Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 31 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h49 | Commenter Commentaires (25)

    «Mur budgétaire»: compromis ou capitulation?

    S’il faut se fier aux médias américains, la Maison-Blanche serait prête à remonter de 250 000$ à 450 000$ de revenus annuels le plancher au-dessus duquel le taux d’imposition des ménages augmenterait dans le cadre d’un accord pour éviter le «mur budgétaire». Faute d’un accord, une cure d’austérité forcée entrera en vigueur à minuit.

    Certains commentateurs progressistes, dont Jonathan Chait, voient un tel accord comme une capitulation de la part de Barack Obama. Après tout, rappellent-ils, le président n’a-t-il pas promis aux Américains, avant et après l’élection du 6 novembre, d’augmenter les impôts des ménages gagnant 250 000$ et plus par année?

    Greg Sargent explique dans ce billet la position de la Maison-Blanche. J’en cite un extrait dans le texte :

    And so, the idea is that it’s better to lock in a deal on rates now, at, say, $450,000, extend unemployment benefits, and pocket those gains and continue the fight next year. Raising the income threshold is obviously not desirable, but Dems will have broken the decades-long GOP opposition to raising tax rates on the rich, pocketed hundreds of billions in revenues, made the tax code more progressive, and extended unemployment benefits — all without agreeing to any spending cuts yet.

    Barack Obama doit faire le point sur un accord éventuel à 13h30.


    • Je crois que c’est un compromis. En même temps, quelles seront les coupures?

    • S’il n’y a pas de coupures, je ne suis pas certaine que ça va passer à la Chambre.

    • C’est ce que je me posais comme question : qui posera le dernier geste, concession ultime, pour éviter de tomber dans le préchipiche.

      Je me trompe ou Obama avait déjà fait grimper la proposition à 400 000 $, il n’y a pas si longtemps ? Ou prévoyait-il le faire. Me semble avoir lu un article dernièrement là-dessus.

      Tom Pousse fou dgittt.

      Ce n’est quand même pas ordinaire ce qui se passe aux USA. Les Républicains la jouent dur en yabbbb. Les rivalités et intérêts privés, bien au-dessus de la tête du peuple.

      Nihil novi sub nix.

      Bonne journée.

    • C’est une capitulation et je suis d’accord avec Jonathan Chait. Rendu à ce stade des négociations, il ne faut pas céder devant les exigences de ces républicains qui n’ont aucune considération pour l’intérêt du pays sauf l’idéologie de la division entre les nantis et les autres. Obama n’a rien à perdre face ces républicains qui considèrent tout compromis comme une faiblesse.

    • L’art du compromis. Mais combien payent-ils actuellement en impôt ?

      Puis pour viser les riches si c’est le cas, il vaut mieux être cibler en haut de 400 000$. Mais à 250 000$, ils peuvent sûrement faire un peu plus. Plusieurs paliers d’imposition serait ce à quoi je penserais mais je doute fort que je m’entenderais avec les Républicains dans ce cas.

      On aimerait bien avoir des chiffres afin d’évaluer la situation des contribuables au sud.

    • Ce pays, comme beaucoup de pays dont la gouvernance est basée sur l’existence de partis politiques, est devenu ingouvernable.

      Il ne reste, dans ces pays, que des partis qui s’affrontent et qui ne travaillent que pour l’avancement du parti et des groupes d’intérêts qui les financent.

      Plus aucune place dans ces gouvernements pour le travail d’équipe visant le bien commun.

      Rien que d’incessantes chicanes et d’épuisantes tractations ne visant qu’à satisfaire les bailleurs de fonds.

      C’est ce qui arrive quand on s’entête à vouloir diriger des sociétés du 21e siècle avec des gouvernements du 18e siècle.

      Et comme bonus, cet article du Guardian qui démontre comment le mouvement Occupy Wall Street a été étouffé par une manoeuvre concertée du FBI, du DHS, des Terrorist Fusion Centers et des grandes banques.

      http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2012/dec/29/fbi-coordinated-crackdown-occupy

      La réalité rejoint les porteurs de capines en aluminium…

    • Quelqu’un pourrait-il nous rappeler quand, comment et pourquoi la situation du « mur budgétaire » a été créée? Il me semble qu’on oublie trop souvent ce qui a engendré une situation intenable.

    • Moi les coupures je les verrais dans les salaires des républicains et des démocrates qui ne sont pas capables d`avoir un minimum de vision. Compromis et capitulation ont le même goût dans ce scénario et malheureusement Obama semble aller vers la voie de l`aplat-ventrisme capitaliste qui empêche les U.S.A. d`évoluer. Dommage.

      La seule certitude c`est qu`ils sont trop nombrilistes pour regler le problême vraiment et que la solution qui sera proposée ne sera qu`un pansement sur une plaie qui ne guérira pas sans un autre remede. Sont vraiment aveugles les américains !

    • bloganon,

      Si ça peut vous aider a comprendre:

      Le « mur budgétaire » expliqué en Playmobil :)

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=7LNdlht8CbM

    • C’est le même genre de compromis que son programme de santé, et les deux positions sont compréhensibles. Vaut mieux, et valait mieux, mettre un programme en place que ne rien avoir sur quoi bâtir. L’approche est incrémentale, mais défendable vu l’entêtement de ses adversaires.

    • Faut aimer les cameras pour se pointer et n’avoir rien a dire

    • @cit-engage – 31 décembre 2012 – 13h15
      Si le 450000$ est vrai, moi aussi, mon impression est que c’est une capitulation! On va toutefois attendre de voir l’entente finale, si entente, il y a.

    • les hausses d’impots ne sont que symbolique pour les democrates…ca ne represente meme pas 5%
      du deficit ….et seront annulees par une ha

    • par une hausse du chomage et les couts de l”obamacare…

    • @sebarpin
      Très joli, mais cela n’explique pas d’ou viennent les coupures automatiques.

    • Selon Andrew Sullivan,qui se base sur un article du NYT, pense qu’Obama a gagné.

      http://andrewsullivan.thedailybeast.com/2012/12/cliff-not.html

    • En ce qui concerne Obama, avec son salaire de 400 000$ ce compromis ne devrait pas lui arracher trop de larmes. ;)

    • Je ne sais si BHO ou le GOP qui a gagne, mais c est certain que toute l economie et les petits investisseurs, eux, ont gagne aujourd hui,,, comme mon porte monaie a la bourse qui fait des flameches depuis ce matin,,,, le champagne, les huitres et le tartare de saumon vont etre meilleur ce soir.
      Bonne annee a tous

    • Le peuple pardonnera tout à Barack Obama, même ses promesses non-tenues puis on sortira l’excuse de manque de solidarité des membres du GOP face au peuple. Pour moi, Obama est un tantinet meilleur que G. W. Bush que les gauchistes de ce monde aiment tant hair. Mais il reste que ses bilans sont aussi minces qu’un quart de cheveux. Qu’a-t-il donc fait pour être aussi adulé, si ce n’est qu’un Democrat et le remplaçant de Bush à la Maison Blanche. Sans l’apport de William Clinton, il était cuit.

      Juste un peu de la réforme de la santé qui est sauvée par le fait que c’est vu comme une taxe, puis la liquidation de Ben Laden. Le reste? Bof… on réfléchit et toujours au dessus de la mêlée.

      Faute de mieux.

    • Ça ressemble effectivement à une capitulation!
      Déjà que de faire reculer la limite à $250 000 était selon moi un gros recul, $450 000 ressemble beaucoup à un pt de K-Y qu’Obama tendrait à ces ploutocrates économico-darwinistes du GOP.

    • Encore une fois, Obama va ramper la langue à terre.

    • Bon! ca passe pas encore

    • Les démocrates et Obama vont perdre ce combat devant le GOP, les démocrates ont échoué , ils ont abandonné leur programme économique qui se voulait juste et équitable en faisant payer des impôts d’une façon qui se voulait équitable à tous les É.Uniens pour s’adapter à la stratégie de négociation qui eux partait d’un projet imaginaire mis en place pour fin de négociation.
      Ainsi, le GOP s’assure de la clientèle politique des É.Uniens qui ont des revenus familiaux de 200000$ et plus et jusqu’à 450000$ . Cette tactique du GOP afflaiblie beaucoup le vote électorale pour les démocrates .
      Les revenus familiaux de 450000$ et plus se font plus rare et leur allégeance politique est beaucoup plus partagée entre républicains et démocrates.
      Obama et les démocrates vont conclure en jouant le jeu du ”qui perd , gagne et à ce jeu ou les règles sont inversées, Obama gagnera la partie ; comme le rapporte mecasiatique ; ”Le peuple (200000$ et moins) pardonnera tout à Barack Obama” Un peu farfelue comme raisonnement, mais Obama se doit de sauver la face.
      jrc.m
      Tampa,Fl.

    • “Je ne sais si BHO ou le GOP qui a gagne, mais c est certain que toute l economie et les petits investisseurs, eux, ont gagne aujourd hui,,, comme mon porte monaie a la bourse qui fait des flameches depuis ce matin,,,, le champagne, les huitres et le tartare de saumon vont etre meilleur ce soir.” xrayone

      ===

      Bof une journée ou la bourse est à la hausse ça vous excite tant que ça ? C’est généralement suivi par une ou des journées à la baisse. Le “random walk” de Malkiel.

      Jean Émard

    • xrayone – 15h39

      Tu vas manger du baloney avec une biere pis des toasts melba… arrête de jouer au fendant

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2008
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité