Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 12 novembre 2012 | Mise en ligne à 8h47 | Commenter Commentaires (19)

    Petraeus, le FBI et l’autre femme

    De gauche à droite : Natalie Khawam, David H. Petraeus, Scott Kelley, Jill Kelley et Holly Petraeus. (Photo AP)

    De gauche à droite : Natalie Khawam, David H. Petraeus, Scott Kelley, Jill Kelley et Holly Petraeus. (Photo AP)

    De hauts responsables du FBI et du ministère de la Justice américain étaient au courant depuis le début de l’été que la police fédérale avait découvert une liaison extraconjugale entre le chef de la CIA David Petraeus et sa biographe, Paula Broadwell.

    Mais, selon cet article du New York Times, ces responsables n’ont informé personne à l’extérieur de leur organisation avant la semaine dernière parce que leur enquête n’était pas complète et qu’aucune infraction aux règles de sécurité n’avait été décelée. Selon le Times, les responsables du FBI étaient hésitants face à l’idée de dévoiler une liaison extraconjugale impliquant le directeur de la CIA mais ne comportant aucune infraction aux règles ou à la loi.

    Comme les autres médias américains, le Times explique que le point de départ de l’enquête duy FBI sur Paula Broadwell est une plainte de harcèlement déposée par Jill Kelley, 37 ans, agente de liaison sociale à la base aérienne McDill à Tampa, où sont établis le centre de commandement central et le centre de commandement des opérations spéciales des forces américaines.

    Il semble que Broadwell soupçonnait Kelley de vouloir lui ravir l’affection du général à la retraite. Et la biographe aurait envoyé à sa rivale présumée des courriels jugés menaçants.

    À noter que les responsables du ministère de la Justice et du FBI attribuent à une pure coïncidence le fait qu’ils aient attendu au 6 novembre, jour du scrutin présidentiel, pour mettre au parfum James Clapper, directeur national du renseignement et grand patron de Petraeus.

    Plusieurs parlementaires américains ont promis ce weekend d’enquêter sur les circonstances entourant la démission du patron de la CIA.


    • Déjà vu!!! Toute cette histoire ressemble drôlement à l’histoire de Clinton.

    • Mais le Général Patraeus avait donc beaucoup d’appétit. Il distribuait à gauche, à droite du bonheur, rendait des femmes plus heureuses ou moins malheureuses (c’est selon). Il n’y a pas de mal à ca, et il aurait même mérité une médaille de plus, car quand même il augmentait le bonheur dans le monde sauf si bien sûr cela ne coûtait rien aux partenaires de ses deux amantes et à sa propre partenaire. Dans un monde pas très égoite, cela n’aurait pas posé de problème surtout si le Général Patraeus (qui a l’âme polygame) distribuait du bonheur surtout à celles qui n’en ont pas (ou pas assez) et les aidait donc à sortir de leur misère sexuelle. Ce serait le genre d’oeuvre de bienfaisance où généralement tout le monde est gagnant en prenant un peu à l’autre. Mais dommage que notre monde est très égoiste.

    • Belle photo de groupe, voyons voir si on peut identifier les personnages de ce roman savon ”cheap” de gauche à droite ; la première jumelle complice, le grand médaillé d’or; l’homme par qui tout arrive, le ”james bond” du sex, le cocu volontaire, la deuxième jumelle; la belle salope dans le rôle de soutien, la grande Cocue; elle n’est pas aux hommes ni aux femmes, elle est aux oiseaux.

      La grande vedette du film Paula Broadwell ne pouvait pas faire partie de la photo de groupe. Elle est en période de réflexion et doit écrire la conclusion de la biographie du james bond du sex. Elle sait ce qu’elle dit lorsqu’elle écrit et fait un //entre la CIA et SEX à la Pétraeus

      J’ attend une offre ($) et je veux vendre mon scénario de film rapidement et pas cher pour prendre des vacances bien méritées et faire des cadeaux, Noël et le père noël s’en viennent

    • ” Plusieurs parlementaires américains ont promis ce weekend d’enquêter sur les circonstances entourant la démission du patron de la CIA. ”

      J’espère bien, c’est le minimum.

      On est en train d’essayer de noyer un beau gros poisson présentement.

      Il a trompé sa femme, le Petraeus et … ? Ça va l’empêcher d’aller témoigner aux audiences prévues cette semaine pour justement faire la lumière sur les circonstances qui ont entouré la mort de 4 Américains à Benghazi ?

      Aux dernières nouvelles ( à moins d’un changement récent ) , la Louve serait absente à ces audiences, elle aussi ? Celle qui s’est flagellée publiquement en prenant l’entière responsabilité du cafouillage lors de cette attaque meurtrière et préméditée ?

      Sous le couvert médiatique des trips sexuels de Petraeus ? Du mâché et du remâché, comme ce n’est pas possible. Typiquement à l’ américaine, encore et encore. Scandales à connotation sexuelle. Reste-t-il encore assez de naïfs pour ne pas voir ce qui se passe présentement ?

      Pas question de demander (ask ) leur présence. Question d’obliger ( demand ). C’est l’occasion rêvée de faire toute la lumière sur ce qui s’est vraiment produit aussi bien que d’effacer tout doute quant aux suspicions qui règnent présentement en regard avec le déroulement des faits et actions , selon leur chronologie et dépendantes des décisions prises au moment de ladite attaque.

      Qui peut-être le mieux placé pour donner l’heure juste ? Toujours bien pas Morell !

      À suivre.

      Bonne journée.

    • Bien humblement, je dois avouer que c’est moi qui ai pris cette photo à la fête de la Gasparilla (fête annuelle des pirates….) ici, à Tampa, en janvier dernier.

      Je dois maintenant m’en confesser, je suis réellement paparazzi et c’est moi qui ai vendu cette photo au New York Times.

    • Ce général doit avoir un charme insoupçonné? Qu’est-ce que les femmes ont à tripper sur des hommes de pouvoir mais moches? L’argent? La notoriété? Il n’y a pas eu une révolution féministe? Peut-être la proximité, finalement?

    • Cela me rappelle l’article d’Yves Boisvert intitulé:”Les gens intelligents sont parfois très cons”
      paru dans la Presse du 20 octobre 2012. (À lire absolument)
      Comment un individu avec un parcours aussi impressionnant que David Petraeus a-t-il pu en
      arriver là?
      Instinct suicidaire? Peut-être.

    • Les élus français couchent à gauche et à droite, ont plein d’enfants ‘nés hors mariage’ pis tout le monde s’en fout carrément. Baswell que les Amaricains font des histoires avec pas grand-chose!

    • jrcm.t
      J’ai BEN de la misère à vous croire.

      Questions
      1. Si les républicains chialent, on peut toujours leur répondre que Cantor le savait depuis deux semaines et qu’il n’a rien dit! (Je pense qu’il a bien fait parce qu’il ne semble pas y avoir eu de faille de sécurité.) Les dems vont-ils être assez réveillés pour le dire? Pas sûre qu’ils sont bons en damage control. (Je les trouve mauvais.)
      2. Si ce n’est pas de Petraeus que Broadwell a eu les documents classifiés trouvés sur son ordi, c’est de qui? (Je lui décerne le prix de l’universitaire la plus stupidement ambitieuse et irréfléchie au monde. les courriels menaçants c,est la cerise sur le gâteau. Très narcissique aussi la madame. Son discours et son livre flatteur sont du flattage dans le sens du poil, sans doute pour avancer sa carrière. TRÈS plaisant pour son mari!)
      3. Qu’est-ce que les républicains vont faire avec ça? Forcer Obama à démissionner? Ça me paraît peu probable étant donné que l’enquête du FBI n’était pas terminée et que le FBI n’a rien trouvé de compromettant au niveau renseignement.
      4. Pour qui Broadwell travaille-t-elle vraiment (à part elle-même bien sûr)?
      5. Le Comité pourrait forcer Petraeus à témoigner et franchement je crois qu’il devrait, ne serait-ce que pour couper court aux théories de la conspiration. Votre avis là-dessus?

    • Je pensais que la photo avait été prise à la Nouvelle-Orléans à cause des «beads».

      P.S. Je suis vraiment surprise que Cantor n’ait pas sauté sur l’avantage évident que ce scandale donnait à son candidat. Le niveau du discours politique est rendu tellement bas (ici aussi)…

    • Je n’arrive toujours pas à voir qu’est-ce que Petraeus a à se reprocher, professionnellement. Et bon, il est un homme de goût, pour le reste. Infidèle, oui, mais ce n’est pas encore une faute professionnelle. Ou même éthique.

    • @nathalie67,

      Plusieurs ici et ailleurs manquent quelque chose. Même Patrick Lagacé, dans sa chronique diffusée sur les ondes de 98.5 fm, manque l’essentiel : La période post-coitale…. Durant un cours laps de temps, une période de vulnérabilité s’installe. Dans ces moments, un des partenaires livre ce qu’il sait à l’autre.

      C’est pourquoi les espions et espionnent cherchent à entrer en relation avec des gens occupant des postes-clés dans l’armée, la marine, le renseignement… etc.

      Vous n’avez qu’à revoir des films portant sur la Deuxième guerre mondiale ou sur la Guerre froide pour vous en convaincre. Ha, n’oubliez pas non plus les James Bond.

    • @walt68 -17h56
      Vous êtes dur à suivre vous . C’est quoi le // entre ce que vous commenter et le commentaire de nathalie67 pourtant si simple et facile à comprendre.

      Vous vouliez sans doute avoir un interlocuteur pour lire vos élucubrations. Baswell que les QC font des histoires avec pas grand-chose!

    • Une histoire de sexe? Ça prend vraiment des américains disjonctés pour essayer de nous faire avaler ça. Only in America!

    • j’aime ces histoires qui croustillent !
      Les Américains ont vraiment le sens du spectacle !

    • @rodlemeg 21h09

      Exact… ils ont même une station dédiée à l’information science-fiction 100% spectacle qui diffuse 24h/24…
      Mais comme pour la WWE… certains auditeurs ne savent plus faire la différence entre le vrai et le “fake”…

    • La vie privée n’a riens à voir avec le public et/ou le gouvernement. Si le gars veut baiser ailleurs c’est qu’il n’a pas eu assez chez lui. Aux États-Unis tous le monde le fait, ou est le problème? Regardez ceux qui en parlent c’est la gang des évangeliques qui prétendent qu’un viol est un act de dieux et autres conneries. Pour se vanter d’être la plus grandes puissance du monde, ils ne savent pas vivre, que dieux leurs pardonnent….

    • @jrcm.t,

      Baswell ! C’est simple, le péché n’est pas d’avoir commis l’adultère, mais d’avoir trop parlé.

    • @jrc.mt,

      Je vous conseille d’aller réécouter les derniers commentaites de Norman Lester à 98.5 fm.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité