Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 21 juin 2012 | Mise en ligne à 11h26 | Commenter Commentaires (32)

    Pourquoi la réforme de la santé est-elle impopulaire?

    À quelques jours de la décision de la Cour suprême des États-Unis sur la constitutionnalité de la réforme de Barack Obama sur la santé, le New York Times tente d’expliquer dans cet article pourquoi cette initiative demeure impopulaire auprès de la majorité des Américains, si l’on se fie aux sondages.

    Selon le Times, les opinions négatives de plusieurs électeurs ne sont peut-être que le reflet des publicités télévisées auxquelles ils sont exposés. Or, selon une étude récente, les groupes opposés à la réforme, de la Chambre de commerce des États-Unis au «super PAC» Crossroads GPS de Karl Rove, ont dépensé quelque 235 millions de dollars dans des campagnes publicitaires attaquant la loi sur la santé depuis sa promulgation en mars 2010.

    De leur côté, les partisans de la réforme ont consacré 69 millions de dollars pour expliquer ou défendre la réforme, la plus grande part de ce montant (47 millions) ayant été dépensée par le ministère de la Santé, dont les pubs ont été qualifiées de «fades» par le Times.

    Toutes les pubs critiquant la réforme ne sont pas mensongères, mais celle qui coiffe ce billet, réalisée par la Chambre de commerce des États-Unis, est «fausse», selon le site PolitiFact.

    Résultat : des personnes non assurées qui pourraient profiter de la réforme se trouvent parfois à utiliser des arguments erronés ou mensongers pour la dénoncer, selon le reportage du Times.

    P.S. : Ezra Klein signe dans le numéro courant de l’hebdomadaire The New Yorker un article intéressant sur le phénomène qui a permis à plusieurs élus républicains de passer de partisan à adversaire du «mandat individuel», la mesure la plus controversée de l’«Obamacare», qui oblige presque tous les citoyens de souscrire à une assurance maladie.


    • “Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les opprimés et aimer les oppresseurs.”

      Malcom X

    • Les évêques catholiques sont furieusement contre la réforme.

      Pourquoi? Parce qu’ils refusent que les entreprises catholiques (diocèses, universités, hôpitaux, etc.) ou leurs compagnies d’assurance soient forcées d’assumer certains frais de santé pour leurs employés, notamment les frais liés à la contraception.

      Cette histoire est en train d’ouvrir une fenêtre inédite sur l’étonnante présence des catholiques en politique.

      Entre les évêques catholiques et Obama, c’est la crise! Des dizaines de poursuites ont tout récemment été intentées contre l’administration Obama par des organismes catholiques. Tous se sont lancés dans la bataille, à laquelle participent aussi les évangélistes. Le cardinal Dolan, de New York, n’hésite pas à parler de la violation de la liberté de religion. La première des libertés, disent-ils, est menacée.

    • Elle est impopulaire parce qu’ obliger les gens a faire quelque chose convient mal la à culture de ce pays et parce que c’est un carcan coûteux qui risque de peser sur les entreprises donc sur l’économie, et ce à un moment bien mal choisi.

    • Donc, là comme ailleurs, les puissants réussissent à convaincre les pauvres et moins éduqués qu’une mesure dont ils pourraient bénéficier est mal pour eux et pour la divine économie.

      Il n’y a pas de système parfait, le nôtre au Québec a plein de désavantages, mais au moins on sait que si on tombe malade, on s’endettera pas au point de mettre une deuxième hypothèque sur notre maison

    • Après des décennies de bombardement publicitaire, il est étonnant que les pubs continuent à influencer. Je les zappe systématiquement, pas les Américains?

    • @pbrasseur
      C’est vrai: c’est beaucoup mieux quand ils sont obligés de s’adresser au privé et obligés de prendre des avocats.

    • Désinformation et protection des privilèges des riches et puissants…
      Si t’as pas d’argent: crève du con!

      @pbrasseur 12h09

      Ben oui…
      Comme avoir un permi de conduire, des assurances-auto, etc…
      C’est tellement mal d’obliger les gens à être responsable.

      C’est donc beau la liberté… sauf pour le mariage gay, l’avortement, etc…

    • C’est impopulaire parce qu’ils constatent a quel point leur congenaires
      sont incapables de prendre soins de leur sante, ils ne veullent pas
      payer pour tous les problemes relies a l’obesite et au tabagisme.

      Peut-etre aussi qu’ils refusent de payer pour une parti de la population
      au teint fonce…

    • Les gens sont contre parce qu’ils sont mal informés ou influencés par des publicités… Que c’est commode comme explication.

      Se pourrait-il simplement que les gens soient, au contraire, bien informés? Qu’ils aient lu, par exemple, combien ça nous coûte au Canada cette obligation d’avoir une assurance maladie (RAMQ)? Jetez donc un oeil sur cette étude de l’institut Fraser: http://www.fraserinstitute.org/uploadedFiles/fraser-ca/Content/research-news/research/articles/combien-payons-nous-reellement.pdf

      Par exemple: vous êtes un couple et chaque membre gagne un salaire de $59260. Le couple paie $11500 pour l’assurance maladie. Et c’est sans compter l’assurance médicaments.

      @icarus: quand tu paies $6000 de moins en impôts par année et que tu constitues ton propre fond de prévoyance, tu n’a pas besoin de ré-hypothéquer ta maison. La majorité des Américains vont toutefois choisir de souscrire à une assurance privée. Ce qui est magnifique, c’est que le montant de la prime va être établit selon le risque que tu fais courir à l’assureur. Les gens responsables, qui ne fument pas, ne sont pas obèses, ne prennent pas de drogues et font de l’activité physique ne paient pas pour les obèses, les sédentaires, les drogués et tous ceux qui négligent leur santé. C’est vraiment le système idéal. Pas parfait, mais idéal. L’utilisateur est responsabilisé. Wow!

      Quelle aberration qu’au Québec, la personne qui a sa santé à coeur doit payer 15% de TPS/TVQ quand il s’achète un vélo ou s’inscrit dans un gym (à partir d’un salaire fortement imposé) et que cet argent sert à soigner ceux qui négligent leur santé. Heureusement, Harper a promis un crédit d’impôt pour l’activité physique (lorsque le budget sera équilibré).

    • @jutamat – 21 juin 2012 – 13h15
      Je suis pour un régime public comme nous avons au Canada, mais c’est vrai que tu as beau bien manger, faire de l’exercice, etc, il reste que plusieurs ne font aucun effort pour leur santé et tu te retrouves à payer pour eux. S’il n’en tenait qu’à moi, je ferais quelques ajustements pour rappeller aux gens que les soins de santé coûtent une fortune et que le moins qu’ils puissent faire, c’est de faire un petit bout du chemin. A un moment donné, avec le vieillissement de la population, notre modèle de santé va devenir insoutenable. Des hausses de 5% ou 6% par année, on ne pourra pas supporter cela longtemps. Au Québec, ce sera bientôt 50% des dépenses de la province qui iront dans ce seul poste.

    • Honnêtement, il y a plusieurs problèmes avec l’Obamacare. Le système de santé aux US avec la panoplie de compagnies d’assurances privées est ÉNORMÉMENT coûteux, et hyper inefficace. 31% des coûts du système vont en frais administratifs, en grosse partie pour pouvoir collecter l’argent des cies d’assurances (qui vont pratiquement toujours par principe trouver n’importe quelle raison farfelue pour ne pas payer). 31%, c’est énorme (au Canada c’est 16%). 50% des faillites aux US sont causées par des frais de santé. Et plusieurs d’entre eux SONT assurés.

      Les cies d’assurances sont au-dessus de bien des lois aux US (il y a des exceptions spécifiques dans les lois du commerce pour ne pas qu’elles s’appliquent aux assurances… ). Ça peut sembler beau en théorie de forcer tout le monde à s’assurer et à pouvoir avoir accès aux soins, j’étais de cet avis aussi (et je favorise BEAUCOUP plus un système à simple-payeur, comme le Canada). Par contre le système US est complètement pourri et corrompu à la base. Forcer tout le monde à y adhérer sans modifier les lois nécessaires pour régler les problèmes de base, je suis loin de considérer que c’est la meilleure chose à faire.

      Oui, il y a quelques bons côtés et ça aide plus les familles pauvres que le statu-quo. Mais ça n’en fait pas un bon programme pour autant. Et à long terme les répercussions pourraient être pire pour tous que le statu-quo, entre autres car adopter ce plan ferme la porte pour en adopter un autre qui aurait RÉELLEMENT changer le système et l’améliorer de façon durable.

      La grande majorité des arguments contre le plan relevé par les Républicains sont assez stupides et souvent mensongers. L’histoire de leur rebellion contre le ‘individual mendate’ alors qu’historiquement ils étaient pour est assez pathétique. Mais ça n’enlève pas le point que le Obamacare est loin d’être aussi beau et bon et progressif que son marketing démocrate fait croire. Et c’est principalement dû au fait que pour le faire passer dans le gouvernement sans se mettre les entreprises à dos (qui représentent des millions en financement politique), ils ont pratiquement retirer tout ce qu’il y avait de réelle ‘réforme’.

      Honnêtement, si Bush avait pousser pour mettre un ‘individual mendate’ aux assurances, la plupart ici auraient crié au meurtre en disant qu’il vendait le peuple aux grosses cies d’assurance privée. Mais parce que ça fait parti d’Obamacare c’est correct? Est-ce que vous croyez 2 secondes que les compagnies disent vrai quand elles disent que sans le ‘individual mendate’ elles feraient faillite en étant obligées d’assurer les patients qui ont des conditions difficiles?

    • jean_saisrien

      “Comme avoir un permi de conduire, des assurances-auto”

      Non ce n’est pas pareil, le permis de conduire sert à la protection d’autrui.

    • @alexnado

      Le système américain est le système idéal?! Ceux qui naissent avec des problèmes de santé, ou qui ont un accident dont ils ne sont aucunement responsable et se retrouvent avec des besoins de santé à vie, vous croyez qu’lis s’en sortent bien dans le système US? C’est pratiquement impossible pour eux de payer tous les coûts, et les assurances privées sont loin d’être intéressées à les avoir.

      Je travaille à Boston depuis 4 ans. Le coût en assurance pour ma famille, en comptant ce qui est enlevé de ma paye + la contribution de l’employeur (contribution qui évidemment au bout du compte réduit les salaires, et donc est comparable à un coût direct de l’employé), est de 17 000$. Et il y a des coût ajouté pour pratiquement tout ce que tu fais qui n’est pas une visite de routine alors que tout va bien (genre, tu te fais admettre à l’hôpital, c’est 500$ en partant). Donc en gros c’est 17000$ par année si tu l’utilises pas! Si tu en as besoin, ça monte vite.

      Les assurances privées aux US coûte extrèmement chères également. Par contre, ceux qui en ont le plus besoin ne peuvent pas en avoir car les compagnies refusent (ou leur demandent un montant astronomique).

      La seule façon de voir ça comme un système idéal c’est si tu es jeune, en santé et que tu te crois invincible. Et que tu te balances royalement de ceux qui ne sont pas dans ta situation…

    • @pbrasseur 14h14

      Ben oui… et, les assurances-santé servent à protéger toute la famille de l’assuré… les créanciers de l’assuré, etc…
      …et même les médecins ultimement.

    • La seule raison pourquoi il n’y a pas de système de santé universel aux ÉU c’est que les compagnies d’assurances privées font trop d’argent et ont des lobbyistes trop puissants.

    • @Alexnado

      Tu as raison, j’avais un ami comme ça, 38 ans, toujours fait de la course-à-pied, deux triathlons par année, fume pas (ça va sans dire), mange bien, bois pas… Il est décédé l’an dernier d’un fulgurant cancer du cerveau…

      Le problème avec la santé c’est que les cause de graves maladies sont multifactorielles. Les saines habitudes de vie c’est un facteur, parmi plusieurs autres sur lesquels on a pas de contrôle…

      Alors si tu est prêt à vivre dans une société qui laisse tomber un jeune qui a développé un sclérose latérale amyothrophique (maladie de Lou Gehrig) sans avoir commencer à travailler, donc sans la possibilité d’avoir d’abord contracté une assurance maladies. Ce qui veux dire qu’il n’aura jamais de soins car aucune assurance privé de voudra assurer une condition pré-existante aussi importante.
      Si tu a envie d’une société comme celle-là, alors libre à toi… Pas sûr que tu va être aussi heureux si on te découvre une maladie grave, mais pour le moment tu es encore correct… Vas-y pense à toi…

    • @patccmoi: $17000??? Balivernes!
      Ce rapport de l’AHIP évalue le coût de l’assurance maladie aux USA. Notons que l’employeur paie en totalité ou en partie le coût de la prime pour certains, mais si vous êtes travailleurs autonome ou travaillez dans une entreprise de moins de 25 employés, vous devez (avez encore la liberté de) souscrire à une assurance.

      http://www.google.ca/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CFsQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.ahip.org%2Fpdfs%2F2009IndividualMarketSurveyFinalReport.pdf&ei=mnTjT8PwM8PV0QGA9LmnAw&usg=AFQjCNFPgcF9fDwLWmozuL1bLOpQQFWG6g&sig2=6Du2MeeYjBheLafyRnf7bw

      Le coût moyen est de $2985/année, pour tous les groupes d’âge confondues, incluant les personnes à risque et les personnes âgées.

      Un individu de 29 ans qui gagne $60K paie un peu moins de $6000 par année pour la RAMQ en taxes et impôts. Aux USA, une police d’assurance privé pour un individu de 29 coûte en moyenne $1723, et forcément moins que ça si vous avez de bonnes habitudes de vie. Et on vient nous dire combien ici au Canada c’est gratuit et qu’aux USA on n’a pas les moyens de s’offrir des soins????? Désinformation.

      @keepiru: effectivement, les causes de maladies dépendent d’un ensemble de facteurs, comme la génétique. Je propose seulement de tenir compte des facteurs sur lesquels l’individu a un rôle à jouer via ses habitudes de vie. Pas de la génétique.

    • @jean_saisrien

      “des lobbyistes trop puissants.”

      c’est surtout que la majorité des politiciens n’ont aucune étique

      les types comme Obama et Bush et leur copains sont tous achetables, il est là le vrai probleme

      qu’un lobby, comme n’importe quel groupe de pression, veule faire avancer sa propre cause… ca reste normal et prévisible

    • @patccmoi: effectivement, après vérifications, la prime familiale moyenne au Massachusetts (un des états les plus chers) est de $13288. Mais la prime moyenne par famille aux USA est de $6328.

      En comparaison, selon l’Institut Fraser, on paie en moyenne, par famille au Canada, $9000. C’est donc en moyenne 42% plus cher au Canada qu’aux USA.

      Par contre, si les revenus combinés du ménage sont de $118K ($59K par adulte), c’est $11500, soit 82% plus cher aux USA qu’au Canada.

    • correction: “soit 82% plus cher au Canada qu’aux USA”.

    • Parce que les américains sont maso .

    • Les arguments de Pbrasseur penchent toujours du même bord.
      Bien sur, que laisser crever les gens, ça coûte moins cher …
      les magnats de la révolution industrielle du XIXe au royaume-uni l’avait déjà compris.

      Socialement, on appelle ça avancer par en arrière (back to the future ? ou Forward to the past ? )

    • @alexnado

      Désolé si je ne travaille dans l’État où l’assurance coûte le plus cher, mais le chiffre est exact (ben, exactement, c’est 16977$… j’ai arrondi à 17000$). Alors svp lâchez les cris de “désinformation!”, je l’ai d’écrit sur mon chèque à chaque mois, ça dépend pas d’une étude quelconque biaisée ou non.

      Oui, comme je l’ai mentionné l’employeur en paie une partie (80% en fait), mais au bout du compte l’employeur paie mon salaire aussi, et quand il doit évaluer le salaire de ses employés il doit inclure ce coût, et donc les salaires sont plus bas pour payer l’assurance. Mais peu importe qui paie, l’argent qui va à la compagnie d’assurance pour ma famille est 17000$ (c’est 282.95$ / mois qui sort de ma paye, * 5 quand tu comptes l’employeur car je paie 20%, * 12 pour les mois). Et c’est drôlement plus bas que quand je travaillais auparavant au MIT, ma contribution pour une famille était près de 500$/mois (probablement car la moyenne d’âge des employés au MIT est élevée).

      Mais vous ignorez l’autre partie de ce que j’ai dit : ça, c’est le prix quand tu n’as PAS besoin de rien. Tu rentres à l’hôpital, 500$ sort de ta poche. Une prescription pour un médicament? 8-24$ par prescription. Ton enfant a besoin d’un physical pour l’école? 10$. Il y a une quelconque complication à l’hôpital et les coûts sont élevés? GOOD LUCK! La compagnie d’assurance va inventer une raison pourquoi elle n’a pas à payer, et MALGRÉ le fait que tu paies 17000$ depuis peut-être 5 ans sans RIEN lui demander en retour car t’es pas malade, ben le 40000$ que t’as à payer là, elle va TOUT FAIRE pour pas le payer.

      Au Canada, peut-être que tu paies un peu plus par année oui (si tu veux comparer avec la moyenne US). Mais c’est ça que tu paies, POINT. Quand tu te remets d’une opération après un accident, t’as pas à te débattre pour te la faire rembourser. Tu te fais pas envoyer des bills surprise de 5000$ chez vous par la suite (et j’en connais plusieurs personnellement du monde à qui c’est arrivé).

      L’assurance, aux US, c’est seulement une partie de ce que tu paies, quand tout va bien et que t’as besoin de rien. Alors votre 42% plus cher, c’est pas mal de la foutaise, car ce que tu compares c’est les impôts payés par les canadiens, qui couvrent la TOTALITÉ de leurs coûts en matière de santé (mis à part les médicaments par exemple, mais ça tu les paies autant ici, si c’est pas plus) vs ce que les américains paient en assurance, ce qui est LOIN de couvrir la totalité des coûts en matière de santé qu’ils paient au cours de leur vie. Et alors que les coûts payés par les canadiens sont répartis de façon progressive en fonction du revenu, ce n’est aucunement le cas aux US. Mon boss qui fait 3 fois mon salaire paye exactement autant pour couvrir sa famille que moi par année. Et il paie surement 3 fois moins qu’une famille qui fait au total 50000$/année qui a quelqu’un avec une maladie chronique. Et si tu veux t’amuser pour les pourcentage, eh bien une famille qui fait 20000$/année aux US doit paye infiniment plus cher en assurance santé qu’une famille qui fait 20000$/année au Canada qui n’a rien à payer. Ou bien celle aux US ne paie rien non plus, et si quelqu’un a le malheur de se casser une jambe, ils font faillite (et c’est la société qui se retrouve à payer pour ça au bout du compte aussi en passant dans ses impôts…).

      Le coût de la santé par capita aux US est évalué à 2.5 fois ce qu’il est au Canada. Et vous allez me dire que ce système est idéal? Qui est-ce que vous croyez qui paie le 2.5 fois+? Ok, les jeunes en santé peuvent peut-être payer moins que les jeunes en santé du Canada. Mais watch-out pour n’importe qui d’autre. Et c’est pas toujours des obèses fumeurs qui passent leur vie devant la télé, les ‘autres’.

      Obamacare, pas Obamacare, le système de santé aux US est du capitalisme sauvage protégé dans les lois de façon totalement honteuse et qui sert principalement les assureurs et Big Pharma à s’enrichir de façon grotesque. Dire que c’est idéal montre que vous n’avez jamais eu à vivre dans ce système, ou que vous avez été chanceux quand vous l’avez fait. Et en passant, une partie des impôts des américains AUSSI est utilisée en santé, donc la comparaison “coût payés en assurance US vs coût payé en impôts Canada” est encore moins valable, car il faudrait faire “coût payés en impôts Canada vs coût payé en impôts US + assurances privés + moyenne des frais payés de sa poche”. Et croyez-moi, le Canada va être beaucoup moins cher que les US, et infiniment plus équitable…

      @maxg
      Que les politiciens soient corrompus, c’est prévisible aussi. Alors qu’ils mettent des lois et un système en place pour empêcher que ça soit possible. Ce qui n’est pas fait car évidemment, les lobbys ne vont jamais laisser ces lois là passer (ou plutôt ne jamais laisser assez de politiciens qui ne seraient pas corrompus passer pour les voter).

    • @alexnado

      Peut on savoir de quelle boîte de “cracker jacks’ vous sortez vos cihffres ?

      Voici les miens ‘

      http://www.nytimes.com/2011/09/28/business/health-insurance-costs-rise-sharply-this-year-study-shows.html?pagewanted=all

      Le coût moyen d’un assurance santé famille aux USA est de plus de 15 000 $ annuellement À ce montant vous devez ajouter 20 % de déductible. un “copay’ variant entre 500 et 1 000 $ à chaque visite et 1 500 $ pour ouvrir votre dossier ( non remboursable) etc…

      Prenez le temps de lie les rapports sur les trentes pays les plus riche : vous y noterez que , per capita, le système américain coûte deux fois plus cher que Celui du Canada.

      Ça vous éviterais de dire des sottises

    • @bloganon

      21 juin 2012
      12h16
      Après des décennies de bombardement publicitaire, il est étonnant que les pubs continuent à influencer. Je les zappe systématiquement, pas les Américains?

      _________________________________________________

      Je fait pareil, et même j’en suis rendu a préféré enregistré les quelques émissions qui m’intéresse avec l’illico pour mieux sauté les pubs…..

    • @treblig

      Un détail par contre de l’étude du NYTimes est qu’ils regardent uniquement les coûts pour les assurances supportées par les employeurs, qui par défaut sont plus élevées en général (car elles doivent être le même prix pour tous les employés, peu importe leur condition). Une des raison pourquoi les assurances privées en général sont moins dispendieuses? Parce que les seuls qui en prennent sont ceux pour qui le coût n’est pas exhorbitant, quelqu’un qui a une mauvaise santé (et on est loin de parler que d’obésité ou de fumeur…) ne sera soit pas admissible, soit on lui demandera si cher qu’il essaiera de faire sans et déclarera faillite au pire. Et je crois que les co-pays sont également beaucoup plus élevés en général pour une assurance privée, car ils savent que les clients magasinent beaucoup plus selon le prix par mois que les co-pays, qu’ils espèrent ne jamais avoir à payer…

      Ce rapport m’a fait voir par contre que l’étude pointée par alexnado date de 2009, et je peux vous dire que du moins dans mon cas les primes ont augmentées depuis ce temps, et les co-pays ont DRASTIQUEMENT augmentés (par exemple le prix d’admission à la suite d’un accident dans ma prime est passé entre 2011 et 2012 de 0$ à 500$, et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres).

      Les primes d’assurances augmentent beaucoup plus rapidement que les salaires, et donc que ce qu’on paie en assurance par les impôts.

    • @trebling
      Vos chiffres ne sont pas beaucoup mieux qu’ alexnado. Mon assurance familiale me coûte $13,000 par année, payé par l’employeur. Visite chez le médecin, $110 mais une visite par année payée à 100 poucent. Oui au 80 pourcent mais déboursé max de $3300 par personne, $6600 pour la famille.

      Les soins de santé aux USA coûtent plus cher car les compagnies d’assurance prennent une part importante. De plus il y a un surplus d’offre de services. Tu attends rarement mais ça entraîne une sous utilisation des équipements et du personnel.

      Obamacare ne fait qu’étendre à plus de gens un système qui ne marche pas et qui va droit dans le mur. Ce n’est parcequ’il y a 10 pourçent d’imbéciles qui écoutent Fox news religieusement qu’on est des tous imbéciles. La population, ceux qui savent lire et compter ne sont pas dupes, ce n’est pas une réforme.

    • @boicfranc

      “Obamacare ne fait qu’étendre à plus de gens un système qui ne marche pas et qui va droit dans le mur. Ce n’est parcequ’il y a 10 pourçent d’imbéciles qui écoutent Fox news religieusement qu’on est des tous imbéciles. La population, ceux qui savent lire et compter ne sont pas dupes, ce n’est pas une réforme.”

      Là-dessus je dois être d’accord, et honnêtement je crois que si Obamacare ne provenait pas d’un Démocrate qui avait conquis la population avec des beaux discours sur la réforme de santé, ça serait HAUTEMENT plus critiqué. Car en effet, ce n’est pas une réforme, c’est quelques légers changements de réglementation qui ont été négociés AVEC les compagnies d’assurances, avant même d’avoir été négociés en chambre.

      Et j’en connais quelques uns ici des démocrates de cet avis, j’ai des amis qui ont travaillé bénévolement et ont donné à la campagne d’Obama en 2008 car ils croyaient en lui et qui sont complètement dégoûtés de la réforme (et encore plus de l’histoire des drones). Alors cette fois ils vont encore voter pour Obama car ils croient quand même qu’il est mieux que Romney, mais à reculons et ils ne lui donneront pas un sou.

    • @treblig: mes chiffres viennent d’ici: http://www.ahip.org/Individual-Health-Insurance-Survey-2009/

      @patccmoi: c’est vrai, vous avez des franchises à payer, pas ici au Canada. Mais la couverture médicaments est inclue. Quand l’Institut Fraser dit que ça coute en moyenne $9000 par famille, ça n’inclut pas les médicaments. La prime individuelle de mon régime privé d’assurance maladie (médicaments) coûte $2200,57 par année. Sans compter que mes impôts servent aussi à éponger le déficit du régime d’assurance médicaments du Québec(déficit de 2,2G sur un coût de 3,7G!!).

      Pour être juste et objectif, j’essaie de comparer les MOYENNES.

      Un célibataire qui a un revenu moyen ($35K) au Québec paie (via impôts et taxes) $3228. S’il n’a pas d’assurance privé, le prix pour l’assurance médicaments du Québec (subventionné puisque en déficit de 2,2G) est d’environ $800. C’est donc $4000 pour un célibataire gagnant un maigre $35K.

      Aux USA, un célibataire paie en moyenne $3000.

      En moyenne, une couverture familiale, coûte en moyenne $9113 par famille, sans inclure les médicaments. Rajouter les médicaments ($2000), on obtient $11K, comparativement à $6328 aux USA en MOYENNE. Et je rappelle que le revenu familial total moyen au Québec est de $63K. On ne parle pas de riches ici.

      Si j’avais voulu être malhonnête et parler de ma situation individuelle qui ne reflète peut-être pas celle de la majorité, j’aurais mentionné que je paie (selon l’Institut Fraser), individuellement, $8K par année pour la RAMQ via taxes et impôts sans compter l’Assurance médicaments privée (environ $1000 puisque l’employeur paie une partie du $2220) plus le déficit du régime d’assurance médicaments du Québec qui est épongé par les contribuables. Donc, pour être prudent, je paie au-delà de $9K. Alors qu’aux États-Unis, selon mon âge, je paierais en moyenne $2K. C’est 350% plus cher pour moi au Canada qu’aux USA. Et l’écart serait probablement plus élevé encore si on tient compte du fait que ma prime serait moindre aux USA étant donné que je n’ai aucun antécédent et que j’ai de bonnes habitudes de vie.

      Pour être honnête cependant, j’ajouterais que les payeurs de taxes aux USA doivent payer pour le régime public (medicare) accessible aux jeunes, aux pauvres et aux vieux. Je crois que le coût du programme est d’environ $1700 par capita. Même en ajoutant ce que les contribuables doivent payer pour le régime public aux USA, c’est encore moins cher qu’au Canada.

      Quoi qu’il en soit, mon point était de démontrer que les soins de santé étaient accessibles aux USA. J’ai démontré qu’une famille de salaire moyen (un maigre $63K total) paie plus cher au Canada. Et les plus démunis ont de toute façon accès à Medicare.

      Évidemment, on compare des pommes avec des oranges. Il faudrait aussi parler de la qualité des soins et des délais d’attente. Mais ce que j’envie du système américain, c’est qu’il responsabilise l’utilisateur et que les gens qui font attention à leur santé paient moins cher que ceux qui la négligent.

    • @alexnado

      ‘Mais ce que j’envie du système américain, c’est qu’il responsabilise l’utilisateur et que les gens qui font attention à leur santé paient moins cher que ceux qui la négligent’

      De légères modifications pourraient être faites (et sont d’ailleurs proposées je crois) au système Canadien pour faire la même chose. Crédit d’impôt pour l’activité physique par exemple. Et les fumeurs, en passant, vous pensez qu’ils n’ont pas une surcharge? Il y a combien de taxe sur un paquet de cigarettes?! C’est le principe de “l’utilisateur-payeur”, qui devrait vous faire plaisir puisqu’il “responsabilise”. Les fumeurs ne paient pas plus directement en assurances, mais ils paient beaucoup plus au gouvernement directement par la taxe, et au bout du compte l’argent se retrouve à la même place.

      Et vous me revenez toujours à l’exemple du célibataire jeune et en santé. Oui oui, dans votre cas le système US, si vous vivez dans le milieu de nulle part (car les primes sont beaucoup plus élevées dans les grandes villes et les États plus riches, la moyenne est beaucoup plus basse quand on y inclut le centre), est avantageux. Tant que vous n’êtes pas malade, ou que vous n’ayez pas d’accident. Si vous voulez d’un système qui favorise d’être célibataire et en santé, c’est bien, mais ce n’est pas l’ensemble de la population, et en fait je dirais que c’est la classe de personne qui devrait le PLUS donner à la société.

      Ah, et vous savez ce que vos chiffres aux US (qui je me répète datent d’il y a 3 ans, et ça a monté depuis beaucoup plus vite que l’argent prélevé des impôts au Canada…) ne comptent pas également? La totalité des gens qui ne sont pas couverts du tout car ils ne peuvent pas se le permettre. Et si le régime de Merdicare est de 1700$ per capita, c’est beaucoup plus que 1700$ par payeur d’impôts ça. Sur environ 155M de ménages aux US, t’en a environ 85M qui ont payé de l’impôt (les autres étant trop pauvres pour…). Si Medicare coût 1700$ per capita, t’as une population de 313M, ça fait 6260$ par ménage qui paie de l’impôt en moyenne (ou environ 3430$ par ménage total). Rajoutez ça à l’assurance de base, aux co-pays, etc. et même pour un célibataire en santé la différence n’est plus si grande que ça, mais elle est ÉNORME pour quelqu’un qui n’est pas dans cette situation là.

      J’ai un peu de misère avec les chiffres de l’institut Fraser aussi. Par exemple:

      2 parents, 1 enfant 102 003 $ 40 171 $ 39,4 % 8917 $
      2 parents, 2 enfants 104 131 $ 41 058 $ 39,4 % 9113 $

      Je m’excuse, mais j’ai 2 enfants et mes impôts au Québec ne marchaient pas comme ça. Il y a des déductions pour avoir un enfant. Tu te fais également donner de l’argent directement par enfant (qui peut être vu comme une réduction de l’impôt). Ce n’est pas vrai qu’avec pratiquement le même salaire, avec un enfant de plus, tu donnes autant au gouvernement…

      Je crois que vous avez une vision très idéalisée de ce qu’est le système américain. Si ce que vous aimez c’est le fait qu’il responsabilise l’utilisateur, pensez à comment appliquer cette philosophie dans le système canadien. C’est une bien, BIEN meilleure base à partir de laquelle travailler que le système corrompu et hyper coûteux en place aux USA, même s’il favorise les célibataires en santé et les riches (qui ne paient pas de façon progressive).

      Et si vous voulez parler de la qualité des soins et des délais d’attente, on pourrait aussi parlé du stress engendré par la nécessité d’avoir à aller à l’hôpital sans savoir combien ça va coûter, d’avoir à se battre pour se faire rembourser, du monde qui restent malade chez eux et dégénèrent car ils n’ont pas d’assurance, du coût social des faillites et autres problèmes engendré par ce système qui est tout sauf équitable… Mais bon, pas un soucis quand on est célibataire en santé et/ou riche.

    • @patccemoi

      Commentaire et mise au point très pertinents.

    • Ce que je ne comprends pas, c’est que si l’Obamacare apportait les bénéfices escomptés, il n’y aurait pas une majorité d’Américains pour s’y opposer.

      Une majorité de la population au Québec en 1977, y compris évidemment les compagnies d’assurance et le Barreau était contre le no-fault en matière d’accidents d’automobiles.

      Mais en peu de temps, les gens se sont apeçus que cette loi permettait une indemnisation rapide et universelle et les opposants ont fait avec.

      Le no-fault amène des abus (indemnisations insuffisantes dans bien des cas-barèmes à réviser-), mais çà, c’est un autre débat.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2010
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
  • Archives

  • publicité