Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 13 juillet 2012 | Mise en ligne à 15h20 | Commenter Commentaires (24)

    Romney face à la presse

    Mitt Romney devra se défendre d'avoir menti ou enfreint la loi. (Photo AFP)

    Mitt Romney devra se défendre d'avoir menti ou enfreint la loi. (Photo AFP)

    De toute évidence, Mitt Romney comprend que les questions sur son passé d’investisseur sont en train de plomber sa campagne à la présidence. D’où sa décision d’accorder cet après-midi des interviews à ABC, NBC, CBS, Fox News et CNN. On appelle ça un blitz médiatique.

    Romney devra notamment se défendre d’avoir menti ou enfreint la loi en disant qu’il a abandonné tout rôle au sein de la société d’investissement Bain Capital en 1999. Selon un article publié hier dans le Boston Globe, il y est resté trois ans de plus et a détenu 100% de Bain Capital jusqu’en 2002.

    En disant qu’il a abandonné tout rôle au sein de Bain Capital en 1999, Romney peut dire qu’il n’est pas responsable des faillites, mises à pied ou délocalisations qui sont survenues dans certaines compagnies appartenant à la société d’investissement dans les années suivantes.

    Dans cet article éclairant, le journaliste Steve Kornacki explique que Romney a conservé tous ses titres au sein de Bain Capital parce qu’il comptait reprendre un rôle actif à la tête de la société après les Jeux olympiques de Salt Lake City. Ce n’est qu’un concours de circonstances qui l’on incité à abandonner Bain Capital pour de bon en 2002 afin de briguer le poste de gouverneur du Massachusetts.

    Romney devra également faire face à des questions sur ses déclarations d’impôts et ses comptes off-shore.


    • Bonne chance bonhomme, t’en as de besoin !

    • Que je me marre!

    • Disons que son blitz ne fonctionne pas du tout.

      Disons que les résultats sont si affreux qu’il coule dans les sondages. Tellement et tant qu’il déclare forfait.

      Qui prend la relève?

    • S’il a le droit de choisir ses journalistes, on pourrait avoir droit à quelques questions intéressantes :

      1- Grâce à vos politiques de délocalisation vers la Chine, considérez-vous avoir été une part active dans le réchauffement des relations entre les deux pays?

      2- Les comptes offshore sont une excellente source de revenus pour les particuliers. À titre de président, comment comptez-vous améliorer ce régime?

      3- Les syndicats appauvrissent les gouvernements et sont souvent les acteurs majeurs de troubles sociaux importants. Devraient-ils déclarés illégaux pour maintenir la paix sociale?

      4- Dans le même ordre d’idée, le droit de grève devrait-il être aboli?

      5- L’Obamacare restreint la liberté individuelle des Américains. Pourquoi des réductions d’impôt ne seraient-elles pas plus indiquées pour relancer l’économie américaine?

      Etc. etc. etc.!!!

    • @madmaf

      Personne.

      Tous ceux qui détestent Obama vont voter pour l’éléphant répu.

      Même s’il “trompe” tout le monde.

    • Le camp Rmoney devant l’ampleur que prend cette question a décidé d’utiliser la technique des sapeurs-pompiers lors d’un incendie de forêt : on entre dans le feu, on creuse, on coupe ce qui pourrait servir de combustible en le jetant au feu afin que l’incendie ne puisse plus progresser dans cette bande qui a été sacrifiée…

    • Aller Romney lâche pas la patate mon hé…lâche pas la patate !
      Employer jusqu’en 2002…wow…j’ai hâte de voir comment il va spinner cela ? A suivre…

    • Je rêve, mais se pourrait-il qu’il doive renoncer à l’investiture. Et que revienne sur la scène la bande de bouffons, menés par la divine Sarah et qu’il faudrait que M. Hétu mange sa casquette.

      Non, non. Il va rester. Il va continuer à défendre la logique républicaine. “Corporations are people”, disait-il. Le capitalisme sauvage va faire en sorte que le petit peuple va être bien, enfin ce qu’il en restera après que les trois quarts soient morts sans la protection qu’assurent les assurances maladie.

      Romney va même pouvoir, à la fin de son deuxième mandat, faire changer la devise “In God we trust” par ce grand cri du coeur de Gekko: “Greed is good”. Et peut-être son successeur pourra-t-il changer la statue de Lincoln par une statue de cette grande philosophe libératrice, Ayn Rand.

    • Notes sur les sources d’information citées dans le billet (dont l’auteur a tout à fait la liberté et le privilège du choix):

      ‘’Selon un article publié hier dans le Boston Globe…’’
      Et comment se définit le Boston Globe
      “The Globe has a long and proud tradition of being a progressive institution, especially on social issues. We are pro-choice; we’re against the death penalty; we’re for gay rights.“
      Pas exactement dans le clan républicain.
      Et il n’a pas toujours eut bonne réputation : plagiat, fabrication d’histoires…

      ‘’Dans cet article éclairant, le journaliste Steve Kornacki…’’
      Steve Kornacki est, depuis le 25 juin, un des animateurs de l’une des émissions d’après-midi à MSNBC. Les cotes d’écoute de son émission sont en chute libre. Je suppose que pour les téléspectateurs, même ceux de MSNC, il y a des limites à la partisannerie démocrate.

    • @pitcaribou

      Romney devra les réfuter.

    • Le rôle de Bain Capital, c’est de redresser les entreprise qui ne sont pas rentables, c’est-à-dire couper dans le gras qui veut-dire: mises à pied, fermeture ou délocalisations pour diminuer au minimum les dépenses et augmenter au maximum le rendement. Donc, dès le départ, création d’emploi n’est pas l’objectif comme Mitt Romney et les républicains veulent faire croire aux Américains. S’il est capable de convaincre les médias avec ça, Good Luck with that !

    • Parlez-en en bien, parlez en en mal, mais parlez-en…

      Je ne suis pas certain que l’impact soit si négatif que ça pour Romney.

      J’imagine que les stratèges démocrates gratte ce bouton parce que c’est payant pour eux. Par contre, la campagne n’est même pas commencée officiellement. De quoi parlera-t-on en septembre et octobre? Le public va probablement se lasser de ces attaques et finir par accepter le package deal quand de mauvaises nouvelles économiques surgiront. Rappelez-vous que c’est McCain qui menait les sondages jusqu’au moment de ses bourdes sur “l’économie qui va bien”, quelque part en septembre 2008… En tentant de défendre le bilan Bush sur l’économie, McCain avait paru déconnecté de la réalité. C’est ça, pas mal plus qu’autre chose, qui avait mis les clous dans son cercueil présidentiel.

    • Romney menait une business et il fallait qu`il fasse de l`argent et prenne les moyens nécessaires pour en faire. Barack Obama a été un travailleur social et a jamais mené de business. Tout les travailleurs socials, syndicalistes et autres gauchistes qui sont allés en politique ont endettés l`occident comme jamais et n`ont pas dirigés comme ont dirige une entreprise. Et on voit le résultat aujourd`hui, 50 ans de social-médiocratie et l`occident est endetté au maximum avec tout les problèmes que ça l`amène. Oui, on serait mieux administré par des dirigeants d`entreprise que par des socialistes qui ont jamais rien gérés de leur vie et qui veulent donnés la vie facile à bien des gens avec l`argent des autres.

    • jackwood

      13 juillet 2012
      18h46
      Romney menait une business et il fallait qu`il fasse de l`argent et prenne les moyens nécessaires pour en faire.
      - – - – - – - – - – - -

      En licenciant des travailleurs, en mettant des entreprises en faillite. Il en avait tout à fait le droit.

      Mais quand il dit que son succès financier prouve qu’il est un expert en création d’emploi, il y a seulement les aveugles, les ignares ou les fanatiques pour gober une telle couleuvre.

    • Ça s`apelle géré. Si une entreprise n`est pas assez rentable, faut slaqué du monde ou faire faillite si rien ne marche. La plupart des entreprises, ce qui coûte le plus cher est la liste de paye et les avantages des employés. Pareille comme au gouvernement, ce qui coûte le plus cher aux gouvernements, ce sont les payes et avantages des fonctionnaires. Pas pour rien que ça coupe partout en Europe et même au Canada, que ça remplace 1 fonctionnaire sur 2, que ça veut mieux partagé les frais des pensions(augmenté la part des employés) etc…

      Vous avec pas fini d`en voir des coupures partout en Occident. Ça s`apelle géré parce qu`ils n`arrivent pas. Romney faisait la même chose mais dans des business.

    • Quand il parle pour se défendre, Romney ne peut faire autrement que se caler.

    • On dit que Rmoney est tout excité.

      En effet, on dit qu’il a annulé toutes ses activités prévues pour ce soir afin de pouvoir regarder à la télévision les entrevues qu’il a données.

      Et ainsi prendre connaissance de ce qu’il a dit.

    • @bermasse ““Corporations are people”, disait-il”. En français, on dit “personne morale”. Mais mon père m’a appris quand j’étais tout petit que les compagnies sont des corps sans âme.

    • @jackwood “Tout les travailleurs socials, syndicalistes et autres gauchistes qui sont allés en politique ont endettés l`occident comme jamais et n`ont pas dirigés comme ont dirige une entreprise”. George W Bush et ses complices n’ont pas endetté l’Occident et un peu tout le monde?

    • @ jackwood (18h46) et ( 19h30)
      -cours d’initiation en sociologie de niveau primaire. En fait ce que vous voulez exprimer et faire comprendre à tous les ignares que nous sommes c’est que Romnez et money ça rime . Vous voyez, on avait compris !!

    • @ djaquewoude

      “Tout les travailleurs socials (sic), syndicalistes et autres gauchistes qui sont allés en politique ont endettés (sic) l`occident (sic) comme jamais et n`ont pas dirigés (sic) comme ont (sic) dirige une entreprise”

      Une sossiété ki élimine sa klass moyenn ne peu pa survivr, mon povr djakewoude. On an a la preuve aveque té chair Huhessa ki nen finiss pa de sanfoncé. En recanch, les péyis lè plu za gôch, stile Skendinavi, cent sorte pa tro mal, non?

      “Vous avec (sic) pas fini d`en voir des coupures partout en Occident.”

      On dirè ke sa te fè plézir… pourtan, à te lire, on voi bien que sè toua ki sera parmi lè premier sakrifié…

    • A pitcaribou 16.54, Tres intéressant vos commentaires sur MNSBC, allez vous aussi nous parler de Fox News?

    • pitcaribou 16.54 tres bon commentaires sur MNSBC, avez-vous aussi un opinion sur Fox News “Fair and balanced” peut-etre.

    • @jackwood
      Ça s’appelle “gérer”… pas géré ;-)

      …et vive l’euthanasie forcée à 65 ans pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’amasser un bas de laine.

      Anyway, il semble de plus en plus probable que Romney devra faire un séjour en prison AVANT d’aller à la Maison Blanche.

      http://www.addictinginfo.org/2012/07/13/new-documents-could-prove-mitt-romney-committed-a-felony/

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité