Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive du 10 décembre 2012

    Lundi 10 décembre 2012 | Mise en ligne à 16h26 | Commenter Commentaires (49)

    Obama, le Michigan et la loi Right-to-Work

    Barack Obama a visité aujourd'hui une usine de Daimler au Michigan. (Photo AP)

    Barack Obama a visité aujourd'hui une usine de Daimler au Michigan. (Photo AP)

    Quelque 23 États américains, situés pour la plupart dans le Sud et dans l’Ouest, ont adopté depuis plus d’un demi-siècle une loi au nom vaguement orwéllien – Right-to-Work – qui libère les salariés de leurs cotisations obligatoires au syndicat de leur entreprise.

    D’ici la fin de l’année, sous l’impulsion du gouverneur et des parlementaires républicains de l’État, le Michigan tentera de devenir le 24e État américain et le deuxième de la Rust Belt (après l’Indiana) à adopter une telle loi. Selon ses défenseurs, les lois Right-to-Work encouragent l’investissement privé, et notamment étranger, dans les États où elles sont en vigueur. Selon ses détracteurs, de telles mesures contribuent à une détérioration générale des conditions des travailleurs en réduisant ou en éliminant le pouvoir de négociation des syndicats.

    De passage au Michigan, Barack Obama s’est aujourd’hui invité dans ce débat orageux en dénonçant la loi voulue par le gouverneur Snyder et ses alliés républicains. Je le cite :

    «Nous devrions tout faire pour encourager des compagnies comme Daimler à continuer à investir dans les travailleurs américains. Ce que nous ne devrions pas faire c’est d’essayer d’éliminer vos droits de négocier pour de meilleurs salaires et conditions de travail. Ces soi-disant lois appelées Right-to-Work n’ont rien à voir avec l’économie. Elles ont tout à voir avec la politique. Ce dont on parle vraiment c’est de vous donner le droit de travailler pour moins d’argent.»

    Lire les commentaires (49)  |  Commenter cet article






    Lundi 10 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h27 | Commenter Commentaires (42)

    La citation de l’année

    Le titre de la «citation de l’année» revient à la déclaration de Mitt Romney sur les «47%», selon l’éditeur du Yale Book of Quotations. La voici en rappel, pour ceux qui ont passé les trois derniers mois en forêt, sans tv, radio, journaux ou internet :

    «Il y a 47% des gens qui dépendent du gouvernement, qui pensent qu’ils sont des victimes, qui pensent que le gouvernement doit s’occuper d’eux, qui pensent qu’ils ont le droit d’avoir accès à une couverture santé, à de la nourriture, à un toit, à tout ce que vous voulez. Ces gens pensent que c’est quelque chose qui leur est dû. Que le gouvernement devrait le leur donner. Et ils voteront pour ce président (Obama) quoi qu’il arrive. Ce sont des gens qui ne paient pas d’impôts.»

    On trouve ici la liste des dix déclarations ayant eu le plus d’impact en 2012 aux États-Unis. L’ancien gouverneur du Massachusetts revendique également la deuxième citation de l’année, celle sur les «classeurs pleins de femmes».

    Jetez un coup d’oeil à la liste et ajoutez y vos propres choix dans la section des commentaires!

    Lire les commentaires (42)  |  Commenter cet article






    Lundi 10 décembre 2012 | Mise en ligne à 7h52 | Commenter Commentaires (36)

    Hillary Clinton, imbattable en 2016?

    Dans l’état actuel des choses, le Parti républicain serait incapable de reconquérir la Maison-Blanche en 2016 si Hillary Clinton était la candidate présidentielle du Parti démocrate. C’est du moins l’opinion qu’a exprimée hier sur NBC Newt Gingrich, ancien président de la Chambre des représentants et candidat à l’investiture républicaine en 2012 :

    «Si leur candidate en 2016 est Hillary Clinton, appuyée par Bill Clinton et vraisemblablement par un président Barack Obama encore relativement populaire, tenter de gagner ça sera vraiment le Super Bowl. Et le Parti républicain d’aujourd’hui n’est pas capable de performer à ce niveau.»

    P.S. : Le New York Times a publié hier un article sur les choix qui s’offriront à Hillary Clinton après son départ du département d’État, au début de l’année prochaine. Des choix qui seront vraisemblablement influencés par une année : 2016…

    Lire les commentaires (36)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives