Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 31 juillet 2012 | Mise en ligne à 12h09 | Commenter Commentaires (59)

    Romney : «Je ne parlais pas de la culture palestinienne»

    Mitt Romney a fait cette précision lors d’une interview sur Fox News au lendemain de sa déclaration controversée sur les écarts économiques entre Israël et les territoires palestiniens.

    La précision de l’ancien gouverneur du Massachusetts ne convaincra peut-être pas tout le monde. Prenant la parole hier matin devant de riches donateurs américains réunis dans un grand hôtel de Jérusalem, le probable candidat républicain à la présidence a bel et bien pris le soin de souligner la différence «énorme et dramatique» entre le PIB per capita des Israéliens et celui des Palestiniens.

    «C’est la culture qui fait toute la différence», a-t-il déclaré en expliquant la réussite des Israéliens.

    Il a ajouté que ce raisonnement expliquait les écarts économiques entre des pays voisins comme les États-Unis et le Mexique, entre autres.

    Le commentaire de Romney en Israël a été jugé de «raciste» par un responsable palestinien, qui a notamment reproché au visiteur américain de ne pas tenir compte de l’impact de l’occupation israélienne.

    Dans son entrevue sur Fox News, Mitt Romney a également reproché aux médias de focaliser sur ses soi-disant gaffes plutôt que sur des questions importantes comme l’économie, l’Afghanistan et le programme nucléaire iranien, entre autres.


    • Comment Mitt Romney justifiera de l’impact de la crise économique actuelle et la culture Américaine ? Qu’est-ce qui a tourné mal présentement chez les Américains pour que la crise économique perdure ?

    • M. Hétu: … La précision de l’ancien gouverneur du Massachusetts ne convaincra peut-être pas tout le monde. …

      En fait, je dirais plutôt: ne convaincra pas grand monde!

      Cet homme est un chef-d’oeuvre de la nature, au lieu de s’excuser pour les propos tenus, il prend les gens pour des imbéciles et en remet.

      Je pense qu’on peut raisonnablement penser que les Palestiniens seraient en bien meilleure posture sans l’occupation Israélienne.

    • Même chose pour les Afro-américains, j’imagine?

    • Le livre “Why Nations fail”, publié en 2011, confirme les dires de Romney, que ce soit pour la comparaison entre Israel et ses voisins, ou entre les USA et le Mexique. Les différences institutionnelles (c’est une question culturelle: selon que les institutions sont inclusives ou extractives) font toute la différence. Cela explique aussi les différences entre le Botswana et l’Algérie ou le Zimbabwe.

    • Rmoney the twit reproche aux journalistes de ne pas parler d’économie.

      À part essayer de nous faire croire qu’il est un Père Noël mormon qui va donner des cadeaux à tout le monde, to “you people”, quel est son programme avec ses objectifs définis et les moyens pour les réaliser ?

      Where is the plan?

    • Il l’a presque dit : “La culture israélienne est juste de la bonne couleur, les boudins religieux sont juste de la bonne longueur, le mur des lamentations est juste de la bonne hauteur, et la providence se charge entièrement du bonheur”…

    • Il a raison. La culture “guerrière” d’Israël fait toute la différence pour garder les palestiniens socio-économiquement faibles.

    • Mitt vient encore de flipflopper sur la question.

      Faudrait le dire honorhasbariste.

    • @honorable

      ”Le livre “Why Nations fail”, publié en 2011, confirme les dires de Romney… ”
      ______________

      Non. Ça n’a rien à voir avec la culture. C’est plutôt les choix politiques, le choix du modèle de développement économique et la stabilité sociale du pays. Voilà la recette de la réussite économique d’un pays.

    • @beaudesjardins

      Voyons donc, tout le monde sait que c’est la faude a Obama s’il y a
      une crise economique aux Zetas, demandez a n’importe lequel reps,
      il vous le confirmera.

    • Ce type est complètement déconnecté de la réalité. Il fait peur !

    • ” “I think people understand that big elections are about big things. And I think that one thing we’ve learned about this race is only that which is important matters,” he said. “This is not a race that has been affected by small things at all. I think it means absolutely nothing to the people at home because it has no relevance to their life. It doesn’t matter.”

      Ben là, tout a été dit. Y a plus rien à ajouter.

      Ça aurait été intéressant qu’il nous cause de la Shoah, juste pour voir ce qu’il en connaît. En glisser un p’tit mot en Pologne serait tellement approprié aussi.

      Bonne journée.

    • Romney : «Je ne parlais pas de la culture palestinienne»

      S’il était honnête, il aurait au moins fini sa véritable pensée, c’est à dire : «Je ne parlais pas de la culture palestinienne, car c’est une culture inventée tout comme son peuple…»

      Mais bon, s’il était honnête il ne serait pas en politique en premier lieu… :-p

    • “As you come here and you see the GDP per capita, for instance, in Israel which is about $21,000 dollars, and compare that with the GDP per capita just across the areas managed by the Palestinian authority, which is more like $10,000 per capita, you notice such a dramatically stark difference in economic vitality ”

      Sti de journalistes qui interprètent tout croche. On voit bien dans ses propos que Romney ne fait allusion en aucun temps à la culture palestinienne.

      Bonne journée encore.

    • On en est à combien de flip-flops déjà ?, j’ai perdu le compte tellement il y en a !

    • Romney en fait la preuve, on peut être très inculte disons en sciences humaines tout en devenant riche et prétendre à la Présidence. Du moins, aux États-Unis. Remarquez au Québec et au Canada,c’est pas tellement mieux.

      Les différences économiques entre les États-Unis et le Mexique ? Expliquez cela,rapidement ? Elles sont historiques, politiques, culturelles, géographiques, etc. C’est un ensemble de facteurs. On veut expliquer cela de manière simpliste et faire croire à la supériorité d’une nation sur une autre ? C’est un discours de démagogue qui veut aller chercher des votes chez les gens aimant bien les raccourcis intellestuels et les pensées tronquées. Bref, plutôt indigeste.

    • Il parlait de la culture du ”pot”! Si ce n’est pas américain ou juif c’est de la merde!
      Parlez-en a la petite chinoise qui a établit un record en nage, mais vu quelle est chinoise elle devait être drogué! Le monde selon Romney ”Kiss my ass” a dit un conseiller de Romney aux journalistes. We are the world we are the ones…..

    • FLIP FLOPPER . UNE VRAIE GIROUETTE. J’ai bien hâte d’entendre ses conneries quand il viendra au Canada. Je suppose qu’il va comparer les Québecois aux Martiens.

    • lecteur_curieux
      C’est un discours de démagogue
      —————————————–

      Vous êtes gentil d’utiliser le mot démagogue. Le mot qui aurait eu sa place ne serait pas plutôt raciste ?

    • @candela

      “Where is the plan?” (à propos de Romney)

      Obama avait un plan … “Yes We Can” et “Change We Can Believe In”

      Where are the results?

    • @beaudesjardins: les institutions d’un pays font autant partie de sa culture que ses films ou ses chanteurs. Vous me semblez trop influencés par les artistes et les humoristes québécois, qui voudraient bien établir une synonymie entre arts et culture alors qu’il n’en est rien.

    • @richrocco

      Le billet porte sur “Marvelous Mitt The FlipTwit !”

    • Et quel est le plan de Rmoney ?

    • @richrocco

      Et quel est le plan de Rmoney ?

      «Kiss my ass, you people !»

    • On devrait décerner à Romney une médaille d’or en patinage…

    • Romney it’s a crime
      Share it fairly but don’t take a slice of my pie
      Romney so they say
      Is the root of all evil today
      But if you ask for a rise it’s no surprise that they’re giving none away

      Milles excuse à Pink Floyd pour avoir parodié une de leur chanson bien connue.

    • candela
      Et quel est le plan de Rmoney ?
      ——————————————

      Romney: “plan ? quel plan ? Mon sourire et mes cheveux bien placés c’est pas assez ?”

    • Le pire, c’est que sa tournée ” American Idle ” est sous haut contrôle des médias, ce qui met les journalistes en rogne. Imaginez si ce n’était pas le cas.

      Au tout début, voici quelles étaient les consignes :

      1) Soumettre les citations pour approbation.

      2) défense de poser des questions ” on the rope line ”

      3) On les a même empêcher ( journalistes ) , du moins en partie, de se présenter chez un bailleur de fonds important, contredisant une promesse faite.

      Ces conditions ont soulevé un tollé parmi les journalistes, forçant un retrait, disons dans sa forme, de ces procédés. Encore là, c’est au compte- goutte que l ‘accès aux interviews, aux commentaires de Romney se fait. Beaucoup de secret.

      Imaginez les perles dont on se prive. En Pologne, Mitt s’est-il informé de la santé du nouveau pape Jean-Paul !! ? . Question de même.

      Tourlou.

    • Non ! Il ne parlait pas de la culture palestinienne , il parlait de la culture des poireaux, comme la sienne.( Mes excuses aux poireaux.)

    • @lionking

      «…sa tournée ” American Idle ” …
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – -

      Une coquille d’une excellente saveur !!!

      “Idle Mitt” :)))

      Mitaine pourrait le chanter sur l’air d’” Edelweiss” !

    • Les auteurs de Why Nations Fail, le livre auquel Romney a fait allusion dans son discours de Jérusalem, le contredisent sur la question des écarts économiques entre Israël et les territoires palestiniens :

      “But more seriously,” Acemoglu added, “Israel is so much richer than other countries in the area because it was founded by people with high human capital bringing in technology from Europe, and has been integrated into the world economy, continuing the process of technology transfer throughout the last several decades. The reason why this better technology and better human capital has not benefited Palestinians next door clearly has to do with institutions and with Israel’s policies (blockades but more importantly its understandable unwillingness to invest in the West Bank and Gaza). So it’s much more institutions, human capital and technology with clear historical roots rather than some sort of Palestinian or Arabic culture holding these places back.”

      Robinson also wrote back in a similar vein. His key sentence: “Mitt is confused.”

      http://www.businessweek.com/articles/2012-07-31/author-mitt-is-confused-on-palestine-and-culture

    • Et encore une fois, Rmoney déforme la vérité, ment, suce et vomit ses flip-flop !

    • candela,

      Ce n’était pas une coquille. :-)) Je m’attendais à ce que quelqu’un m’en fasse la remarque.

      Tourlou.

    • @lionking

      Bravo !

      Il fallait y penser. ;)

    • Le livre auquel Romney faisait allusion hier était “The Wealth and Poverty of Nations,” un livre écrit en 1999 par David Landes, et non “Why Nations Fail”, qui a été écrit il y a moins d’un an et que Romney n’a probablement pas eu le temps de lire.

    • Il aurait fallu que j’écrive le «livre que Romney aurait dû lire»…

    • richard.hetu,

      Merci pour la précision.

    • @lionking: il n’y a pas de quoi.

    • Donc, honorabe charriait encore une fois avec sa basse apologie propagandiste de 12h49.

      Un vrai idolâtre éperdu.

      Risible.

    • Candela,

      Merci.

    • honorable,

      Il n’y a pas de quoi de quoi ?

    • Je me demande ce que Romney a laissé pour lui?
      Il prend des zéros partout, il a fait rire de lui même ceux a qui il est allé faire de la lèche.
      Et dire qu’il y’a des gens pour le défendre.. d’ailleurs je pense que le premier a le défendre devrait être Obama. … c’est un ticket gagnant pour un second mandat.

    • @lionking (15h19)

      Quand un zigoto vaniteux se prend pour le nombril du monde, il aime se leurrer à croire que les compliments lui sont d’office adressés.

      «Plus il voulut faire le fat, plus il prouvait qu’il n’était qu’un sot » -Duclos

    • @lionking: la précision que vous appréciez tant vient en fait de moi (14h59). Le 15h04 était en réponse au 15h04. Il est vrai que le fair play envers honorable n’est pas la marque de ce blogue…

    • Héhé !

      Et si j’avais fermé mon ordi jusqu ‘ à ce soir , disons à 15h08, il est fort probable que je vous aurais remercier de toute façon, bof, à 20h04, tiens.

      Ne soyez pas inquiet, honorable, il me reste un minimum de savoir-vivre et de gratitude quand il le faut !

      Bonne journée.

    • Diantre… remercié.

      Et là je quitte pour vrai. M’en vais me faire suer, c’est le cas de le dire, j’ai du travail à faire sur mon terrain.

      Tourlou.

    • @hono Tiens voilà que vous parlez de votre humble vous-même à la 3e personne … décidément !
      LOL !

    • @richard.hetu – 31 juillet 2012 – 14h38
      Merci M. Hétu! Quelle surprise, des gens qui savent de quoi il parle contredisent M. Romney :-(.

    • @ q.terreux

      …Ce type est complètement déconnecté de la réalité. Il fait peur !…

      M. Terreux, de qui parlez-vous, De Mitt ou du doc derrière le pseudorifique ‘honorable ‘

    • @ honorable,

      D’accord. Je croyais que vous me faisiez une sorte de leçon de politesse , n’ayant pas répondu tout de suite à Candela, qui m’adressait un ” bravo “.

      Tout s’éclaire. À bon entendeur…

      Bonne fin de soirée.

    • Merci M. Romney.

      Je note que les auteurs d’un livre qui, par ailleurs, a été recommandé au moins deux fois ces derniers jours dans ce blogue et par la même personne (!) qui, en plus, donne l’impression de ne pas l’avoir lu elle-même (!), en arrivent à la conclusion que «Mitt is confused».

      Faut-il faire la démonstration que, pour quiconque vit dans le réel et suit l’actualité, ce qui n’est tout de même pas un luxe pour un homme politique – sauf pour Sarah Palin – la situation d’apartheid que subissent les Palestiniens n’est qu’un truisme que certains s’acharnent à nier jusqu’à la bêtise, sinon jusqu’au racisme ?

      C’est précisément le genre de gaffe inespérée qui met en relief la misère des Palestiniens. Merci M. Romney.

      Quand l’honnêteté intellectuelle prévaut, elle donne ceci:

      «The reason why this better technology and better human capital has not benefited Palestinians next door clearly has to do with institutions and with Israel’s policies (blockades but more importantly its understandable unwillingness to invest in the West Bank and Gaza).»

    • @honorable

      “Il est vrai que le fair play envers honorable n’est pas la marque de ce blogue…”

      C’est la méthode de prédilection de la gauche, soit d’esquiver le débat et d’attaquer plutôt ceux qui menacent leur pensée unique.

    • honorable 31 juillet 2012 13h56

      « Vous me semblez trop influencés par les artistes et les humoristes québécois, qui voudraient bien établir une synonymie entre arts et culture alors qu’il n’en est rien. »

      Et ça serait quoi la culture sans les arts sérénissime?

    • @therichrocco “le fair play envers honorable n’est pas la marque de ce blogue…” Et le fair play de honorable n’est pas particulièrement évident. On récolte ce que l’on sème.

    • @honorable, 15h43 Quand on commence à parler de soi à la troisième personne…

    • @thericrocco “C’est la méthode de prédilection de la gauche”. Vous voulez dire que la gauche a l’exclusivité des coups tordus? Enlevez vos oeillères, ça presse.

    • Romney ne fait que le pellerinage de service en “terre sainte” que tout politicien américain se doit de faire, faute de s’aliéner tout cette manne juive. (”Terre sainte”. Quelle apellation absurde pour décrire une terre constamment innondée de sang, et ce, depuis le génocide de Canaan par Josué il y plus de 5,000 ans de ça…).

      Y’a pas de quoi s’énerver. Les Israéliens savent bien que Romney représente parfaitement l’Américain moyen (qui ne connait rien de ce qui se passe à l’extérieur des 50 états). Ceci est même préférable pour la communauté juive. Si le candidat ne connais rien, il est bien plus facile de lui bourrer le crâne.
      (La preuve est qu’il a bien répété sa leçon).

      Obama arrive au Moyen Orient bientôt. Et lui aussi fera sa petite danse pour Israel.

      Money talks.
      Bullshit walks.

    • @lukos

      “Et le fair play de honorable n’est pas particulièrement évident.”

      Avez-vous des exemples?

    • Rmoney devrait bientôt annoncer que le cheval d’Anne, qui est si brillant dans la danse et les flipflops équestres, sera son co-listier.

      “Animals are people, my friend”

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité