Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 8 juin 2012 | Mise en ligne à 13h17 | Commenter Commentaires (10)

    «Le secteur privé se porte bien», dit Obama le «déconnecté»

    En disant que «le secteur privé se porte bien» lors d’une conférence de presse axée sur l’économie, Barack Obama a commis ce matin une «erreur de jugement extraordinaire» dont se souviendra l’histoire, s’il faut en croire Mitt Romney. Je cite la déclaration du président démocrate qui a soulevé l’incrédulité du camp républicain :

    «La vérité est que, comme je l’ai dit, nous avons créé 4,3 millions d’emplois au cours des 27 derniers mois, plus de 800 000 cette année seulement. Le secteur privé se porte bien. Les faiblesses de notre économie se situent aux niveaux des gouvernements locaux et d’États, où les maires et les gouverneurs ont éliminé des emplois parce qu’ils ne reçoivent plus du gouvernement fédéral l’aide qu’ils ont eue par le passé et parce qu’ils n’ont pas la flexibilité du gouvernement fédéral pour faire face à une réduction des revenus.»

    Cette déclaration incité l’équipe de Romney a diffusé cette déclaration :

    «Aujourd’hui, le président Obama a affirmé de façon inexplicable que le ’secteur privé se porte bien’. Mais les 23 millions d’Américains qui cherchent un emploi ne se ‘portent pas bien’. Les créateurs d’emplois et les petites entreprises ne se ‘portent pas bien’. La classe moyenne ne se ‘porte pas bien’. Il n’y a pas de doute que le président Obama a été fondamentalement hostile aux créateurs d’emplois et que ses politiques ont nui à la reprise de notre économie. L’Amérique a besoin d’un président qui comprend l’économie et sait comment remettre notre pays sur les rails.»

    Lors de la même conférence de presse, le président Obama a de nouveau appelé le Congrès à adopter son plan emploi présenté en septembre 2011, «au vu des vents contraires auxquels nous sommes confrontés en ce moment», une allusion à l’impact sur l’économie des États-Unis des difficultés économiques de l’Europe.

    Plusieurs républicains du Congrès, dont Mitch McConnell et John Boehner, ont utilisé le mot «déconnecté» pour parler de Barack Obama aujourd’hui. Chose certaine, la déclaration du président n’est pas sans rappeler celle de John McCain, qui disaient en septembre 2008 que «les éléments fondamentaux de l’économie américaine sont solides».


    • Obama fait du Biden?
      Ou pire, du Romney ! :-)

    • Le Québec est à la recherche d’employés pour le Plan Nord…

    • @alexandrine55 13h45

      Bienvenue aux illettrés hyper-anti-syndicaux ! :-)

    • Intéressant le fait que Romney n’inclus pas la classe aisée et riche et les grandes entreprises dans sa liste. Faut croire qu’eux en profitent.

    • «les maires et les gouverneurs ont éliminé des emplois parce qu’ils ne reçoivent plus du gouvernement fédéral l’aide qu’ils ont eue par le passé»

      Cela est rigoureusement exact. Quand c’est rendu que les éboueurs ne passent plus qu’une fois par mois ou quand le nombre d’élèves passe à 45 par classe (c’est le cas des écoles de la région de Chicago), c’est que des emplois sont tout simplement supprimés. Ce qui évidemment hausse le taux de chômage.

      De là à dire que le privé va bien, cependant … Il est permis d’en douter.

    • Obama aurait pu dire: certains secteurs du privé se portent bien dont la sécurité par exemple, un secteur qui boom..!
      Beaucoup de jobs de gardiens et de fouineurs maniaques pour les frustrés constipés qui, pour des peanuts, insistent pour écœurer leurs compatriotes.

    • Je prédis un gros boom économique dans le secteur correctionnel (privé) pour très bientôt.
      Le tout financé par des fonds publics qui occasionneront une hausse des dépenses publiques qui occasionnera une autre vague d’aveuglo-droitisme qui aura pour effet une augmentation du taux de criminalité et un autre boom économique dans secteur correctionnel (privé), and so on…

      Le privé se portera de mieux en mieux…

    • Les déclarations du président Obama, comme celles du président du Federal Reserve Bernanke ont avant tout pour objectif de façonner l’opinion publique. Il est utile de garder ça en tête, surtout en année électorale.

    • Et à l’horizon, toujours pas le moindre chef d’état qui ose dire la vérité sur la situation économique mondiale.

      Ou ils nous mentent sciemment, ou ils sont d’une totale inconscience.

      Quelle qu’en soit la raison, avec une telle attitude, l’économie va continuer de péricliter, le chômage d’augmenter, et les cris du peuple de s’emplifier.

      Quand ils seront capables de comprendre, d’admettre et d’agir, pour changer un système économique prévu pour l’effondrement aux environs de l’an 2030, alors là seulement aurons-nous une chance de sortir du syphon qui tire tout le système vers le fond.

      Les espoirs sont faibles.

    • En fait l’économie se porte très bien puisque l’on subventionne encore Israel, l’Égypte et plusieurs autres…il a surement oublié de le dire.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2010
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité