Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 20 janvier 2013 | Mise en ligne à 7h29 | Commenter Commentaires (53)

    Obama et «la malédiction du second mandat» (Ajout)

    Août 1974: Richard Nixon quitte la Maison-Blanche après avoir démissionné de la présidence. (Photo AP)

    Août 1974: Richard Nixon quitte la Maison-Blanche après avoir démissionné de la présidence. (Photo AP)

    Le second mandat de George W. Bush à la présidence a été marqué par l’ouragan Katrina et la crise financière de 2008, entre autres malheurs. Celui de Bill Clinton a été terni par l’affaire Monica Lewinsky, qui a mené à son impeachment. Celui de Ronald Reagan a été assombri par l’Irangate, qui a abouti à l’inculpation de 14 membres de son administration. Celui de Richard Nixon a été écourté de moitié en raison de l’affaire du Watergate, qui l’a poussé à démissionner.

    Tous les présidents américains réélus semblent avoir connu ce que les historiens appellent «la malédiction du second mandat». Barack Obama, qui entame aujourd’hui le sien, y échappera-t-il? Le New York Times se penche aujourd’hui sur cette question dans cet article. On peut y lire que l’entourage de la Maison-Blanche voit la prochaine année comme étant essentielle au succès du second mandat du 44e président.

    On y rappelle aussi que Ronald Reagan et Bill Clinton, entre autres présidents, ont revendiqué des réussites au cours de leur second mandat malgré leurs difficultés. Le premier a promulgué une réforme du code de l’impôt et signé un nouveau traité avec l’URSS sur la réduction des armements. Le deuxième a atteint l’équilibre budgétaire et mené avec succès la guerre du Kosovo.

    Les défis de Barack Obama ne manqueront pas au cours de son second mandat, du contrôle des armes à feu aux déficits, en passant par l’immigration, le climat et la situation en Syrie et au Mali, entre autres points chauds de la scène internationale. S’il réussissait à fournir des solutions durables à deux ou trois de ces problèmes au cours des quatre prochaines années, son second mandat serait une réussite. C’est un gros si. Et attendant son assermentation, on peut lui souhaiter bonne chance.

    Notons que le président prêtera le serment rituel ce midi à la Maison-Blanche à l’occasion d’une courte cérémonie qui sera télévisée. Comme on peut le lire dans cet article de l’AFP, la Constitution dispose que les mandats des présidents commencent le 20 janvier à midi suivant l’élection.

    Demain, le président prêtera de nouveau serment et prononcera son discours d’investiture devant le Capitole et des centaines de milliers de personnes.

    P.S. : Voici une vidéo de la prestation de serment de Barack Obama devant le juge John Roberts, président de la Cour suprême :


    • @M. Hétu

      Premier paragraphe, troisième ligne de la fin : écourté au lieu d’écouté.

    • Ma crainte est qu’Israël attaque l’Iran. Obama serait pris dans un bourbier. Pour le reste, ça dépend du GOP.

    • Le second mandat : lutte contre les idiots de la NRA un gros défis.
      Obama devra composer avec des républicains défaits et jaloux.
      Y ‘en a pas de facile !

    • Biden vient de prêter serment avec Sotomayor.

    • A ses deux premières années, il avait le Congrès dans sa ptite poche d’en arrière et il a pas été foutu de résoudre aucun problème, avec une méchante opposition, un pognée de républicains a la Chambre, faut pas trop lui en demander, en plus un Américain sur deux a pas confiance en lui pour l’économie, et l’économie peine a reprendre de la vigueur, et sa solution c’est ? des hausses d’impôts. Comme en France, comme au Québec. Ben hâte de voir les résultats d’élection de mi-mandat, ne comptez pas les républicains pour battus trop vite.

    • @teddybear Ben hâte de voir les résultats d’élection de mi-mandat, ne comptez pas les républicains pour battus trop vite.

      Les Répu., viennent juste de se faire planter par Obama laisse les respirer un ptit peu ! Ha ! ha ! ha ! ha !

    • Si les élections de mi-mandat peuvent amener assez de Démocrates à la Chambre pour qu’Obama ait une plus grande marge de manoeuvre, son second mandat sera une réussite.

    • J’ai toujours trouvé la photo de Richard Nixon qui coiffe ce billet extrêmement triste.

      Enj 1968, encore jeune homme, j’appuyais Bob Kennedy jusqu’à son assassinat le soir des primaires de la Californie.

      Et puis, j’ai souhaité que Eugene McCarthy l’emporte, mais c’était trop tard.

      Lorsque HHH (Hubert Horatio Humphrey), le candidat de l’establishment démocrate a obtenu l’investiture, j’ai souhaité que Nixon soit élu, d’autant plus que les années Johnson m’avaient laissé un goût amer.

      Ce que je n’arrive pas à m’expliquer, c’est que lors de son renouvellement de mandat en 1972, Nixon ait eu un comportement paranoïde (lizzie pourra me corriger sur le terme).

      Il faisait face à un démocrate qui n’avait pas la moindre chance d’être élu, un adversaire que tout républicain aurait souhaité avoir en la personne du sénateur George McGovern.

      Alors, pourquoi avoir fait espionner les locaux du parti démocrate ?

      Quelqu’un a-t-il un ouvrage à me recommander sur la paranoïa de Nixon ?

      Bon dimanche.

    • teddybear – 08h46

      “A ses deux premières années, il avait le Congrès dans sa ptite poche d’en arrière et il a pas été foutu de résoudre aucun problème”

      Democrats had a 60 seat majority from September 24, 2009 thru February 4, 2010. 4 months; not 2 years!!

      Fas que pendant 44 mois les Republicains avais assez de senateurs pour pouvoir “filibuster” n’importe quel projet de loi qui entrais au senat

      Oh et ceci…REPUBLICANS CONTROLLED THE HOUSE, SENATE AND PRESIDENCY (BUSH) FROM 2001 TO 2007! SIX YEARS!

      Facts speak louder than fantasy

      http://www.thepragmaticpundit.com/2011/12/obama-did-not-control-congress-for-two.html

    • teddybear – 08h46

      “A ses deux premières années, il avait le Congrès dans sa ptite poche d’en arrière et il a pas été foutu de résoudre aucun problème, ”

      Donc si t’as lu le post que j’viens de t’envoyer tu va réaliser que Obama a juste eu 4 MOIS pour passer ce qu’il VOULAIS…Obamacare…le reste du temps il a été bloqué au sénat et en 2010 au congres

    • Tous ces gnangans aniti-GOP à tous les jours ! C’est quoi le rôle de l’opposition ? Regardons ces athlètes qui s’entraînent pour les compétitions à tous les jours et se battre contre les meilleurs pour être le meilleur.

      Quelqu’un de grande envergure doit dépasser l’aversité et combattre pour mener à bien ses rêves. Le peuple américain lui a confié les rênes de la nation, il doit la conduire au bon port. Jusqu’à présent, Barack Obama ne s’est pas montré combatif face à l’aversaire républicain pour imposer son agenda. Sa feuille de réalisation n’a queques lignes.

      On reproche beaucoup à l’administration Bush. Mais il faut mettre dans la tête que son équipe a au moins, imposé son agenda.

      Je lui souhaite de réussir car la planète entière a besoin des É.U en bonne santé financière et moins violents. Un pays qui propose la démocratie aux autres en montrant de la violence domestique qu quotidien n’est pas l’exemple à suivre.

      Ce n’est pas pour rien que seulement 51% des Américains sont satisfaits de lui. La majorité ne croit pas qu ‘il puisse gérer les questions de l’économie et des finances nationales.

      À ces deux premières années avec un contrôle sur le Sénat et le Congrès, il n’a rien foutu . Puis le GOP est revenu au Congrès et ça devient facile de jeter de blâme sur ces républicains qui ne lui font pas de cadeaux . Eux aussi représentent les habitants du Sud et ils ne sont pas là par hasard.

    • Au sujet de Clinton, premier paragraphe – quatrième ligne: qui a mené à son impeachment

      Devrait être qui l’a mené à la procédure d’impeachment (destitution) qui n’aboutit pas.

    • À moins d’imprévus, le président Obama sera jugé avant tout selon la performance de l’économie américaine. Le prochain mandat s’annonce particulièrement tumultueux à ce chapitre. La reprise anémique, la délocalisation des emplois, le chômage, les difficultés de la classe moyenne, le déficit budgétaire, le déficit du commerce extérieur, l’instabilité du secteur financier, la perte de prestige du dollar américain, la faiblesse de l’économie mondiale, la montée de la Chine, etc. sont autant de défis auxquels les États-Unis devront répondre.

    • mecasiatique – 10h03

      Lit mes textes de 9,59 et 10,02

      Ca devrais t’aider a comprendre

    • “Alors, pourquoi avoir fait espionner les locaux du parti démocrate ?”

      Ce n’est pas Nixon personnellement qui a ordonné le break-in au Watergate et il n’en a été informé qu’après le fait. Son crime a été de mentir pour couvrir les responsables, destruction de preuves et obstruction à la justice entre autres choses…

    • Le second mandat sur de nombreux plans sera à l’image du précédent sauf que …
      Je ne crois pas que les américains vont s’aventurer en Syrie, ni au Mali, ni ailleurs. Le feu a été mis, la France à la queue leu leu reprend le même discours lassant et vide de sens « guerre au terrorisme » l’instabilité va gagner d’autres pays, attention l’Algérie avec ses richesses. C’est la course aux dernières ressources. http://www.dedefensa.org/article-extension_strat_gique_du_domaine_du_d_sordre_18_01_2013.html

      Trop de problèmes at home à régler, avec Obama la guerre se fait dans l’ombre ça fait moins de bruit et moins de morts (américains) et comme les enfants d’ailleurs ne font pas le poids, les drones sont encore plus sophistiqués, au laser.

      Je me demande à quel point les américains s’intéressent aux changements climatiques et tout le reste, malgré ce qu’ils ont subi dernièrement, la mémoire est courte comme pour le reste du monde d’ailleurs. Le temps joue contre eux (nous), c’est une catastrophe planétaire qu’il faut pour éveiller les terriens. Les States pousseront à l’extrême limite l’exploitation du schiste (l’industrie à tête de mort) et le pétrole pour leur indépendance énergétique, avec toutes les conséquences qui ne pourront plus être minimisées.

      Le GOP fissure toujours, la voix des modérés sera encore plus entendue, pas le choix s’il veut reprendre le pouvoir un jour. Obama donne l’impression dans son second mandat d’un président plus solide moins mou, c’est contre nature, lui aussi n’a pas le choix.

      Bibi obsédé maladivement par l’Iran craint par-dessus et encore plus depuis la réélection de Obama une entente avec l’Iran. Il pousse au max dans la provocation…et Israël prisonnier de ses murs s’isole encore plus.

      L’espoir de paix pour 2013 dans ce monde même juste prononcé ”Imagine” dans mes rêves les plus fous.

    • @yokob

      Monsieur Hétu a tout à fait raison de parler de l’impeachment de Bill Clinton.

      L’impeachment, c’est la mise en accusation par la Chambre.

      Clinton a été «impeaché» sur deux cehfs d’accusation: parjure et obstruction à la justice.

      Son procès s’est tenu debvant le Sénat et il a été acquitté sur les deux chefs.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Impeachment_of_Bill_Clinton

    • @messia

      “On reproche beaucoup à l’administration Bush. Mais il faut mettre dans la tête que son équipe a au moins, imposé son agenda.”

      En effet, et quel ‘agenda’ dont la plus marquante réalisation fut de commettre un crime contre l’humanité et d’être directement responsable de sa Busherie en Irak. Et ce pour des motifs rien de moins que répugnants, compte tenu des centaines de milliers de morts innocents et des réfugiés qui ont tout perdu.

    • @Ducalme

      Tout le monde fait ça espionner ses ennemis. Il s’est juste fait prendre.

    • Indeed cameleon… : (

    • …. Le premier a promulgué une réforme du code de l’impôt et signé un nouveau traité avec l’URSS sur la réduction des armements. Le deuxième a atteint l’équilibre budgétaire et mené avec succès la guerre du Kosovo….

      Réduction des armements ? Où ça svp?

      La guerre au Kosovo un succès ? Come on…se péter les bretelles avec cette boucherie est risible.

      Pas besoin d’un deuxième mandat pour Obama, le mal est déjà accompli, NDAA, Kill List, la Libye…d’autres ‘’succès” comme ça et personne sauf les sadiques auront le goût d’applaudir.

    • Obama vient de prêter serment. C’est officiel.

    • Son deuxième mandat commence bien : il vient d’être assermenté par le juge Roberts qui, contrairement à l’an dernier ne s’est pas mêlé dans le serment d’office.

      Tout s’est parfaitement déroulé pour le serment de Biden aussi avec la juge Sotomayor.

    • Le grincheux a fait ses lumineuses prédictions.

    • @scotch

      C’est justement ce que vous relevez qui m’inquiète: comment Richard Nixon en est-il venu à considérer ses adversaires comme des ennemis ou pire, comme des ennemis de l’Amérique ?

    • @ducalme

      Merci de votre précision m’ayant amenée à une meilleure recherche. Monsieur Hétu et vous-même avez raison sur l’utilisation de “impeachment” (la procédure).

    • @ducalme

      “Quelqu’un a-t-il un ouvrage à me recommander sur la paranoïa de Nixon ?”

      La bible

    • Tous ces dretteux qui vocifèrent maintenant sur la supposée ”faiblesse” d’Obama pour imposer son leadership. Depuis le début de son premier mandat, Obama a clairement indiqué qu’il voulait travailler avec l’opposition républicaine et passer des lois bipartisanes pour honorer la démocratie américaine des pères fondateurs. Il n’a jamais voulu la confrontation frontale avec les républicains et ceux derniers ont interprété son attitude comme une faiblesse. Obama ne s’attendait pas à l’aplat-ventrisme des républicains devant les groupes de pressions et méprisés les électeurs américains. Sondages après sondages, la majorité des américains ont affirmé que les républicains ont défendu les intérêts des lobbys et des riches. Ils n’ont jamais réfuté cette affirmation.

      Les républicains sont tous pourris.

    • Point de vue economique, pas beaucoup d’ amelioration dans le second mandat. Deja que les Etats-Unis ont de la difficulte a competitionner avec plusieurs pays emergeants, le obamacare en rajoute une couche. Plusieurs entreprises embauchent moins et coupent les heures des employes :

      http://www.humanevents.com/2013/01/19/confirmed-obamacare-is-already-killing-jobs-thank-you-democrats-video/

    • @ducalme,

      Mettez la main sur ce DVD : Frost Nixon.

      Il s’agit de l’entrevue célèbre de David Frost avec R.Nixon.

      Un film saprement bien mené. Dramatiquement bien mené, devrais-je dire.

      Ça ne vous expliquera pas spécifiquement sa paranoïa mais vous verrez l’entêtement de Nixon dans son mensonge et sa résistance à l’admettre. Frost le tient à la gorge dans sa dernière entrevue avec Nixon. Qui flanche. Émouvant d’ailleurs.

      Bonne journée.

    • Pour ceux qui ont déjà oublié voici Rachel Maddow sur le fameux ”Prolonged Detention”, une des réalisations d’Obama, under the rule of law, his law mind you…
      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=8mPZlysCAm0#!

    • @ducalme,

      Bienvenue.

      Je crois que vous allez aimer.

    • @decembre Merci de nous rappeler cela. On pourrait croire qu’elle à été promulguée pour tenter de valider la détention sans procès des détenus de Guantanamo, mais de fait, elle ouvre la porte à tous les abus.

    • decembre 16h30

      ===

      On est tous déçu de certains aspects de la gouvernance d’Obama. Mais dites-nous au juste, qui selon vous ferait un meilleur travail que lui.

      Jean Émard

    • decembre,

      C’est ce côté sombre de Obama qui fait que je m’en méfie. Depuis le début.

      Ce n’est qu’un exemple. Ça donne toute légitimité à n’importe quelle façon de traquer et éliminer toute personne dont on soupçonne , soupçonne ! , une intention , une possibilité de devenir une menace pour la sécurité, soit intérieure soit extérieure ( ambassades, etc, ) du pays. Ça justifie justement l’utilisation des drones.

      Bush a créé la guerre préventive. À partir de là, toutes les dérives sont permises.

      L’expression magique : Home Land Security.

      Bonne soirée.

    • Et cette mesure abusive, ayant maintenant force de loi, il est facile d’imaginer ce qu’un futur gouvernement fascisant pourrait en faire.

    • @ducalme

      20 janvier 2013
      12h19
      @scotch

      C’est justement ce que vous relevez qui m’inquiète: comment Richard Nixon en est-il venu à considérer ses adversaires comme des ennemis ou pire, comme des ennemis de l’Amérique ?
      _____________________________

      Le pouvoir. C une drogue. Qui n’aime pas le pouvoir et le garder?

    • ramses2.1 …. Mais dites-nous au juste, qui selon vous ferait un meilleur travail que lui….

      Franchement, avec une attitude telle du monsieur qui prête serment de protéger la constitution mais qui la viole, je voterais pour vous ou Hétu bien avant Obama… Je reviens à Armstrong ou je vous ai dit que ses mensonges déculottaient les idolâtres et les créateurs d’idoles…ben Obama cé pareil…il ment mais…cé une idole alors avant de le dégommer faudra presque un miracle et comme vous tous, je ne crois plus au miracle. Les américains sont pognés avec un dictateur et il n’y a aucune façon d’arrêter ça sauf revenir à la case départ: déboulonner les idoles…créer un système ou l’idolâtrie est tournée en ridicule…cé pas demain la veille vous en conviendrez.

    • “Je reviens à Armstrong ou je vous ai dit que ses mensonges déculottaient les idolâtres et les créateurs d’idoles…ben Obama cé pareil…il ment mais…cé une idole alors avant de le dégommer faudra presque un miracle et comme vous tous, je ne crois plus au miracle.” decembre

      ===

      C’est indéniable qu’Obama a du charisme, mais de là a parler d’idole, il y a une marge. J’admets que l’engouement frisait l’irrationnel lors du début de premier mandat. Mais ça s’est tassé et aujourd’hui, je pense que bien des américains qui le supporte, se dise qu’il est actuellement le moindre mal.

      Jean Émard

    • «la malédiction du second mandat». Je n’y crois pas. Il n’y a pas de mandat maudit. C’est de la superstition. Mais il y a des mandats à maudire. Comme ceux de George W. Bush et de son âme damnée Dick Cheney.

    • Obama s’est bien préparé à la cérémonie de prestation de serment pour ne pas trébucher et donner des munitions aux théoriciens de conspirations ou autres ”birthers” comme excuse pour vociférer leurs déceptions. Ils vont attendre encore 4 ans sous la présidence du président Barack Hussein Obama.

    • @cit-engage 13h43 “Les républicains sont tous pourris”. Ça fait une multitude de pourris. Soyons plus nuancés, nous n’en serons que plus crédibles.

    • @decembre 20h00 “Les américains sont pognés avec un dictateur”. Si vous dites que Obama est un dictateur, que dites-vous de Harper?

    • lukos … Harper est aussi un dictateur, un rusé d’entre les rusés qui parle des deux côtés de la bouche. Quand vous examinez les faits et gestes de tous les leaders des démocraties, sont tous comme ça.

      ramses2.1 …. bien des américains qui le supporte, se dise qu’il est actuellement le moindre mal.

      Avouez que de supporter le moindre mal c’est d’être un tantinet maso et de se faire complice du mal. Y a-t-il de la ”moindre” torture ? Non et Obama ne l’a pas éliminée comme promis, comme plusieurs autres promesses importantes qu’il a reniées.

    • “ramses2.1 …. bien des américains qui le supporte, se dise qu’il est actuellement le moindre mal.

      Avouez que de supporter le moindre mal c’est d’être un tantinet maso et de se faire complice du mal. ” decembre

      ===

      Non c’est pas maso. C’est accepter de vivre dans la réalité.

      Contrairement à ceux qui prônent des systèmes “théoriques” et utopique le système actuel a ses failles qu’il faut tenter de les diminuer, mais il est illusoire de croire qu’on en fera un système aussi “parfait” qu’un système sur papier déconnecté de la réalité.

      Jean Émard

    • ramses2.1 …. un système sur papier déconnecté de la réalité.

      Pas d’accord. La réalité ce sont nos gènes et nos tares principales : Domination – Ségrégation
      Oui cela pourrait changer si on adaptait un système à cette réalité mais on préfère aut’chose. To bad.

    • “ramses2.1 …. un système sur papier déconnecté de la réalité.

      Pas d’accord. La réalité ce sont nos gènes et nos tares principales : Domination – Ségrégation
      Oui cela pourrait changer si on adaptait un système à cette réalité mais on préfère aut’chose. To bad.” decembre

      ===

      Se connecter à la réalité, ça consiste à formuler un système politique qui teint compte des vues et intérêts contradictoires de centaines de millions de citoyens sur un territoire grand comme un continent.

      Si vous connaissez un système qui fait mieux que les systèmes démocratiques actuels, dans des circonstances similaires, j’aimerais bien que vous nous en disiez plus sur celui-ci.

      Jean Émard

    • qui teint compte = qui tient compte

    • ramses2.1 …. j’aimerais bien que vous nous en disiez plus sur celui-ci…
      Ça fait au moins 5 fois que vous me proposez ça sachant très bien que ce n’est pas le lieu pour exposer et débattre d’un tel sujet. Trouvez une autre solution.

    • “ramses2.1 …. j’aimerais bien que vous nous en disiez plus sur celui-ci…
      Ça fait au moins 5 fois que vous me proposez ça sachant très bien que ce n’est pas le lieu pour exposer et débattre d’un tel sujet. Trouvez une autre solution.” decembre

      ===

      En voici une autre solution : donnez-nous un lien où vous exposez comment vous allez résoudre les problèmes économique et sociaux que vous aimez tant critiquer .

      Mais je me doute bien que derrière vos critiques, il n’y a rien de constructif.

      Jean Émard

    • @decembre

      Je suis un fervent admirateur de Barack Obama.

      Ceci ne m’enlève pas le sens critique cependant.

      Les «détentions prolongées» à Guantanamo ne sont rien d’autre que des lettres de cachet et une énorme verrue que porte l’Amérique au vu et au su de toutes les nations.

      Si l’on a quelque chose à reprocher aux détenus de Guantanamo, qu’on les juge sans délais devant les tribunaux ordinaires, pas devant des cours martiales qui ne sont rien d’autre que des kangaroo courts.

      Si l’on n’a rien à leur rreprocher, qu’on les libère de suite, avec une juste compensation pour privation arbitraire de liberté.

      Lire:

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Lettres_de_cachet

      et

      http://dictionary.reference.com/browse/kangaroo%20court

      P.S. «Sans la liberté de blâmer, il n’est pas d’éloge flatteur.” in Le Mariage de Figaro de Beaumarchais.

    • @ ducalme ,21 janvier 2013,15h29

      Je vais essayer de te faire voir ce qu’est la situation de Guantanamo.

      Les détenus sont traités comme des prisonniers de guerre. Pas question de leur faire un procès. Ils n’ont pas à être coupables, il suffit qu’il y ait un conflit qui dure encore et auquel ils ont participés. La principale raison militaire pour détenir un combattant ennemi c’est de l’empêcher de rejoindre les rangs de ses compatriotes pour recommencer à se battre.

      Techniquement la notion de culpabilité n’est pas applicable. Par contre, s’ils sont traités en tant qu’espions, alors là il y a matière à procès…je dirais criminel sans en être sûr.

      Lorsqu’on parle de guerre au terrorisme, c’est beaucoup plus qu’une figure de style.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité