Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 7 décembre 2012 | Mise en ligne à 15h31 | Commenter Commentaires (28)

    La Cour suprême statuera sur le mariage gai

    Junia Ribeiro et Patty Oh ont célébré hier après avoir obtenu leur licence de mariage dans l'État de Washington,

    Junia Ribeiro et Patty Oh ont célébré hier après avoir obtenu leur licence de mariage dans l'État de Washington,

    Quelque part à la fin de juin 2013, la Cour suprême des États-Unis pourrait reconnaître ou non la légalité du mariage gai à la grandeur du pays. Dans une décision fort attendue, la plus haute juridiction américaine a en effet annoncé aujourd’hui sa décision de se saisir de deux recours reliés à cette question controversée.

    La cause la plus importante découle de la décision d’un juge de la cour fédérale de San Francisco en août d’invalider la Proposition 8, adoptée par référendum en 2008 et interdisant le mariage homosexuel en Californie.

    Selon ses opposants, la Proposition 8 est discriminatoire envers les homosexuels, et donc contraire à la Constitution américaine. Cette cause est défendue par Ted Olson et David Boies, deux avocats qui s’étaient affrontés devant la Cour suprême en 2000 dans la cause Bush contre Gore.


    • Si la Cour suprême rend une décision pro mariage gay, ça va ruer dans les brancards dans les États qui ont modifié leur constitution pour rendre les mariages gays illégaux. Seuls six États et le district de Washington reconnaissent les mariages gays.

    • Maine – Maryland – Washington – Connecticut – Iowa – Massachusetts – New Hampshire – Vermont et New York. (Source: Wikipedia)

    • M. Hétu

      Pourriez-vous nous dire quand sont prévues les prochaines retraites et nominations à la Cour suprême?

      Merci

    • @deerome

      Les juges de la Cour suprême sont nommés à vie. Pas un n’a encore dit s’il (ou elle) prenait sa retraite. Donc, c’est difficile à prévoir.

    • @dderome

      Ruth Bader Ginsburg devrait se retirer durant le deuxième mandat d’Obama. Aucun des juges conservateurs ne lui emboîtera le pas.

    • @M. Hétu

      Les conservateurs ne lui emboiterons peut-être pas le pas, mais n’oubliez pas que Scalia et Kennedy ont 76 ans. Donc, il est possible qu’un des deux doivent quitter pour des raisons de santé au cours du prochain mandat du Président Obama.

    • “M. Hétu

      Pourriez-vous nous dire quand sont prévues les prochaines retraites et nominations à la Cour suprême ? ”

      Parlant de retraite , si on suggérait une retraite … préventive … à quelques juges ?

      Bonne fin de semaine.

    • @simonolivier

      J’aurais dû ajouter… à moins de problèmes de santé…

    • … dont Scalia et Kennedy !

      Tourlou

    • @treblig

      Kennedy est souvent le “swing vote” a cette cour.

    • Si les démocrates réussissent à remporter la Maison Blanche en 2016, il sera intéressant de voir l’évolution de cette court suprême.

      D’autant plus qu’avec un poid lourd comme Clinton, la chose serait possible. Elle menait très largement (60%) dans le sondage d’investiture publié dernièrement par PPP.

    • Ça va prendre une très grosse maladie pour que Scalia quitte la cour suprême. Et un très gros “towing” pour le tirer de force, même à l’article de la mort, hors de la cour suprême.

      Scalia appartient corps et âme à la droite religieuse et se voit comme un instrument de Dieu dans ses jugements.

    • @lizzie

      Vous faites de la télépathie ou quoi ?. Sans même avoir eu le temps de l’écrire, vous partagez mon point de vue sur Kennedy.

    • @treblig

      Si la Cour suprême rend une décision favorable au mariage gay, Scalia va peut-être faire une dépression nerveuse et sera obligé de partir. Scalia est le juge le plus anti-gay de la Cour suprême.

    • Et suite à la légalisation de la marijuana au Colorado et dans l’État de Washington, la Cour suprême pourrait aussi légiférer sur le mariage gelé.

      Tant qu’à y’être.

    • Derriere ce qui pourrait être une bonne occasion de parler d`un des enjeux américain des années 2000 on va assister à l`habituel défilé de commentaires et d`individus tristement arrierés sortis tout droit des années 50.
      Tellement prévisibles les américains . Vous saurez m`en parler quand le troupeau de fondamentalistes religieux va se mettre à pleurer sur la place publique. Et puis on va leur donner la parole et le débat va stagner jusqu`à devenir nauséabond.

    • Pour ceux que ça intéresse…

      Voici les points de droit sur lesquels s’est appuyé le juge Walker
      pour invalider la proposition 8 qui interdit le mariage gay en Californie:

      1) Gender is not relevant to the state’s determination of its obligations to married people nor relevant to its determination of married people’s obligations to each other or state.

      (2) Marriage is a not a proxy for fertility nor has the state ever imposed any requirement of fertility as a condition of marriage.

      (3) To declare marriage an institution legalized for the purpose of reproduction is to mistake the law and deny the reality of what distinguishes marriage from cohabitation: commitment not reproduction.

      (4) Such a declaration does the opposite of what is claimed by the defendants of Prop 8 by undefining the conventional meaning of marriage.

      (5) Forbidding the marriage of those who choose a same-sex partner creates a class of couples who live in sexual unions outside of marriage. This – not allowing them to marry – undermines the supposed example defendants aim to set for children.

      (6) Prop 8 serves to privilege heterosexual couples on the grounds of moral superiority, a consideration unrecognized by the law.

      (7) The vast most of couples being heterosexual sufficiently accounts for 52% of Californians voting to shore up the moral and legal status of heterosexual unions. It doesn’t make it right.

      (8) Gays and lesbians are exactly the kind of minority long discriminated against that the US Constitution is beholden to protect. History worldwide shows majorities don’t arbitrate true justice.

      (9) Prop 8 ads [admitted as evidence for the defense] suggest same-sex marriages will lead children to grow up to believe homosexuality is normal but offer no proof. Requests for proof were spurned by defense counsel. The premise that homosexuality is wrong is implicit in the fears expressed by the ads’ voice-overs, a premise irrelevant to the courts of California, where homosexuality violates no laws.

      Traduction (très) libre:

    • @peel

      Oh non, ça ne recommence pas déjà! :)

    • Si Antonin Scalia était prêtre, il serait un papabili.

      J’ai écouté sa longue entre entrevue accordée à Piers Morgan lors de la sortie de ses essais écrits en collaboration avec David Foster Wallace, “READING LAW”.

      C’est un personnage érudit qui va interpréter la constitution américaine comme elle a été rédigée il y a plus de deux siècles, c’est-à-dire lorsque l’homosexualité était passible de la peine de mort, puis ensuite de celle du fouet.

      Il refuse de faire de la construction juridique en tenant compte de l’évolution sociale.

      Mon intuition me dit que la question qui est devant la Cour ne se règlera pas suivant ce qui est devenu la règle, 5-4.

      Il devrait y avoir deux juges conservateurs nommés par un président républicain qui vont se ranger avec les juges dits “progressistes”.

      A l’évidence, on pense en tout premier lieu à Anthony Kennedy, tout comme on pensait à lui pour l’Obamacare.

      Finalement, c’est le juge en chef John Roberts qui a sauvé l’Obamacare.

      Si j’avais à parier sur le second juge nommé par les républicains qui pourrait avoir une approche distincte, j’opterais pour le juge en chef John Roberts.

      Sur une question comme les droits des hommes et femmes homosexuels, le clivage habituel ne s’opère pas nécessairement.

      http://en.wikipedia.org/wiki/John_Roberts

    • @ralbol “le mariage gelé”. Qu’est-ce que c’est que ça?

    • @lukos 22h42
      «@ralbol “le mariage gelé”. Qu’est-ce que c’est que ça?»
      *******************
      si je comprend ralbol ; on peut se marier à jeun ou paqueté (boisson) ou gelé (dans le sens de drogue )

    • @jrcm.t 23h23 S’il fallait légiférer là-dessus, beaucoup de mariages pourraient être annulés, particulièrement ceux contractés dans des endroits comme Las Vegas.

    • @ lukos

      - «“le mariage gelé”. Qu’est-ce que c’est que ça?»

      C’était pour dire que tant qu’à être obligé de légiférer sur des choses qui tombent sous le sens, pourquoi ne pas légiférer sur le mariage intoxiqué?

      Incidemment, à Montréal, en plus de la parade de la Fierté Gaie, pourquoi pas une parade de la Fierté Gelée?

      J’embarque dans boucane!

    • @ralbol “en plus de la parade de la Fierté Gaie, pourquoi pas une parade de la Fierté Gelée?” Il y aurait trop de monde, les rues seraient bloquées. Et ça risquerait de n’être pas si gai, en fait.

    • 00h10 S’il n’y avait que la boucane, ça pourrait toujours aller et être vraiment festif. Mais…

    • @ rogiroux 20h15 le 7 décembre

      Oui je suis intéressé mais je saisis mal tout ce charabia à cause des termes juridiques. Bref, pourriez-vous traduire ce commentaire en question lequel j’en suis sûr pourrait éclairer ben du monde autre que moi.

    • @vlglqqf

      J’ai tenté de traduire au mieux pour vous tout en demeurant près du texte. Rogiroux pourrait aisément valider ou corriger. Bon après midi à vous.

      1) Gender is not relevant to the state’s determination of its obligations to married people nor relevant to its determination of married people’s obligations to each other or state.

      (2) Marriage is a not a proxy for fertility nor has the state ever imposed any requirement of fertility as a condition of marriage.

      (3) To declare marriage an institution legalized for the purpose of reproduction is to mistake the law and deny the reality of what distinguishes marriage from cohabitation: commitment not reproduction.

      (4) Such a declaration does the opposite of what is claimed by the defendants of Prop 8 by undefining the conventional meaning of marriage.

      (5) Forbidding the marriage of those who choose a same-sex partner creates a class of couples who live in sexual unions outside of marriage. This – not allowing them to marry – undermines the supposed example defendants aim to set for children.

      (6) Prop 8 serves to privilege heterosexual couples on the grounds of moral superiority, a consideration unrecognized by the law.

      (7) The vast most of couples being heterosexual sufficiently accounts for 52% of Californians voting to shore up the moral and legal status of heterosexual unions. It doesn’t make it right.

      (8) Gays and lesbians are exactly the kind of minority long discriminated against that the US Constitution is beholden to protect. History worldwide shows majorities don’t arbitrate true justice.

      (9) Prop 8 ads [admitted as evidence for the defense] suggest same-sex marriages will lead children to grow up to believe homosexuality is normal but offer no proof. Requests for proof were spurned by defense counsel. The premise that homosexuality is wrong is implicit in the fears expressed by the ads’ voice-overs, a premise irrelevant to the courts of California, where homosexuality violates no laws.

      traduction libre… onbo

      1) Le genre d’une personne mariée n’est pas pris en compte par l’autorité de l’État en ce qui a trait à ses exigences civiques, pas plus que le genre n’est pris en compte en ce qui a trait aux obligations d’un conjoint envers l’autre ou envers l’État.

      2) Mariage et fertilité ne sont pas des synonymes, pas plus que l’État n’ait jamais imposé quelque exigence de fertilité comme condition au mariage.

      3) Déclarer que le mariage est une institution légalisée dans le but de la reproduction est trahir la loi et dénier la réalité de ce qui distingue le mariage de la co-habitation: l’engagement et non la reproduction.

      4) Pareille déclaration produit un résultat opposé à ce que réclament les défenderesses de la Prop 8, en enrayant le sens de la définition conventionnelle du mariage.

      5) Interdire le mariage à ceux qui ont choisi un partenaire du même sexe revient à inventer une classe de partenaires dans le couple qui vivent une relation sexuelle en dehors du mariage. Cette interdiction – ne pas leur permettre de se marier – mine à la base le soit-disant exemple que les défenderesses visent à établir en faveur des enfants.

      6) La Prop 8 contribue à privilégier les couples hétérosexuels sur la base d’une supériorité morale, considération que ne reconnaît pas la loi.

      7- Une représentation élargie de couples homosexuels a compté pour 52% du vote sur la Prop 8, suffisamment pour mettre en exergue le caractère moral et le statut légal des unions hétérosexuelles. C’est pas plus juste pour autant.

      8) Les Gays et Lesbiennes sont exactement ce type de minorité depuis longtemps discriminée pour ces mêmes raisons pour lesquelles la Constitution est chargée de les protéger.

      9) Une publicité en faveur la Prop 8 ( reconnue comme évidence par les défenderesses) suggère que les mariages de personnes du même sexe vont amener les enfants à croire en grandissant que l’homosexualité est la norme, mais sans en offrir la preuve. Les demandes de preuves ont été éconduites par le conseiller de la défense. La prémisse à l’effet que l’homosexualité est mauvaise est implicite dans les craintes exprimées par les voix-off de la pub, prémisse qui ne relève pas des courts de la Californie, là où l’homosexualité ne viole aucune loi.

    • … un oubli à l’élément 8.

      8) Les Gays et Lesbiennes sont exactement ce type de minorité depuis longtemps discriminée pour ces mêmes raisons pour lesquelles la Constitution est chargée de les protéger. L’Histoire démontre que la règle de la majorité n’arbitre pas dans le sens d’une justice vrai.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Archives

  • publicité