Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 29 juillet 2012 | Mise en ligne à 8h38 | Commenter Commentaires (85)

    Les Palestiniens doivent renoncer à leur «droit au retour», selon Romney

    Mitt Romney s'est recueilli devant le Mur des Lamentations à Jérusalem. (Photo Reuters)

    Mitt Romney s'est recueilli devant le Mur des Lamentations à Jérusalem. (Photo Reuters)

    Les Palestiniens doivent abandonner leur «droit au retour» s’ils veulent parvenir à un accord de paix avec Israël, selon Mitt Romney, dont le point de vue est exprimé par Dan Senor, un de ses conseillers pour les questions de sécurité, dans cet article du site BuzzFeed.

    Après avoir rencontré plusieurs dirigeants israéliens, dont Benjamin Netanyahu et Shimon Peres, l’ancien gouverneur du Massachusetts doit prononcer ce soir à Jérusalem un discours dans lequel il promettra de resserrer les liens entre les États-Unis et Israël. Inscrit dans une résolution onusienne de 1948, le droit au retour des réfugiés palestiniens fait partie des revendications traditionnelles de ce peuple.

    Dans son allocution, Mitt Romney exprimera également son soutien à Israël en cas d’attaque unilatérale contre l’Iran, selon Dan Senor. Après sa rencontre avec le président israélien, Romney a fait cette déclaration :

    «Comme vous, nous sommes très inquiets du développement des capacités nucléaires de l’Iran, et nous considérons comme inacceptable que l’Iran devienne une nation dotée de l’arme nucléaire. La menace que (cette situation) pourrait représenter pour Israël, la région et le monde est incomparable et inacceptable.»

    La visite de Mitt Romney en Israël prendra fin sur une activité de collecte de fonds dans un grand hôtel de Jérusalem en présence de plusieurs Américains juifs, dont Sheldon Adelson, magnat des casinos de Las Vegas, qui a déjà versé des dizaines de millions de dollars à des Super PAC favorables à Newt Gingrich et au probable candidat républicain à la présidence.

    Le camp de Romney a suscité la grogne chez les journalistes en leur interdisant l’accès à cette activité.

    P.S. : Le camp Romney fait volte-face et permettre aux journalistes d’assister à cette activité.


    • Heureusement que l’imbécilité ne tue pas.

    • The Joker strikes again! Et vient de s’aliéner le vote Musulman. Au fait, quel est le ratio entre le vote Juif et le vote Musulman aux États, quelqu’un peut m’éclairer?

    • Romney a peur des journalistes qui vont rapporter ses gaffes et ses flipflops.

    • Aucun candidat à la présidence des USA n’a le droit d’évoquer la légitimité des revendications des Palestiniens: c’est pour ça que la guerre dure depuis 1948. Les Israéliens ont les armes, l’argent, et l’arrogance qui va avec. Pas de paix possible sans un État palestinien: les plus sages le répètent depuis des lunes mais ce sont les fous qui mènent le monde.

    • La justice romneyenne repose d’abord sur l’abandon des droits !!!

      Et la soumission à l’usurpateur.

    • @chip

      Pas sûr de ce ratio, mais je suis pas mal sûr que le ratio entre l’argent juif qui va en politique vs l’argent musulman qui va en politique aux US est assez énorme merci, sinon ça fait longtemps qu’ils tiendraient un autre discours…

    • Romney a affirmé qu’il était très préoccupé par l’élection d’islamistes au Moyen-Orient.

      Il vient ainsi de s’attirer la “sympathie” des alliés des États-Unis dans cette région :

      “U.S. Allies in the Mid-East with Islamic Leaders”:

      Saudi Arabia: Islamic Absolute Monarch. Governed by Sharia Law

      Jordan: Islamic Leader, King Abdullah II bin Al-Hussein

      Turkey: Islamic Leader, President Abdullah Gül

      Egypt: Islamic Leaders for decades. current Islamic Leader: Mohamed Morsi Isa al-Ayyat

      Pakistan: Islamic Republic

      Qatar: Islamic Leader, Hamad bin Khalifa Al Thani

      Algeria: Islamic Leader, Hamad bin Khalifa Al Thani

      Afghanistan: Islamic Republic put in place by Bush/Cheney

      Iraq: Islamic Leader, Jalal Talabani under Bush/Cheney’s watch

      Kuwait: Islamic Leader, Sabah IV Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah

      Bush/Cheney “rétroactivement” !

    • La résolution de l’ONU demande le rapatriement des réfugiés qui le désirent, sinon leur indemnisation. Encore une question de gros sous et d’électorat.

    • @chip

      “The Joker strikes again! Et vient de s’aliéner le vote Musulman. Au fait, quel est le ratio entre le vote Juif et le vote Musulman aux États, quelqu’un peut m’éclairer?”

      Dans les faits, Romney n’aura pas la part du lion en ce qui concerne le vote Musulman de toute façon. Le GOP ne joue pas à la guidoune et assume ses bons liens avec Israël.

      À qui cela risque de coûter des votes, c’est Obama, qui a tenté de “couper l’herbe sous le pied” de Romney, comme dirait M. Hétu, en renforçant la coopération militaire entre les États-Unis et Israël.

      http://blogues.lapresse.ca/hetu/2012/07/27/a-la-veille-du-voyage-de-romney-en-israel/

    • “Le droit au retour” n’existe que dans l’imagination palestinienne. De toute manière aucune résolution ne mentionne l’expression “droit au retour”. Et les résolutions qui font allusion à quelque chose d’analogue ne proviennent jamais du Conseil de Sécurité.

      En passant, le plus jeune des réfugiés a 65 ans; la question devient de plus en plus théorique. Et il n’y a pas plus droit au retour des cercueils qu’il n’y a droit au retour des personnes. Seuls le privilège du retour existe, en Israel comme dans n’importe quel autre pays au monde.

    • ..@honorable,29 juillet 2012,09h38:«En passant, le plus jeune des réfugiés a 65 ans; la question devient de plus en plus théorique.»
      +++++

      Mais c’est vrai ça. Alors, si on applique votre théorie, le «droit au retour» juif, en fonction des écrits de la Bible et de la Terre Promise, ils seraient éteints depuis quoi, une couple de millénaires ? En vertu de votre approche toute «scientifique», il me semble que cela se tient. Vous ne pensez pas? :-) :-)

    • therichrocco

      29 juillet 2012
      09h37

      Le GOP ne joue pas à la guidoune et assume ses bons liens avec Israël
      - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – –

      Rmoney va leur donner un plus grand accès à son agence d’escorte, quoi !

    • Le GOP ne joue pas à la guidoune et assume ses bons liens avec Israël.

      Hum! Je suis d’accord avec vous, ce sont les candidats qui vont faire la pute chez la grande pute. C’est avec des gens comme vous qu’on va trouver des arguments pour déporter des gens et tout ce qui vient avec après. Je vous verrais bien (avec le GOP) comme grand exterminateur.

    • «Comme vous, nous sommes très inquiets du développement des (non)capacités intellectuelles de Romney et nous considérons comme inacceptable que les USA devienne une menace pour l’intelligence mondiale.
      Bravo mitaine tu viens de passer d’imbécile a fou a lier.

    • @bidulen

      “Hum! Je suis d’accord avec vous, ce sont les candidats qui vont faire la pute chez la grande pute.”

      Vous confirmez que peu importe que le GOP se soit exprimé sur cette question en faveur d’Israël ou en défaveur, cela n’aura rien changé pour le vote de la gauche.

    • jeanfrancoiscouture 10h02

      ===

      Bingo!

      Jean Émard

    • “Vous confirmez que peu importe que le GOP se soit exprimé sur cette question en faveur d’Israël ou en défaveur,” therichrocco

      ===

      La position rationnelle c’est d’être parfois en faveur et parfois en défaveur d’Israêl, “selon les dossiers”.

      “Selon les dossiers” veut dire qu’on ne prends pas une position de meneuse de claque en faveur d’Israêl, ni une position de tout dénigrer parce que ça vient d’Israêl.

      On a ici la célèbre meneuse de claque nommée honorable (et sa suite) et quelques anti-Israêl maladifs.

      Quand on dépassera ces positions simplistes. il y aura de l’espoir.

      Jean Émard

    • C’est ainsi que l’on précipite le monde dans une nouvelle guerre mondiale.

    • Comment les États-Unis et six présidents se sont eux-mêmes piégés en intervenant en Iran il y a 30 ans et depuis.

      http://www.npr.org/templates/transcript/transcript.php?storyId=157248254

    • honorable
      09h38
      “Le droit au retour” n’existe que dans l’imagination palestinienne.

      C’est drôle, c’est précisément ce «droit au retour» que les juifs sionistes invoquent lorsqu’ils parlent du retour des 10 tribus perdues en Terre Promise. C’est aussi ce qu’ils invoquent quand ils tentent de ramener en Israel le plus grand nombre de juifs possibles.

      Ce qui est bon pour minou n’est donc pas bon pour pitou?

    • Moi c’est la menace des armes nucléaires, et ce quel que soit le pays possesseur, que je trouve inacceptable.

    • “Moi c’est la menace des armes nucléaires, et ce quel que soit le pays possesseur, que je trouve inacceptable. ” man1hack

      ===

      Moi aussi.

      Je serais aussi déprimé de savoir que 15,000 personnes ont été tués par une bombe nucléaire “ami” que par une bombe nucléaire “ennemi”.

      Jean Émard

    • Monsieur Hétu

      Je voudrais réagir à ceci :

      « Inscrit dans une résolution onusienne de 1948, le droit au retour des réfugiés palestiniens fait partie des revendications traditionnelles de ce peuple. »

      Contrairement à ce que vous semblez croire, le texte de cette résolution non contraignante de l’Assemblée générale des Nations-Unies votée alors que la guerre n’était par encore terminée est loin d’être clair et explicite et son application telle que les dirigeants palestiniens actuels le préconisent est tout simplement irréaliste.

      Si vous lisez bien le paragraphe correspondant de la résolution, vous remarquerez tout d’abord qu’il n’est nulle part question de peuple palestinien au sens où vous l’entendez lorsque vous insistez avec l’expression « ce peuple ». Et pour cause, ce « peuple » n’existait pas encore. Il n’avait pas encore été inventé. Puis-je également vous rappelez qu’entre la fin de la guerre en 1949 et 1967, il n’y a plus eu un seul Juif dans la portion de territoire conquise par les armées arabes et ce y compris à Jérusalem ou à Hébron ? Oui, vous avez parfaitement compris, il s’agit là d’une authentique purification ethnique. Faut-il considérer ces populations comme faisant partie des populations réfugiées de la première guerre israélo-arabe ? Pourquoi les palestiniens qui insistent si fortement sur ce qu’ils appellent leur « droit au retour » oublient les populations juives que les arabes ont bel et bien éradiquées ou chassées dans leur première tentative de détruire l’Etat juif ?

      Par ailleurs, la relocalisation des populations n’est pas géographiquement clairement explicitée, ce qui contredit les exigences arabes (quoiqu’il y ait eu des évolutions pour certains dirigeants, ce que vous semblez ignorer) et plus particulièrement palestinienne d’installation de centaines de milliers d’arabes dans les frontières israéliennes. Car il ne faut pas s’y tromper monsieur Hétu. Ce que vous et les palestiniens appelez le « droit au retour » des réfugiés palestiniens est avant tout une arme démographique qui s’insère dans une perspective plus largement irrédentiste. Sans oublier que la question des réfugiés a toujours été largement exploitée avec cynisme par les Etats arabes exploitant les rancœurs et perpétrant eux-mêmes l’injustice, y compris en détournant des organes de l’Onu comme l’UNRWA afin de créer une situation aussi inextricable qu’artificielle à dessins de détruire démographiquement l’Etat juif. Je vous renvoie d’ailleurs au texte de la résolution à laquelle vous référez. Il n’est nulle part question de descendants des réfugiés de la première guerre israélo-arabe. Autrement dit, nulle part le droit international ne valide l’exigence palestinienne dans son corpus juridique, pas même dans la résolution 194 de l’Assemblée générale des Nations-Unies.

      Par contre, les règles absurdes de transmission héréditaire du statut de réfugiés accordé par l’UNRWA qui sont uniques dans le monde ont elles-mêmes contribué à créer ce problème sous la férule attentive de nombreux Etats arabes… et de leurs alliés du bloc soviétique, ne l’oublions pas. C’est ainsi que les palestiniens se disent victimes d’un génocide tout en ayant une population qui a cru dans des proportions exponentielles tout en étant parquée par leurs soi-disant frères eux-mêmes dans des camps. Il n’y a que des journalistes de gauche pour ne pas voir dans cela quelque chose de totalement illogique et de profondément immonde et révoltant tout en osant encore parler de droit international.

      Si le droit international avait été appliqué par ceux-là même qui en réclament aujourd’hui l’application dans l’acception détournée qu’ils en font, jusque dans les sophismes les plus vicieux, ce conflit serait résolu depuis bien longtemps. Le peuple palestinien n’aurait probablement jamais été inventé et ceux que vous appelez réfugiez palestiniens et leurs descendants, encore aujourd’hui étrangement considérés comme réfugiés, vivraient heureux dans une situation décente car ils ne seraient plus des pions exploités entre les mains de dirigeants criminels et autres journaleux de service, et pourraient être autre chose que des armes destinées à haïr Israël et à le détruire.

      Mayflower.

    • Le plus aberrant dans la position des sionistes et de leurs laquais, c’est qu’on dénie aux Palestiniens de retour 70 ans après qu’ils soient partis, mais on fait du mythe du droit de retour des juifs 2000 ans après le fondement de la création de cet état.

      Que Romney le veuille ou pas , les Palestiniens , ont le droit moral et légal de revenir chez eux , ou d’accepter un dédommagement s’ils sont bien la ou ils sont, dédommagement payé par l’usurpateur et non pas payé par les nations comme veulent le faire gober les négociateurs Israéliens.

    • @jeanfrançoiscouture et drstrange: Israel accorde effectivement un statut privilégié aux immigrants juifs (ce qu vous semblez nommer “droit au retour”), tout comme le Québec accorde un statut privilégié aux immigrants francophones. C’est leur droit le plus légitime. Tant pis pour les immigrants palestiniens en Israel et pour les immigrants non francophones au Québec. Votre argument de pitou et minou n’a aucun sens et relève du discours de maternelle.

      Peu importe ce que vous en pensez, le “problème” sera vite inexitant: en 2032 le plus jeune réfugié aura 85 ans et les discussions ne se feront plus que sur des retours de cercueils. La longévité finie de l’être humain résout bien des problèmes…

      Pourquoi ne vous demandez-vous pas si les 15 millions d’indiens et de Pakistanais déplacés au même moment (1949) ont un droit de retour? Ou encore aux 2 millions de Grecs et de Turcs déplacés il n’y a pas si longtemps? Parce qu’ils n’ont aucun droit de retour, exactement comme les Palestiniens. Votre pitou et votre minou s’appliquerait bien ici.

    • La résolution citée par M. Hétu n’accorde aucun “droit au retour” des Palestiniens. Elle ne fait que manifester un souhait. Un souhait n’est pas un droit. Faire cette nuance est essentiel en tout discours rationnel. Parlant de discours rationnels, qui n’abondent pas ici, mentionnons ceux de Mayflower et therichrocco.

    • @mayflower
      J’ai lu votre commentaire et le moins que l’on puisse dire, c’est que votre prise de position sur le sujet n’est pas questionnable. Les cinq premiers paragraphes de votre commentaire servent de fondation pour établir votre position et prétendre qu’ Israel ( le peuple juif) a tous les droits et en même temps vous dites que les palestiniens n’ont pas le ” droit au retour”. Comment voulez- vous vivre la paix avec ces idées là .
      D’après moi , on invente pas un peuple, cependant on trouve des mots faciles pour attiser la haine. Vous dites aussi que les palestiniens vivraient heureux dans une situation décente ……C’est quoi pour vous une situation décente ?

    • Il n’y a rien de péjoratif à noter que le peuple palestinien a été inventé récemment (l’invention a commencée dans les années 30, puis s’est accélérée après 1967). Surtout quand on provient d’un “peuple” qui a été inventé encore plus récemment. Je fais allusion, bien sûr, au “peuple québécois”, dont l’invention a commencée dans les années 60.

    • @ramses2.1

      “La position rationnelle c’est d’être parfois en faveur et parfois en défaveur d’Israêl, “selon les dossiers”. ”

      Justement … Quand ai-je lu la moindre citation sur ce blogue, provenant de vous, candela, bloganon, mozart etc. etc., qui ne soit pas totalement Pro-Palestinien ou Anti-Israélien ?

      ““Selon les dossiers” veut dire qu’on ne prends pas une position de meneuse de claque en faveur d’Israêl, ni une position de tout dénigrer parce que ça vient d’Israêl.”

      Je réitère, si le GOP s’était exprimé cette fois-ci en faveur, on les aurait accusé de faire la pute pour des votes Musulmans.

      “On a ici la célèbre meneuse de claque nommée honorable (et sa suite) et quelques anti-Israêl maladifs.”

      Ah, le “name calling” de la gauche qui recommence.

    • La question du droit de retour reste une pierre d’achoppement majeure.

      Surtout quand la version HAMAS, le droit de retour s’accompagne de l’expulsion de facto des juifs, de leur éradication ou de leur soumission totale, occultant le fait qu’il y a toujours eu des juifs sur ce territoire. Pour une israélien, c’est une position intenable, surtout pour ceux qui sont né là et qui n’ont aucune raison de se sentir étranger.

      D’un autre côté, on ne peut pas raisonnablement demander aux palestiniens d’abandonner leurs droits, surtout qu’ils n’ont nul part où aller et que refaire la vie ailleurs revient à abdiquer. C’est carrément cruel de leur demander ça.

      Bref, un beau foutoir et Romney n’aide pas du tout à trouver une solution pacifique. Il aurait mieux valu qu’il se la ferme.

      Par contre personne ne peut raisonnablement contester le droit d’Israël à se défendre en cas d’attaque de l’Iran. Sauf qu’il faudrait une attaque directe et que ce soit incontestable comme casus belli, au contraire de l’opportunisme dont ont fait preuve certains parlementaires israéliens suite à l’attentat en Bulgarie.

    • …@honorable,29 juillet 2012,12h30: «…. Israel accorde effectivement un statut privilégié aux immigrants juifs….»

      Mais ça n’est pas du tout de cela dont je parlais quand je faisais allusion à la Bible et à la Terre Promise. Me semble que c’était assez évident que mon sujet n’était pas «l”immigration».

      Mais s’agissant de droit à une forme de «retour», et juste pour vous faire plaisir, oui il m’arrive de penser à cela. En fait, j’ai un cas bien précis en tête et il s’agit des «Cajuns».

      Ne serait-il pas envisageable de leur offrir la possibilité de revenir dans cette formidablement belle vallée d’Annapolis d’où on a chassés, sans compensation, leurs ancêtres propriétaires des lieux? Et un coup parti, retourner «chez eux», d’où ils n’auraient jamais dû partir, les «United Empire Loyalists», du moins les descendants de ceux qui ont pris les terres des Acadiens?

      Et pour faire bonne mesure, ouvrir quelques camps de réfugiés ici et là en Nouvelle-Écosse pour ceux qui ne voudraient pas retourner aux USA? Et, en appliquant votre théorie, d’ici quelques décennies, il n’y aurait plus de problème puisque les «déplacés» seraient tous morts.

      Vous voyez bien que tenter de refaire l’histoire, ce que mes profs appelaient «l’histoire à rebours», ça n’a pas de sens. Pas plus ici qu’ailleurs sur la planète.

      Quoique dans le cas des autochtones du Canada, on remonte pas mal loin dans l’historique des colonies pour offrir à des «descendants» des compensations pour les torts subis par de lointains ancêtres. Tellement que je songe à intenter un recours pour dommages car mon ancêtre direct a été fait prisonnier par les Iroquois qui lui ont arraché les ongles des dix doigts et ensuite coupé un index, pour finalement le garder prisonnier durant trois ans. Me semble qu’il l’a eue pas mal plus «rough» que Maher Arar qui a touché dix millions.

      Qu’en pensent les «Cajuns» qui lisent ce blogue? Seraient-ils intéressés à «revenir»?

    • Toutes les résolutions cherchant à affirmer les pseudo “droits inaliénables du peuple palestinien au retour et à un état” ont été rejetées au Conseil de sécurité (1). Mes condoléances à tous ceux qui rêvent éveillés: le “droit au retour” n’existe pas et n’a jamais existé.

      C’était un autre reality check qui me vaudra, bien sûr, le mépris de la gauche noyautant les habitués de ce blogue.

      (1) Exemple: p. 557 du tome 4 de “La question de Palestine” (Henry Laurens) (2011)

    • @jrcm.t

      Bonjour à vous.

      Contrairement à ce que vous semblez avoir compris de mon commentaire, je n’y affirme pas qu’Israël a tous les droits et je ne le pense d’ailleurs pas. Personne n’a tous les droits. Je ne fais que démontrer que Richard Hétu se trompe lorsqu’il affirme que ce le droit au retour réclamé par les palestinien est inscrit dans une résolution onusienne. Ladite résolution parle bien de réfugiés, mais elle ne mentionne pas lesquels (il y en avait bien des deux côtés non ?) Elle évoque des possibilités de versement d’indemnités pour ceux qui ne désireraient pas revenir en faisant référence au droit international et « aux gouvernements ou autorités responsables », mais se garde bien de mentionner lesquels. Elle ne parle nulle part de peuple palestinien, vu qu’il n’existait pas alors de peuple palestinien. Enfin, elle parle de réfugiés mais pas de leurs descendants, ce qui est normal au vu des standards en la matière dans le droit international, standards détournés par l’UNRWA bien plus tard (en 1965 très exactement, date à laquelle l’UNRWA a décidé d’étendre la notion de réfugiés et les droits correspondants à tous leurs descendants et ce, contrairement au droit international qui s’applique au reste de l’humanité). Le discours palestinien sur ce droit au retour est donc fort différent de ce que dit la résolution 194 des Nations-Unies.

      J’aurais pu ajouter d’autres choses, comme le fait que de nombreuses guerres, développements démographiques ou politiques qui ont eu lieu pendant les près de 64 ans qui ont suivi cette résolution rendent les exigences palestiniennes irréalistes. Je pourrais également ajouter que si vous lisez entièrement ladite résolution 194, vous constaterez qu’elle n’a pas été respectée par ceux-là même qui prétendent aujourd’hui voir son application en œuvre en lui donnant un sens qu’elle n’a jamais eu, comme je l’ai dit. Remarquez par exemple tout le passage qu’elle contient concernant le libre accès aux lieux saints qui a été tout simplement bafoué par la Jordanie pendant toute son occupation des lieux sans jamais soulever la moindre désapprobation des populations arabes. Je n’ai jamais entendu Arafat, Mahmoud Abbas ou n’importe quel autre leader palestinien dire qu’il était scandaleux que les Juifs aient été interdits d’accès au plus haut lieu saint du judaïsme et au berceau de leur histoire politique, culturelle et religieuse.

      Quand à la question de l’invention du peuple palestinien, je peux comprendre que cette expression puisse vous choquer. Disons que je suis d’accord avec vous si vous dites qu’il ne suffit pas d’inventer, mais qu’il faut donner un petit coup de pouce à l’invention pour qu’elle puisse être présentée de façon crédible. L’UNRWA a, par exemple, été un de ces petits coups de pouce. L’Egypte de Nasser, la Ligue arabe, l’Union soviétique et ses inestimables services ou encore le cynisme des pays arabes, la realpolitik à l’œuvre dans nombre de chancelleries, notamment et surtout occidentales et, maintenant, la réécriture de l’histoire qui s’opère régulièrement dans nos journaux et universités où on va jusqu’à inventer une histoire et une archéologie qui n’ont tout simplement jamais existé, comme par exemple lorsqu’on vous dit dans un journal très sérieux ou sur une chaine de télévision respectable que les palestiniens sont les descendants des Philistins. On aura tout vu !

      Enfin, pour ce qui est des conditions décentes, je fais allusion au fait que les arabes ont le cynisme de crier au crime et à l’injustice quand ils parquent eux-mêmes depuis des décennies les palestiniens dans des camps en leur déniant tout autre droit que celui de copuler et de proliférer comme des souris en attisant en eux la haine du Juif et de l’Israélien en particulier. Et la palme revient aux palestiniens eux-mêmes qui enferment leurs propres « frères » dans des camps (c’est l’Autorité palestinienne qui -se- régale et le Conseil national palestinien qui cautionne !). C’est ainsi que de nombreux palestiniens n’ont par exemple pas le droit de voter lors des élections palestiniennes parce que leurs « frères » estiment qu’ils n’en ont pas le droit, au nom de la lutte contre Israël évidemment. On appelle ça le ciment national et l’identité d’un peuple. Je suis sûr que vous comprendrez mon ironie. Je ne sais pas vous, mais personnellement, je trouve ça dégoûtant.

      Bien à vous,

      Mayflower.

    • ” … il promettra de resserrer les liens entre les États-Unis et Israël ”

      Est-ce Dieu ( scusez pour les athées ! ) possible ? Resserrer les liens davantage, ils vont s’étouffer, basewell. Qu’est-ce que c’est que ce discours si ce n’est de rappeler aux amis d’Israël que oui, oui , ne vous inquiétez pas, on sera là en temps et lieu pour sortir l’Iran de ses chaussettes ( même discours que celui d’Obama ). Parce que …

      ” «Comme vous, nous sommes très inquiets du développement des capacités nucléaires de l’Iran, et nous considérons comme inacceptable que l’Iran devienne une nation dotée de l’arme nucléaire. La menace que (cette situation) pourrait représenter pour Israël, la région et le monde est incomparable et inacceptable.»

      Et le monde ? Faut lire ” nous les Américains ” et les autres, ceux derrière.. Le monde, rien de moins.

      Menace pour le monde ? Look who’s talking. Regarde dans ta cour, Romney, ouvre les yeux grand grand grand , tu vas voir c’est qui la menace pour le ” monde “. Wake up call, ça presse.

      La plus significative caricature que j’ai vue jusqu’à maintenant ( relations USA-Israël ) : vu de face, à travers le pare-brise, un dodu conducteur hébreu, gros cigare aux lèvres, tenant le pommeau de son ” bras de vitesse “, pommeau représentant la tête d’OBama.( tête remplaçable, c’est selon les bouilles que l’on retrouve dans le Salon Oval.

      Une image qui vaut une couple de milliers de mots.

      Romney et Obama, les pile et face de la même pièce truquée.

      Bonne journée.

    • Mon pôvre Honorable,

      Toujours à essayer de vous convaincre de votre bon droit.

      Gilbert Duquette
      Témiscouata sur le Lac

      P.S. Il ne sert à rien d’essayer de dialoguer acvec un narcissique car par définition seul leur personne (et ceux qui partagent leurs idées, et vision de al vie) ont de la valeur à leurs yeux.

    • Je rêve d’une résolution onusienne promouvant:
      1) la fin des camps de réfugiés palestiniens qui existent présentement à Gaza et en Judée-Samarie, sous autorité palestinienne;
      2) une personne- un vote parmi les Palestiniens de Gaza et de Judée-Samarie; et non un droit de vote uniquement pour ceux qui vivent hors des camps de Gaza et de Judée-Samarie sciemment maintenus par les autorités palestiniennes respectives de Gaza et de Judée-Samarie.

      Quand la gauche se scandalisera-t-elle de ce mauvais traitement des Palestiniens commis par leurs “frères” palestiniens vivant 2km plus loin, hors des limites des camps maintenus par les autorités palestiniennes? Ces mauvais traitements perdurent pour une seule raison: maintenir un pseudo “droit” qui n’existe pas.

      En effet, si les autorités palestiniennes mettent fin aux régimes des camps qu’elles maintiennent sur leur territoire, ce serait admettre qu’il n’y a pas de droit au retour.

      Je sais qu’une telle résolution ne sera pas passée par l’assemblée générale.

    • honorable – 29 juillet 2012 – 14h42

      A voir le nombre de résolutions de l’ONU qu’israël ne respecte pas, pourquoi se servir de l’ONU dans ce cas ci ?

      Ha oui, celle ci fait ton affaire..

    • Puisque c’est aujourd’hui Tichah Be-Av (commémoration de la destruction du premier et du deuxiègme temple), il serait bon de rappeler aux Palestiniens, qui sont prompts à fabuler sur ce sujet, que ces deux temples se trouvaient sur le mont du Temple, à Jérusalem. N’attendez pas que l’Agence France-Presse vous rappelle cela, puisqu’elle fait tout pour occulter la chose: elle va même jusqu’à nommer “esplanade des mosquées” l’esplanade du mont du Temple!

    • “Justement … Quand ai-je lu la moindre citation sur ce blogue, provenant de vous, candela, bloganon, mozart etc. etc., qui ne soit pas totalement Pro-Palestinien ou Anti-Israélien ?” therichrocco

      ===

      Pourtant j’ai plusieurs fois montré mon appréciation, la politique de ce pays est exécrable, mais j’apprécie le fait qu’ils ont mit sur pied un excellent système d’éducation, qu’ils encouragent la culture et la recherche scientifique, qu’ils sont très vigoureux et rapides à répliquer quand on les critiques (je considère ça comme une qualité et j’ai souvent dis sur ce blogue, que les Québécois auraient intérêt à les imiter sur ce point).

      C’est ça le sens de mon “selon les dossiers”.

      Si ce blogue plutôt que de parler de politique, parlait de musique ou du jeu d’échecs la cote d’Israêl serait sûrement excellente. :)

      Mais pour la politique et les relations avec son voisinage, c’est une catastrophe,

      Jean Émard

    • honorable – 29 juillet 2012 – 14h42
      ————————-

      À voir le nombre de résolutions de l’ONU qu’Israël n’a pas respecté, je ne vois pas pourquoi tu te sers cette fois ci de cette entité.

      Ah oui, cette fois-ci l’ONU va dans ton sens…

    • Un politicien qui aspire a diriger le plus puissant pays de la planète, se prosternent devant un mur de pierre et se met une crêpe sur la tête. Ben coudonc, ça peut ben aller mal. :)

      Jean Émard

    • @ramses2,1 : Que voulez-vous, dans ce blogue, et surtout sur ce sujet, on tente de classer les intervenants et après que les camps sont définis, c’est l’affrontement.

      Vous soulignez que le blocus israélien des territoires occupés ne donne rien ? Vous êtes automatiquement un naïf qui encourage les intégristes musulmans (je l’ai vécu). Si vous vous interrogez sur la pertinence pour l’Iran de se tourner vers le nucléaire alors que le pays subit régulièrement des tremblements de terre, vous êtes automatiquement un membre de la Hasbara (je ll’ai vécu, avant l’incident de Fukuchima).

    • mayflower@ nonorable

      Deux qui raisonnent à la con-voleur.

      Vos ancêtres, ayant derrière eux les tanks et les mitrailleuses de la Haganah ou Tsahal, ont chassé de leurs terres mes ancêtres qui y vivaient depuis de dizaines de générations, ancêtres qui au tout début étaient peut-être des hébreux.

      Qui le vrai héritier de ces terres? Moi, ou vous les usurpateurs-voleurs!

      Selon les lois internationales en vigueur depuis l’écrasement du fascisme, c’est moi le héritier et propriétaire!

      Vouliez-vous revenir aux lois barbares d’avant – le droit barbare de la force au lieu de la force du droit? Ce temps révolu ne vous crée-t-il des cauchemars?

    • @man1hack: Israel et le Canada sont des pays souverains. Ils ne sont nullement dans l’obligation de respecter quelque résolution de l’ONU que ce soit. Ces résolutions ne représentent que des opinions ou des souhaits, sauf lorsqu’il s’agit de résolutions du Conseil de Sécurité se référant au chapitre 7. Or, il n’y en a aucune de ce type pour ce qui concerne Israel.

      Ce n’est pas parce que l’ONU souhaite une chose (sur les Palestiniens, ou sur les autochtones du Canada) que ce souhait devient automatiquement sage ou opportun. Ceux qui sont sur le terrain en connaissent pas mal plus que la plupart des pays qui votent sur ce sujet à l’ONU.

      C’est un peu comme vous et votre famille. Ce n’est pas parce que la majorité de vos belles-mères souhaitent telle chose qu’il faut leur obéir. Vous êtes souverain dans votre famille. Les belles-mères ont le droit de donner leur opinion, mais il n’est ni nécessaire ni souhaitable de les obéir au doigt à l’oeil, particulièrement quand certaines de ces belles-mères sont alcooliques (l’analogie ici est la multitude de pays non démocratiques qui ont néanmoins droit de vote à l’ONU, qui donnera d’ailleus probablement bientôt un siège à la Syrie sur son conseil des … droits de l’homme).

    • @simon_c

      C’est pareil pour moi. On m’a dit que j’étais pro-Hamas et le lendemain un autre m’a dit que j’étais à la solde des sionistes.

      Chacun est une insulte, mais si on regarde les deux ensembles, ça devient un compliment à l’esprit critique,

      C’est le cas de deux moins qui font un plus en les multipliants. :)

      Jean Émard

    • @ramses2.1

      “…j’apprécie le fait qu’ils ont mit sur pied un excellent système d’éducation, qu’ils encouragent la culture et la recherche scientifique…”

      C’est tout à votre honneur. Voilà probablement la raison que les USA ont de meilleures relations avec Israël que la Palestine. Personnellement, moi aussi je préfère ces qualités.

      Pour ce qui est de leur relation politiques qui est une catastrophe, vous n’avez sans doute pas tort, mais l’on peut en dire autant des Palestiniens.

      Quant au partage des responsabilités, j’ai souvent été critiqué d’avoir mis le blâme sur les deux côtés … mais jamais d’honorable. Probablement que nous ne partageons pas 100% de nos opinions, mais on se voue un respect mutuel et je dois avouer que j’apprécie cette attitude.

      Richard Thériault

    • @andan: avec des raisonnements décousus et hors contexte comme les vôtres on en arriverait à la conclusion, dans la course entre le lapin et la tortue (la tortue étant partie un peu en avance), que le lapin ne rattrapera jamais la tortue sous prétexte que quand le lapin sera parvenu où était la tortue, la tortue aura pris de l’ avance, et ainsi de suite ad infinitum!

    • En lisant les commentaires d’honorable, mayflower et autre richmachin, je me rend compte d’une chose que beaucoup d’observateurs ont déja relevé, les juifs ou autres sionistes de la diaspora par une attitude intégriste facheusement extrêmiste ne font en fait que creuser la tombe de ceux qui sont la bas.

      En effet, bien douillets chez eux dans les capitales occidentales, ils poussent qui sont en plein milieu de la bataille a plus d,extrêmisme, a moins de concessions et en fin de compte a plus de confrontation avec leurs voisins.

      Ils financent par leurs deniers ou ceux des contribuables des pays dont ils sont les sangsues les franges les plus extrêmistes de la population Israélienne, poussant ainsi ce pays , toujours a moins d,intégration et a plus de confrontation avec ses voisins, et en fin de compte a subir le sort des royaumes francs.

      L’état d’Israèl est une nation bien jeune a l’échelle de l’histoire, composée d’éléments hétéroclites que ne lient aucun point a part la menace tout le temps ressassées d’être jetés a la mer.

      Une fois cette menace disparue… disparaitrait aussi le lien, c’est pour cela qu’on fait vivre le peuple d’israel dans une éternelle peur, un jour, on le menacera même de fourmis du Sinai…juste pour maintenir cet état de terreur.

    • En somme le message fondamental et implicite de Romney, c’est que la force prime le droit. Alors, inutile de s’imaginer que la justice prévaudra dans ce dossier.

      Le cynisme des barbares est basée sur une aporie qu’ils se gardent bien de regarder en face, préférant l’irrationnel. Un jour la justice, quand ça fait leur affaire, le jour suivant la force et ainsi de suite. Joliment archaïque, garant de longues révoltes et une formidable promotion d’attentats terroristes.

      Romney convoite-t-il le prix Nobel de la guerre ?

      Si on forçait à l’exil des millions d’israéliens, dans 65 ans on ne parlerait que des minoritaires survivants. Quoi, on banalise ou pas ? Au fait, il reste combien de survivants de la Shoah (1)?

      Il y a des surexcités talmudiens qui devraient entrer en réflexion.

      (1)
      «Peu importe ce que vous en pensez, le “problème” sera vite inexitant: en 2032 le plus jeune réfugié aura 85 ans et les discussions ne se feront plus que sur des retours de cercueils. La longévité finie de l’être humain résout bien des problèmes…»

      Herman Goering n’aurait pas désavoué cette formulation.

    • @man1hack

      «Moi c’est la menace des armes nucléaires, et ce quel que soit le pays possesseur, que je trouve inacceptable.»

      Je seconde.

    • Jérusalem…la capitale acceptée de tous ces hypocrites qui gouvernement ce monde et Romney comme les autres avant lui a passé son initiation devant le mur des lamentations lamentable. Arrêtez ce cirque, personne n’a voulu la paix, personne n’a voulu donner un état aux palestiniens, personne n’a voulu leur donner une capitale, comme personne n’a voulu du retour des réfugiés. Les pourparlers de « paix » n’ont servi qu’à leur faire perdre du temps pendant qu’on volait la terre sous leurs pieds. Ils doivent renoncer à leur droit de retour pourquoi pas leur dire la vérité, qu’ils n’ont tout simplement pas le droit d’exister, l’état sioniste leur prépare un avenir en les cassant dès leur enfance.
      http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=12473

      Avec le temps, j’ai perdu espoir, 2008 Gaza et le faux sauveur, aucun changement à l’horizon, juste la continuation. La seule petite lumière que je perçois est l’implosion de ce pays. Des mots dans le vide…et la souffrance d’un peuple qu’on laisse mourir, à la vue de tous.

      Les palestiniens n’ont aucun droit, on leur en accorde sur papier mais personne pour les faire appliquer. Le droit de retour….rire à en pleurer. Les palestiniens n’ont que des parcelles éparpillées de territoire, comment accueillir les réfugiés alors que chaque jour ils s’en font voler un peu plus avec le silence complice de la Communauté Internationale ? C’est un long génocide, planifié depuis de début.

      Netanyahou va être très content d’entendre le discours de Romney, lui qui veut éradiquer l’Iran….c’est devenu une obsession chez lui. Les caisses de Romnez vont déborder. Je ne sais pas si les américains ont envie de la guerre encoreeee eux qui ont d’autres problèmes bien plus importants au quotidien à faire face.

    • @man1hack

      « Ce temps révolu ne vous crée-t-il des cauchemars? »

      Vous avez raison, normalement, ou autrement dit en tout toute logique, on s’attend d’un interlocuteur qu’il soit conséquent avec ses idées.

    • “Voilà probablement la raison que les USA ont de meilleures relations avec Israël que la Palestine. Personnellement, moi aussi je préfère ces qualités.” therichrocco

      ===

      Je pense que le lien avec les USA est beaucoup plus géopolitique plus que culturel. ;)

      Jean Émard

    • honorab… Puisque c’est aujourd’hui Tichah Be-Av (commémoration de la destruction du premier et du deuxiègme temple) ….

      Avez-vous des preuves que le fameux temple a existé, des ruines par exemple, une pierre, un caillou ?

    • @ramses2.1

      “Je pense que le lien avec les USA est beaucoup plus géopolitique plus que culturel. ;)

      Jean Émard”

      Si ça avait été géopolitique, à la place des américains, j’aurais tissé des liens avec les arabes et les musulmans, au détriment des Juifs, car toutes ces nations jouissent d’un bien plus grand accès au pétrole que l’État Hébreux ;)

    • « Toute personne qui s’endeuille sur Yerouchalaïm et le Beth Hamikdach aura le mérite d’assister à leurs reconstructions » ( Choulhan Arouh)

      Cibole !

      Un des piliers de la croyance des Mormons !

      Mitt the Twit est en pleine répétition de l’armagueddon local !

    • “COMMENT FUT INVENTÉ LE PEUPLE JUIF”

      «Les Juifs forment-ils un peuple ?

      A cette question ancienne, un historien israélien apporte une réponse nouvelle. Contrairement à l’idée reçue, la diaspora ne naquit pas de l’expulsion des Hébreux de Palestine, mais de conversions successives en Afrique du Nord, en Europe du Sud et au Proche-Orient. Voilà qui ébranle un des fondements de la pensée sioniste, celui qui voudrait que les Juifs soient les descendants du royaume de David et non — à Dieu ne plaise ! — les héritiers de guerriers berbères ou de cavaliers khazars.»

      http://www.monde-diplomatique.fr/2008/08/SAND/16205

    • “Si ça avait été géopolitique, à la place des américains, j’aurais tissé des liens avec les arabes et les musulmans, au détriment des Juifs, car toutes ces nations jouissent d’un bien plus grand accès au pétrole que l’État Hébreux ;)” therichrocco

      ====

      S’allier à un pays qui dispose de quelques centaines d’ogives nucléaires dans la région, c’est un “move” géopolitique qui a du poids. :)

      Jean Émard

    • thecroccorich 29 juillet 2012 18h32

      « Si ça avait été géopolitique, à la place des américains, j’aurais tissé des liens avec les arabes et les musulmans, au détriment des Juifs, car toutes ces nations jouissent d’un bien plus grand accès au pétrole que l’État Hébreux ;) »

      Pas de mémoire, petit.

      Dans les années ’50, une certaine communauté, de récente implantation, n’avait aucune influence politique a Washington ce qui a permis à Ike Eisenhower de lancer un ultimatum JLL la GB, France et Israël de mettre fin à la Guerre de Suez.

      En 2000, regardez les signataires du PNAC et vous allez voir le prédominance de cette communauté dans l’élaboration du programme d’action mondiale des USA pour le 21ième siècle.

      Tout un revirement en 50 ans.

      Ne trouvez-vous pas indécent pour BHO, de signer l’acte devant ce lobby? Aussi une preuve d qui sont les maitres du jeu. Et ce ne sont pas les Américains.

    • @ramses2.1

      “S’allier à un pays qui dispose de quelques centaines d’ogives nucléaires dans la région, c’est un “move” géopolitique qui a du poids. :)

      Jean Émard”

      Si je me fie à la plupart des commentateurs ici, ce sont les USA qui auraient doté Israël de ces ogives … pourquoi ne pas simplement les donner aux arabes et en faire leur “ami” ?

    • @andan

      Si ce que vous racontez est vrai, Israël a donc très bien joué leurs cartes politiques, contrairement à ce que prétend ramses2.1 ?

    • andan …. Et ce ne sont pas les Américains.

      Tout à fait. Israël contrôle et utilise les usa à sa guise.

    • “Si je me fie à la plupart des commentateurs ici, ce sont les USA qui auraient doté Israël de ces ogives … pourquoi ne pas simplement les donner aux arabes et en faire leur “ami” ?” therichrocco

      ===

      C’est évidemment plus prudent (et facile) d’en armer un seul jusqu’au dents que de disséminer ces armes dans plusieurs pays.

      Jean Émard

    • therichrocco 29 juillet 2012 20h02

      Je n’invente rien.

      Googlez Guerre de Suez et PNAC.

      Pour le reste utilisez l’étage.

    • Je commence à penser qu’il serait fort inteéressant de voir Mr Flip-flop devenir président. Quel bordel il créerait! Sérieusement, pour le bien de tous (y compris des Israéliens) , il faut espérer que ce ne sera pas le cas.

    • andan,

      Vous osez écrire le sigle PNAC ? Vous avez du culot.

      Ça n’existe pas, ça. C’est pure invention chimérique.

      Et il se peut que je vous tire la pipe . :-)

      Bonne fin de soirée.

    • “Les Palestiniens doivent abandonner leur «droit au retour». Et pas les juifs après presque 2000 ans?

    • @honorable ““Le droit au retour” n’existe que dans l’imagination palestinienne”. Et dans celle d’Israël?

    • @honorable “Israel accorde effectivement un statut privilégié aux immigrants juifs (ce qu vous semblez nommer “droit au retour”), tout comme le Québec accorde un statut privilégié aux immigrants francophones.” Sophisme de bullshit.

    • lionking 29 juillet 2012 21h18

      « Vous osez écrire le sigle PNAC ? Vous avez du culot.
      Ça n’existe pas, ça. C’est pure invention chimérique. »

      Voici la chimère :
      http://www.newamericancentury.org/statementofprinciples.htm

      Un commentaire sur la chimère :
      http://www.informationclearinghouse.info/article1665.htm

      ;-)

    • @ramses2.1

      “C’est évidemment plus prudent (et facile) d’en armer un seul jusqu’au dents que de disséminer ces armes dans plusieurs pays.

      Jean Émard”

      Tant qu’à moi, c’est bien plus facile de se mettre “ami” avec les pays exportateurs de pétrole … si évidemment ces pays partagent nos valeurs.

    • @honorable “le peuple palestinien a été inventé récemment (l’invention a commencée dans les années 30″. Personne n’habitait là avant depuis 2000 ans?

    • @honorable “les pseudo “droits inaliénables du peuple palestinien au retour et à un état” ont été rejetées au Conseil de sécurité”. Ça prouve seulement que le Conseil de Sécurité de l’ONU est inefficace parce que biaisé par les intérêts de chacun des membres.

    • @honorable 14h42

      Le fait que des résolutions aient été rejetées du Conseil de sécurité ne font que démontrer que le droit de veto sert à protéger ses alliés (comme le fait la Russie et la Chine avec la Syrie) que la cause défendue soit juste ou non. Mauvaise foi de votre part.

      honorable 15h05

      Rêvez d’un peu d’espoir pour les Palestiniens en espérant que l’on cesse de coloniser afin d’avoir un fait accompli ou que l’on ne fasse qu’un État comprenant les Juifs et les Palestiniens.

    • Andan,

      Je vous tirais la pipe. Ça fait un bout que je suis au courant . :-))

      Mais bon, parler du PNAC, c’est causer d’une solide et grande conspiration et pour certains, l’assassinat de JFK est encore le fait d’un L.H. Oswald, un ” loner ” fêlé qui a décidé par lui-même un de ces 22 novembre de laisser libre cours à sa haine contre rien de moins que le président des USA. Comme si de rien n’était, facile de même.

      Imaginez le PNAC.

      Salut.

    • Si vous êtes fâchés par ce qui est révélé dans ce documentaire en 9 parties, agissez positivement, prenez parti, nous en avons le droit et, quant à moi, le devoir. Vive la Palestine Libre !

      http://www.youtube.com/playlist?list=PL4F23A36B3140A220

    • “Tant qu’à moi, c’est bien plus facile de se mettre “ami” avec les pays exportateurs de pétrole … si évidemment ces pays partagent nos valeurs.” therichrocco

      ===

      En géopolitique contrairement à l’amitié, on parle plus d’”intérêts” que de “valeurs”.

      Jean Émard

    • @mathieun: j’attache pas mal plus de valeur à un véto américain qu’à un veto russe ou chinois. Question morale et sens du bien-être mondial, je fais pas mal plus confiance aux USA qu’à la Chine (où l’homme est considéré comme un animal économique, et où la démocratie est inexistante) ou à la Russie (percluse de corruption). Une cause supportée par les USA a pas mal plus de chance d’être juste qu’une cause supportée par le couple Russie-Chine et personne d’autres.

      Il va falloir vous faire à l’idée que si les USA a si souvent défendu Israel, plutôt que de plier devant le lobby pétrolier comme le fait la France, c’est qu’il y a beaucoup de justice dans la cause israélienne.

      En passant, Jéruselem-Est n’est pas plus une colonie que la Guadeloupe n’est une colonie française. Dans les 2 endroits, on a le droit de vote aux élections nationales. Quand on vit dans une colonie, on n’a pas le droit de vote aux élections nationales…

    • Je ne parle pas vraiment “d’amitié”, mais d’effort diplomatique envers ceux qui ont l’or noir. Bien plus facile d’entamer des relation avec les X pays exportateurs que de s’en faire des ennemis en s’accolant au “seul ennemi” de ces pays producteurs.

    • lionking 29 juillet 2012 23h08

      “Je vous tirais la pipe.“

      Je l`avais compris! ;-)

    • therichrocco 09h24

      ===

      Faire affaire avec 1 pays c’est pas mal plus facile qu’avec plusieurs. Moins d’imprévues, négociations facilitées, ça coûte moins cher et toutes les armes nucléaires sont sous un contrôle unique.

      Jean Émard

    • therichrocco 09h24

      Le gouvernement américain a fait affaire avec les régimes les plus corrompus de la planète, alors lâchez-nous les basquets avec les “valeurs”. En géopolitique on parle d’”intérêts”, point.

      Jean Émard

    • “En passant, Jéruselem-Est n’est pas plus une colonie que la Guadeloupe n’est une colonie française. Dans les 2 endroits, on a le droit de vote aux élections nationales. Quand on vit dans une colonie, on n’a pas le droit de vote aux élections nationales”

      Euh, en Guadeloupe, les Guadeloupéens ne sont pas chassés de leurs maisons pour le compte des maitres blancs qui viennent d’Alsace, de Russie ou du Vanuatu (du moins plus maintenant)

      En Guadeloupe, tous les citoyens ont le droit de vote, il n’y a pas de citoyens 1ere classe (apparteant bien sur sur au peuple élu) et le reste des bestiaux asservis (voir Talmud, et votre star Ovadia Yossef)

      “c’est qu’il y a beaucoup de justice dans la cause israélienne.”

      Vous vous ramolissez Herr Doktor, vos racines goyimes prennent le dessus la, il y’aurait seulement beaucoup de justice dans la cause sioniste?

      Moi qui croyait que c’était la cause juste absolue, étampée pure justice par YhwH lui même…
      Y’aurait il juste alors un peu d’injustice dans cette cause?

      Oui je comprend, ces arabes engence de Cananéens, ils auraient pu tous décamper et vider le pays…
      Mais bon, YHWH s’occupe de cela, petit a petit, colonie après colonies, meurtre après meurtre, ils finiront par partir et laisseront la place au peuple élu, tel que destiné par YHWh lui même.

    • @ramses2.1

      “Faire affaire avec 1 pays c’est pas mal plus facile qu’avec plusieurs. Moins d’imprévues, négociations facilitées, ça coûte moins cher et toutes les armes nucléaires sont sous un contrôle unique.

      Le gouvernement américain a fait affaire avec les régimes les plus corrompus de la planète, alors lâchez-nous les basquets avec les “valeurs”. En géopolitique on parle d’”intérêts”, point.

      Jean Émard”

      Euh … et en quoi se lier avec ce seul pays “corrompu” va aider à obtenir l’or noir de ses ennemis ??

    • @therichrocco

      Vous avez raison. L’or noir ne revient que plus cher. Il est totalement illogique que les Américains soutiennent ainsi Israël. Ils se sont ainsi mis à dos des centaines de millions d’individus de par la planète.

      C’est dire la puissance des lobbies sionistes. D’ailleurs, trouvez-vous normal que le parcours d’un aspirant à la présidence passe systématiquement par le Mur des Lamentations et par un discours à l’AIPAC ?

      En soutenant Israël par des vétos qui bafouent la justice, les Américains appellent le 11 septembre à se répéter.

      La seule existence d’Israël est cause d’un bon 25 % de la dette américaine, si ce n’est pas davantage. Enfin, on aura compris que je n’en serais pas surpris. Lire Stiglitz sur les coûts de l’invasion de l’Irak, entre autres.

      Dans ce dossier c’est Ron Paul qui a raison. Je lui lève mon chapeau.

      En terminant, il est fort disgracieux de comparer les Américains à ces colons sionistes. De dire qu’ils leurs ressemblent est particulièrement odieux.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité