Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 31 juillet 2012 | Mise en ligne à 14h16 | Commenter Commentaires (31)

    Obama donne des $ à sa propre campagne

    Après avoir été battu par Mitt Romney dans la course à l’argent lors des deux derniers mois, Barack Obama a adopté une stratégie inusitée pour inciter ses supporteurs à financer sa campagne de réélection en ce dernier jour de juillet : il a tenu la vedette d’une vidéo le montant en train de verser de l’argent (5 000$, a-t-on appris) dans sa propre caisse électorale :


    • Encore de l’argent sale !

    • Ses finances vont si mal que ça?

    • Y a pas si longtemps ( mai ou juin ), l’équipe Romney avait engrangé des montants 30 fois ceux d’Obama. Ce n’est pas rien.

      Pas étonnant qu’Obama y aille de ce genre de pub, ma foi à saveur pro-peuple, monsieur et madame tout le monde. Tant qu’à moi , c’est bien correct. Ça va dans le sens de son idéologie démocrate et socialisante.

      Si j’étais lui par contre, je ne me ferais pas tant de soucis parce que l’autre, plus la campagne avance, plus il agrandit le trou de sa tombe juste avec les inepties qu’il lance à gauche et à droite, ici et là, euh surtout là, là-bas par les temps qui courent.

      Mais bon, rien n’est joué. Les Américains ont bien voulu d’un Bush JR, à deux reprises.

      Quoique, si on scrute les façons de faire des Bushers lors des élections, on n’est plus trop sûr que c’est vraiment ce que ” les ” Américains avaient décidé. C’est bien d’avoir un frérot en Floride, surtout quand ce dernier en était le gouverneur.

      Le pouvoir de l’argent et de la manigance.

      Salut.

    • @lionking

      30 fois? M’est avis que vous errez.

      Romney en mai : 76,8 million$
      Obama : 60 millions$

      Romney en juin : 106 million$
      Obama : 71 million$

    • Tant mieux si ça incite ses concitoyens démocrates à en faire autant. Je pense néanmoins qu’Obama gagnera l’élection même avec des fonds moindres que ceux de Romney. À tout événement, j’ai hâte de voir combien ils auront eu à dépenser respectivement pour chaque vote.

    • richard.hetu,

      Si je peux retrouver le lien, ça pourrait aider , d’abord moi-même et les les autres à comprendre ce 30 fois. Je l’avais bien lu. Il y avait cette comparaison entre les deux. Et cette disproportion en comparaison.

      J’y vois.

    • Romney has not always led President Obama in the money race. Obama’s March fundraising totals, released in April , show that he had $104 million on hand—10 times what Romney had available at that same mark. Clearly, though, things have been working more to Romney’s favor in the aftermath of the primary, as, in May , “Mitt Romney outraised President Obama by almost 30 percent, raking in $76.8 million.”

      Quelle erreur de ma part ! 30% et no 30 fois.

      Merci de me corriger.

    • Erreur de sa part. Obama risque de se voir ridiculiser par les Reps,il
      la leurs donne trop facile.

    • Ceux qui financent la campagne de Romney sont le 1% les plus riches et les lobbys. Ceux là ne se soucient guère de la situation économique difficile des Américains ou du pays. Ils pensent seulement à leur propre intérêts. Tant dis que ceux qui contribuent à la campagne d’Obama sont les simples électeurs qui ont eu la chance de voir la faiblesse et les faux pas de Mitt Romney sur la politique étrangère.

    • il donne 5000$ mais va dépenser 10 000$

    • @maxg

      Piètre performance !

      Rmoney, lui, ne déclare rien comme revenu, et cache le reste dans les paradis fiscaux !

    • Avez-vous pensez à qui ira voter pour Obama ou autres lorsque les statistiques démontrent un accroissement rapide et important de la pauvreté en Amérique, celle de l’appauvrissement de la classe moyenne…?

      Aujourd’hui: 100 millions d’Américains sont pauvres ou en voie d’appauvrissement – Les prévisions démontrent que l’Amérique atteindra sous peu un taux de pauvreté supérieur à celui d’il y a 50 ans – 57% des enfants Américains vivent en famille considérée à revenus faibles ou “appauvris” – 1 travailleur sur 4 gagne un revenu sous le seuil de la pauvreté – 1 enfant sur 4 est nourri avec l’aide de bons alimentaires – 50 millions d’Américains ne possèdent pas d’assurance santé…et la liste désolante et inquiétante continue.

      Pensez-vous que les politiciens de ce monde trouveront une solution à ces problèmes sociaux économiques grandissants?

    • “Aujourd’hui: 100 millions d’Américains sont pauvres ou en voie d’appauvrissement – Les prévisions démontrent que l’Amérique atteindra sous peu un taux de pauvreté supérieur à celui d’il y a 50 ans – 57% des enfants Américains vivent en famille considérée à revenus faibles ou “appauvris” – 1 travailleur sur 4 gagne un revenu sous le seuil de la pauvreté – 1 enfant sur 4 est nourri avec l’aide de bons alimentaires – 50 millions d’Américains ne possèdent pas d’assurance santé…et la liste désolante et inquiétante continue. ”

      Au Québec c’est pareil, le club des ptits déjeuners est en expansion, Patrick Lagacé qui fait un blogue sur Moisson MTL et nous dit que y’a des gens qui travaillent et qui font leur épicerie a Moisson MTL, sinon ils crèveraient de faim, pourtant le gouvernement avec tout ces impots et taxes de toutes sortes supposément pour répartir la richesse HAHAHA est bonne celle-la, on vous taxe et on vous impose beaucoup, mais c’est pour mieux répartir la richesse, ben oui toé. Juste a se promener au centre ville de MTL, un itinérant a tout les 20′ pieds, évaché sur le trottoir avec sa pancarte” aidez-moi c’est pour manger” sans parler des gens avec des problèmes de santé mentale qui déambulent dans les rues, mais c’est pas grave, le gouvernement veille au grain, avec toutes les taxes et impots que vous payez on va régler ca HAHAHA.

    • Obama a toujours beaucoup compté sur sa très grande base de donneurs. Elle dépasse 1 millions de “petits donneurs”. Ce sont tous des personnes qui pourront contribuer d’ici la fin de l’élection. Tandis que Romney, de son côté, a des donneurs plus riches, mais ils ont déjà atteint la limite de 2500$ réservée pour les campagnes, ce qui les force à se tourner vers les SuperPacs s’ils veulent donner plus.

      Paradoxalement, la raison du léger retard d’Obama dans sa levée de fond est que ses partisans n’ont pas encore “peur de perdre”. Tous les jours, on montre dans les médias la dernière gaffe de Romney, et les sondages montrent Obama en avance par environ 3 points nationalement, et davantage, dans les états baromètres.

      Si les sondages changent et “donnent une frousse” aux partisans d’Obama durant les mois de septembre et d’octobre, l’argent va se mettre à rentrer…

    • Il y a une loi anti pauvreté au Québec, comment ca les pauvres sont pas en prison ? Pourtant ils pullulent tout partout. HAHAHA Esti de gouvernement niaiseux.

    • Misère ! teddybear a encore fumé ses rognures d’ongles de pieds !

    • “Misère ! teddybear a encore fumé ses rognures d’ongles de pieds !”

      Wow le gros argument économique toé, ce qu’on en apprend ici ma Foi.

    • @Mano14 ( 17h54 )

      Très bonne observation , mais je suis de ceux qui croit que le financement de la caisse électorale des démocrates est le talon d’achile d’Obama. Sous cet aspect, en 2012, le parti démocratique souffre de grande faiblesse.

    • Obama investi dans lui-même comme n’importe qui le ferait. À quoi sert d’épargner pour les mauvais jours si on peut pas s’en servir quand cé nécessaire…
      par contre quand je lis les chiffres de RH
      Romney en mai : 76,8 million$
      Obama : 60 millions$
      Romney en juin : 106 million$
      Obama : 71 million$
      …et le gagnant est ?

      On dirait que l’homme choisi cette fois est Romney, probablement parce qu’il servira mieux les intérêts de ceux qui le payent.

    • @Teddybear

      Tabern…… teddybear , tu me fais peur, je sais pu où aller habité, t’as l’air à vouloir dire que les pauvres c’est comme la vermine y en a partout. De Plume «« Les pauvres ont pas d’argent Les pauvres sont malades tout l’ temps Les pauvres savent pas s’organiser Sont toujours cassés Les pauvres vont pas voir de shows….et ils savent pas quoi faire pour sortir de la misère . 100 millions aux É.U. Aux états, ils vivent malade parce que pas assuré, dans les écoles on nourrit les enfants au coke, au may west et aux”hot dog”. Les familles vivent à 7 et 8 personnes dans des motels ”cheap” voisin du grand terrain de jeu qu’est Disneyland à Orlando, FL et on dit que la misère est moins pénible au soleil.
      En passant ton commentaire comme le mien, ça dit pas grand chose , tout le monde sait ça.
      jrcm
      Tampa, FL.

    • @ lionking à 14h51

      Parlant de Romney, vous écrivez:

      « (…) plus la campagne avance, plus il agrandit le trou de sa tombe juste avec les inepties qu’il lance à gauche et à droite »

      Malheureusement, l’Américain moyen (1) écoute peu les nouvelles, lit peu les journaux, s’informe très sommairement et pour couronner le tout, il est oublieux. Ainsi, il est à risque face aux campagnes publicitaires que les républicains, plus riches que jamais – merci à la Cour Suprême – martèleront sans arrêt d’ici les élections.

      Il est loin d’être impossible que M. Romney renverse M. Obama. Tel est le pouvoir de l’argent. Le camouflage et le maquillage sont l’affaire de publicitaires professionnels habiles qui ont fait leurs preuves depuis longtemps. Telle est notre société.

      Depuis cette funeste décision de la Cour Suprême, les possédants jouissent d’outils qui conforteront leurs privilèges comme jamais. Il sera très difficile au président Obama d’être réélu.

      (1) Cela vaut pour les Québécois et les Canadiens.

    • @infophile “Cela vaut pour les Québécois et les Canadiens.”

      En effet … un simulacre de démocratie où le moto est: Cause toujours, tandis que nous sommes assis sur le magot …
      Le butin de la course est celui qui aura le ‘privilège’ de s’assoir sur la cagnotte et la distribuera à son gré, plutôt, au gré des ses commanditaires / corrupteurs / usurpateurs du pouvoir.

    • infophile …. l’Américain moyen (1) écoute peu les nouvelles… Cela vaut pour les Québécois et les Canadiens….

      Pas d’accord. Ils écoutent TROP les nouvelles en boucle qui sont les mêmes partout, qui finissent par abrutir, à leur insu, les personnes les mieux intentionnées car comme vous devez le savoir, quand on raconte des mensonges en boucle aux téléspectateurs, ont tuent des cellules dans leur cerveau, Zappa l’avait dénoncé déjà avec The Slime…

    • decembre

      Les chaînes d’informations en continue ne rejoignent sur une base régulière, heureusement, qu’une faible proportion de la population.

      Par ailleurs, il faut distinguer entre l’info-tainment et l’information. Les masses sont friandes de faits divers. Elles syntonisent les nouvelles principalement pour s’en rassasier.

      Les gens jouent, se divertissent, écoutent des soaps et des télé-séries, scrutent les statistiques des sports, travaillent, écoutent de la musique qui ne dit rien, mais lisent très peu, et ont finalement peu de temps pour s’informer correctement. Des statistiques vont dans ce sens. Peut-être saurez-vous les trouver ?

      Quant aux mensonges en boucles, ils profitent aux possédants.

    • @_cameleon_

      Salut à vous !

      « Cause toujours, tandis que nous sommes assis sur le magot … »

      Et voilà. Quitte à ce qu’ils mènent un ramdam médiatique pour s’assurer que les gens ne comprennent rien. Contre-informations, inexactitudes, approximations voulues, déploiements dilatoires, diffamations, calomnies, rien ne leur répugne quand il s’agit de maintenir leurs prérogatives et privilèges qui leur sont indispensables pour s’assurer leurs acquis et les accroître.

      Et quand la situation se corse, ils recourent aux scabs et autres piliers de tavernes, tout disposés à jouer des bras et à intimider les travailleurs qui ne cherchent qu’à se tenir la tête hors de l’eau. On a vu ça au Québec, notamment dans les années 30, au profit de la famille Simard de Sorel. Heureusement qu’il y a eu des Monseigneurs Desranleau et Décelles, pour n’en nommer que deux, qui ont pris fait et cause pour les travailleurs.

    • @jrcm.t
      Faut se poser des questions un moment donné, ca pas de bon sens, plus on est taxer et imposer, pour répartir la richesse,plus les itinérants, les SDF comme disent les Francais, se reproduisent, y’a quelque chose qui cloche, il y a 25 ans, tu voulais voir un itinérant, fallait aller dans le Vieux MTL ou au Carré Viger, asteur sont partout, a Saint-Laurent, sur le Plateau Mont Royal etc.

    • infophile,

      Vous dépeignez une triste réalité, mais une réalité.

      C’est pour cette raison que j’ai ajouté : ” Mais bon, rien n’est joué. Les Américains ont bien voulu d’un Bush JR, à deux reprises. ” Ce qui va dans le sens de votre commentaire.

      J’ose toujours croire que les choses ont changé avec le temps . Ça me ramène à ces paroles de Allen Dulles, ex directeur de la CIA et conseiller de la commission Warren, à propos du rapport à publier :

      ” Mais personne ne le lira. Ne croyez pas que les gens lisent dans ce pays.Il y aura peut-être quelques professeurs qui liront certains passages. Mais le public en lira très peu. ”

      Bonne journée.

    • @TeddyBear & @jrcm.t

      Certainement, au Québec, au Canada et outres mer (situation critique et désolante en Floride).

      Ce phénomène appelé crise économique est une réalité globale puisqu’elle affecte et affectera toutes les nations de ce monde puisqu’elles sont économiquement interdépendantes; un pays ne peut survivre sans la contribution, coopération des autres et vice-versa.

      De plus, les faits passés et actuelles nous démontrent que la soif du gain et du pouvoir économique guidé par l’individualisme (égoïsme) a conduit et conduira davantage à enrichir le décile mondial riche (10%) au détriment du 90% ce qui contribuera à l’augmentation des iniquités économiques et de là, les iniquités sociales ( le droit à l’éducation, à la santé et au travail) et l’instabilité.

      L’économie mondiale ne peut poursuivre la stimulation de la société à la consommation alors qu’elle poursuit sa réduction des salaires; cela comporte un fort risque de la formation d’un marché du travail mondial qui renforcerait le monopole mondial lui permettant de marquer son rôle dans un marché global; les petites et moyennes déclineront. La crise gonflera le protectionnisme…Cela générera non seulement les iniquités sociales mais aussi l’instabilité des relations internationales et intra-nationales.

      Néanmoins, il y a un fait rassurant; le 10% est complètement dépendant du 90% de la population mondiale.
      Cette crise n’est-elle pas notre occasion de s’unir à la base de nos qualités naturelles, en tant qu’humains, comme une famille interagissant pacifiquement en commun accord, cela afin de redéfinir nos valeurs communes et de créer les solutions qui seront au bénéfice du bien commun afin de procurer à tous les éléments essentiels pour mener une vie harmonieuse, équilibrée, d’assurer un futur prospère et sans conflit pour les générations futures?
      Adopter ensemble une nouvelle vision et attitude où seule l’unité humaine contribuera à son bien-être, à sa survie?

    • @teddybear

      Va pas à Montréal !

      Ferme ta tivi !

      Ça te stresse !

      Reste peinard chez vous à St-Borné-de-la-Drette à regarder passer les “machines”.

    • @QuelleEstVotrePensee (12h21)

      Dans les faits et pour aller vite, vous voulez me dire quoi ? J’ai l’impression que vous voulez vous faire peur ou vous faire plaisir. Ratissez plus petit, la planète c’ est peut-être un peu beaucoup grand pour vous .
      Laisser teddybear tranquille, il se repose en campagne à St-Borné-de-la-Drette. Il vit des grands stresses existantielles.

    • ” Il n’y a pas de honte à préférer le bonheur.” Albert Camus

      Le sens étymologique de “crise”, est “décider”, “faire un choix”.
      Bien que le mot “crise” soit utilisé, de nos jours, pour désigner une période de difficultés, son sens étymologique signifie, “faire un choix” et “décider”.

      “Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible.” Antoine de Saint-Exupéry

      “Lorsqu’un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une nouvelle réalité.” F. Hundertwasser

      “La difficulté n’est pas de comprendre les idées nouvelles, mais d’échapper aux idées anciennes.” John Maynard Keynes

      “Les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise.” Jean Monnet

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2008
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité