Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 31 août 2012 | Mise en ligne à 16h35 | Commenter Commentaires (63)

    Une «catastrophe» appelée Clint Eastwood

    «Ferme-la», a déclaré Clint Eastwood hier soir à une chaise vide représentant le président des États-Unis. (Photo Reuters)

    «Ferme-la», a déclaré Clint Eastwood hier soir à une chaise vide représentant le président des États-Unis. (Photo Reuters)

    Howard Kurtz, ex-critique des médias du Washington Post devenu chroniqueur au site The Daily Beast, résume dans cet article ce qui est en train de devenir l’opinion générale aux États-Unis à propos de la performance de Clint Eastwood à la convention républicaine de Tampa. Je traduis un passage clé de son article :

    «En fait, il n’est pas exagéré de dire que ce qui est arrivé à Tampa restera gravé dans les mémoires comme étant la convention de Clint Eastwood et celle de la tempête tropicale Isaac.

    «La différence est que l’une d’entre elle est une catastrophe provoquée par l’homme.

    «En débattant avec une chaise vide représentant le président Obama et en enfilant une série de blagues laborieuses sans téléprompteur, Eastwood s’est assuré de faire l’objet d’au moins la moitié des commentaires de ce matin, privant Romney d’un maximum d’attention. D’ici le week-end, 98% des commentaires porteront sur lui. Et quand arrivera lundi, le discours d’acceptation de Romney sera oublié.»

    Dans cet article, le New York Times fait état des efforts des membres de l’entourage de Mitt Romney pour nier toute responsabilité dans la performance de la légende hollywoodienne. En public, ceux-ci disent que le numéro d’Eastwood a plu à tout le monde, y compris Mitt Romney. Ha, ha.


    • Avec un peu plus de recul mais en se fiant à des commentaires lus, on peut trouver cela pas étonnant que cela déplaise à des conservateurs, c’est un numéro beaucoup trop libre pour eux et que cela déplaise à la gauche il s’affiche avec les réactionnaires.

      Alors qu’un cowboy ou un justicier se doit d’agir seul ou presque en solitaire. Romney ? Bien non le problème est pas là c’est qu’un Clint Eastwood, 10 ans ou 15 ans plus jeune ne se présente pas lui-même à la Présidence. Quoique c’est pas un poste pour un vrai cowboy solitaire…

    • @la douche

      Encore une autre “anecdote” ?…

    • Disons que Mitt, le nouveau “Million Dollar Baby” de Clint, fait plutôt pitié…

      Et je parierais que comme dans le film, il va finir K.O.

    • “Ha, ha.”

      Bravo, vous avez réussi à reproduire à l’écrit le rire un peu troublant de ce cher Mitt Romney.

      Ou j’écoute peut-être bien un peu trop Jon Stewart.

    • @lecteur_curieux

      Pourtant le cow-boy Reagan l’a bien fait lui…

    • Eastwood reflète le climat général qui baigne le parti républicain et ce climat est malsain. On dirait que tous les Républicains deviennent de plus en plus petits. Obama a réagi comme le grand homme qu’il est. Et la grandeur d’Obama tient à son désintéressement personnel. Obama: tout pour les citoyens. Romney: tout pour les chums.

    • Dans l’article Howard Kurtz parle de Dirty Harry. Eastwood avait plutôt l’air du personnage de Grand Torino hier. Manquait seulemente une canette de Pabst Blue Ribbon.

      Non mais sérieusement, ce n’était pas si pire que ca. C’était assez drôle et léger. Mais bon, c’était facile de prévoir que les medias de gauche allaient sauter la-dessus.

    • Au Québec, un homme de 82 ans qui parle à une chaise se retrouve vite dans un CHSLD pour démence précoce.

    • J’avoue avoir été géné en regardant le vidéo, c’est très très mauvais.

    • Clint,
      Go ahead, make my day

    • Mitt ”The twit” strikes again. Pour dire que la campagne de Romney voulait que la présence d’Eastwood soit une surprise.

      Un cadeau empoisonné,plus qu’autre chose. C’était pas assez qu’on compare le collistier de Romney avec le meilleur Président Républicain depuis Abraham Lincoln, on présente ce clown d’échu qui s’amuse a avoir une conversation avec une chaise vide.

      Conclusion, une campagne Républicaine vide en esprit,idée et de convictions.

      À la convention Démocrate, la semaine prochaine.On devrait créer des posters ”Four more years, Thank you Mitt.”

    • _renaud

      31 août 2012
      16h58

      C’était assez drôle et léger.
      - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Surtout à la fin, quand après avoir dit qu’il faut remplacer le président, il fait le geste universel de trancher la gorge.

      Vous trouvez ça drôle et léger ?

      Votre femme et vos enfants doivent se tordre de rire ave c un humour aussi fin que le vôtre.

      Les chanceux.

    • Encore une preuve qu’au Québec on peut être meilleur que les Américains. Julie Snyder fut brillante au PQ hier.

    • ” D’ici le week-end, 98% des commentaires porteront sur lui. Et quand arrivera lundi, le discours d’acceptation de Romney sera oublié.» Ce n’était de toute façon pas le discours du siècle. Et puis, ça leur apprendra, à ces va-t-en guerre.

    • @hermy
      Au Québec, un homme de 82 ans qui parle à une chaise se retrouve vite dans un CHSLD pour démence précoce.

      Il y a deux catégories de personnes conversants avec Dieu, Jésus, Joseph Smith ou une chaise: Les skyzophrènes et les républicains.
      Au moin, Eastwood n’a pas lancé de pinottes à la chaise.

    • @endbringer

      Ronald Reagan, au cinéma ? Pas vraiment un Gary Cooper ou un John Wayne. Pas non plus un Charles Bronson.

      Puis allez voir la bio de Reagan dès les années ‘60. Non c’est pas un cowboy qui joue les héros c’est plus un flic qui ne tolère pas les protestations… On est dans le conservatisme et la loi et l’ordre alors que le héros lui n’obéit qu’à sa propre loi et à sa propre conscience à moins qu’il soit en questionnement…

      ” . Dans sa campagne, Reagan mit l’accent sur deux thèmes : “remettre au travail les mendiants du système de protection sociale” et en référence aux premières protestations étudiantes contre la guerre et pour la liberté d’expression à l’université de Berkeley, “faire un grand nettoyage à Berkeley ” RIEN DU HÉROS cela pue le flic qui veut abuser de ses pouvoirs. Et pas le justicier et flic dur qui arrête des vrais criminels. Non celui qui ne tolère pas la différence ou les protestations. Donc très conservateur sur le plan social.

      Harrison Ford lui (Han Solo et Indiana Jones) lui est un démocrate bon mais un héros américain reste un héros américain. Stallone (on pense à Rambo), l’est-il aussi ? Et Bruce Willis ? Il a supporté les Républicains par le passé.

      Fess Parker, votait de quel bord ? Je ne le sais pas.

      Et il faut distinguer les hommes dans la vie de leur carrière d’acteur ou de leurs personnages.

    • Ça fait 2 fois que j’écoute Clint parler à cette pauvre chaise dont on n’avait oublié de brancher le microphone… oublier ou sciemment laissé débranché… et j’en suis venu à la conclusion que Dennis Miller pourrait bien avoir fourni le texte tellement c’était plate frisant le pathétique.

      Oui, j’ai souri ici et là, mais j’ai aussi encore ressenti ce malaise… cet affreux malaise: le genre de malaise que j’avais quand mon grand-père allait à l’épicerie en shots avec ses pantoufles…

    • Avez-vous vu la face des clowns heureux dans la foule? Canotiers et tout le tralala de tarés. Ces imbéciles parlent de renaissance, point tournant, back on track, name it…

      Personne ne leur a dit, surtout pas Hollywood-la-putain, que les USA ne sont pas dans un cycle, c’est un déclin structurel irréversible à tous les niveaux, mieux connu sous le terme de … décadence.

      Dring! dring! les lobotomisés, l’âge d’or américain ne sera JAMAIS de retour. Tout au mieux, la pente du déclin sera plus douce – ou moins dure? – si vous faites les bons choix. Vous vous devez le cul et êtes complètement dépendants de l’extérieur pour les deux pires comptes au crédit qui soient : l’énergie et l’eau potable.

      En passant, quant Romney parle “d’indépendance énergétique”, c’est qu’il inclut, tout comme Bush le faisait, NOS réserves pétrolières canadiennes dans SON bilan positif. Faut dire qu’avec Stephen 1er à Ottéwa, la vente de feu de nos ressources est bien amorcée…

      PT

    • Imaginons que la chaise vide parle:

      Tu as oubli Clint que Guantánamo est œuvre de W.G.Bush le républicain…
      Tu ne sais pas que la guerre injuste et criminelle contre l’Irak a été déclenchée par Bush le
      républicain
      Tu as du culot de parler de l’Afghanistan, la guerre est lancée sous la présidence de Bush le républicain…

      Enfin, le républicain Bush et son équipe de vautours nous ont laissé le pays dans une grande merde de problèmes sans solutions…Enfin, Obama ou Bush c’est les deux faces de la même pièce, sauf que Obama avec son bâton est souriant et Bush avec son bâton est menaçant

      http://istanbul.blog.lemonde.fr/2012/08/04/une-photo-dobama-a-la-maison-blanche-agace-la-turquie/

      Obama gère ses allies turcs comme dans un harem, sa doit plaire à Clint…

    • Puis prenons Jon Voight, j’ai beau ne pas aimer la manière qu’il exprime ses opinions politiques cela me fera pas ne plus aimer les rôles qu’il a incarné au cinéma que j’ai aimé.

      Bon mais cette remarque pourrait plus passer sur le blogue de monsieur Lussier que monsieur Hétu.

      ————————

      Revenons à Eastwood.

      Pour sa métaphore de l’homme invisible ou du président absent pour répondre, elle est très facile à comprendre. Pas obligés d’être d’accord.

      Et qu’il préfère les hommes d’affaires aux avocats, c’est aussi son droit. Romney a aussi une formation d’avocat ? Et après ? Le message était clair. Bien que je puisse avoir l’opinion inverse sous un autre angle. Je préfère l’intellectuel nuancé à celui qui arrive avec ses gros sabots. Le terme de cowboy peut aussi être utilisé dans ce cas mais c’est pas le cowboy solitaire qui est un héros, c’est plus un rustre.

    • .. Le moins que je puisse dire c’est que Clint Eastwood, que j’aime bien comme acteur et surtout comme réalisateur, «did not make my day».

      Mais svp, qu’on me lâche avec les allusions à son âge et à ses facultés qui en souffriraient. Concentrez-vous sur le message. Y’en a marre des injures en forme d’arguments.

    • @immigrant

      Je lui dirais peut-être cela aussi à Clint Eastwood, un héros américain devrait s’opposer à Gauntànamo tout comme à Alcatraz dans le passé.

      Pas juste réduire l’État pour l’État et augmenter la présence de flics et de l’Armée. Mais, il peut tojours y avoir un mais dans une cause juste pour aller sauver le monde là ils peuvent être pour. Comment être certain de cela ?

    • Clint Eastwood manque l’expérience d’un ventriloque et la chaise refuse d’être une marionnette pour compléter son numéro sur Obama.

    • Mr. Eastwood!

      Si ça vous tente de faire un discours en faveur de François Legault, gênez-vous pas!

      Pauline Marois

    • @jfcouture

      C’est ce qui me derange un peu également. Les gens attaquent Eastwood sur son âge, c’est assez cheap. C’est le genre d’attaque qui vient habituellement des républicains et de Fox mais dans ce cas-ci les Démocrates ne sont pas plus brillants.

      Ca prouve également que les gens sont ouverts et tolérents de facon selective. Jamais ils n’attaqueraient quelqu’un sur sa race ou son orientation sexuelle mais sur l’âge c’est bar ouvert.

    • Est-ce que je me trompe ou c’est la deuxième fois que Clint Eastwood rend service à Obama sans le vouloir et sans s’en rendre compte?

      Souvenez-vous de la publicité sur Detroit (durant le Super Bowl, si je me souviens bien).

    • Richard Hétu ne distingue pas entre «opinion générale» et «opinion des médias» qui est simplement l’opinion du New York Times amplifiée par les répéteurs de petit calibre un peu partout dans la sphère progressiste aussi délicieusement appelée lamestream media.

    • @douche_froide “simplement l’opinion du New York Times amplifiée par les répéteurs de petit calibre un peu partout dans la sphère progressiste aussi délicieusement appelée lamestream media”. Le New York Times, petit calibre? Que vous faut-il donc pour remettre à niveau vos cellules grises? Une longue longue douche très très froide , peut-être?

    • «Now you know why they call me Dirty Harry: Every dirty job that comes along.»

      Christophe De la Durantaye

    • “Mais svp, qu’on me lâche avec les allusions à son âge et à ses facultés qui en souffriraient. ” jeanfrancoiscouture

      ===

      D’accord avec vous, il pourrait avoir 25 ans de moins et être aussi nul. Les exemples ne manquent pas.

      Jean Émard

    • Ce qui m’a le plus étonné, c’est la vulgarité de certaines des “blagues”. “No, I can’t do that to myself”, qui laisse entendre que la chaise vide aurait dit quelque chose comme “F*** you”.

      Les Républicains qui n’acceptent pas que le moindre gros mot soit diffusé à la télé, quitte à forcer même les reportages de matchs sportifs à avoir un délai de 7 secondes (un joueur pourrait en lâcher un…), ont dû être obligés de se forcer pas mal pour avoir l’air de trouver ça drôle…

    • Eastwood qui dit qu’il y en a assez des avocats comme présidents… Comme Lincoln j’imagine.

    • Et la douche_frette est incapable d’admettre que le discours improvisé d’Eastwood était d’une insignifiance consommée et fait le bonheur d’Obama et non celui de Romney.

      Tu devrais pourtant savoir reconnaître l’insignifiance, tu la vois dans ton miroir chaque matin.

    • Catastrophe en effet…C’était terrible…Il a bu avant sa représentation ou quoi??? Et il a été payé pour dire de telles conneries…j’imagine…AFFREUX.

    • HS…

      Article intéressant du Rolling Stone a propos de Romney

      http://tinyurl.com/cbcxv9e

    • >>Richard Hétu ne distingue pas entre «opinion générale» et «opinion des médias» qui est simplement l’opinion du New York Times

      Mais où va-t-il chercher ça?

    • @douche_froide “la sphère progressiste”. La progression,c’est l’évolution. La réaction, c’est l’involution, la régression.

    • @douche nauséabonde 18h57

      Parlons plutôt des médias conservateurs qui ne distinguent pas ou ne savent pas distinguer entre information et commentaire et les menteurs pathologiques comme Rush Limbaugh ou Glenn Beck ont bâti toute leur carrière sur la propagande mensongère et d’où tous les petits dretteux de ton espèce s’abreuvent matin et soir comme la bière.

    • Personne n’a parlé des deux expéditions au Laos que Eastwood a financé à l’époque de Reagan pour tenter de retrouver des prisonniers US et, qui se sont avérés des échecs, faute de prisonnier.

      @lecteur_curieux
      -Et il faut distinguer les hommes dans la vie de leur carrière d’acteur ou de leurs personnages.-
      cet histoire au Laos donne l’impression qu’il confond cinéma et réalité De plus, si on se fie à ses films, il aurait apprit à former des phrases entières vers l’age de 60 ans;)

    • Avec les révolvers, le bon, la brute et le truand et toutes ses fusillades estivales… disons qu’il faut être très léger de cervelle pour s’amuser de cette fiction/réalité qui se poursuivra partout aux USA avant qu’un vraie loi empêche ces millions d’armes.

      Isabelle Paquette

    • Bof…pas de quoi faire un plat. Au moins il est capable d’auto-dérision, ce qui n’est pas caractéristique des Répus en général… Et ça fait changement de tous ces discours dégoulinants dont ils nous affligent la plupart du temps à propos des valeurs religieuses, familiales, anti-ci et anti-ca. Ça va en prendre pas mal plus pour le démettre de son statut d’idole d’enfance à mes yeux.

    • douche a appris une expression de son idole, Sarah Palin : “lamestream media”.

      Bravo douche !

      Vous pouvez coller un casque de bain dans votre sottisier.

    • brassard25

      31 août 2012
      11h41

      Signe de la mauvaise foi de Richard Hétu, ce dernier n’écrit aucun billet pour parler du discours de Mitt Romney. Il préfère écrire un billet sur la réponse d’Obama à une remarque de Eastwood.

      ___________

      ‘Et quand arrivera lundi, le discours d’acceptation de Romney sera oublié.»

      :)

    • douche_froide

      31 août 2012
      18h57

      Ca va ? Tu respires encore ?

    • ““He just decided to do this,” one said. “He’s an actor. It was improv. He doesn’t like to work off teleprompters. He’s been great before.””

      Exact, et il a fait une bonne job, pour un homme de 80 ans passé, a moins de faire preuve d’âgisme la… comme on dit Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.

    • A chacun sa catastrophe! Aux USA, est Clint Eastwood et ici dans la province de Quebec, c’est Pauline Marois!

      Misere!

    • “Howard Kurtz, ex-critique des médias du Washington Post devenu chroniqueur au site The Daily Beast,”

      Ben oui un gars qui a perdu sa job au prestigieux Washington post et qui travaille sur un site internet quelconque, bonne référence ça. Pourquoi pas demander l’avis de Perez Hilton tant qu’a faire ?

    • À force d’entendre ou de lire les commentaires sur la présentation de Clint Eastwood, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai finalement décidé de regarder cette présentation, tout en m’attendant au pire. J’ai trouvé au contraire que M. Eastwood a fait une présentation honnête, plutôt humoristique et personnelle. Il s’est exprimé comme un simple citoyen, qui a déjà vu neiger, plutôt que comme un apparatchik républicain. Humaniser le message c’est ça. L’assistance a manifesté son appréciation et je crois que c’était sincère. Sa présence a été un atout pour le clan Romney. J’avoue être partial en faveur de M. Eastwood.

    • J’écoutais tout récemment son excellent film “The Hereafter” et me disais que Clint Eastwood était un très grand réalisateur.

      Qu’il soit un républicain, c’est son affaire, mais qu’il se laisse aller à des blagues de mauvais gout comme le “I can’t do that to myself”, faisant référence à un Obama qui lui dirait “fuck you”, j’ai trouvé ça navrant.

      Quel gâchis pour sa propre image , sa prestation à la convention républicaine.

      Guy Tessier

    • J’ai beaucoup de respect pour l’oeuvre cinématographique de l’homme.

      Mon respect s’arrête là. Il est décrit dans le milieu comme un réalisateur fabuleusement radin et casse-couille.

      Mon commentaire sur Eastwood n’ira pas plus loi.

      Pour le reste, et plus spécifiquement en ce qui concerne les activités républicaines de celui-ci,
      je me contenterai de me fendre la gueule.

    • @douche_froide
      Si “Clint Eastwood speech” fait parti des premiers choix de Google trends, alors qu’il n’y a aucune mention sur la convention, est-ce parce que les journalistes engage des bots pour faire monter artificiellement le nombre de recherche sur ce sujet précis seulement pour avoir une petite histoire farfelu à décrire dans leur blogue?

      Non, ce n’est pas un éléphant dans le milieu de la pièce, c’est votre paire de lunette qui est mauvaise.

      À cour d’argument, on blâme le messager, avec une belle histoire croustillante de complot à l’appui, j’adore!

    • On ne savait pas trop ou il s’en allait exactement et son discours était complètement décousu.

      Bref, comme le PQ et Pauline Marois…

    • A chacun sa catastrophe! Aux USA, est Clint Eastwood et ici dans la province de Quebec, c’est Pauline Marois!” puck

      ===

      “On ne savait pas trop ou il s’en allait exactement et son discours était complètement décousu.

      Bref, comme le PQ et Pauline Marois…” marco35

      ===

      Deux commentaires plutôt nuls, étant donné qu’on peut remplacer Pauline Marois par Jean Charest ou François Legault et ça donne le même effet.

      Originalité : 0/10
      Contenu: 2/10
      Effort : 2/10

      Jean Émard

    • On peut penser ce qu’on veut mais moi j’ai trouvé le vidéo meilleur qu’à peu près tous ceux de politiciens dans ce blogue. Puis ok, je n’ai peut-pas suffisamment de son sur mon portable et sur le web mais il me semblait que bien que partisans les membres du public tout aussi républicain soit-il appréciaient pour de vrai disons l’homme ou l’icône. Oui, ils sont partisans en étant autant contre Obama mais il y avit tout de même plus de sincérité à mon sens que lorsque c’est un politicien qui parle.

    • J’ai pas changé d’idée Eastwood fait un très bon numéro de stand-up ou autre, par contre, je suis très en désaccord avec plusieurs éléments de son discours mais est-ce bien Clint qui fait l’entrevue avec le Président invisible ou un vieux républicain qui ne fait que montrer sa frustration avec un manque de réflexion ? Bien, il est parfois cela aussi et en même temps il fait comme le personnage de Patch Adams à la convention de bouchers. Il peut pas faire un film où les cinéphiles s’interrogent sur ce qui est le bien ou le mal à cette Convention, dans ce genre de Congrès généralement nuls pour la réflexion au départ, il faut plutôt rassurer les participants dans leurs certitudes mais allez donc voir la transcription du discours et certains points discutables : http://www.npr.org/2012/08/30/160358091/transcript-clint-eastwoods-convention-remarks

      ”And I thought, well, closing Gitmo — why close that? We spent so much money on it.”
      Demander pourquoi est toujours une bonne question mais le facteur économique n’est qu’UNE des dimensions à tenir compte. De plus, ici au niveau économique ce n’est pas fort, les coûts déjà encourus sont non pertinents, ce sont des coûts du passé et donc irrécupérables. Et il y a aussi plusieurs raisons de justice pour fermer Gitmo ou encore le transformer de beaucoup pour que la justice humaine soit bien appliquée.

      ”I think attorneys are so busy. You know, they’re always taught to argue everything, and always weigh everything and weigh both sides and they’re always, you know, they’re always devil’s advocating this and bifurcating this and bifurcating that. You know all that stuff. But, I think it is maybe time. What do you think for maybe a businessman? How about that?”

      Le point à soulever ici n’est pas du tout que Romney soit aussi avocat de formation. C’est peu pertinent. Ce qu’il faut plutôt remarquer c’est que le personnage joué par Eastwood soulève plutôt une qualité des ”attorneys” plutôt qu’un défaut quoique cela dépend de votre point de vue. Et un défaut d’hommes d’affaires qui parfois ne prennent pas assez de temps pour réfléchir à toutes les dimensions de leurs décisions. Un Président des États-Unis ? Il ne doit surtout pas faire les mêmes erreurs. J’ai juste donné l’autre côté de la médaille. C’est vrai qu’en contexte de décision rapide, on a pas toujours le temps de prendre une décision mûrement réfléchie et il faut pourtant être assez vite pour être efficace, de là l’importance d’être bien entouré, conseillé et formé. Il faut une personne et une équipe capables d’allier les deux dimensions sinon, la job risque d’être mal faite.

      ” You’re an ecological man. Why would you want to drive that truck around?” Une question simpliste encore pour flatter l’orgueil des conservateurs républicains qui eux veulent conduire un camion beaucoup plus gros mais sans aucune conscience écologique. Tu peux conduire le camion tout en étant assez éthique sur le plan écologique quoiqu’il y a toujours place à l’amélioration, personne n’est parfait. Ce n’est pas une raison pour se justifier d’être un pollueur et fier de l’être. ;)

      Bon je pourrais trouver d’autres points mais cela reste de l’humour et il ridiculise autant les Démocrates que les Républicains, volontairement ou involontairement pour ces derniers.

    • Un commentateur dit qu’ilest décrit comme radin dans le milieu mais par qui ? Et s’il était simplement l’économe parmi des dépensiers ? Certes, un radin et unéconome ce n’est pas du tout la même chose.

      Mais cela me fait penser à ceux qui reprochent à Ahmad Jamal de bien négocier ses cachets. D’un côté ou de l’autre vous devez défendre vos intérêts comme il faut. Alors, les ragots sur les personnalités…

    • @j_p martel

      Justement Eastwood est un Républicainn mais il ne fait pas partie de ces conservateurs sociaux là, du moins en général et pour les Américains. Et même il fait preuve de retenue sauf que c’est un Président invisible mais qui ne ressemble pas vraiment à Obama. C’est une fausse représentation.

      Pour le F. word, c’est un mot courant autant que nos sacres chez nos voisins du sud. Avec sujet,verbe et complément. Ce sont des bigots qui se choquent de cela. Et les bigots votent Républicain ? OUI. Mais de là à conclure que tous les Républicains sont des bigots… Vous ne le faîtes pas mais… Mais oui, ils flattent les bigots pour avoir leur vote.

      Mais Eastwood ou plutôt son personnage dans Unforgiven menace de tous les tuer. Cela reste un personnage et pas sans reproche mais ce personnage le sait et même s’il n’incarne pas le bien dans toutes ses dimensions, il sert mieux la justice que celui joué par Gene Hackman (et là dans ce cas aucune chance de confondre l’acteur et l’homme avec le personnage). On imagine pareil plus ”Little Bill” Daggett être un votant Républicain- un mauvais républicain – que Munny. William Munny, je ne pense pas qu’il pourrait être ni démocrate ni républicain.

      Certains pourraient dire bien non Daggett n’est pas un Républicain ou un conservateur, il interdit les armes dans sa ville… Il serait donc en faveur du registre des armes à feu, de nos jours… ;) Il y a aussi plein de ”conservateurs” qui se méfient de la police ou de l’armée. On ne vit plus au Far West…

    • Clint Eastwood a dit : “What do you mean : “Shut up” ?”

      En francais : “Que veux tu dire par : “La ferme” ?”

    • NEW YORK (The Borowitz Report)—In a development that the Republican campaign is sure to find troubling, a new poll of likely voters showed nominee Mitt Romney trailing badly behind the empty chair Clint Eastwood talked to onstage at the Republican National Convention in Tampa.

      When asked the question, “Who cares more about people like me?” thirty-seven per cent of voters responded, “Mitt Romney,” while fifty-two per cent said, “Chair.”

      The poll numbers for the chair represent the largest post-convention bounce for an inanimate object since the nomination of Michael Dukakis, in 1988.

      Read more http://www.newyorker.com/online/blogs/borowitzreport/2012/08/poll-romney-trails-empty-chair.html#ixzz25Dkitjzi

    • Romney et sa visite de compassion en Louisiane :

      In Louisiana @PeterKingCBS reports #Romney asked locals “Did the water (from #Isaac) come from the sky, or the rivers, or the ocean?”

      Il aurait pu ajouter : ” Comme les arbres qui sont juste de la bonne hauteur, l’eau d’Isaac est juste en bonne quantité !”

    • À noter que dans sa question (08h56), Romney, après avoir dit que les USA sont une compagnie, il ignore que le Golfe du Mexique n’est pas un océan !

    • Mittwock Romney est très impopulaire dans le Massachusetts. Hmmm, ça indique quelque chose?

      http://www.dailykos.com/story/2012/06/27/1103596/-Poll-Romney-trounced-in-nbsp-Massachusetts

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2010
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité