Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 3 août 2012 | Mise en ligne à 9h00 | Commenter Commentaires (45)

    Emploi : du positif et du négatif

    L’économie américaine a créé 163 000 emplois en juillet, selon les chiffres du département du Travail. Il s’agit d’un total supérieur aux attentes qui soulagera quelque peu Barack Obama et compliquera la tâche de Mitt Romney. Celui-ci pourra cependant souligner que le taux de chômage est passé de 8,2% à 8,3% en juin.

    L’économie américaine n’avait pas créé autant d’emplois en un mois depuis février.

    P.S. : Mitt Romney qualifie la hausse du taux de chômage de «coup de massue pour les familles de la classe moyenne qui en arrachent».


    • Encore une roche dans le soulier de Romney… qui devrait publier ses rapports d’impôts comme le demande les dems, les répus et les blogueurs pro-démocrates de chez RH.

    • Les États-Unis s’inscrivent dans la tendance allure générale un peu partout.

      Ainsi, même l’Allemagne a vu son taux de chômage passer de 6,6% à 6,8% en juillet.

      «German unemployment up to 6.8 per cent in July amid signs of slower job momentum»

      http://www.canadianbusiness.com/article/93455–german-unemployment-up-to-6-8-per-cent-in-july-amid-signs-of-slower-job-momentum

    • Correction : …dans la tendance générale…

    • 163000 emplois en juillet c’est quand même très bien compte tenu de l’héritage économique empoisonné que les Républicains de Dubya ont légué aux Démocrates et à tous les citoyens US.

    • “Coup de massue pour la classe moyenne”, n’est-ce pas ce que préconise la politique des coupures d’impôts pour les plus riches que défend Romney depuis toujours, coupures qui doivent être forcément compensées par des emprunts portant intérêts à payer sinon augmentation des impôts pour la classe moyenne.

      On comprend aisément que Romney serait le premier, advenant son élection, à prolonger les bush tax cuts et, dans la même foulée, à emprunter des centaines de milliards pour la guerre et l’armement. Et comme Romney n’est pas des plus pauvres, ne serait-il pas le premier à prêter des millions sous forme d’obligations? Ainsi que à peu près tous les plus riches, sur le dos des petites gens en privation de services et de la classe moyenne en termes de hausses d’impôts.

    • Pourtant ce serait si simple de baisser le taux de chômage:

      -Resserrement des lois sur l’immigration
      -Contrôle plus serré des immigrants clandestins: renvoi dans leur pays d’origine
      -Baisse des impôts pour les gens gagnant en haut de 250 000$
      -Baisse des impôts des entreprises
      -Compensation des baisses d’impôts par une diminution des dépenses de programmes sociaux

    • Faut surtout pas que les démocrates se pètent les bretelles avec les statistiques sur le chômage, ça va pas bien , bien. Beaucoup d’ É.Uniens ne cherchent plus d’emplois et les diplômés universitaires peinent à se trouver de l’emploi.
      Comparer les statistiques 2012 avec les autres années et avec tous les impondérables qui entrent en ligne de compte, le vrai chômage ne baisse pas.
      La tendance générale observée ; le nombre de travailleurs qui ne travaillent pas augmente.

    • “Pourtant ce serait si simple de baisser le taux de chômage:

      -Resserrement des lois sur l’immigration
      -Contrôle plus serré des immigrants clandestins: renvoi dans leur pays d’origine
      -Baisse des impôts pour les gens gagnant en haut de 250 000$
      -Baisse des impôts des entreprises
      -Compensation des baisses d’impôts par une diminution des dépenses de programmes sociaux”

      La décennie de Bush a montré le grand succès de ces mesures ! Bain oui !

    • arnolde

      3 août 2012
      09h56

      Félicitation pour votre beau programme !

      J’en veux pas !

    • @arnolde / phiphile…
      >>-Baisse des impôts pour les gens gagnant en haut de 250 000$

      Oh my… vous êtes sorti de votre personnage mais le personnage est bel et bien encore en vous.

    • @arnolde

      Quels programmes sociaux voulez-vous couper au juste? Il n’y en a déjà presque plus.
      Les clandestins ont des emplois qui sont juste au seuil de la pauvreté. C’est pas avec des emplois comme ça que sa va sortir les gens de la merde. Surtout si en plus on leur coupe l’aide.

      C’est drôle, les pays qui n’ont pas été trop touchés par la crise économique font justement le contraire de ce que vous dites…

    • @Arnolde
      Ton message merite une reponse par le mépris. Mais je me suis dit que si on te laisse dans ton ignorance, tu risque d’en patir et cela ne ferait qu’augmenter ta connaissance de la géopolitique et de l’histoire en général des pays riches.

      -Je te rappelle que ces immigrants que tu veux pointer du doigt sont ceux la meme qui travaillen dans les insustries américaines (usines, entrepots,) et je te rappelle qu’il y’a presenetement plus de mexicains qui retournent chez eux.
      - Si je saisis ton argument falacieux, celui qui gagne 249 000, doit payer plus d’impot que celui qui gagne 251000. C’est la que commence l’injustice.
      -Pour les programmes sociaux, vous avez la chance de vivre dans un pays (canada) ou les programmes sociaux sont pas mal, alors pourquoi ne voulez vous pas que vos voisins en aient.

    • Ca va se replacer quand la confiance des consommateurs va remonter un petit peu.

      @chip: s.v.p. Lachez nous avec Bush,la cassette est usee.

    • Avec la sécheresse qui sévit aux USA, la situation ne s’améliorera pas avant l’an prochain.

    • Je suppose que ce sera la faute à Obama…

    • L’argument est de stimuler l’investissement simplement afin de créer des emplois. Un bas taux de chômage encourage la consommation par la suite ce qui soutient l’économie. Mais le point de départ, c’est l’investissement. C’est simplement pour ça qu’il faut diminuer les impôts des personnes en moyen d’investir, que ce soit des riches ou des corps. Présentement le contexte ne leur donne pas le goût d’investir.

      Pour ce qui est des immigrants illégaux il s’agit simplement de redonner des jobs aux américains afin de faire baisser le taux de chômage.

      @candela Les années Bush, à part la dernière ont été des années de forte croissance économique. La crise économique est largement conséquence des mesures de Clinton relativement à la déréglementation des institutions financières et les dépenses astronomiques de l’industrie Obama pour tenter de relancer l’économie, qui, on le voit, n’ont pas fonctionné.

    • Et même le prix de l’essence a baissé fortement.

      Pourtant, les Répuliban$ qui blâmaient Obama d’être personnellement responsable de sa hausse, et partant, du marasme économique, ne félicitent pas Obama de cette baisse du prix, et ne voient plus de rapport entre le cût de l’essence et l’économie.

      Un regroupement d’éperdus lobotomisés.

    • @arnolde

      je vous cite : «Resserrement des lois sur l’immigration et contrôle plus serré des immigrants clandestins: renvoi dans leur pays d’origine.

      Réponse : C’est pas comme ça qu’on marche aux É.U. . Les É.Uniens ont un besoin urgent et continuel de cette main d’oeuvre supposément ”clandestine” qu’on laisse entrer beaucoup plus facilement que vous pensez dans le pays. Qui pensez-vous , va faire les ”jobs” sales et jugées inapproprié pour un É.Unien. Vous ne connaissez pas la culture de ce pays.

      je vous cite : «Baisse des impôts pour les gens gagnant en haut de 250 000$»

      Réponse : Exactement ce qu’on observe, les salariés de 250000$ et + ne paient pas les impôts qu’ils doivent payés. Comment fait- on pour baisser encore plus les impôts de ces travailleurs ? ils ne paient pas les impôts appropriés au salaire qu’ils gagnent et ils le savent. C’est la raison pourquoi ce groupe de travailleurs, souvent de pensée ” démocrates” voteront ”républicain” par peur que leurs impôts augmentent.

      je vous cite : «Baisse des impôts des entreprises»

      Réponse : C’ est fait depuis longtemps. Beaucoup d’entreprises (donneur d’emploi) ne paient, à toutes fins pratiques pas d’impôt ou très peu d’impôt.

      je vous cite : Compensation des baisses d’impôts par une diminution des dépenses de programmes sociaux

      Réponse : Quelle programmes sociaux ? Faisant suite à mes réponses sur vos commentaires d’hier, je vous redis que vous résonnez au lieu de raisonnez.

      Conclusion : Vous n’avez aucune connaissance des É.U. et vous démontrez votre incompétence à travers vos commentaires. Continuez à surveiller votre hygiène dentaire et recommencez vos cours d’économie.

      Pour un simpliste tout est simple.

      jrcm
      Tampa FL

    • @arnolde

      Les financiers n’ont jamais eu autant d’argent à investir, ça leur sort par les oreilles , mais ils ne le font pas.

      Réveille !

    • Actuellement, les bourses s’envolent !

      Ça va mal pour les Répuliban$…

    • @arnolde

      “La faute à Clinton” !

      Cou’donc, t’informes-tu ailleurs qu’à la mangeoire du psittacisme dretteux menteur ?

    • C’est bizarre qu’un droitiste nous dise d’arrêter de blâmer Bush d’avoir mit le feu à la maison parce que c’est Obama qui a envoyé les pompiers… et un autre nous dit qu’il faille blâmer Clinton…

    • (suite de mon 11h43)
      …quand on sait très bien que c’est la faute à Nixon et Reagan!

    • @popeye22

      Non. La cassette de Bush n’est pas usée sauf pour un naïf qui a une courte mémoire. Maintenant les républicains veulent tenir Obama responsable de cette héritage catastrophique de Bush qui a lapidée d’ailleurs le surplus de l’administration Bill Clinton. Romney et ses acolytes républicains n’ont aucun programme fiable mais savent dépeindre Obama comme une déception. Les 8 ans de Bush sont les pires années dans l’histoire des États-Unis. Tous les experts économiques s’accordent à dire que, pour surmonter une crise économique d’une ampleur de 2008, il fallait au moins 10 ans. Sur le front de guerre contre les terroristes, Obama a fait mieux en éliminant le chefs d’Al-Qaïda. Pourtant, les républicains ont aussi dépeint Obama comme un ”faible” contre les terroristes. Les républicains sont comme un enfant gâté qui fait des dégâts et salit sa chambre mais demande à ses parents pourquoi sa chambre est toujours sale. Les républicains doivent assumer la responsabilité de leurs dégâts dans cette crise économique des États-Unis.

    • @arnolde

      Vous faites dans la “provoc” aujourd’hui ?

      On vous résume ça très rapidement : Pour le 1 % le plus riche au Canada, entre les années 1940 et 1970, les politiques de redistribution avaient fait passer leur part de 14 % à 7,7 % des revenus totaux.

      La tendance s’est ensuite inversée et, en 2007, la part de revenus accaparée par le 1 % les plus riches atteint pratiquement, à nouveau, la proportion des années 1940 (13,8 %).

      Les revenus de taxation des entreprises est au plus bas niveau ( 15 % ) depuis la 2e guerre mondiale.

      Vous voulez-quoi de plus ? Que le taux Canadien de 14 % des richesses au 1 % le plus riche passe au niveau américain ( 24 % )

    • Hey popeye22, la cassette est usée? Parlez-en aux citoyens américains qui en payent encore le prix. Revenez sur la terre!

    • La question n’est pas de savoir si une baisse d’impôts est justifiable relativement aux années passées ni de se comparer à d’autres pays. La question est de redonner un élan. En baissant les impôts, ou en bonifiant des crédits d’impôts par exemple, il suffit de re-stimuler l’investissement.

      Les augmentations d’impôt devraient se faire quand la santé économique est meilleure. Justement Bush a fait son erreur lorsqu’il a baissé les impôts quand ça allait bien alors que c’était le moment d’assainir les finances publiques. Mais cette erreur en soit n’aurait pas eu les mêmes conséquences si Obama n’avait pas dépensé en fou, ou si Clinton n’avait pas donné carte blanche aux institutions financières qui ont causé la crise.

      Dans tous ces cas on constate une chose, républicains ou démocrates, les bonnes décisions font souvent places aux décisions populaires.

      Dire que les républicains sont ci ou ça, montre simplement l’aveuglement des partisans démocrates. Ils n’ont qu’à ressortir la liste des promesses d’Obama, et comparer avec ce qu’il a fait.

      Yes we could have, but we did not.

    • Il paraitrait qu’il y a des milliers de milliards de $ qui dorment dans les paradis fiscaux.On devrait
      forcer le rapatriement de ces sommes en menaçant de les démonétiser.L’europe l’a fait avec l’eu-
      ro,la France,la Belgique,l’Italie et les Pays-bas l’ont fait avec leurs anciennes monnaies.Les États-unis pourraient décider d’émettre un nouveau dollar qui remplacerait l’ancien et les gens auraient
      un court laps de temps (30 jours)pour convertir leurs dollars dans les banques commerciales.
      Après ce temps ils devraient passer^par les banques centrales.Les gens qui rapatrierait des som-
      mes de l’étranger seraient assujetis à un impot de 30% dépassé un certain seuil.Au bout de quel-
      ques années (3-4)ont démonétise ce qui n’a pas été échangé.

    • Mon pauvre arnolophile,

      C’est exactement le contraire qu’il faut faire!
      En augmentant les impôts des riches, ils devront investir plus pour faire le même argent clair dans leurs poches.
      Vous savez, je sais pertinemment que je suis vraiment nul en économie (aussi) mais je me console de voir qu’il y en a des pires que moi en vous lisant.

      Aussi, au sujet des promesses non-tenues du black POTUS:
      http://www.politifact.com/truth-o-meter/promises/obameter/

      Enfin, compte tenu de l’obstruction pure et simple répu-teabaggers pas racistes du tout: il conserve malgré tout une excellente moyenne au bâton.

      PS: Même si j’étais pro-Oblabla en 2008, il m’a laissé aussi sur ma faim dans quelques dossiers mais bon, il est quand même le meilleur président depuis Carter! :-)

    • Autres stats intéressantes.
      Quel est le meilleur créateur d’emplois?
      Des répondants :
      57 % : les cies à capital de risque.
      27 % : les programmes gouvernementaux.
      16 % : incertains.

      Sondage Rasmussen du 18 juillet 2012.

    • @arnolde

      Dire que les démocrates sont ci ou ça, montre simplement l’aveuglement des partisans républicains. Ils n’ont qu’à ressortir la liste des obstructions au Congrès et au Sénat, et comparer avec le dommage qu’ils ont fait au pays.

      No. we oppose everything as a party, because we did not want this administration to succeed. So we can all blame all the faillure on Obama.

    • @pitcaribou 13h25

      Vous semblez confondre statistiques et sondages…

      ..il y a aussi que Rasmussen… ben… mettons qu’ils sont assez biaisés merci.

    • @jean_saisrien

      C’est simplement difficile pour moi de considérer l’opinion de quelqu’un qui n’est pas capable d’émettre un commentaire sans au passage insulter son interlocuteur.

      Je me console en me disant que vous avez fort probablement moins de 20 ans et que vous portez un carré rouge. Même si vous avez un carré rouge, vous êtes plutôt vert, pas mûr.

    • @beaudesjardins

      Bien d’accord, les deux côtés sont aveugles! Sauf qu’ici c’est particulièrement pro-démocrate…

    • @arnolde

      Vous êtes un apprenti-défonceur de portes ouvertes. Très en retard.

      En plus de répéter les chimères que vous prenez pour la réalité.

      «Corporations Don’t Need More Tax Breaks»

      If you listen to the corporate lobbyists, and the right-wingers who plead their cases for them in Congress and in the media, you’d think that corporations are so heavily taxed that it is threatening their ability to continue to conduct business and be competitive in world markets. But is that really the case?

      http://ataxingmatter.blogs.com/tax/

      Démontrez que c’est faux !

    • @arnolde

      Il y a 32 millions de millions de $ américains qui dorment dans des paradis fiscaux.

      Ça, ç’est bon pour l’économie : pas d’impôts, pas d’investissements !

      Le miracle dretteux pour soutenir la classe moyenne !

    • @arnolde 13h40

      Vous pleurnichez parce que vous vous sentez “insulté (?!?).

      Mais vous vous empressez de baver sur jean_sairien à la ligne suivante.

      Tactique habituelle de fuite chez ceux qui sont incapables de réfuter un argument.

    • Quelqu’un peut m’expliquer la nature du «positif» dans cette nouvelle?

      Je vois seulement que juin fut moins pire que les mois précédents. Si votre conception du positif se résume à cet argument, toutes mes félicitations pour la jambe cassée!

    • @arnolde 13h40

      >>Je me console en me disant que vous avez fort probablement moins de 20 ans et que vous portez un carré rouge. Même si vous avez un carré rouge, vous êtes plutôt vert, pas mûr.

      Bouhou, bouhou!!! :-(
      Vous avez tout faux: j’ai 47, pas de carré rouge* et je suis plus gris que vert.

      Bonne journée quand même

      * Par contre, je suis en partie avec eux: je pense que l’éducation devrait être le moins cher possible pour favoriser toutes les strates de la société vers de meilleurs emplois… et je reste convaincu que moins cher est l’éducation, moins cher ça coûte au final aux contribuables en général.
      Je vois l’éducation comme un vaccin contre la pauvreté.

    • Pourquoi couper les vivres à un assité social ou à quelqu’un de la classe moyenne le force-t-il a travailler plus et réduire les impots à un millionnaire l’incite-t-il a travailler plus fort????

      Autrement dit:
      On baisse les revenus des moins riches et ils travaillent plus
      On baisse les revenus des millionaires et ils travaillent moins ????

      There is something wong… comme on dit en Asie.

    • @jean_saisrien

      ‘’Vous semblez confondre statistiques et sondages…’’ 13h32
      Pas tout à fait.
      Car vous oubliez le lien entre les deux.
      Lorsqu’un travailleur recensé au chômage constate après de longs mois l’état de l’économie et désespère de se trouver un emploi (comme le prouve les sondages sur l’optimisme ou le pessimisme quant au redressement de la situation économique) il abandonne sa recherche et ne se déclare plus chômeur. C’est pourquoi certains économistes avancent que le taux réel de chômage ne serait pas à 8 % mais en réalité à 14 % actuellement.

      P.S. : Parlant stats. Question pour vous. C’est vrai qu’ayant constaté qu’un enfant sur sept était chinois, votre vous êtes arrêtés à six?

    • 163.000 emplois, c’est positif.
      Ce qu’on ne sait pas c’est, quelles sortes d’emplois ?
      Et pourquoi juillet et pas juin, quelle est la recette du succès en juillet ?
      Comment, avec la connaissance du “pourquoi juillet”, peut-on espérer un retentissant septembre…?
      Le mois d’août? Oublions l’mois d’août, fais trop beau pour travailler…

    • @pitcaribou

      Vrai et vous endossez ce que j’ai écrit plus haut. Cependant, les É.Uniens. intéressés à ce genre de statistique estiment à 12% et + le nombre de travailleurs aptes au travail qui ne travaillent pas ( chômeur inscrits et travailleurs non inscrits)
      Je pense qu’ils sont peut-être un peu optimistes.

    • Aux É.U., il est très difficile de connaître le nombre de travailleurs aptes au travail. On se préoccupe guère de ce genre de travailleurs composés en bonne partie d’immigrants sans statuts et pauvres qui subsistent entre eux dans la grande pauvreté et sans coussin social. On dit d’eux qu’ils ne rencontrent pas les normes de compétence même élémentaire. On veut qu’ils partent et on les remplace par du pareil au même.
      Dans une ville ex. Tampa, il est interdit aux pauvres de mendier, de quêter , de se rassembler etc ils doivent faire la preuve qu’ils possèdent une adresse. Au coin des rues, ces pauvres doivent remplacer leur quête par une vente de bouteille d’eau ou autres produits qu’ils offrent en échange d’un peu d’argent.
      Pour les élus politiques et les fonctionnaires, ces personnes sont aptes à travailler.

    • “Mitt Romney qualifie la hausse du taux de chômage de «coup de massue pour les familles de la classe moyenne qui en arrachent». En plein le genre de démagogie populiste et sophiste qu’on nous distillera ici d’ici le 4 septembre. Je voterai ce jour-là, mais le nez bouché.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2012
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité