Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 5 décembre 2012 | Mise en ligne à 10h43 | Commenter Commentaires (58)

    Les Américains et la marijuana

    La moitié des Américains pensent que la consommation de la marijuana sera légalisée dans les dix prochaines années. (Photo Getty Images)

    La moitié des Américains pensent que la consommation de la marijuana sera légalisée dans les dix prochaines années. (Photo Getty Images)

    En complément à l’article de mon collègue de La Presse Nicolas Bérubé sur la légalisation de la marijuana, votée le 6 novembre par les électeurs du Colorado et de l’État de Washington, qui sera officiellement reconnue demain par les gouverneurs de ces deux États : 58% des Américains estiment que la consommation de la marijuana devrait être légalisée à la grandeur des États-Unis contre 39% qui pensent le contraire, selon un sondage PPP (Public Policy Polling) rendu public aujourd’hui.

    Le Marijuana Policy Project affirme qu’il s’agit là d’un appui record aux États-Unis pour la légalisation de la marijuana.


    • Durant la prohibition, le marche de l’alcool était contrôle par la mafia et les bootleggers. Le gouvernement ne percevait aucune taxe sur ce marche.

      En légalisant la mari, le crime organise et les gangs de rue devront quitter ce marche et l’état en tirera des bénéfices fiscaux. En outre, ça va faire diminuer la population carcérale et ainsi permettre des réductions de dépenses.

    • @ lizzie

      - «En légalisant la mari, le crime organise et les gangs de rue devront quitter ce marche et l’état en tirera des bénéfices fiscaux. En outre, ça va faire diminuer la population carcérale et ainsi permettre des réductions de dépenses.»

      Oui, mais ce serait une solution intelligente.

      Quand, la dernière fois, avez-vous vu un gouvernement prendre, sans y être forcé, une décision intelligente..?

    • I’ll smoke to that ! :-)

    • The Times They Are A-Changin’

      ♫ ♫
      Come senators, congressmen
      Please heed the call
      Don’t stand in the doorway
      Don’t block up the hall
      For he that gets hurt
      Will be he who has stalled
      There’s a battle outside
      And it is ragin’
      It’ll soon shake your windows
      And rattle your walls
      For the times they are a-changin’. ♫ ♫

      Come mothers and fathers ♪ ♫
      Throughout the land
      And don’t criticize
      What you can’t understand
      Your sons and your daughters
      Are beyond your command
      Your old road is
      Rapidly agin’
      Please get out of the new one
      If you can’t lend your hand
      For the times they are a-changin’. ♪ ♫

      Bob Dylan

    • Le système judiciaire fonctionne sur la drogue; si on lui enlève, il va être obligé de s’occuper des “vrais” problèmes …

      Combien d’avocat (sinon de juge) vont se retrouver sans emploi si on enlève les causes de drogues : j’ai déjà lu quelque part (il y a longtemps, mériterait d’être rafraîchi) que 80% des causes criminelles sont en relation avec les drogues et des causes de drogues, environ la même proportion est reliée au pot…

    • @ralbol

      On verra ce qui arrivera au Colorado et dans l’Etat de Washington. Si cela s’avère “payant”, on verra d’autres états les imiter.

    • Dans vos rêves, mes amis… Dans vos rêves!!

    • @ralbol – 5 décembre 2012 – 11h04
      … Oui, mais ce serait une solution intelligente. …

      LOL

      En ce qui concerne, c’est ce qu’on aurait dû faire depuis un moment, mais pourquoi faire simple lorsqu’on peut faire compliquer. En tout cas, avec les conservateurs à Ottawa, ça n’arrivera pas. Aux Etats-Unis, on semble plus proche.

    • @rogiroux

      Les rêves d’aujourd’hui sont les accomplissements de demain.

    • De kessé ? Légaliser la droilllle ? Ouiaillle notte !

      Sérieusement, il va falloir que ça vienne un jour, en toute logique, pour la consommation personnelle. Plus que la légaliser, la nationaliser et la taxer aussi, comme l’alcool.

      Y en a qui vont pas être contents. :-)

      Bonne journée.

    • Je n’achète pas l’argument qu’on assistera à une baisse de l’activité du crime organisé suite à la légalisation de la drogue. Ça produira simplement à une intensification des autres activités criminelles afin de combler le manque à gagner. Rien ne se perd dans le merveilleux monde de la mafia. ;)

      Jean Émard

    • Moi, je pense (pof! pof!) que c’est important (pof!) d’y penser (pof!)!
      C’est ça que je pense! (pof!)

    • @candela (11h20)

      How true!!

    • “La moitié des Américains pensent …”
      Rien de surprenant. Ils sont polarisés en tout.

    • @lizzie (10h55)

      Complètement d’accord!! Le l’interdiction continuelle de la marijuana est stupide, tout simplement stupide! La seule chose qui est accompli est de faire inutilement des criminels de personnes. Complètement inutile! En ce qui concerne la consommation de marijuana est concerné, le cheval a depuis longtemps quitté la grange!

    • @ ramses2.1

      - «Je n’achète pas l’argument qu’on assistera à une baisse de l’activité du crime organisé suite à la légalisation de la drogue.»

      Mais ça libèrerait certainement les prisons de ces milliers de jeunes dont on a détruit la vie pour simplement avoir fumé du ti-gazon.

      Et question de combler le manque à gagner, il existe tout de même un certain seuil au delà duquel il devient impossible de presser encore plus le citron.

      Le jeu par exemple. Le nombre de joueurs compulsifs est limité, le nombre de drogués maladifs est limité, et le nombre de crimes pouvant être commis sans une réponse massive des gouvernements est aussi limité.

      Je ne suis pas prêt à jurer que le crime organisé serait capable de se «refaire» dans les autres secteurs d’activité…

    • “Les rêves d’aujourd’hui sont les accomplissements de demain.”

      Et les rêves du parti républicain, des néo-cons,
      des tealibans et autres fondamentalistes religieux
      ne carburent pas au THC et autres substances illicites
      mais à grande dose de prières, de bible et d’eau bénite.

      Oubliez-ça!

    • J’habite l’État de Washington, et je suis des plus heureux de cette tournure d’événement. Pas que je sois consommateur: je ne le suis pas du tout. Mais ça apporte tellement d’avantage: une grosse infusion de taxes dont je vais profiter sans avoir a payer une cenne! Réduction des coûts du système judiciaire. Mes amis qui aiment leur weed n’auront plus à se cacher ou à craindre répercussions. Moins d’argent dans les poches des criminels.
      J’ai beau chercher, je n’y trouve aucun inconvénient, que des avantages, même si ça ne me touche pas directement.

    • OUPS! J’oubliais les drogues (légales) obtenues par ordonnances…

      Çelles-là! On en use – et on en abuse! – allègrement!

      Paroles de Rush Limbaugh…

    • Désolé du deuxième message de suite, mais j’ai oublié: j’ai appris dernièrement que c’est comme ça que la prohibition est tombé. Ce n’est pas venu du fédéral, mais des États qui les uns après les autres ont votés pour la ré-égalisation de l’alcool, jusqu’au point où le fédéral c’est retrouver seul dans son coin et n’as pas eu d’autre choix que de changer son fusil d’épaule.

      WA et CO ne sont que le début d’une vague, espérons-le.

    • ” Rien ne se perd dans le merveilleux monde de la mafia. ;) ”

      Ma mère, Dieu ait son âme, dans sa toute méconnaissance du monde de la droillle dans les années 70, nous avait lancé à la table lors d’ un souper, que c’était effrayant les jeunes qui fumaient de la MAFIA ( sic ) !!!

      Aussi vrai que je suis là !

      Tourlou.

    • Les américains feront bien ce qu’ils veulent, mais je ne crois pas que le Canada devrait emboîter le pas. Ici, la consommation est déjà bien assez banale comme ça. On ne ferait qu’augmenter le nombre de fumeurs de pot. La taxe ne servirait qu’à financer les augmentations de coûts causés par les problèmes de santé liées à la consommation de cannabis (troubles mentaux, cancers, accidents de la route, alouette).

      ramses2.1 a raison. Le gouvernement ne réussirait pas à couper l’herbe sous le pied des milieux criminels (drôle de jeu de mot) pour la simple et bonne raison que la mari que fait pousser santé canada est reconnu pour être un produit qui ne “buzz” pas assez. La légalisation servirait bien les gens qui camoufleraient leur pot illégal.

      Pour ceux qui disent que la marijuana sert à des fins médicales, sachez qu’il y a déjà sur le marché des médicaments qui sont beaucoup plus efficaces que le cannabis. La très grande majorité des patients qui demandent une prescription sont déjà des potteux notoires et sont malades en parti parce qu’ils ont fumé toute leur vie…

    • Quand je pense à la marijuana, je pense aux “yo man” de mon école secondaire qui passaient leur temps à fumer du pot, et à écoeurer les profs et les autres étudiants.

    • @ tous ceux qui disent que ça va libérer les prisons, c’est faux.

      Pourquoi? Tout simplement parce que personne ne va en prison pour 1 joint ou de faible quantité de cannabis. Ceux qui font de la prison sont les producteurs (et on parle de plusieurs centaines de plants de cannabis) Ou les grands trafiquants, et on parle ici de plusieurs livres de cannabis trafiquées.

      Même les petits vendeurs (genre ceux du Parc Émilie-Gamelin, à Montréal) ne vont pas en pison pour avoir vendu quelques grammes. Ils ont des amendes plus souvent qu’autrement. Et ceux qui sont vu fumer un joint, on leur donne des absolutions.

      Bref, légaliser le cannabis à des fins personnelles ne changera rien au système judiciaire. Le crime organisé va continuer à en produire, parce que c’est extrêmement payant. Les cigarettes sont légales, mais ça n’empêche pas la contrebande. Vous pensez donc que les criminels vont délaisser ce marché?

    • @bob_le_moche

      “Pour ceux qui disent que la marijuana sert à des fins médicales, sachez qu’il y a déjà sur le marché des médicaments qui sont beaucoup plus efficaces que le cannabis. La très grande majorité des patients qui demandent une prescription sont déjà des potteux notoires et sont malades en parti parce qu’ils ont fumé toute leur vie…”

      Serais-ce possible de nous trouver des sources là-dessus, parce que ça ressemble beaucoup plus à une simple opinion, j’ajouterais même opinion négative envers le fumeurs d’herbe, et non des faits établis et prouvés.

    • @bingon

      Ce que vous décrivez, c’est ce qui se passe au Canada. Ce n’est pas la même chose aux USA.

      http://nugs.com/article/nations-cost-of-imprisoning-criminals-for-marijuana-offenses.html

    • @Hermyy

      Quand je pense à la marijuana, je pense aux “yo man” de mon école secondaire qui passaient leur temps à fumer du pot, et à écoeurer les profs et les autres étudiants.
      _________________

      Autres temps, autres moeurs, moi je pense à Jack Kirouac, Bob Dylan et Léonard Cohen. Toute cette créativité perdu depuis l’avènement de la coke.

    • “@ ramses2.1

      - «Je n’achète pas l’argument qu’on assistera à une baisse de l’activité du crime organisé suite à la légalisation de la drogue.»

      (…)

      Et question de combler le manque à gagner, il existe tout de même un certain seuil au delà duquel il devient impossible de presser encore plus le citron.” ralbol

      ===

      C’est un peu ce qui fait peur. Si on coupe aux organisations criminelles leurs revenus liés aux drogues légères, ils pourraient intensifier leurs activités criminelles plus violentes.

      Jean Émard

    • @AbominationZ

      Je ne veux pas dire que la mari ne fonctionne pas, au contraire semble-t-il qu’on s’en sert pour stimuler l’appétit et calmer les douleurs. Il existe toutefois des médicaments sur le marché pour ça. Pas besoin de faire des recherches là dessus vous n’avez qu’à demander à votre médecin ou pharmacien.

      On ne demandera pas à une personne de 75 ans atteinte d’un cancer de commencer à fumer du pot si elle n’a jamais rien fumé de sa vie.

    • rogiroux

      5 décembre 2012
      13h09

      Oubliez-ça!
      - – - – - – - – - – - —

      Pantoute !

    • filleduroi

      Ce dont je parle a eu lieu il y a cinq ans environs…

    • @ fille du roi ~

      Trop drôle!

      Vous avez autant de chance d’être créatif avec la coke
      (et le LSD et la mescaline et le psylobine…) qu’avec du pot ou du hash…!

      Une manière de décrire la créativité est l’habileté de trouver des connections nouvelles entre des concepts différents… des associations de mots, d’images de notes musicales et d’idées.

      Les drogues facilitent cet exercice.

    • “On ne demandera pas à une personne de 75 ans atteinte d’un cancer de commencer à fumer du pot si elle n’a jamais rien fumé de sa vie.”

      Heu… non!

      On va lui offrir plutôt un vaporisateur…
      ou une tisane, ou un carré au chocolat *loadé* de THC…!

      Mais c’est certain que l’industrie pharmaceutique
      ne sera pas d’accord avec ça!… Allez donc savoir pourquoi!!

      @ candela ~

      Dans un monde idéal, habité de bonne volonté et d’empathie,
      nos rêves, même ceux les plus fous auraient des chances de devenir réels…

      Personnellement, quand je vois l’état du monde dans lequel j’habite,
      je souhaite rêver le moins possible… j’ai été trop souvent déçu
      ces 30 dernières années et l’avenir à court terme ne me dit rien qui vaille.

      Give me back my broken night
      my mirrored room, my secret life
      it’s lonely here,
      there’s no one left to torture
      Give me absolute control
      over every living soul
      And lie beside me, baby,
      that’s an order!
      Give me crack and anal sex
      Take the only tree that’s left
      and stuff it up the hole
      in your culture
      Give me back the Berlin wall
      give me Stalin and St Paul
      I’ve seen the future, brother:
      it is murder.

      Things are going to slide, slide in all directions
      Won’t be nothing
      Nothing you can measure anymore
      The blizzard, the blizzard of the world
      has crossed the threshold
      and it has overturned
      the order of the soul
      When they said REPENT REPENT
      I wonder what they meant
      When they said REPENT REPENT
      I wonder what they meant
      When they said REPENT REPENT
      I wonder what they meant

      You don’t know me from the wind
      you never will, you never did
      I’m the little jew
      who wrote the Bible
      I’ve seen the nations rise and fall
      I’ve heard their stories, heard them all
      but love’s the only engine of survival
      Your servant here, he has been told
      to say it clear, to say it cold:
      It’s over, it ain’t going
      any further
      And now the wheels of heaven stop
      you feel the devil’s riding crop
      Get ready for the future:
      it is murder

      Things are going to slide …

      There’ll be the breaking of the ancient
      western code
      Your private life will suddenly explode
      There’ll be phantoms
      There’ll be fires on the road
      and the white man dancing
      You’ll see a woman
      hanging upside down
      her features covered by her fallen gown
      and all the lousy little poets
      coming round
      tryin’ to sound like Charlie Manson
      and the white man dancin’

      Give me back the Berlin wall
      Give me Stalin and St Paul
      Give me Christ
      or give me Hiroshima
      Destroy another fetus now
      We don’t like children anyhow
      I’ve seen the future, baby:
      it is murder

      Things are going to slide …

      When they said REPENT REPENT …

      (The Future – Leonard Cohen)

    • “C’est un peu ce qui fait peur. Si on coupe aux organisations criminelles leurs revenus liés aux drogues légères, ils pourraient intensifier leurs activités criminelles plus violentes.”

      Mmmm….

      Vu de cet manière, si on redonnait au crime organisé
      le contrôle du jeu et de l’alcool, ça aiderait probablement
      à faire baisser le taux de violence dans la criminalité !!

      Intéressante approche…

    • @rogiroux

      Il vous a échappé que le sens de “rêves qui s’accomplissent demain” référait à plus loin que ma petite vie et la vôtre (à moins que vous ne soyez encore dans la tendre enfance) pour plutôt évoquer les générations qui nous suivent.

      Nous ne sommes pas individuellement l’Alpha et l’Omega de la vie des sociétés.

      Le père Cohen le traduit très bien et Bob Dylan itou.

    • Beaucoup de gens gachent leur vie avec le pot. Pourquoi la légaliser? Parce que la cigarette est légale? Alors criminalisons la cigarette, et saisissons les actifs des compagnies de tabac pour aider à payer les dommages causés au système de santé. Ca va faire le p’ti credo dretteu de la liiiibaaaaarté dans les cas où il y a des conséquences sur le reste de la société.

    • @bob_le_moche

      à propos de la marijuana médicale ou du pot thérapeutique, il y a beaucoup à dire.

      D’abord, c’est un thème qui nous amène rapidement à identifier une grosse lacune du capitalisme. Rien de moins. En effet, il n’y pas d’intérêt à investir dans les molécules orphelines ou médicaments orphelins, car les brevets sont expirés. En outre, on ne peut pas breveter les cannabinoïdes, sauf leur synthèse. Il n’y a donc pas moyen d’imposer un prix plancher permettant aux investisseurs éventuels de faire des profits.

      Plusieurs cannabinoïdes ont des actions thérapeutiques très intéressantes. Le cannabigérol et le cannabidiol sont deux des cannabinoïdes parmi les plus étudiés. Mais faute de budget, les études sont limitées (il faut savoir que c’est très coûteux de mettre sur pied un protocole de recherche en pharmacologie et de passer au travers des trois phases exigées de la Drugs and Foods Administration).

      En outre, les deux, ainsi que le THC, ont des effets anti-émétiques dans les cas de nausées induites par la chimio-thérapie ou par la tri-thérapie. Cela est fondé… au moins empiriquement et de plus en plus expérimentalement. Ils peuvent complémenter des médicaments anti-émétiques comme l’Ondansetron ou le Granisetron et même les remplacer lorsque ceux-ci causent trop d’effets secondaires.

      Pour un, le cannabidiol est un très bon anti-psychotique, égal en efficacité à certains anti-psychotiques atypiques tout en ayant que très peu d’effets secondaires, même à fortes doses. Il est également un bon anxiolytique et un bon somnifère et serait même un bon antidépresseur (proportions: 2 CBD + 1 THC). Il ne causerait pas ou que peu d’assuétude et de tolérance.

      L’affaire est compliquée parce que les cannabinoïdes interagissent, parfois en synergie positive et/ou négative, parfois par simple effets cumulatifs ou soustrayants, selon le but recherché. Il faut donc des fonds pour mener des recherches plus exhaustives. Il ne viendront pas du privé. Dommage quand on sait que des milliards de dollars pourraient être économisés tout en soulageant mieux et avec moins d’effets secondaires.

      Petit rappel, la recherche fondamentale aux États-Unis est financée par le public à hauteur de 38 %. Sans cette locomotive, les performances du privée seraient appauvries. Cela n’est qu’un autre exemple de la privatisation des profits ou de la socialisation des pertes.

      N.B. Faute d’études élaborées, l’avis et la supervision du médecin sont indispensables.

    • @rogiroux

      «On va lui offrir plutôt un vaporisateur…
      ou une tisane, ou un carré au chocolat *loadé* de THC…!»

      Et/ou deux gouttes sublinguales d’une teinture de CBD…

    • @Hermyy

      ”Ca va faire le p’ti credo dretteu de la liiiibaaaaarté dans les cas où il y a des conséquences sur le reste de la société.” -Hermyy

      Si la drette n’était pas aussi perdu et désincarné de sa philosophie de base on pourrais encore en apprécier quelques une de ses idées de bases. Mais aujourd’hui dans notre entourage seul des corporatistes et des lobbyistes on kidnappé la ”libâaarté” et s’en serve comme une pute pour leur profit.

      Ceci à aussi pervertis la gauche qui est devenue une bibite qui s’oppose à ce monstre ridicule et stupide qu’est devenus la droite.

      Les deux aujourd’hui enlève de façon différente, du pouvoir à l’individu dans leur combat incessant.

      Évidement dans une société tellement inégale financièrement comme nos société moderne, il deviens difficile d’avoir l’heure juste, la corruption, l’injustice, etc.

      Imaginons pour un instant une société relativement juste ou les gens sont informé sur les risques et les conséquence de leurs actions etc… Imaginons une société super libre…Eh bien on pourrais effectivement dire tu peu fumer ce que tu veut, tu connais les risques, et quand tu va être malade du cancer des poumon ben c’est toi qui paye ton docteur mon pote.

      Les États-Unis à la base avec l’idée de Libâarté c’est pas mauvais…Mais, des tatas s’en sont tellement servis pour faire la piastre, mentir, mettre des produits chimique dans les cigarettes pour augmenter la dépendance (pour rester dans l’exemple) etc…Tout ceci avec les années nous à menez à cette joke que l’on nome la droite et la gauche aujourd’hui.

      Un opinion un peut tout croche, mais j’me comprend.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Nozick

      http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Stuart_Mill

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeremy_Bentham

      http://www.youtube.com/watch?v=Qw4l1w0rkjs

      Pour ce qui est du pot.

      Perso, c’est une affaire de nature humaine. Que ce soit illégal, interdit, etc. Les gens qui veulent fumer vont le faire quand même. C’est comme ça. L’être humain est comme ça.

      Alors pourquoi pas simplement mettre le cash dans les coffre du gouvernement à lieux dans les poche de mafieux qui deviennent de plus en plus puissant au fur et à mesure que le marché du pot grossit. Je ne suis pas vieux et je suis surprit de l’ampleur qu’a pris la consommation de mari chez les jeunes et en général dans la société. C’est un marché énorme. Les cartel mexicains font plein de cash avec la coke, mais le pot est une grosse part de leurs revenus.

      Pendant le prohibition des empire criminel sont née, notamment à Chicago, avec le plus célèbre Al Capone et sa gang. Des tueries dans les rues, des gouvernement en entier corrompu jusqu’à la moelle. Capone avait 3/4 de la police dans sa poche. Avec le cash de l’alcool. En plus le monde buvait plus quand c’était illégal, tout proportion avec l’époque gardé.

      L’aspect du contrôle de la qualité de la substance aussi, quoique avec les gouvernement moderne que nous avons, cupide au max…On sait pas si eux aussi rajouterais de la bouette mais bon, on jase là.

      Mais c’est vrais que c’est d’la boulshite le pot, ça fait perde beaucoup de temps, la vie est courte. D’un autre côté le monde qui font rien et qui sont straight-edge toute leur vie, c’est plate aussi.

      Tout dans la modération, même la modération.

      Idéalement tu fume pas de l’année, pi tu monte dans le bois, t’en fume un, tu te roule dans la bouette tout nu sous l’orage comme Rambo pi tu crie LIBÂÂRTÉ comme un malade.

      Tu remet ensuite ta cravate et ton suit bien pressé, bien rasé tu rentre le lundi. Salut boss!

    • 58% contre 39%, mais la pression des 39% parmi lesquels se trouvent les plus puissants et les plus hypocrites est très forte. N’oublions pas non plus le lobby des compagnies pharmaceutiques et des commerçants d’alcool.

    • @binbon “personne ne va en prison pour 1 joint ou de faible quantité de cannabis”. Vous n’y êtes pas: on a déjà saisi à Key West un yacht pour un seul joint. Une grande partie des détenus aux USA le sont d’abord pour possession simple ou une autre infraction mineure et commencent en prison leur descente dans la vie criminelle.

    • @ramses2.1 “Je n’achète pas l’argument qu’on assistera à une baisse de l’activité du crime organisé”. Une baisse de profits faciles, certainement. Mais la corruption, les drogues vraiment dangereuses, le jeu illégal, le prêt usuraire, la prostitution organisée et d’autres joyeuses et profitables activités continueront.

    • @ramses2.1 Une baisse des profits des prisons privées, ce fléau américain aberrant qui fait son argent sur la quantité de ses détenus, certainement.

    • >> “Je n’achète pas l’argument qu’on assistera à une baisse de l’activité du crime organisé”

      Moi oui.
      Aussi, les affaires se déplaceront dans une autre sphère mais un pan complet tomberait sans l’ombre d’un doute.
      Et des prisons complètes se videraient petit à petit… c’est pourquoi ça ne se fera jamais aux ÉU: les juges et leur proches ont des parts dans l’industrie pénitentiaire.

    • La prohibition de l’alcool et de la marijuana, cette “drogue de nègres”, ont grandement contribué à la croissance, à l’enrichissement et à la puissance du crime organisé en Amérique du Nord.

    • 22h50 Pour ce qui est de la cocaïne et des dérivés de la morphine, ils ont été déclarés interdits, sauf sur ordonnance médicale en ce qui concerne les opiacés, quand l’offre et les prix sont devenus accessibles à la plèbe “ignorante et sans jugement”. Je ne souhaite pas leur libéralisation. Mais ça reste une histoire d’argent et de privilèges de classe.

    • C’est toujours bien un début d’enlever des mains de la mafia une grande source de revenu. La vente de la mari devrait être contrôlée par l’État tout comme l’est la vente d’alcool au Québec. Où vont les profits de ces ventes? Mais dans nos coffres, dans nos coffres.

      Et avouez-le, nous avons un excellent service à la SAQ.

    • Dans l’État de Washington, c’est maintenant légal de posséder une once de pot.

      Combien de temps pour que se produise et soit très médiatisé, un «incident» impliquant un fumeur de pot, afin de faire annuler cette loi..?

      Les ouaouarons de bénitier et autres constipés du plaisir ne vont pas aussi facilement lâcher le morceau.

    • ““C’est un peu ce qui fait peur. Si on coupe aux organisations criminelles leurs revenus liés aux drogues légères, ils pourraient intensifier leurs activités criminelles plus violentes.”

      Mmmm….

      Vu de cet manière, si on redonnait au crime organisé le contrôle du jeu et de l’alcool, ça aiderait probablement
      à faire baisser le taux de violence dans la criminalité !!
      Intéressante approche…” rogiroux

      ===

      Tu t’attends à quoi ? Que le crime organisé va faire ses valises et se convertir au bénévolat en Afrique ?

      Si tu crois que les organisations criminelles ou gang de rues vont prendre la pilule sans réagir, attends toi à quelques surprises. Évidemment que l’activité criminelle “soft” est leur premier choix surtout à cause du risque réduit de peines lourdes, mais enlève leur ce “commerce” et ils vont de recycler dans des crimes pas mal un peu plus lourds.

      Un chausson aux pommes avec ça ?

      Jean Émard

    • “Mais la corruption, les drogues vraiment dangereuses, le jeu illégal, le prêt usuraire, la prostitution organisée et d’autres joyeuses et profitables activités continueront.” lukos

      ===

      Ou s’intensifieront.

      Jean Émard

    • @ramses2.1 20h57 Ce n’est pas pour rien qu’on qualifie le crime organisé de pieuvre. Il faudrait plutôt le qualifier d’hydre, ce monstre dont les têtes repoussent aussitôt qu’on les coupe. Mais chaque tête coupée nous donne au moins un peu de répit.

    • Monstre dont les têtes repoussent doublement aussitôt qu’on les coupe.

    • @candela 22h29 Vous avez raison. Restons en donc figurativement à la pieuvre dont les tentacules ne repoussent pas. Quoique dans le cas des mafias… “À chaque tête coupée, deux nouvelles poussaient”. http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydre_de_Lerne

    • Bon, règlons ça une fois pour toutes.

      À tous ceux qui prétendent que la légalisation du pot entraînera une augmentation du crime dans les autres secteurs d’activité du crime organisé: vous êts dans schnoutte jusqu’au toupette!

      Il suffit de regarder les statistique du crime aux USA avant, pendant et après la prohibition:

      http://library.thinkquest.org/04oct/00492/Crime_Rate.htm

      On voit clairement une augmentation constante du crime pendant toute la durée de la prohibition de l’alcool, culminant en 1933, année où le prohibition fut abolie.

      À partire de 1933, le taux de crime a diminué de façon constante pour descendre en bas du taux de 1920, année où la prohibition fut instaurée.

      Donc, la légalisation de l’alcool a fait radicalement diminuer la criminalité aux USA, sans que le crime organisé ne se reprenne ailleurs et ne fasse augmenter la criminalité dans les autres secteurs.

      C’tu clair?

    • Le vrai débat c’est : “Est-ce que l’Américain moyen, animal social, est capable de mesure dans l’excès ?”

    • @bozappa 20h35
      « Le vrai débat c’est : “Est-ce que l’Américain moyen, animal social, est capable de mesure dans l’excès ?”»
      **************
      ho boy ! Vous l’avez pris OÙ cette question ? J’en manque sûrement un bout! je la comprend pas.
      jrc.m
      Tampa,Fl

    • @jrcm.t Décriminaliser ou à tout le moins légaliser l’usage personnel de la marijuana commande la responsabilité à l’État d’éloigner l’accès de celle-ci à trop haute teneur en THC, et à l’usager de modérer sa consommation de façon à sociabiliser cette consommation un peu comme l’alcool.

      La modération et l’éducation de l’alcool est déjà un sérieux chantier dans le code criminel face au code de la sécurité routière : allez de l’avant avec la consommation de marijuana et souvent accompagné simultanément d’alcool exige un redressement pénal considérable et une police d’assurances plus onéreuse, étant donné la divulgation obligatoire qui y sera sûrement rattachée. Capice ?

    • @ bozappa

      Comme la consommation de «fort» à haute teneur en alcool?
      Comme la consommation simultanée de médicaments et d’alcool?

      Vous hallucinez des problèmes.

      Capice?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité