Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 23 août 2012 | Mise en ligne à 11h38 | Commenter Commentaires (29)

    Bill Clinton en vedette dans une pub d’Obama

    Bill Clinton tient la vedette dans une nouvelle publicité de Barack Obama qui sera diffusée dans huit États-cliés. Je cite deux passages du message de l’ancien président démocrate, qui s’adresse directement à la caméra :

    «Le président Obama a un programme pour reconstruire l’Amérique de bas en haut, en investissant dans l’innovation, l’éducation et la formation professionnelle. Cela ne fonctionne que s’il y a une forte classe moyenne. C’est ce qui est arrivé quand j’étais président. Nous devons continuer avec ce programme.»

    «Pour moi, l’élection se résume à cette question : qui sera le candidat le plus susceptible de nous ramener au plein emploi. Les républicains proposent de réduire encore davantage les impôts des personnes à revenus supérieurs et de revenir à la dérégulation. C’est ce qui a causé nos problèmes en premier lieu.»

    Le blogueur du Washington Post Greg Sargent présente une fine analyse de la stratégie du camp Obama sur la question délicate de l’économie, stratégie qu’illustre à son avis cette pub. J’en cite un extrait dans le texte :

    In the spot, Clinton focuses on the future and on the past before Obama was president. The contrast it draws is between Clinton and Obama’s approach on the one hand and Bush’s and Romney’s approach on the other. As Steve Kornacki notes, the ad plays the Bush card without saying his name. The ad also draws this contrast without discussing what has happened under Obama. Clinton carefully says Obama has “a plan” and that we “need to keep going with his plan.” This stops just short of saying the recovery is underway, but it hints that we’re moving foward and promises recovery in the future, just as happened under Clinton.


    • ‘’This stops just short of saying the recovery is underway…’’
      Et comment!
      Le Joint Economic Committee estimait en juillet dernier:
      ‘’This is the worst recovery in modern time’’.

    • Bill Clinton a bien résumé le plan d’Obama et celui des républicains. Sous Bush, dérégulation du secteur financier, deux guerres qui coûtent de milliards et une crise économique énorme en héritage à Obama. Maintenant les républicains disent à Obama, tu n’a pas réglé la crise en deux ans, donc, comme le Congrès est sous contrôle républicain, on t’empêchera d’avoir les moyens de régler la crise économique et le chômage mais nous te tiendrons responsable de tout ça. Avec les mensonges, les républicains veulent commencer le même scénario pour plonger le pays dans une autre guerre avec l’Iran.

    • Au fait, l’idee a part, comme bien le dit Laura Meckler du WSJ :”The goal: transfer positive feelings voters have about the economy under Mr. Clinton to Mr. Obama.” est de recuperer le “surrogate” le plus important que Obama peut mettre publiquement. Et la campagne a raison, l’image de Clinton et la memoire d’une economie en sante que les politiques republicaines ont reussi a mener a recession.

      “A look at the August Wall Street Journal/NBC News poll shows why the Obama campaign is keen to spotlight Mr. Clinton. Fully 57% of Americans had positive views of him, compared to 23% with negative feelings.”
      http://blogs.wsj.com/washwire/2012/08/23/bill-clinton-stars-in-obama-ad/

      Steve Kornacki de Salon pour sa part commence son article avec la suivante phrase: “If Clinton’s new ad for Obama works, Republicans will have only themselves to blame”

      Tout en ayant souleve les suivants points:
      * Mitt Romney and Paul Ryan aren’t mentioned by name
      * The Bush card is played
      * This isn’t 1984
      * It’s also not 2008

      Et enfin, il s’agit aussi de recuperer Clinton pour les democrates!
      “Thus, Republicans have spent the last four years expressing nostalgia for Clinton’s presidency and claiming that his legacy has been betrayed by Obama. They may have scored some cheap points by doing this, but it’s also greatly enhanced Bill’s (and Hillary’s) stature – which the Obama team is now using to its advantage.”

      Pour sa part Grace Wyler du Business Insider coiffe son article ainsi:
      The Obama Campaign Has A Genius New Strategy: Convince Americans To Vote For Bill Clinton
      http://www.businessinsider.com/bill-clinton-obama-ad-swing-states-video-2012-8#ixzz24O4eyXG4

    • @cit-engage 23 août 2012 12h03
      À votre analyse vous auriez pu ajouter :
      1) Obama n’a pas rencontré son Business (Jobs) Council depuis 6 mois.
      2) Il n’y a aucun collaborateur proche d’Obama à la Maison Blanche ayant une grande expérience des affaires ou de l’entrepreneurship.

    • Un congrès répuliban qui bloque tout depuis 2009.

      Quand les élus ont comme objectif d’empêcher le président de réussir, il est facile de lui jeter le blâme sur tout.

      Quels sont les initiatives économiques que le “posse” de Boehner ou celui de O’Donnell ont approuvées ?

    • Difficile pour moi de voir Clinton sans penser qu’il a jadis menti devant le Grand Jury…

      Pas que je lui reproche sa faute initiale, Monica était très jolie et je ne suis pas certain que j’aurais résisté moi-même très longtemps, mais bon… il a quand même menti… et tous savions qu’il mentait.

      Il est vrai que ses mensonges étaient bénins comparés à ceux de Bush Jr et Dickhead Cheney: la faute de Clinton n’a pas généré des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés…

    • pitcaribou
      Vous devriez joindre l’equipe de Glenn Thrush….

      Je vous suggere le clip du discours de Bill Clinton lors de la Convention democrate en 2008. Notez bien les 4 minutes d’ovation …. laquelle semblerait etre passee comme un virus aux republicains, aujourd’hui en 2012!!!!
      http://www.youtube.com/watch?v=2Q-EfaEjvP4

      Bill Clinton a une capacite que Romney ou Ryan n’ont pas. Expliquer l’economie a Mr et Mme tout le Monde et ca, ca compte!

    • HS

      MITTNOCCHIO EST NU !!!

      «Romney has long claimed, despite evidence to the contrary, that he retired from Bain Capital in 1999. The Bain documents we obtained indicate that his involvement with the company extended years past that date.»

      http://www.huffingtonpost.com/2012/08/23/bain-documents-released-_n_1825231.html?utm_hp_ref=politics

    • Correction 12h59

      Il s’agit du sénateur Mitch O’Connell, bien sûr.

      Je l’ai confondu avec la sorcière Christine O’Donnell.

      Mes excuses à la sorcière tealibane.

    • Tiens tiens, Clinton. Celui qui est responsable pour le bordel dans le secteur immobilier. Il peut bien parler, lui… Mais il en a aussi causé, des problèmes.

      Ceci dit, j’aime quand même Bill quand même.

      T. Rightman

    • rightman,

      Wrong, wrong,

      Humm, certes Clinton a ete la signature de la de-regulation mais les republicains en plein, se sont opposes a toute regulation. Adddressez-vous s’il vous plait aux politiques de l’admnistration Bush (January 20, 2001 – January 20, 2009).

      Comparez le success economique de l’adm Clinton par rapport a la declaque de l’adm Bush. Le choix est clair!
      The Clinton Presidency: Historic Economic Growth
      http://clinton5.nara.gov/WH/Accomplishments/eightyears-03.html

      Les faits sont les faits, la propagande ce ne sont que des paroles vehiculant des mensonges. Vous feriez mieux de diversifier vos sources!

    • Bill Clinton a plus d’impact que le fantôme de Reagan.

    • Faut avouer que le parti démocrate a de la suite dans les idées! On parle de viol et on sort un expert en crimes et délits sexuels et une excellente réputation de prédateur sexuel.

      Hourra

    • douche_froide

      23 août 2012
      14h44

      Vous êtes très drôle, finalement.
      Prédateur sexuel ! Lol !

      Au moins lui, on lui a pas tiré une balle dans la tête. On lui a juste envoyé un “joli messager”.

    • douche a toujours sa même obsession, même s’il est question d’économie.

      La preuve de cette maladive fixation est qu’il n’est aucunement question de viol ou de crimes sexuels dans cette publicité avec Clinton.

      D’ailleurs, lorque son héros, Todd Akin, a graissé sa “brillante” nuance concernant les finesses du viol, la douche avait qualifié cette déclaration comme une «anecdote».

      Encore un débalancement hormonal : Clinton lui fait penser au sexe !!!

      Va prendre une douche froide.

    • “D’ailleurs, lorque son héros, Todd Akin, a graissé sa “brillante” nuance concernant les finesses du viol, la douche avait qualifié cette déclaration comme une «anecdote».”

      Pour disparaître pendant 2 jours… Il cherchait la bonne occasion pour revenir… ratée, de toute évidence…

    • >>on sort un expert en crimes et délits sexuels et une excellente réputation de prédateur sexuel.

      Says who? Douche_froide??? Le gars qui mange ses crottes de nez?

    • @ candela et el kabong

      Je crois qu’il n’y a rien à faire …. sinon en rire.

    • prettybrowneyes

      23 août 2012
      13h06

      pitcaribou
      ”Vous devriez joindre l’equipe de Glenn Thrush….

      Je vous suggere le clip du discours de Bill Clinton lors de la Convention democrate en 2008. Notez bien les 4 minutes d’ovation …. laquelle semblerait etre passee comme un virus aux republicains, aujourd’hui en 2012!!!!
      http://www.youtube.com/watch?v=2Q-EfaEjvP4

      Bill Clinton a une capacite que Romney ou Ryan n’ont pas. Expliquer l’economie a Mr et Mme tout le Monde et ca, ca compte!”

      Combien de fois avons vu un ancien Président Républicain mis en vedette lors d’une convention de son parti après son départ ? aucun. Reagan et Bush père on été invité par politesse. Bush fils, le sera de même pour lui. On va mentionnez qu’il est dans l’assistance, et c’est tout.

      @candela, tu as raison, Clinton aura plus d’impact que le fantôme de Reagan.

      En 1988 & 1992, Bush père ne voulait pas voir Reagan prendre la parole.

      En 2004, Al Gore a admis qu’il aurait du accepter la présence de Clinton durant la campagne de 2000, contre Bush fils. Gore a préféré Obama à Hillary en 2008, mais a toujours eu un grand respect pour Bill.

      À mon avis, les Démocrates vont sortir plus unis de leur convention, que les Républicains.

      Je crois que Obama remportera un minimum 300 votes du collège électoral, et un maximum de 315. Il y en 538, sortez vos calculatrice et faite la différence.

    • jesaisrien (et ne veut rien apprendre) a voyagé hors du système solaire dans les années ‘90, excusant son ignorance des moeurs sexuelles du président au cigare gluant.

      Quelqu’un peut lui indiquer comment trouver la liste des partenaires sexuels du gros Bill?

      Les présidents républicains tendent à s’effacer discrètement après la conclusion de leur mandat, contrairement aux démocrates qui gesticulent frénétiquement de peur d’être oubliés.

    • Voici ce que CLAIRE McCASKILL pensait de Bill Clinton (l’avocat et président qui a menti sous serment, a été accusé de viol, entretenu plusieurs aventures extra-conjugales dont une de 12 ans et eut des relations sexuelles avec une employée):

      http://www.msnbc.msn.com/id/15116699/page/6/#.UDcJgY6_YSo

      Oui, oui, c’est la Claire McCaskill dont on parle dans des billets récents.

    • douche_froide se délecte de plus en plus des histoires de bobettes.

      Influence répulibane.

    • @douche_froide 23h06

      Oui j’ai voyagé beaucoup dans les années 90, au ÉU surtout…
      Si vous êtes si au courant, dites-moi quand Clinton fut accusé de délits sexuels?

    • douche_froide

      23 août 2012
      23h06

      Les présidents républicains tendent à s’effacer discrètement après la conclusion de leur mandat
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

      Comme Nixon, par exemple…

    • @douche
      “Les présidents républicains tendent à s’effacer discrètement après la conclusion de leur mandat”

      Reagan était déjà gâteux avant le fin de son mandat et les Bush sont effacés à la requête de leur propre parti…

    • La pugnacité de douche à faire des attaques ad hominem est à la hauteur de la peur que Clinton inspire chez les républicains.

      Ressortir des vieilles histoire de plus d’une décennie et demi en rajoutant plein de faussetés, c’est moins exigent intellectuellement que de tenter de démontrer que ce qu’il dit est faux.

      La stratégie démocrate est très efficace, et ne se base pas sur des mensonges.

    • kelvinator,

      La peur ou bien l’envoutement?

    • @prettybrowneyes

      S’il y a envoutement, c’est celle de la partisannerie aveugle qui pousse à traiter tout ce qui est d’une autre idéologie comme étant viscéralement et irrémédiablement mauvais…

    • @douche_froide 01h03

      Je crois avoir vu d’où vous tenez vos informations:

      Cette affiche de la xdroite qui accuse Clinton d’être un “serial rapist”:

      http://www.addictinginfo.org/2012/08/23/standard-right-wing-propaganda-poor-todd-akin-at-least-hes-not-the-serial-rapist-bill-clinton/liberal-logic-101-173/

      Et vous, tombez dans le panneau de ces imbéciles… quelle surprise!

      En tk, si vous voulez sauver la face, laissez-moi des références sérieuses sur le sujet et je ferai amende honorable le cas échéant.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2011
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité