Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 15 novembre 2012 | Mise en ligne à 12h16 | Commenter Commentaires (43)

    L’adieu de Ron Paul au Congrès

    Le représentant du Texas Ron Paul, candidat malheureux à l’investiture républicaine pour les présidentielles de 2008 et 2012, a prononcé hier son discours d’adieu au Congrès des États-Unis :


    • Mes respects pour un homme qui m’a toujours semblé honnête et cohérent dans ses idées.

    • Il s’en va travailler à la sécession du Texas…

    • Attendez….non, aucune larme me monte au yeux.

    • Bon, il va enfin pouvoir se rendre utile comme médecin…

    • Il se retire en Utopieland ?

    • Quel homme remarquable, si nous aurions ne serait-ce qu’une demi d’un Ron Paul dans notre monde politique, nous aurions probablement moins de corruption.

    • Un libertarien qui n’aura servie à rien justement.
      Un raciste qui signe des articles au contenu raciste, supposément sans en avoir lu le contenu,
      n’as pas sa place dans la sphère politique américaine.
      Soit il étais pas au courant du contenu des articles en question et par le fait même nous prouve sont manque de responsabilité et son insouciance. Ou il étais au courant et il n’est qu’un sale raciste… dans les deux cas, ça vole pas haut du tout.
      Maintenant, si seulement il pouvais ramenez fiston avec lui.

    • L’avez-vous écouté..? Vous ne partagez pas son avis que les USA ne devraient pas être les gendarmes de la planète..? C’est dans les premières minutes pour ce qui aimeraient savoir de quoi ils parlent….

    • Il y en a qui perdent leur Peter Pan politique aujourd’hui…

      Un autre messie se retire en ricanant.

      Mouchez-vous là.

    • Bravo pour un politicien honnête et guidé par ses convictions. Je crois qu’il n’est pas nécessaire de partager toutes ses idées pou apprécier ses qualités et sa contribution. Je retiens surtout son respect des droits des personnes et son rejet des guerres perpétuelles.

    • La réalité politique est chargé des conflits. Pour mener bien son combat, il faut faire l’alliance avec la famille politique. Ron Paul a choisi de s’isoler du reste des républicains sans joindre les démocrates. Faire le changement politique en menant un combat solitaire, c’est choisir l’impossible. Il est temps qu’il se rend à l’évidence.

    • Ron Paul quitte, les va-t-en-guerre se réjouissent

    • Il se prépare pour 2016 ?

    • Etrangement, cet homme avait des idées plus radicales que ses amis du GOP, mais il était moins extrémiste.

    • Les libertariens d’ici se réclament de Ron Paul. Pourtant, ils encensent la Chine, ce grand pays démocratique (!) avec ses nombreuses sociétés nationales! Ce sont eux qui vilipendent la faillite de Solyndra et qui ne se rendent pas compte que ses compétiteurs chinois ont joui de subventions supérieures! Ce sont eux qui blâment les syndicats pour le départ d’Électrolux qui est allé s’établir au Tenessee afin de profiter des juteuses subventions du plan de relance américain!

      Faut dire qu’ils ne sont pas les seuls à se contredire. Jean Charest affirmait que l’état n’a pas d’affaire à se donner un rôle entrepreunarial tout en invitant les sociétés nationales des autres pays à exploiter nos ressources! C’est Norsk-hydro et ses équivalentes chinoises qui devaient rigoler un bon coup! Quand des Ti-counes appuient des incompétents…

    • Quel dommage de perdre cet homme, un ovni dans la sphère politique américaine. Ça prend de tout pour former le meilleur des gouvernements, et sans certaines voix dissidentes tel que la sienne (peut importe ce qu’on peut en penser), on assiste à une homogénéité politique inquiétante. On a deux cotés fondamentalement opposés, mais rien n’est noir et blanc dans la vie.

      On peut reprocher bien des choses à Ron Paul (surtout d’être utopique!), mais ses idées libertariennes ne peuvent qu’apporter un peu de réflexion dans ce système qui s’éloigne de plus en plus des valeurs des pères fondateurs. Éliminer la FED, cesser de contrôler le peuple, arrêter les agressions envers les autres pays, etc, tous des éléments auquel on devrait réfléchir un peu plus.

      Et pour ceux qui ont la critique facile envers cet homme, je vous met au défi d’écouter ce discours, et même d’autres, et dites-moi que vous êtes complètement opposé à toutes ses idées. Le gars apporte quelques points très valides, même si on n’adhère pas à sa vision générale.

    • “Bravo pour un politicien honnête et guidé par ses convictions.”

      Facile d’être honnête et d’avoir des convictions
      quand on sait qu’on n’aura jamais le pouvoir.

      Ça permet de rester idéologiquement pur et dur!

    • Un très grand homme.

      L’un des derniers combattants de la liberté à Washongton.

      Il aurait fait avancer sa cause comme pas un, son fils va reprendre le flambeau.

    • @FilleduRoy -13h59
      «Il se prépare pour 2016 ?»
      *********
      Croyez-vous ? il aura 81 ans en 2016, je pense qu’il sera encore trop jeune pour se présenter, peut-être en 2020 mais pas avant.
      jrc.m
      Tampa,Fl.

    • Un homme contre le déploiement des troupes américains au moyen-orient, contre la restriction inutile des libertés individuelles, contre les politiques entraînant une dévaluation de la monnaie et une augmentation de la dette. C’est vrai qu’en 2012 il faut être fou pour penser ainsi…

    • C’est un peu dommage. Il mettait de l’humour, quoique de bien involontairement, dans la vie politique américaine. C’était pratiquement un parti rhinocéros à lui seul.

    • @ infophile

      Des libertariens qui encensent la Chine, j’aimerais ça voir à quoi ça ressemble. Ce doit être spécial…

    • Son diagnostique est cohérent, son remède est un poison. Comme le médecin qui trouve un cas de peste et prescrit une saignée.

      “We dont need more isms!”

      Et juste après il parle de libertar”ism”e et d’optim”ism”e. Pour la cohérence, on repassera.

      @écouteben

      “contre la restriction inutile des libertés individuelles”

      Le mot “inutile” est de trop dans votre phrase. Et c’est bien ça le problème avec Paul…

    • @dr_strange
      “Mes respects pour un homme qui m’a toujours semblé honnête et cohérent dans ses idées.”

      @ lahache
      “Bravo pour un politicien honnête et guidé par ses convictions”

      @ lp

      @vince2580
      “Quel homme remarquable”

      @elisef
      “Quel homme remarquable”

      @lp-champagne
      “Un très grand homme.”

      C’est ça que vous pleurez? Un antisémite, un raciste avec un complexe de persécution?
      Hé ben… C’est vraiment facile de passer pour un “grand homme” en Amérique…
      Quand Le Pen va mourir, vous allez dire quoi? “Il disait tout haut ce que l’on pense tout bas”?

    • lp-champagne

      15 novembre 2012
      14h42

      Il aurait fait avancer sa cause comme pas un,
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Pourquoi ne l’a-t-il pas fait avancer ?

    • Ron Paul est un héros pour moi s’il aurait pu mettre au pas la FED privée (banksters) et une réforme monétaire rendue nécessaire … Bravo Monsieur ! La FED et la globalisation planifiée par les élites sionistes (1%) du monde sont la cause première de la destruction économique des nations souveraines !

    • @simon_c -16h11
      Effectivement on peut dire, quelle dommage de constater ce manque de fantaisie dans la vie politique É.unienne. Cependant, Ron Paul est plus ”libertarien” que rhinocéros. Un bon gars ce Ron !
      jrc.m
      Tampa,Fl.

    • be-bop-a-lula

      Vous n’avez jamais lu jackwood ? Un modèle d’ignorance tout acquis aux dogmes libertariens quand ça fait son affaire et totalement silencieux dans le cas contraire. Idem pour la petite gang d’irréductibles pro-israéliens, souvent libertariens, qui n’a jamais condamné la non ingérence préconisée par Ron Paul sur la question du conflit israélo-palestinien …

      Les mêmes qui sont béats d’admiration face à l’antisyndicalisme de la Chine et qui, comme je le dis plus haut, ont blâmé les syndicats et leur progressisme pour le départ d’Électrolux, cette entreprise affamée de subventions américaines. Tiens, tiens… Quand le progressisme fait leur affaire…

    • Bon débarras a ce néo-Confédéré grimé en “libertarien.”

    • J’aurais du ajouter ce lien-ci a mon 17h51.

      http://reconstitution.us/rcnew/?p=11733

    • On lui chante une petite chanson ?

      Non !

      Ok !

      Bonne soirée !

      Next !

    • @littlerob 17h51
      « Bon débarras a ce néo-Confédéré grimé en “libertarien »
      **********************
      Très bien ciblé votre commentaire néo-Confédéré grimé en libertarien ou déguisé en clown libertarien” Il personnit l’Américain type de droite immergé dans le liquide culturel et les clichés folkloriques de la société É.unienne des années 1800 .Seuls, les blancs (WASP) racistes adhèrent à cette politique .
      Tout le monde à droite et chacun pour soi ! à vos marques partez.

    • @pogz

      M. Pogz. Lorsqu’on mets en prison des individus qui n’ont fait aucun mal, oui, on restreint inutilement les libertés individuelles. Si le pot n’est pas un victimless crime, je ne sais ce que c’est. Il y a plus de prisonniers aux États-Unis que dans les 155 autres nations comptabilisées, incluant la Russie et la Chine… Et Obama qui approuve en plus la détention militaire illimitée de n’importe quel américain sans procès…

      Lorsqu’en plus on attaque la liberté des autres pays, en s’ingérant dans la gestion de leurs affaires, incluant des coups d’état, des attaques de drones sur des civils, oui, je pense qu’on va trop loin. Parlant de liberté, celui qui a eu le courage de dénoncer l’attentat d’un journaliste du Reuters par les forces armées américaines est détenu sans procès depuis 900 jours.

      Toujours au nom de la sécurité. Pourtant: They who can give up essential liberty to obtain a little temporary safety, deserve neither liberty nor safety. Benjamin Franklin.

      Nous n’avons pas la même conception de la liberté, dont la vraie signification a été oubliée dans notre société. Heureusement les plus grands penseurs de l’histoire nous le rappelle dans leurs écrits.

    • @simon_c -16h11
      « C’était pratiquement un parti rhinocéros à lui seul. »
      *****************************
      Malgré tout mon respect envers vous, je dois vous corriger ; vous vouliez sans doute dire le parti éléphant au lieu du parti rhinocéros, pas grave l’erreur est humaine. Le symbole du GOP est l’éléphant, voyez-vous pas le parti rhinocéros. N’importe quel jeune É.unien sait ça. Le parti rhino. , c’est votre parti à vous.
      Pour vous rappeler des beaux souvenirs de votre parti et agrémenter votre nostalgie, voici la liste de leurs projets :
      1. Fournir une éducation plus élevée aux Canadiens en construisant des écoles plus hautes.
      2. Unifier Cuba et le Québec pour former un pays appelé Cubec.
      3. Mettre la dette nationale sur une carte Visa et la déclarer volée par la suite.
      4. Offrir une goupille à l’île de la Grenade.
      5. Raser les montagnes Rocheuses et les transporter dans les Grands Lacs, pour aplanir les disparités régionales et obtenir un Canada uni.
      6. Réduire la vitesse de la lumière parce qu’elle va beaucoup trop vite.
      7. Abolir la loi de la gravité.
      8. Pour économiser l’énergie, mettre de grandes roues à l’arrière de toute voiture de sorte qu’elles roulent toujours en descendant une pente.
      9. Interdire les hivers Canadiens.
      10. Vendre le Sénat canadien au marché d’enchères d’antiquités en Californie.
      11. (Bonus ): et la promesse qui résume toutes les promesses : Ne respecter aucune promesse.
      Bonne lecture simon_c, j’espère que vous avez compris !

    • @jcrm.t “Tout le monde à droite et chacun pour soi !” Le programme rêvé pour une bousculade et un désastre assurés.

    • Un petit homme avec de grandes idées… utopiques, c’est ce qui en fait leur grandeur.

    • @jean_saisrien
      La plus grande utopie, également la plus populaire, est de croire que le système actuel puisse être maintenu. La plus grande utopie, c’est de croire que peuvent continuer d’augmenter sans conséquence: les dettes nationales, les dommages environnementaux, l’écart entre les riches et les pauvres, l’ingérence dans les politiques étrangères, sans qu’un jour ou l’autre ça nous retombe dessus.

      Notre monde, notre économie, ne tient qu’à l’utopie, mon cher.

    • infophile … Quand des Ti-counes appuient des incompétents…

      Cé pas les soi-disant ”libertariens” d’ici qui ont voté Charest mais bien le même 35% qu’à l’habitude nécessaire pour diriger la plèbe, pas des ti-counes pantoute , les protégés et collecteurs des bontés du système.

    • @ecouteben

      D’accord avec presque tout ce que vous me dites. Je vous invite cependant à vous informer sur ce qu’est le libertarisme. C’est une utopie stupide.

      Pas de partage de richesse, presqu’aucun investissement fédéral, une ville riche par-ci qui se paye des bons services, une ville pauvre par là que personne n’aide et qui a à peine les moyens d’entretenir les rues. Un endroit où l’éducation est gratuite, un autre où son prix est prohibitif…

      Et tout ça justifié par le fait que supposément, les citoyens peuvent voter avec leurs pieds. C’est-à-dire en choisissant où vivre. Complètement ridicule. Comme si les pauvres étaient mobiles. Comme si, d’ailleurs, on allait les accueuillir à bras ouverts dans les quartiers riches. Déjà, aujourd’hui, ils construisent des murs et paient des agents de sécurité pour ne pas être dérendé par la plèbe.

      Je pourrais être d’accord avec une partie des libertariens. Les constitutionnalistes. Ceux qui croient que tout cela (services sociaux, éducation…) n’est pas du ressort du fédéral. Aucun problème avec ça. Sauf que le fédéral doit quand même redistribuer les fonds parmi les états. Sinon, on en vient au même problème d’îlots riches et d’îlots pauvre mais à l’échelle des états. C’est d’ailleurs déjà le cas.

      Alors Paul, je le répète, est admirable dans son diagnostique: le corporatisme, le complexe militaro industriel, l’imperialisme, etc. Sauf que le libertarisme n’est pas une solution. Pas celui qu’il prône en tout cas…

    • La pensée magique vient de perdre l’un de ses meilleurs représentant au Congrès!

    • @ecouteben 02h09
      L’utopie donne un sens à ce que l’homme veut croire, pensé, avoir etc. Cependant, l’ensemble de la société évolue dans la réalité qu’elle s’est donnée ; pas dans la représentation d’une réalité idéale et sans défaut.
      Aussi vrai que l’erreur est humaine, prétendre que le libertarisme est une utopie stupide est vrai et réaliste.

    • Merci à pogz d’avoir répondu. Désolé de mon délai.

      Je ne crois pas que le libertarisme soit la solution idéale non plus, par contre je crois qu’elle s’en approche. Aucun système politique ne s’implante à l’état pur n’est idéal de toute façon.

      Par contre, concernant la redistribution des richesses, je me questionne à savoir si l’état est réellement capable d’ocupper ce rôle. Jamais il n’y a eu autant d’impôts, et pourtant l’écart entre riches et pauvres ne fait que s’accentuer. Je dirai comme vous, que si c’est la solution, elle n’est pas du tout appliquée de la bonne façon présentement. Cela donne un argument de poids aux libertariens, convenons-en.

      En fait, nous sommes tous utopiques, car la grande majorité des sytèmes que nous supportons collectivement sont ceux qui nous amènent à l’abattoir. Moi inclus.

      Ce que nous avons besoin, c’est de réfléchir ensemble à de nouvelles solutions, et s’ouvrir chacun aux cotés positifs que chacun des systèmes peut nous amener. Remettons-nous en question, et ne mettons pas de coté les idées marginales. Ron Paul avait beaucoup à nous enseigner. Par contre, je suis d’accord avec vous qu’il ne possédait pas nécessairement “la clé”. C’est collectivement que nous la posséderons, lorsque nous réfléchirons et travaillerons ensemble, sans se polariser.

      Merci à vous.

    • Ron Paul était un politicien qui favorisait un petit état, avec peu de dépenses, et une liberté individuelle et collective. Il était contre les guerres d’Iraq et d’Afghanistan, qu’il considérait comme des agressions injustifiées. Il était pour l’abolition de la réserve fédérale, qui depuis sa création en 1913, n’a jamais cessé de faire diminuer la valeur du dollar US, appauvrissant la population au complet. Il était pour le retour à une monnaie saine qui n’aurait pas pu être imprimée à l’infini. Il était contre la radicalisation qu’il voyait apparaitre de plus en plus dans son pays.

      Il savait exactement quoi faire pour remettre le pays sur les rails, et le remettre comme il se doit, selon la constitution américaine. Et tout ce que les gens trouvent à dire, c’est qu’il était un hurluberlu, un raciste ou un clown. Mais curieusement, ces gens-là n’ont probablement jamais écouté les discours de Ron Paul, ou ses interventions médiatisées.

      Parce que si c’était le cas, ils pleurerait son départ.

      Continuez de penser que Obama va améliorer la situation aux USA, en doublant la dette du pays. Continuez, pauvres fous.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité