est semble t’il se mettre le nez dans les affaires des autres et faire la guerre, Laurent Fabius n’est pas trop sympa à mes yeux après quelques phrases j’ai sauté son discours ‘’plate’’ pour écouter celui de Kerry.
      http://www.legrandsoir.info/la-france-surpasse-les-etats-unis.html

      Je préfère Kerry même s’il est moins flamboyant qu’Hilary fort heureusement beaucoup moins guerrier que l’amazone, un bon sens de l’humour et un petit accent agréable, rien n’à dire de plus.

      HS

      Un grand a quitté, Hessel est mort, je l’ai cru éternel, son message pour la Paix en général et en particulier pour Palestine, j’espère, se réalisera. Sa vue sur la mort touche…
      http://www.wat.tv/video/stephane-hessel-mort-peut-4ymb5_2exyh_.html

    • @cad3 Ca paraît que vous en connaissez des immigrants. Vous vivez où ? Saint-Bruno, Terrebone, Lévis ? C’est quand la dernière que vous avez parlé à un immigrant ? Lors de votre visite dans un dépanneur à Montréal peut-être ? La majorité des immigrants au Québec parle notre langue bien mieux que les mononcles et matantes de Saint-Clin-Clin du Mont qui forment la triste majorité d’ analphabétes fonctionnels de la province. A l’exception des réfugiés, les immigrants parlent bien souvent notre langue avant même d’avoir fouler le sol Québécois. Mais comme d’habitude on se défoule sur le Mohammed ou le Boubacar car c’est bien facile. Et puis détrompez-vous, le racisme est bien plus prononcé dans la direction que ne vous inquiète guère, mais ca vous le saviez.

    • @jean_saisrien

      La situation linguistique en Israel n’est pas très différente de notre situation au Canada. Un bilinguisme de façade ou c’est la minorité qui doit apprendre la seconde langue, non l’inverse. Les raisons invoqué dans cet article sont sensiblement les mêmes.

      http://www.sikkuy.org.il/english/docs/haaretz_amara_5_11.pdf

    • Blablablablabla… Pillons l’Afrique !

    • Nous sommes loin des “freedom fries”. Ajoutons à ça Chuck Hagel: “Nous ne pouvons pas imposer nos vues au monde”. Une “révolution de palais” qui aura des conséquences profondes pour la suite des choses. Les faucons chauvins en ont certainement des accès de bile.

    • @pacolibre 18h17

      Un spasme au cerveau?

    • “l’accusation d’élitisme dont il faisait l’objet”. À ce compte là, je suis élitiste puisque je parle l’anglais presque aussi bien que le français. Et sans accent. Les anglo-américains qui parlent l’espagnol sont-ils élitistes? “Ils sont fous, ces américains” (Obélix).

    • À l’époque où il briguait la présidence, John Kerry n’aurait pas sorti un traître mot de français [...] de peur de confirmer l’accusation d’élitisme dont il faisait l’objet.

      – — –

      Ça fait un méchant boutte que je l’attends celle-là et ce, de la bouche d’un autre que moi :

      - l’usage de la langue française est synonyme d’élitisme.

      Réf.: « John Kerry n’aurait pas sorti un traître mot de français [...] de peur de confirmer l’accusation d’élitisme dont il faisait l’objet. »

      Daniel Verret Nadagami

    • @lukos 18h31

      Certains vont avoir besoin d’un lot d’anti-acide. ;)

    • @ agadougou
      27 février 2013
      18h00

      Vous et moi, on va aller se promener dans Notre-Dame-de-Grâce, dans Côte-des-Neiges, à Brossard, à Laval, dans l’arrondissement St-Léonard, dans Parc-Extension, dans le Mile-End, dans le quartier chinois et même en plein centre-ville de Montréal.

      Ensuite, vous viendrez me faire la morale avec votre discours bien-pensant. Par ailleurs, question crédibilité, cessez de répéter ce que veulent vous faire croire certains éditorialistes en mission quant à la soi-disant connaissance du français par les immigrants. Vous avez le droit de réfléchir par vous-même.

    • Un modèle pour le maire de Montréal qui ne sait même pas que le mot campagne est féminin!

      Sans parler de l’autre zinzin qu’on a vu à TLPM dimanche dernier qui ignorait que famille est féminin (et qui osait se plaindre que Laval refusait de reconnaitre ses compétences linguistiques!)

    • Même Applebaum fait plus clown que lui !

    • Kerry, ne fait que confirmer ce que je pensais, les américains qui parlent français, et ils sont nombreux, le parlent mieux que la plupart des politiciens Canadiens, incluant plusieurs qui viennent du Québec comme Trudeau et Garneau …
      Denis Bergeron

    • lukos 19h05

      Madame Marois a eu de bons résultats scolaires lors de ses études au collège Jésus-Marie de Sillery, à l’exception de deux échecs en anglais et en latin.

    • @lizzie 16h58 Kerry parle aussi un peu l’allemand. C’est bien la moindre des chose quand on est civilisé que d’apprendre à communiquer avec les gens qui nous entourent. C’est tout à son honneur, n’en déplaise aux accusateurs d’élitisme . Cette accusation n’aurait jamais été portée si Kerry avait parlé un italien parfait. La France porte ombrage aux USA en raison de son art de vivre et de sa culture. L’Italie aussi. Mais ça, “ça ne se dit pas”.

    • “cinq mots en français”. Quand même pas de quoi pavoiser. Son français n’est pas “fluent”, coulant. Notre “gracieuse souveraine” parle, elle, un français parfait.

    • @candela 19h26 “deux échecs en anglais et en latin”. Alors que c’était facile pour moi. Ceci explique peut-être cela. Ça ne lui enlève pas ses autres qualités. Mais qu’elle utilise un interprète, alors!

    • Les zétats qui sont en défaut de paiement technique dit à la France qui est au bord de la guerre civile: je veux aider les haitiens. Poutine doit se rouler à terre de rire en regardant ces 2 tartuffes.

    • @cad3

      J’ai vécu à Côte-des-neiges et Laval (dont Chomedey) pendant quasiment deux décennies. J’ai aussi suffisement voyagé au Québec pour savoir que la lubie dont vous êtes porteur se garde bien de regarder sous le même oeil le français massacré au Saguenay ou chez les descendants pure laine qui ne savent pas dire deux phrases sans un anglicisme. On veut faire porter aux immigrants une responsabilité qui ne leur appartient pas. Ce que vous semblez nier, c’est que les immigrants dans leur ensemble sont déjà francophones, et leurs enfants aussi. A moins que vous considérez que les Maghrébins qui forment le gros de la population immigrante récente ne sache pas s’exprimer en français. Même les Iraniens d’origine que je cotoie régulièrement à Montréal et qui à prime abord n’ont pas d’affinité culturelle avec le français, le parle aussi bien sinon mieux que les Québécois de souche. Amir Khadir est un bon exemple, et il parle mieux le français que notre chère Pauline.

    • Une autre “révolution de palais” en marche, toute aussi lourde de conséquences: l’élection du prochain pape. Que ça nous plaise ou non, plus d’un milliard point huit de fidèles, 18 % de l’humanité, ça n’est pas rien dans l’équation mondiale.

    • @cad3 – 19h02

      Montréal est une ville bilingue. Si on habite à l’Ouest de Montréal, les gens y compris les autochtones de souches et immigrants s’expriment plus en anglais qu’en français. Par contre, ceux qui vivent à l’Est de Montréal, même les immigrants parlent uniquement français. Ceux qui exigent le français pensent avec des préjugés négatifs envers les immigrants et les Anglos et veulent la confrontation plutôt que la cohabitation seront toujours déçus. Leur but n’est pas de chercher à engager une conversation positive en français avec tous les Québecois de cultures et races différentes mais veulent uniquement imposer aux autres de parler le français sans tenir compte de leurs spécificités et leur réalités. Pourtant, la réalité nous dit que chaque jour, des nouveaux monde, touristes ou immigrants, débarquent à Montréal et au Québec. Donc, vous aussi cessez d’être parmi les frustrés qui veulent défouler sur les immigrants en exigeant un sondage par la firme Léger marketing sur l’état de français qui recule constamment, selon eux, à Montréal et deviennent hystérique et émotionnels et perdent tout raisonnement logique. Avant tout, il faut être réaliste. Les xénophobes qui se déguisent derrière la langue français pour ”basher” les immigrants seront toujours déçus.

    • 20h22 Correction:”1,196 milliard en 2010″.

    • Je n’aime pas cette généralisation du genre: les américains francophones parlent mieux que… Il y a certains qui sous entend que des gens au Canada ou au Québec ne sont pas bilingues ou même parfaitement bilingues car ils ne respectent pas l’autre langue. À ceux qui pensent ça, enlevez-vous ça de la tête au lieu de juger! Apprendre une autre langue demande de la pratique, de l’humilité (on s’expose à des moqueries plus que dans d’autres apprentissages).

      Ça devient plus difficile si vous êtes introverti, si vous avez peu de mémoires, quel est l’environnement linguistique et d’autres facteurs.

    • Remarquez la gestuelle de Kerry (avant qu’il parle en français) qu’il se crois légèrement meilleur comme s’il était prêt a un combat de boxe (je sais c’est bizarre) avec le gouvernement français.

      Remarquez la gestuelle de Laurent Fabius lorsque Kerry commence à parler en français, son égo est flatté.

      C’est un exercice pour tout simplement flatter l’égo de ses deux protagoniste.

      J’irais encore plus loin dans mon analyse. Si je met la gestuelle des deux personnage ensemble je soupçonne qu’il y aurait eu des discussion très convergente et même agaçante pour tout les deux derrière les rideaux.

      Daniel Olivier

    • Madame Albright parlait aussi un excellent français. Ça fait deux des cinq derniers Secrétaires d’État pouvant s’exprimer en français. Une moyenne semblable à celle du Canada (quand on pense à John Baird, David Emerson, Peter MacKay, Maxime Bernier, Lawrence Cannon).

    • On se rappelle que Barack Obama a été l’objet de sarcasmes et d’accusations d’élitisme parce qu’il a demandé de la moutarde de Dijon avec son hot-dog.

      La moutarde de Dijon Grey Poupon (made in USA) se vend 2,49 $ pour 16 onces chez Wal-Mart.

      http://www.walmart.com/ip/Grey-Poupon-Dijon-Mustard-16-oz/10535314

      Quant au Français de John Kerry, cousin germain de Brice Lalonde, il est très bien.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Brice_Lalonde

      Quelqu’un a souligné que celui de la Reine était excellent: en effet.

      Quant à Pauline Marois…

    • heinn un américain avec de la culture

    • @piedoq “heinn un américain avec de la culture”

      Tiens un amateur de grossierres généralisations et d’amalgames ridicules.

    • @lizzie: Pour perfectionner votre yiddish:

      meshúge = fou

      der meshúganer, di meshúgane = le fou, la folle

      di mishegás = la folie, des folies. Redn mishegás (ou redn fun hits ["de la fievre"]) = dire des folies.

      @jean_saisrien 17h46: Netanyahou parle anglais couramment avec un accent “McDonald’s.” Il a passé quelques années de sa jeunesse dans les banlieues de Philadelphie.

      agadougou 20h14: “le français massacré au Saguenay ou chez les descendants pure laine qui ne savent pas dire deux phrases sans un anglicisme.”

      Le français parlé de l’Amérique du Nord est bel et bien *différent* que celui qu’on enseigne en Europe ou en Afrique, mais je ne crois pas qu’il soit une varieté inferieure de la langue.

      /anglophone (qui prefere parler français quand je visite le Québec)
      /yiddishophone

    • @agadougou 20h14

      Rarement lu un billet aussi stupide et plein de banalité que le votre.

      ”Les immigrants parle mieux le français que vous les ”de souche”…Vous êtes tous des BS vous les ”de souche”, ”illettrés fonctionnels, bla bla bla machin”.

      Dite moi vous êtes un petit homme rose soumis de mes deux, ou simplement un immigrant qui prêche pour sa paroisse?

      Je vais vous dire une chose ce n’est pas exclusivement une question de français, mais bien une question de culture et de valeur…dont le français fait parti.

      En ce qui me concerne 50 000 personnes qui entre au Québec à chaque années c’est BEAUcoup trop. Français ou pas français. On en a assez de dépanneurs…Pas besoin de 20 000 autres (tant qu’a faire dans les banalités, je sais jouer la game moé aussi)

      Les Québécois sont pareils que tout le monde. Ils veulent conserver leurs acquis culturels, les protéger et élever leur enfants dans un monde qui les ressemble, avec les mêmes valeurs, point de repères. Une continuité. C’est humain. Je regardais une émission l’autre jour et une vieille latino disait qu’elle était très fière d’avoir élever ses enfants avec des valeurs ”latino”. Ne me demander pas ce que veut dire ”des valeurs latino” je ne le sais pas, mais ce que je sais c’est que cette bonne femme parlais du cœur et qu’elle exprimait ses sentiment sur une réalité qui est commune à tous. Alors ne venez pas faire chier avec votre soit disant xénophobie de jus de bottines.

      Le Québec est tout petit, insécure culturellement. Mais on cherche a le gaver de 50 000 nouvelles tête/années. En proportion à la population c’est trop. D’un coté on a la politique de matantes qui croie que si ils sont français tout est correct et de l’autre ceux qui ne veulent qu’ensevelir le Québec sous la bouette pour éteindre toute fierté nationnaliste dans le nombre. Les immigrant se foute du passé culturel du Québec et de son histoire, c’est commun à tous les immigrant, français ou pas.

      Plus important encore…Faudra que l’on m’explique pourquoi il si important de faire rentrer 50 000 nouvelle tête dans la province quand nos jeunes ne peuvent même pas se trouver des emplois et que l’on ne peut même pas les former correctement et équitablement pour qu’ils deviennent partis intégrante de notre économie. Vous en connaiser d’autre entité culturelle qui font entré autant de monde en proportion à leur population?

      Y’a pas juste les carottes qui doivent être locale ciboulôt de saint ciboire de papauté de calvaire.

      C’est encore la fuite en avant ici au pays de ti-gentis québécois qui on toujours si peur d’être méchant. Au japon les étrangé on les appellent les gaijin. Le Japon est une culture extra-ordinaire qui a crissé les portugais dans la mer et qui on su garder leur culture presque intacte. Ils sont presque arriver au stade d’empire. Une chose est certaine ils ne sont certainement pas devenu un satellite européen comme tout le reste de la planète pendand la période coloniale. Moulte respect pour le pays du soleil levant.

      Mais le Québec….Aille faudrait pas se tenir debout on va passer pour des gros méchant au yeux des bon penseurs et des professeur plumpouding de ce monde.

      Y va nous rester quoi du Québec dans 20ans quand tout nos boomers vont être crevé et que les 50 000/année vont avoir eu 10 bébé par couple? hein? Rien. Juste le Canada-américain-bitumineux-Chinois de Harpeur.

      Un p’tit texte ben vite pour vous…Gundam style.

    • Juste pour mettre un peu de piquant sans être pisse vinaigre: Kerry est marié à une héritière Heinz. Elle a dit en direct, après l’échec électoral de son mari: “There are some decent people in this country”. C’est vrai. Et ils recommencent heureusement à s’affirmer.

    • Y’en a marre de ces pisse vinaigre qui crache sur les Québecois p.c.q. ils parlent un français qui n’est pas celui de la mère (indigne) patrie. (…)
      Nous avons étés isolé pendant plusieurs siècles de la France, et en conséquence, notre langue a évoluée, disons même dérivé pour devenir ce qu’elle est devenue.
      Notre peuple a été formé à partir d’un éventail d’ancêtres dont la langue était loin de ressembler à la langue ‘pure’ de la bourgeoisie de l’époque.

      Et ci ce n’était des développements technologiques nous parlerions peut-être aujourd’hui une variété de créole nordique.

      Alors les pisse vinaigres et fesses serrées, et ceux qui aiment à cracher sur les leurs, ‘get over it’, et cessez de nous les casser avec vos sermons à la con.

    • @piedoq 21h12 C’est ce qu’on disait ailleurs et même ici de nous il n’y a pas si longtemps. Les préjugés xénophobes sont la plaie de l’humanité.

    • Est-ce que quelqu’un se souvient du français raffiné que parlait le lieutenant-général Vernon Walters, officier supérieur et diplomate américain, qui a souvent été interviewé à Radio-Canada dans les années 1980 et 1990 ?

      Vernon Walters a même fait lui-même la traduction simultanée d’un discours de Richard Nixon en France, ce qui lui a alors valu les éloges de Charles de Gaulle.

      Il semble que Vernon Walters maîtrisait plusieurs langues, lui qui n’a jamais fait de cours universitaire.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Vernon_A._Walters

      Malheursuement, il ne semble pas y avoir de vidéo d’entrevue en français de Vernon Walters qui soit disponible gratuitement en ligne.

      Mais son français était impeccable…

    • L’épisode des Fredom Fries de 2004 n’a pas empêché la collaboration entre les forces armées de la France et des États-Unis, dans les années qui ont suivi.

      Voici une courte vidéo illustrant un exercice d’entraînement conjoint impliquant des Marines américains et des soldats français, dans le sud de la France, en 2006 :

      http://www.youtube.com/watch?v=n62anQM3Mm4

      Et voici deux courtes vidéos illustrant un exercice d’entraînement conjoint impliquant des soldats français et des Marines américains, à Hawaii, en 2011 :

      http://www.youtube.com/watch?v=ioelLfh4ogc

      http://www.youtube.com/watch?v=7SbtlLvkfAY

    • @côtenord 7 23h24 “Vernon Walters. Son français était impeccable…”. Il y a les cultivés et les ignorants volontaires. C’est la réalité de l’humanité dite civilisée.

    • 23h39 Les ignorants volontaires sont la réalité qui menace l’humanité .

    • Ca peut être un bon député au PQ….

    • @gtt
      C’est de l’aveuglement volontaire ou vous avez de la m***** dans les yeux ? Je n’ai pas dit que tout les de souche ne savent pas parler francais, je dis que les critéres selons lesquelles ont critiques les immigrants pour la langue ne sont pas les mêmes pour les de souches. Vous et vos copains qui jouissent a l’idée de construire une société aussi raciste que la Japonaise (grande culture certainement mais racisme immonde sans doute) utilise la langue pour taper sur l’immigrant alors que l’immigrant parle bien souvent la langue bien mieux que beaucoup. Vous le savez. Et la culture au Québec et son histoire ne se limite a celle des de souche, mais aussi des Amérindiens et des premiers immigrants Irlandais, Allemands ou Ecossais. En bon victime de la colonisation tout ethnocentrique que vous êtes vous faîtes fi de l’histoire des peuples qui ont construits notre société ou qui ont subis les affres d’avoir eu vos ancêtres les déposséder. Ce n’est pas une défense de la culture Québécoise que vous faîtes. C’est une défense ethnocentrique et raciste que vous défendez. Les nouveaux immigrants ne sont pas plus ou moins intéressé avec la culture du Québec dans sont ensemble que le mononcle ou la matante qui se fout comme de l’an 40 de l’histoire des Premieres Nations ou des populatios irlandaises et autres qui ont fondés ce qui est aujourd’hui notre province.

      Les papis comme vous devront simplement s’adapter aux nouvelles réalités. Certainement bien moins brutale que ce que les Amérindiens ont subis. Vos descendants survivront vos lubies.

    • la plupart des americains oublient que sans un francais , washington n’aurais pu faire sa revolution et ils seraient encore sous le drapeau britanique , 4 etats americains sont nommes pour les filles de ce general , marquis de ……. lafayette , je me demande si Kerry le sait lui meme

    • LOL @gtt

      comparer le quebec au japon , le quebec a peine 300 d’histoire ,le japon 6000, une culture importe d’europe , une p’tite colonie qui sans la couronne britanique serais redevenue les terre sauvage qu’elle etais, quebec vaste territoire en grande partie inhabite, 6 millions de paresseux qui vivent au crochet d’a peine 2 millions de contribuable dont une bonne partie ne sont pas de souche , qu’esqu’il va nous rester de la culture quebecoise dans 20 ans ? les 256 milliards de dettes du gouvernement , sans parler de celles des municipalites , des hopitaux , des univ etc etc etc , ben oui on peut faire bien des belles choses en dumpant le cout et les responsabilites aux autres generations , rien a etre fier la dedant , pis en passant c’est pas en chiant sur l’immigration que tu va regler le probleme c’est justement en fesant 10 enfants par couples, mais au pay du club du petit dejeuner deja s’occuper d’un c’est au dessus de vos force , alors coucouche panier et laisse ton patrimoine genetique disparaitre sans faire chier ceux qui se levent le matin , agadougou a totu a fait raison de pointer la xenophobie local , moi blanc francophone catho de naissance je l’ai connu , alors j’ose pas immaginer celui qu’on repere avant meme qu’il ouvre la bouche

    • @re3e:On peut avoir les noms de ces états? Je suis curieux…

    • @cad
      et le demi million de français sur 8 millions de population total (juste la ca fait ~6%) , il parle mal le français ? on se fait ostraciser justement a cause d’une qualité linguistique que votre joual ne saura jamais égaler . Kerry et la plupart de l’immigration issue de pays africains francophile parle mieux français qu’une majorité de québécois ,

    • @ re3e (commentaire «28 février 2013 07h18» ) :

      La plupart des Américains instruits ou qui ont un peu de culture historique connaissent le rôle que la France a joué lors de la Guerre d’indépendance de leur pays.

      Le long de la côte atlantique, les États-Unis ont même créé un sentier historique national, la «Washington-Rochambeau Revolutionary Route», qui commémore le trajet de l’armée du maréchal de France Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, Comte de Rochambeau, de Newport (Rhode Island) à Yorktown (Virginie), en 1781.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Washington%E2%80%93Rochambeau_Revolutionary_Route

      http://www.w3r-us.org/

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_Donatien_de_Vimeur_de_Rochambeau

      http://en.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_de_Rochambeau

      Même le service historique de l’armée de terre des États-Unis a publié un fascicule sur le rôle de Rochambeau et de son armée dans ce conflit :

      http://www.history.army.mil/html/books/rochambeau/CMH_70-104-1.pdf

      Les Américains instruits ou qui ont un peu de culture historique savent aussi que les intentions de la France n’étaient pas altruistes (!!!), et que la motivation principale de la France de Louis XVI et des aristocrates qui favorisaient un appui français aux rebelles américains était d’affaiblir le Royaume-Uni, rival traditionnel de la France, qui avait gagné la Guerre de Sept ans deux décennies auparavant.

      Par ailleurs, si on retourne votre question, quelle peut être la proportion des Québécois francophones de souche qui savent que :

      • une armée des rebelles américains ont occupé Montréal pendant l’hiver 1775-1776 ?
      • Benjamin Franklin a passé plusieurs semaines à Montréal pendant cette période ?
      • le fondateur du journal The Gazette (qui fut d’abord bilingue), Fleury Mesplet, était un ami de Benjamin Franklin ?
      • les rebelles américains ont tenté de convaincre les habitants canadiens, fervents catholiques, de se joindre à leur révolution, en faisant intervenir le jésuite John Carroll, qui devint plus tard le premier évêque catholique des États-Unis ?
      • l’armée des rebelles américains a mené un siège infructueux contre la ville de Québec pendant l’hiver 1775-1776 ?
      • malgré les réticences du clergé et des seigneurs canadiens, quelques centaines de Canadiens se sont joint aux rebelles américains dans le 1st Canadien Regiment et le 2nd Canadian Regiment, créés avec plus ou moins de succès par James Livingston et Moses Hazen en 1776 ?

      http://en.wikipedia.org/wiki/1st_Canadian_Regiment

      http://en.wikipedia.org/wiki/2nd_Canadian_Regiment

      http://en.wikipedia.org/wiki/John_Carroll_(bishop)

      http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Carroll_(%C3%A9v%C3%AAque)

    • @re3e

      Vous ne perdriez pas toute votre crédibilité sur la question de la langue française si vous saviez au moins écrire dans un français respectueux de l’orthographe lexicale et grammaticale, de la ponctuation, de la grammaire et de la syntaxe.

    • Les Québecois ont raison d’être fiers de leur langue, culture et identité. Je n’ai pas un problème avec ça. C’est un combat noble. Mais de grâce, pas les immigrants comme bouc-émissaires ou tête de turcs pour atteindre ce but là.

      À ce que je sache, les Québecois de ‘’souches” n’ont pas voulu séparer du Canada lors de référendum de 1980. À cette époque, les immigrants ne sont pas responsable de la frustration des souverainistes. Un contingent très négligeable.

    • Il est ridicule de perpétuez les préjugés et stéréotypes linguistiques et régionaux, mais ça l’est encore plus lorsque l’on utilise les préjugés pour démontrer que les préjugés des autres sont faux.

      « La majorité des immigrants au Québec parle notre langue bien mieux que les mononcles et matantes de Saint-Clin-Clin du Mont qui forment la triste majorité d’analphabétes fonctionnels de la province. » (agadougou)

      Même si le texte de g.t.t. est xénophobe, il ne faut pas s’abaisser à ce niveau pour prouver qu’il a tort. Cad3 a raison, certains immigrants parlent mal le français, tout comme agadougou a raison en affirmant que certains québécois dit de souche parlent mal le français. Tenter d’établir une hiérarchie de la qualité de langage est futile, surtout lorsque c’est basé uniquement sur nos propres préjugés.

      @ re3e
      on se fait ostraciser justement a cause d’une qualité linguistique que votre joual ne saura jamais égaler .

      Vous êtes français et proclâmez la supériorité du parlé français sur le québécois? Vous devez savoir que le « joual » québécois a une richesse phonétique plus grande que le français de France? Gâteau et paille sont prononcé d’une manière impossible pour les français à imiter. La France et le Québec utilisent tout deux des anglicismes assez fréquemment, faudrait-il laissé notre langue propre de toute influence extérieure? Sinon il faudrait réviser une bonne partie des mots de nos dictionnaires.

      De toute manière, il faut cultiver les particularités régionales, j’adore l’accent des francophones africains ou sud-américain, même si parfois ce n’est pas évident. Cela prouve que le français est vivant et en évolution. C’est lorsqu’une langue devient statique, sans changement, qu’il faut se poser des questions sur sa pérennité.

      « le quebec a peine 300 d’histoire ,le japon 6000, une culture importe d’europe, une p’tite colonie qui sans la couronne britanique serais redevenue les terre sauvage qu’elle etais, quebec vaste territoire en grande partie inhabite, 6 millions de paresseux qui vivent au crochet d’a peine 2 millions de contribuable dont une bonne partie ne sont pas de souche , qu’esqu’il va nous rester de la culture quebecoise dans 20 ans ? »

      En terme de préjugés, vous êtes dur à battre, c’est rempli de faussetés. Si vous êtes toujours aussi condescendant, normal que vous soyez victime de ce que vous pensez être de la xénophobie, mais qui est en fait une aversion pour les fanfarons commune à toute personne. En passant, le Québec aussi a plus de 6 000 ans d’histoire, les amérindiens étaient là avant nous et font partie de l’histoire du Québec au même titre que les immigrants européens.

    • La France premier partenaire historique des USA, le siège de Yorktown et la libération de Paris mis côte-à-côte, je sens que je vais aimer John Kerry !!

      Ça fait du bien de ne plus entendre la révisionnisme des Républicains.

      Diantre, voilà qui fait ma journée.

      Prochaine étape, envoyez ce clip à tout vos amis canadiens anglais.

    • @ re3e et agadougou (une pierre deux coup)

      Répondez a une question. Le créole, c’est la langue française massacré, tout croche, parlé par un peuple de retardés vivant dans la dèche? Je ne crois pas que vous en arriviez à cette conclusion.
      Personnellement je crois que non. Le créole est une saveur locale, une addition merveilleuse pour l’humanité. Comme le français parlé ici au Québec. Ne faites pas des mini-Thierry Hardisson de vous même. Le français de France n’est pas meilleur que les autres. La culture, les langues, ne sont pas des chiffres et on ne peut les quantifier ou évaluer leur ”valeur” sur une échèle. Cette argumentation que vous avez avancé tout les deux est fausse et ridicule. Une culture de huttes n’est pas moins bonne qu’une culture de gratte-ciel. Comprenez vous ou je veut en venir?
      Voilà pour ça.
      Je n’est jamais ”comparé” la culture japonaise à la culture québecoise. J’ai simplement pris le Japon comme exemple pour exprimer mon dédain de la culpabilité que les québécois pourrais avoir de vouloir protéger leur acquis, même si ils sont modeste a vos yeux. Si le monde entier pardonne et respecte le Japon dans sa façon d’aborder certain sujets délicats, pourquoi n’en serait-il pas de même pour le Québec? Ce qui est bon pour minou doit être bon pour pitou. J’en ai aussi ras le ponpon de ces constantes accusation de xénophobie et de racisme qui fuse de toutes part sans bon-sang. Regardez le billet de M.Hétu sur la couverture de newsweek. Les gens sont rendu très très sensible et vois des attaques et de la condescendance partout pour des conneries. Me suivez vous toujours les boys?
      Mon point, le seul que j’ai voulu exprimer, est que je ne voit aucune justification économique pour l’acceuil de 50 000 nouvelles personnes au Québec par années. Proportionnellement à la population ce chiffre est énorme et amène un lots de problèmes d’intégration. Le chômage est élevé chez les nouveaux venus et je crois que nos travailleur saisonnier écopent sans raisons. Ils sont bouc-émissaire de mauvaises décisions gouverne-mentale.

      Politiquement, la question est encore plus épineuse parce qu’il est démontré, prouvé, clair net et précis, que les immigrant ne sont pas des souverainistes. Je ne leur en veut pas, là n’est pas la question, mais en tant que souverainiste je trouve effrayant, oui effrayant, de savoir que de jours en jours mon pays s’éloigne parce les nouveaux venus ne s’y intéresseront jamais. Ce n’est pas une question de racisme, car je suis convaincu qu’un ti-noir ou un ti-chinois qui passe par le système d’éducation québecois a quand même des chance d’aimer un peu sa patrie et de comprendre la passion nationaliste. Même si ce n’est pas acquis. Mais en général, un immigrant veut de la stabilité et du travail et se fout pas mal de question épineuse politiquement. Je savait que le phénomène du clivage politique existait, mais mon inscription sur twitère pendant la période électorale et de pouvoir mettre des visages sur les allégeances politiques m’a flabergasté et ce fut une révélation. Le bout du bout à été de me faire faire la morale par un fédéraliste français de France(blanc comme neige) fraichement débarqué du bateau, MONsieur n’aimait pas le PQ. Anyway ceci est une tranche de vie inutile mais je conclus avec ceci…Le multiculturalisme est en effet non-fonctionnel.

      Montréal grande ville muticulturelle? Muhahahahaha mon cul ouai. Les noirs dans montréal nord, les juifs dans cote-saint-luc, les philipino pi les pounjabi dans cote-des neiges, les queb dans hochlag, les anglos dans pointe Saint-Charles, les italo dans Saint-Léonard, les latinos dans le boutte de la rue Saint-Hubert….Les mélanges réels sont rares, une vision du Québec commune; inexistante. Tout le monde dans son ti-ghetto de merde.

      Maman chinoise, papa japonais, bébé tout mélangé.

      Je ne suis pas raciste ou xénophobe, je veut un pays, c’est tout. Mais ça un petit fédéraleux multiculturel aura surement de la difficulté à comprendre.
      Bonne nuit les ti-loups, j’apprécie notre partage d’idées. Même si il se fait agressivement.

    • @kelvinator

      Mon texte en question n’était pas xénophobe je faisais dans la rigolade pour remettre la monnaie de sa pièce au texte du agadoudou qui ne faisais pas dans la dentelle.

      Je n’est pas encore ma carte de membre du Front national et je ne fait pas le Zeig Heil avant de faire dodo.

    • Si seulement l’Anglais de Pauline etait a la hauteur du Francais de John!
      Pauline ne devrait meme pas essayer…

    • pcinoc 10h49
      «Si seulement l’Anglais de Pauline etait a la hauteur du Francais de John!
      Pauline ne devrait meme pas essayer…»
      ********************************
      Ça fait ”colon” ce que vous écrivez, belle exemple d’un QC qui dénigrent les QC.
      jrc.m
      Tampa, Fl.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2007
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité