Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 18 juillet 2012 | Mise en ligne à 18h27 | Commenter Commentaires (14)

    La citation du jour

    Mitt Romney a prononcé un discours devant une foule partisane réunie en Ohio aujourd'hui. (Photo AP)

    Mitt Romney a prononcé un discours devant une foule partisane en Ohio aujourd'hui. (Photo AP)

    «Je sais que vous reconnaissez que plusieurs personnes vous aident en affaires. Peut-être la banque, les investisseurs. Il n’y a pas de doute que votre maman, votre papa, vos instituteurs, les gens qui ont bâti les routes, les pompiers, les policiers, plusieurs personnes ont aidé. Mais laissez-moi vous demander ceci: avez-vous bâti votre entreprise? Si vous l’avez fait, levez votre main. Prend ça, Monsieur le président!»

    - Mitt Romney, répétant quasiment mot pour mot l’idée défendue par Barack Obama lors d’un discours récent en Virginie avant de faire allusion à la déclaration du président («you didn’t build that») que les républicains se plaisent à citer hors contexte depuis trois jours.


    • À force de changer de trajectoire, tantôt un peu, tantôt beaucoup, je serais épuisé être à sa place.

      S’il fallait que je sois comme ça au travail, il y a longtemps que je n’aurais plus aucune crédibilité auprès de quiconque. …et probablement foutu à la porte, éventuellement.

      Qu’il est mauvais!

    • Lorsqu’on en est rendu à utiliser ce genre de stratagème pour essayer de captiver son audience, c’est que la campagne électorale de ce monsieur sent le roussi.

    • J’ai relu le texte original de M. Obama et le ‘that’ n’est pas tout à fait clair, mais on peut fortement supposé qu’il fait référence ‘ roads, bridges, infrastructure, education, emergency services and law and order …’ comme certains l’ont mentionné. Si c’est effectivement l’interprétation à faire du texte original, la version de M. Romney est bien piètre tentative de retourner la situation à son avantage. Est-ce qu’il y a une once d’originalité dans cet homme? On attend toujours ses idées sur l’économie des Etats-Unis et comment repartir la machine.

    • Il est vraiment englué dans les fils tissés de ses mensonges, de ses esquives et de ses déformations des faits.

      Que se passera-t-il durant son absence la semaine prochaine alors qu’il asssistera à l’ouverture des Jeux olympiques de Londres et aux épreuves d’équitation ?

      Les Répu$ pourraient-ils en profiter pour faire un putch ? ;-)

    • Ce sont les petits enfants*, les femmes* et les Afro-américains ** qui ont bâtis l’ Amérique , ne pas le reconnaître est une injure au aAméricains.

      * Nul n’ était engagé à l’ usine s’ il n’ amenait pas avec lui toute sa famille et le plus souvent pour être payé de temps à autre selon le tempérament du boss

      *Les Afro-Américains1 ou Noirs américains sont les citoyens des États-Unis ayant des ancêtres originaires d’Afrique noire. La grande majorité des Afro-Américains sont descendants des esclaves déportés entre le début du XVIIe et le début du XIXe siècle.

    • Force d’admettre qu’en défendant bec et ongle qu’il ne fait plus parti de sa “propre entreprise” depuis 1999, c’est qu’il en a honte!!!

    • @quebeclove

      Peut-être mais maintenant, on ne retrouve plus de petits enfants travaillant dans des usines aux États-Unis, on les retrouve dans les sweatshops chinois… :P

      D’ailleurs, concernant la Chine, ce sont les immigrants de ce pays qui ont construit les voies ferrées qu’empruntent les trains de là-bas, pas les Afro-Américains…

      Ces derniers étaient surtout cantonnés dans les plantations de coton du sud-est des États-Unis… Lors de la guerre de Sécession de 1861-1865 ayant pour objectif la soit-disante «émancipation des esclaves», le Nord a employé comme troupes de choc/chair à canon beaucoup d’immigrants allemands et irlandais qui venaient tout juste de débarquer et qui se cherchaient un travail pour gagner leur vie…

      «- Le capitalisme est l’exploitation de l’homme par l’homme!»
      «- Et le communisme?»
      «- C’est l’inverse…»

    • Pour être bien franc, je n’avais pas trouvé l’argument de Obama très fort lorsque’il avait fait cette déclaration.

      Normal que ça lui revienne dans l’pif.

      Et ça continue.

      Bonne soirée.

    • …mais mais…qu’il est mauvais!?!?

    • @lionking – 18 juillet 2012 – 20h30
      Dans le texte original, on lit: … Somebody invested in roads and bridges. If you’ve got a business. you didn’t build that. Somebody else made that happen.

      Le ‘that’ de ‘you didn’t build that’ n’est pas tout à fait clair et pourrait laisser penser que si tu as construit une business, ce n’est pas toi qui l’a fait. Je mettrais un deux que ce n’est pas ce que M. Obama a voulu dire et qu’il voulait simplement dire que tu as bénéficier du travail d’autres avant toi pour construire ta business et donc, un peu d’humilité est de mise.

      M. Romney a donc profité de cette ambiguité pour attaquer M. Obama.

    • Christ que c’est loin le 6 novembre!

    • apocalypse,

      Possible.

      À la lecture que j’en ai fait, il me semble que la première impression qui me soit restée, c’est justement la mise en avant de ce qui avait été réalisé avant et autour plutôt que la reconnaissance des efforts mis par de particuliers à bâtir leur business.

      M’enfin. L’interprétation de Romney de ce qu’a affirmé Obama en est sans aucun doute une prise au pied de la lettre.

      Salut.

    • Mitt Romney offre ici un exemple type de sa manière de faire à Bain Capital. Du Bait & Switch à son meilleur. De bonne personne, Obama est maintenant devenu une mauvaise personne….

      Le texte de Obama dit pourtant clairement que lorsque on se préoccupe de bâtir sa propre entreprise, on ne peut pas en même temps s’occuper des infrastructures publiques qui entourent et facilitent sa propre réussite commerciale….

      C’est précisément pourquoi les lobbys des chambres de commerce mettent de la pression sur les gouvernements pour ses programmes d’infrastructures, au nom des entrepreneurs, afin de mettre à jour routes, ponts, accès aux centres commerciaux et industriels, transport en commun pour les employés, cliniques de santé et programmes de formation, etc…

      On comprend que Romney, dans une perspective de délocalisation ou outsourcing ou offshoring, soit peu enclin à promouvoir les budgets américains d’infrastructures… pour des entrepreneurs qui opèrent, tel Bain Capital, dans des pays à plus faibles devises, Chine, Taiwan, Pakistan, Bangladesh, etc, et de préférence dans des régions ou états à fiscalité faible ou nulle. Obama aurait pu le lui dire clairement. “”Prenez ça monsieur Bain Capital!”"

    • Romney a la démarche typique du membre d’une secte : aucune pensée autonome, dire n’importe quoi pour plaire.

      Les mormons ont changé plusieurs fois de position sur des points supposément très importants de leur «doctrine» (la polygamie et l’infériorité des Noirs, entre autres). Ils ont aussi récrit leur «histoire» plusieurs fois.

      Et Rmoney et son père ont vendu cette salade. Des vrais vendeurs de chars… usagés.

      Je suis surprise que les gens soient surpris. Il est comme ça, il a été élevé comme ça ; dire «la bonne affaire», même si ce n’est pas vrai. Et elle peut changer.

      Une question me tracasse : s’il devient président, va-t-il demander à la NASA d’envoyer une sonde sur Kobold? Je pense qu’il n’y croit pas mais il est pris dans l’engrenage. Pas plus que Gingrich croit aux valeurs du catholicisme.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité