Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 29 juillet 2012 | Mise en ligne à 10h52 | Commenter Commentaires (22)

    Cheney qualifie le choix de Palin d’«erreur»

    video platformvideo managementvideo solutionsvideo player

    Il sera intéressant de voir comment réagira Sarah Palin à cette interview accordée à ABC par Dick Cheney, qui qualifie d’«erreur» le choix de l’ancienne gouverneur d’Alaska comme candidate à la vice-présidence en 2008. Je traduis des extraits de la déclaration de l’ancien vice-président :

    «J’aime la gouverneure Palin. Je l’ai rencontrée. Je la connais… Mais Je ne pense qu’elle n’avait pas passé ce test… d’être prête à prendre la relève. Et je pense que ce fut une erreur.»


    • Je me souviens d’une entrevue vers 2009 avec Palin où le journaliste lui disait que c’était la plus en mesure de sauver le pays! Est – il nécessaire de dire que c’était sur Fox? Les auditeurs réguliers de Fox ont beau être des républicains convaincus, je n’ose pas croire qu’ils ne sont pas en mesure de juger des énormités que Fox veut leur faire avaler.

    • J’espère qu’il n’a pas pris tout ce temps pour s’en rendre compte?!?

    • L`erreur c`est beaucoup plus de donner la parole à un tel despote et de lui accorder de la crédibilité.

    • Le choix de Palin a causé la perte de McCain, cela va sans dire, il eut fallu être républicain con vaincu pour ne pas s’en être aperçu dès le début.

      Mais le pire , c,est que cette gourde ait encore droit de cité et des prétentions présidentielles.
      Qu’elle ait encore des gens pour l’écouter et l’ovationner.

      En bref.. la décadence de l’empire US.

    • Sarah Palin est une étoile filante. Elle a fait partie d’un ticket perdant et aux USA on aime pas trop se focaliser sur les perdants.
      Walter Mondale en a fait les fraits en 1984. Il faisait partie du ticket avec Carter qui a été écrasé par Reagan.
      http://en.wikipedia.org/wiki/United_States_presidential_election,_1980
      http://en.wikipedia.org/wiki/United_States_presidential_election,_1984

      Sahara Palin n’a pas la popularité ni le charisme qu’Obama avait en 2004.
      http://newsbusters.org/blogs/noel-sheppard/2012/07/28/russell-brand-sarah-palin-popular-because-people-want-f-k-her

      Il ya du monde qui aime voir du déclin partout. Ils sont aussi intelligents qu’elle.

    • @mozart999 Je crois que votre mémoire vous fait légèrement défaut. La nomination de Palin a donné de la vigueur à McCain. Il est passé devant Obama pendant quelques mois. Ok la sauce s’est gatée par la suite mais ce n’est pas que la faute à Palin. McCain commentant immédiatement après la faillite de Lehman Brothers avait soutenu que l’économie américaine était forte. Il avait alors perdu beaucoup de crédibilité.

      Bref, n’eut été de la crise financière, il est fort possible que lu duo McCain-Palin ait été élu.

    • H.S. Les clamato sceptiques commencent à rentrer au bercail. :)

      http://www.guardian.co.uk/science/2012/jul/29/climate-change-sceptics-change-mind

      Jean Émard

    • Était-elle vraiment le choix de McCain? A-t-elle était imposée … de par son look?

      Au point de vue politique dès le départ tout le monde le savait qu’elle était nulle. Les republicains ont tenté de jouer la carte image, par le charme, et ont échoué.

      Maintenant c’est l’image de la fortune, mais toujours aussi insipide.

    • Pour moi, John McCain a fait deux erreurs.

      La pire, c’est de ne pas avoir commencé à faire campagne dès qu’il eut la nomination en poche.

      Pendant que HRC pourfendait Barack Obama, il avait tout le loisir de parcourir les états qui feraient la différance.

      Mais non !

      On aurait dit qu’il était assis avec les spectateurs pour regarder et écouter Clinton invectiver Obama.

      Il aurait pu, tout en étant beaucoup plus poli que HRC, commencer dès lors sa campagne contre Obama.

      Dès le Super Tuesday, il savait comme nous que son adversaire serait Obama.

      Son autre erreur, c’est le choix de Palin.

      Cette femme-là, même Jean-Pierre Ferland n’en aurait pas voulu comme marguillère à Saint-Norbert.

      Elle était au moins aussi faible que Dan Quayle et probablement plus.

      Et dire qu’il avait le gouverneur du Minnesota, Tim Pawlenty, sous la main.

      Un homme sans lustre, certes, mais une valeur sure.

      Et s’il n’avait pas voulu de Pawlenty, il aurait pu se rabattre sur Charlie Crist de Florida ou Tom Ridge of Pennsylvania.

      On sait que la préférence personnelle de McCain était le sénateur Joe Lieberman, mais que son entourage le trouvait trop libéral.

      Et s’il voulait absolument quelqu’un de l’Alaska, pourquoi pas la sénatrice Lisa Murkowsky ?

      On ne refera pas l’histoire.

    • @chialeux

      Bel et bien le choix de McCain.

    • McCain a fait un choix rationnel à court terme quand il a vu les sondages; effectivement, les sondages lui ont donné raison (toujours à court terme), mais une série d’erreurs et de mensonges l’attendaient plus tard. Cette femme a energisé la base inculte du GOP. Les horreurs de McCain ont commencé après la fameuse entrevue de Palin à madame Couric.

    • Comment Cheney qualifiera le choix de Mitt lorsque ce dernier sera choisi par la convention républiciane. Il ne faut pas oublier que la presse Anglaise et entre autre, le journaliste conservateur James Chapman, ont qualtifié Mitt de pire que Palin.

      Mitt serait donc pire que l’erreur Palin.

      G.Duquette

    • “Et je pense que ce fut une erreur.»

      Depuis qu’il a un nouveau coeur, parce que l’on croit qu’il en a déjà eu un avant, il est plus poli.

      Affirmer que le choix de Palin était une erreur est un ” understatement ” de toute beauté.

      Bonne journée.

    • Je croyais Cheney sous les barreaux. !!!

    • Il a ete poli, j’aurais qualifie ce choix d’horreur.

    • Cheney…. il y a des gens qui écoutent encore ce qu’il raconte ?
      Et y croire !!!!

    • q.terreux

      29 juillet 2012
      15h49
      Cheney est l’intellectuel de la droite; ensuite, vient la belle Lise Cheney. Une façon de dire que la droite n’a que des déchets à présenter au monde. C’est une génération qui sait gagner des élections par des mensonges et l’argent. Cette même droite a de bons représentants ici, sur ce blogue.

    • Palin apprend donc “rétroactivement” qu’elle est une dinde.

    • Il faut fournir un nom quand l’on fait le type de déclaration que Cheney vient de faire.Cheney ne le fait pas et rend donc imposssible une comparaison entre gov. Palin et un autre choix.

    • @braise

      Le GOP, sous les ordres de Cheney, avait déjà éliminé la candidature de Rmoney…

    • dur à croire, mais en 2008 après les élections, dans le secteur où on vit, nous constations que les femmes républicaines attribuaient la défaite à Mc cain non à Palin, les femmes admiraient et aimaient Palin , ils la voyaient comme un modèle à suivre .
      Mon épouse et moi ne comprenions pas cet engouement, cette admiration que les femmes É.Unienne portaient à Palin . Les femmes excusaient Palin de toutes les erreurs qu’elles faisaient.

    • Palin: “Et je pense que ce fut une erreur.» Et lui fut une horreur.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité