Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 1 janvier 2013 | Mise en ligne à 10h48 | Commenter Commentaires (36)

    La citation du jour

    Entouré de représentants de la classe moyenne, Barack Obama s'est adressé aux Américains hier. (Photo Reuters)

    Entouré de représentants de la classe moyenne, Barack Obama s'est adressé aux Américains hier. (Photo Reuters)

    «N’oubliez qu’il y a juste un mois les républicains du Congrès disaient qu’ils n’accepteraient jamais d’augmenter les taux d’imposition pour les Américains les plus fortunés.»

    - Barack Obama, présentant comme une victoire l’accord sur les impôts approuvé par le Sénat, qui soulève des critiques à gauche et à droite et qui doit être adopté par la Chambre des représentants.


    • Ce matin, j’ai lu cet article de Tomasky et je conclue que c’est une victoire.

      http://www.thedailybeast.com/articles/2013/01/01/on-the-fiscal-cliff-obama-does-what-he-can-against-200-years-of-bad-faith.html

      Article à lire.

    • Etre critique de la gauche et de la droite en meme temps, c’est normal. Il est de centre (un peu gauche).
      Obama n’a pas respecte sa promesse. Il est vrai. Mais il ne fallait pas s’attendre a des roses avec le parti républicain. Les plus radicales ont comme motto de couler Obama, quitter a sacrifier une nation.
      Quand Boehner avait présente un plan de hausse des taxes pour les 1 millions et plus. Ceux dans son camp qui ont refusé font parti de cette liste.

    • Ça prenait un compromis.

      Le bateau coulait à pic sinon.

      Normal qu’il y ait des insatisfaits d’un côté comme de l’autre.

      Bonne journée.

    • Obama…le champion du compromis.

    • @Richard Hétu

      Question hors sujet… Pouvez-vous éclairer mes lanternes et me dire, si on compare les républicains et les démocrates aux partis politiques canadiens, les républicains s’apparentent aux libéraux ou aux conservateurs? et les démocrates s’apparentent à??? Je veux votre avis parce que je considère que vous avez une expérience plus pertinente des USA que tous les gens que je connais et qui ont tous une opinion mais aucune connaissance du sujet… merci

    • C’ est de la petite politique. C’ est pas l’ augmentation d’ impot des riches qui va regler le probleme du deficit aux Etats-Unis. C’ est sans compter les riches qu’ ils vont perdre en chemin.

    • lizzie,

      L’article de Kurtz aussi nous présente un bon tableau de la situation présente et de celle à venir qui est loin d’être du gâteau.

      On vient de franchir une étape, pas plus. Ça reste à être approuvée par la House, comme l’écrit souvent Prettybrowneyes.

      Viendra ensuite l’épisode des coupures, En février. Pas évident non plus.

      ( L’article sur Clinton , pas si mal non plus )

      Bonne journée et bonne année.

    • anonymous99 12h04

      ===

      Suparbe! Une autre de vos capsules d’économie bien documentée. MDR

      Jean Émard

    • Ils ont ménagé la chèvre et le chou.

      La chèvre va crever de faim et le chou va pourrir.

    • Depuis la fin de l’élection présidentielle, on ne parlait que de ”mur budgétaire”. Mieux vaut un compromis même s’il n’est pas satisfaisant à 100%. Les républicains sont désorientés et fatalistes depuis que l’aile extrémiste de Tea-Party a pris le contrôle de GOP en écartant les modérés. Donc avec des tels partenaires sur la table de négociation, le risque de frapper le mur et replonger le pays dans une autre crise économique et la dégringolade des marchés boursières seront catastrophiques. Il faut écarter l’incertitude et passer à autre chose.

    • @ littlepatton

      - «C’est sans compter les riches qu’ ils vont perdre en chemin.»

      Ne vont pas en perdre un seul.

      Les riches seront simplement plus nombreux à utiliser les paradis fiscaux, la comptabilité «créative» et autres passes-passes pour ne pas payer leur juste part d’impôt.

      Rien n’a changé sur ce front, et rien ne changera de sitôt.

      On va continuer de regarder l’économie mondiale glisser tranquillement vers la stagnation et ce monceau d’incompétents et de vendus se chicaner pour leurs parts du marché des électeurs.

      Briiiiiing your camera!

    • @lionking. 12h19

      Oui, quand viendra le temps de relever le plafond de la dette, ça va être laid. McCain a dit que le GOP était prêt à ruiner la “solvabilité” de l’économie américaine pour obtenir des coupures dans les programmes sociaux.

      http://thinkprogress.org/economy/2013/01/01/1381771/john-mccain-gop-will-destroy-americas-solvency-unless-entitlements-cut-drastically/?mobile=wp

    • J’ai beaucoup de respect pour Obama mais j’ai foutrement l’impression que les américains se font avoir. Le parti démocrate ce fait du capital politique pour avoir soutiré des peanuts par le parti républicain pour rester en selle exactement comme pour Medicare.

      Vivre dans cette atmosphère de dernière minute toujours à l’arraché est très négatif pour les américains. C’est antiaméricain que de leur faire vivre ça. Et le coupable sont les extrémistes du parti républicain qui n’accepterons jamais depuis que le Tea Party c’est immiscer dans ce parti que c’est les démocrates qui sont ont pouvoir. Ils n’ont pas droit de faire vivre ça à la population éternellement et ça met en péril toute l’économie américaine pour de la partisanerie. C’est dégoutant et il faudra que quelque chose ce passe, ça ne peux pas durer. Pour moi les républicains font de la haute trahison envers son peuple.

      Daniel Olivier

    • @ littlepatton, “C’ est pas l’ augmentation d’ impot des riches qui va regler le probleme du deficit aux Etats-Unis”,

      C’est quoi alors? Laissez-moi deviner… démanteler la moitié du gouvernement?

    • Les dretteux crachent dans leur propre soupe !

      MDR !!!

    • @ littlepatton

      «C’est sans compter les riches qu’ ils vont perdre en chemin.»
      - – - – - – - – - – - – - – – - —

      C’est une légende dretteuse.

      Meme Depardieu n’a pas quitté la France et renoncé à sa citoyenneté française pour raisons financières, mais parce que la loi oblige les Français à avoir un éthylotest qui équipe l’auto, la moto sous peine d’amende, depuis le 1er novembre.

      HéHéHé

    • @ lizzie

      ” Ironically, McCain was among those most critical of phantom Medicare “cuts” in the Obamacare legislation, calling reductions in the program “a price that Americans should not be asked to pay.”
      But now, McCain and other Republicans are making it clear: either programs protecting the health and financial solvency of American seniors must be significantly cut — or they will thrust the nation into an economic calamity unheard of since the Great Depression. ”

      Dans ces deux paragraphes :

      The good

      The bad

      And the ugly.

      Rien n’est joué. Ce qui s’en vient représente le plus difficile à gérer pour le gouvernement et à digérer pour le peuple américain. Va y avoir du crèpage de chignons.

      Bonne journée.

    • @anti-ch_primaire

      1 janvier 2013
      12h53
      @ littlepatton, “C’ est pas l’ augmentation d’ impot des riches qui va regler le probleme du deficit aux Etats-Unis”,

      C’est quoi alors? Laissez-moi deviner… démanteler la moitié du gouvernement?

      ______________________________________________________________

      Si vraiment vous croyez que “seulement” augmenté les impôts des riches peu réglé les problèmes des finances US , donnez nous des exemples de pays qui ont réussie a le faire de cette façon??

      Moi je pense que l’augmentation des impôts des riches n’est qu’une PETITE parti de la solution….
      L’augmentation ” ou création” des taxes “ciblé” fédéral a la consommation et les coupes dans les dépenses “pas nécessairement bcp dans les programmes sociaux”, serait bien plus pertinent comme piste de solution.
      Mais bon, c’est juste ma vision sur le sujet…..

    • Voila une autre raison pourquoi l’ ideologie d’ augmenter les impots des riches est simplement de bien paraitre aupres de l’ electorat, mais reglera jamais les problemes financiers des Etats-Unis :

      http://m.cnsnews.com/news/article/social-security-faces-unfunded-liability-86t-or-7316783-household

    • Le Congressional Budget Office vient de rendre publique son évaluation du compromis pour éviter le “fiscal cliff”: 400 milliards de dette par année pendant 10 ans. Une vraie farce ce deal.

    • @lp-champagne

      Si tous les allégements fiscaux de l’ère Bush avaient été reconduits, il aurait fallu ajouter 600 milliards aux 4 000 milliards prédits par le CBO. C’est quoi la farce au juste?

    • littlepatton 1 janvier 2013 14h16

      Comme tout dretiste ß qui se respecte, à côté du track toujours.

      Aucun lien entre l’augmentation de l’impôt des riches et l’hypothétique panne de moyens de la Social Security dans un perspective de 75 ans.

      Un lien inverse est possible. En augmentant les taxes de riches on évite le déficit la Social Security.

      Réfléchissez plus profondément avant de noircir d’encre le papier! Maybe, 2013 aidera!

    • @lionking – 1 janvier 2013 – 11h31
      Le fait que des gens soient insatisfaits des deux côtés est sans doute bon signe que c’est une bonne entente.

    • @alexandrine55 – 1 janvier 2013 – 11h49
      D’un point de vue Québécois, ça vous prendrait un télescope pour voir les républicains tellement ils sont à droite. Ils sont tellement à droite qu’ils font passer les conservateurs de M. Harper pour un parti très à … GAUCHE. Les démocrates sont plus proches des libéraux à Ottawa, mais c’est très relatif. En fait, ça vous prendrait des jumelles, plutôt qu’un télescope, pour les voir à droite.

      D’autres participants sur ce blogue qui s’y connaissent bien mieux que moi en politique américaine pourront vous donner plus d’informations.

    • A M. Hétu et à tous les participants à ce blogue, je souhaite une Excellente Année 2013 avec bien entendu, la santé!

    • apocalypse,

      Pour l’instant oui. Ce que vous appelez une bonne entente, je la qualifierais comme un moindre mal, considérant la suite immédiate comme catastrophique s’il n’y en avait pas eu une.

      Cependant, si vous lisez les liens que nous a fourni Lizzie, le plus ” rough ” est à venir. prenez le temps d’y jeter un coup d’oeil.

      Disons que l’entente de dernière minute jette une certains accalmie sur la situation économique américaine. Selon des experts, ça devrait passer la Chambre, encore là, on le saura d’ici 48 heures.

      Bonne année à vous.

    • @ralbol – 1 janvier 2013 – 12h32
      … Les riches seront simplement plus nombreux à utiliser les paradis fiscaux, la comptabilité «créative» et autres passes-passes pour ne pas payer leur juste part d’impôt. …

      Vous pensez qu’ils ne le font pas déjà?

    • @ jdiw,

      Je ne pense pas que l’augmentation de l’impôt des riches soit la seule solution, c’est littlepatton qui dit “C’est pas l’augmentation d’impôt des riches qui va régler le probleme du déficit aux États-Unis”. Tout le monde sait ça. Je lui demande quelles sont ses solutions, je n’ai pas encore eu de réponse, mais je connais l’oiseau.

      L’augmentation de l’impôt des nantis est une des mesures à prendre, parallèlement à des coupes massives dans les dépenses militaires, à l’élimination des paradis fiscaux et à une taxation plus importante des gains en capitaux.

      Je sais, je rêve en couleurs…

    • Bonne année à vous Mr. Hétu et merci pour le divertissant, intelligent et instructif travail.

    • La Chambre des représentants veut continuer le suspens de ”fiscal cliff”. Ceux qui se sont opposés au plan B de John Boehner trouvent, cet accord accepté par les démocrates, encore plus répugnant.

    • @cit-engage – 1 janvier 2013 – 16h30
      Misère, je viens aussi de voir ça :-(. C’est quoi l’adage déjà: il n’y a que les fous qui ne changent pas d’idée. La parti républicain is INSANE!

    • Le système politique Américain a un petit quelque chose de néfaste et qui fait en sorte que la chambre des représentants est bloquée par la partisannerie.
      Quel est ce petit quelque chose? Les élections au deux (2) ans. Fait que les élus de la chambre basse sont toujours en mode électoral et chaque vote à la chambre est un vote sous l’épée de Damoclès qui viendra les hanter moins de deux ans après surtout pour le républicains le moindrement modéré avec le TeaPea toujours à menacer de les faire sauter s’ils ne votent pas du bon bord. De fait les extrémistes TeaPea agissent comme la NRA.
      Il en est de même ou presque avec le premier mandat présidentiel qui ‘’gèle’’ le président lors du premier mandat car il n’a en vérité que 1,5-2 ans pour faire de quoi car par la suite retour en mode électoral. Regardez la transformation de M. Obama depuis sa réélection. Il n’est plus sur la défensive car il ne se soucie plus d’une réélection probable.
      Seul la chambre du Sénat avec son mode de rotation aux 2 ans (sénateur élu pour 6 ans mais 1/3 du Sénat retourne en élection à tout les 2 ans) a un peu de répit
      Comme preuve, regardez le vote au Sénat : Le texte a été approuvé par 89 voix contre 8 au sénat. C’est-à-dire qu’une très grande majorité de sénateurs républicains ont votés pour ce qui pour moi indique que les extrémistes du parti non pas la même emprise sur les élections des sénateurs républicains que sur les élections des représentant.
      Le système comme je l’ai dit au début est gangréné par le 2 ans. Il faudrait que le vote soit libre pour que les représentants puissent faire ce dont pourquoi ils sont élus en premier. C’est-à-dire représenter les citoyens de leur circonscription.
      Le pire c’est qu’avec l’accessibilité et l’abattement des frontières médiatiques, cette situation ne fera qu’empirer car une organisation extrémiste avec plein de moyens basée au Texas pourra exercer de la pression (pour ne pas dire du chantage) sur un représentant républicain d’un nowhere de l’Orégon ou du Maine.

      G.Duquette

    • Les républicains sont prêts a prendre en otage le pays, plutôt que de démordre de leurs sacro-saints principes. Quand le dogme prends le pas sur la raison, la tentation totalitaire n’est pas loin!

      Cela commence bien mal de l’année avec un autre psychodrame en vue en février! Misère… J’espère que le peuple américain se soulèvera contre eux aux élections de 2014 et leur flanquera une fessée homérique.

      Mais je veux tout de même vous souhaiter ‘a tous et a M. Hétu en particulier une autre bonne année en votre compagnie souvent intelligente et parfois piquante, mais toujours instructive et divertissante.

    • @ littlepatton : vous aimez enfoncer le clou au sujet de l’impôt des riches. J,ai quelques questions:
      - Vous êtes pour l’augmentation de l’impôt des pauvres ?
      - Ou bien de la classe moyenne ?
      - Qu’est-ce qui vous fait croire que le dollar de chaque riche rapporte plus pour la société que celui dépensé par le gouvernement ?
      - Croyez-vous qu’une société au complet doit accepter de vivre sous la menace perpétuelle que les riches partent et donc leur donne de plus en plus d’argent sous ce chantage ?
      - Entre un gars de la classe moyenne qui a choisi d’élever ses enfants et de partager la vie de sa famille, d’une part, et un autre qui choisit de prendre des risques seul, sans enfant ou bien qui laisse sa conjointe s’en occuper, et de créer sa compagnie pour enfin arriver à être riche, lequel croyez-vous mérite le plus de reconnaissance de la société ? (Ici vous inversez les sexes selon le cas, j’ai simplement allégé ma phrase)
      - Il existe de nombreuses études comparant les budgets gouvernementaux et privés depuis quarante ans. Absolument toutes comparent la somme totale des dépense du gouvernement par rapport à ses liquidités, i.e. impôts et taxes comme si c’était son seul avoir, par rapport à la valeur globale de la compagnie, i.e. liquidités, valeurs mobilières et immobilières, à valoir, brevets et autres, ce qui réduit d’autant les dépenses en comparaison. Ma question : sur quelle base devrait-on juger les dépenses gouvernementales : valeur totale du pays, somme totale du PIB des 5 dernières années ou quoi d’autre ? Euh… dans tous les cas les études arriveraient à des chiffres diamétralement opposés mais, bon, je ne pose qu’une question après tout.
      - Devant le fait évident que toutes ces études sont biaisées parce qu’elles partent d’un point de vue erroné, et tenant compte de celles qui démontrent que l’aide sociale est un moteur capital de la consommation, ne vous semble-t-il pas étrange de chercher à couper cette aide sans même demander le moindre effort aux riches ?
      - Puisque les impôts existent depuis des millénaires dans la majorité des pays et qu’il est difficile en conséquence d’en parler comme d’une “idée”, ne croyez-vous pas que c’est leur baisse qui représente une “idéologie”, sinon une idée fixe puisque leur innocuité sur l’amélioration du niveau de vie général a été largement démontrée depuis 30 ans ?
      - Dernière question : ne croyez-vous pas que vous devriez reprendre un peu vos cours d’économie 101 ? La foi aveugle n’a jamais créé la moindre job sauf au Vatican.

    • @littlepatton “« Que Dieu ait pitié de mes ennemis car je n’en aurai aucune »( May God have mercy upon my enemies, because I won’t)”. George Patton. Tout un programme.

    • «La foi aveugle n’a jamais créé la moindre job sauf au Vatican.»

      J’adore!

      Un peu à côté de la question :

      Plusieurs études montrent que le trickle-down effect ne fonctionne pas. Dont celle-ci du Congressional Research Service :) http://www.reddit.com/tb/11w5w2

      Les riches ont tendance à dépenser cet argent en biens de luxe ou à le cacher dans des abris fiscaux. Il n’y en a que peu ou pas qui est réinvesti.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité