Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive du 8 janvier 2013

    Mardi 8 janvier 2013 | Mise en ligne à 15h30 | Commenter Commentaires (125)

    2012 : l’année la plus chaude aux É.U. (Ajout)

    1357672041644.cachedL’année 2012, marquée aux États-Unis par une canicule en mars, une grave sécheresse dans les Grandes Plaines et une super-tempête qui a causé des dégâts considérables le long de la côte Atlantique, a été la plus chaude jamais enregistrée dans ce pays (hors l’Alaska et Hawaï), a annoncé aujourd’hui l’Agence américaine océanique et atmosphérique, qui relève ces données depuis la fin du 19 siècle.

    La température moyenne de 2012 a été de 12,94 degrés Celcius, soit 1,77 degré au-dessus de la température moyenne du 20e siècle et 0,55 degré de plus que la température moyenne en 1998, précédente année la plus chaude.

    P.S. : Ce billet me permet de souligner que Meet the Press, l’émission d’affaire publiques dominicales numéro un aux États-Unis, a consacré un grand total de six secondes en 2012 au problème du changement climatique.

    Lire les commentaires (125)  |  Commenter cet article






    Mardi 8 janvier 2013 | Mise en ligne à 12h51 | Commenter Commentaires (25)

    Le sondage (facétieux) du jour

    Tout n'est pas perdu: le Congrès est encore plus populaire que les Kardashian.

    Tout n'est pas perdu: le Congrès est encore plus populaire que les Kardashian.

    Selon un sondage facétieux mais non moins scientifique de Public Policy Polling, le Congrès des États-Unis est aujourd’hui moins populaire auprès des Américains que les traitements de canal (32-56), les arbitres de remplacement de la NFL (29-56), les poux (19-67), le groupe rock Nickelback (32-39), les coloscopies (31-58), les pontes de l’information de Washington (34-37), les bouchons de circulation (34-56), les cancrelats (43-45), Donald Trump (42-44), la France (37-46), Genghis Khan (37-41), les vendeurs de voitures d’occasion (32-57) et les choux de Bruxelles (23-69).

    Mais tout n’est pas perdu pour les parlementaires américains. Le Congrès reste encore plus populaire que les télémarketeurs (45-33), John Edwards (45-29), les Kardashian (49-36), les lobbyistes (48-30), la Corée du Nord (61-26), le virus Ebola (53-25), Lindsay Lohan (45-41), Fidel Castro (54-32), le communisme (60-21) et la gonorrhée (53-28).

    Lire les commentaires (25)  |  Commenter cet article






    Mardi 8 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h02 | Commenter Commentaires (44)

    Gabrielle Giffords contre la NRA et cie

    Gabrielle Giffords et son mari Mark Kelly se sont rendus à Newtown vendredi. (Photo Reuters)

    Gabrielle Giffords et son mari Mark Kelly se sont rendus à Newtown vendredi. (Photo Reuters)

    Dans une tribune publiée aujourd’hui dans le USA Today, l’ancienne représentante démocrate d’Arizona Gabrielle Giffords et son mari Mark Kelly annoncent la création d’un nouveau groupe – Americans for Responsible Solutions – pour contrer l’influence du «lobby des armes à feu», qui ne défend à leur avis que «les intérêts d’une frange idéologique».

    L’annonce de Giffords et de Kelly coïncide avec le deuxième anniversaire de la fusillade de Tucson, qui avait fait six morts et plusieurs blessés, dont la représentante. Elle survient en outre à quelques jours du dévoilement des mesures proposées par le groupe de travail dirigé par Joe Biden pour réduire la violence liée aux armes à feu.

    Je cite un extrait de la tribune de Giffords et Kelly :

    «Ce pays est réputé pour mettre à profit sa détermination et son ingéniosité afin de régler des problèmes, petits et grands. Des politiques intelligentes ont contribué à vaincre des maladies, à nous protéger contre des produits et des substances dangereux et ont rendu les transports plus sûrs. Mais quand il s’agit de protéger nos communautés de la violence liée aux armes, nous n’essayons même pas – et pour les pires raisons.

    «Des groupes d’intérêts prétendant représenter les propriétaires d’armes à feu mais qui défendent en fait les intérêts d’une frange idéologique ont utilisé leur argent et leur influence pour mettre au pas le Congrès. Plutôt que de travailler pour trouver un juste équilibre entre nos droits et la réglementation d’un produit dangereux, ces groupes ont dépeint de simples mesures pour protéger nos communautés comme des menaces existentielles aux libertés individuelles. Plutôt que de participer à un dialogue, ils ont menacé ceux qui divergent de leur orthodoxie d’extinction politique.»

    Selon un article publié ce week-end dans le Washington Post, le groupe du vice-président proposera plusieurs mesures pour réduire la violence liée aux armes à feu, dont l’interdiction des armes d’assaut et des chargeurs à grande capacité.

    Lire les commentaires (44)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité