Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 1 août 2012 | Mise en ligne à 15h22 | Commenter Commentaires (16)

    La guerre des pubs, chapitre XI

    Depuis des décennies, les républicains reprochent aux démocrates d’être «mous» sur les questions de sécurité nationale. Or, dans une nouvelle pub diffusée dans plusieurs États clés, Barack Obama lance une attaque inusitée contre Mitt Romney, l’accusant d’être favorable à une augmentation des dépenses militaires (voir le spot qui coiffe ce billet).

    Le camp Obama a sans doute sondé l’opinion des électeurs sur la question des dépenses militaires avant de diffuser cette pub. Il faut croire que les résultats de leurs sondages indiquent un changement au sein de l’opinion sur ce sujet.

    De son côté, Mitt Romney a lancé ce matin une pub reprochant à Barack Obama d’avoir laissé tomber des concessionnaires de Chrysler et de GM dans le cadre de son plan de relance du secteur automobile. Le spot est assez audacieux de la part d’un politicien qui a proposé de «laisser Detroit faire faillite» :


    • Romney a plus l’air de s’interesser a la classe moyenne dans sa pub qu’Obama.

    • L’hypocrisie de Romney à son comble !

    • >>Le spot est assez audacieux de la part d’un politicien qui a proposé de «laisser Detroit faire faillite»

      Exactement… il sait très bien que son électorat est soit trop tata ou trop magouilleur pour s’en formaliser.

      @teddybear 15h39

      Ben oui… mais comme il ment 1 fois sur 2…
      L’autre fois c’est quand il dit exactement le contraire de la première.

    • Une minute, il faut m’expliquer! Le plan de sauvetage d’Obama demandait aux compagnies automobiles de réduire leurs dépenses? Et le gars dit qu’il a perdu sa job à cause de ça? Et si la compagnie avait fait faillite???

    • Comme disait l’un, quel hypocrite, surtout avec son expérience chez Bain Capital. Et comme le disait un autre, Romney s’intéresse à la classe moyenne pour obtenir son vote et parce que ce sont eux qui peuvent fournir les fonds aux plus riches pour relancer l’économie.

    • En excluant les coûts des deux guerres ( Iraq, Afghanistan ainsi que le versement de la pension de retraie des vétérans), le budget militaire est de 700 milliards annuellement soit plus que les budgets combinés des 14 pays les plus militarisés de la planète.

      http://www.economist.com/blogs/dailychart/2011/06/military-spending?page=1#sort-comments

      Quand il arrivera l’heure d’enclencher les mesures d’austérité pour réduire aux “States” le déficit ( ! 300 milliards $), les américains devront choisir entre l’armée, medicare et la social security. ( le 4e poste de dépense est l’incompressible département de la dette. Ces 4 postes de dépenses représentent 80 % du budget américain.

    • Rmoney sait que le tapis lui glisse sous les pieds en Ohio.

      Il va se surpasser en mensonges pour essayer de sauver au moins sa queue de chemise dans cet état.

      Et faire au moins aussi bien que McCain qui avait récolté 46,9% des voix dans cet état.

    • @allonsvoyons – 1 août 2012 – 16h18
      M. Romney est hypocrite avec cette pub! En effet, certains ont perdus au change, mais dans l’ensemble le plan de sauvetage a été un succès et la situation aurait pu être bien pire. Comme M. Hétu le fait remarquer, M. Romney a proposé de ‘laisser Detroit faire faillite’. Il n’y a pas limite à prendre les gens pour des imbéciles.

    • Un “retrait sur trois prises en jouant au tee ball” pour Mitt Romney dans son voyage a l’étranger, selon Colin Kahl, un haut responsable de la campagne de Barack Obama.

      http://news.yahoo.com/blogs/ticket/obama-aide-romney-struck-playing-t-ball-foreign-214304798.html

      Bwahahahaha!

    • GM auraient dû faire faillite, ça aurait évité les pertes massives subies par les contribuables américains. Obambi a ré-organisé GM à sa façon en donnant un bonne partie de la compagnie à ses tizamis syndiqués dans l’espoir que ça rapporte quelques votes.

      Rappelez-vous que faillite ne signifie pas fermeture.

      Quelqu’un a des nouvelles récentes de GM? Tout baigne dans l’huile, je présume.

    • @littlerob -1 août 2012 – 18h14
      … Un “retrait sur trois prises en jouant au tee ball” pour Mitt Romney …

      LOL

    • douche_froide

      1 août 2012
      18h47
      «GM auraient dû faire faillite, ça aurait évité les pertes massives subies par les contribuables»

      Bain oui !!!

      «Rappelez-vous que faillite ne signifie pas fermeture»

      Bain non !!!
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

    • @douche_froide

      Les contribuables auraient perdus beaucoup d’argent si tous les travailleurs de GM s’étaient retrouvés au chômage.

      Loin d’avoir perdu de l’argent, le calcul a été au contraire payant pour les contribuables américains Renseignez-vous comme du monde… ( soupirs )

      http://www.lapresse.ca/la-tribune/opinions/201011/29/01-4347436-le-sauvetage-de-gm-un-succes-eclatant-pour-obama.php

    • stridulation

      Tous les travailleurs de GM ne se seraient pas retrouvés au chômage parce que faillite ne signifie fermeture.

      Des ignorants comme vous pensent que seule l’intervention du gouvernement aurait pu «sauver» parce que vous êtes incapables d’imaginer qu’une compagnie bâtie dans l’environnement du marché requiert absolument l’intervention d’un gouvernement pour survivre.

      http://money.cnn.com/2012/02/14/news/economy/romney_gm/index.htm

      Comment va l’action de GM? Euh…. oups!

      http://www.nasdaq.com/symbol/gm/stock-chart?intraday=off&timeframe=5y&charttype=line&splits=off&earnings=off&movingaverage=None&lowerstudy=volume&comparison=off&index=&drilldown=off&sDefault=true

      Ceci pour vous instruire:

      http://www.nytimes.com/2012/05/04/business/gm-profit-falls-but-surpasses-forecasts.html?pagewanted=all

      J’adore la citation où le président de GM admet qu’un bon nombre (32%) d’acheteurs potentiels s’éloignent de GM simplement à cause du «sauvetage».

    • Franchement douche, je sais que c’est trop vous demander, mais un peu de bonne foi svp. On est dans un marché difficile pour l’automobile. GM n’est pas la seule entreprise automobile à voir ses actions baisser ces temps-ci. Même Toyota et Honda y goûtent:

      http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/02/07/97002-20120207FILWWW00309-toyota-repli-du-benefice-net-a-9-mois.php

      http://m.lesechos.fr/transports/cor-hausse-des-resultats-trimestriels-de-honda-moins-qu-attendu-reuters_00458006.htm

      C’est tout un exploit que GM fasse des bénéfices dans un contexte aussi difficile, au contraire !

      Pis faillite aurait bel et bien voulu dire fermeture: personne n’avait les reins assez solides pour racheter l’entreprise et la faire tourner. Les États-Unis se seraient retrouvés avec un million de chômeurs en plus, ce qui aurait lourdement grevé la croissance économique et les dépenses de l’État.

    • Um… n’est-ce pas là une raison de plus pour éviter de gaspiller l’argent des contribuables dans des entreprises douteuses? Les profits de GM viennent de chuter au dernier trimestre.

      Le sauvetage de GM fut en fait le sauvetage des syndicats et syndiqués qui ont gardé leurs salaires et pensions intacts, gracieuseté des gouvernements américain et canadien. Une banqueroute normale aurait forcé les syndicats à accepter des baisses de salaires et des modifications à leurs pensions ce qui n’est pas arrivé dans le cas de GM avec cette banqueroute organisée à l’avance, fondée sur la promesse de milliard de dollars volés aux contribuables.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2010
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité