Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 12 février 2013 | Mise en ligne à 13h04 | Commenter Commentaires (50)

    Cheney, Obama et les drones

    «Je pense que c’est un bon programme, a déclaré Dick Cheney ce matin sur CBS en parlant de la campagne des drones contre Al-Qaïda. «Je ne suis pas en désaccord avec la politique poursuivie par l’administration Obama sur ce point.»

    L’ancien vice-président n’a également rien trouvé à redire de l’assassinat par drone de l’imam radical Anouar al-Aulaqi, un citoyen américain tué au Yémen en septembre 2011. «Il faisait clairement partie d’Al-Qaïda», a-t-il déclaré.

    Cela étant, Dick Cheney trouve «lamentable» la performance de Barack Obama en matière de sécurité nationale depuis le début de son second mandat. Dans une intervention au Wyoming samedi soir, il a notamment qualifié de «médiocres» les conseillers choisis par le président dans ce domaine. Il faisait allusion au secrétaire d’État John Kerry et aux candidats aux postex de secrétaire à la défense et directeur de la CIA Chuck Hagel et John Brennan.


    • Ben oui, Rumsfeld, Wolfowitz, Libby et Bolton étaient bien meilleurs. Cheney doit être déçu de l’arrêt de la torture, l’héritage qu’il a laisse en partant.

    • Sais pas comment les américains vont apprécier les drones quand des terroristes commenceront à en utiliser en territoire américain…

      N’importe quel patenteux peut aujourd’hui se fabriquer un «Quadcopter», un drone fait maison armé d’un pistolet et pouvant voler indétectable à basse altitude pour assassiner un citoyen. Le tout avec un budget de moins de 2000$ dollars…

      Imaginez ce qu’un terroriste, financé par une organisation comme Al-Qaïda, peut construire et utiliser sur le territoire américain…

      Un tel scénario est possible aujourd’hui, et ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne se réalise.

      Ça va être drôle d’entendre les américains chanter les louanges des drones, quand ils en seront victimes, sur leur propre territoire.

      Ça va patiner pire qu’à la LNH.

    • Bon… il semblerait qu’il faille que j’apporte ma poule chez le dentiste bientôt!

    • Je suis toujours étonné de constater que ce criminel de guerre soit encore en liberté au lieu de se trémousser pas au bout d’une corde…

    • @ralbol

      Ils vont envoyer des drones contre le drone ennemi ou des avions. Les Américains ont déjà utilisé des drones contre l’homme qui a kidnappé un enfant pendant 6 jours et les utilisent contre le policier meurtrier en Californie.

    • Je trouve particulierement odieux qu on dise que ce salaud d iman a été assassiné.C est l équivalent au Canada d un meurtre au premier degré.Devrait-on amener Obama devant un tribunal international si on le pouvait?Il a éliminé un terroriste dans un acte de guerre c est comme ca qu un journaliste respectueux des victimes devrait parler.Car dire qu on assassine ces cropophages c est les traiter en victimes.C est parler comme Ahmadinejad c est traiter les Américains de criminels c est trahir nos alliés ce qui est indigne de nos journalistes.P.S. j aurais du écrire coprophages au lieu de cropophages.

    • @lizzie
      “…contre le policier meurtrier en Californie.”

      Quand on pense que ce meurtrier est pour le contrôle des armes à feu, c’est un peu pathétique.

      Disons que les anti-guns n’ont pas besoin d’amis comme ça. Espérons qu’on lui mette la main au colet le plus rapidement possible. C’est un grand admirateur de la gauche, mais la gauche n’a pas besoin d’amis comme ça.

    • claude6969

      Si on a fait un procès aux nazis avant de les pendre, c’est justement pour éviter les accusations d’assassinat. Les lois internationnales sont claires, tuer un individu – même un terroriste – alors qu’il n’est pas en situation de combat est un meurtre, point.

    • @ lizzie

      - «Ils vont envoyer des drones contre le drone ennemi ou des avions.»

      Vont avoir le même problème que les terroristes au moyen-orient: les drones sont quasi indétectables, volent trop bas, échappent aux radars, bref ils ne seront pas plus capables d’échapper aux drones que ne le sont les terroristes.

      Si c’était si facile d’abattre des drones, ils ne seraient pas si utilisés…

    • @maddog

      “Je suis toujours étonné de constater que ce criminel de guerre soit encore en liberté au lieu de se trémousser pas au bout d’une corde…”

      …eh oui et de plus, l’autre criminel de guerre, Obama … non seulement ne pend-il pas au bout d’une corde, mais il a été ré-élu !!

      Ayoye, hein ?

    • @ralbol

      Vous ne pensez pas que les USA ont trouvé le moyen de suivre des appareils qu’ils ont créés? Moi, je pense qu’ils ont la technologie pour le faire. Ils sont capables de suivre des individus.

    • À force de mentir, Dick Cheney a trop usé son premier cœur. Veut-il encore décevoir son second cœur ? Il doit rester loin de stress médiatique et mensonges incroyables.

    • @ lizzie

      - «Vous ne pensez pas que les USA ont trouvé le moyen de suivre des appareils qu’ils ont créés?»

      Justement, un drone «home made» est totalement hors normes et jouit des mêmes avantages que ceux de l’armée, soit la quasi invisibilité et la quasi impossibilité de les toucher car trop petits pour faire une cible convenable.

      Alors non, les américains sont incapables de se défendre contre des drones artisanaux, surtout qu’ils peuvent être envoyés en grand nombre et de plusieurs endroits différents.

      Vous savez, les américains ne sont pas des dieux omnipotents…

      Ils ont inventé la bombe atomique et elle est revenue les hanter. Ils sont tout à fait incapables de s’en protéger. La seule chose qui empêche son utilisation c’est l’assurance du pays agresseur, d’aussi se faire détruire.

      Idem pour les drones. Ils sont tout à fait incapables de s’en protéger, et je suis absolument sûr qu’au DHS, ils en font des cauchemars.

    • @ralbol

      Je n’ai pas de preuves pour soutenir mes dires, ni vous d’ailleurs. Toutefois, je fais plus confiance aux avancées technologiques américaines qu’à celles d’Al Qaeda. En outre, c’est difficile de tuer beaucoup de personnes avec un petit drone, donc peu probable que cette technique soit utilisée. Plus facile de faire exploser une bombe dans un endroit achalandé.

      Toutefois, il se peut que je sois dans le champ.

    • @ lizzie

      - «En outre, c’est difficile de tuer beaucoup de personnes avec un petit drone…»

      Ça dépend comment on l’utilise…

      Un petit drone fait pour exploser peut le faire sur des fils à haute tension, coupant l’alimentation électrique à… une centrale nucléaire par exemple…

      Un petit drone fait pour répendre de l’anthrax peut le faire au centre-ville, ou empoisonner un réservoir d’eau…

      Et ce ne sont là que des scénarios faciles qui me sont instantanément venus à l’esprit.

      Imaginez ce que peuvent développer des terroristes dont c’est le travail à plein temps…

      La technologie c’est et ce sera toujours une arme à deux tranchants.

      Et le deuxième tranchant se manifestera tôt ou tard.

    • @ralbol

      “La technologie c’est et ce sera toujours une arme à deux tranchants.

      Et le deuxième tranchant se manifestera tôt ou tard.”

      En effet, seul le temps nous dira quand le deuxième tranchant va se manifester.

    • ralbol,

      Il se contrôle comment votre quadcopter-bidule-machin quand on le perd de vue? Si vous avez pu y pense, n’importe quel terroriste aurait pu y penser aussi, pourtant on en voit pas de vos machines.

    • @ last_man_standing

      - «Il se contrôle comment votre quadcopter-bidule-machin quand on le perd de vue? Si vous avez pu y pense, n’importe quel terroriste aurait pu y penser aussi, pourtant on en voit pas de vos machines.»

      Ces bidules ont une caméra vidéo qui transmet en temps réel. C’est comme ça qu’on les contrôle.

      Si vous faites une recherche sur YouTube, vous en verrez de ces bidules, dont un armé d’un fusil «Paint Ball» pour fin de démonstration.

      Ici: http://www.youtube.com/watch?v=Jplh7uatr-E

      Quant à savoir pourquoi les terroristes ne s’en sont pas encore servi… Ce n’est qu’une question de temps, et je suppose que quans ça va se produire, on ne s’en vantera pas…

      Un peu comme en Irak ou en Afghanistan où tous les avions et les hélicoptères qui s’écrasent sont victimes de «problèmes mécaniques». Sont très rares ceux qui ont été abattus…

    • Ces conversations sont tout à fait hallucinantes !

      Clisse….! On n’est pas dans un jeu vidéo ici!

      On parle de vraies personnes!

      J’ai l’impression d’entendre la conversation de jeunes adolescents!

    • Raison d’état, realpolitik. Les agences gouvernementales de services secrets se font concurrence sans états d’âme. Pour devenir un peu plus cynique tout en regardant des enquêtes menées par une équipe composée de surdoués fantasques et rigolos: NCIS.

    • ralbol,

      Quelle est la portée de cette caméra? De quelles façon les données sont-elles transmises?

      Je suis presque sûr que les terroristes afghans n’utilisent pas leur propre satellite…

      Je crois que votre imagination est plus active que votre bon sens.

    • @ last_man_standing

      - «Je crois que votre imagination est plus active que votre bon sens.»

      Ouais, c’est exactement ce que se disaient les services de renseignement américains avant le 11 septembre.

      Prendre des avions et foncer sur les tours jumelles, pur délire.

      Prenez le temps de vous informer, et vous verrez que les scénarios que je décris sont tout à fait plausibles.

      Je crois que votre manque d’imagination paralyse votre bon sens.

    • @ralbol 13h28 “Sais pas comment les américains vont apprécier les drones quand des terroristes commenceront à en utiliser en territoire américain…” C’était le sujet de l’épisode d’aujourd’hui de la série NCIS sur Historia.

    • @claude 6969 13h39 “dire qu on assassine ces cropophages c est les traiter en victimes”. Coprophages, rien que ça! Ah, la haine! Le coprophage de l’un est le coprophage de l’autre. Bon festin!

    • @ralbol 13h59 “les drones sont quasi indétectables, volent trop bas, échappent aux radars…” J’habite une tour avec vue panoramique et je vois passer de nombreux objets volants: avions, hélicoptères et jets militaires. Mais je crois que je vais utiliser davantage mes jumelles. Par curiosité; pour l’instant.

    • @lizzie 14h21 “Vous ne pensez pas que les USA ont trouvé le moyen de suivre des appareils qu’ils ont créés?” Une fois modifiés ils seront indétectables, au moins pour un temps.

    • @ralbol 13h59 “Si c’était si facile d’abattre des drones, ils ne seraient pas si utilisés…” Et tout le monde n’a pas un lance-roquettes sur son balcon. Sans compter le lanceur de lance-roquettes.

    • @ lukos

      - «Mais je crois que je vais utiliser davantage mes jumelles. Par curiosité; pour l’instant.»

      Tous les corps policiers de la planète tentent de s’équiper de drones, de toutes tailles et de capacités diverses.

      En Afghanistan, l’armée américaine vient de déployer un mini drone qui tient dans la main du soldat, équipé d’une caméra pour permettre de voir le terrain autour d’une zone de combat:

      http://www.nbcnews.com/technology/futureoftech/pocket-sized-drones-deployed-afghanistan-1B8261027

      C’est le genre d’appareils, et d’autres plus gros qui seront bientôt utilisés par les forces policières, s’ils ne le sont pas déjà.

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2012/06/10/002-octocoptere-drone-grand-prix.shtml

      http://www.sunnewsnetwork.ca/sunnews/sciencetech/archives/2012/04/20120407-163901.html

    • @ralbolo 14h43 “je suis absolument sûr qu’au DHS, ils en font des cauchemars”. Moi aussi. Mais ça fait pour eux partie de la game.

    • @lizzie 14h54 ” je fais plus confiance aux avancées technologiques américaines qu’à celles d’Al Qaeda”. Les technologies ne restent pas secrètes longtemps. “En outre, c’est difficile de tuer beaucoup de personnes avec un petit drone…” Un petit drone kamikaze peut faire de gros dégâts .

    • @cimequaire 17h42 “Clisse….! On n’est pas dans un jeu vidéo ici!

      On parle de vraies personnes!” De vraies personnes tuées par de vrais robots. Un fait brutal mais un fait.

    • @ralbol 20h18 “En Afghanistan, l’armée américaine vient de déployer un mini drone qui tient dans la main du soldat, équipé d’une caméra”. Si vous voyez une drôle de grosse araignée sur la vitre extérieure de votre porte patio, fermez les rideaux.

    • Pour une vision intelligente et lucide mais pessimiste d’un futur de plus en plus présent: http://fr.wikipedia.org/wiki/Philip_K._Dick

    • @ralbol Je crois que vous avez entièrement raison de craindre ce que les militaires et même des terroristes ayant suffisamment de financement (et ce n’est pas ce un obstacle majeur, sachant que certains les financent déjà), pourraient faire ce ces engins. On peut facilement imaginer dans un futur pas si lointain des ‘escadrons de la mort’ robotisés, formés de drones de grade militaires. Et ‘pilotés / programmés et dirigés’ autant par des ‘good guys’ que par des ‘bad guys’. Et ces engins n’auraient pas nécessairement à recourir à des satellites et pouvoir parcourir des milliers de kilomètres pour pouvoir être dévastateurs.

    • 20h50 Philip K” Dick a été le premier, à ma connaissance, à anticiper l’internet “tactile” et d’autres produits aliénants. Sa vision du futur n’est pas réjouissante. Mais c’est bien écrit et c’est visionnaire. Ce ne sont, bien sûr, que des oeuvres littéraires. Le futur nous appartient, heureusement.

    • ralbol,

      Je n’arrive pas à classer correctement votre réponse à une banale question technique . J’ai simplement demandé comment on pouvait contrôler à distance ce jouet qui vous fascine. Vous avez esquivé la question en la déroutant vers une analogie qui ne pourrait survivre ailleurs que dans votre imagination, d’où ma remarque.

    • @last_man_standing En passant, ce pseudo … (sans commentaire)

      Il est facile d’imaginer que l’on pourrait déployer un ‘escadron’ de drones à partir n’importe où, pour ensuite les diriger vers une cible, grâce à leur récepteur GPS embarqué et faire leur sale boulot. Voire contrôler une ‘attaque’ grâce à des technologies radio à courte ou moyenne portée, alors qu’ils sont près de leurs cible(s). On pourrait facilement imaginer un ou des ‘leaders’ qui dirige la ‘meute’ par technologies à courte portée … etc etc
      Je crois que vous pouvez faire confiance à ceux qui voudraient utiliser ces engins pour être très ‘créatifs’ et trouver milles manière de construire des escadrons ‘résilients’ au potentiel dévastateur pour (par exemple) des attaques visant des cibles humaines.

    • @ last_man_standing

      - «J’ai simplement demandé comment on pouvait contrôler à distance ce jouet qui vous fascine. Vous avez esquivé la question en la déroutant vers une analogie qui ne pourrait survivre ailleurs que dans votre imagination, d’où ma remarque.»

      Avec un radio contrôle à distance, comme on en utilise pour les avions téléguidés, et dont la portée n’est limitée que par la puissance de l’émetteur. Comme ces petits drones peuvent facilement être déployés près des cibles, nul besoin de satellites pour des opérations dans un rayon de quelques kilomètres.

      Et je vous remercie de tant vous intéresser à mon imagination.

      Venant de quelqu’un en étant si évidemment dépourvu, c’est vraiment tout un compliment.

      Merci.

    • cameleon, ralbol,

      Les petits avions téléguidés existent depuis des décennies et pourtant leur usage par les terroristes du monde entier reste inexistant. Il doit y avoir une bonne raison.

      Les ondes radio ont une portée restreinte (malgré la puissance de l’émetteur) et la technologie GPS non-militaire manque lamentablement de précision si on veut tuer quelqu’un en particulier, l’usage principal d’un drone.

      Si le terroriste veut tuer quelqu’un en particulier, le drone de précision des américains constitue une solution de rêve mais cette technologie ou quoi que soit s’en rapprochant restera hors de la portée des terroristes pendant encore un bout de temps. Si comme à son habitude (et par définition dois-je ajouter) le terroriste veut tirer dans le tas de nombreuses solutions moins chères et moins fatigantes s’offre à lui. Pourquoi se compliquer quand on veut tuer au hasard?

      La conception, la construction et l’utilisation d’un drone demandent des ressources que les terroristes ne possèdent manifestement pas. Ils préfèrent utiliser la technologie de l’adversaire (nous, rappelez-vous) pour le tuer parce qu’il est incapable de la produire lui-même.

      Par exemple, les palestiniens n’inventent rien trop occupés qu’ils sont à tenter de tuer des israéliens (juifs de préférence) qui obtiennent des prix Nobel à répétition.

      Pour vous donner un contexte que vous avez probablement expérimenté, pensez à un fraudeur qui utilise l’élan émotionnel qui pousse tout le monde à faire confiance à un charmeur.

    • @ last_man_standing

      Premièrement, tout ce que vous venez de dire sur l’inefficacité de petits drones est démenti par ce vidéo:

      http://www.youtube.com/watch?v=Jplh7uatr-E

      Deuxièmement, un attentat terroriste utilisant des avions téléguidés et visant le Pentagone, à DÉJÀ été déjoué par le FBI:
      http://www.cnn.com/2011/09/28/us/massachusetts-pentagon-plot-arrest/index.html

      Si ces petits drones et d’autres plus gros fabriqués par des hobbyistes ne sont pas utilisés actuellement par des terroristes, c’est que cette technologie n’est que récemment devenue disponible au grand public, et qu’il faudra sans doute des ajustements et du tripotage pour en faire des outils performants.

      Ces ajustements sont présentement à se faire, comme le montrent les nombreux hobbyistes qui y travaillent (voir sur YouTube en recherchant avec les mots clés DIY drone), et ce que je dis depuis le début, soit une éventuelle utilisation criminelle de drones «home made» n’est qu’une question de temps.

      Vous pouvez nier, vous mettre la tête dans le sable, mais c’est inévitable.

    • Intéressante cette discussion sur la possible utilisation de drones par des organisations ennemies des États-Unis.

      Il faut se rappeler qu’un drone du Hezbollah a survolé pendant trente minutes le territoire d’Israel dans la zone du réacteur nucléaire de Dimona dans le Neguev en octobre dernier.

      C’était évidemment un avertissement qui est pris très au sérieux par la défense aérienne israélienne qui n’est plus à l’abri d’une attaque advenant qu’elle mette en oeuvre les plans d’agression contre l’Iran de son maniaco-dépressif de président Netanvoyou. .

      http://lci.tf1.fr/monde/moyen-orient/le-hezbollah-a-bien-envoye-un-drone-au-dessus-d-israel-7580809.html

    • Je dois dire que je penche du côté de ralbol et lukos ici, ce n’est qu’un début et le militaire devra faire face à des menaces de drones bien assez tôt (je suis convaincu qu’ils s’y préparent d’ailleurs).

      Et pour ceux qui parlent de problème de contrôle, courte distance, etc. regardez ce vidéo:
      http://blog.ted.com/2012/03/01/robots-that-fly-and-cooperate-vijay-kumar-on-ted-com/

      Ça c’est ce que 2 étudiants à l’université ont pu faire, des quadcopters qui travaillent en équipe de façon totalement indépendante.

      Je ne doute pas tellement que le militaire va toujours finir par trouver une manière de contrer ce que les terroristes vont concevoir, mais ça risque de ressembler à la course face aux hackers, c’est à dire qu’on trouve toujours comment les arrêter, mais souvent seulement APRÈS que leur attaque ait été faite, et comme on ne sait pas les nouvelles techniques qu’ils vont utiliser d’avance c’est pas toujours possible de se préparer contre. J’ai bien peur que la ‘guerre des drones’ qui risque de commencer bien assez tôt va avoir un peu la même dynamique, mais avec des conséquences possiblement beaucoup plus graves, et donc des mesures pour contrer les attaques beaucoup plus drastiques, qui pourraient avoir tout un prix sur la liberté.

      En tout cas, personnellement je n’aime pas trop à quoi le futur ressemble de ce côté.

    • Pour ceux qui lisent l’anglais, voici une analyse de CNN sur le phénomène des attaques par avions téléguidés et de la vague de drones qui se pointent à l’horizon:

      http://security.blogs.cnn.com/2011/09/29/analysis-model-planes-as-weapons-of-terror/

    • C’est juste moi ou soudainement, y’a moins de voix qui doutent de l’utilisation criminelle et terroriste de drones en sol américain?

    • @ralbol

      Quand le suicide terroriste est une méthode comme une autre, pourquoi pas un drone ?

    • @ralbol

      Ya juste personne qui rentre dans tes dlire

    • @ bimo

      - «Ya juste personne qui rentre dans tes dlire»

      Donc, l’analyse de CNN sur l’utilisation domestique des avions téléguidés et des drones grands public comme arme de terreur, c’est du délire:
      http://security.blogs.cnn.com/2011/09/29/analysis-model-planes-as-weapons-of-terror/

      Comme le complot déjoué par le FBI pour faire planter des avions téléguidés de 5 pieds de long remplis de C4 sur le Pentagone:
      http://www.cnn.com/2011/09/28/us/massachusetts-pentagon-plot-arrest/index.html

      Deux options: soit vous ne lisez pas l’anglais; soit vous êtes complètement, mais alors là totalement bouché.

      Je penche pour la deuxième option.

    • @candela 15h10 Contrairement au suicide terroriste, le drone ne crée pas de “martyrs”. Et le dit martyr coûte moins cher.

    • @lukos

      Mais le drone ne va pas au ciel.

    • @ lukos

      - «Et le dit martyr coûte moins cher.»

      Le martyr de pays pauvre ne coûte effectivement pas cher.

      Malheureusement le martyr nord-américain est hors de prix cette décennie.

      C’est d’ailleurs pour ça que les USA doivent en importer.

      Tous ces contrôles aux aéroports, c’est pour s’assurer de bien filtrer la marchandise et s’assurer que seulement les martyrs de qualité supérieure puissent entrer au pays.

      Heureusement, devant la rareté et le prix exhorbitant du martyr domestique, des entrepreneurs américains, flairant la bonne affaire, ont commencé à faire l’élevage local du «fou du gun», variété indigène du martyr «fou de Dieu».

      Au coeur de paysages bucoliques, dans des fermes isolées et bien équipées, on élève maintenant en territoire américain, le «fou du gun» local.

      Bien entraîné, on l’endoctrine de toutes sortes de théories du complot, on le «crinque» contre son gouvernement, on exacerbe son racisme en le terrorisant avec son président noir, bref, on s’assure que le «fou du gun» local sera capable sans problèmes de concurrencer le «fou de Dieu» importé, à prix et efficacité compétitifs.

      Prenons ici une petite pause pour admirer la façon dont l’entrepreneurship, le «guts», le goût du risque, l’audace, la capacité d’innovation des américains, rend encore aujourd’hui ce grand peuple capable de concurrencer tous les autres peuples de la planète, dans tous les domaines, y compris celui ô combien difficile de la fabrication du martyr.

      J’en reste béat d’admiration et d’envie.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité