Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive du 5 septembre 2012

    Mercredi 5 septembre 2012 | Mise en ligne à 22h16 | Commenter Commentaires (39)

    Clinton: «Dans quel pays voulez-vous vivre?»

    Bill Clinton a vigoureusement défendu le bilan de Barack Obama à Charlotte ce soir. (Photo Reuters)

    Bill Clinton a vigoureusement défendu le bilan de Barack Obama à Charlotte ce soir. (Photo Reuters)

    Les républicains voudraient réduire l’élection présidentielle de 2012 à la question suivante : «Êtes-vous dans une meilleure situation qu’il y a quatre ans?» À Charlotte ce soir, Bill Clinton a suggéré aux électeurs américains de se poser une autre question lors de son discours à la convention démocrate. Je cite un des extraits de ce discours:

    «La question la plus importante est celle-ci: dans quel genre de pays voulez-vous vivre? Si vous voulez une société où vous êtes laissé à vous même et où le plus fort gagne, vous devriez soutenir le ticket républicain. Si vous voulez un pays où la prospérité et les responsabilités sont partagées – une société où nous sommes tous dans le même bateau – vous devez voter pour Barack Obama et Joe Biden.»

    Le 42e président a pris la parole en présence du 44e, qui l’a rejoint sur la scène après son discours. À plusieurs, il a a défendu le bilan et la vision de l’ancien rival de sa femme. Je cite deux autres passages de son discours :

    «À Tampa, l’argument des républicains opposés à la réélection du président était très simple: nous lui avons laissé un gâchis complet, il n’a pas encore fini de tout nettoyer, alors congédiez-le et reprenez-nous!»

    «J’aime bien mieux l’argument pour la réélection de Barack Obama. Il a hérité d’une économie en état de profonde détérioration, il a mis un plancher sous ce qui s’était effondré, il a pris le long et dur chemin de la reprise et il a posé la fondation d’une économie plus moderne, mieux équilibrée, qui produira des millions de nouveaux emplois, de nouvelles entreprises vibrantes et de l’argent frais pour les innovateurs.»

    Lire les commentaires (39)  |  Commenter cet article






    Mercredi 5 septembre 2012 | Mise en ligne à 19h58 | Commenter Commentaires (48)

    Dieu, Jérusalem et les démocrates

    Le maire de Los Angeles Antonio Villaraigosa, responsable de la convention démocrate, a appelé les délégués à amender le programme du parti cet après-midi. (Photo AP)

    Le maire de Los Angeles Antonio Villaraigosa, responsable de la convention démocrate, a appelé les délégués à amender le programme du parti cet après-midi. (Photo AP)

    Après avoir essuyé les critiques de Mitt Romney et de ses alliés républicains, le Parti démocrate a décidé de mettre fin à une controverse croissante en réintégrant dans leur programme de gouvernement une allusion à Jérusalem comme capitale d’Israël et une mention du mot «Dieu».

    Adopté hier, le programme démocrate avait laissé tomber une phrase inscrite dans sa plateforme de 2008 selon laquelle «Jérusalem est et restera la capitale d’Israël». Le document de 2012 avait également occulté l’expression «God-given» («issu de Dieu») dans un passage sur la nécessité de permettre aux Américains d’exploiter, sur le marché du travail, leur «potentiel issu de Dieu».

    Après l’adoption de la première version du programme démocrate, Mitt Romney a déploré que le parti «au complet» ait accepté le «refus honteux» de Barack Obama de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Il a également accusé le président et son parti d’être déconnectés des valeurs religieuses de leur pays.

    Barack Obama serait lui-même intervenu pour faire réintégrer dans le programme démocrate les passages de 2008 sur Jérusalem et Dieu.

    Lire les commentaires (48)  |  Commenter cet article






    Mercredi 5 septembre 2012 | Mise en ligne à 15h17 | Commenter Commentaires (24)

    Un mot pour décrire Joe Biden…

    Le Pew Research Center a demandé à 1 008 Américains de trouver un mot qui décrit le mieux selon eux Joe Biden. Les mots «bon» (43%) et «idiot» (40%) sont revenus le plus souvent, devant «ok» (21%) et «vice-président» (20%).

    Le vice-président, connu pour ses gaffes verbales, prendra la parole demain soir à la convention démocrate de Charlotte.

    La vidéo qui coiffe ce billet a été réalisée par The Onion, qui perdra un de ses sujets préférés si le ticket Obama-Biden est défait en novembre.

    Lire les commentaires (24)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives