Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 11 août 2012 | Mise en ligne à 12h39 | Commenter Commentaires (19)

    Le plan Ryan? Quel plan Ryan?

    Mitt Romney venait à peine d’annoncer le nom de son colistier que son camp distribuait aux journalistes des points de discussion indiquant que l’ancien gouverneur du Massachusetts ne se sent pas tenu d’adopter le controversé plan budgétaire de Paul Ryan.

    Ce plan, faut-il préciser, explique en grande partie pourquoi la droite républicaine se réjouit aujourd’hui de la sélection du représentant du Wisconsin. Les démocrates ne donneront évidemment pas la chance à Mitt Romney de se dissocier aussi facilement des idées de Paul Ryan, pas plus que les ténors de la droite, dont Erik Ericksson, le fondateur du site conservateur Red State, si l’on en juge par son intervention de ce matin sur CNN :


    • Après les impôts de Romney, le plan Ryan va être une autre mouche à m… au-dessus de sa tête. ;)

    • Les Tealiban$ viennent de subir toute une débandaison, papa !

      Mooouuuuaaaahhhh !

    • Je regarde Mitttnocchio en direct en Virginie, et lorqu’il attend puis écoute les applaudissements de la foule, il ressemble à Stan Laurel au bord des larmes.

    • Saving Ryan’s privates!

    • Le Vice-President est là au cas où le Président claque en plein mandat. Donc, pour que le “Plan Ryan” ait une signification, il faut que Romney soit élu, puis devienne du compost. Improbable, mais possible…

    • @spritzer

      «Après les impôts de Romney, le plan Ryan va être une autre mouche à m… au-dessus de sa tête. ;)»
      ——#————————–#——-

      Oui, mais ça semble plus facile à Romney de gérer le connu que de gérer l’inconnu.

    • @j_s

      Ou encore L’express du colonel Von Ryan !

    • Il est évident que Ryan n’a pas à présenter ses rapports d’impôt à Mitt, vu que Mitt ne lui a pas montré les siens !

    • Tentative à peine voilée de Romney de s’approprier l’extrême droite de son parti. Car lui ne passe pas, mais Ryan, oui. Est-ce que ça sera suffisant pour remporter l’élection du 6 novembre? Romney est moche, Ryan à peine mieux, et ils viennent de se peinturer dans le coin. Coupures dans les soins de santé et sempiternelles baisses d’impôts pour les plus riches, contre une approche plus égalitaire (certains diront plus démagogue) de la part du camp Obama. Obama passe, mais c’est serré…

    • @ cachalot_inquiet

      “Obama passe, mais c’est serré…”

      Ce qui démontre bien à quel point ce pays a perdu ses repères et est en pleine décadence. Incroyable qu’un parti si dépourvu d’idées, de plans… voire d’intelligence parvient quand même à être un opposant qu’on doit prendre au sérieux. Dans n’importe quel pays “civilisé”, le parti républicain imploserait à force de ridicule. Aux USA, c’est un parti “sérieux”…

    • @jaypee2

      Vous me sortez les mots de la bouche. Les Répugnicains sont vides de sens. Je comprends pourquoi la tranche du “1% le plus riche” de la population qui vote Répugnicain. Mais pourquoi les autres? Ce parti ne fait que dérèglementer pour acccroitre le pouvoir de leurs tinamis, la population souffre, mais elle en redemande. Allez comprendre…

    • @cachalot_inquiet – 11 août 2012 – 16h59
      Allez comprendre…

      En tout cas, moi je ne comprends absolument pas! Si jamais vous trouvez l’explication, PLEASE, ne pas vous gênez pour m’expliquer :-).

    • @cachalot_inquiet

      “Je comprends pourquoi la tranche du “1% le plus riche” de la population qui vote Répugnicain”

      On appelle cela le syndrome de Stockholm. Notre ami Jackwood en est un exemple éloquent: il est la première victime de ce système, jamais en cent ans il n’aurait la moindre chance de réussite dans ce système, mieux: ce “système” fonctionne grâce à des gens comme lui qui lexploite ouvertement mais pourtant, il est à genoux devant eux. Comme vous dites, allez comprendre.

    • @jaypee2
      Vous avez raison et vous devez vous rendre compte qu’un É.Unien est très différent d’un QC et même d’un Canadien, d’un Anglais ou d’un Français. Il faut vivre avec eux pour observer ces dissemblances entre nous et eux.
      Règle générale,ces gens vivent dans leur bulbes, l’extérieur des É.U ne les intéressent pas. Ils ne connaissent que leur environnement proche et pas plus. Ils sont pris au sérieux parce qu’ils font peur, ils sont 320 millions ne l’oubliez pas !!! La force du nombre c’est ça.

    • @cachalot_inquiet.
      “Je comprends pourquoi la tranche du “1% le plus riche” de la population qui vote Répugnicain”
      ——–#———————-#———
      Vous n’êtes pas É.Unien. Avant tout un É.unien est un patriote qui vénère le drapeau É.U. Beaucoup d’É.Uniens sont encore accrochés au passé folklorique de leur histoire. Ils ne comparent pas avec les autres parce qu’ils ne connaissent pas les autres. Pour eux tout ce qui compte c’est le ”land of the free” ils ne tolèrent pas qu’on critique leur pays. On aime et on admire les riches, on voudrait être riche et on est certain de devenir riche un jour . C’est écrit dans la constitution et c’est comme ça.
      Les É.Uniens pensaient ainsi en 1900, en 1925, en 1950, en 2000, et en 2012 ils pensent encore la même chose. Ils ne veulent pas payer les impôts parce que pas en // avec leur constitution qui prône le travail individuelle et qui les incite à travailler dur pour réussir.
      Les syndicats et la constitution É.U ne font pas un couple fort.

    • J’ai une idée pour que ça change!
      Proposer un échange de profs d’écoles du réseau public. Cette expérience pourrait être évaluée après 6 mois…
      D’une pierre 2 coups: Lers profs USA viennent enseigner l’anglais dans nos polyvalentes et CEGEP. Nos jeunes maîtrisent enfin l’anglais! On leur envoie nos profs de CEGEP syndiqués CSN pour leur enseigner Philosophie, Histoire, Science Po 101 et 201 et français (si requis dans ce dernier cas). Petite révolution sociale à N-Y style “Les Indignés”…

    • Lorsque la constitution US a été écrite en 1787, les syndicats n’étaient pas encore formés et la révolution industrielle n’avait pas encore commencé, sauf en Grande-Bretagne.
      Les syndicats américains avaient décidé de se concentrer sur les besoins des travailleurs et non sur la propagation de concepts abstraits et révolutionnaires.
      Ils ont développé le pragmatisme.
      Je trouve beaucoup de bloggueurs faire des comparaison entre pays sur des valeurs qui ne sont pas les mêmes.
      J’ai vécu dans des pays anglophones et on retient les idées qui marchent. On ne s’attarde pas sur les comparaisons, contrairement à certains pays francophones.
      Je considère les comparaisons qui pettent les bretelles comme un signe de décadence et de condecendance.

    • @levigilant
      Petit problème !!
      Vos petits QC oublient qu’ils sont francophones, lorsqu’ils savent parler anglais!

    • Chapeau M. Romney!

      Vous avez maintenant comme colistier le “king” de la pensée magique!!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2008
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité