Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 12 février 2013 | Mise en ligne à 14h56 | Commenter Commentaires (23)

    Le chiffre du jour

    Il ne devrait rester que 32 000 soldats américains en Afghanistan à dix mois de la date prévue pour le retrait des forces de l'OTAN. (Photo Fox News)

    Il ne devrait rester que 32 000 soldats américains en Afghanistan à dix mois de la date prévue pour le retrait des forces de l'OTAN. (Photo Fox News)

    34 000 : nombre de soldats américains sur un total de 66 000 qui seront rapatriés d’Afghanistan d’ici février 2014, selon une décision que Barack Obama annoncera ce soir à l’occasion du discours sur l’état de l’Union.


    • Comme ils disent en-bas, Bring them home! Ça coûte 1 million par année pour un soldat déployé en Afghanistan.

      “it costs about $1 million to keep a member of the military there for a year”

      http://m.washingtonpost.com/world/national-security/official-obama-to-cut-troop-level-in-afghanistan-in-half-by-next-year/2013/02/12/63a044c8-7536-11e2-8f84-3e4b513b1a13_story.html

      Un bout du budget de réglé.

    • Quand c’est rendu à un règlement des comptes entre l’armée Afghane et les soldats américains, la meilleure solution c’est de procéder à rapatriement d’Afghanistan. Depuis la brûlure des manuscrits coraniques et les soulagements des soldats américains sur les cadavres des Talibans, tous les Afghans, à commencer par le président Hamid Karzaï, veulent le départ des soldats américains.

      Le déni de cette réalité ne fait que des victimes supplémentaires dans la guerre en Afghanistan. On verra comment le gouvernement de Hamid Karzaï et les Talibans régleront le conflit inter – Afghan après le départ des américains ?

    • @cit-engage
      Karsai, corrompu comme il est, va certainement trouver un “terrain
      d’entente” avec les Talibans, apres le depart des troupes americaines.

    • Bring them home and use the drones !!

      :)

    • @jutamat

      Je suis d’accord avec vous. La corruption fait partie de leur culture. D’où la difficulté d’implanter la démocratie et les institutions qui renforcent cette démocratie en Afghanistan et dans beaucoup des pays du tiers-monde.

    • @jutamataux dernières nouvelles, Karzai se retirait après les prochaines elections, il ne s’y présente pas. À mon avis, il va sacrer son camp ailleurs qu’en Afghanistan.

    • @jutamat

      Oups! Il faut au moins un espace, sinon un retour, entre votre surnom et aux. Désolée.

    • @cit-engage

      16h37 «La corruption fait partie de leur culture»

      Vous n’avez pas suivi la commission Charbonneau vous…

    • cit-engage …. La corruption fait partie de leur culture. …

      Pour votre gouverne, sachez que la corruption n’est pas une affaire de culture mais humaine. Les québécois, les canadiens, les américains, les russes, les français, les hollandais, les vietnamiens… une liste qui va ainsi à l’infini… toutes les cultures de tous les pays de la terre l’ont dans l’sang. La corruption est humaine et quand elle entre dans le système virtuel créé par l’homme elle devient institutionnelle.

      Il est difficile de croire que le military complex accusera une baisse de revenu avec le rapatriement des 34.000 soldats.
      L’armée est reconnue pour son avidité financière et pour son infidélité légendaire à ses ex-travailleurs de guerre, ses enfonceurs de portes ouvertes qui ont eu, jadis, l’immense honneur d’avoir bossé pour eux… ce qui devrait leur suffire comme compensation, good luck les gars and may god bless yo’all… Moins de dépenses et augmentation des revenus… de l’armée! Now that’s America!!

      Le problème qui selon moi saute aux yeux : le budget du département de la Défense a augmenté de 70 %, passant de 400 milliards de dollars en 2001 à environ 700 milliards aujourd’hui.
      Tout ça à crédit + intérêts… pis, arrangez-vous avec ça les taxés!

    • therichrocco

      12 février 2013
      16h12

      Ben voilà! Tout est résumé !

      Faut pas être très allumé pour écrire un truc pareil.
      Mais j’avais promis de vous ignorer.
      Vous êtes tellement “prévisible” que c’est une joie de vous envoyer vous faire… :)

    • Les Américains n’ont tout simplement plus leur place là-bas. La guerre contre les Talibans est perdue. Pourquoi ? Allez voir le documentaire « Restrepo », vous allez comprendre. Une scène révélatrice: un homme du village vient se plaindre que sa vache a été tuée par les tirs des soldats américains. L’officier refuse de le dédommager et lui fait donner des sacs de farine. Il faut comprendre que, pour les gens là-bas, une vache est essentielle pour se nourrir et labourer la terre. Que pensez-vous que cet homme a fait ? Il s’est sans doute tourné vers les Talibans.

      Le problème est que l’on n’a pas investi dans le développement des infrastructures et dans la réorganisation du pays. Ou très peu. Par contre, l’insécurité, elle, est bien plus grande. Les Talibans maintenaient l’ordre: maintenant, les femmes se font violer et les routes sont dangereuses.

      Que font les gens là-bas pour survivre ? Ils s’arrangent pour soutirer de l’argent à la fois des soldats étrangers en leur donnant des renseignements, et des Talibans à qui ils vendent des renseignements ! Ils n’ont guère le choix. Le pays est toujours en ruine et très très pauvre.

      Imposer la démocratie les armes à la main, ça ne fonctionne pas.

    • @ lizzie,

      En même temps, on pourrait rapatrier les prisonniers de Guantanamo dans des prisons américaines en attendant leurs “”"” procès “”"”.

      Ces prisonniers logés à Cuba coûtent aux Américains la rondelette somme de :

      800 000 $ par année chacun.

      Bonne soirée.

    • @lizzie
      A moins qu’il ne fasse comme Poutine, une fausse retraite.
      En tous cas je ne suis pas inquiet pour lui, il a surement mis quelques
      afghanis de cote au cas ou.

    • Ramener 34 000 soldats à la maison en 12 mois, soit une moyenne de 2 833 par mois ou 653 soldats par semaine, c’est tout un défi logistique.

      Le transport de 34 000 soldats avec un minimum d’équipement (probablement leur sac à dos et leurs armes légères, mais peut-être pas leur coffre de baraquement («barrack box»)), c’est environ :

      • 333 vols de C-17 Globemaster III, à raison de 102 passagers par vol.
      • 369 vols de C-130 E/H/J (plus lent que le C-17), à raison de 92 passagers par vol.

      À cela, il faut ajouter le transport des milliers de véhicules et du matériel de campagne que ces 34 000 soldats ont utilisé sur le terrain : Humvees, véhicules blindés légers, véhicules blindés lourds, pièces d’artillerie, hélicoptères de reconnaissance, de combat et de transport, tentes et bâtiments modulaires servant à abriter les postes de commandement et les détachements sur le terrain, matériel informatique et de commandement et contrôle, armement, explosifs et munitions, etc.

      Si le matériel lourd ne peut être entièrement déplacé par voie aérienne (ce qui est couteux car un nombre considérable de vols d’avions de transport lourds C-5 Galaxy et C-17 Globemaster III seraient requis), une partie va probablement être déplacée par voie terrestre vers un grand port de mer (peut-être Karachi au Pakistan?) et ensuite sur des navires porte-container.

      C’est une opération massive et complexe, et je serais curieux de connaître son coût global…

    • @lionking 19h32en effet et tant qu’à faire, je regarderais le taux d’emprisonnement aux USA et je tenterais de trouver une solution.

    • @jutamat 19h38

      À mon avis, il quitte le pays pour un monde “meilleur”.

    • @goupil – 17h26

      J’ai suivi la commission Charbonneau mais au Québec c’est les médias qui ont dévoilé les stratèges de la corruption mises en place par l’industrie de la construction et les politiciens municipaux. Et cette pression médiatique et populaire a aboutit à la mise en place de la commission Charbonneau. En Afghanistan, y a pas un quatrième pouvoir (J’entends par là, les médias) capable d’enquêter sur la corruption et déclencher une enquête. C’est devenu banal, culturel dans le sens de quotidien et tout le monde sait que les politiciens locaux sont corrompus. Sauf peut-être la pression extérieur incitera le président du pays pour prendre des mesures anti-corruption et en effectuant les arrestations de quelques individus connus de tout le monde.

    • @cotenord_7 20h15

      À mon avis, ils vont faire comme ils ont fait en Irak : ramener les hommes et laisser tout leur grabat là-bas,

    • @lizzie En effet, quel opportunité d’affaire pour les vendeurs de canons. Sachant qu’ils pourront comme d’habitude, se les faire remplacer avec l’appui indéfectible des militaires et des gouvernements, et financer leur remplacement par ceux qui comme toujours, paient pour la quincaillerie militaire, i.e. les travailleurs et payeurs de taxes et impôts.

    • Et on assistera à un remake de l’épisode des moudjahidine, prise deux.

    • Ou peut-être plutôt un remake en négatif / miroir de …

    • @ Therichrocco

      Tu connais quoi de l’efficacité des drones ? Probablement rien !

      Continues de regarder tes Rambos !!! :)

    • @ lizzie (commentaire « 2 février 2013 20h46 » ) :

      Les pratiques auxquelles vous faites allusion (laisser le gros du matériel militaire sur place) ne sont plus suivies par les États-Unis dans les conflits modernes (p. ex. l’intervention en ex-Yougoslavie, l’intervention en Irak et l’intervention en Afghanistan).

      Les forces armées des États-Unis ramènent maintenant pratiquement tout aux États-Unis, et décident si le matériel peut continuer à être utilisé à des fins militaires, peut être vendu ou donné afin d’être converti à un autre usage (par exemple le matériel des unités de génie de combat pourrait être utilisé par des villes ou village), ou doit être détruit.

      Dans le cas de l’armement et des munitions, il n’y a aucun intérêt à laisser les stocks sur place, car ils pourraient tomber entre les mains d’adversaires potentiels. Même les stocks d’uniformes des magasins d’approvisionnement sont ramenés, car on veut éviter que des adversaires puissent les acquérir et se faire passer pour des soldats américains.

      Je viens d’écouter le discours sur l’état de l’Union, mais juste auparavant, afin de vous répondre, j’ai trouvé le lien vers une émission de PBS qui traitait de ce sujet :

      http://www.pbs.org/newshour/bb/military/july-dec11/iraq_12-14.html

      Selon le reportage et les témoignages des experts interviewés, il y a relativement peu de matériel qui est laissé sur place. Les bases militaires et leurs bâtiments sont souvent transférés aux autorités locales (forces militaires locales ou organismes civils locaux), mais l’équipement est en majeure partie ramené aux États-Unis, souvent après un transit au Koweït, où l’équipement est soumis à un important processus de nettoyage avant-rapatriement.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité