Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 30 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h12 | Commenter Commentaires (53)

    Les propos «discordants» d’Obama

    Visit NBCNews.com for breaking news, world news, and news about the economy

    «Discordants»: c’est le mot employé par le porte-parole du chef de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, pour qualifier les propos tenus par Barack Obama lors d’une entrevue diffusée ce matin à l’émission Meet the Press. À 48 heures du «précipice fiscal», le président a mis la crise fiscale sur le compte de l’intransigeance des républicains. Je cite deux de ses déclarations :

    «À un moment donné, il est très important que les républicains du Congrès soient disposés à dire ‘Nous comprenons que nous ne pouvons pas obtenir 100%. Nous sommes prêts à faire des compromis de façon sérieuse afin de régler les problèmes’.»

    «Ils disent que leur priorité est de faire en sorte de traiter sérieusement du déficit, mais la façon dont ils se comportent semble montrer que leur seule priorité est de faire en sorte que les allègements fiscaux des Américains les plus riches soient protégés.»


    • Je ne vois rien de discordant dans ces propos, juste la vérité. Mc Connell ne veut surtout pas que le GOP soit blâmé si les négociations échouent.

    • Mitch McConnell a la trouille! Il sait bien que chaque fois que le POTUS parle publiquement c’est pour mettre en evidence les republicains! Et en plus que c’est super effectif!!! Parcequ’on sait bien que les republicains ne veulent pas accepter la hausse d’impots pour les plus fortunes parce qu’il s’agit d’impots et la base arrieree pourra bien les mettre a la porte, les prochaines elections!!! Il ne faut pas oublier non plus que les Americains/nes sont d’accord avec cette hausse d’impots, en grande majorite!!!

      Ce n’est pas seulement Mitch McConnell qui a peur de se faire virer… Oui en effet, il ne sent plus fort pour une re-election!!!! Ceux/celes qui suivront Mitch McConnell pourront suivre le meme sort! Comme dirait un des commentaeurs de MSNBC, si Scott Brown a comme middle name Mitch McConnell (parce qu’il a vote contre la hausse d’impots et la coupure de budgets pour les services sociaux de la classe moyenne et pauvre) fera sans doute a une autre defaite electorale, surtout au Mass!!!!

    • David Brooks sur le sujet, à la même émission.

      “What’s happening in Washington right now is pathetic. When you think about what the revolutionary generation did, what the civil war generation did, what the World War II generation did — we’re asking not to bankrupt our children and we’ve got a shambolic, dysfunctional process,” Brooks said during an appearance on NBC’s “Meet the Press.”
      “Most of the blame still has to go to the Republicans,” he continued. “They’ve had a brain freeze since the election. They have no strategy. They don’t know what they want. They haven’t decided what they want.”

      http://www.huffingtonpost.com/mobileweb/2012/12/30/david-brooks-fiscal-cliff_n_2384756.html?icid=hp_front_top_art

    • On se rappelle plus des présidents des USA que des leaders de la minorité au Sénat ou à la Chambre.

      Le pays doit sentir que le leadership vient de la Maison Blanche, qu’il y a un Pilot in charge.

      John Boehner ne contrôle pas le caucus républicain à la Chambre.

      Il ne peut même pas livrer ce à quoi il s’engage.

      Dans le fonds, le président est prisonnier d’un groupe de pyromanes qui peut tout faire dérailler.

      Quelqu’un peut-il m’éclairer sur l’attitude des Blue Dogs démocrates à la Chambre; quelques-uns voteront-ils avec les républicains en bout de piste ?

    • @prettybrowneyes
      Juste pour m’assurer de bien vous comprendre.

      Êtes-vous en train de dire que Scott Brown a voté…
      - contre la hausse d’impôts pour les plus riches ? et..
      - pour des coupures des budgets des services sociaux de la classe moyenne et des pauvres?..

      Pouvez-vous nous dire quand Scott Brown fera face à une élection au Mass. ?

      Je profite de etter occasion pour vous souhaiter une excellente année 2013. Vous faites partie des citoyennes dont Al Sharpton a parlé à propos de résilience. Demain soir 18 heures ET sur MSNBC, je vais tenter de suivre les 2012 Awards du “spécial de la veille du jour de l’an” avec la participation du Rev Al.

    • Les riches américains payent quand même plus d’impôt que les riches canadiens en pourcentage selon ce que j’ai deja lu, c’est l’argent détourné par les banques, la fed et les golden boys de wall street qui manque dans l’équation.

    • @lizzie – 30 décembre 2012 – 12h26
      Bien d’accord avec vous: rien de discordant dans les propos de M. Obama!

    • Pour comprendre, il faut absolument se procurer le dictionnaire Collins “Républicains – Reste du Monde”.

      En consultant ce merveilleux outil linguistique et lexical, à la mention “Discordant”, on peut lire:

      Discordant: En langage Républicain, le mot Discordant est un synonyme des mots Vérité, Réalité, Franchise et Honnêteté. Dans la phrase «Le président tient des propos discordants», il faut en réalité lire «Le président tient des propos honnêtes et véridiques».

      Ce dictionnaire est maintenant devenu un outil essentiel pour comprendre le jargon républicain.

      En effet, comment savoir autrement, qu’en jargon républicain, «Mensonge» signifie «Vérité»; «Armes de destruction massive» signifie «Petit canard jaune en plastique»; «Mariage» signifie «Infidélité»; «Liberté» signifie «Emprisonnement»; «Libre marché» signifie «Vol légal»; et «Impôts» signifie «Paradis fiscal».

      Je ne saurais assez recommander ce dictionnaire à tous les commentateurs, car sans cet indispensable outil de référence la politique de nos voisins américains restera toujours pour vous, un incompréhensible méli-mélo de déclarations et de politiques opaques et confuses.

    • Les négociations ne vont pas bien. Le GOP a fait une demande qui n’avait pas été discutée.

      http://mobile.politico.com/iphone/story/1212/85587.html

    • @onbo

      Je me pose les mêmes questions que vous à propos des votes du sénateur Scott Brown et je cherche.

      Quant à l’élection à laquelle participera vraisemblablement Scott Brown elle aura lieu entre 145 et 160 jours après la démission de John Kerry du sénat si sa nomination au poste de secrétaire d’état est confirmée par le sénat, ce qui fait peu de doutes.

      Ironiquement, la législature du Massachusetts a introduit cette élection spéciale lorsque John Kerry a brigué la présidence.

      S’il avait gagné, son siège au sénat aurait été comblé par le gouverneur Mitt Romney.

      Scott Brown est un modéré et sa présence au caucus républicain pourrait le rééquilibrer un peu.

      C’est que le leadership républicain doit souhaiter, mais surement pas le Tea Party.

      http://www.ncsl.org/legislatures-elections/elections/vacancies-in-the-united-states-senate.aspx

    • Y’a dans l’air, un nauséabond parfum d’une massive campagne publicitaire républicaine, claironnant sur tous les fronts que si les États-Unis sont tombés dans le précipice fiscal, c’est «toutte la fôte au méchant Barak»…

      C’est ça, où y’a en quelque part un gigantesque dépotoir de pneus qui brûle.

    • SCOTT BROWN VOTE RECORD

      Voici ce que j’ai trouvé de plus pertinent dans le Boston Globe sur le vote de Scott Brown quant au mesures fiscales:

      http://www.boston.com/politicalintelligence/2012/07/25/senator-scott-brown-votes-against-extending-tax-cuts-under-gop-democrat-plans/WsuIo08WEpvOo67TYcwizH/story.html

    • Bon apres-midi cher Onbo,

      Avant qu’il y ait un vote, iol faut bien que les deux leaders republicains au Senat et la House, il faut bien qu’ils les fassent revenir a DC, certains seraint arrives aujourd’hui.

      Dans le cas d’un vote, si Scott Brown du Mass vote avec McConnell son cien est mort et ses espoirs pour remplacer Kerry comme senateur sera tres, tes mise en question! L’election pour ce siege aura lieu a la fin de l’annee prochaine!

    • ducalme

      Le probleme n’est vraiment pas les blue dogs puisqu’il y en a pas beaucoup (heureusement parce que ce n’est pas des democrates, mais des republicains travertis!) Le probleme est le redefinition des circonscriptions faite par le GOP. Et certains democrates font face a des comtes extremement republicains. Et peut-etre des republicains pas trop a droite a des comtes extremement conervateurs. Ce qui enpire toute possiblite de partenariat ou flexibilite de certains legislateurs. Le probleme est qu’ils pensent a leur jobs et pas au pays!

    • Cher Onbo,
      Merci beaucoup! Je vous souhaite tout le bonheur du monde pour cette annee qui s’approche tres vite!!!!

      Ducalme,
      Je n’ai pas la meme expression que vous au sujet de Scott. Je vous suggere cet article du NYT
      Vilifying Rival, Wall St. Rallies for Senate Ally
      http://www.nytimes.com/2011/11/19/us/politics/wall-street-rallies-around-scott-brown-for-senate-race.html?pagewanted=all&_r=0

      Le huffpo Scott Brown: Wall Street’s Favorite
      http://www.huffingtonpost.com/mike-lux/scott-brown-wall-street_b_998404.html

      Pour son record de vote, je vous suggere le website de AFL-CIO
      “Scott Brown: Wall Street’s Favorite Senator,” a new website launched by the Massachusetts AFL-CIO, highlights Brown’s two-year anti-worker voting record in the Senate, including his votes to eliminate Davis-Bacon construction wage provisions, his vote against paycheck fairness for women, his vote for continuing subsidies for big oil companies and his support for doubling the loan interest rate for students and their families from 3.4 percent to 6.8 percent.

      Brown supported a Wall Street Reform bill only after he cut out a tax on Big Banks. In sum:

      •Scott Brown Voted With Working Families: 7 Times
      •Scott Brown Voted AGAINST Working Families: 29 Times
      http://www.massaflcio.org/wall-streets-favorite-senator

    • Ducalme,

      J’ai oublie souligner que l’article du Huffpo justement met en question l’article du Boston Globe!!!

    • merci pour les précisions prettybrowneyes et ducalme. Il y a une pression énorme sur Scott Brown. Si je saisis bien, le vote de Brown peut le mettre vraiment en péril dans six mois pour un poste au sénat, s’il vote avec McConnell.

      Et dire qu’on eut pu dire communément: “Senator Mitt Romney” ou “Prez Mitt Romney”. Qui sait ce que l’avenir lui réserve encore comme surprises.

    • @prettybrowneyes

      Merci beaucoup pour la peine que vous vous donnez à nous fournir des références (et de la lecture) de choix.

      Effectivement, s’il n’y a pas d’accord in extemis, Scott Brown peut être dans une position difficile.

      Ou il pense à l’élection et vote avec les démocrates ou il pense aux primaires sénatoriales et vote avec le GOP.

      Quoique dans un état comme le Massachusetts, le Tea Party a une influence mineure pour les primaires.

      Mais ce sont des jusqu’auboutistes qui peuvent très bien ne pas aller voter le jour du scrutin pour laisser élire un démocrate et donner une leçon aux autres «traîtres» potentiels.

    • “«À un moment donné, il est très important que les républicains du Congrès soient disposés à dire ‘Nous comprenons que nous ne pouvons pas obtenir 100%. Nous sommes prêts à faire des compromis de façon sérieuse afin de régler les problèmes’.» ”

      Obama fait de la projection.

    • @la peluche

      Ne parlez pas de choses que vous ne connaissez pas. Obama ne fait pas de projection, vous par contre…

    • @teddybear – 30 décembre 2012 – 16h15
      … Obama fait de la projection. …

      En effet, il fait de la projection parce qu’il négocie avec des gens qui font passer mon ‘toaster’ pour un … GENIE!

    • @lenounours (même Ted de Seth McFarlane est plus intelligent que toi)

      “Obama fait de la projection.”

      Es-tu en train d’avouer que tes favoris sont des extrémistes qui sont prêts à prendre la population en otage juste pour continuer d’être corrompu par leurs ti-namis empoisonneurs?

    • @teddybear 16h15

      “Obama fait de la projection”

      Wow… quel merveille de concision ! En cinq petits mots seulement (5) vous avez réussi à démontrer aux lecteurs de ce blogue l’immense étendue de votre incompréhension de ce qui se passe présentement en politique américaine. Félicitations.

    • Je voudrais bien les voir faire d’une pierre deux coups: une taxe sur les transactions financières qui freinerait la dominance actuelle du High-frequency trading (HFT) sur la bourse, qui s’avère un instrument par excellence de manipulation de stocks (surtout pendant les jours à faible volume) et un début d’assainissement fiscal.

      Les commentaires de David Brooks sont très intéressants. Enfin un brin de sens d’autocritique du mouvement conservateur. J’aimerais bien le voir lui, se lancer en politique et influencer le processus de façon personnelle, en contrepoids aux poches de thé.

    • Lequel , des Répus et des Démos, fera l’ultime concession avant la chute dans le précipiche ?`

      C’est ce que j’ai hâte de voir.

      À suire… Si on jette un oeil au cadran, il est minuit moins trois.

      Cha precccche.

      Tourlou.

    • Tiens donc, même dans un faux mot, je fais une faute.

      Préchipiche, bajjjouelll !

    • Oh la la le petit Mitch qui ne dit pas tout … surtout que ce siont les propos du GOP qui sont discordants!!!!

      Le Wapo l’ecrit bien dans son article:
      “Talks to avert the fiscal cliff suffered a “major setback” Sunday, Democrats said, when Republicans demanded significant cuts to Social Security benefits in exchange for President Obama’s request to extend emergency unemployment benefits and cancel deep cuts to the Pentagon and other agency budgets.”
      http://www.washingtonpost.com/blogs/post-politics/wp/2012/12/30/democrats-report-major-setbacks-in-cliff-talks/?1234?wpisrc=al_comboPNE_p

      Apres, petit Mitch part en courant chercher VP Biden…
      McConnell reaches out to Biden, Reid steps back
      http://www.washingtonpost.com/blogs/post-politics/wp/2012/12/30/mcconnell-reaches-out-to-biden-reid-steps-back/?wpisrc=al_politics_p

      Ils vivent encore dans leur bulle meme apres avoir PERDU election!!!

    • Les démocrates ont déjà abandonné la moitié ou plus de leur position originale et voilà que le GOP améene une demande de dernière heure, la «chained CPI» (la définition est en référence en bas de page), ce qui aurait pour effet d’affecter les bénéficiaire de la sécurité sociale.

      Dans une négociation, on ne peut mettre la barre du limbo aussi bas.

      Comme le disait le président dans son entrevue à Meet the Press, un nouveau Congrès entrera en fonctions le 3 janvier et s’il n’y a pas accord d’ici là, un projet sera présenté par le président à ce nouveau congrès dèes qu’il sera en marche.

      Les lobbies de Wall Street et d’ailleurs devraient se ranger derrière l’administration.

      Lire: http://www.politico.com/story/2012/12/what-is-chained-cpi-consumer-price-index-85251.html

    • “Tarred and feathered”.

      Goudronnés et couverts de plumes.

      Cette bande d’incompétents idéologiques crasse de républicains, vendus aux lobbies et au grand capital, devraient être attachés derrière des chevaux, couverts de goudron et de plumes et traînés hors de limites de la ville de Washington.

      C’est tout ce que méritent ces vieux débris séniles, et c’est exactement ce que se disent la majorité des américains.

      Toute cette farce aura au moins eu le mérite de discréditer encore plus les républicains aux yeux de l’opinion publique américaine.

      2016, c’est fini pour les momies du GOP.

    • La vraie discordance:” Selon la revue américaine Forbes, en 2012, il y avait 1153 milliardaires dans le monde, avec en tête le Mexicain Carlos Slim, dont la fortune est supérieure à celles des Américains Bill Gates et Warren Buffet.

      Par contraste, «il y a plus de deux milliards de personnes qui vivent (survivent) avec moins de deux dollars par jour, ce qui révèle les extrêmes disparités des existences dans l’économie mondiale», soulignent les auteurs de l’étude du Cepal.” (La Presse)

    • @teddybear “Obama fait de la projection”. C’est vous qui faites de l’occultation.

    • @thorvis “c’est l’argent détourné par les banques, la fed et les golden boys de wall street qui manque dans l’équation”. Nicolas Sarkosy, qu’on ne peut certainement pas qualifier de gauchiste, l’a dit aussi. Mais le courage politique n’est pas là, le pouvoir occulte de la finance internationale étant, semble-t-il, trop grand.

    • “John Boehner. «Les Américains ont élu le président Obama pour diriger, pas pour accuser» (La Presse). Un exemple patent de démagogie. Comment ne pas dénoncer la mauvaise foi systématique?

    • Le propos n’est pas discordant comme tel mais si on recherche un accord, il serait mieux de faire ce reproche là aux Républicains directement que dans une entrevue avec un média.

      Ce que dit Obama me semble être `97% vrai sauf que toute vérité n’est pas bonne à dire…

      Et encore avec la politique… C’est toujours de gagner des points sur l’adversaire qui importe et les Républicains sont beaucoup plus intransigeants qu’Obama. Même Obama, peut être vu comme un peu trop accomodant.

    • @teddybear

      Vous devriez revoir vos définitions des termes de la psychanalyse.

    • @lecteur_curieux “toute vérité n’est pas bonne à dire…” Toutes les vérités politiques sont bonnes et nécessaires à dire.

    • @ Lizzie

      …Ne parlez pas de choses que vous ne connaissez pas.…

      Je crois que vous y allez un peu fort avec la pluche.
      Si la Pluche ne peut parler que de ce qu’elle comprend ou connait elle ne pourra plus dire un mot de la journée ou presque. Et c’est là que le mot liberté d’Expression prend tout son sens.
      Comment la pluche pourra-t-elle mettons demander d’aller lancequiner (lissebroquer) ou pire faire popot si elle ne comprend pas ce qui lui arrive donc ne peut le dire. Ah oui je sais, vous allez me sortir la phrase suivante : La stupidité est le moteur économique du capitalisme et me dire qu’en ‘’brimant’’ la liberté d’expression de la pluche, l’économie (et Proter Gambel) ne s’en portera que mieux car il sera obligé de d’acheter et de porter de ‘’accessoires de protection hygiénique’’
      Eh bien maintenant je comprends votre logique derrière le …Ne parlez pas de choses que vous ne connaissez pas. … mais je ne le partage pas car :
      de un c’est une logique qui finira par sentir le mauvais et
      de deux c’est un peu comme vouloir faire de l’argent sale finalement sur le dos d’innocents.

      Sans rancune
      P.S. Je profite de ce moment pour vous souhaiter une Excellente année 2013.

      G.Duquette

    • Un autre échec (et non le moindre) qui pointe à l’horizon pour Barack Obama.

      Faudra bien que vous cessiez de le protéger, un de ces jours, les amis. Ce type n’est tout simplement pas à la hauteur de la tâche qui lui incombe, alors que littéralement incapable de faire plier les Républicains sur quoi que ce soit depuis son accession à la présidence, et ce, même lorsque les enjeux sont gigantesques.

      Ce qui ne fut pas le cas des Roosevelt, Truman, Eisenhower, Kennedy, Johnson, et même Clinton, pour ne nommer que ceux-là, lesquels n’hésitaient pas, dans bien des cas, à mettre leur poing sur la table, lorsque cela s’avérait nécessaire. Des hommes avec une ”colonne”, quoi.

      Vivement le retour d’un ”leader véritable” à la Maison-Blanche.
      Ça presse…

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • 30 décembre 2012
      21h41

      Un autre échec (et non le moindre) qui pointe à l’horizon pour Barack Obama.

      Faudra bien que vous cessiez de le protéger, un de ces jours, les amis. Ce type n’est tout simplement pas à la hauteur de la tâche qui lui incombe, alors que littéralement incapable de faire plier les Républicains sur quoi que ce soit depuis son accession à la présidence, et ce, même lorsque les enjeux sont gigantesques.

      Ce qui ne fut pas le cas des Roosevelt, Truman, Kennedy, Johnson, et même Clinton, pour ne nommer que ceux-là, lesquels n’hésitaient pas, dans bien des cas, à mettre leur poing sur la table, lorsque cela s’avérait nécessaire. Des hommes avec une ”colonne”, quoi.

      Vivement le retour d’un ”leader véritable” à la Maison-Blanche.
      Ça presse…

      Gordon Sawyer
      Montréal

    • @g.duquette “Comment la pluche pourra-t-elle..” Ce n’est certainement pas en s’adressant à teddybear comme ça qu’on se montrera meilleur que lui.

    • @gordonsawyer “Vivement le retour d’un ”leader véritable” à la Maison-Blanche”. Un genre Labeaume, peut-être? Mais l’administration du gouvernement des USA est plus compliquée que celle d’une ville.

    • @ lukos

      Pluche -> Peluche -> Définition : jouet qui représente un animal en peluche.

      Tapper pluche sur google et aller voir images correspondants à Pluche et vous verrez q

    • g.duquette

      30 décembre 2012
      22h21

      @ lukos

      Pluche -> Peluche -> Définition : jouet qui représente un animal en peluche.

      Tapper pluche sur google et aller voir images correspondants à Pluche et vous verrez que je ne l’ai pas discriminé.

      G.Duquette.

      P.S. La Pluche étant par définiton constamment à la recherche d’attention elle doit être contente de mon commentaire qui soit dit en passant s’adressait à Mme Lizzie.

    • J’ai bien peur, en effet, que l’on assiste encore à une autre reculade dont Obama a le secret. Après avoir mis les poings sur la table, on va apprendre que les Républicains ont obtenu tout ce qu’ils demandaient, à part quelques concessions mineures qu’Obama va présenter comme des gains majeurs…

      On gage-tu ? Pourtant, il y a une solution: invoquer le 14e amendement:

      http://www.rfi.fr/afrique/20121227-une-le-mur-budgetaire-fait-son-retour-differents-quotidiens-nord-americains

      Malheureusement, ce président faire encore preuve de ce manque de courage politique qui a caractérisé son premier mandat et, au lieu de prendre des mesures énergiques, il laisse cette crise se prolonger.

      Moi qui espérais, sans trop y croire, qu’il avait tiré des leçons de son premier mandat et qu’il mettrait enfin ses culottes. Il le fait… en paroles ! Malheureusement, les actes ne suivent pas.

    • @stridulation

      Vous écrivez: «Pourtant, il y a une solution: invoquer le 14e amendement…»

      Pourriez-vous nous expliquer ce que le 14ième amendement vient faire dans ce débat ?

      En voici le texte:

      «Amendment XIV, Section 1, Clause 1:

      All persons born or naturalized in the United States, and subject to the jurisdiction thereof, are citizens of the United States and of the State wherein they reside.»

      http://en.wikipedia.org/wiki/Citizenship_Clause

    • @ducalme

      Soit vous le savez vous-même déjà et vous faites preuve d’une belle malhonnêteté intellectuelle, soit vous n’avez pas pris la peine de vous informer correctement. Dans les deux cas, c’est votre intervention qui n’a pas rapport, désolé.

      C’est pourtant pas difficile de rechercher « 14e amendement » dans google. M’étonnerait que vous ne l’ayez pas fait, puisque vous avez pris la peine de me sortir un article de wikipedia… qui ite des extraits de cet amendement.

      Voici le passage que vous avez omis de citer, évidemment :

      « Section 4. The validity of the public debt of the United States, authorized by law, including debts incurred for payment of pensions and bounties for services in suppressing insurrection or rebellion, shall not be questioned. But neither the United States nor any State shall assume or pay any debt or obligation incurred in aid of insurrection or rebellion against the United States, or any claim for the loss or emancipation of any slave; but all such debts, obligations and claims shall be held illegal and void. »

      http://en.wikipedia.org/wiki/Fourteenth_Amendment_to_the_United_States_Constitution

      C’est pour cette raison que Bill Clinton et certains démocrates conseillent à Obama d’invoquer cet amendement pour imposer, par la voie constitutionnelle, le relèvement du plafond de la dette. Obama refuse d’y avoir recours parce qu’il manque de courage politique et préfère une solution négociée où il va encore faire presque toutes les concessions. C’est comme ça qu’il agit depuis le début de sa présidence…

      Si vous aviez lu le lien que j’ai pourtant pris la peine de publier, vous auriez compris ce que vient faire le 14e amendement dans ce débat. En voici un autre, que vous ne consulterez pas non plus, j’imagine…

      http://www.washingtonpost.com/blogs/plum-line/post/obama-should-revisit-the-14th-amendment-option/2012/11/23/eb47bfd4-358d-11e2-92f0-496af208bf23_blog.html

    • @ducalme

      À quel jeu jouez-vous ? Pourquoi prendre la peine de rechercher un article qui ne parle que d’une partie du 14e amendement, au lieu de donner le lien vers le 14e amendement lui-même ? Pffft…

      On trouve dans le 14e amendement ce texte:

      Section 4. The validity of the public debt of the United States, authorized by law, including debts incurred for payment of pensions and bounties for services in suppressing insurrection or rebellion, shall not be questioned. But neither the United States nor any State shall assume or pay any debt or obligation incurred in aid of insurrection or rebellion against the United States, or any claim for the loss or emancipation of any slave; but all such debts, obligations and claims shall be held illegal and void. »

      http://en.wikipedia.org/wiki/Fourteenth_Amendment_to_the_United_States_Constitution

      Voilà le rapport… C’est pour cette raison que Clinton a conseillé d’y avoir recours et que certains démocrates le réclament. La dette ne va cesser de croître tant que l’État continuera de se priver d’importants revenus, et cette crise va se représenter à nouveau, avec l’impact qu’elle a sur une économie déjà fragilisée, générant une incertitude dangereuse.

      Un autre compromis dont Obama a le secret, où les républicains vont encore obtenir toutes les concessions majeures, risque d’aggraver la situation financière des États-Unis et de pénaliser une classe moyenne qui en arrache déjà beaucoup, sans parler des plus démunis. Pas une bonne idée si l’on veut maintenir la confiance et que les gens continuent de faire rouler l’économie.

      Obama doit mettre ses culottes pour une fois et avoir recours à cette extrémité. C’est la seule vraie chance de sortir de ces crises à répétition. Gageons malheureusement qu’il ne le fera pas…

      http://www.washingtonpost.com/blogs/plum-line/post/obama-should-revisit-the-14th-amendment-option/2012/11/23/eb47bfd4-358d-11e2-92f0-496af208bf23_blog.html

    • C est pas moi, c est lui !!!!!!! OUUINNNNNNN,,, C est pas de ma faute,, sniff sniff

    • Où est la discordance?

      Par contre, il est vrai que les Républicains ne sont pas discordants. Ils se battent becs et ongles pour les trois choses qui les unissent:

      1- Que les riches soient moins imposés que les pauvres
      2- Que les soins de santé soient réservés aux riches
      3- Que des cinglés aient un accès illimité à des armes de guerre

      Le thème unificateur: les pauvres et les victimes n’ont que ce qu’ils méritent.

    • @stridulation

      J’ai trop de respect pour vous pour jouer à un jeu.

      Vous avez eu maintes fois sur ce blogue l’occasion de suggérer de faire appel au 14ième amendement.

      Je voulais que vous lâchiez le morceau, ce que vous n’avez jamais osé dire.

      Procéder par simple ordre de l’exécutif à la gestion de mesures budgétaires non autorisées par le Congrès, c’est ce les Américains appellent «A COUP».

      http://en.wikipedia.org/wiki/Coup_d‘%C3%A9tat

      Premières réactions simultanées: dépôt d’une procédure d’impeachment devant la Chambre pour violation du serment d’office du président:

      « I, Barack Husssein Obama, do solemnly swear that I will faithfully execute the Office of President of the United States, and will to the best of my Ability, preserve, protect and defend the Constitution of the United States, so help me God.”

      http://en.wikipedia.org/wiki/Article_Two_of_the_United_States_Constitution

      Et recours judiciaires devant aboutir devant la Cour Suprême.

      Les Américains n’ont pas élu Hugo Chavez, mais un brillant constitutionnaliste.

      Il n’y aura pas de «COUP»

      Il est dommage qu’une personne de votre qualité cautionne directement ou de façon homéopathique les coups, putsch ou autres pronunciamento.

    • @ducalme

      Je ne crois pas que M. Clinton soit un Hugo Chavez parce qu’il a conseillé à Obama d’avoir recours au 14e amendement.

      C’est, en effet, une procédure exceptionnelle qui risque de causer des remous, mais la situation le réclame, et elle n’en demeure pas mois tout à fait légale… et démocratique. Le président a justement été élu pour prendre de telles décisions quand la situation le réclame, et c’est le cas ici.

      Les États-Unis ne peuvent tout simplement pas se permettre de telles crises à répétition, qui risquent d’entraîner une autre récession dévastatrice. Si Obama ne fait rien, des millions de gens ordinaires vont payer la facture.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2007
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité